Vous êtes sur la page 1sur 41

Chapitre 3

Load Flow
(écoulement de puissance)

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 1


Système unitaire
(Grandeurs réduites)

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 2


Système unitaire
Le système unitaire permet l’utilisation de grandeurs réduites au système par
unité (p.u.) ou en pourcentage (%) dans les réseaux de puissance.
L’utilisation des grandeurs réduites permet :
• de simplifier les problèmes (∆, , 3)
• de nous informer davantage ( ; ; , )

Définition:
On obtient une grandeur réduite en référant une grandeur à une autre de
même dimension. La valeur de référence ou de base peut correspondre à la
valeur nominale d’un appareil ou à une valeur choisie arbitrairement qui
minimise les calculs.

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 3


Système unitaire
Choix des valeurs des base dans un réseau
Si on considère les puissances, les tensions, les courants et les impédances
d’un réseau 1 ou 3, quatre valeurs de base peuvent être définies, soit :
– une puissance de base (apparente)
– une tension de base
– un courant de base
– une impédance (ou admittance) de base

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 4


Système unitaire
Changement de base
Dans un réseau, il arrive que des impédances soient exprimées en % ou en
p.u. sur des tensions de base et/ou des puissances de base différentes.
Par exemple, l’impédance en % de deux transformateurs peuvent référer à
des puissances nominales différentes.
Il faut, avant d’effectuer des calculs, ramener toutes les impédances
exprimées en % ou en p.u. sur des valeurs de base (tension et puissance)
communes.
Il faut également exprimer en % ou en p.u. sur les valeurs de base communes
certaines impédances exprimées en ohms comme les lignes par exemple.

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 5


Système unitaire

si on considère une autre puissance de base et une autre tension de base


, on aura alors :

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 6


Système unitaire

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 7


Système unitaire

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 8


Load Flow
Le bon fonctionnement du système électrique dans des conditions normales
d’équilibre triphasé équilibré requiert les éléments suivants:
1. La production fournie à la demande (charge) plus les pertes.

2. Les amplitudes de tension du bus restent proches des valeurs nominales.

3. Les générateurs fonctionnent dans les limites des puissances réelles et


réactives spécifiées.

4. Les lignes de transmission et les transformateurs ne sont pas surchargés.

Load Flow (parfois aussi appelé Power Flow) est l'outil de base pour étudier
ces exigences.
Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 9
Load Flow
Le calcul des écoulements d’énergie permet en régime équilibré stable
d’investiguer les points suivants :

1. La déterminations de l'amplitude et l'angle de la tension sur chaque bus


d'un système d'alimentation dans des conditions d'équilibre triphasé
stables ;
2. Le calcul des puissances réels et réactives pour tous les équipements
interconnectant les bus, ainsi que les pertes d'équipement ;
3. l’effet de la modification de la topologie du réseau ;
4. l’étude du niveau N-1 (perte d’un générateur, d’une ligne ou autre) ;
5. l’optimisation du fonctionnement du réseau ;
6. l’optimisation des pertes,

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 10


Load Flow
Bilan de puissance:
Le bilan de puissance active du réseau s'écrit :

La somme des puissances actives injectées par les générateurs est égale à la
somme des puissances actives absorbées par les charges, augmentée des
pertes actives du réseau (résistance des lignes, des câbles, etc.).
L’ordre de grandeur des pertes est de 5 %.

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 11


Load Flow
Bilan de puissance:
Le bilan de puissance réactive du réseau s'écrit :

La sommes des puissances réactives injectées ou absorbées par les


générateurs est égale à la somme des puissances réactives
consommées/produites par les charges augmentées de la somme des
consommations/productions réactives du réseau (réactance des lignes, des
câbles, transformateurs, banc de condensateurs etc.).
L’ordre de grandeur des consommations/productions réactives du réseau est
très variable et peut être relativement élevé.

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 12


Load Flow
Description du système:
Un système électrique est constitué des bus connectés entre eux par des
lignes de transmission, on trouve:

• Jeu de barre de charges ( )


Ce sont les jeux de barres de la demande clientèles, pour ce genre, les
puissances actives et réactives sont données, mais l’amplitude et
l’argument de la tension sont à déterminer.

• Jeu de barres de contrôle (PV bus) :


Ce sont les jeux de barres générateurs de réseau où la puissance active et
le module de la tension sont connus, puisqu’elles sont contrôlables ; par
contre la puissance réactive et l’argument de la tension sont inconnus.

