Vous êtes sur la page 1sur 12

PROGRAMME DE L’EXECUTION DES OUVRAGES

Volet géotechnique
Assistance à Maîtrise d’Ouvrage et la surveillance des travaux de réhabilitation et d’extension du stade de la
Réunification et son annexe

SOMMAIRE
1- INTRODUCTION
2- TRAVAUX ET NIVEAU DE RENOVATION
3- TRAVAUX
3.1 – Fondations
3.2 – Essais géotechniques
3.2.1 – Identification des matériaux
3.2.1.1 – Identification des matériaux meubles
3.2.1.2 – Identification des constituants de bétons hydrauliques
3.2.1.3 – Identification des aciers et stockage
3.2.1.4 – Bétons bitumineux pour VRD

PEO – Volet géotechnique (stades de Bépanda et son annexe)


1- INTRODUCTION
Les termes de référence du Marché N° 000024/M/PR/MINMAO/2017 pour l’Assistance à la Maîtrise d’Ouvrage
(AMO) et la Surveillance des Travaux de Réhabilitation et d’Extension du stade de la Réunification et son
annexe, et des stades Mbappé Lépé et Bonamoussadi à Douala dans le cadre du Championnat d’Afrique des
Nations (CHAN 2020) et la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2021), prévoient le volet géotechnique dans son
article (DEFINITIONS ET ATTRIBUTIONS).
Le contractant est le BET LOUIS BERGER SAS, qui est chargé de mener les études et Contrôles des prestations
conformément aux Termes de Références.
L’élaboration des présents termes de références (TDR) s’inscrit dans la continuité des actions à mener par le
Comité National de la Préparation des Coupes d’Afrique des Nations de football (COMIP – CAN) 2016 et 2019 à
travers son organe opérationnel, le Secrétariat Technique en relation avec le Ministère des Sports et de
l’Education Physique et les Ministères sectoriels techniques.
Ces TDR ont été rédigés dans le triple souci :
a)- d’assistance du Gouvernement en matières d’études techniques des infrastructures sportives retenues, afin
de répondre aux normes prescrites par la Confédération Africaine de Football ;
b)- de surveillance de l’exécution des travaux ;
c)- du contrôle et l’encadrement de l’Entreprise.
L’objectif global est de réaliser les études architecturales et techniques, et d’assurer le Contrôle et la Surveillance
de l’exécution des travaux de réhabilitation et d’extension, en vue de la mise aux normes CAF/FIFA du stade de
la Réunification de Douala. La capacité de ce stade sera portée à presque 40 000 places après réhabilitation.
De manière particulière, les présentes études devront 2répondre aux exigences élaborées en 8 (huit) objectifs
spécifiques.
En ce qui concerne le volet géotechnique, il est attendu au terme des études, le rapport géotechnique, le BET
produira des rapports mensuels et un rapport final (15) exemplaires chacun.
Le suivi géotechnique est réalisé par une équipe composée d’un Ingénieur Géotechnicien, d’un Adjoint
Technique, d’un Technicien de laboratoire à laquelle s’ajoute un laboratoire géotechnique équipé, reconnu par le
Ministère des Travaux Publics dans lequel sont exécutés des essais contradictoires sous la supervision d’un
Chef de Mission.
Les dispositions contractuelles (contrat EPCM) font que l’Entreprise dispose que de deux intervenants ; le client
et l’état canadien « la Corporation Commerciale Canadienne (CCC) » dont le sous-traitant est MAGIL
Construction Corporation.
Les documents contractuels du projet sont transmis directement à l’Entreprise et le Maître d’Ouvrage.
L’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage (AMO), n’est pas informé des échanges des courriers.
L’approche méthodologique se présente en deux phases principales :
- phase études ;
- phase suivi et contrôle des travaux.
Il est noté dans le Marché que les études et essais géotechniques seront faits en collaboration avec le
LABOGENIE.

PEO – Volet géotechnique (stades de Bépanda et son annexe)


2- TRAVAUX ET NIVEAU DE RENOVATION
Les prestations objet du présent projet portent sur la réalisation des travaux de réhabilitation et d’extension du
stade de la Réunification, son annexe à Douala et autres infrastructures connexes, aux normes CAF/FIFA/IAAF,
en mode gestion des travaux d’ingénierie, d’approvisionnement et de construction dans le cadre du CHAN 2020
et CAN 2021.
Le tableau ci-dessous retrace l’état des lieux, les travaux à faire, ainsi que les interventions géotechniques.

