Vous êtes sur la page 1sur 52

www.plein-soleil.

info Trimestriel - n°69 / Octobre 2020 15€

Reportage
Harmon’Yeu :
la solidarité d’une île

Actualités
Remise en cause du tarif d’achat :
le coup de force du gouvernement
Interview
David Marchal
Directeur exécutif adjoint de l’expertise et des programmes de l’ADEME

« Dans le cadre de l’intensification de l’électro mobilité,


l’autoconsommation photovoltaïque aura une vraie valeur
pour la collectivité »
Editorial

Edito « L’intermittence » de l’énergie


solaire, bientôt un anachronisme
L’énergie solaire, c’est bien mais quand il pleut qu’est-ce qu’on fait ? Et la nuit alors ?
Voici l’argument numéro un des contempteurs ataviques de l’énergie solaire : son
intermittence ou sa variabilité ! C’est selon. Cette arme de dissuasion sans cesse
seriner par les détracteurs du photovoltaïque n’aura bientôt plus cours. Elle deviendra
anachronique, sans fondement. L’intermittence se déclinera au passé. Le
développement inéluctable du stockage compétitif passera par là. Et plus rapidement
qu’on ne le croit. La révolution bat son plein.
La baisse fulgurante des prix du solaire couplée à l’augmentation des performances,
on connaissait déjà et cela n’est pas prêt de s’arrêter. Pour les batteries, l’évolution est
“Le magazine des énergies renouvelables identique. Baisse des prix, accroissement des performances, investissements massifs
dans le bâtiment” est publié par : dans l’industrialisation, les statistiques techniques, économiques et financières de
TECSOL PRESSE l’essor du stockage suivent les mêmes courbes que celles du photovoltaïque. A vitesse
105 rue Alfred Kastler - BP 51008 - Tecnosud - grand V. Elon Musk vient d’annoncer une division par deux des prix du kWh stocké
66101 Perpignan cedex d’ici 2023 et le remplacement du cobalt des batteries par des nanoparticules de
Tél. 04 68 68 16 40 silicium, matériau abondant et peu couteux, comme pour les cellules solaires…
Directeur de la Publication : André Joffre Ces évolutions sont confortées par l’éminent Docteur Stanley Whittingham, prix
Rédacteur en Chef : Jean-Louis Busquet Nobel de chimie en 2019, qui fut « l’inventeur » de la batterie Lithium-ion en… 1972
Ont collaboré à ce numéro : et qui lors du récent sommet de l’Alliance Internationale du Solaire a plébiscité le
couple solaire-stockage et prédit même la fin de la domination du réseau de
Christophe Courtois, Zohra Allouche,
distribution : « Le solaire, en sus du stockage, va nous aider à maitriser le changement
Alexandra Batlle et Chantal Chistin
climatique. Nous n'aurons pas besoin d’être à proximité du réseau. Ce nouveau
Photographies : Jean-Louis Busquet, Akuo paradigme va augmenter la résilience face aux catastrophes naturelles. Nous n'aurons
Energy, SER, Agglomération Lorient, Plurial plus besoin d'avoir des centrales qui polluent et nous pourrons donc, faire don à nos
Novilia, OscaroPower, Solean, SunPower, petits-enfants d'un monde plus vert. » Et cette tendance solaire-stockage est déjà
Ombrea, Serre Chevalier. entrée dans les faits. Pour preuve. Cet été, lors de l’appel d’offre lancé par le
Comptabilité : Zohra Allouche (16 40) gouvernement portugais les ¾ des projets de centrales photovoltaïques comportaient
Secrétariat : Muriel Converso (16 40) du stockage. Ce qui relevait de l’exception va devenir la norme.
Tarif abonnements - France métropolitaine : Pour ne pas être en reste de cette nouvelle compétition mondiale, la France est entrée
4 numéros 60 € - Autres pays 80 € de plein fer dans la course aux capacités de production de batteries autour de grands
E-mail : pleinsoleil@tecsol.fr projets portés par « PSA-Total-Saft », « Forsee Power » ou encore « Envision » avec
ABONNEMENTS ET VENTES PAR au total près de quatre mille emplois à la clé. Et ce n’est qu’un début. Qu’attend-t-on
CORRESPONDANCE : 04 68 68 16 40 par ailleurs pour déployer massivement ces technologies dans nos « zones non
ISSN n° 1769-3861 interconnectées » de la France qui ont pourtant démontré leurs pertinences. L’Etat
Dépôt légal : à parution semble encore préférer les bonnes vieilles centrales électriques qui brulent du pétrole,
Publicité : France Edition à l’instar du projet de nouvelle centrale en Guyane. Comme un baroud d’honneur des
Paul VAN WIN jacobins de la politique énergétique…
70 avenue Alfred Kastler - CS 90014 Car c’est un truisme aujourd’hui. Le couple solaire-stockage constitue la « rupture
66028 PERPIGNAN CEDEX technologique » que le monde attendait. Il représente la clé de l’avenir énergétique
Tél. 04 68 66 94 75 - Fax 04 68 66 93 33 mondial, le facteur X de l’inexorable démocratisation de l’énergie solaire. Un cocktail
E-mail : paul@francedit.com détonant qui verra fleurir des micros réseaux locaux par millions sur la planète ! Au jeu
des comparaisons, on pourrait évoquer la convergence du téléphone mobile et
Composition : France Edition
d’internet. La confluence des deux technologies a littéralement fait exploser un marché
Impression : Pure Impression - dont l’I-Phone est devenu le symbole phare. Solaire et stockage, la future commodité
451, rue de la Mourre - Zac Fréjorgues Est - mondialisée qui imposera son évidence à l’humanité qui va. Sans intermittence…
34130 Mauguio

1 Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


EXCEL ® SOLAR

SOUPLESSE ET LÉGÈRETÉ
pour déployer vos projets
photovoltaïques

/ ©Photo : Terrapixa, Stock Adobe / AXTER RCS Paris B351 844 527 / 06-2020
Réalisation :

EXCEL ® SOLAR
UN SYSTÈME D’ÉTANCHÉITÉ PHOTOVOLTAÏQUE
AVEC MODULES SOUPLES ET AUTO-ADHÉSIFS
Cette solution innovante et simple à mettre en œuvre s’inscrit pleinement
dans une démarche éco-responsable et de transition énergétique, avec une
haute performance à tous les niveaux : des panneaux souples à haut rendement,
une grande adaptabilité et une légèreté inégalée.

w w w. a x t e r. e u
photovoltaique@axter.eu
SOLUTIONS
BITUMINEUSE SYNTHÉTIQUE LIQUIDE ECO-RESPONSABLE
D’ÉTANCHÉITÉ
69
Sommaire

SOMMAIRE
actualités
4 • Remise en cause des tarifs photovoltaïques : un coup de folie du
gouvernement qui a fait machine arrière sous le feu des critiques
des professionnels
6 • Université de l’autoconsommation PV 2020 : les conclusions
de Laetitia Brottier, vice-présidente d’ENERPLAN Miscellanées
7 • Bertrand Piccard, « L’énergie solaire source de stabilité
et de paix sociale »

interview
10 • David Marchal : dans le cadre de l’intensification de l’électro mobilité,
l’autoconsommation photovoltaïque aura une vraie valeur pour la
collectivité

reportage
14 • Les locataires de la résidence ABC de Grenoble
cobayes d’une résidence autonome solaire innovante
16 • Harmon’Yeu : la solidarité d’une île
22 • S’TILE l’orfèvre de l’intégration photovoltaïque à la française
présente ses nouveautés
24 • DMEGC Solar, blockbuster écolo-solaire à Hengdian
30 • FuturaSun, un acteur sino-italien du solaire PV qui lorgne sur le
marché français
40 • Systeko : le solaire des Antilles au plus près du territoire

chaleur solaire
44 • NEWHEAT poursuit ses investissements dans la chaleur solaire

insolite
46 • Cuisine solaire : le Présage heureux, pour un futur délicieux

abonnement
48

3 Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


Actualités

Remise en cause
des tarifs photovoltaïques
Un coup de folie du gouvernement qui
fait, pour l’instant, machine arrière sous le
feu des critiques des professionnels

Jean-Louis Bal Daniel Bour


Le mercredi 16 septembre au matin, le journal Les Echos lançait une bombe matutinale à fragmentation
photovoltaïque. D’après une fuite issue du ministère du budget, on apprenait que l’exécutif était décidé
à renégocier les contrats d’achat passés avant moratoire soit avant 2011, garantissant aux producteurs
des tarifs jugés bien trop élevés par la Cour des comptes. Informations confirmées par la suite. A l’heure
du lancement du Plan de Relance, l’initiative a été plus que très froidement accueillie par les acteurs de
la filière. Un véritable séisme ! Et le gouvernement de faire pour l’heure machine arrière pour ce qui est
du projet de loi de finances. Retour sur un couac politique. Dans l’attente d’un amendement ?

« Cette information me paraît inconcevable : nous n’avons  n ballon de sonde dans la presse,
U
jamais été informés de ce projet de remise en cause de la
parole et de la signature de l’Etat. Je demande, au nom de un procédé déplorable
la profession, à la Ministre de la Transition Écologique de Arnaud Gossement, avocat spécialisé dans les énergies
nous recevoir dans les plus brefs délais ». Daniel Bour, renouvelables ne mâchait pas ses mots sur le procédé de
Président d’Enerplan, s’est emporté après avoir pris laisser fuiter une telle information via la presse : « Déplorable.
connaissance dans la presse de ce projet de Bercy sur les C’est très inélégant, ce n’est pas une façon de faire. Ils ont
tarifs d’achat PV. Bercy avait ainsi émis le désir de préféré tester et sonder les acteurs pour voir comment cela
renégocier les soutiens octroyés par l’Etat avant 2011 à la allait réagir plutôt que de réunir les syndicats et d’en parler.
production d’énergie photovoltaïque, avec à la clé de Sur la forme, c’est très regrettable et cela porte atteinte à la
nouvelles dispositions dans le projet de loi de Finances réputation de la filière, avec sous-jacent et en filigrane, l’idée
pour 2021 présenté fin septembre. « Notre projet est de de montrer que cette filière coûter cher à la collectivité » s’est
revoir à la baisse les tarifs d’achat garantis par EDF pour agacé l’avocat, par ailleurs administrateur d’Enerplan.
certains contrats anciens », avait confirmé une source Comme quoi, les technocrates de Bercy continuent à avoir la
gouvernementale. Histoire d’économiser jusqu’à 600 dent dure contre le solaire photovoltaïque et ne manqueront
millions d’euros en régime de croisière. pas une occasion pour mettre des bâtons dans les roues à son
Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020
4
Actualités

développement. Cette annonce est arrivée, qui plus est, pour les prochains mois. Quelle cohérence avec le plan de
quelques semaines avant la publication d’un nouveau projet relance qui vise à la réindustrialisation de la France dans
de loi enté des modifications globales de l’arrêté de 2017 sur les filières stratégiques pour la transition écologique ?
le photovoltaïque dans le cadre du plan de relance que le déploraient-ils. Mais il y avait plus dans cette manœuvre
gouvernement désire particulièrement vert. Comme un d’une rare perfidie. En remettant en cause sa parole, l’Etat
paradoxe ! « Tout cela est d’une grande brutalité » mettait en risque l’ensemble du financement des énergies
reconnaissait alors Arnaud Gossement. renouvelables et de la transition énergétique. En effet, un
tel reniement aurait généré une défiance massive et
Le Gouvernement s’apprêtait à lancer durable à l’égard des engagements de l’Etat. Quel crédit
pour les milliers de contrats d’obligation d’achat signés
le plan #FranceDéfiance chaque année dans toutes les filières renouvelables dans
L’attaque de la cour des comptes était purement comptable le cadre d’une transition énergétique pourtant
et… idéologique. Elle n’était soutenue par aucune analyse indispensable à l’atteinte des objectifs climatiques et
macro-économique. « Elle ne prend pas en compte les voulue par tous les citoyens ? « Au moment où la France
externalités, ni une vision globale de l’essor de cette est sous le choc économique de la Covid-19, alors que les
filière, avec les emplois induits, le développement des filières des énergies renouvelables sont parmi les rares
technologies et l’ensemble des bénéfices qu’elle a apporté secteurs en croissance dans notre pays, nous ne pouvons
au pays » analysait un expert économiste. Alors comment nous permettre de tourner le dos à la trajectoire d’avenir
le ministère comptait-il s’y prendre, quel était le modus qu’est la transition énergétique » avait asséné Jean-Louis
operandi ? La solution retenue pour les contrats concernés Bal, président du SER. Sous le feu des réactions unanimes,
consistait à subir une réduction de leur durée de quelques le gouvernement a fini par faire machine arrière, la
années sans remboursement des versements déjà perçus. disposition remettant en cause les tarifs acquis avant le
Les titulaires de contrats qui le souhaitaient auraient alors moratoire ne figurant pas dans le Projet de loi de finances.
eu la possibilité de vendre l’énergie produite à EDF OA, Reste que le soupçon plane et planera toujours. Il pourrait
à un tarif de marché. En franchissant la ligne rouge, qui prendre forme d’un amendement à venir. L’énergie solaire
consistait à ne plus respecter des engagements publics a ses inimitiés dans les couloirs de Bercy. Fortes, tenaces
contractuels qui avaient servi de base au financement de et durables dans le temps. Cet épisode regrettable l’a
plusieurs milliards d’euros de projets solaires construits encore démontré…
et aujourd’hui en fonctionnement, la France aurait menacé
l’existence même d’une filière solaire et aurait fermer
la porte à tous les projets d’implantation industrielle
sur son territoire, se privant par la même occasion
d’investissements massifs dans les territoires.

