Vous êtes sur la page 1sur 19

III- Elaboration d’une grille d’évaluation 

:
Les critères Les indices Oui Non
La mise en page - Structuration du discours en paragraphes.
- Respect du nombre de lignes exigé.
- Emploi des signes de ponctuation adéquats.
- Lisibilité de l’écriture.
- Proposition d’un titre.
L’énonciation et la - Respect de la consigne.
consigne : - Des informations sûres, vérifiables et bien identifiables:
(dates, lieux, personnages et faits.)
- La chronologie des actions.
- Etre objectif (absence de modalisateurs et l’emploi des
procédés d’objectivation : la voix passive sans agent, le
pronom indéfini « on ».)
- Emploi du présent historique.
- Emploi d’indications spatio-temporelles.
La cohérence - Mise en place d’une Progression thématique.
textuelle - Introduction d’une information nouvelle dans chaque
phrase.
· Absence de contradictions entre les phrases.
· Mise en relation des informations.
Le lexique - Structuration du texte à l’aide d’articulateurs d’organisation.
- Emploi du lexique relatif au thème. (la guerre).
La syntaxe - Conjugaison correcte.
- Emploi correct des pronoms personnels.
- Utilisation correcte des reprises lexicales et grammaticales.
Correction de la - Orthographe lexicale : (structure du mot : la ou les
langue premières syllabes).
- Orthographe grammaticale : (la dernière syllabe :
terminaisons, accords, pluriel, etc.).
Lycée Ali Aoudia d’iferhounène Année scolaire : 2019/2020

Niveau : 3eme AS

Projet 01 : Dans le cadre de la commémoration d’une journée historique, réaliser une recherche
documentaire sur un événement historique puis en faire une synthèse à mettre à la bibliothèque de
l’établissement.

Intention Communicative : Exposer des faits et manifester son esprit critique.

Objet d’étude : textes et documents d’histoire.

Séquence 01 : Produire un texte pour informer d’un fait d’histoire de manière objective.

Compétence: Production de l’écrit

Séance 02 : Rédaction sur la table.

L’objectif de la séance : Réinvestir les acquis pour rédiger un discours d’histoire de


manière objective.

I- Rappel de l’intitulé du projet1 et la séquence 01


(05 min)
Projet I : : Dans le cadre de la commémoration d’une journée historique, réaliser une recherche
documentaire sur un événement historique puis en faire une synthèse à mettre à la bibliothèque de
l’établissement.

Séquence 01 : Produire un texte pour informer d’un fait d’histoire de manière objective.

II- Rappel du sujet de production (5 min)


A l’occasion du premier novembre, votre lycée organise une exposition commémorant l’évènement.
Dans le cadre de votre contribution entant que rédacteur du journal de votre lycée, rédigez un discours
d’une dizaine de lignes pour informer vos camarades du lycée de l’Histoire de la casbah qui a marqué
profondément l’Histoire de l’Algérie pendant la période coloniale.

III- Rédaction(40 min)


Les élèves travaillent individuellement.
L’enseignant intervient pour orienter et guider.
Ramasser les copies.
Niveau : 3eme AS Lycée Ali Aoudia d’Iferhounène

Projet 01 : Dans le cadre de la commémoration d’une journée historique, réaliser une recherche
documentaire sur un événement historique puis en faire une synthèse à mettre à la bibliothèque de
l’établissement.

Intention Communicative : Exposer des faits et manifester son esprit critique.

Objet d’étude : textes et documents d’histoire.

Séquence 01 : Produire un texte pour informer d’un fait d’histoire de manière objective.

Compétence: Production de l’écrit

Séance 03 : Co-évaluation.

L’objectif de la séance : Evaluation et amélioration collective d’une copie moyenne d’un


apprenant.

I- Rappel du sujet de production (5 min)


A l’occasion du premier novembre, votre lycée organise une exposition commémorant
l’évènement. Dans le cadre de votre contribution entant que rédacteur du journal de votre lycée,
rédigez un discours d’une dizaine de lignes pour informer vos camarades du lycée de l’Histoire de la
casbah qui a marqué profondément l’Histoire de l’Algérie pendant la période coloniale.

Texte fautif Texte amélioré


Niveau : 3eme AS Lycée Ali Aoudia d’Iferhounène

Projet 01 : Dans le cadre de la commémoration d’une journée historique, réaliser une recherche
documentaire sur un événement historique puis en faire une synthèse à mettre à la bibliothèque de
l’établissement.

