Vous êtes sur la page 1sur 42

3,00 € jeudi 10 septembre 2020 LE FIGARO - N° 23 659 - www.lefigaro.

fr - France métropolitaine uniquement Première édition

lefigaro.fr
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur » Beaumarchais

EUROPE LE FIGARO LITTÉRAIRE


LA PANDÉMIE RELANCE LA LA RENTRÉE EN FANFARE
BATAILLE DU PARLEMENT ENTRE DES JEUNES ROMANCIERS
BRUXELLES ET STRASBOURG PAGE 8 NOTRE SUPPLÉMENT

Covid-19 : quelle stratégie


EXÉCUTIF
Emmanuel Macron
veut sortir du débat

face au risque de rebond ?


sécuritaire
PAGE 5

ÉLECTIONS
Sénatoriales :
la droite affiche
sa confiance Alors que les chiffres de l’épidémie s’aggravent, l’ancien directeur général de la Santé William Dab
PAGE 6
estime, dans une tribune au « Figaro », que le gouvernement doit clarifier son plan d’action.
GRÈCE « Tester, tracer, isoler ». Le en France et que l’exemple gies d’isolement des person- suivie et médicalement ex- rapides, délivrant des résul-
Situation triptyque de la lutte contre de l’Espagne ne laisse pas nes infectées ou suspectées cessive, les experts recom- tats en moins de 30 minutes,
le coronavirus reste d’ac- présager un automne serein. de l’être. Estimant que la mandent qu’elle passe à devraient être bientôt dis-
dramatique tualité. Mais les autorités Dans un avis dévoilé aujour- durée de 14 jours actuelle- 7 jours. Reste une difficulté ponibles en France et lais-
au camp peinent à le mettre en œuvre d’hui, le Conseil scientifique ment préconisée est à la fois de taille : l’accessibilité aux sent espérer un meilleur sui-
de migrants de l’île alors que l’épidémie repart constate l’échec des straté- trop longue pour être bien tests diagnostiques. Les tests vi de l’épidémie.
de Lesbos è LE CONSEIL SCIENTIFIQUE FUSTIGE LES LACUNES DE L’ISOLEMENT è DES TESTS RAPIDES POUR RELANCER LA STRATÉGIE « TESTER, TRACER, ISOLER » è PORT DU MASQUE
PAGE 9 OBLIGATOIRE : PEU DE CONTRAVENTIONS INFLIGÉES è WILLIAM DAB : « LA STRATÉGIE DE LUTTE DOIT ÊTRE DÉFINIE D’URGENCE » è PAGES 2 À 4, 16 ET L’ÉDITORIAL

FOOTBALL
Camavinga,
17 ans et déjà Procès des attentats de janvier 2015 : Imbroglio
des pieds d’or une semaine d’effroi et de colère franco-
américain
PAGE 12

EURO
La BCE sous autour
pression face
à la crise en Europe de l’achat
PAGES 20 ET 21
de Tiffany
CULTURE par LVMH
Les musées L’OPA à 16,2 milliards de
expérimentent dollars de LVMH sur Tiffany
a été abandonnée mercredi
une nouvelle sur fond de guerre commer-
manière d’accueillir ciale entre Paris et Washing-
les visiteurs ton. Le leader mondial du
luxe invoque un courrier
BENOIT PEYRUCQ/AFP

PAGE 28
reçu par Bernard Arnault,
son PDG, dans lequel le mi-
Les
CHAMPS LIBRES

n
nistre des Affaires étrangères
chroniques Jean-Yves Le Drian l’invitait
à réévaluer son projet. Fu-
d’Éric rieux, Tiffany attaque LVMH
Zemmour À la fois victimes et témoins du massacre perpétré le 7 janvier 2015 à Charlie Hebdo, les rescapés de l’attentat livrent, devant un tribunal du De-
et de Luc Ferry depuis le début de cette audience présentée comme « historique », des récits d’une grande dignité. PAGE 14 laware. PAGE 23
n
Le tête à tête
de Charles
Jaigu ÉDITORIAL par Cyrille Vanlerberghe cvanlerberghe@lefigaro.fr
L’analyse Du 12 août au 30 septembre 2020

Drôle de guerre
n

de François-

«N
Xavier
Bourmaud ous sommes en guerre », personnes plus âgées, plus vulnérables. Les
PAGES 15 ET 17 avait assené Emmanuel Ma- chiffres par tranches d’âge montrent que
cron le lundi 16 mars, lors de c’est exactement ce qui se passe depuis

@
sa première allocution so- quelques semaines à Marseille, où les méde-
FIGARO OUI
FIGARO NON
lennelle sur l’épidémie. Six
mois plus tard, l’analogie militaire n’est
cins réanimateurs s’alarment de voir de
nouveau les malades affluer dans leurs ser- DÎNER DE GALA
plus vraiment d’actualité. Ou, plutôt, c’est vices. La situation est sérieuse, mais elle ne
Réponses à la question
de mercredi :
une drôle de guerre qui est en train de se dé- ressemble heureusement en rien à ce que le ET CONCERT PRIVÉ
rouler. Une situation d’attente, où certains pays a vécu en mars. La deuxième vague
Faites-vous confiance commencent à douter du péril qui nous me- peut encore être
au gouvernement
pour lutter contre
nace. L’ennemi, le Covid-19, est toujours là. L’absence évitée. L’ennemi
La hausse régulière du nombre de cas dans est désormais
le « séparatisme » ? le pays depuis le mois d’août nous le rappel-
de stratégie bien connu, de
OUI NON le sans aucune ambiguïté. Mais, chez nous, claire du même que les
22 % 78 % cet ennemi ne fait plus de morts, ou très armes dont nous
peu. Il est tentant d’en conclure que la ma- gouvernement avons besoin
LE SAMEDI 3 OCTOBRE À PARIS
TOTAL DE VOTANTS : 97 322 ladie n’est plus aussi mortelle qu’avant. Et pour le combat-
donc de penser qu’on peut retrouver une tre. Le seul accroc dans ce tableau est l’ab-
Votez aujourd’hui vie normale. Ce serait une erreur. Car tout sence de stratégie claire de la part du gou-
UNE INVITATION POUR 500€ D’ACHAT *
sur lefigaro.fr prouve que le coronavirus n’a pas changé, vernement, qui n’arrive toujours pas à faire
DEUX INVITATIONS POUR 950€ D’ACHAT *
3’:HIKKLA=]UXUUW:?a@t@l@a@a";

La France doit-elle mais qu’il a surtout contaminé des jeunes fonctionner son plan de traçage et d’isole-
se mobiliser pour garder cet été. Or, comme on le sait depuis la pre- ment des contacts. Une sensation de flotte-
le Parlement européen mière vague, ce ne sont pas les moins de ment et d’improvisation qu’il est urgent de ET LA NUIT D’HÔTEL OFFERTE POUR 250€
M 00108 - 910 - F: 3,00 E

à Strasbourg ? 40 ans qui encombrent les services hospita- dissiper, avant que les Français ne se bra- D’ACHAT EN PLUS *
liers. Ils développent des symptômes légers, quent contre des mesures qui seraient per-
qui n’inquiètent personne. Mais cela ne les çues comme des contraintes plutôt que
DOGANMESUT - STOCK.ADOBE.COM empêche en rien de contaminer ensuite des comme des solutions. ■ * Voir conditions en magasin et sur mauboussin.fr

AND : 3,20 € - BEL : 2,90 € - CH : 4,20 FS - CAN : 5,70 $C - D : 3,60 € - A : 3,60 € - ESP : 3,20 € - Canaries : 3,20 € - GB : 2,90 £ - GR : 3,40 € - DOM : 3,20 € - ITA : 3,30 € Information points de vente : 01 42 56 03 42 - www.mauboussin.fr
A

LUX : 2,90 € - NL : 3,40 € - PORT.CONT : 3,30 € - MAR : 23 DH - TUN : 4,40 DT - ZONE CFA : 2.400 CFA ISSN 0182.5852
jeudi 10 septembre 2020 LE FIGARO

2 L'ÉVÉNEMENT
Covid-19 : l’épidémie redécolle
MAUVAISE
NOUVELLE
POUR
LE VACCIN
ANGLAIS Même si la dynamique virale est moins rapide qu’en mars, les indicateurs commencent
Le groupe
positives. C’est quatre fois plus
pharmaceutique CÉCILE THIBERT £@CecileThibss qu’au cours de la première semaine
AstraZeneca, qui d’août. Une hausse qui ne s’expli-
développe l’un des vaccins « UNE nette dégradation de la situa- que pas par l’augmentation drasti-
les plus avancés au tion » : c’est en ces termes que la Di- que du nombre de tests réalisés.
monde contre le Covid-19, rection générale de la santé « Depuis début juillet, le nombre de
a fait une pause concluait son point de situation patients dépistés a été multiplié par
dans ses essais cliniques. quotidien mardi soir. Si l’heure un peu plus de 2 et le nombre de
Le partenaire industriel n’est pas encore à l’affolement, il est nouveaux cas par 12 », explique
désormais clair que les indicateurs Santé publique France. Désormais,
de l’université d’Oxford
de surveillance de l’épidémie de 19 départements dépassent le seuil
a dû se résoudre à cette Covid-19 commencent à s’emballer d’alerte, fixé à 50 cas pour
extrémité après dans certains départements. En dé- 100 000 habitants.
l’apparition d’une but de semaine, les hôpitaux de Après être restée silencieuse pen-
« maladie potentiellement Marseille et de Bordeaux ont tiré la dant plusieurs semaines, la diffu-
inexpliquée » chez l’un sonnette d’alarme. « La reprise de la sion du virus commence à se ma-
des participants à l’étude, circulation du virus est plus impor- nifester dans les indicateurs
qui a dû être hospitalisé. tante que ce qu’on aurait pu imaginer hospitaliers. Mardi, 86 nouvelles
en ce début septembre », a pour sa personnes ont été admises en réani-
Testé sur des dizaines part déclaré mercredi le président mation, ce qui porte le total à 574.
de milliers de volontaires du Conseil scientifique, Jean-Fran- Un score jamais atteint depuis le
en Afrique du Sud, çois Delfraissy, ajoutant que le gou- 12 mai dernier. Sur la semaine pas-
au Brésil, aux États-Unis vernement allait devoir prendre sée, cela concerne environ 320 per-
et au Royaume-Uni, « un certain nombre de décisions sonnes, contre 140 pour la première
le candidat vaccin est en difficiles » à court terme. semaine d’août. En parallèle, 490
« phase 3 ». C’est-à-dire Tout cela laisse présager l’adop- personnes ont été hospitalisées
tion très prochaine de nouvelles mardi : c’est près de quatre fois plus
qu’il était testé à grande
mesures, ou le renforcement de cel- qu’au début du mois d’août. Le
échelle pour vérifier sa les existantes. « Plus nous attendons, nombre de décès quotidien (39 per-
sécurité et son efficacité plus les mesures à prendre seront sonnes mardi), reste encore bien en Dans une rue piétonne qui enregistre la plus forte incidence que, pour les cas graves, il existe un
contre le coronavirus. fortes et longues », affirme le Pr Ar- deçà de ce qu’a connu le pays au de Bordeaux, (120 cas pour 100 000 habitants), les décalage d’environ deux semaines
« Dans le cadre d’essais naud Fontanet, médecin et épidé- plus fort de l’épidémie (environ le 5 septembre. restaurants et les pubs doivent ven- entre le moment de l’infection et
cliniques randomisés miologiste à l’Institut Pasteur et 600 décès par jour début avril). La Gironde est dre à emporter et fermer à 22 heures. l’hospitalisation. Et deux à trois se-
membre du Conseil scientifique. l’un des territoires Comment en sommes-nous arri- maines supplémentaires pour ob-
mondiaux du vaccin où la circulation du virus
contre le coronavirus de Une mise en garde qui, dans la bou- Décalage d’un mois vés là ? Au mois d’août, le virus a server une hausse de la courbe des
est la plus active.
che de cette figure emblématique de La situation est toutefois très diffé- surtout circulé chez les 10-29 ans. décès. D’où le calme plat constaté
l’université d’Oxford, notre PHILIPPE LOPEZ/AFP
la lutte contre l’épidémie, semble rente d’un département à l’autre. Conscients du très faible risque dans les services hospitaliers dédiés
processus d’évaluation siffler la fin de la récréation estivale. Avec respectivement 193, 156 et qu’ils couraient, ces derniers ont au Covid au mois d’août. Les infec-
normal a été déclenché et « Il ne faut pas attendre 15 jours. Il 127 cas positifs pour 100 000 habi- peut-être relâché les mesures bar- tions qui ont lieu actuellement
nous avons fait une pause faut agir maintenant, localement, là tants, les Bouches-du-Rhône, la Gi- rières. Ce n’est qu’une hypothèse. n’auront un impact visible sur le
dans les vaccinations pour
permettre une évaluation
où l’épidémie est la plus dyna-
mique », estime le médecin.
ronde et les Alpes-Maritimes sont
les territoires où la circulation du vi- + » Lire aussi
PAGE 16
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur » Beaumarchais
Et peut-être ont-ils rendu visite à
leurs parents ou grands-parents.
système de santé que dans un mois.
Rappelons que, comme lors de la
des données par Concrètement, où en sommes- rus est la plus active, et de loin. Le Toujours est-il que, depuis la fin du première vague, le virus se propage
un comité indépendant », nous ? Très clairement, la propaga- Royaume-Uni n’a pas attendu d’at- mois d’août, on observe une aug- de façon exponentielle. Or les spé-
tion du virus s’intensifie. Ces sept teindre de tels chiffres pour durcir mentation progressive des taux de cialistes estiment que seuls 5 % de la
précise AstraZeneca.
derniers jours, un peu plus de localement les mesures. À Bolton, positivité au test chez leurs aînés. population auraient été infectés lors
45 000 personnes ont été testées ville du nord-ouest de l’Angleterre Cela ne va pas s’arrêter là : on sait de la première vague. Il reste donc

Un rebond estival Hausse du nombre ... ainsi que des nouvelles Légère augmentation du nombre
Évolution du nombre de cas journaliers en France, de patients hospitalisés... admissions en réanimation de décès par semaine
moyenne glissante sur 7 jours Nombre hebdomadaire de cas de Covid-19 Nombre hebdomadaire de nouvelles Nombre hebdomadaire de personnes nouvellement
nouvellement hospitalisés admissions de patients Covid-19 décédées pour Covid-19
Espagne en réanimation

