Vous êtes sur la page 1sur 21

TP1 CONTRÔLE DE LA VITESSE AVEC REGULATEUR

EN AMANT ET EN AVAL DU VERIN

TP2 CYCLE SEQUENTIELLE DE DEUX VERINS

Année scolaire :
2020/2021
Tp1 : Contrôle de la vitesse avec
régulateur en amont et en aval du
Vérin

INTRODUCTION
L'hydraulique est une technologie et une science appliquée ayant pour objet
d'étude les propriétés mécaniques des liquides et des fluides. Un système
hydraulique (ou installation hydraulique), en hydromécanique, est un
ensemble complet de composants qui utilise un fluide sous pression pour
effectuer un travail mécanique.
Dans les installations industrielles, il est nécessaire de contrôler la vitesse de
sortie ou d’entrée de la tige d’un vérin pour accomplir untravail.
But de la manipulation
On veut mettre en évidence les qualités et les défauts du contrôle de vitesse
avec régulateur en amont ou en aval du distributeur.
Matériels nécessaires
 Station oléo hydraulique
 4 Raccords à 4 voies avec manomètre
 Régulateur de flux R
 Vérin avec charge réglable
 Distributeur 4/2
 Tuyaux flexibles

Description du circuit hydraulique et de son fonctionnement :


On veut savoir les caractéristiques générales de réglage de la vitesse du vérin
A, en utilisant un régulateur d’écoulement auto compensé à deux voies, R,
placé en amont (Fig.1) et en aval (Fig.2) du distributeur 4/2.
Procédure à suivre :
Régler la pression de refoulement à environ 60 bars en intervenant sur le limiteur de
pression de la station oléo hydraulique prévue à cet effet ;
Mettre le volant du régulateur R sur une valeur de débit d’environ 2 l/min ; Réaliser
les deux montages représentés dans la figure 1 et 2
Schéma de l’installation :

Montage en aval Montage en amont :

Fig. 1 Fig.2
Débit
Charges Temps(s) Vitesse (cm/s)
(litre /min)

Sortie 1,08 18,51851852


2

Charge 1 Entrée 0,78 25,64102564

Sortie 1,16 17,24137931


4

Entrée 0,71 28,16901408

Sortie 1,23 16,2601626


8

Entrée 0,64 31,25

Sortie 0,86 23,25581395


2

Entrée 0,66 30,3030303


Charge 2

Sortie 0,93 21,50537634


4

Entrée 0,78 25,64102564

Sortie 0,89 22,47191011


8

Entrée 0,76 26,31578947

Sortie 0,9 22,22222222


2

Charge 3 Entrée 00,833 24,09638554

Sortie 0,84 23,80952381


4

Entrée 0,7 28,57142857

Sortie 0,95 21,05263158


8

Entrée 0,83 24,09638554


Réponses :

1) Identification des différents composants et en précisant leurs fonctions dans


le schéma hydraulique :

Symbole Nom Fonction


Moteur électrique Il fournit une énergie électrique et la convertir en
énergie mécanique entrée pompe.
Pompe hydraulique La rotation de l’arbre de transmission et le mouvement
de certaines pièces vont créer une variation de volume
et le fluide est expulsé le fluide est expulsé du coté
refoulement.
Limiteur de pression Il véhicule le fluide dans un seul sens (le sens inverse
de flèche) et s’oppose au passage du fluide dans le sens
de la flèche. En particulier il empêche le retour du
fluide dans la pompe.
Manomètre Il permet de relever les pressions partie tige et piston
de vérin.
Distributeur Ils ont pour fonction essentielle de distribuer le fluide
dans des canalisations qui aboutissent aux chambres
de vérin
Vérin hydraulique Il transforme l’énergie hydraulique en énergie
mécanique

Flexibles Ils assurent le passage du fluide et fait la liaison entre


les différents éléments du circuit.

Réservoir Contenir constamment l’huile hydraulique nécessaire


pour le fonctionnement du circuit hydraulique
Filtre Exclure les impuretés et de débris de métaux de la
circulation de l’huile
Débitmètre Mesurer le débit passant par le circuit.