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 13


Load Flow
• Jeu de barre de référence (Slack Bus):
C’est un jeu de barre connecté à une source de tension considérée constante,
et son angle de phase est pris comme référence de calcul.
Ses puissances actives et réactives, doivent être calculées d'après le calcul de
la puissance pour s'adapter aux exigences de jeu de barre de contrôle.

• Jeu de barre de contrôle (PQ bus):


Dans le calcul des variables inconnus ( et ) d’un jeu de barre de contrôle on
peut trouver la valeur de l’énergie réactive Q dépasse les limites d’égalité ou
d’inégalité de cette dernière : on est obligés donc de fixer la valeur de Q, ce
jeu de barre reçoit un jeu de barre de contrôle ( , ).

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 14


Load Flow
La ligne de transmission est équivalente à un circuit

Le transformateur est équivalent à

ou

ou

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 15


Load Flow
Construction de la matrice d’admittance !"#

$ !"# %
où est un vecteur à & courants source injectés dans chaque bus et V le
vecteur & tensions de bus.

'' $ ()** + ( ,+*- ,. ( ).. é ,0 10( 2


' $ ()** + ( ,+*- ,. ( ).. é ( . 3 4 10( 2 4 10( .

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 16


Load Flow
Exemple

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 17


Load Flow
Exemple 2 (calcul de 56 )
:

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 18


Load Flow
Exemple 3 (calcul de 56 )

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 19


Load Flow
'9
Equations de base de l’écoulement de puissance:
Pour le bus 2, la 2 è équation de ' est: '
'8

'n

La puissance complexe est :

Solution :
Une méthode itérative (Gauss Seidel)

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 20


Méthode Gauss-Seidel
Considérant qu’on veut résoudre l’équation non linéaire ; < $ 0
On la réarrange à <$> <
Si < (') est la valeur estimée initiale de la solution, la séquence itérative est
utilisée:
< ('A9) $ > < '
La solution est obtenue quand la différence < ('A9) − < (') ≤ D
D la précision désirée
Exemple:
; < $ < − 6< 8 + 9< − 4 $ 0
1 6 8 4
< $ − < + < + $ >(<)
9 9 9
(J) (9)
1 8
4
< $ 2, < $ > 2 $ − 2 + 2 + $ 2,2222
9 9
(8)
1 8
4
< $ > 2,2222 $ − 2,2222 + 2,2222 + $ 2,5173
9 9
( ) (O)
< $ 2,8966, < $ 3,3376 … … … Q0(R0 à )1 .-3 4
Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 21
Load Flow
Avec la notation:

Solution:
Méthode Newton Raphson

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 22


Load Flow
Load Flow Solution par Gauss-Seidel

' −Q '
' $ ∗
'

' −Q '
∗ $ '' ' +U '
' V9
W'

' −Q ' 1
' $ ∗ − U '
'' ' '' V9
W'

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 23


Load Flow
La méthode Newton Raphson (N-R)
C’est une technique itérative pour résoudre un ensemble d'équations non
linéaires

;9 (X)
; (X)
; X $ 8 $1

; (X)
Si <9J , <8J , < J , … … … < J , les solutions initiales et Si ∆<9 , ∆<8 , ∆< , … … … ∆<
sont les corrections necessaires que l’équation f soit satisfaite, on a :

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 24


Load Flow
En utilisant le théorème de Taylor:

; <9J F ∆<9 , <8J F ∆<8 , … … … < J F ∆<


J J J
Y; Y; Y;
$ ; <9 , <8 , … … … < F ∆< F ∆<8 F ⋯ F ∆.
Y<9 J 9 Y<8 J
Y< J
$1

∆[ $ \∆] \ Jacobien
Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 25
Load Flow
∆f $ J∆x

∆x $ J a9 ∆f

X - F 1 $ X - F ba9 ?-@?1 B ;?X @

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 26


Load Flow
Load Flow Solution par Gauss-Seidel

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 27


Load Flow

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 28


Load Flow
Etapes de résolution du load Flow par la méthode N-R
Étape 1

Étape 2 on calcule

Étape 3 résoudre

Étape 4 on calcule

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 29


Load Flow
Control du load Flow
Les moyens suivants permettent de contrôler les flux d'alimentation du
système:
1. Force motrice et contrôle de l'excitation des générateurs;
2. Commutation des batteries de condensateurs shunt, des réacteurs
shunt et des systèmes var statiques;
3. Contrôle de changement de prise et la régulation des
transformateurs .