25 000 5 000 3 500


8 000

France
20 000 4 000 2 800
20 031 4 084
6 000

15 000 3 000 2 100

1 972
4 000

10 000 2 000 1 400

2 000
5 000 1 000 700
973 13 juillet 1 704 29 juin 3 août
604 288 129
524 73 63
0 0 0
1 juin
er
09 septembre Semaine du 23 mars 31 août 2020 Semaine du 23 mars 31 août 2020 Semaine du 23 mars 31 août 2020
Source : Our World in Data COVID-19 databas Source : SI-VIC Infographie

En Espagne, la folle envolée


des nouvelles contaminations
Avec 8 964 cas positifs annon- rentrées des classes ont été étalées
MATHIEU DE TAILLAC £@mdetaillac cés mardi et 261 décès au cours de du début à la fin septembre, selon
MADRID
la dernière semaine, l’Espagne est les régions. Difficile d’accuser les
le pays le plus touché d’Europe Espagnols de légèreté.
COMBINAISON noire, cheveux par ce que plus personne, outre- Et pourtant : « La courbe du
ruisselants d’eau de mer, masque Pyrénées, n’hésite à qualifier de nombre de cas est remontée aujour-
chirurgical au visage, une femme deuxième vague. Et pourtant, le d’hui à des niveaux à peu près iden-
est menottée sur le bord de la pays qui décréta au printemps le tiques à ce qu’elle était au printemps
plage de Zurriola, à Saint-Sébas- confinement le plus strict du dernier, explique Toni Trilla, chef
tien. Deux silhouettes blanches continent est aussi celui qui, le du service de médecine préventive
l’emmènent. Les agents de la po- premier, a imposé le port du mas- et d’épidémiologie à l’Hôpital Cli-
lice basque revêtus de leur com- que dans toutes les rues. C’est en- nic de Barcelone. Mais la courbe
binaison antivirale viennent core celui qui a prohibé la des décès, elle, n’a rien à voir. Car
d’arrêter une surfeuse dépistée consommation de tabac dans la lors de la première vague, nous ne
positive au Covid-19, qui avait rue et en terrasse à moins de deux prenions en charge que les cas les
violé sa quarantaine et refusait de mètres d’autrui. L’Espagne, qui plus graves, alors qu’aujourd’hui
rejoindre la rive. d’habitude chérit sa jeunesse en nous avons, par nos diagnostics,
L’image, spectaculaire, illustre à proportion inverse à ses taux de l’image complète de la pandémie, Intervention le, et celle des décès dont la côte hospitalisés. Sur les 250 000 dé-
la fois l’inquiétude que la pandé- natalité (les plus bas du monde avec ses cas asymptotiques et lé- d’une équipe sanitaire est bien plus douce, que l’Espagne tectés après cette date, seuls 4,8 %
mie continue de susciter en Espa- avec ceux du Japon), est enfin gers. » Au plus fort de la crise sani- à la Puerta del Sol, joue sa situation sanitaire. Et c’est ont été conduits à l’hôpital », indi-
1

gne en cette fin d’été, les mesures l’un des pays à l’avoir privée taire, le 2 avril, le pays enregistrait à Madrid, le 28 août. en fonction d’une troisième don- que Ildefonso Hernández, profes-
ANDREA COMAS/AP
draconiennes que les autorités d’école le plus longtemps. Six 950 morts en une seule journée, née, celle des hospitalisations, seur de santé publique à l’Univer-
sont prêtes à prendre… et l’ineffi- mois en tout : les écoles, fermées soit 25 fois plus qu’aujourd’hui. que les autorités nationales et ré- sité Miguel-Hernández d’Elche,
cacité désespérante du travail de lorsque l’état d’urgence a été dé- C’est entre ces deux courbes, gionales ouvrent et ferment la et qui fut directeur général à la
A

Sisyphe des Espagnols et de leurs crété mi-mars, n’ont pas rouvert celles des contagions qui aug- main. « Sur les 250 000 cas dépis- santé entre 2008 et 2011. Les hô-
gouvernants. avant les vacances d’été ; et les mentent de manière exponentiel- tés jusqu’au 10 mai, 20 % ont été pitaux sont aujourd’hui très loin
LE FIGARO jeudi 10 septembre 2020

L'ÉVÉNEMENT 3

en France Le Conseil scientifique fustige


les lacunes de la stratégie d’isolement
à s’affoler dans certaines zones. ANNE-LAURE FRÉMONT
prélèvement pour les cas asympto-
matiques, et au jour du dernier
solidarité et « que la priorité soit don-
née à l’isolement à domicile, même si
£alaurefremont
contact avec un cas confirmé pour cela entraîne l’isolement de l’ensemble
vague. « Cela se traduit par le fait les personnes contacts. des membres du foyer ». La stratégie
que le temps de doublement de l’épi- LE CONSTAT d’échec est sans équi- Réduire la durée de l’isolement actuelle recommande le placement
démie (temps nécessaire pour que le voque. Dans son avis remis aux auto- alors que la propagation du virus dans des résidences Covid+ dédiées
nombre de cas soit multiplié par rités le 3 septembre, le Conseil scien- s’accélère « peut sembler contradic- dès lors que le malade ne peut dé-
deux, NDLR) est de l’ordre de quinze
jours, contre trois au mois de mars »,
explique le Pr Fontanet. De même,
« deAbsence
cahier
tifique déplore le manque de
coordination et d’efficacité du dispo-
sitif d’isolement des malades du Co-
toire », admet le président du
Conseil, Jean-François Delfraissy.
Mais « les derniers travaux publiés
montrer l’existence d’une chambre
individuelle par personne dans un
foyer (sans toutefois aucune forme
nous sommes encore loin des pics des charges vid-19 ou des cas contacts. C’est montrent qu’au-delà de sept jours on de contrainte). Comme l’indiquait
de contaminations que nous avons et de budget pourtant l’un des trois piliers de la ne détecte pratiquement plus de virus mercredi lors d’un point presse Laë-
connus en début d’année, même s’il à l’échelle stratégie nationale de lutte contre le contagieux chez un individu infecté », titia Atlani-Duault, anthropologue
est en pratique impossible de savoir Sars-CoV-2, « tester, tracer, isoler ». justifie le virologue Bruno Lina. membre du Conseil, « il n’existe pas
précisément combien de personnes nationale, Mais les résultats ne sont pas là et il de données concernant les personnes
étaient alors infectées chaque jour : recomman- est urgent de rectifier le tir. S’isoler au moindre doute qui ont eu accès aux hôtels réquisi-
à ce moment-là, seules les person- dations assez Le Conseil scientifique distribue « Pour les cas contacts, la période tionnés, encore une preuve de l’échec
nes hospitalisées étaient testées. les mauvais points. Au grand public d’incubation est en général de cinq relatif du dispositif » qui a rencontré
« En mars, il y a eu des journées à peu relayées d’abord, en constatant que « le non- jours et dure rarement au-delà de des « difficultés majeures » en termes
plus de 100 000 nouveaux cas, souli- auprès respect des mesures d’isolement par neuf, dix jours, développe ce membre de ressources humaines et matériel-
gne le médecin, qui s’appuie sur des du public, une partie (…) possiblement impor- du Conseil. Si on fait un prélèvement les (pas de budget dédié, une confi-
estimations calculées à partir du tante des personnes atteintes par le vi- au septième jour du dernier contact guration des locaux souvent peu
nombre d’hospitalisations. Là, nous manque rus ou contacts à risque fragilise notre potentiellement infectant, on va trou- adaptée, la protection des mineurs
sommes entre 5 000 et 10 000 tests de données capacité à maîtriser les chaînes de ver la majorité des personnes sympto- mal assurée…).
positifs par jour, sachant que le précises transmission ». Aux autorités sur- matiques car elles auront développé Ce devoir de solidarité doit s’ac-
nombre réel de personnes infectées tout, en fustigeant « une stratégie des signes, et on sera aussi capable de compagner de mesures de compen-
doit plutôt tourner autour de 10 000 sur les d’isolement sans cahier des charges ni détecter les présymptomatiques (avec sation, estime enfin le Conseil scien-
à 15 000. » conditions budget à l’échelle nationale, des re- la sensibilité des tests, on peut détec- tifique, telles que des « prescriptions
La situation pourrait toutefois ra- et le suivi de commandations assez peu relayées ter de l’ARN viral environ deux jours d’arrêts de travail » permettant l’an-
pidement empirer. « Si l’on ne fait
rien, à ce rythme-là, nous arriverons
à une situation critique en décembre
l’isolement
AVIS DU CONSEIL
» auprès du public, le manque de don-
nées précises sur les conditions et le
suivi de l’isolement ».
avant l’apparition des symptômes,
NDLR). » Ce qui permet de couvrir
neuf jours d’incubation, « soit 90 % à
nulation du délai de carence, « une
compensation financière pour les pro-
fessions indépendantes » ou encore le
environ 62 millions de personnes en à l’échelle nationale, et même avant SCIENTIFIQUE Pour faciliter l’adhésion à cette 95 % des cas », assure-t-il. Les ex- développement de services de prise
SUR LA STRATÉGIE
France n’ayant aucune défense im- dans les territoires où l’épidémie est NATIONALE DE LUTTE stratégie, les scientifiques recom- perts tiennent en tout cas à le rappe- en charge à domicile des besoins.
munitaire vis-à-vis de ce virus. Si la particulièrement dynamique », pré- CONTRE LE COVID-19, mandent donc de réduire la quator- ler : il faut s’isoler dès le moindre Désormais, c’est au gouverne-
situation semble sous contrôle vient Arnaud Fontanet. À demi- LE 3 SEPTEMBRE zaine à sept jours pleins. Ce délai doit doute et ne surtout pas attendre le ment de trancher. Un conseil de
aujourd’hui, il n’y a cependant pas mot, un constat d’échec, qui démarrer dès le début des symptô- résultat du test. Le Conseil préconise défense spécial Covid doit se tenir
de raison de penser que le virus montre soit que notre stratégie n’est mes pour ceux qui en ont, au jour du également la promotion du devoir de vendredi. ■
cesse de se diffuser. pas correctement mise en œuvre,
soit qu’elle est inefficace face au vi-
Corriger le tir rus. Faut-il s’attendre à un nouveau
Pour le moment, la dynamique de confinement ? « Il faut corriger le tir,
l’épidémie est moins rapide qu’elle mais cela doit se faire au niveau ré-
ne l’était en mars, très probable- gional », répond Arnaud Fontanet.
ment grâce à l’instauration des « Il va falloir créer une sorte de bulle
mesures barrières et d’isolement. autour des personnes les plus à risque
Actuellement, on estime qu’une pour limiter la saturation des systè-
personne contaminée infecte à son mes de soin, tout en laissant vivre le
tour entre une et deux personnes, pays », a pour sa part estimé le L’O R É A L P O U R L E FU T U R
contre trois lors de la première Pr Delfraissy. ■

L’épidémie commence à toucher les plus âgés


Évolution des taux d’incidence hebdomadaire des cas
de Sars-CoV-2 en fonction des classes d’âge pour 100 000 habitants
moins de 5
de 35 à 59,9
5 à 9,9
de 60 à 100
de 10 à 19,9
Plus de 100
de 20 à 34,9
Des rouges à
0-9 ans

10-19 ans lèvres conçus


avec des
20-29 ans

30-39 ans

40-49ans

énergies plus
50-59 ans

60-69 ans

70-79 ans

80-89 ans

90 ans
et plus
semaine 21
Source : Si-DEP
22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35
du 24 au 30 août
vertes. « Depuis 2005, nous avons réduit les
émissions de CO 2 de nos usines de
78 %. En 2025, 100 % de nos laboratoires,
usines et sites administratifs seront
neutres en carbone, grâce à l’utilisation
d’énergies renouvelables et sans
des niveaux de saturation connus également chercheur à ISGlobal, recourir à la compensation. »
au pic de l’épidémie. Le Dr Trilla un institut qui lie la Fundación La
rappelle qu’en mars, son centre a Caixa à diverses institutions médi-
multiplié par 2,5 le nombre de cales et académiques. Si l’on effec-
places en soins intensifs (utilisées tue des tests en nombre suffisant et
en Espagne pour les cas de Covid que l’on fait bien le traçage, on peut
les plus graves, comme le sont en contrôler la situation. Sinon, l’échec
France les services de réani- est garanti. » Le Pr Hernandez
mation) et ajouté 400 lits aux corrobore : « La situation est
chambres habituelles. contrôlable à l’échelle nationale. Au
niveau de la région de Madrid, c’est
moins évident. »

“ La France est juste


derrière nous. J’espère
Aucun expert n’avance une rai-
son définitive à l’envolée de la
courbe espagnole bien au-delà de
Mathilde P.
que vous saurez celles de ses voisins. La plupart
DIRECTRICE DE
L’USINE D’ORMES,
contrôler la situation
” combinent des explications FRANCE.
DR TRILLA culturelles, qui se sont cependant
produites ailleurs (réunions de fa-
Au niveau national, 9 % de lits mille estivales, sorties nocturnes
d’hôpitaux sont aujourd’hui occu- des plus jeunes…), à des décisions
pés. Mais ce chiffre cache de gran- administratives déficientes dont
des disparités régionales, des 2 % l’Espagne n’a pas non plus le mo-
des Asturies, dans le nord-ouest nopole (déconfinement trop rapi-
du pays, aux 18 % dans la région de de, traçages déficitaires). À moins
Madrid, la plus touchée, qui repré- qu’il ne s’agisse d’un simple dé-
sente un tiers des nouveaux cas. La calage chronologique. « Il est pos-
1

communauté autonome a beau- sible que d’autres pays suivent no-


coup tardé à mettre en place un tre voie, avertit le Dr Trilla, la
département suffisamment étoffé France est juste derrière nous. loreal.com/planete
de traçage des contacts. « Madrid a J’espère que vous saurez contrôler
A

réagi plus tard que la Catalogne, la situation suffisamment tôt pour


par exemple, juge Toni Trilla, ne pas arriver à nos chiffres. » ■
jeudi 10 septembre 2020 LE FIGARO