PEO – Volet géotechnique (stades de Bépanda et son annexe)


Postes Etat des lieux probables de Travaux géotechniques à faire Intervention géotechnique Essais géotechniques à réaliser
traitement géotechnique
Aire de jeu Gazon synthétique en place en Mettre en place un gazon Mise en œuvre des différentes Identification complète des
bon état. naturel conforme aux normes couches de l’aire de jeu (25% différents matériaux.
Muret limitant la piste de la CAF. de terre végétale + 75% de Essais de densité sur les
recyclable. Réhabilitation des pistes sable avec une proportion de différentes couches.
Piste d’athlétisme en béton d’athlétisme par la mise en matières organiques, couche Essais de formulations sur les
bitumineux dégradé. place d’un revêtement souple drainante en gravillons 5/15). BB 0/6 et 0/10.
Fosse d’évacuation des eaux (tartan). Contrôle de la plate-forme Essais de dosage sur le liant
autour de l’aire de jeu en bon Terminer les finitions sur les reconstituée de l’aire de jeu et d’accrochage cut-back 0/1.
état. pistes recyclables la piste d’athlétisme. Identification de la GNT 0/31.5
Vérifier le fonctionnement du Mise en œuvre des couches de (granulométrie et vérification
canal d’évacuation. la piste d’athlétisme par rapport au fuseau de
(revêtement en BB 0/6 – en BB fabrication)
0/10 – couche d’accrochage –
couche de base en concassé
0/31.5 et fond de forme.
Tribunes Plateforme supérieure des Réhabiliter la plateforme Travaux de réglage de la plate- Essais de densité in-situ
tribunes dégradées. supérieure des tribunes. forme
Sorties des vestiaires Existant mais inachevés et Réhabiliter la sortie des Légers travaux de terrassement Essais de densité in-situ
dégradés vestiaires et compactage
Accès au stade pour public Entrées existantes mais Mettre en place des tourniquets. Contrôle des fouilles, mise en œuvre du béton de propreté C16/20
sécurisées Construire un poste de police et d’autres bétons ordinaires C25/30 – C30/35 – C30/37.
suivant les normes de la police Identification des constituants du béton.
nationale. Maniabilités des bétons.
Vestiaires, toilettes sanitaires, Non aménagés. Aménagement de 06 vestiaires Résistances mécaniques à la compression.
espaces pour arbitres et Travaux inachevés. de même taille. Béton de convenance.
officiels Superstructures à étudier
Salle de premiers secours pour Inexistant Construire une salle de premier
public secours
Toilette pour public Existantes mais insuffisantes et Réhabiliter et construire les
non opérationnelles toilettes pour VIP et public
(hommes et femmes et
handicapés)
Salle de presse, salle de média Inexistante Costruire les salles de média et

PEO – Volet géotechnique (stades de Bépanda et son annexe)


des salles de presse
conformément aux normes
FIFA
Salle de contrôle Inexistante Construire une salle de contrôle
Absence de système ayant une vue générale de tout
vidéosurveillance l’intérieur du stade et étant
équipé d’un système de hauts
parleurs et de moniteurs de
vidéosurveillance
Mur de clôture Existant mais délabré et non Réhabiliter le mur des
sécurisé billetteries
Electricité Existante mais inadaptée et ne Redimensionner la puissance à Redimensionner les fondations Sondages au Pénétromètre
répond aux normes en vigueur. installer en fonction des besoins des pieux des mâts d’éclairage Dynamique Lourd (PDL)
Eclairage inexistant. du stade.
04 pylônes existants mais très Mettre en place un système
délabrés et corrodés. d’alimentation et d’éclairage
électrique conforme aux normes
en vigueur dans tous les
secteurs du stade.
Eclairage de l’aire de jeu.
Parkings Non aménagés ni pour le public Préparer le déguerpissement Mise en œuvre des différentes Essai de densité in-situ
ni pour VIP. des populations installées dans couches du parking. Dosage en liant
Espaces occupés par les le site du stade. Contrôle de la plate-forme. Essai Marshall
riverains. Aménager des parkings tant Imprégnation. Essai Duriez
Eclairage inexistant. pour le public que pour VIP Mise en œuvre du béton Essai d’oniérage
avec des voies de désertes. bitumineux. Essai de compactage PCG

VRD Une seule voie d’accès au Aménager des voies d’accès au


stade mais dégradée. stade pour l’entrée principale
Absence de voie d’accès au pour le public et pour le côté
stade d’accès au stade côté tribune d’honneur
vestiaires et tribune d’honneur