Intention Communicative : Exposer des faits et manifester son esprit critique.

Objet d’étude : textes et documents d’histoire.

Séquence 02 : Produire un texte pour présenter un fait d’Histoire en y introduisant des


commentaires et/ ou des témoignages.

Séance : Lancement de la séquence (Evaluation diagnostique)

Support, la source : FATOUMA (Combattante) le monde 05/07/1999.

L’objectif de la séance :

Mettre en place la séquence. (Amener l’élève à identifier le thème de la nouvelle


séquence.)
Définir les besoins des élèves à partir d’une évaluation diagnostique.
Identifier les pré-requis linguistiques notamment ceux qui seront réinvestis
ultérieurement en lexique et en grammaire pour la réalisation de la séquence.

I- Lancement de la deuxième séquence.


II- Evaluation diagnostique.
Serkadji
Le plus terrible à Serkadji ce sont les exécutions .J’étais dans le plus proche de la porte et
quand je ne dormais pas j’entendais, à cause d’un gros tuyau qui passait près de ma paillasse,
le grincement du portail qu’on ouvrait, c’était abominable !

Alors je savais…je commençais à trembler …je réveillais les sœurs …après on entendait
crier le chahid : « Allahou Akbar ( Dieu est le plus grand ), tahia el Djazair ( vive l’Algérie) »
et tous les frères répondaient .Vite on se levait ,on s’accrochait aux grilles , on grimpait les
unes au-dessus des autres pour arriver aux tambourins et on chantait des Rachid : Min
Djibalina (de nos montagnes ), Ikhouani la tensaou chouhada (Mes frères n’oubliez pas vos
martyrs ) et de nombreux autres.

Il y avait des filles qui ‘évanouissaient, certaines faisaient des crises cardiaques ; Tout de
suite, le hall se remplissait de CRS avec leurs matraques, ils voulaient nous faire taire, nous
leur jetions tout ce qu’on trouvait : des quarts, des chaussures, des morceaux de savon noir, de
l’eau de javel …ils demandaient les clés aux surveillantes : « Donnez les clés, qu’on rentre les
mater. » .Elles ne voulaient pas. Après chaque exécution nous refusions la nourriture, nous
faisions le Ramadan, pour celles qui ne croyaient pas, c’était la grève de la faim.
Nous tombions malades à cause des exécutions. Puis, nous avons été transférées à El-Harrach.
Au procès, j’ai eu cinq ans avec sursis, Je suis sortie .Mais j’ai été interrogée. Ils avaient un
gros chien-loup. Ils voulaient me faire dire que je regrettais, que j’étais avec la France, mais
j’ai dit que j’étais avec le F.L.N.

FATOUMA (Combattante) Le Monde 05/07/1999

Questions :

1- Complétez cette grille pour identifier la situation de communication.

Qui parle ? A qui parle ? De quoi ? Comment ?


FATOUMA Aux lecteurs du Témoigne des En expliquant , en
journal le monde cauchemars qu’elle a témoignant et en
vécus étant en décrivant.
prison
2- Cochez la bonne réponse.
a- Ce texte est l’œuvre d’un :
 Ecrivain ?
 Témoin ?×
 Historien ?
b- Ce texte fait l’objet d’un :
 D’un témoignage d’une femme qui a assisté à la guerre ?
×
 Des aveux d’un homme torturé ?
 Une confession d’une femme ?
3- Par quoi était terrifiée FATOUMA ?
- Elle était terrifiée par les exécutions.
4- Comment réagissaient les prisonnières après chaque exécution ?
- Après chaque exécution, elles refusaient la nourriture, elles faisaient le ramadan
et même la grève de faim.
5- « les tortionnaires cherchaient à soumettre toutes les prisonnières sous leur merci »
- Relevez du texte une phrase qui a le même sens avec celle-ci.
- « Ils voulaient nous faire taire »
6- « Il y avait des filles qui s’évanouissaient »
- A quoi renvoie le pronom souligné ?
- Le « y » renvoie à la prison Sarkadji.
7- Trouvez les noms des verbes suivants :

Torturer : La torture Transférer : Le transfert

Suicider : Le suicide Evanouir : L’évanouissement

8- « j’ai eu cinq ans avec sursis, Je suis sortie .Mais j’ai été interrogée. Ils avaient un gros
chien-loup. Ils voulaient me faire dire que je regrettais »

- Réécrivez cet énoncé en le commençant ainsi :

FATOUMA témoigne qu’elle a eu cinq ans avec sursis… qu’elle est sortie mais qu’elle a été
interrogée…ils voulaient lui faire dire qu’elle regrettait.