4 L'ÉVÉNEMENT
Port du masque obligatoire : 20
peu de contraventions infligées centres
de dépistage
seront lancés fin
Espace public, transports… Seules 700 verbalisations par jour étaient dressées en France septembre par l’ARS
Île-de-France. Objectif :
fin août. Les agents ont pour consigne de privilégier la prévention plutôt que la sanction. 10 000 prélèvements
quotidiens 6 jours par
semaine, en sus des
ANGÉLIQUE NÉGRONI
Sceaux, dans les Hauts-de-Seine, On leur dit alors de se protéger cor- paux verbalisent peu : 485 PV en 200 000 tests PCR déjà
où l’obligation généralisée s’est im- rectement et on ne verbalise pas », août et 306 lors des premiers jours réalisés à grand-peine
anegroni@lefigaro.fr
posée fin août. Dans les Bouches- souligne Yves Bergerat, le respon- de septembre.
du-Rhône, où les autorités s’inquiè- sable du Syndicat national des poli- La cible des forces de l’ordre est
dans la région. Déjà
POLICE Même si, jour après jour, tent de l’évolution du virus, le ciers municipaux. Et cette politique clairement aujourd’hui celui qui, saturés par la demande
l’obligation du port du masque ga- constat est identique. Désormais en serait payante selon Christian Es- délibérément, foule la règle aux actuelle, des syndicats
Sur les quais de Seine,
gne du terrain en France en s’éten- vigueur dans toutes les aggloméra-
à Paris, la police
trosi, le maire de Nice. À force de pieds. « Parce qu’ils estiment que le de biologistes
dant à un plus grand nombre de tions du département, la mesure est renforce les contrôles prévention, la règle serait désor- masque ne sert a rien, certains refu- médicaux demandent
villes, le volume des amendes pour dans une très large majorité respec- et veille à ce que le port mais bien mieux respectée. « Alors sent de le porter. Ceux-là devraient la fin des campagnes
non-respect de cette règle sanitai- tée, relève son préfet de police, Em- du masque, obligatoire, que la moyenne quotidienne était de d’ailleurs être davantage sanction-
re reste modeste. Il demeure à pei- manuel Barbe. Si bien que, là enco- 140 PV, elle est rapidement tombée nés. Le montant des amendes de- massives de dépistage.
soit respecté.
ne plus élevé que celui communi- re, le nombre de PV reste faible. « À JEAN-CHRISTOPHE aux alentours des 90 », signale l’édi- vrait être rehaussé », estime le
qué le 27 août par le premier peine 90 chaque jour », indique un MARMARA/LE FIGARO le. À Paris aussi, les agents munici- maire de Sceaux. ■
ministre, Jean Castex, qui avait autre responsable.
évoqué 700 verbalisations quoti-
diennes à travers le pays. Pédagogie et discernement
D’après nos informations, À cela s’ajoutent des consignes qui
500 personnes en moyenne éco- ont été données pour ne cibler que
pent ainsi chaque jour d’un PV de les vrais récalcitrants. « Même si on
135 euros en zone police, excep- fait énormément de contrôles, les
tion faite de Paris et de sa proche agents font beaucoup de pédagogie et
banlieue qui font l’objet d’un bilan font preuve de discernement », pour-
à part. Des pics en fin de semaine suit le préfet des Bouches-du-Rhô-
peuvent d’ailleurs atteindre les ne. Une personne qui a, avec elle,
800 PV en raison d’une plus forte son masque et qui oublie de le met-
affluence dans les rues. tre sera donc invitée à le porter sans
Cette faible répression traduit une être verbalisée.
double réalité. Tout d’abord, selon Également chargés de sanction-
nombre de responsables, la popula- ner le non-respect de cette règle, les
tion se soumet en grande majorité à policiers municipaux ont eux aussi
la règle. « Dans ma ville, la plupart été invités à privilégier la préven-
des gens portent le masque », relève tion. « On voit beaucoup de person-
ainsi Philippe Laurent, le maire de nes qui ont le masque sous le nez.

Des tests rapides pour


relancer la stratégie
« tester, tracer et isoler »
l’avons fait pour les tests sérolo-
MARC CHERKI £@mcherki giques, des seuils minimums de per-
formances des tests antigéniques »,
FACE à l’explosion de la demande, il prévient le Dr Cédric Carbonneil,
n’est plus rare d’attendre plus de chef de service à la Haute Autorité
cinq jours pour obtenir le résultat
de son test PCR. Dans ce contexte,
de santé. Car la performance des
tests antigéniques peut évoluer se- La première vague épidémique, un
le syndicat des biologistes en France
exige une remise à plat de la politi-
que nationale de dépistage massif,
lon la charge virale du patient, qui
diffère selon le délai écoulé entre
l’infection et le prélèvement. « Les
« Des
questions tsunami psychique pour les soignants
afin de donner la priorité « aux pa- tests rapides antigéniques peuvent aussi radicales
tients zéro et aux cas contacts pour permettre de réaliser des tests Covid- une étude menée auprès d’environ fronts. Ils se sont montrés exem-
réagir vite face à un nouveau foyer ». 19 fréquents à grande échelle afin que que : « Est-ce ANNE PRIGENT £@AnnePrigent1 900 internes en médecine, durant plaires, mais au prix d’une tension
Ces derniers doivent obtenir leur les personnes infectées puissent être normal qu’on la période de confinement près de la psychique supplémentaire.
résultat en vingt-quatre heures. identifiées rapidement pour ralentir ait tant de LORSQU’IL évoque le plus fort de la moitié présentaient des symptômes Au plus fort de l’épidémie, le dé-
Mais face à la demande, les automa- la propagation du virus », défend crise sanitaire liée au Sars-CoV-2, d’anxiété, 18,4 % des symptômes compte quotidien du nombre de dé-
tes permettant de réaliser les tests Jean-Baptiste Nivet, directeur com- morts que ça ? l’émotion perce dans la voix de Ni- dépressifs et près de 30 % des signes cès a également été un facteur d’an-
virologiques (PCR) sont surchargés mercial d’Abbott en France. Est-ce que colas, aide-soignant dans un service de stress post-traumatique. Ces goisse pour les soignants. « Ils se
et certains réactifs manquent. Pour Abbott veut promouvoir son test je fais bien de réanimation à Marseille : « Vrai- médecins en formation étaient déjà posaient alors des questions aussi ra-
redonner vie à la stratégie « tester, portable Panbio Covid-19 Ag, qui ment, cette période a été très dure. Et dans un état psychologique précai- dicales que : “Est-ce normal qu’on ait
tracer, isoler », de nouveaux tests fournit le résultat en 15 minutes. Il mon métier ? même si ça va mieux aujourd’hui, j’ai re, comme le montre une étude tant de morts que ça ? Est-ce que je
dits rapides seraient très utiles. serait très spécifique au Sars-CoV-2 Est-ce que encore des images marquantes en menée par l’intersyndicale des in- fais bien mon métier ? Est-ce que
Le déploiement de nouvelles fa- (99,4 % des cas positifs sont réelle- c’est de notre tête. Comme celle de ce patient décédé ternes en 2017 ; la vague de Covid- c’est de notre faute ?” », expose le
milles de tests rapides est donc en-
visagé par le gouvernement. Olivier
Véran, ministre de la Santé, a an-
ment infectés par le coronavirus)
mais moins sensible que les tests PCR
(93,3 % des personnes infectées sont
faute ? » »
PR MICHEL LEJOYEUX
que j’ai accompagné jusqu’au bout,
puisque la famille ne pouvait pas être
présente. Immédiatement après son
19 n’a fait qu’aggraver la situation
en s’abattant rapidement et vio-
lemment sur le système de soins.
Pr Michel Lejoyeux, responsable du
département de psychiatrie et d’ad-
dictologie Bichat-Beaujon, qui a co-
noncé le déploiement d’un test an- détectées comme telles). De son décès il a été placé dans une housse piloté la hotline Psycovid, mise en
tigénique à l’AP-HP dès ce mercre- côté, Roche distribuera en septem- mortuaire blanche sur laquelle on a Ordres et contre-ordres place à l’AP-HP.
di. Ce test passe par un prélèvement bre, en Europe, un test antigénique inscrit au feutre noir son prénom, son L’épidémie « a catalysé ce mal-être Outre le stress professionnel, les
nasopharyngé, à l’aide d’un long avec une sensibilité de 96,5 % pour nom et sa date de naissance. Je vais qui ne s’explique pas uniquement par le soignants ont, enfin, affronté une
coton-tige, comme pour les tests une très grande spécificité (99,7 %), avoir du mal à oublier ce moment. » burn-out ou un syndrome post-trau- angoisse personnelle : la peur de la
PCR. « Le test antigénique donne une calculée sur 426 prélèvements par Combien de soignants payent un matique. Les soignants peuvent déve- contamination. Pour eux, mais aussi
réponse en moins de trente minutes, deux centres indépendants. Toute- lourd tribut psychologique à la lutte lopper un traumatisme secondaire, pour leurs proches, ce qui les a par-
à l’aide de l’accroche d’un anticorps fois, ces performances déclarées par qu’ils ont menée contre le corona- appelé aussi vicariant. Comme par ri- fois amenés à s’isoler. « Ça a été plus
de synthèse à une protéine caracté- les fabricants seront vérifiées en virus ? Pour connaître l’impact à cochet ils subissent les conséquences compliqué pour ces personnes. Lors-
ristique et spécifique du virus. Mais le France avant leurs autorisations et long terme de l’épidémie sur leur d’un événement traumatique qui n’est que nous les avons vus en fin de crise,
test antigène est moins sensible que le sont testées dans les hôpitaux. psychisme, le Dr Wissam El-Hage, pas le leur », explique le Dr Julien leur épuisement psychique était bien
test PCR classique, qui multiplie des Conjuguées à des examens clini- psychiatre au CHRU de Tours, va Derdour, psychiatre de la Fondation plus important », constate le Dr Fré-
séquences du virus des centaines de ques, d’autres familles de tests sont suivre une cohorte de 3 000 soi- Bon Sauveur de la Manche. Or l’épi- dérique Warembourg, responsable
milliers voire des millions de fois », envisagées. Un test dit « Lamp », Aux urgences gnants tous les trois mois. « On esti- démie de Sars-CoV-2 a exposé les de la cellule d’urgence médico-psy-
résume le Dr Patrick Hsu à Berkeley qui fonctionne comme un test PCR, de l’hôpital me que 25 % des soignants en pre- soignants à de grandes détresses : chologique du Nord qui a été à la
(Université de Californie). mais sans nécessiter de gros équi- Delafontaine mière ligne ont été touchés par des malades en souffrance d’être coupés rencontre des équipes soignantes du
pements car la multiplication de sé- de Saint-Denis (93), réactions affectives. Mais les niveaux de leur famille, personnes décédées CHRU de Lille.
Plus ou moins grande quences du virus s’effectue à l’aide le 16 juillet. de sévérité sont difficiles à mesurer », sans être entourées, familles in- Aujourd’hui, la pression est re-
spécificité d’un seul chauffage, a été autorisé JOËL SAGET/AFP déclarait-il fin juin à l’AFP. Selon quiètes pour leur proche hospitalisé… tombée, les vacances sont passées
Heureusement, les performances en France. Il donne le résultat par À cela s’ajoutait l’incertitude qui a par là. Pour certains, cette période
des tests antigéniques ont été amé- une mesure colorimétrique, et sera entouré les moyens de lutte contre de repos a été suffisante. Pour
liorées. Et ils ne nécessitent pas de testé prochainement dans l’Hexa- ce virus inconnu. « Alors que nous d’autres, le retour au travail sera
gros équipements ni des mêmes gone. « Ce test est proposé par l’en- avions des patients qui s’aggravaient difficile et pourra nécessiter un suivi
réactifs que ceux utilisés pour les treprise russo-japonaise EMG qui de façon très rapide, il a fallu gérer les psychologique. Pour quelques-uns
tests PCR. Le résultat peut être lu doit fournir 80 résultats PCR en une ordres et contre-ordres dans la prise enfin, l’épidémie entraînera une re-
sur une bandelette comme pour un heure », assure le Dr Michel Sala, du en charge », explique Nicolas. Pa- mise en question plus profonde.
test de grossesse, malgré le nom réseau de laboratoires Cerballiance. rallèlement, les hôpitaux se sont « J’assiste à une véritable perte de
barbare de la technique dite D’autres solutions sont testées. réorganisés en quelques jours pour sens chez certains, qui me disent :
d’« immuno-chromatographie ». Le CNRS notamment, avec la PME créer des lits dédiés et les équipes “Quelles sont nos valeurs ? Je n’ai pas
« Nous avons besoin du test anti- EasyCov, envisage de proposer un ont été complètement remodelées, signé pour ça”, alerte Eve-Marie Lo-
génique comme de toutes les autres test Lamp fait sur un prélèvement avec des personnels qui n’avaient zahic, psychologue bénévole sur la
familles de tests en développement. salivaire. La pandémie favorise une pas l’habitude de collaborer ou af- plateforme PsyForMed. J’ai même
Chacun a sa chaîne d’approvisionne- course de vitesse sans précédent fectés à des tâches hors de leur do- un interne qui remet sa vocation en
A

ment spécifique », ajoute Patrick Hsu. dans l’élaboration de nouveaux maine de compétence. Les soi- cause. Qui se demande s’il est fait
« Nous devrions fixer, comme nous types de tests. ■ gnants ont dû s’adapter sur tous les pour ce métier. » ■
LE FIGARO jeudi 10 septembre 2020

POLITIQUE 5

Macron veut
sortir du débat
sécuritaire
Le président, qui entend revenir
aux fondamentaux du projet de 2017, a
invité ses ministres à maîtriser leur parole.