PEO – Volet géotechnique (stades de Bépanda et son annexe)


3- TRAVAUX
3.1 – Fondations
Le Groupe MAGIL Construction Corporation mandaté par l’état du Cameroun réalise la construction d’un stade
d’entraînement et l’aménagement du stade de la Réunification sis à Omnisport Bépanda à Douala (Cameroun).
La vérification des plans d’exécution des infrastructures et des fondations des ouvrages du projet (qui intéressent
la géotechnique) a été confiée à FONDASOL.
FONDASOL a réalisé une étude G2 qui a fait l’objet d’un rapport G2 AVP du 19/03/2018 et d’un rapport G2 PRO
du 29/03/2018.
Ce document (pièce 6) correspond à un avis sur les plans de fondations du bâtiment d’extension derrière la
tribune principale.
Le programme d’investigations est basé sur la réalisation des sondages complémentaires sur l’ensemble du site
et au droit des infrastructures. Le nombre d’implantation et la nature des sondages ont été définis par la Maîtrise
d’œuvre.
* Pour le bâtiment d’extension de la tribune derrière de la tribune principale
- 01 sondage destructif à la tarière Ø 60 mm à 160 mm (SPSP37) de profondeur. Des échantillons (cuttings) ont
été prélevés au fur et à mesure de l’avancement des sondages pour réalisation de la coupe lithologique.
- 14 essais pressiométriques repartis tous les 1m dans le forage (SPSPB7) pour mesurer in-situ les
caractéristiques mécaniques permettant de calculer la portance des tassements. Ces essais ont été réalisés
conformément à la procédure à la Norme NF EN 22476 – 4.
- 03 sondages au pénétromètre dynamique (PPBSPB5 à PDBSPC7) 10.0m ou à refus afin de mesurer les
caractéristiques mécaniques du terrain de rupture.
- Le niveau fini du bâtiment se situe à la côte 30.40 NGC
* Présentation de la structure
Le bâtiment à bâtir aura une superficie de 2500 m2 , avec une ossature principale poteaux – poutres et qui sera
réalisé en béton armé. Le bâtiment aura une hauteur hors sol de 4.3m et sera fondé sur « des fondations
superficielles » si les caractéristiques du terrain le permettent.

 Fondations envisagées
Deux sortes de fondations sont envisagées :
- Fondations superficielles type isolées.
- Fondations superficielles type filantes.
Pour le dimensionnement, l’entreprise doit prendre une constante de 1.5 bar à l’ELS avec un ancrage de
1.50m/TN actuel pour le dimensionnement des fondations conformément au plan 000, indice 1 Phase PRO du
14/06/2018 fourni par M. Fadi ZELHOF (Directeur des Etudes) suivant son mail du 03/07/18.
Le niveau d’eau a été trouvé à 5.4m, mais notons qu’il n’est pas stable, car la campagne de sondage a été
réalisée en début de la saison des pluies et que le niveau de la nappe pourrait considérablement croître en
fonction des quantités de précipitation et de la perméabilité des terrains en place.

 Vérification de la portance des fondations du bâtiment d’extension du stade principal

PEO – Volet géotechnique (stades de Bépanda et son annexe)


L’entreprise procèdera à la vérification des fondations et des niveaux d’ancrage en fonction des documents qui
nous ont fourni.
Des calculs seront faits avec des fondations superficielles (semelles isolées) et (semelles filantes).
Après exploitation des documents fournis par l’entreprise à l’AMO, il en découle les observations suivantes :
- Les investigations complémentaires ont mis en évidence des terrains très mous. Jusqu’à des
profondeurs atteignant 4.5m au droit des sondages.
- De plus d’après les éléments fournis (descente de charge et dimensionnement des fondations), on
constate que cette contrainte n’est respectée.
- Des terrains en place ne permettant pas de supporter la structure envisagée par l’intermédiaire des
fondations superficielles.
- A ce stade, l’ouvrage ne peut être réalisé.
Nous préconisons de réaliser des investigations spécifiques au droit de cette construction pour étudier les
adaptations envisageables (puits, pieux…..).
Compte tenu des faibles caractéristiques des terrains de terrassements significatifs sont à prévoir et seront non
compatibles avec un dallage sur terre-plein. Il convient de s’orienter vers une solution de dalla portée par les
fondations.

