Vous êtes sur la page 1sur 42

al

Qualité de l’eau de 

ét
g
pulvérisation


du
ut
tit
ns
-I
IS
adjuvants, dureté, pH :
L
VA

derniers acquis
AR
Un adjuvant, pour quoi faire ? 2

al
gét

du
Pour réduire la dose ?

ut
tit
ns
-I
IS
L

Pour corriger les


VA

effets de conditions
AR

météo d’application
défavorables ?
Les différentes catégories d'adjuvants
Exemples : 

Sel Mouillant Huile

al
étalement rétention

ét
correcteur eaux
rétention pénétration

g
humectant


Genamin T200 BM Actirob B 
Surf 2000

du
Mix In
Sulfate d’A :  Colsurf

ut
Trend 90

tit
Actimum, 
Cantor

ns
Activa, Tempera
Ecostar
Végélux

-I
Li 700 Herbidown
X‐Change
IS
Gondor Seppic TS

L

Silwett L‐77 …
VA

Heliosol
AR

Actilandes TM
Différents types de plantes
130 °

al
l'étalement

ét
graminées

g
110 °
des gouttes


Chénopode, 

du
Plus la plante renouée oiseaux, 

ut
fumeterre  100 °
est mouillable,

tit
ns
plus les gouttes
-I
IS crucifères

s'étalent ... 80 °
L
VA

Matricaire, 
AR

véronique, 
mouron …
30 °

gaillet
Efficacités comparées des adjuvants
Nos résultats d’essais :  Synthèses 5 années - 4 à 10 essais 2010 à 2012
Ray Grass
Vulpin
+

al
+

ét
Actirob B 1l Silwet L77 0.10%

g
Actirob B 1l Genamin 0.15%
Surf 2000 0.15


Actilandes TM 1l
Genamin 0.2%
Mediator Pro 0.75l
Génamin 0.1%
Surf 2000 0.15
Actilandes TM 1l

du
Gondor 0.25l
Mediator Pro 0.75l
Gondor 0.25l Silwet L77 0.10%

ut
Vegelux 1.5l
Break Thru 0.15
Break Thru 0.15

tit
Vegelux 1.5l TRS2
TRS2

ns
Heliosol 1l

-I
Heliosol 1l
Vegelux 1l Ecostar 0.3l Vegelux 1l Ecostar 0.3l
IS
Cantor 0.15% Cantor 0.15%
L
VA
AR

HUILES MOUILLANT HUILES MOUILLANT


‐ ‐
ATLANTIS WG
Efficacités comparées des adjuvants
Nos résultats d’essais : 
Ray
Vulpin Brome Grass

+ + +

al
g ét
Actirob B 1l


Actirob B 1l Surf 2000 0.15 Surf 2000 0.15
Surf 2000 0.15 Gondor 0.25l Vegelux 1l Gondor 0.25l
Silwet L77 0.10% Silwet L77 0.10% Silwet L77 0.10%

du
Actirob B 1l
Vegelux 1l Gondor 0.25l Cantor 0.15% Break Thru 0.15
Heliosol 0.75l TRS2

ut
Break Thru 0.15 Break Thru 0.15
Heliosol 0.75l TRS2

tit
Cantor 0.15% Vegelux 1l Cantor 0.15%

ns
Heliosol 0.75l
Ecostar 0.3l Ecostar 0.3l

-I
Ecostar 0.3l
Actimum 1l
IS
Actimum 1l
L
Actimum 1l
VA
AR

HUILES MOUILLANT HUILES MOUILLANT HUILES MOUILLANT


‐ ‐ ‐
ABAK Synthèses 5 années - 4 à 10 essais 2010 à 2012
Régulariser avec du sulfate d’ammonium
Désherbant + Huile + Sulfate d’ammonium

al
g ét

du
ut
tit
ns
-I
L IS
VA

ARCHIPEL 0.15L +ACTIROB B 1L +  ARCHIPEL 0.15L +ACTIROB B 1L + 
AR

ACTIMUM 1L
Moyenne efficacité modalité : 73% Moyenne efficacité modalité : 98%

St Rémy S/Bussy (51) - 2012 : 300 vulpins/m²


En conditions difficiles (forte densité de graminées, 
météo …) , ajouter du Sulfate d’Ammonium à l’huile