JEFF PACHOUD/AFP
secrétaire d’État a cité le travail, l’éduca-
MATHILDE SIRAUD £@Mathilde_Sd tion, l’investissement, la nécessité de
« sortir d’une société de statuts », le « pro-
EXÉCUTIF Retour aux fondamentaux. En jet républicain », le « projet européen » et
dépit du débat sur l’insécurité qui mono- « l’égalité des chances, fil rouge de ce
polise la rentrée politique, Emmanuel quinquennat », comme autant de mar- Emmanuel Macron lors de son discours, mardi, au Hall 32, le centre de promotion des métiers de l’industrie de Clermont-Ferrand.
Macron ne veut ni se laisser enfermer sur queurs à rappeler. « Le premier objet de ce
cette thématique ni se laisser dicter son séminaire était bien de poursuivre l’offen- C’était bien un séminaire sur nos priorités un participant. Il souhaite que la parole Le chef de l’État a aussi sonné la mo-
agenda politique. Au contraire, lors du sive avec un gouvernement plus que jamais politiques et non pas sur la sécurité. On soit mieux organisée. » « Le débat politi- bilisation générale en vue des élections
séminaire du gouvernement qui s’est à l’attaque, à l’attaque pour être efficace, à continue à creuser notre sillon. » Selon que se perd dans les polémiques et le po- départementales et régionales et veut
tenu, mercredi, en visioconférence, le l’attaque pour aller chercher toutes les plusieurs participants, le chef de l’État a pulisme quand on ne met pas assez de « un engagement maximal de chacun ».
président a largement insisté sur la né- bonnes volontés, à l’attaque aussi pour fai- même « sifflé la fin de la récréation » et a perspective et que nous ne sommes pas « Il y aura quelques ministres têtes de lis-
cessité de revenir au « fil rouge » de son re reculer tous ceux qui cherchent à faire demandé à ses ministres « de prendre de suffisamment offensifs », a recadré Em- te aux régionales », a-t-il annoncé, « et
projet présidentiel de 2017, aux priorités douter le pays », a égrené Gabriel Attal. la hauteur de vue, de ne pas se mettre manuel Macron. Le président attend de d’autres aux départementales ». Les
économiques et sociales à travers dans des corners éculés, de ne pas se lais- ses ministres « d’être beaucoup plus que candidats sont priés de faire connaître
l’« émancipation » et la « transformation » « Un engagement maximal ser dicter le débat par les autres » alors des relais de l’action gouvernementale », leurs intentions au premier ministre et
du pays, afin de « le libérer et le proté- de chacun » qu’une polémique sur le terme d’« en- de montrer et de défendre le travail en- au président. Malgré la reprise de l’épi-
ger ». « Nous continuons à avancer en co- Un cadre général et une méthode qui sauvagement » oppose depuis plusieurs gagé depuis 2017 et de promouvoir le démie qui pourrait contraindre l’exé-
hérence avec notre action et la vision que ont plutôt rassuré certains membres du jours son ministre de l’Intérieur Gérald plan de relance. « C’est grâce aux réfor- cutif à adopter de nouvelles mesures,
nous avons portée depuis 2017 », a fait sa- gouvernement qui redoutaient un tour- Darmanin à son garde des Sceaux Éric mes que nous sommes capables d’encais- vendredi, après un nouveau conseil de
voir Gabriel Attal, porte-parole du gou- nant sécuritaire. « Cette clarification Dupond-Moretti. « Il nous a appelés à ne ser mieux la crise que nos voisins, il faut défense, « l’essentiel dépend de nous », a
vernement, lors du compte rendu. Le était bienvenue, souffle un ministre. pas nous tromper de combat, rapporte le dire », a-t-il exigé. pointé Emmanuel Macron. ■

Présidence du groupe LREM : Christophe


Castaner et Aurore Bergé au second tour
Encore un peu de suspense avant des Yvelines. L’ancien ministre
de connaître le nom du prochain François de Rugy est arrivé troisième
président du groupe LREM avec 59 voix, devant la députée
à l’Assemblée nationale. Un second de l’Hérault Coralie Dubost,
tour sera organisé ce jeudi qui obtient 26 suffrages. Enfin,
pour départager Christophe Castaner Patrice Anato (Seine-Saint-Denis)
et Aurore Bergé. Lors du premier a remporté 6 voix. Le vainqueur sera
tour, qui s’est tenu mercredi, l’ancien intronisé à Amiens lors des journées
ministre de l’Intérieur a obtenu parlementaires de La République
97 voix contre 81 pour la députée en marche. T. Q.-M.

Plan de relance :
les maires inquiets
L’AMF dénonce la baisse des impôts de production
qui pèse, selon elle, sur les finances locales.
des collectivités liées aux baisses d’impôts
EMMANUEL GALIERO egaliero@lefigaro.fr de production, mais l’AMF est plus que ré-
servée face à des engagements qu’elle ne
FINANCES François Baroin, le président croit pas pérennes. Elle chiffre l’impact à
de l’Association des maires de France 3,3 milliards d’euros en moins par an dès
avait prévenu le gouvernement : une 2021 et dénonce une compensation qui, se-
baisse des impôts de production serait lon elle, ne tiendra pas compte de l’évolu-
une « ligne rouge » à ne pas franchir pour tion des taux votés par les collectivités. À
les communes. Mais à la lecture du plan ces chiffres, l’association ajoute les 23 mil-
de relance et après un entretien avec Oli- liards perdus de la taxe d’habitation et le
vier Dussopt, ministre chargé des Comp- coût de la crise sanitaire évalué à 8 mil-
tes publics, les élus locaux ont dénoncé liards de dépenses imprévues.
une « nouvelle atteinte inacceptable » à
leur autonomie fiscale.
« S’ils veulent passer en force, nous saisi- Les maires envisagent
rons l’ensemble des parlementaires dès la de se battre jusqu’au vote
parution des textes, prévue fin septembre, et du projet de loi de finances
nous lancerons une bataille de l’opinion »,
annonce le vice-président de l’AMF André
en décembre
Laignel. « Ils font semblant de nous consul-
ter, mais tout était déjà bouclé. La méthode En outre, les maires contestent la stra-
ne change pas », accuse-t-il, alors que les tégie gouvernementale, parce qu’ils pen-
rapports cordiaux entretenus avec le pre- sent que celle-ci freinera leur implication
mier ministre Jean Castex depuis sa nomi- dans la relance du pays alors qu’ils « por-
nation avaient donné le sentiment d’un tent plus de 65 % de l’investissement public
réchauffement des relations entre l’État et local ». Autrement dit, derrière les baisses
les collectivités. Aujourd’hui, le maire PS d’impôts de production annoncées, les
d’Issoudun accuse Matignon de « réaliser maires voient surtout des suppressions de
le vieux rêve de Bercy » consistant à mettre recettes et une « opération de recentralisa-
les villes « sous tutelle » de l’État. tion » destinée à contrôler les finances des
« Représentant des maires ou ancien mi- collectivités.
nistre socialiste amnésique ? », lui a répon- Prêts au rapport de force, les maires
du Jean Cazeneuve. Le député LREM du envisagent de se battre jusqu’au vote du
Gers, qui avait remis un rapport au pre- projet de loi de finances en décembre en
mier ministre fin juillet sur l’impact du Co- alertant les groupes parlementaires et les
vid sur les finances locales, critique les at- commissions. Ces visions divergentes sur
taques de Laignel. « Quand l’État, il y a la manière de sortir de la crise ne facilite-
six ans, baissait de 11 milliards les dotations ront pas les échanges sur la décentralisa-
aux collectivités, on n’entendait pas André tion. L’AMF prépare déjà son prochain
Laignel. Quand l’État baisse les impôts des congrès de novembre en se demandant si
entreprises en compensant intégralement les ce ne sera pas l’occasion de sonner
collectivités, il aboie ! » l’alarme sur les finances locales. « Mais
A

Sur le fond, Jean Castex s’est bien enga- cette fois, ce sera la corne de brume ! »,
gé à compenser intégralement les pertes prévient un élu local. ■
jeudi 10 septembre 2020 LE FIGARO

6 POLITIQUE

Sénatoriales : la droite affiche sa confiance


Les élections du 27 septembre
ne devraient pas bousculer l’équilibre
politique de la Chambre haute.
selon lui, les Français sont « deman-
EMMANUEL GALIERO deurs d’un contre-pouvoir qui s’ex-
egaliero@lefigaro.fr
prime avec autorité et liberté, modifie
les réformes du gouvernement et
ÉLECTIONS Dimanche 27 septem- contrôle fermement son action, sans
bre, le Sénat renouvellera 172 sièges se laisser impressionner. Le Sénat a
de sénateurs sur 348. À dix-huit prouvé qu’il savait le faire ».
jours du vote, Les Républicains et Pour la droite, il ne s’agit plus de
leurs alliés centristes en position défendre l’utilité du Sénat, comme
majoritaire abordent l’échéance ce fut le cas en 2014. En revanche,
comme une réplique des municipa- l’irruption de la question sécuritaire
les, où ils sont apparus comme les en zone rurale devrait, selon elle,
vainqueurs des territoires. Cette jouer un rôle non négligeable sur les
fois, 90 % des 87 000 grands élec- grands électeurs. « Incontestable-
teurs attendus aux urnes seront is- ment, nous avons franchi un cap in-
sus des conseils municipaux. quiétant », note Retailleau, surpris
« La majorité sénatoriale tiendra par l’ampleur des préoccupations
et pourrait même se consolider car récoltées durant sa campagne.
ces élections ne sont que le reflet des Dans un tel contexte, l’ambition
municipales où LR et ses alliés ont des Marcheurs espérant tisser des al-
remporté 50 % des villes. Les Fran- liances « Macron-bienveillantes » au
çais ont fait un choix et ces scrutins Sénat suscite plus de sourires que de
en seront le prolongement », anticipe craintes. « L’opération Lecornu fera
Bruno Retailleau, le président du pschitt, ironise Retailleau. En mar- Le président du Sénat, 23 membres, s’était construit avec Envisager des fusions de groupes de se retrouver. Des élus proches de la
groupe LR au Sénat. « On peut s’at- che !, grande victime du fiasco des mu- Gérard Larcher, et le d’anciens sénateurs socialistes, à au Sénat comme il en existe à l’As- majorité présidentielle voteront Lar-
tendre à une stabilité. La droite et le nicipales, sera sans doute la formation président du groupe LR l’image de François Patriat, son semblée relèverait d’une « mécon- cher », ajoute un fin connaisseur des
centre ont maintenu un niveau de politique qui va souffrir le plus. » au Sénat, Bruno Retailleau, président. L’élu de la Côte-d’Or fait naissance totale » du fonctionnement traditions sénatoriales. À droite, per-
présence important dans les collecti- Sébastien Lecornu, ministre de le 29 août à La Baule la course en solitaire sur ses terres de la Chambre haute, prévient-on au sonne n’imagine la disparition du
(Loire-Atlantique).
vités et parmi les villes tombées aux l’Outre-mer et candidat dans pour tenter de conserver son siège. sein de la majorité. « Des gens qui ne groupe LREM mais beaucoup croient
LOIC VENANCE/AFP
municipales, certaines comme Lyon l’Eure, est considéré comme le stra- « Même Macron m’a dit de ne pas sont pas hostiles au gouvernement, il y que le parti présidentiel sortira affai-
et Strasbourg étaient déjà à gau- tège de la macronie dans ces élec- m’embarquer dans cette galère », lâ- en a dans tous les groupes mais ce bli. « Et quand un groupe s’affaiblit, il
che », note pour sa part Hervé Mar- tions. Le groupe LREM, qui compte chait-il récemment dans L’Obs. n’est pas pour autant qu’ils ont envie perd tout magnétisme ». ■
seille, le président du groupe Union
centriste.