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 30


Load Flow
Control du load Flow
En situation d'équilibre, le contrôle de la puissance active (fréquence) et le
contrôle de la puissance réactive (tension d'alimentation ) sont
approximativement indépendants l'un de l'autre.

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 31


Load Flow
Control du load Flow

c ≪ X
e $ e ∠g $ X ∠h/8

Différence entre les


angles est faible

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 32


Load Flow
Economic Dispatch
Répartition économique (Economic Dispatch)
Comment la puissance de sortie réelle d'une unité de production contrôlée
est sélectionnée pour répondre à une charge donnée et minimiser les coûts
d'exploitation?

C'est le problème de la répartition économique.

Dans les systèmes électriques interconnectés, la répartition économique est


souvent résolue pour de plus petites parties du système, appelées zones,
dans lesquelles la production totale dans chaque zone est contrôlée pour
correspondre à la charge totale de la zone.

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 33


Load Flow
Economic Dispatch
On commence par considérer uniquement les unités génératrices de
combustibles fossiles, sans aucune contrainte sur les rendements maximum
et minimum des générateurs, et sans pertes de transmission.

Le problème de la répartition économique est d'abord résolu pour ce cas


idéalisé. Il est élargi pour inclure les contraintes d’inégalité sur les sorties des
générateurs et prendre en compte l’impact des pertes de transmission.

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 34


Load Flow
Economic Dispatch
UNITÉS DE COMBUSTIBLE FOSSILES, PAS DE CONTRAINTES À
L’INÉGALITÉ, PAS DE PERTES DE TRANSMISSION

Coût d'exploitation par rapport à la production Coût de fonctionnement incrémental par


d'énergie réelle rapport à la production d'énergie réelle
Unité génératrice à combustible fossile unité génératrice à combustible fossile

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 35


Load Flow
Economic Dispatch
UNITÉS DE COMBUSTIBLE FOSSILES, PAS DE CONTRAINTES À
L’INÉGALITÉ, PAS DE PERTES DE TRANSMISSION

Pour une zone d’un système électrique interconnecté constitué de N unités


fonctionnant en mode économique, le coût total jk variable de l’utilisation
de ces unités est de:
l

jk $ U j $ j 9 Fj 8 F ⋯+ j m $/ℎ
V9
Le problème de la répartition économique peut être formulé comme suit:
Recherchez les valeurs des sorties d'unité 9 , 8 , … , m minimisant le jk , sous
réserve de la contrainte d'égalité 9 + 8 + ⋯ + m $ k

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 36


Load Flow
Economic Dispatch
Pour résoudre ce problème, il faut que :
Toutes les unités en répartition économique doivent fonctionner à un coût
d’exploitation incrémentale égal.

+j9 +j8 +jm


$ $⋯$
+ 9 + 8 + m

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 37


Load Flow
Economic Dispatch
EFFET DES CONTRAINTES D'INÉGALITÉ
Chaque générateur ne doit pas fonctionner au-dessus de sa valeur nominale
ou en dessous d'une valeur minimale.

< < q - $ 1,2, … . , &

On modifie la solution de répartition économique comme suit:


Si une ou plusieurs unités atteignent leurs valeurs limites, ces unités sont
maintenues à leurs limites et les unités restantes fonctionnent à un coût de
fonctionnement incrémental égal s.
Le coût d’exploitation incrémentale de la zone est égal à s pour les unités qui
ne sont pas atteints la limite.

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 38


Load Flow
Economic Dispatch
EFFET des pertes des lignes

9 F 8 F ⋯F m B $ k

Le coût d’exploitation incrémentale devient :

t facteur de pénalité

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 39


Load Flow
Optimal Power Flow (OPF)
Load Flow Optimale
La répartition économique présente un inconvénient majeur: elle ignore les
limites imposées par les dispositifs dans le système de transmission (lignes,
transformateur).
Chaque ligne de transmission et chaque transformateur ont une limite de
puissance pouvant être transmise à travers celle-ci, ces limites étant dues à
des considérations thermiques, de tension ou de stabilité.

L’ écoulement optimale de la puissance (OPF) est :


La solution au problème de l'optimisation de la production tout en respectant
les lignes de transmission consiste à combiner une répartition économique
avec l’ écoulement de la puissance .

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 40


Exercices

Load Flow
(écoulement de puissance)

Réseaux Electriques - Y. SAYOUTI 41