Les syndicats et les financeurs


sont montés au créneau
Très remontés par cette annonce, les syndicats et les
financeurs sont vite montés aux créneaux pour dénoncer
l’ineptie de la mesure scélérate s’interrogeant sur l’avenir
des projets d'implantation des giga factories annoncés

5 Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


Actualités

Université de
l’autoconsommation PV 2020
Les conclusions
de Laetitia Brottier,
vice-présidente
d’ENERPLAN Miscellanées

« 2020 est une année très spéciale. En effet, elle marque le injection du surplus, la mise en place du moindre panneau
trentième anniversaire du tout premier rapport du GIEC, photovoltaïque est conditionnée par 167 lignes de
ainsi que le début d’un compte à rebours de 30 ans avant formulaire, 8 pièces à joindre, et au moins 4 mois de délais
l’année 2050, où nous devrons avoir atteint la neutralité de traitement par Enedis et l’administration. La
carbone. Si nous devions dresser un premier bilan à l’aune simplification et la mise en cohérence des procédures entre
de ces trente dernières années, il serait bien triste. Les elles, sont donc urgentes ».
émissions de CO2 n’ont pas baissé mais au contraire été
multipliées par 2 depuis 1990. En France, nous consommons « Dans le cas de l’autoconsommation collective, la priorité
aujourd’hui 11,2 tonnes de CO2 par personne par an, un est aujourd’hui d’exonérer les projets de CSPE afin de les
chiffre en augmentation constante ». rendre rentables. Si la DGEC propose pour l’heure de
compenser cette contribution via un soutien financier
« Les prochaines années seront capitales pour la transition public, l’objectif d’une exonération ne doit pas être éclipsé
énergétique, mais on peut être tentés de dire que l’on part pour autant, au même titre que d’autres combats tels que
du mauvais pied. Ce ressenti se confirme quand on voit des l’inclusion de l’autoconsommation dans le dispositif des
projets tels que la centrale au fioul de Larivot en Guyane, CEE et la fin de la double fiscalité sur les batteries ».
rendant caduque la stratégie d’approvisionnement
électrique 100% renouvelable que le territoire déployait « Nous devons passer de quelques centaines de MW en
jusqu’ici. Pire, ce projet est rendu possible par une autoconsommation photovoltaïque à plus d’un GW, en
énième absurdité administrative : le droit d’octroi des permettant à ces modèles d’être rentables et simples
collectivités sur les hydrocarbures, incitant financièrement d’accès. Y arriverons-nous ? La filière doit, sans compter
l’administration guyanaise à tourner le dos à son sur l’administration, confirmer son objectif de massification.
ambition de devenir la première collectivité française L’électromobilité doit permettre, en démocratisant les
à s’approvisionner à 100 % en électricité verte ». batteries sur roues, d’accélérer le mouvement, déjà impulsé
avec l’engagement fort de nombreuses entreprises et
« Le secteur photovoltaïque est extrêmement dense en collectivités ».
emplois, en particulier pour les projets en autoconsommation.
Ces dernières installations pourvoient trois fois plus « Le solaire est enfin un formidable vecteur de lien social,
d’emplois que les grands projets au sol. Même constat pour créateur d’emplois et donc d’humanité, une humanité
les projets de solarisation de toitures, permettant la création essentielle pour nous permettre de rebondir après la crise
de très nombreux postes non délocalisables ». sanitaire. Facilitons les projets, baissons les coûts et
permettons aux bâtiments de contribuer à la transition
« Néanmoins, et ce malgré la grande écoute et la volonté énergétique en les rendant solarisables afin de réussir
d’avancer de la DGEC, une véritable jungle procédurière ensemble le défi de la neutralité carbone. »
s’impose aux consommateurs souhaitant produire leur
propre électricité. La mise en place d’un cadre cohérent et
rentable nécessaire aux projets se traduit très souvent par
des demi-mesures, et les volontés de simplifications sont
régulièrement annulées par des combats d’arrière-garde.
Concernant l’autoconsommation individuelle avec

Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


6
Actualités

Bertrand Piccard, « L’énergie solaire


source de stabilité et de paix sociale »

Bertrand Piccard, président de la fondation « Solar impulse »


était invité pour participer à la séance inaugurale du sommet de
l’Alliance internationale pour le solaire (ISA). Comme à chaque
fois, la contribution de l’homme qui a fait un tour du monde en
avion solaire a fait mouche.
Extraits.
© AFP

« Il y a beaucoup d’opposants à l’énergie solaire. Quels sont L ’énergie solaire pour réduire
leurs arguments ? » s’interroge Bertrand Piccard. Embryons de
réponses. les inégalités
« L’énergie solaire, c’est aussi une source d’énergie disponible
Une énergie compétitive pour les personnes les plus pauvres, pour les régions les plus
« On nous dit, c’est trop cher ! Mais bien sûr, ce n’est plus très isolées. C’est aussi une chose sur lequel il faut insister, nous ne
cher. C’était très cher dans le passé, mais aujourd’hui l’énergie sommes pas ici pour promouvoir uniquement la haute
solaire est même l’énergie la moins chère produite dans le technologie, qui donnera de l’énergie aux pays développés,
monde. Le record de 1,6 c$/kWh a été atteint par l’énergie nous sommes ici pour donner une source d’énergie qui sera
solaire. Donc il n’y aucune autre source d’énergie pour faire bénéfique pour les régions les plus pauvres, pour qu’ils
concurrence à l’énergie solaire ». puissent atteindre la stabilité, la paix sociale. A dessein,
l’énergie solaire peut être bénéfique, mais nous devons
Développer les capacités de stockage communiquer beaucoup plus. Nous devons démontrer que de
« On dit que le solaire est intermittent, qu’il ne fonctionne pas plus en plus de pays pauvres deviennent plus pauvres chaque
la nuit, qu’on ne peut pas produire de l’électricité quand il n’y année, car ils doivent importer l’énergie, au lieu d’investir
a pas de soleil… C’est exactement une opportunité pour les localement, dans leurs propres pays pour produire l’énergie
industries de développer des capacités de stockage. solaire ».
Aujourd’hui, nous avons des capacités de stockage, non
seulement l’hydrogène, mais aussi les batteries des véhicules L’important de communiquer
électriques. Et pour cela nous devons changer les « Nous voyons toutes ces opportunités incroyables, nous avons
réglementations dans différents pays. Et particulièrement ici la technologie, mais nous devons communiquer beaucoup plus
en Europe où il est interdit de vendre sur le réseau de l’énergie afin d’avoir plus de soutiens y compris des gouvernements,
que nous avons stockée dans la journée ». des industries, y compris de la presse, nous devons montrer
que nous avons un rôle à jouer, et pas uniquement dans l’avenir,
Solaire et autres EnR c’est un rôle à jouer dans l’immédiat. »
« On me dit on ne peut pas utiliser l’énergie solaire partout.
C’est exact et c’est pour cela que l’énergie solaire doit
collaborer avec d’autres sources d’énergie. Nous ne sommes
pas dans une bulle, isolés du reste du monde. L’énergie solaire
peut travailler de pair avec l’hydroélectricité, l’éolien, la
biomasse, même avec la géothermie. A ce propos, il y a une
société d’exploitation pétrolière comme Schlumberger qui
s’est diversifiée, maintenant ils creusent des puits à l’intérieur
des villes pour installer des pompes à chaleur qui fonctionnent
grâce à l’énergie solaire. Donc vous voyez, il y a des liens
possibles avec d’autres domaines. On peut collaborer avec le
maximum de personnes possibles pour sortir de cette idée où
nous sommes autosuffisants ».

7 Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


Brèves
IKEA France et Voltalia proposent un
service clé en main d’installation de
panneaux solaires pour les particuliers
Avec IKEA France et Voltalia, installer des
panneaux solaires chez soi devient plus simple
et plus accessible. Les deux groupes s’attaquent
en effet, en ce premier jour de l’automne 2020,
à la démocratisation de l’accès à l’énergie
solaire pour le plus grand nombre grâce à un
prix compétitif, un parcours clair aux côtés
d’experts du solaire et les meilleures garanties.
Explications !

IKEA France et Voltalia ont donc conçu un parcours d’achat • 10 ans minimum de garantie du fabricant sur les composants
pour simplifier toutes les démarches pour le client afin de (panneaux et onduleurs) ;
faciliter l’installation de panneaux solaires pour les • 25 ans de garantie sur la performance des panneaux.
particuliers, soucieux d’avoir un système énergétique plus
responsable. Après avoir pris des informations sur le service IKEA vise la création d’une communauté
sur IKEA.fr ou en magasin, le client a accès à une première
estimation de prix personnalisée dès la simulation en ligne de producteurs d’énergie renouvelable
(installation, accompagnement, garanties), affinée avec les
conseillers de Voltalia, qui accompagnent le client de la Ce service s’inscrit dans la stratégie People & Planet Positive
conception du projet jusqu’à la finalisation de l’installation. de IKEA, qui vise notamment à créer une communauté de
producteurs d’énergie renouvelable dans les 30 pays du
groupe d’ici 2025. IKEA France est engagé pour
Deux offres proposées l’indépendance énergétique, et couvre déjà 131% de ses
Ce service a pour objectif de rendre l’installation de besoins en énergie pour ses magasins et ses dépôts grâce à sa
panneaux solaires plus simple et accessible. Il permet d’agir production d’énergies renouvelables (6 fermes éoliennes, 52
pour l’environnement tout en faisant des économies : le 854 panneaux solaires sur 22 unités). Pierre Deyries,
client peut réduire la facture d’énergie de 50% en moyenne directeur du développement durable de IKEA France,
grâce à l’autoconsommation et la revente du surplus déclare : « Je suis très fier de lancer cette offre avec Voltalia,
d’électricité produit. Pour s’adapter aux différents besoins et pour rendre les énergies renouvelables à la maison toujours
types de toiture, deux offres sont proposées : plus accessibles. Avec ce service au parcours simplifié et
• SOLSTRALE : solution performante au meilleur prix grâce à l’accompagnement par des experts du solaire, les
pour s’adapter aux toitures les mieux exposées, à partir de clients peuvent faire un bon geste pour l’environnement tout
6990€ pour 6 panneaux, et 7990€ pour 9 panneaux ; en baissant leur facture d’électricité sur le long terme. C’est
une nouvelle étape pour réaliser l’ambition de notre
• SOLSTRALE PLUS : solution plus flexible s´adaptant à politique de développement durable, qui vise à permettre au
différents types de toits, avec du matériel pour optimiser la plus grand nombre d’adopter un mode de vie plus durable à
production et l´autoconsommation, à partir de 7990€ pour la maison. » Sébastien Clerc, Directeur Général Voltalia,
6 panneaux, et 8990€ pour 9 panneaux. déclare « Nous sommes très heureux de débuter ce
Rentable en 7 à 10 ans en moyenne, cette installation partenariat qui permet de faire bénéficier les clients de
accessible, clé en main, propose plusieurs garanties : IKEA de notre savoir-faire dans le domaine de la production
• 5 ans pour le service après-vente tout compris ; d’électricité d’origine solaire. Cette étape constitue un pas
supplémentaire dans notre engagement pour la transition
• 5 ans de garanties de performance : s’il y a une différence
énergétique destinée ici au plus grand nombre ».
entre la performance annoncée lors du devis final et la
production réelle de l’installation, le client se verra
rembourser la différence ;

Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


8
Interview

 Dans le cadre de
l’intensification de l’électro
mobilité, l’autoconsommation
photovoltaïque aura une vraie
valeur pour la collectivité

A l’heure où d’aucuns voient le développement de l’énergie


solaire photovoltaïque comme un danger pour le bien commun,
David Marchal, Directeur exécutif adjoint de l’expertise et des
programmes de l’ADEME, tient à calmer le jeu et appelle à se
projeter dans un monde où l’électromobilité deviendra dominante.
Et l’énergie solaire de devenir une alliée de poids pour l’ensemble
du réseau. Etudes à l’appui.

David Marchal

Plein Soleil : Il est de bon ton dans certaines sphères Des pics de demande d’électricité
de dénigrer l’autoconsommation photovoltaïque sous aux heures méridiennes
prétexte qu’elle créerait une forme de communauté
éloignée du bien commun qu’est le réseau électrique. Une
vision à courte vue selon vous à l’aune du grand boom de PS : Cela veut dire que le réseau aura plus que jamais
l’électromobilité ? besoin d’énergie solaire à l’avenir ?

David Marchal  : D’abord, l’idée qui suggère que DM : C’est une évidence. La production
l’autoconsommation photovoltaïque isole du réseau ne photovoltaïque a une vraie valeur pour la collectivité. Elle
relève d’aucune logique puisque ces installations ne sont affiche de plus un double intérêt. Elle produit en journée
pas déconnectées du réseau. En matière de solaire, il faut lorsque la demande est plus forte. Ainsi, elle pourrait
avant tout réfléchir à l’optimisation globale du réseau à la permettre aux véhicules électriques de se recharger à faible
maille France, voire européenne et se projeter comme nous coût économique et écologique et éviter d’écrêter les pics
avons pu le faire dans notre étude « trajectoires d’évolution de production solaire. Les véhicules électriques devraient
du mix électrique 2020-2060 » à différents horizons. Une être rechargés aux heures méridiennes qui deviendront
des données à intégrer est bien sûr le développement massif des heures creuses photovoltaïques que l’on connaît
du véhicule électrique et du stockage dans l’écosystème aujourd’hui la nuit avec la production nucléaire. En
énergétique. Pour être compatible avec les ambitions de la consommant ainsi à ce moment de forte production, les VE
SNBC, on parle de 20 millions de véhicules en 2050 et de vont permettre de maintenir le prix de marché à un niveau
30 millions en 2060 dont il faudra gérer au mieux la suffisant, ce qui, en retour, permettra de maintenir une
recharge pour éviter les pointes de consommation. certaine rentabilité à la production solaire.

Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


10
Interview

PS : Avec à la clé des besoins de flexibilité accrue ? L’enjeu de faciliter la recharge
DM : Dans un mix électrique renouvelable, si l’on sur les lieux de travail
réalise une analyse des besoins de flexibilité en charge PS : Et quel rôle peuvent jouer les employeurs dans
résiduelle1, à l’échelle journalière, le principal facteur repose ce contexte ?
sur la capacité solaire installée. Tant qu’il reste faible, le taux
de pénétration du PV joue dans le sens d’une réduction des DM : L’intérêt de développer conjointement le PV et
besoins de flexibilité journaliers, comme on peut le constater l’électromobilité fait encore plus sens sur les lieux de travail,
en 2020 : l’été, le pic de production, quand l’ensoleillement est sur lesquels le véhicule est stationné en journée et pendant un
maximal, permet d’absorber le pic local de demande à la mi- temps long, ce qui est propice à la visibilité requise pour la
journée. A l’horizon 2050, le pic de production solaire très flexibilité et à limiter les forts appels de puissance liés aux
important à la mi-journée crée un creux de demande résiduelle, recharges rapides. Mettre en place une ombrière de parking
ce qui témoigne d’une accentuation des besoins de flexibilité avec une recharge intelligente au bureau présente beaucoup
journaliers. Et face à cela, bonne nouvelle, les véhicules d’intérêts pour les collaborateurs mais également du point de
électriques, dès lors qu’on permet leur recharge intelligente, vue du bien commun : elle maintient le véhicule à l’ombre et
constituent un actif de flexibilité tout à fait en mesure de faire au frais, permet de développer du PV sans artificialiser de
face à ces nouveaux besoins de flexibilité du système électrique. nouveaux espaces, favorise la recharge d’un véhicule inutilisé
Cela aura pour effet comme déjà suggéré de maintenir le prix et stationné pendant la journée, et … autorise, avec la surface
de vente du PV sur le marché à des niveaux très acceptables. d’une place de parking, de produire assez d’électricité pour
Même avec une capacité installée de 80 GW, comme il est rouler 12 000 km par an, à condition d’optimiser la charge.
envisagé dans l’étude 100% EnR, tous ces GW solaires
demeurent rentables sans soutien public. La forte demande Faire évoluer la tarification du réseau
absorbe la production. Il s’agit là d’un optimum pour
l’ensemble de la communauté énergétique. Et dans le même PS : A voir vos projections sur les usages à venir de
temps, on est très proche d’une logique d’autoconsommation : l’énergie solaire, voilà qui a de quoi lever les réticences des
je consomme l’électricité pour charger un VE au moment où conservateurs frileux sur le déploiement du solaire n’est-ce pas ?
la production PV a lieu.
DM : Les citoyens sont de plus en plus demandeurs
Développer la flexibilité d’énergie solaire photovoltaïque décentralisée. Ils ont aussi
beaucoup d’appétence pour l’autoconsommation
PS : La flexibilité est donc le maître mot pour individuelle mais aussi collective. C’est d’ailleurs une très
conserver les équilibres entre production solaire et bonne chose, souhaitable, parce qu’elle permet, comme
demande d’électricité ? d’autres actions, une appropriation et un engagement sur les
questions liées à la transition écologique. Et dans ce cadre, il
DM : Aujourd’hui, la collectivité veut massivement se est nécessaire à n’en pas douter de faire évoluer la tarification
tourner vers le véhicule électrique. En contrepartie, vous avez du réseau applicable à ces opérations, notamment pour les
raison, elle doit mettre tout en œuvre pour développer la opérations collectives. Les adaptations aujourd’hui en place
flexibilité. Nous devons nous assurer que les infrastructures pour les opérations d’autoconsommation électrique étendue
- installations solaires, bornes de recharge - et les (dans un rayon maximum de 2 km) ne permettent pas de
comportements des usagers permettront une flexibilité la plus donner un signal positif aux opérations d’autoconsommation
efficiente possible pour le rechargement des véhicules. Si tout collective. La question est certes complexe car ces évolutions
le monde recharge son véhicule à 19h00 en 2050, il y aura de doivent respecter le principe de couverture des coûts de
quoi provoquer une défaillance de l’équilibre offre-demande. réseau, et l’équilibre économique sera donc délicat à trouver.
Et même bien avant d’ailleurs ! Il faut d’ores et déjà équiper Mais de là à voir des communautés se déconnecter du réseau
les véhicules électriques et les stations de recharge intelligente, comme le craignent certains… il y a un fossé.
pour « faire le plein », au bon moment, au bon endroit.
PS : Que voulez-vous dire ?
PS : Le comportement des usagers sera aussi un
facteur déterminant. Qu’en est-il aujourd’hui ? DM : La forte percée des énergies renouvelables
permet au taux d’autonomie des territoires de grandir à
DM : D’après une étude réalisée par Enedis, la majorité l’instar du taux d’interdépendance qui croît également à
des répondants sont prêts à décaler la recharge de leurs vitesse grand V. En fait, chaque territoire produit plus
véhicules pour éviter les pics de consommation : 58% des d’électricité localement, mais il devient encore plus
répondants se disent prêts à décaler leur recharge pour limiter dépendant de ses voisins et de leurs ressources, souvent
les pics de consommation tandis que 38% des répondants ne complémentaires, dans une configuration où le réseau
sont pas prêts à le faire. Ce taux atteint 47% parmi les habitants demeure plus que jamais indispensable. Et puis vous savez,
en immeuble et 54% parmi ceux qui effectuent leur recharge les îlots électriques indépendants génèrent des surcoûts qui
principale sur leur lieu de travail. Il est certain qu’il va falloir sont totalement dénués de pertinence, sauf lorsqu’il n’y a
faire preuve de pédagogie mais aussi mettre en place des pas d’autres solutions. Le réseau a besoin de l’énergie
incitations, peut-être à l’achat du véhicule, pour rendre plus solaire, comme l’énergie solaire a besoin du réseau !
performant encore le pilotage de la demande.
1- La demande d’électricité, à laquelle on a soustrait toute la production non pilotable

11 Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


Brèves

BayWa r.e. projette de doubler


la capacité du parc solaire de l'ancien camp
militaire de la Martinerie à Châteauroux

Acteur de premier plan dans le développement, la Intégralement développé par BayWa r.e., ce projet
construction et l’exploitation des énergies renouvelables sur d’extension est nommé Greenberry. Les demandes
le territoire national, la société BayWa r.e. a engagé cet été la d’autorisations administratives relatives à cette extension du
construction de deux parcs photovoltaïques Blueberry et parc solaire seront déposées à l’automne, à l’issue des études
Blueberry Central, d’une puissance totale de 30 MWc, sur le environnementales et techniques. La 3ème tranche de la
site de la Martinerie. Leur mise en service est prévue début centrale solaire pourrait ainsi voir le jour courant 2022, pour
2021. La société a lancé des études pour un nouveau parc une mise en service prévue en 2023.
solaire sur ce même terrain, d’une puissance de 36 MWc.

Tenergie acquiert 7 nouvelles centrales solaires


et renforce sa présence dans le Sud-Est
Tenergie finalise l’acquisition de 7 centrales photovoltaïques en toiture dans le Sud-Est pour une capacité totale de
9 MWc. L'entreprise poursuit son expansion en étendant son maillage territorial dans les départements de l'Hérault, du Gard,
du Var, des Bouches-du-Rhône et des Pyrénées-Orientales. Rachetées au fonds danois Green Power Partners, ces 7 nouvelles
centrales photovoltaïques en toiture, mises en service en 2012, seront maintenant exploitées et optimisées par Tenergie. Détenant
et gérant plus de 950 centrales en France, Tenergie élargit ainsi sa base d’actifs dans le Sud-Est et continue son investissement
dans les territoires pour une énergie renouvelable, propre et produite localement, au plus proche des consommateurs.

Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


12
Brèves

Les locataires de la
résidence ABC de Grenoble
cobayes d’une résidence
autonome solaire innovante

La résidence ABC (Autonomous Building for


Citizens) livrée cet été par les équipes de
Linkcity et Bouygues Bâtiment Sud-Est,
accueille depuis septembre les locataires des
62 logements intermédiaires et sociaux, acquis
et gérés par Grenoble Habitat. ABC : du concept
à la réalité !

24 mois de travaux ont été nécessaires pour mettre en


œuvre cette idée de bâtiment autonome. Pour le rendre
efficient, de nombreuses technologies innovantes ont été
intégrées, que ce soit dans sa conception (isolant liège
Weber, béton bas carbone Vicat, ferme solaire composée
de 688 panneaux photovoltaïques étendus sur 1130 m²,
triple vitrage etc.) que dans la vie quotidienne de ses
Le concept ABC, dont l’idée est née il y a 9 ans, a été co- utilisateurs (radiateurs à batteries Lancey, des douches à
développé par les équipes de Bouygues Construction et le recyclage, application de suivi des consommations,
cabinet d’architecte Valode & Pistre, en partenariat avec appareils électroménagers A+++ etc.).
Suez. Ce premier bâtiment du genre vise une autonomie
annuelle en énergie de 70 %, une réduction de 2/3 de la
consommation d’eau issue du réseau de ville et une
Sensibilisation au concept ABC
réduction de 40 % des ordures ménagères. À la suite de cette livraison, les équipes suivront et
analyseront durant 5 ans le fonctionnement du
 88 panneaux photovoltaïques
6 démonstrateur et les usages de ses habitants, avec l’appui
étendus sur 1130 m² du pôle Expérience Client et de l’Observatoire des usages
de Bouygues Bâtiment France Europe. À terme, son
Pour ce faire, le bâtiment produit et stocke l’eau et l’énergie fonctionnement repose sur leur engagement et la capacité
nécessaires à ses habitants : du collectif à adopter de nouvelles façons d’habiter sur la
- l’électricité produite par la ferme solaire, gérée par GEG gestion des énergies, le tri des déchets, les déplacements et
ENeR est stockée dans des batteries pour être disponible le vivre ensemble. À ce titre, un dispositif spécifique de
le soir, lorsque les habitants sont présents dans leurs sensibilisation a été mis en place par Grenoble-Habitat dès
logements ; la phase de commercialisation, soutenu par les équipes de
- Une partie de l’énergie nécessaire aux habitants est Linkcity, à travers la mise en place de réunions
également récupérée sur les eaux grises, recyclées et d’informations, d’opérations portes-ouvertes, de visites de
utilisées pour les toilettes et les espaces communs tandis logements témoins, et de temps de découverte des
que l’eau de pluie est récoltée, potabilisée et utilisée pour installations pour favoriser l’adhésion des futurs habitants
les logements. au concept ABC. Cette démarche d’accompagnement
Ce dispositif s’appuie sur une centrale de traitement de portée par Grenoble Habitat se poursuivra sur les deux
l’eau mise en place par les équipes de Suez. prochaines années.

Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


14
Brèves
Un record trimestriel pour la production
photovoltaïque au deuxième trimestre 2020
La puissance du parc solaire s’élève à 9 912 MW au 30 juin 2020, avec 172 MW
raccordés au cours du dernier trimestre. Sur les douze derniers mois, 972 MW
ont été raccordés. A fin 2023, la PPE vise un parc de 20 100 MW, objectif qui
est actuellement atteint à 49 %. Avec 4,5 TWh produits durant les trois derniers
mois, la filière réalise un nouveau record trimestriel de production en hausse de
11,7 % par rapport au précédent record du troisième trimestre 2018. Le taux de
couverture de la consommation électrique par l’énergie solaire s’établit ainsi à
4,8 % pour ce trimestre (2,8 % sur les douze derniers mois).
Au 2ème trimestre 2020, un tiers de la consommation électrique en France métropolitaine a été couvert par les EnR
Les énergies renouvelables ont participé à hauteur de 33,2% à la couverture de la consommation d’électricité en France
métropolitaine au cours du deuxième trimestre 2020, un chiffre historique qui dépasse le précédent, datant du deuxième
trimestre 2018 (30,7%). Ce niveau inédit s’explique par une production élevée d’électricité renouvelable (30,4 TWh), avec
donc ce fameux record de production photovoltaïque (4,5 TWh), et par une baisse marquée de la consommation électrique
métropolitaine du fait de la crise sanitaire.

Publication du Panorama de l’électricité renouvelable


au 30 juin 2020
La puissance totale du parc électrique EnR - éolien, solaire, hydroélectricité et bioénergies - s’élève, fin juin 2020,
à 54 690 MW, en hausse de 2 431 MW sur les douze derniers mois.
Sur le deuxième trimestre de 2020, 333 MW de nouvelles installations ont été raccordées aux réseaux d’électricité
métropolitains, les filières éolienne et solaire comptant respectivement pour 159 MW et 172 MW.

Total : l’Eldorado solaire espagnol pour couvrir


l’ensemble de ses besoins en électricité en Europe
avec de l’électricité verte
Total renforce sa présence sur le marché de l’électricité en Espagne grâce
à un accord avec le développeur espagnol Ignis en vue de développer
3,3 gigawatts (GW) de projets solaires situés à proximité de Madrid et en
Andalousie. Les premiers projets du portefeuille d’Ignis sont prévus pour
démarrer en 2022 avec l’ambition de les mettre tous en production d’ici
2025. Des rémunérations seront payées par Total à Ignis au fur et à mesure
du développement des projets. Cette opération fait suite à deux accords
conclus en février 2020 avec Powertis et Solarbay Renewable Energy en
vue de développer près de 2 GW de projets solaires ; et à l’acquisition,
en mai dernier, auprès d’Energias de Portugal de son portefeuille de
2,5 millions de clients résidentiels et de deux centrales à cycle combiné au
gaz naturel (850 MW).
Cette opération porte à plus de 5 GW son portefeuille de projets solaires en développement en Espagne d’ici 2025 et positionne
le Groupe comme un acteur majeur de la transition énergétique dans le pays, contribuant à l’ambition de l’Espagne de produire
70 % de son électricité à partir d’énergies renouvelables d’ici 2030, puis 100 % d’ici le milieu du siècle. Ce portefeuille d’électricité
solaire permettra au Groupe de couvrir l’intégralité de la consommation électrique de ses sites industriels en Europe d’ici 2025 :
pour cela, le Groupe se portera acheteur de près de 6 TWh par an d’électricité verte produite par ces sites solaires espagnols à
travers un contrat d’achat d’électricité portant sur plus de 3 GW de fermes solaires. Il s’agira du plus grand « corporate PPA » au
monde. Grace à ses capacités de trading d’électricité, le Groupe sera ainsi en mesure de fournir à l’ensemble de ses sites européens
une électricité verte et compétitive, en ligne avec son objectif de neutralité carbone.

15 Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


Reportage

Harmon’Yeu :


la solidarité d’une île


© Office de Tourisme île d'YEU

L’île d’Yeu en Vendée s’est dotée d’une innovation en matière de partage de l’énergie solaire avec
le projet Harmon’Yeu. Cette initiative d’autoconsommation collective est portée par ENGIE pour
partager l’électricité solaire entre voisins. Comptant cinq producteurs et vingt-trois
consommateurs, cette communauté énergétique urbaine est une première à l’échelle d’un
quartier ! Un merveilleux laboratoire pour Engie qui a financé 100% des investissements…

« Dans une île, il y a plus de solidarité qu’ailleurs,


beaucoup plus d’entraide. Que la production d’électricité
solaire des uns serve les besoins de consommation des
autres est exemplaire pour l’image de notre île en quête de
sobriété énergétique. En plus au-delà des seuls
propriétaires, le projet inclut également quelques
logements locatifs à vocation sociale pour renforcer
l’aspect solidarité. Harmon’Yeu impulse un rayonnement
national et international à notre île » se réjouit Bruno
Noury, le maire d’Yeu.

Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


16
Reportage
« 23,7 kWc de modules
et une batterie de 15 kWh
Concrètement, comment fonctionne Harmon’Yeu ? Au
sein de la communauté d’énergie, propriétaires ou
locataires habitent tous en maison individuelle. Tous sont
réunis au sein d’une Personne Morale Organisatrice
(PMO), une association dans ce cas. Cette PMO rassemble
les producteurs et les consommateurs, conclut avec le
gestionnaire de réseau (exemple : Enedis) une convention
d’autoconsommation collective, et lui transmet la
répartition de la production autoconsommée entre chaque
participant concerné. Les participants sont raccordés au
réseau basse tension d’un unique gestionnaire du réseau
public de distribution d’électricité et la distance séparant
les membres de la communauté n’excède pas deux
kilomètres (réglementation actuelle en vigueur). La
puissance solaire totale est de 23,7 kWc, soit 64 panneaux
solaires. Une batterie de 15kWh est installée chez l’un des
L’Île d’Yeu, consommateurs afin de stocker l’énergie non consommée
berceau de l’expérimentation instantanément. Les ballons d’eau chaude de 6 participants
permettent également de stocker le surplus d’électricité
Développée et largement soutenue par ENGIE, produite pour une utilisation ultérieure. Le point fort
l’expérimentation Harmon’Yeu présentée rassemble vingt- d’Harmon’Yeu ? La répartition de l’énergie qui se fait de
trois foyers de l’Île d’Yeu qui se partagent de l’électricité manière dynamique (Vs statique), sans utilisation de la
solaire et locale issue de panneaux photovoltaïques installés blockchain, quasiment en temps réel (toutes les 5 minutes)
sur cinq maisons. « Dans une démarche collaborative et en fonction des consommations de chacun, grâce à un
solidaire, ils forment une véritable communauté d’énergie logiciel de pilotage intelligent développé par ENGIE,
et pourront réaliser des économies d’énergie en l’EMS. Celui-ci permet d’optimiser l’équilibre entre la
consommant une énergie solaire et locale » confie Jean- production solaire et les consommations énergétiques des
Bertrand Hardy, directeur Stratégie, Business foyers de la communauté et donc l’autoconsommation, en
Développement et Innovation Engie France BtoC. Rendu choisissant d’activer ou désactiver le chargement de la
possible depuis 2017 seulement (voir encadré), le modèle batterie et des ballons d’eau chaude aux moments les plus
de communauté énergétique est tout nouveau. ENGIE, en opportuns. Au cours de l’expérimentation, plusieurs
partenariat avec la mairie de l’Île d’Yeu et trois partenaires approches de distribution de l’énergie sont testées pour
régionaux a lancé au printemps 2020, cette expérimentation ainsi étudier quelle est la meilleure, à la fois pour l’ensemble
innovante d’autoconsommation collective baptisée de la communauté, mais aussi pour chacun des participants.
Harmon’Yeu. Elle fait partie de la trentaine d’opérations Les participants peuvent suivre leur activité énergétique
d’autoconsommation collective actuellement en service en grâce à une interface dédiée. Concrètement, ils peuvent
France. Toutefois, cette expérimentation est une première visualiser la production, la consommation, la part d’énergie
car elle intègre plusieurs maisons individuelles productrices solaire consommée (taux d’autoconsommation et
et une batterie de stockage commune, à l’échelle d’un d’autoproduction), les prévisions météorologiques, et ceci
quartier. D’une durée de 2 ans, ce projet pilote réunit, sur la par heure, journée, semaine, mois, et bientôt année. Et tout
base du volontariat, 23 maisons individuelles situées dans cela, à l’échelle de leur propre foyer et de la communauté.
le quartier de Ker Pissot et alentours, sur l’Île d’Yeu en De nouvelles fonctionnalités viendront enrichir l’interface
Vendée (85). Ces maisons se partagent de l’électricité au cours de l’expérimentation.
100% solaire et locale provenant de panneaux
photovoltaïques installés sur les toits de 5 d’entre elles.
L’énergie produite grâce aux panneaux solaires alimente
les équipements électriques de la communauté et devrait
permettre aux participants expérimentateurs de réaliser des
économies sur leur facture d’électricité. Une expérience
collective et partagée. Il s’agit d’apporter sa propre
contribution en faisant partie d’une communauté d’acteurs
œuvrant en faveur de la transition énergétique. Avec la
possibilité de suivre à tout moment son activité énergétique
à l’échelle individuelle et communautaire, grâce à une
interface dédiée. L’Île d’Yeu est un territoire propice pour
l’implantation du projet Harmon’Yeu pour une raison
centrale : elle est née de la volonté de ses habitants et des
autorités locales de s’inscrire dans la transition énergétique
de façon proactive.

17 Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


Reportage
Les chiffres clés d’Harmon’Yeu
« Depuis la mise en service de l’opération (mars 2020), on
observe, pour la communauté : Un taux d’autoconsommation
d’environ 96 %. Une part des consommations couvertes
par la production solaire d’environ 28 %. Ces données
seront affinées et complétées tout au long de
l’expérimentation, notamment en fonction de l’évolution
de la production, des modes de pilotage, et des
comportements de consommation des participants »
poursuit Jean-Bertrand Hardy. La mise en place de
communautés énergétiques comprend plusieurs étapes
clés, dont ENGIE s’est chargé pour le projet Harmon’Yeu,
dont l’étude de dimensionnement, la fourniture et
l’installation des équipements, les déclarations auprès de la
mairie et le raccordement auprès d’Enedis, le montage
juridique (dont la Personne Morale Organisatrice) et la
gestion de la communauté. Aujourd’hui, pour monter un tel
projet d’autoconsommation collective comme
Harmon’Yeu, il faut compter entre 1 an et demi et 2 ans
entre le lancement du projet et le démarrage effectif de
l’opération principale à l’Île d’Yeu (hors copropriété). décote sur la valeur initiale ou faire désinstaller le matériel
Après deux années d’expérimentation, quelle suite pour sans aucun frais. « Notre ambition est d’aider nos clients à
Harmon’Yeu ? A l’issue des 2 ans d’expérimentation, deux agir en faveur de la transition énergétique, en consommant
options se présenteront : La poursuite de la communauté, moins et mieux, et de les accompagner ainsi vers une
sur la base d’un commun d’accord et de nouvelles modalités utilisation plus locale, durable, frugale et maîtrisée de
définies entre ENGIE et les participants souhaitant l’énergie. Déconsommer et décentraliser, Harmon’Yeu
continuer l’aventure. La fin de la communauté : dans ce devient une référence de ces nouvelles philosophies dans
cas, les producteurs auront la possibilité, à l’issue de notre rapport à l’énergie » conclut Hervé-Matthieu Ricour,
l’expérimentation, de racheter les panneaux avec une Directeur Général Engie France BtoC.

Que dit la loi ?


La loi du 24 février 2017 et son décret d’application du 28 avril 2017 relatifs à l’autoconsommation d’électricité ont
permis de rendre possible le regroupement de plusieurs sites et de partager l’énergie produite : il s’agit
d’autoconsommation collective. En quoi consiste l’autoconsommation collective ? Un ou plusieurs producteurs
d’énergie renouvelable, souvent équipés de panneaux photovoltaïques installés sur leurs toits (maisons, immeubles
ou encore écoles) ou au sol, se lie(nt) à un ou plusieurs consommateurs. Ensemble, ils partagent une électricité solaire
et locale, dans une même zone géographique (un quartier par exemple). Les participants sont réunis en une Personne
Morale Organisatrice (PMO). Les consommateurs associés aux producteurs forment une communauté d’énergie qui
favorise le développement local d’une économie du partage. On parle alors de communauté énergétique. Une
communauté énergétique peut être configurée de différentes manières : plusieurs logements dans un même immeuble,
plusieurs maisons avec des producteurs et des consommateurs, mais également le mélange de maisons individuelles
avec des bâtiments tertiaires de type commerces, logements collectifs, bâtiments publics… L’enjeu reste le même :
une production d’électricité locale et solaire, partagée avec ses voisins, qui permet de faire des économies d’énergie
au sein de son foyer et à l’échelle de la communauté. L’autoconsommation collective est une alternative qui s’offre à
ceux qui ne veulent pas ou ne peuvent pas pratiquer l’autoconsommation individuelle (pour des raisons d’éligibilité,
économiques ou encore par crainte de se lancer dans un tel projet). Elle présente un vrai potentiel, et devrait se
développer dans les années à venir : en effet, elle est encouragée par l’évolution du cadre réglementaire, l’augmentation
croissante des énergies d’origine renouvelable sur le réseau électrique et l’évolution des modes de consommation de
l’énergie. Aujourd’hui, elle s’applique sur une zone géographique réduite à 2 kilomètres entre chaque participant pour
une puissance de 3 MWc. L’évolution du cadre réglementaire évoque une distance de 20 kilomètres et relèvement du
plafond de puissance à 5 MW.
www.youtube.com/watch?v=uwyLaNApJIM&feature=youtu.be

Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


18
Brèves
DRIVECO électrifie le Groupe Maurin
en France, en Belgique et en Suisse

Groupe Maurin, 5ème distributeur automobile français, a choisi DRIVECO, expert de la mobilité
électrique, pour l’accompagner dans sa transition énergétique. L’accord porte sur une offre clé
en main pour l’équipement des 110 concessions du groupe en bornes de recharge et centrales
photovoltaïques : fabrication de bornes sur-mesure, conception et construction de centrales
solaires ainsi que leur installation, maintenance et supervision en temps réel.
Joli package…

DRIVECO et Groupe Maurin collaborent depuis 2018. Cette approche universelle a été un point déterminant pour
C’est d’ailleurs dans une concession du Groupe Maurin en le Groupe Maurin, qui distribue 22 marques et est le
Belgique que DRIVECO a installé ses premières bornes à distributeur N°1 de Ford, Nissan et Suzuki. Un des projets
l’étranger, en fin 2019.Alors que la transition énergétique phares de cette collaboration est le « Village Automobile
est l’une des priorités de l’Union Européenne, la voiture nouvelle génération » à Perpignan Agrosud 2. DRIVECO
électrique est devenue un des vecteurs de son accélération. est chargé de la conception et réalisation de plusieurs
En équipant ses points de vente de bornes de recharge, et centrales photovoltaïques afin d’assurer une recharge
de panneaux photovoltaïques associés, le Groupe Maurin 100% solaire pour les véhicules. D’une puissance cumulée
entre dans une nouvelle ère d’un avenir plus vert. de 430 kWc, les panneaux solaires alimenteront directement
DRIVECO s’affirme ainsi comme l’un des spécialistes en électricité une vingtaine de bornes de recharge;
Français de la mobilité électrique. « Nous avons fait le l’électricité non consommée sera utilisée par les bâtiments
choix d’une approche clé-en-main qui est aujourd’hui ou revendue à EDF. Le Village Automobile doit voir le jour
unique sur le marché, souligne Ion Leahu-Aluas, Directeur au début de l’année 2021.
Général de DRIVECO. Nos bornes sont conçues pour
s’adapter à tous les modèles de véhicules électriques et
hybrides rechargeables et correspondent à tous les
standards exigés par les constructeurs automobiles. »

19 Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


Brèves

Étanchéité photovoltaïque :
le procédé Soprasolar® Fix Evo Tilt
Béton visé sous avis technique

La rentrée est synonyme de bonne nouvelle pour Après plus de 4 ans de retours d’expérience et son installation
SOPRASOLAR®, leader en France en matière d’étanchéité sur de nombreux chantiers, le procédé Soprasolar® Fix Evo
photovoltaïque et filiale solaire du groupe SOPREMA. Son Tilt n’a montré aucune faille, il vient donc de passer sous
procédé Soprasolar® Fix Evo Tilt Béton est désormais visé Avis Technique. Le point fort de ce système réside dans
sous Avis Technique. Ce procédé d’étanchéité permet l’installation de modules photovoltaïques inclinés sur des
l’intégration de modules photovoltaïques rigides posés sur plots brevetés, sans percement du revêtement d’étanchéité
un ensemble de plots, le tout sans percement de l’étanchéité. (afin d’éviter tout pont thermique) et sans ajout de lestage.
Il est souvent utilisé sur les toitures terrasses de bâtiments à Les modules photovoltaïques reposent sur un système de
usage de bureaux, ouvrages publics ou résidentiel collectif. rehausse permettant de les incliner de 10°. Les complexes
C’est le 4ème procédé de la gamme SOPRASOLAR® à d’étanchéité bicouches proviennent de SOPREMA, leader
obtenir la précieuse certification gage de fiabilité et de dans le domaine. Le procédé, facile à mettre à œuvre et à
performance. Elle convainc plus facilement les compagnies entretenir, est garanti 20 ans. En outre, chaque composant
d’assurance en témoignant de la qualité des produits du procédé Soprasolar® Fix Evo Tilt bénéficie d’une Fiche
SOPRASOLAR® et du sérieux de la mise en œuvre. de Données Environnementales et Sanitaires (FDES)
permettant de calculer l’impact carbone précis de sa mise en
œuvre. Il en est de même pour les modules référencés dans
l’Avis Technique.

21 Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


Reportage

S’TILE l’orfèvre de

l’intégration photovoltaïque à
la française
présente ses
nouveautés
Créé en 2007, le fabricant français de cellules
et modules PV S’TILE a tout de suite fait le
pari du BIPV autour d’une esthétique
particulièrement réussie. Dotée d’une ligne
de 15 MW de capacité de production de
modules, S’TILE propose de nouveaux
produits d’intégration toujours plus seyants,
pour les bâtiments à l’instar de son ardoise
SO’SLATE, ou pour la ville avec des mobiliers
urbains publics, réalisés en co-
développement, du plus bel effet…
Découverte de produits PV français placés
sous le signe du beau !

Elon Musk l’a rêvé, S’TILE l’a fait. Une toiture surface d’environ un m² pour plus de 120 W de puissance,
photovoltaïque qui a l’apparence d’un toit classique en là où chaque tuile d’Elon Musk affiche seulement
ardoise, c’est possible. La société S’TILE installée à 10 petits  W et qui, surtout, sont l’arlésienne du marché.
Poitiers et Châtellerault a ainsi mis au point une ardoise Notre SO’SLATE est bien sûr beaucoup plus simple et
solaire appelée SO’SLATE. Le caractère innovant de rapide à poser. Sur un plan technique, trois de nos ardoises
SO’SLATE repose principalement sur une couverture en sont équivalentes à un panneau 72 cellules de 370 W avec
ardoises photovoltaïques et son système de montage en ainsi une forte compatibilité de tension de courant avec les
crochets breveté. La vraie nouveauté ! onduleurs du marché. Certes, cela induit davantage de
câbles et un léger surcoût par rapport à des panneaux
Une ardoise de 1 m² de 120 W classiques qui nécessitent pour leur part un système
d’intégration assez lourd à poser. Reste que l’effet
Organisée à la manière d’ardoises traditionnelles, la esthétique est tout autre » s’enthousiasme Alain Straboni,
couverture SO’SLATE présente l’avantage d’une président de S’TILE. De fausses ardoises en PV sont
installation aussi simple et rapide qu’un toit en tuile. également disponibles pour optimiser l’installation. Ce
Destinée à couvrir aussi bien les toitures que les façades de produit est disponible sur le marché mais ne dispose pas
bâtiments, l’intégration esthétique au bâti de ces ardoises encore de la certification CSTB ce qui peut poser problème
solaires permet d’envisager des installations sur le plan des assurances. Alain Straboni attend un
photovoltaïques sur des bâtiments collectifs, des maisons financement, pourquoi pas, d’un appel à projet Transition
individuelles, des bâtiments neufs ou anciens voire sur des Energétique de la région Nouvelle Aquitaine pour passer
monuments historiques. « Si elle donne l’apparence et cette certification dont le coût avoisine les 50 000 euros.
l’impression d’une multitude de petites ardoises, l’ardoise De quoi passer un nouveau palier dans la commercialisation
bi-verre à haute durabilité SO’SLATE s’étend sur une de cette ardoise PV française.

Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


22
Reportage
L ’intégration PV aux couvertures et
façades de bâtiments
Outre les ardoises, les panneaux en bi-verres de S’TILE
donnent aux solutions « pergola » et « auvent » solaires
un charme particulier. Avec ses cellules conçues à partir
de motifs biomimétiques, ils se distinguent des panneaux
classiques par une esthétique reconnaissable entre toutes.
Grâce à la flexibilité de la technologie d’assemblage
S’TILE, les panneaux peuvent présenter un taux de
transparence optimal pour un bon compromis entre
ombrage, lumière et production d’énergie. Par ailleurs,
les panneaux sur mesure répondent aux exigences de
conception des façades et peuvent être installés avec tout
système de construction conventionnelle. Ces panneaux
en bi-verre utilisent des cellules et une technologie
d’assemblage spécifique qui permettent de s’affranchir
des rubans de cuivre pour de magnifiques panneaux
solaires de couleur uniforme.
Dernier point, l’intégration de modules solaires au
mobilier urbain. « Nous sommes en capacité de fabriquer
des modules de toutes tailles, couleurs et formes qui, par
leur beauté, font briller tous les mobiliers urbains, et par
leur puissance rendent autonomes, par exemple, les
lampadaires solaires. Nous travaillons en co-
développement avec des industriels du mobilier urbain.
Nous avons déjà réalisé des modules bi-faciaux, pour
plus de puissance, intégrés dans un poteau de lampadaire
ou encore un module rond pour la marque espagnole
Tulipan. En ce moment, nous sommes en train de
développer un module en trois dimensions courbes. Tout
est possible » précise Alain Straboni. S’TILE, l’art du
beau photovoltaïque…

23 Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


Reportage

DMEGC Solar,
blockbuster écolo-solaire
à Hengdian

Issue de Hengdian Group, un puissant groupe industriel chinois créé


en 1975 spécialiste de l’électronique industrielle, l’industrie
pharmaceutique, le génie civil et le divertissement, l’entreprise
Hengdian Group DMEGC Magnetics Co.,LTD (appelé DMEGC) assure
la diversification du groupe dans les aimants depuis 1981 et dans le
photovoltaïque depuis 2008. Avec succès. A tel point que cette
dernière activité pèse désormais près du tiers du chiffre d’affaires de
l’entreprise qui emploie environ 20 000 personnes. Situé à Hengdian
la ville du cinéma chinois surnommée la Eastern Hollywood, DMEGC
est ainsi devenu un grand au box office du solaire mondial intégré
verticalement avec une capacité livrée de 9GWp. Clap ! On tourne.
Medhi Boudal

Si DMEGC était un blockbuster de cinéma, ce serait aujourd’hui des capacités de production d’un acteur majeur
inévitablement une saga solaire sur fond de fable écologique. du secteur tout en maîtrisant sa croissance : 700 MW lingots
Sis à Hengdian, le Hollywood chinois, DMEGC, spécialiste et wafers, 4 GW de cellules et 2 GW de modules. « Le plus
B to B de l’électronique et des aimants - il détient plus de important est la maîtrise de notre croissance industrielle, la
20% du marché mondial de l’aimant avec comme clients création de valeur et la maîtrise du stock et pas la focalisation
Philipps, Microsoft, Bosch, Samsung, LG, Sony, HP, sur la capacité en valeur absolue qui cause des désastres en
Siemens, Valeo ou General Motors -, a en effet enrichi son cas de crise inattendue » Par Mehdi Boudal. L’histoire est
scénario à la fin des années 2000 d’une production de lingots, belle, la mise en scène réussie. Flashback !
wafers et cellules solaires de 200 MW pour atteindre

Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


24
Reportage

La diversification
dans le photovoltaïque
Fondé en 1981, DMEGC est devenu très vite un acteur
majeur de l’industrie chinoise avec comme matrice, une
philosophie de fabrication la plus respectueuse possible de
l’environnement et des normes qualité les plus récentes.
L’entreprise et Hengdian Group ont ainsi été parmi les
premiers à obtenir la classification ISO en Chine, une vraie
culture d’entreprise. Se tourner vers l’industrie du solaire
photovoltaïque en 2008 était donc naturel pour cette
entreprise spécialiste d’électronique. En incipit de cette
saga solaire, DMGEC se lance dans un premier temps dans
la fabrication de lingots, wafers et cellules, un premier
investissement pour voir. « Nous voulions faire notre
 MEGC partenaire « cellule »
D
apprentissage de l’industrie solaire en commençant par des industriels français
l’amont et notamment par les cellules dont la demande
était forte, et ce, pour alimenter les industriels. Le B to B Se construisant par étapes, plans par plans pour filer la
était notre ADN. Cela nous a aidé à mieux comprendre les métaphore cinématographique, DMEGC Solar dispose
exigences des clients et mieux cerner le marché » assure donc aujourd’hui d’une industrie photovoltaïque intégrée
Mehdi Boudal, impresario de talent et actuel directeur de la fabrication des lingots aux modules PV en passant par
commercial France, Afrique et EMEA de DMGEC Solar. les wafers et les cellules avec une spécialisation dans le
Très vite, DMEGC se lance dans la fabrication de modules, mono cristallin. « Ce faisant, nous sommes capables de
en sus des cellules, avec une première ligne de 100 MW. contrôler, optimiser et garantir la qualité pendant tout le
Fidèle à sa culture industrielle, le groupe travaille sur les procédé de fabrication. Nos produits de qualité se
modules en OEM (Original Equipment Manufacturer) caractérisent par leur fiabilité et leur longue durée de vie ce
pour d’autres industriels. De quoi parfaire la courbe qui a un impact positif sur l’environnement d’une part, et
d’apprentissage sur l’ensemble de la filière photovoltaïque. sur la rentabilité des projets photovoltaïques qui intègrent
En quête de verticalité ! Dès 2012, DMEGC Solar saute le nos modules DMEGC d’autre part » poursuit Mehdi
pas et lance alors sur le marché des modules à sa propre Boudal. Le département R&D au sein de DMEGC ainsi que
marque nantie d’une bonne image, avec un succès les ingénieurs et techniciens sont engagés dans l’innovation
immédiat. Et le film de devenir une success story… et l’amélioration continues des processus de fabrication.

25 Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


Reportage
« Tous les modules sont fabriqués dans le respect des
normes internationales IEC 61215 / IEC 61370, en
appliquant les systèmes d’assurance qualité TQC & SPC
et dans un environnement ISO9001 / ISO14001. Des tests
complets de sécurité et de fiabilité sont effectués
systématiquement sur chaque module quittant nos usines »
ajoute Mehdi Boudal. En France, DMEGC s’est focalisé
sur la vente de cellules photovoltaïques à des acteurs
comme Sillia (maintenant Sillia-Recom), Systovi,S’tile,
Reden Industries puis en suivant Voltec et VMH. « Nous
travaillons avec l’ensemble des industriels français autour
d’une palette diversifiée de tailles de cellules M2, G1, (les
M6, M10 en projet). Nous les accompagnons aussi dans la
révolution de la technologie des demi-cellules après avoir
passé deux années dans les phases de conception et de test
de validation » confirme Mehdi Boudal.

Garanties technique et financière


Depuis 2017, DMEGC intensifie ses efforts, en Europe et Ceci est basé sur des indicateurs financiers fiables réguliers
particulièrement en France, pour la commercialisation des (tous les trimestres). DMEGC, un film à gros budget porté
modules PV via une approche à la fois décarbonée à par un producteur qui ne manque pas de moyens ! En
destination des appels d’offres (voir encadré), mais aussi attendant la prochaine sortie dans les salles…
Premium pour les petits projets ou le résidentiel. « Nous
travaillons avec des partenaires fiables: distributeurs (KDI,
Solipac, Voltaneo, Yomatec, Mavisun…etc), développeurs et

Hengdian Group :
EPC (Engie, Urbasolar, IEL Energie, Greenyellow, Technique
solaire, Apex Energies, Voltalia-Helexia, RES, SunR,
Tenergie, CorsicaSol, Gensun, IDsud, Coruscant,…etc) tout
en étant complémentaire aux clients fabricants de modules
Français, en ciblant le panneau bas bilan carbone, fullback DMEGC Magnetics Co.,Ltd,
bi-verre/bi-facial avec ou sans micro onduleur/optimiseur.
Autour d’un objectif : la satisfaction client » confie Mehdi
c’est pas du cinéma !
Boudal. La puissance est ainsi garantie de manière linéaire DMEGC Magnetics Co.,Lt est une branche du groupe
jusqu'à 30 ans pour les modules bi-verre. Par ailleurs, autre Hengdian, l’un des plus grands groupes privés en
point différenciant, DMEGC est apte à rassurer par sa Chine. En plus de la production d’aimants et de
position financière très solide en tant que membre du groupe produits liés à l’énergie solaire, le groupe Hengdian est
Hengdian (voir encadré). DMEGC est à la tête des sociétés actif dans la chimie, l’électronique, les produits
qui sont dans la zone dite de sécurité du fameux index pharmaceutiques, l’éducation et le tourisme et le
Altman Z. Cela signifie que DMEGC a les meilleures chances divertissement cinématographique et emploie plus de
de remplir les obligations de garantie à long terme par rapport 55 000 personnes.
à d’autres sociétés existantes dans ce classement.

DMEGC, une culture environnementale


en haut de l’écran
Le marché Français a une particularité assez originale qui est la prise en compte de l’impact carbone du module
PV utilisé. Ceci se traduit par un cahier des charges AO CRE (appels d’offres de la Commission de Régulation de
l’Energie) favorisant les modules PV ayant les plus bas bilans carbones. Et DMEGC de s’en réjouir ! Depuis
2012, DMEGC réduit continuellement son empreinte carbone grâce à une énergie photovoltaïque auto-
consommée, des équipements efficients et une fabrication de matière première peu gourmande en énergie en lien
avec l’industrie norvégienne sobre en carbone, DMEGC investit en R&D pour améliorer la technologie de ses
cellules à l’origine de modules photovoltaïques à haut rendement ce qui améliore leur bilan carbone. « Nos
cellules et modules DMEGC ont un score réaliste permettant à nos clients d’être rassurés lors des sessions
d’appels d’offres CRE. DMEGC a réalisé des analyses de cycle de vie (ACV) pour chaque composant incluant les
cellules ainsi que des Evaluations Carbone Simplifiée (ECS) pour les modules DMEGC avec les méthodes CRE3
et CRE4. Nous nous positionnons dans une relation de long terme avec nos clients industriels et aimons à partager
leur réussite » conclut Mehdi Boudal.

Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


26
Brèves

Conduite « zéro émission » : le nouveau SMA


EV Charger associe énergie solaire et électromobilité
« Ce n’est qu’avec l’énergie solaire que l’électromobilité prend tout son
sens », explique Nick Morbach, Vice-Président Exécutif de la Business
Unit Solutions Résidentielles et Commerciales chez SMA. « C’est la raison
pour laquelle nous avons développé le SMA EV Charger. Il permet aux
conducteurs de voitures électriques de toujours recharger leur véhicule
de manière pratique et fiable, tout en utilisant une quantité maximale
d’énergie solaire rentable et neutre en CO2. Avec le SMA EV Charger, nous
fournissons aux installateurs un élément clé d’une solution « tout-en-un ».
Le SMA EV Charger fait en effet partie de la solution SMA Energy System
Home. Tous les composants, y compris la communication pour le système
énergétique domestique, proviennent d’un seul et unique fournisseur, et il
n’y a qu’un seul interlocuteur pour les questions concernant l’extension du
système, les garanties ou le service technique. »
Le SMA EV Charger permet une recharge rapide, fiable et économique. Il dispose pour ce faire de différents modes
de recharge. L'objectif est toujours d'utiliser au maximum l'énergie solaire actuellement disponible. En combinant le
réseau électrique et l'énergie solaire, le SMA EV Charger peut effectuer la recharge en monophasé avec une puissance de
7,4 kW, soit presque deux fois plus rapidement que les boîtiers muraux classiques qui ne chargent généralement qu’avec
4,6 ou 3,7 kW, en raison des déséquilibres de charge existants. Quand le temps presse, le SMA EV Charger recharge même
jusqu’à dix fois plus vite qu’une prise de courant domestique conventionnelle. La protection contre les pannes de courant
prévient toute surcharge de la prise de raccordement domestique.

27 Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


Brèves

Renouvelable et mobilité :
Sirea fait désormais rouler
ses véhicules à l’énergie solaire

Précurseur dans le développement des énergies renouvelables pour les professionnels, Sirea
montre l’exemple et a remplacé le carburant de ses véhicules par de l’énergie solaire. Une
transformation où tout le monde s’y retrouve : le budget de l’entreprise, les salariés, et la planète !

Pour rappel, Sirea avait déployé en début d’année 2020 sur L’installation PV en autoconsommation
son site de Castres une ombrière photovoltaïque de
21 kWc, dans le but de remplacer une partie de l’énergie rentabilisée d’ici 5 ans
consommée depuis le réseau électrique par de l’énergie Et pour convaincre que ce concept est le bon, l’entreprise
d’origine solaire. L’entreprise a installé une borne de tarnaise dispose d’arguments de taille : le carburant
recharge pour véhicule électrique, directement alimentée économisé se chiffre à plus de 9 000 € à l’année. Si on
par l’ombrière photovoltaïque, et en a profité pour ajoute à ça le surplus d’énergie qui vient alimenter les deux
renouveler son parc auto avec l’achat de trois véhicules bâtiments de Sirea quand les véhicules sont complètement
électriques. « En tant que spécialiste de l’efficience chargés, l’entreprise estime que son installation
énergétique, nous devions montrer la voie à suivre. Ce photovoltaïque en autoconsommation sera rentabilisée
projet nous a permis de passer à l’autoconsommation et de d’ici 5 ans. D’ailleurs, l’entreprise présentera ce concept
piloter dynamiquement les bornes pour une recharge 100% lors de la finale du concours Cleantech Open France 2020
solaire des véhicules électriques. » précise Bruno Bouteille, qui aura lieu à Paris le 8 octobre. Ce projet d’ombrière
dirigeant de Sirea. photovoltaïque en autoconsommation, qui a permis à Sirea
d’obtenir le label Greentech Verte décerné par le Ministère
de la Transition Écologique en février dernier, a donc
devant lui un avenir radieux.

29 Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


Reportage

FuturaSun, un acteur
sino-italien du solaire PV
qui lorgne sur le marché français
Le nom de l’entreprise a des consonances
américaines, son siège est en Italie et son
site de production se situe en Chine et
dispose d’une capacité de production de
500 MW avec l’objectif avoué de passer
rapidement à l’échelle de la GigaFactory.
Bienvenue chez FuturaSun, un fabricant
international de modules photovoltaïques
crée en 2008 par Alessandro Barin. Un
industriel qui dessert près de 70 pays dans
le monde et dispose d’une filiale off-grid
dynamique. Et la France dans tout ça ?