9- L’énonciatrice s’implique clairement dans le texte. Relevez deux marques de sa


présence.
- Le pronom personnel « je ».
- La présence des adjectifs péjoratifs : « Abominable »
10- Quelle est la visée communicative de l’énonciatrice ?
- Une visée explicative et argumentative :la narratrice présente un témoignage
dans lequel elle raconte le cauchemar qu’elle a vécu avec ses sœurs prisonnières
pendant la révolution tout en dénonçant la sauvagerie de l’armée française.
Pré-acquis Insuffisances Activités de remédiations

- Les apprenants sont - Les apprenants ne


capables de saisir le distinguent pas les - Des activités qui
témoignage. passages explicatifs visent à saisir la
des passages dimension
argumentatifs. argumentative dans
- Ils sont capables de un texte d’Histoire.
déceler le degré - Certains apprenants - Prévoir des activités
d’implication de n’arrivent pas à de langue(le discours
l’énonciatrice. rapporter les propos rapporté).
de l’énonciatrice.

3GP
Les noms des Les La La Discours Le degré La visée
apprenants informations substitution nominalisation rapporté d’implication
du texte de
l’énonciatrice
Ousaci Thanina
OUnoughi Ghani
Ait Hammou
Cylia
Belkahla Dalila
Hamek Cylia
Hamrani Hind
Abdi Mélissa
Alik Sarah
Meftah yanis
3GE

Les noms des Les La La Discours Le degré La visée


apprenants informations substitution nominalisation rapporté d’implication
du texte de
l’énonciatrice
Ait mebbarek
Flora
Ben Achour
katia
Sameh Lounes
Cherfi Zahoua
Mezine
mebarrek
Nait El Arbi
zinedine
Ould bachir
Amar
Niveau : 3eme AS Lycée Ali Aoudia d’Iferhounène

Projet 01 : Dans le cadre de la commémoration d’une journée historique, réaliser une recherche
documentaire sur un événement historique puis en faire une synthèse à mettre à la bibliothèque de
l’établissement.

Intention Communicative : Exposer des faits et manifester son esprit critique.

Objet d’étude : textes et documents d’histoire.

Séquence 02 : Produire un texte pour présenter un fait d’Histoire en y introduisant des


commentaires et/ ou des témoignages.

Compétence : Compréhension de l’oral

Support : La torture pendant la guerre, témoignages des victimes.

la source : Diffusé sur France2

L’objectif de la séance : Ecouter et observer un discours introduisant un témoignage


pour compléter le passage qui le résume.

Les objectifs d’apprentissage :

Anticiper le sens. Hypothèse de sens.


Distinguer les éléments qui constituent la situation de
communication.
Séquentialiser le message pour retrouver les grandes
unités de sens.
Regrouper des éléments d’information pour construire un
champ lexical.
Evaluer le degré d’implication de l’énonciateur.
Synthétiser le contenu de la vidéo

Etapes de la Consignes et activités Réponse Modalité et


séance durée
Mise en Eveil d’intérêt : - Réponses diverses Individuelle
situation. -Quelles sont les formes de torture utilisées
pendant la guerre de libération nationale. 05
Mn
Pré-écoute -Faire passer le début du document en 10
(imprégnatio mode muet et leur demander de dire de mn
n) quoi traitera cette vidéo. (émettre des
hypothèses de sens)
(première Activité01  : 10
écoute) Réponse01 : Mn
-Vérification des hypothèses de sens.
I- Activités de compréhension : Ce document est de type
Consigne 01 : historique.
A quel type de document appartient cette
vidéo ? Réponse02 :
Consigne 02 : Qui parle ? Le journaliste
A partir de la vidéo, complétez le tableau qui A qui ? aux téléspectateurs.
suit : De quoi ? De la torture
pendant la guerre
Qui ? A De Comment Pourquoi  Comment ? A travers un
qui ? quoi ? ? reportage en introduisant
des témoignages de deux
personnes torturées.
Dans quel but ? pour
informer et reconnaitre les
faits.
(deuxième Activité 02 30
écoute) Consigne 01 : Réponse01 : mn
Répondez par vrai ou faux : - Faux
1-C’est un ancien combattant qui intervient au - Vrai
début de la vidéo. - Faux
2-Massu est l’un des reconnaissants des faits - Faux
et des tortures au long des 8 années de - Vrai
guerre. - faux
3-Louisette Ighilahriz est la réalisatrice du
reportage concernant les personnes torturées
pendant la guerre d’Algérie.
4-Louisette Ighilahriz et Abed El-kader Amane
n’ont été pas torturés pendant la révolution
algerienne.
5-Abed El-kader Amane était l’un des
commandants urbains du FLN.
6-Louisette Ighilahriz est arrétée par l’armée
française à l’age de 40 ans.