 Fondation de tunnel d’accès au stade file 10


L’entreprise doit exécuter 02 sondages pressiométrique de 10.0m de profondeur au moins ou à un refus afin de
mesurer les caractéristiques mécaniques du terrain à la rupture.
Le tunnel existant présente une pente d’environ 18%. Il permet l’accès à l’aire de jeu, en passant sous les
tribunes, côté extérieur, les murs en retour correspondent donc au mur d’enceinte des tribunes actuelles.

 Présentation de la structure
Le tunnel d’une longueur d’environ 35 m sera construit en deux parties, une partie couverte par une dalle et une
autre partie ouverte. La partie couverte viendra en continuité le tunnel existant.
Le tunnel possédera une hauteur finale de 5.92m pour une hauteur circulable de 4.1m et sera fondé sur des
fondations superficielles. Il sera encadré par un remblai technique servant aussi de structure de chaussée
parkings pour les spectateurs et autres intervenants du stade. Cette plate-forme sera à la côte de 37.39 NGC par
rapport au mur d’enceinte actuel qui sera conservé.
La fondation envisagée est une fondation superficielle type radier (PICF ou trémie).
Il a été donné comme hypothèse de constante de calcul, un module de déformation à la plaque de Westergaad
EV2 > 25 Mpa pour le dimensionnement des fondations conformément au plan N° BA100, indice 000 Phase EXE
du 25/06/2018 fourni par M. Fadi ZELHOF.
- Pour la vérification des dimensions, l’entreprise se limitera uniquement au sol sous le radier de
fondations.
Après analyse du dossier transmis par l’entreprise à la Maîtrise d’Ouvrage , on constate :
- Pour la structure suscitée et aux vues des résultats au pénétromètre dynamique lourd, nous avons une
contrainte appliquée très faible par rapport à la contrainte admissible par les sols de fondation.
- Les sols en place avec l’ancrage définie ne peuvent pas supporter la structure qui sera mise en place.
- La partie en cadre fermé pourra être fondée sur un radier général posé sur un béton de propreté.
- Pour la partie en trémie, il est recommandé de faire un remblai technique après une purge de 1.2m.
- Il est préconisé de séparer les différents matériaux à l’aide d’un géosynthétique de séparation.

PEO – Volet géotechnique (stades de Bépanda et son annexe)


- L’entreprise MAGIL Construction en charge des travaux de substitution devra garantir pour le remblai
technique à mettre en œuvre un module minimal à la plaque de EV2 = 35 Mpa et une exigence de
compactage avec au maximum une anomalie de type 1 selon la norme NFP 94063 et une exigence de
remblai de type Q3 pour un remblai technique et les remblais contigus sur une largeur de 5.0m de pat et
d’autre de l’ouvrage.
- Les remblais contigus devront être montés systématiquement pour que les tassements soient
homogènes et n’engendrent pas d’efforts parasites.
Il a été recommandé à l’entreprise de réaliser les essais d’impédance/réflexion sur les 16 pieux des mâts qu’elle
aura à construire au stade principal de Bépanda, suivant les normes NFP 94 160 – 2 et NFP 94 160 – 4, elle
s’applique à l’auscultation de pieux en béton armé ou non, de section droite, circulaire ou carrée.
La méthode d’impédance mécanique est une méthode vibratoire, in situ, elle consiste à appliquer un choc de
force connu en tête de pieu au moyen du marteau équipé d’un capteur de force. Il y a alors création d’une onde
dont la vitesse est enregistrée au moyen d’un accéléromètre placé également en tête de pieu. Le matériel de
contrôle utilisé est l’analyseur PIT (N° série 36250), ce dispositif est constitué de trois groupes d’organes
essentiels :
- n acceléromètre ;
- un marteau instrumenté ;
- une unité centrale (comprenant le module d’acquisition et l’analyseur de signal)
Les 04 (quatre) mâts M1, M2, M3 et M4 doivent être testés et chaque mât sera posé sur 04 (quatre) pieux avec
des hypothèses suivantes :
- diamètre de pieu : 1000 mm
- vitesse de propagation des ondes : 3300 m/s
- masse volumique du béton : 2400 kg/m3