Les Français « demandeurs


d’un contre-pouvoir »
La même stabilité devrait être ob-
Gérard Larcher laboure le terrain et prépare sa réélection
servée à gauche et le retour attendu pris », en multipliant les questions L’élu des Yvelines sait faire. Sa restaurer le lien entre élus et Français
des écologistes au Sénat. Pour la MARION MOURGUE techniques aux élus, Gérard Larcher réélection à la présidence fait dans un pays de plus en plus divisé ?
£@MarionMourgue
droite, ce retour ne bousculera pas ENVOYÉE SPÉCIALE EN SEINE-MARITIME n’oublie pas de faire de la politique. d’ailleurs peu de doute, faute de Pour le sénateur des Yvelines, la dé-
les équilibres. « C’est l’occasion pour Mardi, il est aussi venu soutenir une concurrent de taille face à lui. La gau- centralisation fait partie des princi-
eux de se reconstituer une voix parle- liste d’union de la droite et du centre che, au moins, devrait présenter un pales réponses à apporter.
mentaire, comme elle existait en- DE LA SEINE-MARITIME au Terri- emmenée par la sénatrice LR sor- candidat, mais tous les partis s’ac- Il y a six ans, Gérard Larcher avait
tre 2012 et 2017 », considère Hervé toire de Belfort et à l’Aisne, en pas- tante Agnès Canayer. Alors que la cordent sur le peu de suspense qui fait campagne sur l’utilité du Sénat.
Marseille, pour qui la « tendance Ja- Larcher ? sant par le Gard et le Finistère, Gé- majorité sénatoriale n’est pas mena- entoure l’élection. « Larcher ? Su- « Je crois que plus personne ne se pose
dot est plus comestible que la tendan- Superstar ! rard Larcher a entamé un nouveau cée, le président du Sénat s’applique perstar ! Il prend soin de travailler avec la question désormais ! », s’enor-
ce Bayou ». tour de France à quelques semaines à éviter toute mauvaise surprise. toutes les composantes de la majorité, gueillit-il. « On est plutôt observés at-
Mais les vents porteurs des muni-
Il prend soin des élections sénatoriales, le 27 sep- Avec méthodologie. avec beaucoup d’empathie et de vir- tentivement par ceux qui n’aiment pas
cipales ne sont pas le seul facteur de de travailler tembre. Après 104 déplacements tuosité ! », sourit Hervé Marseille, le les contre-pouvoirs ! », sourit-il. Un
confiance pour la droite. Philippe avec toutes les territoriaux depuis trois ans, le pré- « Pas un ne fait le job président du groupe Union centriste. message adressé directement à Em-
Bas évoque le poids politique du sident du Sénat, lui-même candidat comme lui ! » « Qui va aller contre Gérard Lar- manuel Macron, qu’il n’a d’ailleurs
statut d’opposant. « Dans cette pé-
composantes pour un nouveau mandat au « Pla- S’il est venu soutenir la liste d’Agnès cher ? », s’interroge un élu socialiste. pas revu depuis très longtemps.
riode où les pouvoirs sont concentrés de la majorité, teau », laboure le terrain à la ren- Canayer, qu’il apprécie, c’est aussi « Pas un ne fait le job comme lui ! » Si les critiques se font toujours en-
à l’extrême autour du président de la avec beaucoup contre des élus et des délégués séna- parce que la sénatrice de Seine-Ma- Alors que Gérard Larcher est pré- tendre envers l’exécutif, elles se font
République, le Sénat est le seul à por- toriaux. « Ces déplacements me ritime est restée très proche sident depuis 2014 - et déjà entre moins fortes qu’il y a quelques mois.
ter une voix indépendante, non ali-
d’empathie ressourcent, ils me permettent de d’Édouard Philippe. L’ancien pre- 2008 et 2011 -, il s’applique à faire Sur fond de crise sanitaire, économi-
gnée, venue de la France des territoi- et de prendre la température du pays », mier ministre sera d’ailleurs à ses campagne avec la même énergie que et sociale, Gérard Larcher plaide
res, explique le président de la
commission des lois. C’est justement
ce dont notre pays a besoin pour
virtuosité !
HERVÉ MARSEILLE,
» s’enthousiasme Gérard Larcher, en
s’animant au milieu des élus.
Masque sur le visage et gel hy-
côtés, mercredi prochain, pour par-
ticiper à une réunion publique… Sa
première prise de parole depuis Ma-
qu’au premier jour. « Je considère,
par respect pour mes collègues séna-
teurs, qu’il y a une élection et que ce
l’intérêt général. « Le Sénat est un
contre-pouvoir, pas un anti-pou-
voir. » S’il laisse le bénéfice du doute
PRÉSIDENT DU GROUPE
équilibrer la toute-puissance de UNION CENTRISTE droalcoolique à portée de main, le tignon. Un soutien de poids qui n’a sont eux qui décident », plaide-t-il au premier ministre, Jean Castex, ex-
l’État et faire progresser les libertés sénateur LR des Yvelines s’est rendu pas échappé au président du Sénat. avec la diplomatie d’un vieux routier LR, issu comme lui des territoires,
locales. » mardi en Seine-Maritime pour par- « Agnès Canayer est inscrite au grou- de la politique. Gérard Larcher met en garde :
Le sénateur de la Manche croit ler transition énergétique et écono- pe LR, elle ne nous a jamais manqué », Dans quelques jours, Gérard Lar- « Quand on n’arrête pas d’annoncer le
aussi que les maires « ne voudront mie circulaire, entre visites de ter- rappelle, satisfait, Gérard Larcher, cher enverra à tous les candidats son monde nouveau et qu’il ne se passe
pas mettre tous les œufs de la Répu- rain et discussions avec les élus. S’il en distribuant compliments et ama- projet pour un nouveau mandat avec rien, il ne peut pas y avoir de confiance
blique dans le panier macroniste » car se « satisfait d’avoir beaucoup ap- bilités pour chacun des colistiers. un fil rouge : la confiance. Comment des citoyens. » ■

Les écologistes espèrent pouvoir de nouveau créer un groupe de dix élus


trois groupes. Esther Benbassa et nouveau groupe. Surtout si le parti peut
SOPHIE DE RAVINEL £@S2RVNL Guillaume Gontard chez les commu- compter sur le ralliement de Sophie
nistes ; Joël Labbé et Ronan Dantec Taillé-Polian. Cette dernière appartient
ALORS qu’il y avait un groupe écolo- dans le groupe RDSE et Bernard Jomier au mouvement Génération.s qui se
giste au Sénat jusqu’en 2017, les séna- au PS. EELV, cependant, juge avoir des rapproche de plus en plus d’EELV.
teurs restants, au nombre de quatre ou chances de pouvoir se retrouver à dix Si EELV et le PS ne sont parvenus à
cinq, sont aujourd’hui répartis dans et donc de constituer cet automne un aucun accord sur cette échéance, les
très bons scores des écologistes aux
municipales dans les grandes villes,
VENTES AUX ENCHERES PUBLIQUES peuvent leur faire espérer deux élus
dans le Rhône, Raymonde Poncet et
DANIEL PIER/NURPHOTO VIA AFP

01.49.04.01.85 - annonces@osp.fr Thomas Dossus, mais aussi en Gironde


avec Monique de Marco et dans le Bas-
83 Vente aux enchères publiques à l’audience du JEX Ventes Immobilières du Tribunal Judiciaire de PARIS
Parvis du Tribunal de PARIS - 75859 PARIS CEDEX 17 le JEUDI 22 OCTOBRE 2020 à 14 h - EN UN LOT
UNE PROPRIETE de 83,33 m2
à SAINT RAPHAEL (83700)
Parc Santa-Lucia, 120 allée des Muses, Route du Bord de Mer, “ L’ouverture politique
doit être un marqueur
Canton de Fréjus, Quartier des Tasses fondamental à gauche
Sur les parcelles cad. sect. AW n°918 pour 4 a 41 ca
en vue de 2022
sect. AW n°919 pour 5 a 69 ca sect. AW n°920 pour 5 a 01 ca
- sect. AW n°921 pour 5 a 94 ca
élevée sur sous-sol, chambre de domestique et Garage (rez-de-jardin), d’un rez-de-chaussée compren. :
séjour, cuisine, dégagement, SdB, WC, 3 chambres.Terrasse, Jardin d’agrément formant les lots nos 52,
BERNARD JOMIER, EX-EELV
” « Je crois dans la diversité, nous sommes des adeptes de la biodiversité et notre
groupe devra le respecter », explique la sénatrice EELV Esther Benbassa (ici, en 2019).
Rhin avec Jacques Fernique. Peut-être
53, 54 et 55 du lotissement dénommé SANTA LUCIA. Depuis le terrain, la villa bénéficie d’une vue et d’un
accès mer. (à 100 m env.). Les biens sont inoccupés, à l’abandon. un siège en Haute-Savoie ou un autre ne. C’est du moins ce qu’a entendu politique doit être un marqueur fonda-
dans les Bouches-du-Rhône, malgré l’ex-EELV Bernard Jomier. « Moi, je mental à gauche en vue de 2022. »
Mise à Prix : 1.000.000 Euros une gauche embrouillée et la nouvelle n’irai pas dans un groupe EELV. Je suis Candidate pour prendre la présiden-
A défaut d’enchères, la mise à prix sera réduite, du 1/4, puis du 1/3 candidature de Jean-Noël Guerini, tou- écologiste mais j’ai quitté le parti », dit- ce de ce groupe potentiel - elle est la
Consignation pour enchérir : 100.000 € par chèque de banque à l’ordre du bâtonnier séquestre jours poursuivi par la justice. il, favorable avec Ronan Dantec à un plus ancienne et surtout la seule encar-
Renseignements : Maître Julie COUTURIER,
Des écologistes comptent encore sur groupe ouvert et libre de ses votes. tée EELV -, Esther Benbassa se veut
Avocat au Barreau de PARIS, 81 rue de Monceau 75008 PARIS - T. 01.56.59.29.97. de 10h à 12h.
divers indépendants de la gauche et de « L’écologie est un champ politique fra- rassurante. « Moi, je crois dans la diver-
Le cahier des conditions de vente peut être consulté en original au Greffe du JEX du Tribunal Judiciaire de
PARIS (RG N° 20/00047) et en copie au Cabinet de l’Avocat poursuivant.
leurs rangs, mais c’est peut-être sur ce gile qui a émergé aux municipales dans sité, nous sommes des adeptes de la bio-
Renseignements sur site Internet : www.avocats-ventes.com et www.licitor.com point que le bât blesse. En juillet, le pa- les métropoles sur un taux de participa- diversité et notre groupe devra le respec-
VISITE SUR PLACE LE : LUNDI 5 OCTOBRE 2020 DE 10H A 12H tron du parti, Julien Bayou, a réuni les tion faible, prévient-il. En réalité, la ter, ce qui ne nous empêchera pas
A

élus écologistes du Sénat pour leur dire droite a gagné au niveau national et cela d’avoir une ligne et une frontière bien
son souhait d’un groupe très homogè- se verra aux sénatoriales. L’ouverture tracée. » ■
LE FIGARO jeudi 10 septembre 2020

POLITIQUE 7

2022 : la social-démocratie CONTRE-POINT


PAR GUILLAUME TABARD £@GTabard

cherche son candidat La gauche et les leçons


du Commandeur
François Hollande, Stéphane Le Foll et Bernard Cazeneuve
sortent la tête du bois en cette rentrée pour dire leur disponibilité.
À
gauche, on vante et à France Inter. Il y a bien sûr un
la fraternité plus qu’on effet curiosité. Deux fois candidat
ne pratique la charité. à la présidentielle, premier
Les éloges ayant salué ministre pendant cinq ans, deux
SOPHIE DE RAVINEL £@S2RVNL le retour de la parole publique fois premier secrétaire du PS,
de Lionel Jospin ne masquent pas Lionel Jospin a marqué, et même
GAUCHE La social-démocratie croit la sévérité de certains jugements dominé, la gauche durant plus de
en son avenir. Elle continue au exprimés en privé. « Au moins vingt ans. Son retrait volontaire
moins à faire parler d’elle et ne sem- il ne pense plus à la présidentielle, puis son mandat de membre
ble pas vouloir désarmer pour la même en nous rasant », lâche du Conseil constitutionnel l’ont
présidentielle face à la vague écolo- cette ancienne figure de son contraint au silence les deux
giste, à la candidature désormais as- gouvernement. « En ménageant décennies suivantes. Sa lecture
surée de Jean-Luc Mélenchon et aux Mélenchon et en tapant de la gauche et de la France était
tentations d’Arnaud Montebourg, sur les autres, il alimente donc attendue.
qui publie dans Marianne une con- la division plus qu’il n’aide Il y a ensuite un côté « écoutez
tre-proposition au plan de relance à à la reconstruction », déplore la différence » qui révèle en creux
l’odeur de programme… un socialiste « historique ». la faiblesse actuelle du personnel
Mercredi, comme il le fait régu- « Il a avancé dans la critique de la gauche - ce qui vaudrait
lièrement depuis son départ de du système libéral, mais n’a pas aussi pour d’autres camps
l’Élysée, François Hollande a en- fait le moindre progrès politiques. « L’austère » Jospin
voyé un petit signe de la main. Invité dans l’autocritique », raille ne « se marre » toujours guère,
de la matinale sur BFMTV, l’ex-chef un dirigeant écologiste. ses analyses sont empreintes de
de l’État a dit son intention, « dans Il y aurait en effet à dire partialité, mais personne ne peut
les prochains mois », de « travailler sur les propos de l’ancien premier contester une authentique
sur le projet » présidentiel de la gau- ministre. Il pourfend l’entêtement charpente intellectuelle et une
che. « Si j’ai pu devenir président, libéral quand il dirigea capacité à réfléchir sur la politique
c’est parce que je représentais une so- un gouvernement qui privatisa sans se noyer dans les jeux
lution possible, a-t-il fait remarquer. plus qu’aucun autre. Il dénonce tacticiens. S’il y a une nostalgie
Le projet que porte Jean-Luc Mélen- la division de la gauche quand Jospin, elle exprime le regret
chon, ou que porterait une femme, un il autorisa une pluralité devant l’absence d’une figure
homme de cette sensibilité-là, ne peut de candidatures qui conduisit actuelle capable de fédérer
pas rassembler une majorité de Fran- en 2002 à son élimination toutes les sensibilités de la
çais. C’est dur de devenir président de dès le premier tour. Il reproche gauche ; ce que l’ancien premier
la République. Il faut rassembler 51 % à Emmanuel Macron de « conférer ministre était parvenu à faire ;
des Français sur un projet. » compte. « Je commence à m’interro- ministre propose donc officielle- Invité de la matinale à l’extrême droite la figure au moins un temps. ■
Une offensive en règle à quelques ger sérieusement sur ce que je peux ment à Mélenchon un débat public sur BFMTV, mercredi, de l’alternance » quand c’est aussi
semaines de la déclaration de Jean- faire pour changer les choses », sur les sujets qui traversent la gau- l’ex-chef de l’État sa propre faiblesse qui a permis
Luc Mélenchon, prévue en octobre. confie l’ex-ministre au Figaro. che aujourd’hui, de la planification François Hollande la qualification de Jean-Marie
Déjà, dans Ouest France, fin août, il Agacé par « le côté faiblard, voir ca- aux conditions de la transition éco- (ici, en 2019) a dit Le Pen au second tour. Lui qui S’il y a
son intention, « dans
avait avancé que « beaucoup aspi- ricatural » du débat à gauche face à logique, en passant par la sécurité ou
les prochains mois »,
se reconnaissait en 1995 - à juste une nostalgie
rent à une profonde transformation Emmanuel Macron, il veut « ouvrir la laïcité. titre - un « droit d’inventaire » sur
de notre pays, mais ne partagent pas un chemin ». Celui d’un engage- Ce sont ces derniers thèmes qu’a
de « travailler sur le
projet » présidentiel François Mitterrand, qui lui légua Jospin, elle
les positions souverainistes et anti-
européennes des Insoumis ». Les éco-
ment social et écologique, « pas
avec cette écologie qui provoque une
justement choisi Bernard Cazeneuve
pour sa rentrée. L’ex-premier mi-
de la gauche. CORENTIN le PS, et s’autorise aujourd’hui
- non sans raison - un droit
exprime le
logistes en avaient aussi été pour fracture de classe entre les Français nistre, ministre de l’Intérieur en
FOHLEN/DIVERGENCE
de reproche envers François regret devant
leurs frais : « Nos concitoyens sont
convaincus de l’impératif écologique
sécurisés, pouvant se permettre de
penser à l’avenir et d’envisager la
2015, est l’invité de la traditionnelle
Fête de la rose de Frangy en Saône-
Hollande, à qui il légua le PS,
s’abstient toujours d’une esquisse
l’absence
mais pas des réponses des Verts. » sobriété, et ceux qui sont insécuri- et-Loire, le 20 septembre. Beaucoup de critique ou de contrition sur d’une figure
Alors, candidat ou pas ? Sachant
les préventions d’une grande partie
sés ». Le Foll souhaite une transi-
tion écologique « dans une perspec-
s’interrogent sur ses intentions
après son - long - silence des der-
son action, ses choix et son échec.
Mais là n’est plus la question.
actuelle
de la gauche, il se montre prudent. tive de progrès, pas avec les penseurs niers mois. Va-t-il répondre ? « Le Ces reproches auraient pu lui être capable
« J’ai présidé la République pendant de la fin du monde ». sujet n’est pas celui de 2022 ! Frangy a adressés si Lionel Jospin sortait
cinq ans. Je ne cherche rien pour toujours été une fête de qualité avec de son silence pour effectuer
de fédérer
moi-même. En revanche, je peux Convaincre et débattre des invités qui ont des choses à dire », un retour sur la scène politique toutes les
être utile à mon pays, par mes idées L’ancien ministre, qui fut très pro- prévient la force invitante et dépu- ou espérer jouer les recours,
sensibilités
et mon expérience, dans la crise qu’il
traverse aujourd’hui. Une candida-
ture suppose des conditions et pas
simplement une ambition. » Elle doit
che de François Hollande mais s’en
démarque désormais, déborde
d’envie de convaincre et de débat-
tre. Mercredi, il a donc accueilli avec
tée PS, Cécile Untermaier. La fête est
sans banquet en raison de la crise sa-
nitaire, mais Cazeneuve prononcera
un discours charpenté sur « La Ré-
comme il avait tenté de le faire
en 2007, excédé qu’il était
par la percée de Ségolène Royal.
Ce n’est évidemment plus le cas
de la gauche
»
s’imposer. Pas question en tout cas satisfaction les mots durs prononcés publique et la nation face aux enjeux aujourd’hui. À 83 ans, l’ancien
de faire repasser son camp par la contre lui par Jean-Luc Mélenchon du XXIe siècle ». « Il est une valeur premier ministre n’entame
case primaire. « Une primaire crée sur Facebook. Comme s’il avait été sûre, apprécié au-delà de la gauche, rien d’autre qu’une carrière
toujours une division, plus encore désigné adversaire principal face à et il n’a aucun échec derrière lui », de Commandeur.
lorsque son résultat n’est pas res- d’autres comme Ségolène Royal ou note la députée. Le lendemain, Ce qui est intéressant,
pecté comme en 2017. » Najat Vallaud-Belkacem. Il faut dire 21 septembre, en souvenir du c’est l’accueil réservé à gauche
S’il se contente d’aider, qui pour que Stéphane Le Foll avait critiqué 21 septembre 1792, Jean-Luc Mélen- à la sortie de son livre Un temps
relever le drapeau ? Le maire PS du les mots doux de Lionel Jospin à chon prononcera lui aussi un dis- troublé (Le Seuil) et aux entretiens
Mans, Stéphane Le Foll, est près du l’égard du leader Insoumis. L’ex- cours sur la République. ■ qu’il a accordés à L’Obs