Consigne 02 : Par qui luoisette ighilahriz a Réponse02 :


été sauvée ? Louisette ighilahriz a été
sauvée par un médecin
militaire français.

Consigne 03 : Complétez le tableau ci- Réponse03 :


dessous à l’aide des expressions suivantes :
a-on était préparé aux insultes
b- on était attaché, les mains Témoignag Témoignag
derrière e d’Abed e de
c- on me basculait la tête dans la baignoire El-Kader Louisette
Amane Ighilahriz
d- j’ai espéré me suicider
e- on pouvait pas respirer C -e b D-a

Témoignage Témoignage de
d’Abed El-Kader Louisette
Amane Ighilahriz

(troisième III- Activités de langue 05


écoute). Mn
Consigne 01 : Quel est le temps des verbes Réponse01 :
employés par les personnes intervenant dans -Le temps utilisé dans cette
cette vidéo ? vidéo est l’imparfait.

Consigne 02 : Relevez 3 mots ou expressions Réponse02 :


appartenant au champ lexical de « torture ». -Trois mots ou expressions
appartenant au champ
lexical de la torture sont :
gifle, coup de pieds,
Consigne 03 : Les deux témoins sont-ils insultes
objectifs ou subjectifs par rapport aux faits Réponse03 : Les deux
racontés ? témoins sont subjectifs par
rapport aux faits racontés.
10
mn

Vi- Activité de synthèse :


- Un de vos collègues était absent lors de la
synthèse
présentation de ce document, il veut se
renseigner. Vous lui transmettez les
informations essentielles en faisant la
synthèse de la vidéo.
Ecoutez puis faites les activités proposées.

I- Activités de compréhension

Consigne 01 :A quel type de document appartient cette vidéo ?


……………………………………………………………………………………………….......

Consigne 02 :A partir de la vidéo, complétez le tableau qui suit :

Qui parle ? A qui ? De quoi ? Pourquoi ? Comment ?

Consigne 03 :Répondez par vrai ou faux.

1) C’est un ancien combattant qui intervient au début de la vidéo.


2) Massu est l’un des reconnaissants des faits et des tortures au long des 8 années de
guerre.
3) Louisette Ighilahriz est la réalisatrice du reportage concernant les personnes torturées
pendant la guerre d’Algérie.
4) Louisette Ighilahriz et Abed El-kader Amane n’ont été pas torturés pendant la
révolution algerienne.
5) Abed El-kader Amane était l’un des commandants urbains du FLN.
6) Louisette Ighilahriz est arrétée par l’armée française à l’age de 40 ans.
Consigne 04: Par qui louisette ighilahriz a été sauvée ?........................................................
Consigne 05 : Complétez le tableau ci-dessous à l’aide des expressions suivantes :

a- on était préparé aux insultes b- on était attaché,les mains derrière


c- on me basculait la tête dans la baignoire d- j’ai espéré me suicider

e- on pouvait pas respirer.

Témoignage d’Abed El-Kader Amane Témoignage de Louisette Ighilahriz

II- Activités de langue

Consigne 01 : Quel est le temps des verbes employés par les personnes intervenant dans cette
vidéo ?

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Consigne 02 : Trouvez dans le texte 3 mots ou expressions appartenant au champ lexical de
« torture ».
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
Consigne 03: Les deux témoins sont-ils objectifs ou subjectifs par rapport aux faits racontés ?
…………………………………………………………………………………………………...

III- Activité de synthèse :

: Un de vos collègues était absent lors de la présentation de ce document, il veut se renseigner. Vous
lui transmettez les informations essentielles en faisant la synthèse de la vidéo.

…………………………………………………………………………………………………..………………………………………………………..
…………………………………………..…………………………………………………………………………………………………..
…………………………………………………………………………………………………..
…………………………………………………………………….……………………………..
…………………………………………………………………………………………………...……………………….
……………………………………………………………………….....................................................................................

…………………………………………………………………………………………………...
…………………………………………………………………………………………………..............................................................
.....................................................