al
Synthèse Actimum 2010/2011/2012 (72 modalités ; 25 essais ARVALIS)

g ét

du
Inhib.ALS + Huile +
Actimum 1L

ut
tit
+ 11 %

ns
Inhib. ALS + Huile
-I
L IS
VA
AR

0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100
Efficacité (en %)
Moyenne Min Max
En conditions difficiles, ajouter du Sulfate 
d’Ammonium à l’huile
Réponse de l’Actimum en fonction de sa dose (4 essais en 2013)

al
g ét
Inhib. ALS dose N
H1211 N


Inhib ALS dose N + 1L huile
H1211+H.ACT.B N+1L +4 €

du
Inhib. ALS dose N + huile1L  + Actimum
H1211+H.ACT.B+ACTIMUM N+1L+2L 2L +10 €

ut
tit
Inhib. ALS dose N + huile1L  + Actimum
H1211+H.ACT.B+ACTIMUM N+1L+1L 1L +7 €

ns
+5.5 €
-I
H1211+H.ACT.B+ACTIMUM N+1L+0.5L
Inhib. ALS dose N + huile 1L + Actimum 0.5 L IS
H1211+H.ACT.B+ACTIMUM N+1L+0.3L
Inhib. ALS dose N + huile1L + Actimum 0.3 L
L
VA

0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100
Efficacité (%)
AR

Moyenne Bruville Dourdan Torfou Mespuits


(54) d=80/m² (91) (91) (91)
Vulpin d=19/m² Ray grass Ray grass
Ray grass
Les mélanges huile + mouillant n’ont pas d’intérêt

al
Inhib. ALS dose N

g ét
Inhib. ALS  N + huile 1L+ Actimum 1L +7 €


Inhib. ALS  N + Surf 2000 0.15L

du
Inhib. ALS  N + Surf 2000 0.1L+ 
Jonxion 0.5L

ut
Inhib. ALS  N + huile 1L+ Surf 2000 
0.1L+Actimum 1L
+10 €

tit
Inhib. ALS  N + huile 1L+ Silwett L77 

ns
0.05L
Inhib. ALS  N + huile 1L+ Silwett L77 

-I
0.05L+ Actimum 1L IS
Inhib ALS dose N + 1L huile
L
VA

• effet Huile+Actimum
AR

• Les associations triples ‘Huile + Mouillant + Sulfate d’A’ ne donnent pas de 
meilleurs résultats que ‘Huile + sulfate d’A’.
Glyphosate et adjuvants
sur graminées annuelles
conclusions des essais (2006, 2008)

al
ét
Effet formulation : NON - limité

g
Effet adjuvant : OUI sur toutes les formulations


du
Doses efficaces sur repousses de céréales :
360 g + adjuvant  1 F à tallage

ut
540 g + adjuvant  fin tallage à 1-2 nœuds

tit
720 g + adjuvant  après 2 nœuds

ns
-I
Doses efficaces sur Ray-grass :
IS
720 g + adjuvant  1 F à tallage
L
VA

1080 g + adjuvant  tallage


AR

Adjuvants efficaces : Héliosol - Surf 2000 - Génamin


Glyphosate et adjuvants
sur dicotylédones annuelles

al
Repousses de colza interculture - 4 essais 2008

ét
Effet adjuvant (à doses m.a. g/ha identiques)

g

Efficacité en % 100
Effet adjuvant : positif

du
90

80

ut
70

tit
60

ns
50

-I
40 IS
30
L
20
VA

10

0
AR

IN
SE

SH

IN

IN
G
M

M
LI

ER
A

A
FL
A

EN

EN

EN
EN
N

P
A

+G

+G

G
U
B

Y+
R

U
SE

SH
TE

G
LI
SA

ER
FL
A
O

EN
N
PH

P
A

U
B

P
LY

U
R
G
Glyphosate et adjuvants
sur dicotylédones annuelles

al
Repousses de colza interculture

ét
Comparaison adjuvants (à doses m.a. g/ha identiques)

g

9 essais 2008

du
100
90

ut
80 Adjuvants identiques

tit
ns
70

-I
60
50
IS
40
L
VA

30
20
AR

10
0
LES 3 + GENAMIN 0.5 % + SURF 2000 0.1 % + HELIOSOL 0.5%
FORMULATIONS
14
Efficacités comparées des adjuvants