Le siège de FuturaSun, industriel du photovoltaïque, est optimal pour s’aventurer sur le terrain des appels d’offres
situé à un peu moins d’une heure de Venise. C’est de là que CRE mais nous étudions attentivement la situation » confie
l’entreprise élabore depuis 2008 ses stratégies commerciales Antonin Gabet, business Développeur du groupe FuturaSun.
pour déployer ses modules photovoltaïques aux quatre coins
du monde. La production est quant à elle sise au Nord de Lumière solaire sur l’Afrique
Shangai sur un site prêt à recevoir une gigafactory, là où FuturaSun est également très présent en Afrique via sa filiale
pour l’heure 500 MW de modules photovoltaïques sortent OffgridSun créée en 2016 mais active depuis 2013. Cette
des chaînes. Côté production, FuturaSun a fait le pari de la filiale a été partie prenante du programme de la Banque
technologie Zebra Mono PERC avec des cellules à contact Mondiale Ligthing Africa notamment à destination de
arrière ayant la particularité de générer le moins d’ombrage l’Afrique de l’Ouest : Sénégal, Bénin, Togo, Cameroun, et
possible tout en drapant les panneaux d’une esthétique « all depuis peu à l’ensemble du continent. « L’idée était pour
black » irréprochable. Résultat : des panneaux standards à nous de concevoir, de développer et de fournir des kits « plug
360 W de puissance, et plus même, disponibles à la demande. and play » pour les sites isolés, des kits dotés de modules/
Elle propose également des panneaux bi-verre Duetto qui batteries avec trois ampoules, une recharge de téléphone
enrichissent considérablement la gamme. mais aussi d’autres solutions plus poussées avec des frigos,
des télés, des ventilateurs, des pompages d’eau etc. Nous
La cible du résidentiel en France travaillons avec des partenaires locaux d’électricité
Commercialement, FuturaSun est présent dans près de 70 générale jusqu’à créer un incubateur d’entreprise » poursuit
pays dans le monde avec une activité plus marquée en Chine, Antonin Gabet. Cette filiale réalise 1 million de CA par an.
au Brésil et en Europe mais aussi en Afrique sur la partie Le CA de FuturaSun s’élève, quant à lui, en consolidé à
off-grid. En 2014, l’entreprise a réalisé une percée remarquée 13 millions d’euros. Une PME italienne du PV qui tire son
dans le résidentiel au Royaume-Uni. Dès 2015, elle s’est épingle du jeu au milieu des géants industriels asiatiques par
aussi diversifiée en développant des projets en propre en son business model sino-européen…
Italie mais surtout en Allemagne où elle dispose d’un parc
d’une dizaine de MW. Quid de la France ? Courant juillet
2020, FuturaSun a organisé quelques wébinaires à destination
des distributeurs et installateurs français pour se faire mieux
connaître. « Pour l’heure, nous sommes présents en pointillé
chez quelques distributeurs, dans le Sud de la France. Nous
avons vocation à accélérer notre développement dans
l’Hexagone, avec des prédispositions pour le résidentiel et
le off-grid. Notre bilan carbone n’est pour l’heure pas

Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


30
Brèves
Lendopolis ne
connaît pas la crise :
deux nouveaux records
pour des centrales
solaires
Lendopolis, la plateforme de financement participatif
rémunéré entre entreprises et particuliers du Groupe
KissKissBankBank & Co et filiale à 100% de La
Banque Postale vient de réaliser deux collectes records
réservées localement : une levée de 1 250 000 euros en
obligations pour le financement d’une centrale solaire
dans les Pyrénées-Atlantiques et une autre de 1 380 000
euros en actions non-cotées pour la construction de deux
centrales photovoltaïques dans le Tarn-et-Garonne.

URBASOLAR /
SDE 65 : un
partenariat en faveur
du développement de
l’énergie solaire en
Hautes-Pyrénées
Urbasolar et le Syndicat Départemental d’Énergie des
Hautes-Pyrénées (SDE65) ont concrétisé en septembre
dernier sur le Pic du Midi un partenariat pour la
réalisation d’un portefeuille de 5 projets photovoltaïques
d’un volume de 22,7 MWc. De quoi prendre de la
hauteur pour se rapprocher du solaire !

15 mois après son


acquisition par EnBW,
VALECO accélère son
développement
Pionnier français des énergies renouvelables, VALECO
accélère son développement pour accompagner les
territoires dans les défis de la transition énergétique.
Reprise par EnBW, n°3 allemand de l'énergie avec
plus de 20 milliards d'euros de chiffre d'affaires,
l'entreprise montpelliéraine, qui recrute une trentaine
de collaborateurs chaque année, affiche un bilan positif
avec une puissance installée de 500 mégawatts (MW),
une progression prévisionnelle de 20 % en 2020 et
2 GW de projets en portefeuille.

31 Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


Brèves

Et Madep devint MadEnr

Depuis le rachat de Madep par le groupe Euraset, les activités électroniques de puissance et
appareillage de mesure sont portées par Euraset-Madep, l’activité énergie renouvelable par
MadEnr. MadEnr se concentre ainsi sur le développement et la fabrication de coffrets de
protection et d’armoires d’autoconsommation - avec ou sans stockage - dans le domaine du
solaire.

MadEnR a vu ses moyens de production consolidés avec Comme il a été dit, depuis son rachat, MadEnr a fortement
l’atelier de 300 m² transformé en unité de production de investit dans le développement de sa gamme et de ses moyens
1000 m². Le bureau d’étude a également été renforcé par de de production. Les dernières nées sont les séries MA et NA
nouvelles compétences afin d’accélérer le développement Store K : systèmes d’auto-consommation avec stockage
des gammes et répondre aux demandes spécifiques des Plug&Play. Cette gamme simplifie et facilite l’accès à
clients. La gamme MadEnr est composée de coffrets de l’autoconsommation avec stockage pour tous. Elle a été
protection pour le résidentiel de 1 kW à 9 kW en 600 et 1000 spécialement développée pour répondre aux attentes du
V, de coffrets et d’armoires de protection pour des marché résidentiel. Ces systèmes sont disponibles en version
applications de 36 à plus de 300 KW DC, d’armoires pour 3 KA et 5 KVA de puissance de sortie et jusqu’à 16 kVA de
les champs solaires, ainsi que d’armoires pour l’auto- puissance max. Elles permettent de stocker jusqu’à 15 kWh.
consommation. « Tous les produits sont fabriqués et testés Embarquant les technologies les plus performantes du marché,
dans notre unité de production basée en Normandie. Nous les séries MA, et NA Store K sont dotées de batteries Lithium
utilisons les composants des leaders mondiaux sur chacun Pylontech, de convertisseurs Victron, d’un logiciel de gestion
des segments et sommes en mesure de garantir tous nos ultra simple ainsi que des algorithmes de monitoring et de
produits. Ainsi, nos armoires d’autoconsommation avec pilotage qui permettent de profiter pleinement de votre
stockage sont garanties 8 ans, batteries comprises » installation photovoltaïque. Avec de tels composants, la
confirme Philippe Bernard, manager général de l’entreprise. durabilité est assurée pour de nombreuses années. Les produits
MadEnr sont conformes aux normes en vigueur, les MA et
NA Store K sont garanties 8 ans (batteries incluses).

Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


32
Brèves
Corfu Solaire
lève 18 M€
Entreprise du groupe Terre et Lac dédiée au
développement, à la construction, à l’exploitation
d’infrastructures solaires photovoltaïques au sol,
en ombrières et en toitures, la société Corfu Solaire
s’est associée à MIROVA (groupe BPCE) en ouvrant
une partie du capital de sa filiale CORSAIRE. Cette
première levée de fonds d’un montant de 18M€ va
permettre de financer la réalisation de 12 projets
d’énergie solaire cumulant une puissance totale de
129 MWc.

ENGIE Green
mettra en service près
de 122 MWc solaires
en Occitanie d’ici 2021
ENGIE Green va réaliser en Région Occitanie, en
2020 et 2021, un programme de construction de près de
122 MWc solaires pour un montant global
d’investissement de plus 88 M€ bénéficiant à
l’économie locale. Avec ce programme de construction,
ENGIE Green confirme son engagement auprès de la
Région Occitanie qui vise à devenir la première région
à énergie positive d'Europe à l'horizon 2050.

Le groupe CVE
lève 100 millions
d’euros pour
accélérer dans les
EnR
Intermediate Capital Group plc, gestionnaire de
placements alternatifs au niveau mondial, a investi
100 millions d’euros en fonds propres et quasi fonds
propres dans CVE via son activité d’investissement
dans les infrastructures (ICG Infra). Cette opération
servira à accompagner la croissance du groupe sur le
long terme. CVE s’est en effet fixé pour objectif de
multiplier par 8 sa capacité de production d’énergie
renouvelable à horizon 2025, pour atteindre
2,3 GW en exploitation et en construction.

33 Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


Brèves

Comme un PhARRE
dans la nuit climatique
Répondre aux questions de diminution de
l’impact des consommations énergétiques des
bâtiments et du recyclage ou de la réutilisation
des batteries de véhicules électriques (VE)
constitue un enjeu écologique fort pour les
années à venir. Entre production d’énergie
renouvelable, pilotage intelligent et stockage via
des batteries de seconde vie, le pari réussi du
SyDEV avec son projet PhARRE ! Lumière.

Le 21 septembre dernier, le Syndicat Départemental


d’Énergie et d’Équipement de la Vendée (SyDEV), en
partenariat avec Bouygues Energies & Services, inaugurait
un projet innovant de production d’électricité solaire
stockée via des batteries de VE de seconde vie. Le projet
baptisé PhARRE - Photovoltaïque, Autoconsommation,
Recharge et Réseau Électrique - permet déjà de soutenir
les besoins en électricité du siège.

 hARRE : optimiser l’efficacité


P
énergétique du siège du SyDEV
Le projet PhARRE a d’abord consisté en l’installation
en toiture d’un système de production photovoltaïque
de 200 m² de panneaux (39,5 kWc). Le choix d’auto-
consommer l’électricité produite directement sur place
s’est imposé pour assurer une diminution de l’impact de la
consommation énergétique du bâtiment sur le réseau. Le
siège abritant essentiellement des bureaux, la consommation
est majoritairement en journée c’est-à-dire au moment
où la production d’énergie photovoltaïque est possible. Un
surplus de production peut apparaître dans la journée mais d’autonomie d’un véhicule. Quatre batteries de Renault
aussi et surtout pendant les week-ends et les jours fériés. Kangoo ZE de première génération ont donc été installées
Pour cette raison et afin d’optimiser la quantité d’énergie en sous-sol - 48 kW/h de stockage, l’équivalent d’une heure
électrique autoconsommée, le SyDEV a eu recours à de consommation - pour stocker l’énergie renouvelable
la mise en place d’un système de stockage. L’objectif  : produite. Le projet PhARRE, en donnant une seconde vie à
conserver ces surplus et les réutiliser à des moments ces batteries, permet de prolonger leur utilisation de 10 ans.
plus appropriés, notamment pour alimenter en besoin de « Pour répondre aux enjeux de la transition énergétique, nous
recharge sa flotte de véhicules électriques composée d’une avons besoin de moins et mieux consommer et d’intégrer plus
dizaine de voitures. d’énergies renouvelables. Ici nous produisons l’énergie pour
la consommer en local. Avec cette innovation, nous gagnons
 onner une seconde vie aux batteries
D en expérience pour en faire bénéficier les bâtiments publics
de véhicules électriques du territoire », commente Alain Leboeuf, Président du
SyDEV. Et demain ? La prochaine étape consistera à intégrer
Le caractère innovant du projet PhARRE porte également sur un pilotage intelligent de la recharge des véhicules avec le
le choix des solutions de stockage de cette énergie. Afin de système déjà installé pour permettre une gestion optimisée
limiter encore davantage l’impact environnemental, le choix de l’ensemble de l’électricité consommée sur le site. Il est
s’est orienté vers des batteries de VE ayant perdu 25% de également envisagé de dupliquer l’installation à l’échelle
leur capacité de stockage et ne répondant donc plus au besoin d’une commune vendéenne.

Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


34
Brèves

© SOGSolar

Le projet PhARRE
en quelques chiffres
• 200 m2 de panneaux photovoltaïques soit 39,5 kWc
installés
• Production solaire annuelle de 40 000 kWh soit
l’équivalent de 4 maisons de 80 m² au chauffage
électrique
• 99 % de l’énergie produite est utilisée à l’année et
couvre 15 % des besoins en consommation électrique
du bâtiment
• L’énergie est stockée sur 4 anciennes batteries de
Kangoo ZE soit 48 kWh

35 Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


Brèves

Offre de lancement 2020 :


Apollon Solar lance un kit 3 kWc
résidentiel à 2199 euros
pour les installateurs !
Avant de mettre sur le
marché son très innovant
module N.I.C.E. en attente
de certification, la société
française Apollon Solar
occupe le marché français
du photovoltaïque avec le
lancement en cette fin d’été
d’un kit 3 kWc à destination
du segment du résidentiel.
Un kit d’ingénieur avec
des composants testés et
triés sur le volet pour une
optimisation du rapport
prix/performances.

Voilà maintenant près d’un an qu’une des équipes onduleurs uniquement pour le kit. « Notre sélection nous a
d’ingénieurs d’Apollon Solar, s’applique à confectionner conduit vers des onduleurs surdimensionnés qui permettent
un kit PV 3 kWc pour le marché du résidentiel. « Un de ne jamais écrêter ce qui arrive parfois avec du matériel
marché où l’on trouve un peu de tout et souvent des produits sous-dimensionné. Ces micro-onduleurs disposent d’une
un peu datés, comme des modules de 300 à 320 W, qui ne garantie de 25 ans. Pour la structure de fixation, pas de
justifient en rien les prix pratiqués » relèvent Jed Kraiem, risque, Apollon Solar s’appuie sur le leader français K2 et
directeur d’Apollon Solar. Après plusieurs études ses ETN. Le kit est fourni avec des prises Wifi intelligentes
comparatives poussées et des tests effectués par les qui permettent de programmer à distance et de diriger
ingénieurs mêmes de l’entreprise, Apollon Solar a arrêté l’énergie verte, là, vers le cumulus, là, vers les machines à
ses choix sur des panneaux de dernière génération issus de laver ou les appareils en veille. « Nous lançons ce kit
fournisseurs de premier rang selon le classement autour d’une offre promotionnelle à destination des
Bloomberg. Ces panneaux, Ulicasolar pour les premiers installateurs : 2 199 euros HT. Nous sommes en train de
kits, - d’autres fournisseurs suivront pour les kits à venir signer des chartes d’engagement avec les professionnels
avec des garanties plus élevées-, affichent 375 W de avec un objectif de proposer le kit installé autour des 7000
puissance. « Une puissance pas choisie au hasard car elle à 8000 euros TTC pour le client final. Le déterminant du
permet de parvenir à 3 kW avec seulement huit panneaux. premier ordre pour la rentabilité d’une installation
C'est-à-dire moins de surface nécessaire sur la toiture du demeure le coût de l’installation. A notre filière de ne pas
client et un gain de temps pour les installateurs » poursuit plomber ce marché avec des prix trop élevés » souligne
Apollon Solar. Apollon Solar. Un premier kit donc signé Apollon Solar
Côté onduleurs, Apollon Solar a opté pour le fabricant avant dans quelques mois de proposer un kit français à
chinois Hoymiles qui est le leader mondial. Le système haute recyclabilité avec des modules N.I.C.E. qui devrait
intègre un micro-onduleur pour quatre panneaux soit deux lui aussi trouver son public.

Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


36
Brèves

Vers une accélération du solaire


dans le logement social
en Hauts-de-France

Deux projets ambitieux et inédits sont le signe concret du déploiement du solaire dans la région
Hauts-de-France. Une région leader des projets d’autoconsommation collective en 2020 !

Pour lutter contre la précarité énergétique de ses locataires, CCIR et CD2E), a pour objectif de dynamiser, en région,
Pas-de-Calais Habitat, bailleur social du Pas-de-Calais, le secteur des énergies solaires thermique et photovoltaïque.
installera 7000 m² de panneaux solaires photovoltaïques Pour cela, il vise à massifier les installations en développant
en toiture, sur le modèle d’autoconsommation collective. l’autoconsommation solaire, le stockage, les unités de
2100 logements sociaux seront concernés par cet centrales solaires, les bâtiments producteurs d’énergie, le
investissement et bénéficieront des économies d’énergie. solaire thermique collectif et l’autoconsommation collective
Partenord Habitat, bailleur social du Nord, est sur le point en Hauts-de-France. La région est d’ailleurs en 2020 leader
de s’engager avec l’ADEME et la Région Hauts-de-France des projets d’autoconsommation collective, avec 9 projets
dans un Contrat de développement EnR patrimonial. Ces opérationnels sur 30 projets finalisés en France.
contrats visent à accompagner la réalisation de groupes de
projets d’énergies renouvelables issues d’une ou plusieurs Potentiel du solaire en Hauts-de-France
filières (ici solaire thermique et photovoltaïque). Partenord En termes de répercussions sur l’emploi, il a été dénombré
Habitat s’engage à investir dans les énergies renouvelables 4 000 emplois non délocalisables en 2030. (Source :
pour six bâtiments, soit plus de 560 logements. “Enjeux énergétiques et emplois en Hauts-de-France”,
étude réalisée par l’ADEME Hauts-de-France, la Région
 projets en autoconsommation
9 Hauts-de-France, la Chambre de Commerce et d’Industrie
collective en 2020 Régionale, la Préfecture de région et la Mission TRI/Rev3 -
2018). La Région atteindrait la somme de 23 Mds d’euros
La Région Hauts-de-France est engagée depuis plus de d’investissements cumulés entre 2015-2050 (Source :
5 ans dans une dynamique de transition intitulée Rev3 qui “Conséquences sur l’emploi et approches métiers et filières
vise à construire d’ici 2050 une économie durable, c’est- des scénarios d’actualisation du master plan pour la TRI/
à-dire décarbonée, sobre en ressources et plus inclusive. REV3 en Hauts-de-France” - 2018). Le Nord, terre de
Pour y contribuer, le CORÉSOL, Collectif Régional de solaire…
l’Énergie Solaire, animé par le CD2E et engagé en 2018 par
les membres fondateurs (Région Hauts-de-France, ADEME,

Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


38
Reportage

Systeko : le solaire des



Antilles au plus près du territoire

Systeko a été créée en 2014 aux Antilles par quatre ingénieurs rompus à la chose photovoltaïque
autour d’une idée forte et d’une ambition : devenir un acteur local incontournable pour développer
des projets solaires ancrés dans le territoire. En dénicheur actif de toitures propices à une bonne
productivité, Systeko ratisse sans cesse le territoire pour aller au contact des bailleurs et les
inciter à passer le cap. Résultats : plus de 600 installations développées ou en cours de
développement, pour l’essentiel en toiture, dans les îles… soit 45 MW au total !

S'il fallait filer une métaphore touristique à l’activité de


Systeko aux Antilles, on pourrait dire que l’entreprise
spécialiste du solaire fait dans les petits gîtes accueillants et
conviviaux pleins de caractère, habités par l’esprit des lieux
et des îles, là où d’autres acteurs font dans le grand hôtel
international largement coupé de la culture locale, à moindres
retombées économiques pour le territoire. La PME de la
proximité versus la multinationale en somme…

Systeko acteur innovant


de l’autoconsommation solaire
En 2014, à la création de l’entreprise Systeko en Martinique,
les quatre ingénieurs fondateurs spécialisés dans le solaire
- dans une grande société pour l’un et en bureau d’études
privés pour les trois autres - se lancent donc dans le
développement de projets photovoltaïques avec la volonté
de réaliser des installations à taille humaine ancrées dans
les territoires, loin des grosses centrales au sol à vocation
plus volontiers financière. Et de joindre le geste à la parole.

Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


40
Reportage
En 2015, Systeko participe ainsi activement au programme
pilote PV AUTOPROD2015 cofinancé par la Région
Martinique, l’Ademe, le SMEM et le FEDER. Ce programme
s’adressait aux particuliers soucieux d’autoproduire leurs
énergies tout en limitant les contraintes au réseau électrique.
Chaque Martiniquais autoconsomme en moyenne sur l’année
16 kWh d’énergie solaire par jour. Grâce à l’opération, il sera
en capacité de stocker ce qu’il n’utilise pas dans la journée
pour le reprendre le soir sur le stockage. Toutes les familles
pouvaient donc participer à cet objectif avec un kit complet
plug and play mis en place par Systeko à savoir une centrale
de 4,48 KWc en surimposé à la toiture de la maison, un
stockage d’énergie Lithium Ion de 8,2 kWh, un système de
gestion de l’énergie unique et intelligent et un chauffe-eau
solaire de 160 L agréé. Chaque installation était garantie
10 ans et couplée à un mode de financement, qui permettait
au client auto-consommateur de gérer son investissement sur
le long terme sans contrainte. En deux ans, Systeko équipera
ainsi près de 250 habitations de PV + stockage. Une belle
opération qui a donné à Systeko ses lettres de noblesse en
matière de techno photovoltaïque dans les îles françaises des
Caraïbes… Hélas pour l’entreprise, le programme, bien
qu’une réussite, ne sera pas reconduit par la Région. Sans
subvention, le temps de retour de ce type d’installation passe
à plus de quinze ans ce qui est difficile à vendre.

 azzia de Systeko sur l’AO


R
autoconsommation solaire ultramarin
Après un premier semestre 2017 un tantinet tendu, les
actionnaires de Systeko reprendront le sourire avec les
résultats du premier appel d'offres national dédié à
l'autoconsommation dans les Zones Non Interconnectées,
notamment les régions Ultramarines, publiées le 10 août
2017. Systeko sera le lauréat qui y cumulera la plus grande
puissance de projets. Grâce au travail de ses équipes étoffées
sur le terrain et à son expertise, Systeko, est parvenue à
affirmer son statut de spécialiste. Elle a remporté près du  tratégie d’entreprise orientée
S
quart des projets sélectionnés, soit onze au total pour une vers l’injection réseau
puissance globale de 2,8 MW. Parmi les clients de Systeko,
on compte des distributeurs, des concessionnaires auto et des En 2018, David Delhumeau intègre l’entreprise en tant que
entreprises qui souhaitent maîtriser leurs dépenses directeur commercial Antilles-Guyane. L’entreprise, forte
énergétiques sur le long terme. Le solaire en autoconsommation d’une expertise pointue et d’un savoir-faire indiscutable, se
permet en effet de garantir un prix d'électricité pour 25 ans. retrouve face à un défi de taille : trouver de nouveaux
Là encore, grâce à la réalisation de ces projets de l’AO, débouchés commerciaux. « Après la fin du programme PV
Systeko va devenir un spécialiste de l’autoconsommation AUTOPROD2015 et le tarissement des projets AO CRE
dans les îles françaises des Caraïbes. En parallèle de cette autoconsommation, nous avons embrayé sur le
dynamique d’appel d’offres autoconsommation, Systeko développement de centrales en injection financées, en plus
équipera le centre commercial Carrefour de genipa en de nos fonds propres par les banques locales, tout en
Martinique d’une centrale de 17 000 m² longtemps plus continuant à porter de beaux projets d’autoconsommation
grande centrale monobloc de France ! en grande distribution notamment. Nous sommes donc
devenus pour l’essentiel exploitants de centrales (< 100
kWc) raccordées au réseau autour d’un nouveau business
model où l’entreprise se rémunère par le chiffre d’affaires
généré par le tarif d’achat. Il nous a fallu apprendre à
trouver des toitures, à chercher des partenaires bailleurs
prêts à participer à une production locale d’énergie verte,
à signer des baux emphytéotiques… On ne chôme pas »
souligne David Delhumeau. Un travail de fourmi en
somme au cœur de la Martinique, de la Guadeloupe et de la
Guyane…pour des projets au cas par cas qui disposent
chacun de spécificités différentes.

41 Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


Reportage
 n modèle de valorisation toiture
U
appliqué aux particuliers
Pour le loyer, le montant dépend bien sûr de l’état des
bâtiments sachant que 50% des bailleurs profitent de
l’installation solaire pour réaliser une rénovation de toiture
financée par avance des loyers solaires correspondants. Sur
la gestion des loyers, Systeko n’est pas favorable au paiement
cash de l’ensemble du loyer dès le raccordement car il coupe
la relation avec le bailleur et ne permet pas toujours de
prendre soin du bâtiment à long terme. Une annuité raisonnée
et équilibrée y sera préférée pour conserver le lien. « Nos
équipes réalisent des audits soignés des toitures et planifient
les travaux avec un chiffrage très précis des travaux de
viabilisation nécessaires en amont (Structure comme
couverture). Nous prônons la transparence et le respect de
l’intégrité du patrimoine sur lequel nous venons installer nos
centrales ; ces bâtiments sont très souvent les outils de travail
de nos bailleurs et leur valeur dépasse de loin celles de nos
 rès de 700 projets construits ou en
P centrales ! » précise David Delhumeau. Depuis début 2020,
Systeko a ouvert son modèle de revente en injection pour les
développement en portefeuille particuliers sous forme de valorisation de toiture au rythme
d’une vingtaine de villas chaque mois. Pour un nouveau
Depuis 2017, Systeko a ainsi développé un portefeuille de
relais de croissance de l’entreprise ! Les équipes étudient
près de sept cent projets dans le tertiaire, l’agriculture ou
également de près l’autoconsommation collective entre
l’élevage, dans des copropriétés privées mais aussi dans
enjeux, coûts et risques. « Dès que le sujet s’éclaircira sur un
l’associatif ou parmi les fédérations religieuses des îles.
plan juridique, nous sommes prêts, nous bondirons sur
Puissance totale concernée : plus de 50 MWc, un volume
l’ACC » assure David Delhumeau qui exprime en conclusion
substantiel qui permet à l’entreprise de négocier des prix
un vif regret. « Il est difficile pour nous, ultramarins, de
compétitifs chez ses fournisseurs de panneaux comme JA
digérer le fait que le gouvernement n’ait pas émis le souhait
Solar ou SunPower à l’heure des affrètements. Plus de
d’ouvrir le guichet du tarif d’achat jusqu’à 250 ou 500 kWc
17 MWc ont d’ores et déjà été construits pour une levée de
comme il en est question en métropole. Pour l’autonomie
29 millions d’euros de financement déjà réalisée. 13 MWc
énergétique des îles, pour la création d’emplois non
sont développés et connaissent un déploiement progressif en
délocalisables, pour notre potentiel solaire. Une vraie
matière de construction. Enfin, environ 20 MWc sont
désillusion ». Le message est passé à l’heure de l’urgence
actuellement en cours de développement dans un « pipe » en
climatique sous toutes les latitudes …
croissance continue et exponentiel. Au vu de l’activité,
Systeko compte désormais près de 35 salariés au total sur les
trois territoires et fait travailler une cinquantaine d’artisans
locaux des charpentiers aux électriciens en passant par des
peintres. Une mine d’emplois locaux… « En tout aujourd’hui,
nous disposons de plus 200 000 m² de toitures exploitées par
nos soins. Des projets continuent sans cesse à alimenter
notre pipe par un bouche à oreille très positif. De notre côté,
nous nous battons avec un tarif de plus en plus limite à 15
centimes le kWh. Et puis vous savez entre une signature de
contrat et un raccordement, il faut compter entre 18 et 24
mois. Il faut avoir les reins solides pour supporter
financièrement de tels délais » poursuit le directeur
commercial qui laisse aussi une petite porte ouverte au tiers
investissement soit 5% de l’activité.

Les ingénieurs fondateurs de l’entreprise


Systeko a été fondée par les frères Gaillard, Stanislas et Jean-Philippe, actuel gérant de l’entreprise. Ils ont été
accompagnés dans l’aventure par Guillaume Durand, ex Tenesol et actuel Directeur Systeko Guadeloupe
Guyane et Claude Macaire, Directeur technique et associé. En 2018, ils sont rejoints par David Delhumeau,
Directeur commercial Antilles Guyane. Le Comité Directeur est également composé de la DAF Elisa Carreau
Gaschereau ainsi que d’un directeur de travaux Yves Marc Laurent. Une équipe de choc !

Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


42
Brèves

Pose du premier panneau


photovoltaïque de la plus
grande centrale solaire urbaine
d’Europe, à Bordeaux
Le producteur d’énergies renouvelables JP Energie
Environnement (JPee) construit actuellement la
centrale solaire de Labarde. Son implantation sur
le site de l’ancienne décharge de Bordeaux
Métropole permet de valoriser un terrain dégradé
et impropre à l’activité agricole. La mise en service
de la centrale de 59 MW est prévue au quatrième
trimestre 2021. Bienvenue à la plus grande
centrale solaire urbaine d’Europe !