3.2 – Essais géotechniques

3.2.1 – Identification des matériaux


L’identification des matériaux constitue le moyen privilégié de parvenir au contrôle du comportement des
matériaux meubles et ceux utilisés dans la réfection du béton hydraulique, béton bitumineux tels que le sable de
rivière, de carrières, les gravillons, le liant hydraulique (ciment) et le liant hydrocarboné (bitume). L’accent sera
mis sur la réalisation des essais de laboratoire afin de mieux comprendre le comportement de ces matériaux.
3.2.1.1 – Identification des matériaux meubles
Une identification sera faite sur tous les matériaux meubles entrant dans les différentes parties des ouvrages :
couche de chaussée, remblais ordinaires, remblais contigus, plateforme, etc….
Cette identification complète des matériaux meubles est régie aux essais ci-après :

 La teneur en eau (NF P 94 – 056) 


 L’analyse granulométrique par tamisage (NF P 94 – 051) 
 Les limites d’Atterberg (limites de liquidité et de plasticité), (NF P 94 – 094) 
 L’essai Proctor Modifié (NF P 94 – 077) 
 L’essai d’indice portant CBR (NF P 94 – 076) 
 La détermination de la teneur en matières organiques (NF P 18 – 586).

3.2.1.2 – Identification des constituants de bétons hydrauliques


Les différents constituants entrant dans la formulation du béton hydraulique doivent être testés, il s’agit :

PEO – Volet géotechnique (stades de Bépanda et son annexe)


- le sable ;
- les gravillons ;
- le ciment ;
- l’eau de gâchage ;
- et si possible connaître le dosage minimal des adjuvants à utiliser, ces essais sernt les suivants :

 Sable :
- Granulométrie (XPP 18 – 540)
- Module de finesse (EN 196 – 6)
- Poids spécifique (NF P 94 – 061 – 1)
- Equivalent de sable (NF P 18 – 598)

 Gravillons :
- Granulométrie (XPP 18 – 540)
- Coefficient d’aplatissement ( NF P 18 – 561)
- Les essais Los Angeles (NF P 18 – 573) et Micro Deval (NF P EN 1097 – 1) sont réalisés à la carrière
par le fournisseur.

 Ciment
L’entreprise doit, à chaque livraison présenter une fiche technique du fabricant, elle-même doit vérifier quelques
propriétés d’identification du produit obtenu, il s’agit de :
- Le temps de début et la fin de prise (NF P 15 – 431) qui correspond conventionnellement à des niveaux
d’enfoncement de l’aiguille de Vicat dans le mélange.
- La classe du ciment (NF P 15 – 451) qui nous donnera les renseignements se trouvant dans la fiche
technique du fabricant.
- Les résistances mécaniques à la compression des éprouvettes (NF P 18 – 406) qui est le rapport entre
la charge de rupture et la section transversale de l’éprouvette.

 Eau de gâchage
L’eau de gâchage à utiliser doit respecter les spécifications recapitulées dans le tableau ci-dessous.

Essais Physico-chimique Unités Spécifications


Appellation Formule
chimique
Potentiel Hydrogène Ph 6.5 - 8.5
Calcium Ca 2+ mg/l ≤ 100
Magnésium Mg 2+ ≤ 2.0
Chlorure Cl- ≤ 250
Sulfate S2+ ≤ 100
Nitrate NO3- ≤ 0.20
Ammonium NH4+ ≤ 0.05

Quatre grandes classes des bétons devront être confectionnées, il s’agit des classes C16/20 – C25/30 – C30/37
et le tableau ci-dessous recapitule les différents bétons et leur domaine d’application. Les adjuvants pourront être
utilisés en cas de besoin.

PEO – Volet géotechnique (stades de Bépanda et son annexe)


F TB Partie de l’ouvrage

F9 C16/20 Sous semelles isolées et sous semelles filantes pour rattrapage au bon sol
F10 RAS
F19 Sous semelles isolées et sous semelles filantes pour rattrapage au bon sol
F1 C25/30 RAS
F2 Dalles portées sur terre-plein, voiles, façades et pignons, fosses de relevage, dallages,
voiles périphériques
F3 RAS
F4 Dalles portées sur terre-plein, voiles, façades et pignons, fosses de relevage, dallages,
voiles périphériques
F11 Caniveaux et buses
F12 Caniveaux
F13 RAS
F14 Dalles portées sur terre-plein, voiles, façades et pignons, fosses de relevage, dallages,
voiles périphériques
F17 Dalles portées sur terre-plein, voiles, façades et pignons, fosses de relevage, dallages,
voiles périphériques
F18 Dalles portées sur terre-plein, voiles, façades et pignons, fosses de relevage, dallages,
voiles périphériques
F7 C30/35 Souches d’extraction et de sorties en toitures et de sortie en toitures terrasses et
éléments divers
F5 C30/37 Pieux, souches d’extraction et de sorties en toitures terrasses et éléments divers.
F6 RAS
F8 RAS
F15 Pieux, souches d’extraction et de sorties en toitures terrasses et éléments divers.
F16 RAS
F20 Pieux, souches d’extraction et de sorties en toitures terrasses et éléments divers.
F21 Pieux, souches d’extraction et de sorties en toitures terrasses et éléments divers.
F22 Pieux, souches d’extraction et de sorties en toitures terrasses et éléments divers.
F23 Pieux, souches d’extraction et de sorties en toitures terrasses et éléments divers.