Colza-Blé

al
g ét

Genamin 0.3%
Heliosol 0.3%

du
Surf 2000 0.1 %

ut
tit
ns
-I
LIS
VA

LI700 0.3%
AR

Silwet L77 0.07%

Glyphosate Synthèse essais 2006 et 2008
Quels Adjuvants pour quels produits ?

Avec les Herbicides Résultats d’essais et 

al
recommandation ARVALIS

g ét

produits racinaires aucun intérêt, attention sélectivité

du
Anti – Dicots foliaires  pas d’intérêt sauf recommandation 
spécifique (désherbage maïs)

ut
Attention à la sélectivité

tit
ns
Anti Graminées foliaires FOP, DIMES, DEN  huiles > mouillants
Puma LS, Agdis, Axial, Agil, Targa D+ … => Associer Huile 1l
-I
IS
Anti Graminées foliaires et racinaires   huiles ≥ mouillants + amélioration avec 
(inhibiteurs de l’ALS) : Atlantis WG/Absolu, sulfate d’ammonium
L
VA

Archipel, Abak  Associer Huile Actirob 1l
 Ajouter Actimum 1l  à l’huile si forte 
AR

pression graminées

Glyphosate   Ajouter un adjuvant quelle que soit la 


formulation : Génamin, Surf 2000, 
Héliosol
Quels Adjuvants pour quels produits ?

Avec les Régulateurs : sans intérêt

al
ét
Avec les Insecticides: volume de pulvérisation et positionnement

g
primordiaux par rapport à l’effet des mouillants


Avec les Fongicides :

du
 pourquoi pas avec les contacts stricts (ex : sur pois, plante peu

ut
mouillable)

tit
 Pas d’intérêt avec les systémiques dans les programmes préconisés

ns
-I
L IS
VA
AR
al
gét

du
ut
tit
ns
-IEffet de la Qualité de l’eau 
IS
de pulvérisation
L
VA

dureté (Ca, Mg, Fer) ; pH
AR
Souvent une confusion :
pH et dureté d'une eau ne sont pas liés !

al
g ét
Dureté de l'eau = teneur en calcium et magnésium de l'eau


0 °F =  0 ppm de Ca 15 °F = 60 ppm de Ca 30 °F = 120 ppm de Ca

du
++ ++ ++

ut
Eau douce Eau moyennement dure Eau dure

tit
ns
-I
L IS
VA
AR
Souvent une confusion :
pH et dureté d'une eau ne sont pas liés !

al
Une eau dure peut aussi bien être basique ou acide.

ét
g

du
pH
7

ut
6,5

tit
6

ns
5,5

5 -I
L IS
4,5
VA

4
AR

0 50 100 150 200 250 300 350 400


mg/l de Calcium

Analyse de différents échantillons d'eau


NB : une eau ferrugineuse peut aussi être qualifiée d’eau dure et elle est acide !
Pas d’effet dureté de l’eau sur les inhibiteurs de l’ALS

efficacité d’ARCHIPEL, à 2 doses, sur graminées (vulpin et ray‐grass) 

al
ét
6 essais Arvalis 2012

g

du
ut
tit
ns
-I
L IS
VA
AR
Dureté
Influence dede l’eau de l’eau
la dureté

Produit substance Active Sensibilité

al
ét
Insecticide Pyréthrinoïdes NON

g

Fongicide Triazole NON
Strobilurine NON

du
Chlorothalonil NON

ut
tit
Herbicide Isoproturon NON

ns
Clopyralid (LONTREL) NON

-I
Quizalofop (Pilot-Targer D+) NON
Clodinafop (Célio) NON
IS
Flupyrsulfuron (Lexus) NON
L
VA