Avec une puissance installée de 59 MW, la centrale de


Labarde sera la plus grande centrale solaire urbaine
d’Europe. Elle s’étendra sur plus de 60 hectares, soit 5 fois
la superficie de la Place des Quinconces de Bordeaux. Elle
produira 75 GWh/an, l’équivalent de la consommation
électrique de 70 000 habitants (hors chauffage), soit 28 % de également à toute l’économie locale par les retombées
la population bordelaise et permettra d’éviter le rejet de près indirectes sur les acteurs économiques locaux. La
de 3 000 tonnes de CO2 par an. Ce projet est lauréat des maintenance du parc sera assurée par trois techniciens de la
appels d’offres lancés, par la Commission de Régulation de société JPee Maintenance, basée à Pessac, durant toute la
l'Énergie et le ministère de l’Environnement, en 2017 durée d’exploitation de la centrale, estimée à 30 ans. Pour
(33 MWc) et 2019 (26 MWc). Le chantier a débuté en juillet accompagner son développement en Nouvelle-Aquitaine
2019 et devrait être achevé au dernier trimestre 2021. et étoffer son équipe, la société prévoit de recruter une
dizaine de nouveaux collaborateurs dans les mois à venir.
 aloriser un site dégradé et s’adapter
V Dès la mise en service de la centrale solaire de Labarde, les
différents échelons territoriaux percevront des recettes
aux contraintes techniques fiscales liées à son exploitation ; au total, pour toute la
Le défi technique relevé par JPee permet, de redonner un usage durée de vie de la centrale, elles s’élèveront à plus de
au site de l’ancienne décharge de Bordeaux Métropole, sur 3,7 millions d’euros pour Bordeaux Métropole. Par ailleurs,
lequel elle est construite. Les équipes techniques de JPee ont dès l’origine du projet de centrale solaire urbaine, JPee a
dû adapter la construction de la centrale à la présence d’une décidé d'associer les habitants de la Gironde et des
membrane étanche recouvrant la totalité des déchets. Cette départements limitrophes en lançant sur sa plateforme
membrane, dont le rôle est d’empêcher la pénétration des eaux JPee Eco Épargnants, un financement participatif de
de pluies dans le massif de déchets et d’éviter ainsi la pollution 500 000 euros levés en 2019.
des milieux environnants, est elle-même protégée par une fine
couche de terre végétale. L’ancrage des tables, la disposition L a Banque des Territoires, actionnaire
des câbles et la circulation des engins ont donc été adaptés à 49 % du projet
pour tenir compte de la spécificité du site. Les techniques
mises en œuvre préservent l’étanchéité de la membrane tout en En 2019, la Banque des Territoires a conclu un accord
permettant l’écoulement naturel des eaux de pluie. global avec JPee pour accompagner sa croissance en
finançant ses projets. Dans ce cadre, elle a investi 5,8 M€
 n chantier générateur d’emplois
U auprès de JPee pour soutenir le projet de centrale de
Labarde, dont le montant total s’élève à 60 M€. Ce projet
et de retombées économiques locales s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’investissement de la
Près de 100 emplois directs seront mobilisés pendant la Banque des Territoires dans la production d’énergies
durée du chantier (2 ans et demi). Ils bénéficieront renouvelables, au service de territoires plus durables.

43 Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


Chaleur Solaire

N EWHEAT poursuit

ses investissements
dans la chaleur solaire

NEWHEAT finance un portefeuille de 5 centrales Ce premier financement d’envergure du secteur des grandes
solaires thermiques représentant 28 MWthc centrales solaires thermiques est une étape majeure dans le
développement de NEWHEAT qui permet de prouver la
pour 15 M€ d’investissement global. Cette bancabilité de ces technologies et la confiance des prêteurs
opération de financement comporte la mise en pour accompagner la société et ses clients dans la lutte contre
place d’un financement bancaire d’un montant le réchauffement climatique. C’est aussi plus largement un
de 13 M€ auprès de Triodos Bank (arrangeur) signal très positif pour le secteur qui va permettre de faire
et Crédit Coopératif, ainsi que la participation entrer davantage les grandes installations solaires thermiques
dans le paysage des énergies renouvelables.
de 3 Fonds Régionaux de la Transition
Energétique en tant qu’actionnaires Les Régions au soutien
minoritaires de la holding regroupant les de la chaleur solaire
projets : Terra Energies (Région Nouvelle
Aquitaine), AREC Occitanie (Région Occitanie) Ce programme, pour la mise en place duquel NEWHEAT a
et OSER ENR (Région Auvergne Rhône-Alpes). été accompagné par le cabinet FINERGREEN, inclut le
refinancement de la centrale en opération alimentant l’usine
Grâce à cette opération, NEWHEAT poursuit à papier CONDAT en Dordogne, et le financement de
son ambition de décarboner massivement le 4 nouveaux projets « prêts à construire » : 2 centrales solaires
secteur de la chaleur en France. thermiques seront dédiées à l’alimentation de réseaux de
chaleur urbains, en Occitanie et en Nouvelle Aquitaine,

Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


44
Chaleur Solaire
L’analyse
les 2 autres alimentant de grands sites industriels pour le
besoin en énergie de leurs procédés, en Auvergne Rhône

du SER sur le
Alpes et en région Grand Est. En Occitanie, la centrale
adossée au réseau de chaleur de Narbonne viendra
contribuer à la trajectoire « Région à énergie positive » de la
région Occitanie. Il s’agit par ailleurs de la première
opération combinant l’intervention de plusieurs Fonds
potentiel de croissance
Régionaux de la Transition Energétique, celle-ci comprenant
des centrales dans chacune des 3 Régions concernées. Tous
de la chaleur solaire
ces projets ont par ailleurs obtenu le soutien financier de Les ambitions de la PPE pour cette filière naissante de
l’ADEME (dans le cadre du Fonds Chaleur), et des Régions la chaleur solaire sont de 3 GW de capacité installée
concernées (Nouvelle Aquitaine, Occitanie, Auvergne Rhône en 2028. Représentant environ 3 millions de m²,
Alpes et Grand Est), afin de pouvoir proposer des le parc solaire thermique en France métropolitaine
solutions de fourniture de chaleur plus compétitives que les a un important potentiel de croissance et pourrait
moyens de production fossiles (Gaz, Fioul, Charbon, etc…). occuper une place de premier plan dans la transition
énergétique. Aujourd'hui, jusqu'à 10 % des usages de
L a chaleur solaire, un enjeu essentiel la chaleur dans l'industrie pourraient être couverts par
la chaleur solaire selon les données du SER, pour une
de la transition énergétique production totalement neutre d'un point de vue des
L’utilisation d’énergie sous forme de chaleur pour des émissions de carbone. En 2019, les règles de l'appel
utilisations industrielles ou collectives représente 50% de à projets pour les grandes installations solaires ont
la consommation d’énergie primaire en Europe (1er poste évolué mais restent encore perfectibles. Les résultats
de consommation), et dépend aujourd’hui à 90% des d’une étude menée avec le cabinet EY sont alignés
énergies fossiles. Leur substitution par des énergies avec le fort potentiel de croissance pressenti pour la
renouvelables est ainsi un enjeu primordial dans le cadre de filière, avec une multiplication par deux de la valeur
la lutte contre le réchauffement climatique. Pour Hugues créée pour la période considérée, soit jusqu'à 228
Defréville, Président de NEWHEAT : « la mise en place de millions d'euros générés en 2028.
ce financement ambitieux permet de démontrer le savoir- Les emplois directs et indirects représentent quant à
faire et les compétences de toute l’équipe de NEWHEAT, que eux près de 1500 ETP en 2019 et pourraient atteindre
ce soit sur les aspects techniques, contractuels et financiers 3000 ETP en 2028, dont plus de 60 % d'emplois directs.
de nos projets. Nous sommes particulièrement heureux La construction et l'installation ainsi que l'exploitation
d’avoir trouvé des partenaires bancaires dont les valeurs de et la maintenance concentrent les emplois et la valeur,
responsabilité sociétale sont alignées avec les nôtres, et des témoignant à la fois de la nouveauté et du dynamisme
partenaires investisseurs régionaux démontrant l’ancrage de la filière. La faible part des équipements appelle
local de nos projets, créateurs d’emplois dans les territoires. » à développer le tissu industriel pour maximiser les
Pour Daniel Domingues, Directeur du développement du retombées potentielles de la filière sur le territoire. En
Crédit Coopératif : « Ces projets constituent une grande suivant le scénario SER pour cette filière (soit un objectif
avancée pour les énergies renouvelables, et notamment pour 2028 fixé à 2,98TWh au lieu de 2,50TWh), 0,7 milliard
la chaleur solaire en France. Ces cinq projets apporteront de valeur ajoutée additionnelle serait générée. Cela
une chaleur décarbonée au bénéfice de citoyens et correspond à 37 % de valeur ajoutée supplémentaire
d’industriels, et avec des installations situées au plus près de par rapport à un scénario PPE. Un renforcement de
leur consommation. Cette opération est remarquable par le la filière menant à une augmentation de la part locale
tour de table d’intervenants de premier plan et marque pourrait aussi avoir un impact significatif avec 15 %
l’ancrage territorial de ces projets. de valeur économique additionnelle. Cela concerne
Le Crédit Coopératif est fier de devenir la principale banque principalement la fabrication des équipements dont 75 %
française à financer de grandes installations de production sont considérés comme étant importés actuellement.
de chaleur solaire. »

45 Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


Insolite

Cuisine solaire :

Le Présage heureux,
pour un futur délicieux

Début septembre, sur le parking d’ICI Marseille, la Manufacture collaborative et solidaire


de la capitale phocéenne, accueille une Guinguette d’un genre particulier, la première
Guinguette solaire d’Europe. Ce lieu de restauration nature et atypique n’est en fait qu’une
mise en bouche avant la création d’un somptueux restaurant solaire conceptuel qui devrait
voir le jour début 2021 sur le technopôle de Château-Gombert : Le Présage… Heureux
évidemment ! En quête de financement.

Les idées originales sont toujours les fruits d’esprits


atypiques et féconds. Ancien ingénieur en aéronautique,
 n four solaire parabolique avec 8 m²
U
Pierre André Aubert fait partie de ces aventuriers de de miroirs, un four à capteurs sous vide
l’insolite. Autour d’un leitmotiv : la quête de sens, du
plaisir et d’une certaine éthique sociétale et Côté cuisine justement, Pierre André Aubert fait la part
environnementale. Après une mission en Inde en 2013 et belle aux produits bios locaux de saison, aux circuits-
suite à une fin de contrat pour une grande entreprise courts, valse végétale des produits maraîchers de proximité.
aéronautique, il reprend ses études : un CAP cuisine. Jusqu’au boutiste de cette philosophie nature, il s’intéresse
« J’avais envie de faire quelque chose qui me plaisait, un aussi à l’énergie qu’il désire la plus possible locale. Et
travail plus manuel en lien avec le concret, les éléments, quand on s’installe à Marseille, la source solaire se pose
l’eau, le feu, les beaux produits » confie-t-il. Cet électron comme une évidence. Depuis 2013, Pierre André Aubert
libre soigne alors sa reconversion, dans les cuisines de développe donc le concept de fourneau solaire qu’il n’a
brasseries gourmandes ou de restaurants étoilés. Il apprend cessé d’améliorer sur le plan technologique. Pour ce faire,
vite, assimile les bases. L’ingénieur se mue en cuisinier. il s’est adjoint les services d’artistes ferronniers et
d’ingénieurs de la société allemande Simply Solar. « Nous
avons ainsi développé un four solaire parabolique de 8 m²
de surface doté de miroirs Schaeffler. Les miroirs sont
déportés pour nous permettre de cuisiner à l’ombre. En son

Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


46
Insolite

centre, la plaque en fonte (1 m x 60 cm) qui nous sert assure Pierre André Aubert. Le restaurant Le Présage à
d’équipement de cuisson peut monter jusqu’à 450 °C en venir sera niché au milieu d’une forêt comestible, dans un
trente minutes. Une température parfaite pour saisir les bâtiment bioclimatique, « Nous voulons faire de ce projet
aliments en cuisson vive. Plus on s’éloigne du point focal, un restaurant écologiquement exemplaire, véritable lieu de
plus la température se dégrade pour atteindre les 80C° en recherches et d’expérimentations pour inspirer et
périphérie de la plaque. Idéal pour des cuissons lentes ou accompagner la transition écologique dont notre société a
pour faire mijoter de bons petits plats » dixit Pierre André besoin » conclut Pierre André Aubert. Ce sera le bateau
Aubert. Une recette ? Un filet de maquereau légèrement amiral du concept, la vitrine d’un futur délicieux, les
raidi à la poêle sur un coulis de poivrons bio… pour un plat Guinguettes en seront les satellites qui pourront pourquoi
100% solaire. pas être franchisées et développées sur l’ensemble du
Le chef ingénieur et ses acolytes maître-queux Thiery territoire. Avec en point de mire un objectif : les JO de
Casoni et Clément Flint disposent également d’un grand 2024 en France, dont une partie se dérouleront à Marseille,
four de cuisson solaire Solar Brother de trente litres avec et pour lesquels il y aura beaucoup de monde à nourrir.
tubes sous vide. « Avec ce type d’équipement, nous Autant que cela soit réalisé dans la sobriété carbone. Où
redécouvrons le plaisir des cuissons basse température quand choisir son restaurant devient un acte politique,
comme le gigot de sept heures. De quoi conserver les plébiscite gastronomique de l’énergie solaire …
vitamines et les saveurs des aliments » poursuit-il. Et en
cas de couvert nuageux, un appoint gaz assurera bien sûr
l’appoint de cuisson…

Ouverture du Présage en 2022


Fort de ces équipements de cuisson solaire innovants, la
Guinguette Solaire a donc ouvert ses portes en septembre
sur le parking d’ICI Marseille. Lovée dans un container,
cette Guinguette n’est autre que la version mobile du futur
restaurant Le Présage qui verra le jour courant 2022 sur le
Technopôle de Château Gombert. « Nous lançons la
Guinguette avant le restaurant pour peaufiner notre savoir-
faire, optimiser nos éléments solaires de cuisson mais aussi
pour montrer que le concept est abouti. La meilleure façon
de communiquer sur ce projet n’est-ce pas de le faire avec
un outil qui fonctionne ? Cela nous aidera également de
lever des fonds et de trouver de nouveaux financements »

47 Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


Abonnement

n°63 n°64 n°65 n°66 n°67/68

Je souhaite commander le (les) numéro(s) suivant(s) :

n°63 n°64 n°65 n°66 n°67/68


Nombre de numéros commandés :
......... x 15 € (France métropolitaine) ............. x 20 € (autres pays) =............€
Je joins dès à présent mon règlement, soit ..............€
Les numéros épuisés sont consultables sur le site du journal : www.plein-soleil.presse.fr

B U L L E T I N D ’ A B O N N E M E N T
Bulletin d’abonnement à PLEIN SOLEIL, le magazine des énergies renouvelables dans le bâtiment.
BP 51008 - 66101 Perpignan cedex

OUI, je m’abonne à PLEIN SOLEIL, à partir du n°70, pour 4 numéros (France métropolitaine 60 € - autres pays 80 €)

Je joins dès à présent mon règlement Je souhaite recevoir une facture


J’indique ici mes coordonnées :
p
 ar chèque bancaire ou postal
à l’ordre de TECSOL PRESSE NOM :......................................................................................................................
p
 ar CB n°.................................................................................. Prénom :.................................................................................................................
expire fin.................................................................................... Société :..................................................................................................................
cryptogramme .................................................................... Fonction :...............................................................................................................
E-mail :............................................................................................... Adresse : Professionnelle Personnelle
Date :................................................................................................... ........................................................................................................................................
........................................................................................................................................
...................................................................................................................

Signature Ville :...................................................... Code Postal : ..............................

Offre valable jusqu’au 31/12/2020


Conformément à l’article 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978,
vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression
des données vous ­concernant. Pour exercer ce droit, contactez-nous au 04 68 68 16 35

Plein Soleil - n°69 - Octobre 2020


48