Vous êtes sur la page 1sur 21

Contrôle de gestion

S6

Pr. Wafia NOKAIRI


Docteure en Sciences de gestion
Enseignante-chercheure
Membre du laboratoire de recherche: Finance, banque et
gestion des risques

2020-2021

1
1
 Charles HORNGREN, Alnoor BHIMANI, George
FOSTER, « Contrôle de gestion et gestion budgétaire »,
4ème édition, Avril 2014.
 Claude ALAZARD, Sabine SEPARI, « Contrôle de gestion
: manuel et applications », 2 ème édition, DUNOD, 2010.
 Françoise GIRAUD, Olivier SAULPIC, Gérard
NAULLEAU, Marie-Hélène DELMOND, Pierre-Laurent
BESCOS, « Contrôle de gestion et pilotage de la
performance », Gualino Editeur, 2005.
 Mohamed Hemmi, Abdellatif MARGHICH, « Contrôle de
gestion : coûts, budgets et performance», 2016.

Pr. Wafia NOKAIRI 2


Introduction générale
L’entreprise : contexte et environnement

Chapitre préliminaire: Les fondements


du contrôle de gestion:
1) Définition du concept de contrôle de gestion
2) Rôle du contrôle de gestion
3) Outils du contrôle de gestion

Pr. Wafia NOKAIRI 3


 L’environnement économique et technologique des
entreprises est très évolutif et très changeant
(interdépendance des économies, suppression des barrières
douanières, avènement des nouvelles technologies,
développement des approches ‘B2C’ et ‘B2B’ ;

 Evolution d’une économie de consommation / production à


travers une demande inconstante et hétérogène;

 Mondialisation des échanges sur des marchés de plus en


plus complexes et hostiles.

Pr. Wafia NOKAIRI 4


 Une pression croissante de la communauté financière:
◦ Exigence de la mise en œuvre des meilleures pratiques –
Corporate Governance;
◦ Exigence d’une communication financière régulière.

 Des opportunités de croissance plus nombreuses :


(mondialisation des marchés, segmentation de la
clientèle, fusions acquisitions…), ce qui nécessite des
investissements importants;

 Des structures de groupe plus complexes et mouvantes.

Pr. Wafia NOKAIRI 5


 Les investisseurs ont besoin de plus de lisibilité et de
visibilité vu que cela devient plus sélectif et volatil;

 Vu la rapidité d’évolution de ces facteurs


environnementaux et afin de répondre favorablement
aux attentes, les entreprises doivent:
◦ Fournir des informations et des explications sur leurs résultats,
◦ Positionner l’entreprise dans son environnement concurrentiel,
◦ Présenter des perspectives d’évolution avec plus de visibilité
aussi bien sur les aspects financiers qu’opérationnels,
◦ S’engager sur des ratios significatifs…

Pr. Wafia NOKAIRI 6


Les entreprises doivent mettre en place des
modes de pilotage souples et réactifs pour saisir
les opportunités de développement et de création
de valeur.

L’objectif du contrôle de gestion


Pr. Wafia NOKAIRI 7
Introduction générale
L’entreprise : contexte et environnement

Chapitre préliminaire: Les fondements


du contrôle de gestion:
1) Définition du concept de contrôle de gestion
2) Rôle du contrôle de gestion
3) Outils du contrôle de gestion

Pr. Wafia NOKAIRI 8


 Le contrôle a pour mission d’assurer la
conformité entre les résultats des activités et les
objectifs de l’organisation.

 Il a deux rôles :
 Actif : les actions de correction sont prises avant que
les conséquences de certaines décisions aient pu se
sentir;

 Réactif : les résultats sont connus et la correction ne


peut porter que sur de nouvelles opérations.

Pr. Wafia NOKAIRI 9


C’est quoi ? Pourquoi ?

Comment ?

Pr. Wafia NOKAIRI 10


Triangle du contrôle de gestion
OBJECTIF

Pertinence Efficacité

MOYENS RESULTAT
Efficience
Pr. Wafia NOKAIRI 11
• « Le contrôle de gestion est le processus par lequel les
managers s’assurent que les ressources sont obtenues et
utilisées avec efficacité et efficience dans
l’accomplissement des objectifs de l’organisation »
 ANTHONY R.N. 1965

• « Le contrôle de gestion est le processus par lequel les


managers influencent d’autres membres de l’organisation
pour appliquer les stratégies »
 ANTHONY R.N. 1988

 Ces définitions induisent que le système de contrôle de


gestion est un mécanisme : De coordination /
D’animation / De prise de décision.
Pr. Wafia NOKAIRI 12
 Le contrôle ne doit pas s’entendre au sens de vérification,
mais comme étant l’action de maîtriser, de piloter un
système;

 Le CG est un outil d’aide à la décision et à l’évaluation


des performances de l’entreprise

 Il joue un rôle dans l’élaboration des stratégies et leur


amélioration.

Pr. Wafia NOKAIRI 13


 Le CG consiste à piloter l’atteinte des résultats,
des objectifs de l’organisation (bénéfice, équilibre
financier, création de valeur pour
l’actionnaire,…);

 Mais l’atteinte de ces objectifs n’est pas exempte


de risques, plus les facteurs extérieurs sont
hostiles, plus le contrôle est difficile.

Donc le CG est souvent associé à l’idée de


PERFORMANCE
Pr. Wafia NOKAIRI 14
Tout d’abord, il faudra préciser le type de
performance visé:
Rentabilité économique, objectif de croissance,
qualité des produits, pertinence des services,
minimisation des prix…)

Un système de CG doit être cohérent avec


la performance recherchée qui dépend d’un
choix spécifique de l’entreprise.

Pr. Wafia NOKAIRI 15


Aider chaque acteur de l’entreprise à s’inscrire dans la
logique :
2 Savoir où je dois aller,
Savoir où je veux aller,
Avoir un objectif, un but

3 1

Savoir où je suis,
Piloter
Décider, agir
Se positionner
par rapport à la cible

16
Il remplit un rôle particulièrement complexe:
 D’une part, il contribue à la définition des
objectifs, soit comme partie prenante ou en tant
que conseil selon le niveau de délégation en
vigueur dans l’entreprise;

 D’autre part, il se charge de l’élaboration des


budgets et du suivi de la rentabilité. Il réalise
également des études ponctuelles d’analyses et de
prospectives.

Pr. Wafia NOKAIRI 17


Pr. Wafia NOKAIRI 18
A. La comptabilité de gestion (ou comptabilité
analytique):

 Réalise le calcul et l’analyse des coûts nécessaires à


la prévision, à la mesure et au contrôle des résultats;

 Apporte aux dirigeants des informations utiles à


leurs décisions et contribue à améliorer les
performances de l’organisation.

Pr. Wafia NOKAIRI 19


B. Les budgets:

 Affectations prévisionnelles quantifiées, aux centres de


responsabilité, d’objectifs et/ou de moyens, pour une
période limitée à court terme;
 Traduction financière à court terme des objectifs à
moyen terme du plan opérationnel;
 Instruments de cohésion et de coordination entre les
différents centres de responsabilité;
 Permettent de maîtriser le processus de décentralisation
en introduisant la notion d’engagement.

Pr. Wafia NOKAIRI 20


C. Les tableaux de bord:

 Instruments de pilotage à court terme dirigés vers


l’action : contiennent un nombre limité
d’indicateurs clairs, obtenus rapidement, qui
traduisent les facteurs de compétitivité de
l’entreprise;

 Tableaux synthétiques qui améliorent la prise de


décision.

Pr. Wafia NOKAIRI 21