Metsulfuron (Allié) NON


Atlantis - Archipel NON
AR

Bentazone + d’efficacité !
Glyphosate OUI
Glyphosate et eau dure
Ca
++
- - - ++ Ca
++

- Ca -
Ca
++ - -
-
++ Glyphosate - Ca
++
Ca
++

al
Ca
- -

ét
- - - -
Ca
++
++
-

g
Ca


le calcium ou le magnésium

du
des eaux dures forment
un complexe avec

ut
le glyphosate ... 

tit
ns
Résidus sur feuille de blé de glyphosate seul

-I
IS
... 
L
VA

moins de pénétration
AR

Résidus sur feuille de blé de glyphosate + calcium


Glyphosate et eau dure

Efficacité du Missile 36 (glyphosate) sans adjuvant sur blé en fonction de la 

al
dureté de l'eau et de la dose de produit appliquée T + 28 jours

ét
100 Teneur en Ca 

g
de l’eau
Pourcentage d'efficacité


80 0 ppm Ca

du
50 ppm Ca
60 132 ppm Ca

ut
200 ppm Ca

tit
400 ppm Ca

ns
40

20
-I
L IS
VA

0
0.5 L/ha  1 L/ha 2 L/ha    dose de glyphosate
AR
Glyphosate et eau dure

Efficacité de 1 L/Ha de Missile 36 (glyphosate) sur blé ‐ correction de la dureté

al
ét
Notation T + 28 jours

g

100

du
Pourcentage d'efficacité

80 Missile 36 = glyphosate

ut
tit
Missile 36 + génamin

ns
60
0.5L/100L

-I
Missile 36 + sulfate am.
40
IS
1g/1 ppm Ca/100 L
L
VA

20
AR

0
0 ppm Ca 91 ppm Ca 200 ppm Ca 400 ppm Ca
Quels Adjuvants pour quels produits ?

Avec les Herbicides Résultats d’essais et 

al
ét
recommandation ARVALIS

g
 Ajouter un adjuvant quelle que soit la 


Glyphosate 
formulation : Génamin, Surf 2000, 

du
Héliosol
 En eau dure : Génamin ou sulfate 

ut
d’ammonium

tit
ns
-I
IS
L
VA
AR
Influence de la dureté de l’eau 26

al
Ce Qu'il Faut Retenir :

ét
g

Dureté de l'eau = teneur en calcium et magnésium de l'eau

du
ut
tit
Une seule substance active concernée : le glyphosate

ns
-I
IS
L

Correction :  ne pas acidifier
VA

utiliser un sulfate d’ammonium homologué


AR
Effet de la qualité de l’eau sur l’efficacité des 
inhibiteurs de l’ALS
effet du Fe2+ ?

al
Résultats, sans correction :

gét

Inhib ALS pleine dose + huile 1l ‐ Fe = 0 mg/l

du
Inhib ALS pleine dose + huile 1l ‐ Fe =100 mg/l

ut
tit
Inhib ALS pleine dose + huile 1l ‐ Fe =200 mg/l

ns
Inhib ALS 60 % dose + huile 1l ‐ Fe = 0 mg/l

-I
IS
Inhib ALS 60 % dose + huile 1l ‐ Fe = 100 mg/l
L
VA

Inhib ALS 60 % dose + huile 1l‐ Fe = 200 mg/l


AR

 Effet dose
 Pas d’effet de la concentration en Fe++
Effet de la qualité de l’eau sur l’efficacité des 
inhibiteurs de l’ALS
effet du pH ?

al
gét

Inhib ALS pleine dose + huile 1l + SA 1‐ pH = 3

du
ut
Inhib ALS pleine dose + huile 1l + SA 1‐ pH = 6

tit
Inhib ALS pleine dose + huile 1l + SA 1‐ pH = 10

ns
-I
Inhib ALS ‐ 60 % dose + huile 1l + SA 1‐ pH = 3 IS
Inhib ALS ‐ 60 % dose + huile 1l + SA 1‐ pH = 6
L
VA