F : Formulations TB : Type de bétons


3.2.1.3 – Identification des aciers et stockage
Les essais d’identification des aciers Ø8 ;Ø10 ;Ø12 ;Ø16 ;Ø20 et Ø22 exigés dans le projet doivent être réalisés
chaque fois qu’une nouvelle livraison arrive sur le site, il s’agit de l’essai de traction qui permet de déterminer la
charge limite d’élasticité, la charge maximale (à la rupture) et l’allongement sous charge maximale.
Quant au stockage, il doit se faire en lieu sûr, c’est-à-dire à l’abri des intempéries (pluies, poussière, boue, etc…).
Ils ne doivent pas être en contact avec le sol.
3.2.1.4 – Bétons bitumineux pour VRD
L’entreprise mettra sur les voies d’accès VIP du stade de la réunification, les pistes d’athlétisme et les parkings
en couche de roulement un béton bitumineux semi-grenu (BBSG 0/10) avec au moins trois classes granulaires
(0/4 – 4/6 et 6/10) pour une bonne homogénéité et fermeture du béton bitumineux mis en place. Un Los Angeles
appréciable est recommandé sur les granulats (de l’ordre inférieur à 15 à 20).
La température de mise en œuvre devra être comprise entre 130 à 150°C en saison sèche et de 150 à 152°C en
saison hivernale.
Quant à l’imprégnation de la couche de base, elle sera faite à l’aide d’un cut back 0/1 dont la composition
avoisinera :

PEO – Volet géotechnique (stades de Bépanda et son annexe)


- bitume utilisé (60/70) = 46 %
- pétrole = 54 %
Le contrôle du béton bitumineux sera fait, en exploitant les résultats des essais ci-après :
- l’essai d’extraction (il existe plusieurs méthodes : méthode LCPC – méthode SHELL – méthode COLAS
– méthode Kumawaga et la méthode de Rouen)
Ainsi que les essais conventionnels et surtout contractuels qui sont :
- l’essai Marshall (NFP 98 – 251 – 2) ;
- l’essai Duriez normal (NFP 98 – 251 – 1) ;
- l’essai d’orniérage (NFP 98 – 253) ;
- l’essai de compactage PCG (NFP 98 – 252).
Et pour l’imprégnation, il faudra vérifier le dosage en liant au mètre carré (m2).
3.2.1.5 – Les essais in-situ
Les essais in-situ comme l’indique son nom, sont des essais géotechniques exécutés sur place au chantier ; Il
existe sur ce projet plusieurs essais in-situ seront à réaliser, il s’agit :
- Mesure de la densité in-situ : (NFP 98 – 241 – 1)
Plusieurs méthodes sont possibles, elles diffèrent soit par leur domaine d’application, soit par leur rapidité,
surtout en fonction des matériaux en place :

 la méthode au densitomètre à membrane (matériaux meubles) ;


 la méthode aux grains de sable (matériaux pouzzolaniques et graveleux rocheux) ;
 la méthode de gammadensimètre (enrobés : BB et GB)

- Essai de plaque : (NFP 94 – 117 – 1)


Cet essai sera réalisé sur les grands remblais, il permettra de déterminer les trois paramètres principaux :

 le module de déformation Ev1 ;


 le module de déformation Ev2 é
 le rapport de Westergaard k = Ev2/Ev1

- Essai de gammadensimètre (NFP 98 – 241 – 1)


Il permettra d’obtenir rapidement sur terrain entre le poids spécifique d’un sol, à l’aide d’une source radioactive
émises et détectée par l’appareil lui-même.

- Essai de déflexion à la poutre de Benkelman (NFP 98 – 200 – 2)


L’essai de déflexion permettra de déterminer les déformabilités des couches.

PEO – Volet géotechnique (stades de Bépanda et son annexe)


PEO – Volet géotechnique (stades de Bépanda et son annexe)

Vous aimerez peut-être aussi