…………………………………………………………………………………………………..
……………………………………………………………………………………………………..
…………………………………………………………………………………..............................................................................
...................................................................................................................................................................
..............................................................................................................
Niveau : 3eme AS Lycée Ali Aoudia d’Iferhounène

Projet 01 : Dans le cadre de la commémoration d’une journée historique, réaliser une recherche
documentaire sur un événement historique puis en faire une synthèse à mettre à la bibliothèque de
l’établissement.

Intention Communicative : Exposer des faits et manifester son esprit critique.

Objet d’étude : textes et documents d’histoire.

Séquence 02 : Produire un texte pour présenter un fait d’Histoire en y introduisant des


commentaires et/ ou des témoignages.

Compétence : Compréhension de l’écrit

Support : « Torture : ce que j’ai vu en Algérie » écrit par Jacques Julliard

La source : Article publié dans « le Nouvel Observateur » N° 1884, du 14 décembre 2000.

L’objectif de la séance : Lire et comprendre un discours narratif introduisant un


témoignage pour le restituer sous forme de compte rendu objectif

modalité et objectifs Activités et consignes Réponses attendues


durée du d’apprentissage
travail
10mn Exploiter les - Relevez les éléments Titre : Torture, ce que j’ai
individuel informations paratextuels et supposez le vu en Algérie
relatives au thème de ce texte. La source : Article publié
paratexte pour - D’après ces éléments dans « le Nouvel
émettre les périphériques, de quoi parlerait Observateur » N° 1884, du
14 décembre 2000.
hypothèses de ce texte ?
Paragraphes : Le texte est
sens.
structuré en 3 paragraphes.
-D’après ces éléments, ce texte
parlerait de la torture exercée
sur Jacques Julliard.
Lecture silencieuse : pour vérifier les hypothèses de sens (Relevez le champ lexical de l’école) 15m
15mn en Distinguer les I-Activité de compréhension : Réponse1 :
binôme éléments Consigne1 : Complétez la situation Qui ? : Jacques Julliard
d’énonciation suivante : Oui écrit ? A
constitutifs de la qui ? De quoi ? Comment ? Pourquoi ? A qui ? : Aux lecteurs du
situation Nouvel observateur
d’énonciation De quoi ? : il parle de la
torture qu’il a vécue en
Algérie.
Comment ? : A travers un
texte d’histoire. (narratif)
Pourquoi ? pour informer les
lecteurs de la torture qu’il a
subie pendant la période
coloniale en Algérie et pour
dénoncer l’atrocité du
colonisateur.

Identifier les Réponse2 : L’auteur a


15mn en Consigne 2: « Ma première rencontre
groupe informations qualifié sa rencontre avec
essentielles avec la torture au cours de la guerre la torture de pédagogique
constitues le parce qu’il était élève
discours. d’Algérie fut en quelque sorte officier à l’école militaire
pédagogique » Pourquoi l’auteur a de Cherchell
qualifié sa rencontre de
‘’pédagogique’’?

Consigne 3: Dans l’école de Réponse3 :Les deux grades


imposés aux élèves dans
Cherchell deux grades
étaient l’école de Cherchell
imposés aux élèves. Lesquels ? sont :Aspirants officiers et
Sous lieutenant.
II-Activité de langue : Réponse1 : Les quatre mots
15 min en Consigne 01 : Relevez du premier appartenant au champ
groupe Identifier le paragraphe 4mots appartenant au lexical du mot « école »
champ lexical champ lexical de *l’école* sont : « Pédagogique, élève,
relatif au thème école, instruction »

Consigne 02 : Quels sont les temps Réponse2 : Les temps


Identifier la utilisés dans le texte ? L’auteur narre utilisés sont : le passé
dimension parfois à l’imparfait et parfois au passé simple et l’imparfait
temporelle à simple, quel est le but de cela ? -il utilise le passé simple
mettre au service pour relater les faits brefs
du compte rendu et courts et l’imparfait c’est
pour raconter des faits qui
durent dans le temps.
Réponse3 :
Consigne 03 :Le narrateur s’implique Un pronom : « je »
Repérer le degré clairement dans le texte. Relevez du Un terme mélioratif :
d’implication du texte trois indices de sa subjectivité ( un « instruction »
scripteur (La pronom ,un terme mélioratif, terme Un terme
modalisation) péjoratif, un verbe de modalité) péjoratif : « Dommage »
Un verbe de
modalité : « Fallait »

Consigne 04 : Mettez ce passage au Réponse3 :


Jacques Julliard disait qu’il
Repérer le style indirect : « J’étais élève officier était élève officier à l‘école
témoignage à l’école militaire de Cherchell, au titre militaire de Cherchell, au
titre de l’instruction
de l’instruction militaire obligatoire militaire obligatoire qui
(IMO) qui obligeait les élèves des obligeait les élèves des
grandes écoles.
grandes écoles »

Jacques Julliard disait….