Inhib ALS ‐ 60 % dose + huile 1l + SA 1‐ pH = 10


AR

 Effet dose 
 Pas d’effet acidification
Effet de la qualité de l’eau sur l’efficacité des 
inhibiteurs de l’ALS
pH

al
Conclusions

g ét

1. Corriger le pH ne permet pas d’améliorer l’efficacité des inhibiteurs de

du
l’ALS, sauf une petite tendance à pH très élevé (attention 1 essai « tire »
la moyenne)

ut
tit
ns
2. Acidifier oriente vers une forme moins biodisponible de la substance

-I
active
L IS
 La correction du pH de l’eau est donc sans intérêt, pour les inhibiteurs de
VA

l’ALS, sans compter les risques applicateur lors de la manipulation de ces


AR

acides/bases.
FONGICIDES et TRAITEMENT DE L’EAU  

al
La déminéralisation et l’acidification de l’eau destinée à la

ét
bouillie de pulvérisation permettent-elles de réduire la

g

dose de produit fongicide ?

du
ut
tit
ns
-I
L IS
VA
AR
FONGICIDES et TRAITEMENT DE L’EAU  

al
• Les produits phyto ont un

ét
pouvoir tampon pour rester

g

1 seul efficaces en cas de légères
Trait variations de pH.

du
Z 45
• Ne pas laisser vieillir une

ut
bouillie dans la cuve.

tit
ns
substances actives fongicides :

-I
IS molécules non-ioniques.
=> peu probable que des
L
interactions puissent avoir lieu
VA

avec les cations présents dans


AR

l’eau.

137 l/ha, pH6-7,


buses basse-pression
Notations / F1-F2 à Z75
« mini-dose » = Z 31-32 OGAM 0.2 – Z 45 OGAM 0.2 – Z 61-65 AMISTAR 0.1 + CARAMBA 0.25
« eau traitée » :
déminéralisée +
acidifiée (pH 1.9)

al
gét

du
Effet 
dose, 

ut
pas 

tit
d’effet 

ns
traitem

-I
ent de 
l’eau
LIS
VA
AR
al
gét

du
ut
tit
ns
-I
IS
Bas volumes et adjuvants
L
VA

Derniers acquis / fongicides céréales
AR
Désherbage : Volumes recommandés
selon produits et buses

al
g ét

du
ut
tit
ns
-I
L IS
VA
AR

* Cible étroite : stades très jeunes d’adventices (désherbage betterave ou maïs). 
** Cible large : adventices relativement développées. 
fongicides blé tendre d’hiver : évaluation de 
stratégies bas volumes et adjuvants
réseau Nord‐Picardie –Normandie –IDF : 51 Essais 2010‐2013

al
ét
• Les stratégies de protection basées sur des passages répétés à bas 

g

volume avec l’ajout d’adjuvant permettent‐elles de réduire les doses 
de fongicides ?

du
• Quid de leur impact sur la gestion des résistances ? 

ut
tit
ns
51 essais regroupés sur 4 ans, maladie dominante : septoriose
-I
• 23 essais avec nuisibilité > 20 q/ha (moyenne 26 q/ha)
IS
• 28 essais avec nuisibilité < 20 q/ha (moyenne 9 q/ha)
L
VA
AR

RENDEMENTS MOYENS AJUSTES SELON UN MODELE LINEAIRE MIXTE
Modalités comparées
• Facteur volume : comparaison de 150 l/ha, 65 l/ha, 30 l/ha
Conclusions : Il est possible de réduire le volume jusqu’à 50l/ha.

al
Les résultats plus variables en dessous de 50 l/ha.

