Vous êtes sur la page 1sur 4

1

EXAMEN MEDICAL DE BASE DES SPORTIFS

Généralités
Le certificat d'aptitude à la pratique sportive est obligatoire pour l'obtention de toute
licence sportive et doit être pratiqué au minimum 1 fois par an (en début de saison)
par un médecin.

Il doit être délivré lors d'une visite médicale spécifique et non en fin d'une
consultation pour une maladie par exemple.

Il engage la responsabilité du médecin qui le délivre même s'il n'est pas compétent
en médecine sportive, l'examen ne doit pas être stéréotypé mais adapté à l'âge du
sujet, le sport pratiqué et son niveau.

L'examen:
Il se déroulera en trois temps :

- L'interrogatoire

- L'examen physique

- Les examens complémentaires

1. L'interrogatoire

L'interrogatoire devra porter sur les antécédents du sujet (médicaux,


chirurgicaux, traumatiques, douleurs ou plaintes éventuelles, examens
complémentaires effectués, consommation de médicaments ou de tabac,
vaccins…) mais aussi sur l'activité ou les activités sportives pratiquées
(niveau, fréquences d'entraînement et de match, poste occupé pour les sports
d'équipe…)
2

2. L'examen clinique

A : examen morphologique et ostéo-articulaire


Prise de la taille, du poids et de la masse grasse pour les sports d'endurance
ou à catégorie de poids.
Examen statique du rachis, du bassin et des membres inférieurs de face et de
profil ainsi qu'un examen podoscopique (empreinte de pieds)
l’examen apprécie enfin l'état du développement pubertaire, musculaire et des
bonnes mobilités articulaires.

 B : Examen cardio-vasculaire
Il comportera une auscultation cardiaque et la prise de la tension artérielle
Cet examen est renouvelé après un test d'effort effectué au cabinet qui
permettra d'apprécier l'aptitude du sujet au test et sa bonne récupération.
Le plus connu de ces tests est le test de Ruffier qui consiste à faire exécuter
au sujet 30 flexions en 45 secondes en notant les fréquences cardiaques de
repos, à la fin des 30 flexions et une minute après la fin de l'effort, une formule
permettra alors de classer le sportif dans une catégorie adaptée.
Le pouls sera pris à l'auscultation ce qui permettra d'entendre d'éventuels
souffles non perçus au repos.

On peut aussi effectuer un test d'effort de préférence après 35 ans sur tapis roulant
ou bicyclette ergométrique, pour apprécier les adaptations à l’effort sur le plan
cardiovasculaire du sujet et pour apprécier aussi l'aptitude du sujet et sa bonne
récupération

 C : autres examens
Auscultation pulmonaire, palpation des aires ganglionnaires, acuité visuelle,
d'autres tests spécifiques ou examens particuliers seront fait par rapport aux
antécédents et au sport pratiqué (oreilles et tympan pour la plongée, vision
des couleurs et des reliefs pour les pilotes automobile ou arbitres de football
par exemple) sans oublier l'état des dents, et la recherche de troubles de
l'articulée dentaire.
3

3. Examens complémentaires :

 Ils seront demandés ou effectués en fin de consultation selon les


conclusions de l'examen :
 ECG s'il n'a jamais été effectué.
 ECG d'effort au moindre doute, chez le sportif de compétition après 40
ans ou s'il existe des facteurs de risque ( HTA, cholestérol, diabète…).

Examen anthropométrique

 Poids

 Taille

 IMC

 % de masse grasse sur 4 différents plis cutanés

Bilan sanguin biologique

 NFS

 Créatinine

 Glucose

 Triglycérides

 Cholestérol

 Ionogramme

 Transaminases

 Électrophorèse de l’hémoglobine

 Protéine C - réactive

Bilan radiologique si nécessaire.


4

Conclusion :
Un examen rigoureux permettra de pratiquer un sport favori en toute sécurité et de
prévenir des blessures grâce aux bons conseils du médecin

 Aptitude : OUI

SOUS RESERVE

NON

 Tares à surveiller :

Nom et fonction du Médecin Examinateur :

………………………………….

………………………………….

………………………………….

Date et Signature :

DR TCHIOUAKE. ADAMOU

MEDECIN DU SPORT

MINISTERE DES SPORTS