Clapet anti-retour Permettre l’écoulement du fluide dans un seul sens.


avec ressort de
rappel
2) Mouvement du vérin A+ :

On remarque que lorsque on augmente la charge du vérin, le temps de sortie de la tige


diminue, lorsque on augmente la charge, pour faire sortir la tige, la pression du coté
piston s’élève et la vitesse et le débit du coté sortie(cote tige) diminue à cause de la
résistance du piston qui est charge et par la suite le temps de sortie de la tige augmente
pour les trois valeurs du débit ( 2/4/8) ces remarques sont tirées par la visualisation des
résultats de la simulation numérique, pour l’essai qu’on a réalisé au laboratoire, on avait
des résultats qui ne sont pas assez précis et ne peuvent pas être considéré fiable pour les
raison suivantes :
 Le chronométrage de l’entrée et de la sortie de la tige était manuellement
 L’échauffement du fluide et l’augmentation de sa viscosité ce qui engendre des
pertes de charge intéressants.

Résultats de la simulation numériques :


Pour une charge nulle (m=0)
Pour une charge de m=100kg
Pour une charge de m=150kg
3) Le temps nécessaire à la course positive t A+ :

On a les deux relations suivantes :

𝑉+ = 𝜋𝐿(𝐷 − 𝑑)
2

4
𝑉+
𝑇+ =
𝑄

Débit Temps +
(l/min) (secondes)
2 2.01
4 1.05

8 0.5

On a fait la simulation dans le grapheur du logiciel automation studio, Nous


remarquons qu’il y a une différence entre les valeurs pratiques et théoriques
qui peut être à cause des pertes de charge au niveau de système.

4) on remarque que la vitesse à l’entrée subit des variations très petites qu’on peut les
négliger cela est expliqué par le fait que le débit est régulé et l’influence de la variation
de la charge est très faible

5) on remarque que le temps théorique de sortie de vérin est plus grand que le temps réel.

6) Dans le cas d’ajout de charge on observe une diminution de temps d’entrée de


vérin. Et ceci est causé par l’effet d’énergie potentielle de la charge

7) Le temps nécessaire à la course négative t A-


𝑉-=𝜋𝐿𝐷2 /4
𝑇-=𝑉- /𝑄
Débit (l/min) Temps (seconde)
2 2.92
4 1.74
8 0.8
On remarque qu’il y a une grande différence entre les valeurs calculées et
les valeurs pratiques.

8) remarque que le temps théorique de l’entrée du vérin est plus petit que le temps réel.
Et ceci est due a plusieurs facteurs, la simulation nous donne des valeurs parfaites et
elle ne tient pas compte des pertes de charges, des impuretés dans l’huile, le chauffage
d’huile qui influe la viscosité du fluide ainsi que l’incertitude de prise de valeurs de
temps puisqu’on utilise juste le chronomètre de notre téléphone portable.

9) Puisqu’on a juste un seul vérin, il n’y aura pas le besoin d’utiliser des vannes de
séquence. Et puis, de plus on ajoute de composants plus le coût sera élevé.

10) A partir des valeurs et des résultats qu’on a obtenue dans Cette manipulation,
on conclu que les valeurs expérimentales tiennent compte de tous les contraintes
extérieures qui sont en corrélation avec l’installation. Pour cette raison, on peut dire
que les valeurs et les données que nous trouvons à partir de la simulation sont des
valeurs qui nous donnes une idée claire sur l’ordre de valeur que nous devons trouver
et c’est à partir de ces valeurs qu’on peut détecter des défaillances dans l’installation
si les valeurs réelles sont très différentes de celles obtenus par la simulation.

Conclusion :
Dans ce TP, on était capable de mieux comprendre le câblage des machines
hydrauliques et les appareils de mesure et leurs fonctionnements.
De plus il nous a permis de simuler nos circuits avec le logiciel automation studio
pour réaliser un montage en intégrant les données du TP.
Mais malgré le respect des conditions de réalisation et l’essai d’être le plus précis
possible soit dans la réalisation ou la mesure, on a abouti à des résultats différents
de celles de la théorique ce qu’est dû aux simples erreurs de la lecture des
appareils de mesure ou des erreurs extérieures comme les pertes de charge
linéaires et singulières, les frottements, la viscosité…
TP2 : Cycle séquentiel dedeux vérins

L’introduction :
Toute action sur le débit hors de la pompe d'un circuit ne peut être qu'une
réduction de ce débit. La pompe est le seul organe permettant de l'augmenter. La
maîtrise du débit en un point du circuit hydraulique conditionne la maîtrise de la
vitesse de l'actionneur à partir de ce point. Pour un circuit élémentaire, le débit
peut être obtenu directement à la valeur souhaitée par le pilotage d'une pompe à
cylindrée variable (ou à cylindrée fixe avec une variation de vitesse sur
l’entraînement).
Mais dans la plupart des cas, il faut être capable de réguler le débit pour un
récepteur et à un instant donné avec indépendance par rapport aux autres
actionneurs

But de la manipulation :
L’objectif de cette manipulation est d’étudier les cycles séquentiels de
deux vérins A et B alimentés par la même pompe mais travaillant
simultanément.