EN BREF
« Il y a un problème de sécurité en France » Larrivé : Sarkozy « peut
être une hypothèse »
Adrien Quatennens (LFI) plaide pour un retour de la police de proximité et veut recruter 10 000 policiers. Le député LR de l’Yonne
Guillaume Larrivé a estimé
que Nicolas Sarkozy pourrait
si, selon l’Insee « qui n’est pas une récurrentes contre les élus Insoumis. « être une hypothèse »
VIRGINIE LE TRIONNAIRE réserve d’Insoumis », les violences Quatennens est clair : « Il n’y a pas la pour représenter la droite
£@vletrionnaire
interpersonnelles depuis trente ans moindre ambiguïté sur ce que veut en 2022. « Être président,
sont plutôt stables, depuis le début dire la laïcité et sur ce qu’est la Ré- c’est être capable de diriger
OPPOSITION La sécurité était hier du quinquennat d’Emmanuel Ma- publique dans les rangs de LFI (…) l’État, de rassembler les Français
au menu d’un séminaire gouverne- cron notamment, « la police a été Nous sommes des républicains. » et d’incarner la France »
mental. Si cette rentrée semble beaucoup trop utilisée pour la répres- Connu pour ses positions cri- et « Nicolas Sarkozy assurément
amorcer la campagne présidentielle, sion des mouvements sociaux au dé- tiques envers la politique du gouver- a cette capacité de leadership
les sujets régaliens sont au cœur du triment d’une lutte acharnée qu’il nement, le parti de Jean-Luc Mélen- et cette capacité à diriger
débat et occupent les esprits des dif- faudrait mener contre le grand bandi- chon critique vertement les mesures la nation », a-t-il affirmé sur
férentes forces politiques du pays. tisme ». Et c’est d’ailleurs sur ce de relance annoncées par le premier Sud Radio. « S’il voulait revenir
Jean-Luc Mélenchon a toujours eu point que l’élu veut insister, dénon- ministre : « Ce plan de relance est un dans l’arène politique, je serais
par le passé une exigence par rap- çant le manque de moyens dans la catapultage massif d’aides publi- bien sûr à ses côtés », a ajouté
port à la sécurité. Son rapport à l’or- lutte contre les réseaux d’envergure ques. » Pour sauver l’emploi et re- cet ancien conseiller à l’Élysée.
dre républicain a-t-il évolué ? « Il que sont les trafics de drogue, d’ar- lancer l’économie, LFI propose deux
n’y a pas d’évolution », a juré Adrien mes, d’êtres humains drainant axes : sur la diminution du temps de Régionales : LFI mise
Quatennens qui était mercredi l’in- beaucoup d’argent. Quelles sont Adrien Quatennens, puisqu’il s’inscrit dans les pas de son travail et la planification écologique sur un accord avec le PCF
vité du « Talk Le Figaro ». Le député leurs propositions ? « Si nous étions mercredi, dans le studio mentor », griffe l’élu. Il ironise et sur le volet européen, la suppres- « Le rapport sur les élections
du Nord en profite pour clarifier les aux affaires, il s’agirait pour nous de du Figaro. d’ailleurs sur les ambitions de ce sion de la dette par la BCE qui est « le départementales et régionales
positions de son parti sur le sujet : refonder la police de fond en comble », J.-C. MARMARA/LE FIGARO dernier en moquant son hyperacti- nœud de la situation car les dettes des présenté lors du dernier conseil
« Vous me donnez l’occasion d’une avance Quatennens. vité sur le terrain. Et Quatennens de états sont impayables ». national du PCF fait apparaître
vraie clarification, oui, il y a un pro- résumer que la doctrine de LFI est Enfin un sujet qui pourrait peut- de fortes convergences de fond
blème de sécurité en France ! », lâ- Les mesures de relance « un retour à la raison » et une politi- être mettre d’accord les Insoumis avec les objectifs affirmés par
che-t-il. Souvent critiquée pour ses critiquées que de sécurité basée sur le triptyque avec l’un des membres du gouver- La France insoumise », indique
propos envers les forces de l’ordre, Pour lutter contre la petite délin- « prévention, répression, répara- nement : le cas de Julian Assange. LFI dans un communiqué
LFI a une ligne claire : « Nous dénon- quance, LFI plaide pour un retour de tion ». Au sujet du séparatisme, il LFI demande à la France de lui ac- transmis mardi à la presse.
çons les violences policières, le fait que la police de proximité et propose de conclut d’un mot sur la laïcité, mar- corder l’asile politique. Une requête « Comme le PCF, nous
le racisme prenne de plus en plus de recruter 10 000 policiers de plus, telant que la religion n’a pas sa place plaidée hier par Éric Dupond-Mo- considérons nécessaire d’aboutir
place dans la police, c’est une réali- « tellement LFI est antiflics », ironise en politique : « Vous avez plein de retti, aujourd’hui garde des Sceaux à des contenus programmatiques
té », assume Quatennens, précisant l’Insoumis. « Sarkozy avait en son responsables politiques qui ont la laï- mais qui était hier l’avocat, du lan- partagés », écrit le mouvement,
A

ne pas en faire une généralité. Le Lil- temps son “karcher” et M. Darmanin cité à géométrie variable », pointe-t- ceur d’alerte et fondateur de Wiki- tout en précisant que « certains
lois rappelle à toutes fins utiles que a maintenant son “ensauvagement”, il, piqué au vif sur les insinuations Leaks… ■ points restent à discuter ».
jeudi 10 septembre 2020 LE FIGARO

8 INTERNATIONAL
Les spéculations autour du Parlement
de Strasbourg repartent de plus belle
Paris veut un « retour rapide » des eurodéputés qui, mettant en avant l’épidémie, préfèrent rester à Bruxelles.
et Strasbourg. D’autres eurodéputés
ANNE ROVAN £@AnneRovan se plaignent de la difficulté de rejoin-
CORRESPONDANTE À BRUXELLES
dre Strasbourg, moins bien desservie
que la capitale belge. Il y a aussi, dans
EUROPE C’est une première. Et une ce procès fait au siège du Parlement
pilule amère pour Paris et pour Stras- européen, des raisons moins avoua-
bourg. C’est à Bruxelles que la prési- bles. « Beaucoup d’élus européens
dente de la Commission, Ursula von louent ou ont acheté un logement à
der Leyen, prononcera, la semaine Bruxelles. Alors forcément, se rendre à
prochaine, son discours sur l’état de Strasbourg, c’est plus de dépenses
l’Union. Et non dans la cité alsacien- pour eux », ironise l’un d’eux.
ne, siège du Parlement européen, se- Ces critiques sont balayés par les
lon les traités. Ainsi en a décidé, au défenseurs du siège de Strasbourg.
terme de plusieurs jours de discus- « La BCE est à Francfort, le Conseil de
sions nourries avec les patrons des l’UE à Bruxelles et à Luxembourg, le
groupes politiques et les autorités Parlement européen à Strasbourg et à
françaises, le président du Parlement Bruxelles. L’UE a toujours été poly-
européen, David Sassoli. Les raisons centrique et le restera. Cela permet de
avancées sont d’ordre sanitaire. La rapprocher l’Europe des citoyens »,
ville de Strasbourg est classée rouge plaide un diplomate, répétant que
depuis la semaine dernière. Dans ce les traités ont gravé dans le marbre
contexte, les fonctionnaires du Par- le siège de Strasbourg. « Si le seul ar-
lement européens et les assistants des gument est de dire que la France met-
eurodéputés, soit plus de 1 000 per- tra indéfiniment son veto à une modi-
sonnes, auraient été contraints de se
faire tester à leur retour à Bruxelles et
d’observer une quatorzaine. Au mo-
tif qu’ils auraient effectué un « voya-
ge essentiel » à leurs fonctions, les
“ Le président du
Parlement européen
eurodéputés en auraient été dispen-
a pris l’engagement
sés. À Paris, on regrette cette déci- d’un retour rapide
sion et on souligne que « tous les ef- que j’espère vivement
forts nécessaires ont été faits avec les Les eurodéputés rapide. « La France rappelle avec fer- Il y a une urgence à réagir vite si Critiqué depuis des lustres par ceux
collectivités locales pour accueillir ne se sont pas rendus meté que le siège du Parlement est à l’on ne veut pas voir le coronavirus qui défendent le principe d’un siège
dès le mois d’octobre.
dans de bonnes conditions sanitaires la au Parlement Strasbourg. Le président du Parle- devenir un prétexte. « On ne peut unique à Bruxelles, Strasbourg se re- Nous y veillerons très
de Strasbourg depuis attentivement

session de septembre ». ment européen a désormais pris l’en- pas exclure que la crise sanitaire soit trouve à nouveau fragilisé. Les rai-
En raison de la pandémie, aucune le mois de mars. gagement d’un retour rapide que j’es- instrumentalisée par les parlemen- sons de ce rejet sont multiples. Cer-
GEERT VANDEN WIJNGAERT/ CLÉMENT BEAUNE, SECRÉTAIRE D’ÉTAT
session plénière n’a eu lieu à Stras- père vivement dès le mois d’octobre. taires hostiles à Strasbourg », s’est tains estiment qu’un siège unique AUX AFFAIRES EUROPÉENNES
BLOOMBERG
bourg depuis mars. Et, avec la repri- Nous y veillerons très attentivement », inquiétée mardi la maire EELV de la serait moins coûteux. Début 2019, la
se des contaminations, rien ne per- confie-t-il au Figaro. « Nous agis- ville, Jeanne Barseghian. « La véri- présidente de la CDU, Annegret fication des traités, cela ne peut pas
met d’affirmer que les deux plénières sons de manière responsable, pour té, c’est que cela ennuie tout le monde Kramp-Karrenbauer, avait mis les tenir, réagit l’ex-eurodéputé Alain
programmées en octobre pourront protéger la santé des Strasbourgeois d’aller à Strasbourg, à part les Fran- pieds dans le plat, créant de vives Lamassoure. Un État membre isolé,
se tenir là-bas. Dans son communi- et celle de tous les personnels et dépu- çais qui défendent le siège et une par- tensions entre Paris et Berlin. « Nous fût-ce l’Allemagne ou la France, ne
qué publié mardi, David Sassoli se tés européens, en lien étroit avec le tie des Allemands pour qui venir n’est devons prendre des décisions trop peut pas tenir seul. Strasbourg reste-
garde bien d’évoquer une quelcon- président du Parlement européen. pas si compliqué », admet un fonc- longtemps différées et abolir les ana- ra une capitale européenne puis-
que date. « La volonté du Parlement Mais nous devons vivre avec le virus. tionnaire de l’institution. « Ils n’y chronismes. Cela vaut notamment qu’elle est le siège du Conseil de l’Eu-
européen est de revenir à Strasbourg Cela veut dire aussi assurer une vie sont pas allés depuis mars et, moins pour le regroupement du Parlement rope. Et il vaudrait mieux pour cette
et nous sommes convaincus que face à démocratique pleine et entière, en fai- ils iront, moins ils auront envie d’y européen en son siège à Bruxelles », ville avoir une administration perma-
une diminution de la pandémie, cela sant revenir le Parlement à son siè- aller », ajoute-t-il. « Ce virus peut avait-elle déclaré. L’argument finan- nente que trois jours et demi de ses-
sera possible », promet-il, sans plus ge », argumente encore le ministre. être le coup de grâce pour Stras- cier a aussi le vent en poupe chez « les sion plénière par mois. » À moins de
de précisions. Clément Beaune, le À Paris, on laisse ouvertes toutes les bourg », résume un très bon frugaux, qui critiquent également le deux ans de la présidentielle, il est
secrétaire d’État aux Affaires euro- options, y compris celle d’un recours connaisseur du Parlement euro- coût environnemental de cette trans- fort peu probable que Paris se lance
péennes, lui, compte sur un retour juridique. péen. humance mensuelle entre Bruxelles dans une telle réflexion. ■