III-Activité de Synthèse : Faites le


EN binôme compte rendu objectif de ce texte.
30 min
Synthétiser le
support
Support :

Torture : ce que j’ai vu en Algérie.

Ma première rencontre avec la torture au cours de la guerre d’Algérie fut en quelque sorte
pédagogique. J’étais alors élève officier à l’école militaire de Cherchell, au titre de
l’instruction militaire obligatoire (IMO) qui obligeait les élèves des grandes écoles - pour moi,
l’Ecole normale supérieure - à faire leur service comme aspirants officiers, puis comme sous-
lieutenants. En février 1960, nous fûmes envoyés à Arzew, petite ville côtière à l’est d’Oran,
pour un stage de formation à la guérilla, au tir instinctif, aux actions commando.

C’est durant un cours sur le renseignement que l’incroyable se produisit et que


l’innommable fut nommé. L’officier instructeur, un capitaine dans mon souvenir, se lança tout
bonnement dans une leçon sur la torture devant quelque 150 élèves officiers médusés. Il y
fallait un local discret, en sous-sol de préférence, propre à étouffer les bruits. L’équipement
pouvait être sommaire : un générateur de campagne couramment appelé "gégène", l’eau
courante, quelques solides gourdins. Cela suffisait. Il s’adressait à des garçons intelligents, ils
comprendraient...

Ma seconde rencontre avec la torture fut infiniment plus dramatique. A quelques semaines
de là, je rejoignis l’unité à laquelle j’étais affecté sur un piton éloigné de tout, dans la
montagne kabyle. A l’issue du repas d’accueil, au cours duquel se déroulèrent les blagues
habituelles en pareille circonstance (inversion des grades entre le capitaine et son ordonnance,
incidents factices, récits effrayants de la guerre), on me demanda en guise de dessert si,
comme dans " les Plaideurs ", je ne voulais pas " voir donner la question ". On interrogeait
une vieille femme soupçonnée d’en savoir long. Je refusai avec horreur. " Dommage, me
répondit le capitaine, je pensais à vous comme officier de renseignement ! " Le soir, je
rejoignis ma chambre, une soupente dans une mechta kabyle, à laquelle on accédait par une
échelle. Au pied de celle-ci, il n’y avait pas d’électricité bien sûr, je trébuchai sur une masse
informe. C’était, enveloppé dans des guenilles, le corps de la vieille femme que l’on avait
abandonné là. Au matin, le cadavre avait disparu.

Jacques Julliard , article publié dans « le Nouvel Observateur » N° 1884, du 14


décembre 2000
I- Activité de compréhension :

Consigne1 : Complétez la situation d’énonciation suivante :

Qui ?......................................... A qui ?....................................

De quoi ?................................... Comment ?.................................

Pourquoi ?...............................

Consigne 2: « Ma première rencontre avec la torture au cours de la guerre d’Algérie fut en
quelque sorte pédagogique » Pourquoi l’auteur a qualifié sa rencontre de ‘’pédagogique’’?

- ……………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………

Consigne 3: Dans l’école de Cherchell deux grades étaient imposés aux élèves.
Lesquels ?..........................................................................................................................

II- Activité de langue :

Consigne 01 : Relevez du premier paragraphe 4mots appartenant au champ lexical


de *l’école*

- ………………………………………………………………………………………

Consigne 02 : Quels sont les temps utilisés dans le texte ? L’auteur narre parfois à l’imparfait
et parfois au passé simple, quel est le but de cela ?

…………………………………………………………………………………………………..

Le narrateur s’implique clairement dans le texte. Relevez du texte quatre indices de sa


subjectivité (un pronom ,un terme mélioratif, terme péjoratif, un verbe de modalité).

…………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………...

Consigne 04 : Mettez ce passage au style indirect : « J’étais élève officier à l’école militaire


de Cherchell, au titre de l’instruction militaire obligatoire (IMO) qui obligeait les élèves des
grandes écoles »

Jacques Julliard disait…………………………………………………………………

III-Activité de Synthèse : Faites le compte rendu objectif de ce texte.

Vous aimerez peut-être aussi