Description
Le vérin A (disposé verticalement) travaille lorsqu’il rencontre une
résistance supérieure à la valeur de réglage du limiteur de pression placé en série
sur la conduite d’alimentation du vérin B et qui assure la séquence des
mouvements A+, B+.
Des circuits de ce type assurent une pression (qui dépend de la valeur de
réglage du limiteur de pression) au vérin À qui permet donc un blocage sûr,
même lorsque d’autres vérins se déplacent sans résistance.
Les sorties de tiges des vérins A et B (noté A+ ; B+) seront commandées
par le distributeur 4/2 en flèches parallèles, en flèches croisées, il permet la
rentrée simultanée des vérins A et B (noté A-B-).
Matériels nécessaires
 Station oléo hydraulique
 Vérin avec charge réglable
 Vérin différentiel
 Vanne de distribution 4/2
 Vanne d’étranglement unidirectionnelle
 Vanne de limitation et/ou vanne de séquence
 Vanne unidirectionnelle
 Raccords à 4 voies avec manomètre
 Tuyaux flexibles avec raccords rapides

Schéma de l’installation :
1) Identification des différents composants et en
précisantleurs fonctions dans le schéma
hydraulique :

Symbole Nom Fonction


Moteur électrique Il fournit une énergie électrique et la convertir en
énergie mécanique entrée pompe.
Pompe hydraulique La rotation de l’arbre de transmission et le mouvement
de certaines pièces vont créer une variation de volume
et le fluide est expulsé le fluide est expulsé du coté
refoulement.
Limiteur de pression Il véhicule le fluide dans un seul sens (le sens inverse
de flèche) et s’oppose au passage du fluide dans le sens
de la flèche. En particulier il empêche le retour du
fluide dans la pompe.
Manomètre Il permet de relever les pressions partie tige et piston
de vérin.
Distributeur Ils ont pour fonction essentielle de distribuer le fluide
dans des canalisations qui aboutissent aux chambres
de vérin
Vérin hydraulique Il transforme l’énergie hydraulique en énergie
mécanique

Flexibles Ils assurent le passage du fluide et fait la liaison entre


les différents éléments du circuit.

Réservoir Contenir constamment l’huile hydraulique nécessaire


pour le fonctionnement du circuit hydraulique
Filtre Exclure les impuretés et de débris de métaux de la
circulation de l’huile
Débitmètre Mesurer le débit passant par le circuit.

Clapet anti-retour Permettre l’écoulement du fluide dans un seul sens.


avec ressort de
rappel
2) Les données de la manipulation :
3) Le mouvement obtenu :

 Le distributeur est en position flèches parallèles : nous avons la sortie de la


tige des deux vérins A et B.
 Le distributeur est en position croisées : Nous avons l’entrée de tige des
deux vérins A et B.
4) Les diagrammes obtenus
 La Vitesse d’aller des vérins A et B (la sortie de tige des vérins en
position flèche parallèles du distributeur) :

 le temps de la sortie du vérin A est petit comparé au temps de sortie du


vérin B et cela revient à la vitesse de la sortie de la tige du vérin A qui est
plus grande que celle du vérin B.

 La Vitesse de retour des vérins A et B (l’entrée de tige des vérins en


position flèche croisées du distributeur) :
Pressions correspondant aux aller et retour des deux vérins.
Débit correspondant aux aller et retour des deux vérins.

Conclusion
Ce TP nous a permis tout d’abord, de prendre le câblage des machines
hydrauliques ainsi que l’usage des appareils de mesure, en effet, l’étude des
cycles séquentiel des deux vérins A et B alimenté par la même pompe en
travaillant simultanément, nous a permis de conclure le fonctionnement des
deux vérins qui s’influent. La simulation du circuit en utilisant le logiciel
automation studio nous a aider à réaliser simplement le montage en intégrant
toutes les données du TP

Vous aimerez peut-être aussi