EN BREF
Brexit : le jeu dangereux de Boris Johnson Danemark : le tueur
du sous-marin reconnaît
sa culpabilité
En présentant un projet de loi qui passe outre à des aspects de l’accord avec l’UE et viole de ce fait le droit Peter Madsen, condamné
international, le premier ministre cause une bronca en Europe et choque au sein même du royaume. à la perpétuité pour le meurtre
de la journaliste suédoise Kim
Wall dans son submersible
rieur » est destinée à « clarifier » vanda » (les conventions doivent ti conservateur se sont indignées. artisanal, a reconnu pour
ARNAUD DE LA GRANGE des points de l’accord de sortie de être respectées), la présidente de Au-delà du Brexit, l’inquiétude la première fois sa culpabilité
£@arnodelagrange
CORRESPONDANT À LONDRES l’UE, en particulier les arrange- la Commission européenne, Ursu- porte sur la crédibilité du pays sur dans un documentaire diffusé
ments douaniers concernant l’Ir- la von der Leyen, a estimé que ce la scène internationale. « Si nous mercredi. Interrogé au
lande du Nord. Ces dispositions texte « violerait le droit internatio- perdons notre réputation d’honorer téléphone, l’inventeur
ROYAUME-UNI On pensait que la prévoient le maintien de certaines nal et saperait la confiance » entre les promesses que nous faisons, de 49 ans répond « oui »
saga du Brexit avait épuisé son lot règles européennes dans la pro- les deux partenaires. « Le respect nous aurons perdu quelque chose à la question du journaliste lui
de surprises mais il n’en est rien. vince britannique, afin d’éviter le de l’accord de retrait n’est pas né- qui n’a pas de prix et qui pourra demandant s’il a tué Kim Wall,
Pour s’en convaincre, il a suffi de retour d’une frontière dure entre gociable » a martelé le ministre peut-être n’être jamais récupéré » mais ses explications sur les
voir des membres du gouverne- les deux Irlandes. Elles obligent les français de l’Europe, Clément a ainsi averti l’ancien premier mi- détails du décès restent floues.
ment britannique reconnaître pu- Britanniques à notifier à Bruxelles Beaune. Une sérieuse séance de nistre conservateur John Major. « C’est ma faute si Kim n’est
bliquement et sans ciller qu’ils les aides d’État à des entreprises « clarification » est prévue. Le plus là maintenant », a-t-il
s’apprêtent à violer le droit inter- d’Irlande du Nord et celles-ci sont vice-premier ministre irlandais, « État voyou » reconnu trois ans après les faits.
national. Dans le pays du Rule of tenues de déclarer les produits Leo Varadkar, a lui taxé la Devant les députés, l’ex-première
law, ces accommodements avec la qu’elles expédieront vers l’Angle- manœuvre de Boris Johnson ministre Theresa May a aussi de- Irak : l’armée américaine
loi en ont stupéfié plus d’un, jus- terre. Une perte de souveraineté d’acte « kamikaze »… mandé à Brandon Lewis comment réduit encore sa présence
que dans le camp conservateur. Et intolérable pour les Brexiters. À l’intérieur du royaume, cette le gouvernement pourrait à l’ave- Les États-Unis ont décidé de
alors que la perspective d’un « no Le premier ministre révision secoue aussi fortement. nir rassurer ses partenaires inter- réduire une nouvelle fois leur
deal » grandit, l’onde de choc se Un acte « kamikaze » britannique Boris Elle a provoqué la démission mar- nationaux sur le fait qu’il tiendrait présence militaire en Irak
fait sentir tant à l’intérieur qu’à La révision proposée vise donc à Johnson, mercredi, di du directeur des services juridi- ses engagements. Le leader des d’environ 5 200 hommes à 3 000
l’extérieur des frontières. s’assurer que les « personnes et les à la Chambre ques du gouvernement, Jonathan indépendantistes écossais du SNP au cours du mois de septembre,
Comme cela avait été révélé entreprises d’Irlande du Nord aient des communes. Jones. L’opposition mais aussi de à la Chambre des communes, Ian a annoncé mercredi le général
lundi, Boris Johnson a lâché mer- un accès sans entraves à l’ensemble JESSICA TAYLOR/AFP nombreuses personnalités du Par- Blackford, a accusé le premier mi- Kenneth McKenzie, chef du
credi sa petite bombe sur les né- du marché britannique », a expli- nistre de se considérer « au-des- commandement militaire
gociations au sujet de la relation qué Brandon Lewis. sus de la loi » et de vouloir créer un américain au Moyen-Orient.
future entre le royaume et l’UE, en Selon Boris Johnson, il s’agit « État voyou ». La nouvelle a Une décision conforme aux
publiant son projet de loi qui renie d’un « filet de sécurité juridique d’ailleurs mis en émoi l’Écosse et promesses de Donald Trump en
en partie les engagements pris pour protéger notre pays contre les le pays de Galles, qui estiment que vue des élections de novembre.
dans le cadre de l’accord conclu interprétations extrêmes ou irra- la loi met en danger l’unité du
fin 2019. Du propre aveu du mi- tionnelles du protocole ». Mais au- Royaume-Uni, en « volant les Violations des droits
nistre chargé de l’Irlande du Nord, delà de ce protocole d’Irlande du pouvoirs » qui ont été dévolus aux humains en Chine : le CIO
Brandon Lewis, le texte « viole le Nord et même d’autres disposi- nations. et l’ONU interpellés
droit international » mais « d’une tions de l’accord de retrait, cette Alors que l’avant-dernier round Une coalition de 165 groupes
manière très spécifique et limitée ». loi permettra de s’affranchir de de négociations se termine à Lon- de défense des droits humains
Le porte-parole de Boris Johnson « toute autre loi de l’UE ou loi inter- dres ce jeudi et que l’échéance de a demandé mercredi dans une
a de son côté expliqué que la si- nationale ». la mi-octobre pour arriver à un lettre au Comité international
gnature s’était alors faite « dans la Qu’il relève ou non d’un coup de accord se rapproche, le Brexit est olympique de priver Pékin des
précipitation ». Oubliant que le bluff de plus de la part de « BoJo », à nouveau dans la tempête. Malgré JO d’hiver de 2022. Dans un
premier ministre vantait en son ce projet de loi iconoclaste a susci- leur fureur, les Européens ne veu- autre courrier, plus de 300 ONG
temps un accord abouti, « prêt à té une bronca en Europe. On rap- lent pas tomber dans le piège de la ont exhorté le même jour l’ONU
mettre au four »… pelle que l’accord de retrait a va- rupture des négociations. Au ris- à enquêter sur les violations
A

Pour le gouvernement britanni- leur de traité international. Citant que de porter ensuite la responsa- des droits humains en Chine,
que, cette « loi sur le marché inté- la formule latine « pacta sunt ser- bilité d’un échec. ■ et notamment au Xinjiang.
LE FIGARO jeudi 10 septembre 2020

INTERNATIONAL 9

Situation dramatique au camp de Lesbos


Après l’incendie de leur centre d’accueil sur l’île grecque, des milliers de migrants sont encore plus précarisés.
quelques mois, dans un conteneur camp de Moria, et ce même si le compagnés vers Athènes, mais les selon Notis Mitarakis, le ministre
ALEXIA KEFALAS £@alexiaKefalas
ATHÈNES
qui avait brûlé.
Selon les premiers éléments de
l’enquête, c’est ainsi que, mercredi
centre n’est plus aujourd’hui qu’un
tas de cendres.
« Les réfugiés veulent être trans-
« Le centre
de Moria, tel
ONG estiment que cela ne suffit pas
alors, que les autres réfugiés ont
interdiction de quitter l’île.
de l’Immigration, qui s’est exprimé
mercredi soir depuis Lesbos. « Le
centre de Moria, tel que nous le
IMMIGRATION On l’appelait « la à l’aube, les flammes attisées par férés à Athènes pour rejoindre Lesbos a été placée en état d’ur- connaissions, ne peut continuer à
jungle », où le « camp de la honte ». les vents violents, force 7 à 8 selon d’autres pays européens, en espé-
que nous le gence sanitaire, car parmi les rési- exister ou être reconstruit à l’identi-
Certains le comparaient à un pur- l’échelle de Beaufort, auraient ra- rant trouver un avenir plus humain, connaissions, dents du camp de Moria, 35 per- que ». Dans un message sur Twit-
gatoire où les exilés, dont beau- vagé ce camp, à plus de 90 %, et les mais ils risquent d’être, à nouveau, ne peut sonnes ont déjà été déclarées ter, le premier ministre Kyriakos
coup d’enfants, ne disposaient ni oliviers à perte de vue qui l’entou- déçus », ajoute l’humanitaire. Le positives au Covid-19 la semaine Mitsotakis, pour sa part, affirme
de lit, ni de toilettes et encore raient. Cinq exilés auraient été tes- gouvernement conservateur de
continuer dernière, sur les 2 000 testées du que la situation de Moria ne peut
moins d’accès à l’électricité. Le tés positifs au Covid-19, la veille, Kyriakos Mitsotakis estime, en ef- à exister centre d’accueil de migrants et ré- plus perdurer, c’est « une question
centre d’accueil de migrants et mais refusaient d’être placés en fet, qu’un transfert de ces réfugiés ou être fugiés. Aujourd’hui, la plupart er- de santé publique, humanitaire et de
réfugiés de Moria, sur l’île de Les- quarantaine, selon des sources of- vers Athènes ne résoudrait pas le rent dans la nature, mais le gou- sécurité nationale ». Les secours se
bos, qui a été ravagé par un incen- ficielles. Des échauffourées problème. Les quelque 12 700 rési-
reconstruit à vernement assure qu’il les sont organisés pour héberger, sur
die mercredi matin, était triste-
ment célèbre pour les conditions
auraient alors dégénéré jusqu’au
départ de feu. Puis les flammes ont
dents ont passé la nuit dans des
tentes distribuées par les autorités.
l’identique
NOTIS MITARAKIS,
» retrouvera et les placera en isole-
ment. Pour le moment, huit ont été
un navire amarré au port de Myti-
lène, 1 000 des 3 500 demandeurs
insalubres dans lesquelles vivaient tout emporté : les milliers de pré- Deux ministres, ainsi que leurs MINISTRE GREC interceptées. d’asile. D’autres ont été placés dans
des milliers de personnes. D’une fabriqués, la clinique, les 3 000 équipes, ont été dépêchés sur l’île DE L’IMMIGRATION Concernant l’accueil des mi- des centres désinfectés de l’île, en
capacité de 3 000 places, Moria en tentes, et même celles isothermi- depuis mercredi, pour évaluer la grants, après s’être félicité d’avoir attendant d’être fixés sur leur sort.
accueillait quatre fois plus, et sans ques du Haut-Commissariat aux situation et tenter de trouver des désengorgé Moria de plus de Les ONG sont aussi en état d’alerte.
doute près de 20 000 personnes en réfugiés. Le pire est que dans la soi- centres d’hébergement à Mytilène. 7 000 résidents depuis le début de La plupart craignent que les tentes
quête d’Europe s’y entassaient. rée, un nouveau départ de feu s’est La Commission européenne s’est l’année, le gouvernement s’est en- à usage provisoire, distribuées par
Le rêve d’un jour meilleur se déclenché. engagée à prendre en charge le gagé à construire un « centre fermé, les autorités, ne s’installent de ma-
transformait en cauchemar à cha- « La situation était déjà explosive transfert de 400 mineurs non ac- plus contrôlé et mieux organisé », nière permanente. ■
que seconde. La nuit, outre le depuis plusieurs mois et notamment
froid, la peur régnait : prostitution, avec la crise du Covid-19, en mars, 90 % du camp de Moria, sur
viols, enlèvements de mineurs, où le camp a été mis en quarantaine. l’île de Lesbos, où vivaient
trafic de drogue, et violences en La vie y était intenable, tout comme plus de 12 000 migrants,
tout genre rythmaient le quotidien dans les autres camps des îles, si- a été détruit par l’incendie.
des réfugiés, selon les ONG pré- tuées face à la Turquie », déplore ALKIS KONSTANTINIDIS/REUTERS
sentes sur place. Les tentatives de Marc-Antoine Pineau, de l’ONG
suicide, dont des pendaisons Just Action. Alerté par ses collè-
d’adolescents, étaient aussi fré- gues en pleine nuit, il n’a pas pu se
quentes que les rixes entre mi- rendre sur place, mais estime que
grants et les petits incendies. Une le problème migratoire n’est pas
fillette a ainsi perdu la vie, il y a terminé pour autant avec la fin du

Berlin pousse l’UE


à l’accueil des migrants
Moria, c’est une coalition de res-
PIERRE AVRIL pavril@lefigaro.fr ponsables politiques en colère qui
CORRESPONDANT À BERLIN
demande des comptes au puissant
ministre issu de la démocratie
À BERLIN, en matière de politique chrétienne bavaroise. L’intéressé
migratoire, solidarités allemande et s’est longtemps opposé à la politi-
européenne vont souvent de pair. que libérale d’Angela Merkel, ini-
Mais pour le maire de Rottenburg, tiée en septembre 2015. Et, invo-
cette heure a enfin sonné après quant des raisons d’équité
l’incendie du camp de réfugiés de fédérale, se voit reprocher de frei-
Moria, et ceci quelles que soient les ner les initiatives humanitaires des
obligations respectives. « Il est évi- dirigeants locaux, toutes étiquettes plus d’un million de réfugiés en le ministre de l’Intérieur ne cesse qui défend d’ordinaire une ligne
dent que la situation exige une aide confondues, de Berlin à Cologne, cinq ans. L’AfD en revanche voit d’appeler l’UE à la solidarité exci- assez ferme. « Nous devons déter-
urgente et nous poussons à ce que en passant par Düsseldorf et Ham- dans la tragédie de Lesbos le fruit pant à l’inverse de la générosité al- miner au plus vite comment nous
l’Allemagne mais aussi l’Union bourg. « Les images de Moria sont d’une politique allemande qu’elle lemande. pouvons soutenir la Grèce », et par-
européenne prennent leurs respon- bouleversantes. Ces hommes ont juge trop accueillante et qu’elle ac- mi ces aides, figure « une réparti-
sabilités, soutiennent la Grèce et ac- tout perdu et une aide humanitaire cuse d’avoir créé un appel d’air. Politique plus solidaire tion entre pays de l’UE prêts à ac-
cueillent les réfugiés dans de bonnes urgente est nécessaire » a plaidé le Cette situation, et en particulier la Hier, Ernst Seehofer a de nouveau cueillir des migrants », a tweeté
conditions », lance le maire de cette ministre-président de Rhénanie- peur farouche de l’extrême droite, rejeté les demandes des commu- pour sa part le ministre social-dé-
petite ville du Bade-Wurtemberg, du-Nord-Westphalie, Armin Las- place le gouvernement d’Angela nes et des régions, visant à condui- mocrate des Affaires étrangères,