ét
• Facteur dose :

g
Modalités comparées à 65 l / ha :


- dose préconisée en 3 passages = Dose N  3T

du
- dose préconisée en 5 passages = Dose N  5T
- [dose préconisée / 2] en 3 passages = Dose N/2  3T

ut
- [dose préconisée / 2] en 5 passages = Dose N/2  5T

tit
Epis 1 cm 1 nœud 2 nœuds DFE Floraison

ns
Dose N 3T Cherokee 1.4 Opus new 0.6 + Prosaro 
Pyros 0.7 0.6

-I
Dose N/2 3T Cherokee 0.7 Opus new 0.3 + Prosaro 
IS
Pyros 0.35 0.3

Dose N 5T Cherokee Cherokee Opus new 0.3 +  Opus new 0.3 + Prosaro


L
0.7 0.7 Pyros 0.35 Pyros 0.35 0.6
VA

Dose N/2 5T Cherokee Cherokee Opus new 0.15 + Opus new 0.15 + Prosaro


0.35 0.35 Pyros 0.17 Pyros 0.17 0.3
AR

• Facteur adjuvant :
- Acquis antérieurs : l’ajout d’huile n’apporte rien avec fongicides systémiques
‐ Intérêt d’un mouillant + sulfate ?
comparaison : Epsotop à 2kg/100 l + Héliosol 0.2% / pas d’adjuvant
Attention, Epsotop a été testé pour d’éventuelles propriétés d’adjuvant « mouillant » mais n’est pas homologué pour cet usage
Effet dose
2010 à 2013
Rendements  Hautement significatif : pr à 0%
107
bruts 

al
Nuisibilité Faible < 20 q/ha
q/ha

ét
106 106.0
Nuisibilité Forte > 20 q/ha

g
105


104 +4.8 q

du
103 103.0

ut
102

tit
101.4

ns
+1.6 q 101.2
101

-I
100
IS
99
L
VA

98
dose N dose N/2
AR

Quelle que soit la stratégie, il faut d’abord ajuster 
la dépense fongicide à la nuisibilité
Effet fractionnement

al
Rendements  Hautement significatif : pr à 0% 2010 à 2013

ét
bruts  107

g
q/ha Nuisibilité Faible < 20 q/ha


106
Nuisibilité Forte > 20 q/ha

du
105
+2.3 q  104.7
104

ut
(hautement 
significatif pr 0%)

tit
103

ns
102.4 102.6
102 101.9

-I
+0.7 q
101
IS
(tendance, pr 6%)
L
100
VA

99
AR

98
3T 5T
Léger effet adjuvant

al
ét
2010 à 2013 significatif à 3% (P‐value = 0.03)
Rendements bruts 

g

q/ha 106 +0.7 q
104

du
102
100

ut
98

tit
96

ns
94

-I
92
IS
90
88
L
VA

86
84
AR

82
80
sans adjuvant avec adjuvant
Approche économique
28 essais avec nuisibilité faible (< 20 q)

al
gét

Pas d’effet 
adjuvant

du
ut
tit
ns
Un effet dose : 
adapter à la 
-I
IS
nuisibilité
L
VA
AR
Approche économique
23 essais avec nuisibilité élevée (> 20 q)

al
Un effet dose : 

ét
adapter à la 

g

nuisibilité

du
ut
Effet adjuvant 

tit
marqué 

ns
uniquement 

-I
avec  IS
fractionnement 
à doses 
L
VA

réduites
AR
Essais fongicides Septoriose, QUE RETENIR

A 65l/ha :

al
Enjeu / rdt brut : + 4.5 q pour une nuisibilité de 25 q 

ét
‐ Effet DOSE significatif (1.5‐2 q pour 10 q)

g

 D’autant plus marqué que la nuisibilité est importante !
Même en bas‐volume, la dose doit être adaptée à la pression maladie

du
Enjeu rdt brut : +2 q pour 25 q de 

ut
nuisibilité

tit
‐ Effet FRACTIONNEMENT significatif

ns
(0‐0.7 q pour 10 q)
 lorsque la nuisibilité est importante
-I
LIS
Enjeu : de 0 à +2.5 q/ha (petites 
VA

‐ EFFET ADJUVANTS faiblement significatif doses (N/2 et 5 T))


AR

 uniquement en nuisibilité élevée, dans les stratégies 5 passages à 
petites doses
Attention ! le fractionnement expose à la sélection de souches 
résistantes

Vous aimerez peut-être aussi