1
dont une délégation avait juste- chet. Ce dirigeant de la CDU, qui Merkel dans l’embarras. Elle ex- re une politique plus décentralisée Heiko Maas. Sa compatriote, pré-
ment visité l’île de Lesbos en fé- fait partie des favoris à la succes- pliquerait, selon Paris, la réticence d’accueil des réfugiés. En revan- sidente de la commission euro-
vrier dernier. Voici plusieurs mois sion d’Angela Merkel, s’est déclaré de l’allié allemand, qui préside che, la polémique est de nature à péenne, Ursula von der Leyen,
que l’édile de Rottenburg exprime, prêt à accueillir mille réfugiés issus l’UE, à pousser, à Bruxelles, en fa- nourrir son argumentaire en fa- s’est dite prête à « aider les États
notamment au Figaro, le souhait de de l’île grecque. veur d’un accord communautaire veur d’une politique plus solidaire. membres ». L’exécutif commu-
sa commune d’accueillir plus de Les Verts, les libéraux, la gauche de répartition des demandeurs million « Il est pathétique que l’UE soit res- nautaire est censé présenter d’ici à
migrants, et ceci au nom de la mo- radicale (die Linke) ainsi qu’une d’asile. Cette interprétation est re- de réfugiés tée les bras croisés jusqu’à ce que la fin septembre un pacte sur la
rale chrétienne. Et reproche au mi- partie des sociaux-démocrates jetée à Berlin d’autant que l’Alle- ont été accueillis cette tragédie se produise à Mo- migration et l’asile plusieurs fois
nistre de l’Intérieur, Ernst Seeho- critiquent avec virulence une poli- magne fut l’un des premiers pays à par l’Allemagne ria », accuse le ministre des Réfu- repoussé. Après l’incendie de Les-
fer, de s’opposer à sa démarche. tique migratoire jugée trop timo- accueillir des jeunes enfants mala- depuis 2015 giés de Rhénanie-du-Nord-West- bos, beaucoup d’Allemands esti-
Au lendemain de l’incendie de rée, bien que le pays ait accueilli des venus de Lesbos. Dans les faits phalie, le libéral Joachim Stamp, ment qu’il y a urgence. ■

Loukachenko décapite l’opposition biélorusse


Après l’arrestation des dernières figures de la contestation, l’inquiétude monte sur le sort de l’écrivain Svetlana Alexievitch.
tion, et Ivan Kravtsov, un haut « Ils ont tenté de nous bloquer la tout que cette expulsion apparaisse été interpellé mercredi matin par
ALAIN BARLUET £@abarluet fonctionnaire de la Cour constitu- route avec un minibus mais nous comme un départ délibéré. deux hommes masqués.
CORRESPONDANT À MOSCOU L’opposante Maria
tionnelle, se rendent au domicile de l’avons contourné et, constatant que Mercredi, le père de Maria Koles- Tous les regards sont maintenant
Maria Kolesnikova. C’est là qu’ils Maria était aux mains de la police, Kolesnikova (ici lors nikova a confirmé que sa fille était tournés vers la plus célèbre des per-
EUROPE Une figure de l’opposition sont « cueillis » par des agents du nous avons accéléré », racontera
d’une manifestation incarcérée à Minsk. Son avocat a pu sonnalités incarnant l’opposition, la
le 30 août à Minsk) a
qui déchire son passeport, pour ne KGB local. Les deux hommes sont Anton Rodnenkov, une fois arrivé à de nouveau été arrêtée lui rendre visite et a indiqué qu’elle Prix Nobel de littérature Svetlana
pas être expulsée de son propre longuement interrogés et menacés Kiev avec Ivan Kravtsov. « Les poli- après une tentative était accusée, comme d’autres Alexievitch. Mercredi dans la mati-
pays. Ce geste, courageux et specta- de graves ennuis judiciaires s’ils ne ciers étaient furieux de voir que leur avortée d’exfiltration membres du Conseil de coordina- née, elle a appelé des journalistes
culaire, a frappé les esprits. Des té- quittent pas le pays. On exige d’eux scénario était réduit à néant », ex- vers l’Ukraine par les tion de l’opposition, de « tentative pour leur dire que des policiers en
moignages ont permis de reconsti- qu’ils convainquent l’opposante de pliqueront-ils aussi. Selon eux, les autorités biélorusses. de prise du pouvoir ». La France a civil étaient en bas de son immeuble
tuer la scène, assez rocambolesque, faire de même. Tous les trois sont autorités souhaitaient par-dessus TUT.BY/VIA REUTERS condamné dans un communiqué et qu’elle craignait d’être arrêtée.
provoquée par Maria Kolesnikova, conduits manu militari par la route les « arrestations injustifiées, les ré- Six ambassadeurs, tous de pays
actuellement incarcérée à Minsk. vers l’Ukraine. centes expulsions forcées de plu- membres de l’Union européenne
Lundi matin, Mme Kolesnikova, Passé le poste-frontière biélorus- sieurs membres du Conseil de coordi- (Allemagne, Lituanie, République
38 ans, seul membre du « trio » fé- se, et avant de pénétrer en territoire nation » et réclamé que la situation tchèque, Pologne, Slovaquie, Suè-
minin de l’opposition encore pré- ukrainien, Maria Kolesnikova et ses de Mme Kolesnikova soit « pleine- de), se sont rendus à son apparte-
sente en Biélorussie, marche seule deux amis sont mis dans une voiture. ment clarifiée ». ment pour lui manifester leur soli-
dans le centre de Minsk, lorsqu’elle Leurs passeports sont sur les sièges et darité et la mettre sous leur
est poussée dans une camionnette les portes verrouillées de l’extérieur. Protection symbolique protection symbolique. « Nous ne
par des hommes en civils et enca- Mais tandis qu’un des opposants Méthodiquement, les têtes d’affiche préparions pas un coup d’État. Nous
goulés. Son téléphone ne répondant prend le volant, Mme Kolesnikova, de l’opposition biélorusse sont donc voulions éviter une scission dans notre
plus, son équipe s’efforce de la loca- assise à l’arrière, déchire soudaine- éliminées unes à unes de la scène pays. Nous voulions qu’un dialogue
liser et suspecte immédiatement un ment son document d’identité et publique, arrêtées ou poussées à s’instaure dans la société », a déclaré
enlèvement. s’extirpe du véhicule par la fenêtre. quitter leur pays, par le pouvoir l’écrivain dans un texte publié sur le
Deux de ses proches, Anton Rod- Elle rebrousse alors chemin à pied d’Alexandre Loukachenko. Le ju- site du Pen Club biélorusse dans le-
A

nenkov, l’attaché de presse du vers le poste-frontière biélorusse où riste Maxime Znak, l’une des der- quel elle déplore aussi le « silence »
Conseil de coordination de l’opposi- elle est à nouveau arrêtée. nières figures encore en liberté, a de l’intelligentsia russe. ■
jeudi 10 septembre 2020 LE FIGARO

10 INTERNATIONAL

Les excuses de Nétanyahou après la mort d’un Bédouin


Yacoub Abou al-Qiyan avait été tué par des policiers qui tentèrent ensuite de se justifier en le présentant à tort comme terroriste.
arabe, avait été abattu en janvier 2017 au drame par le Shin Beth et le Département Hayom du jour - le quotidien gratuit le et le magistrat sont ses bêtes noires. Il les
THIERRY OBERLÉ £@ThierryOBERLE volant de son véhicule alors qu’il des enquêtes internes de la police (PIID) plus largement diffusé dans le pays - vilipende régulièrement en les présen-
CORRESPONDANTÀ JÉRUSALEM
circulait dans son village natal d’Umm ont très vite jeté le doute sur ces alléga- dont le titre en hébreu était : «Une bombe tant comme les têtes pensantes d’un vas-
al-Hiran, une localité bédouine où des tions. Yacoub Abou al-Qiyan, qui roulait de l’État islamique abat un avion. » Les te complot politico-médiatique ourdi par
ISRAËL L’événement est suffisamment agents venaient de débarquer pour dé- normalement, aurait perdu le contrôle proches de la victime ont clamé son in- les élites contre sa personne. Le premier
rare pour être souligné. Le premier mi- truire des constructions jugées illégales. du véhicule après avoir été abattu par er- nocence. Ils l’ont décrit sous les traits a dirigé les enquêtes qui valent au pre-
nistre israélien Benyamin Nétanyahou a Il quittait les lieux pour ne pas voir les reur. L’officier aurait été renversé par d’un pédagogue et d’un père de famille mier ministre de passer en procès pour
présenté mardi soir, en prime time à la bulldozers réduire en miettes sa maison. l’embardée du 4×4 du Bédouin. sans histoires. La presse avait, à l’épo- trois affaires de corruption qui pour-
télévision, des excuses publiques aux La police l’avait accusé d’avoir foncé et que, rendu compte avec précision des raient lui coûter de la prison ferme. Le
proches d’une victime de bavure policiè- tué volontairement un membre des for- « Opportuniste » errements policiers. L’affaire est ressor- second les a diligentées et validées. L’op-
re. « Je veux demander pardon à la famille ces de l’ordre dans une attaque à la voi- Un rapport précisait que les soupçons tie des limbes avec de nouvelles révéla- position a qualifié d’« opportuniste » la
al-Qiyan dont le père, citoyen israélien, a ture bélier. Elle l’avait alors « neutrali- d’allégeance à Daech reposaient sur la tions sur la façon dont le chef de la police, repentance du chef du gouvernement. La
été tué sous prétexte qu’il était un terroris- sé ». Selon elle, le « terroriste » était lié à présence de manuels scolaires musul- Roni Alcheikh, et le procureur d’État veuve de Yacoub Abou al-Qiyan consi-
te alors qu’il ne l’était pas », a déclaré le l’État islamique (EI). Un scénario contre- mans standards au domicile de l’ensei- Shai Nitzan ont couvert la bavure. Une dère aujourd’hui qu’il vaut mieux des
chef du gouvernement. dit par les témoins. gnant, ainsi que sur la découverte de aubaine pour Benyamin Nétanyahou, qui excuses tardives que le silence, mais elle
Yacoub Abou al-Qiyan, un enseignant Les enquêtes menées au lendemain du trois exemplaires du journal Israel n’avait pas bronché en 2017. Le policier réclame toujours justice et réparation. ■

Rohingyas :
des soldats
avouent
leurs crimes
Deux militaires birmans, détenus
à La Haye, incriminent la junte.
miner tous les “Kalars” (insulte uti- S’il est difficile aujourd’hui de jugés par la CPI », réagit Matthew Des réfugiés rohingyas, Rohingyas ne cessent de clamer
ÉMILIE LOPES £@EmilieLopes lisée par les Birmans pour désigner savoir précisément dans quelles Smith, directeur de l’ONG Fortify regroupés dans le camp depuis 2017. « Lorsqu’ils ont envahi
les Rohingyas, NDLR) et ainsi leur conditions les deux déserteurs ont Rights, à l’origine de la divulgation de Balu Khali, à Cox’s mon village, j’ai réussi à me cacher et
BIRMANIE Mode opératoire, chaî- race serait exterminée. » Le ba- parlé, ces vidéos ont été filmées par de ces vidéos. « Nous espérons que Bazar, au Bangladesh, à éviter leurs balles. Aujourd’hui, ils
ne de commandement, détails des taillon est resté quinze jours dans le l’Armée arakanaise, un groupe re- la Cour les poursuivra rapidement et attendent de recevoir avouent enfin leurs crimes. Cela me
belle indépendantiste qui se bat de-
une aide humanitaire,
exactions et des pillages… Face ca- village et ses alentours, tuant entre que les deux hommes contribueront donne un espoir de justice. Ces té-
le 6 novembre 2017.
méra, dans leur uniforme militaire, « 60 et 70 personnes » et violant de puis des années contre la Tatma- aux futures poursuites. » ADNAN ABIDI/REUTERS
moignages démontrent de toute évi-
voix monocorde et regard éteint, nombreuses femmes avant de tuer daw (l’armée birmane). Les deux Selon Antonia Mulvey directrice dence notre génocide. Nous sommes
deux anciens soldats de l’armée les hommes et les vieillards. hommes seraient depuis le début de l’organisation Legal Action heureux d’avoir entendu cette nou-
birmane confessent pour la pre- Dans une seconde vidéo plus du mois de septembre à La Haye, Worldwide, et ancienne enquêtrice velle », se réjouit depuis Maung-
mière fois les « opérations de net- longue, de dix minutes, enregistrée mais aucun élément n’a filtré sur de la mission d’établissement des daw, en Birmanie, Edin Hussein,
toyage » orchestrées par la Birma- le 8 juillet 2020, c’est le soldat Zaw les conditions de leur détention sur faits des Nations unies sur la Birma- un jeune Rohingya de 27 ans.
nie à l’encontre de la communauté Naing Tun, 30 ans, du bataillon place, une éventuelle inculpation, nie, « les détails fournis sur les cri- Dans les camps du Bangladesh, la
rohingya en 2017, poussant plus de 353, qui s’exprime. Lui a rejoint ni même s’ils bénéficient d’une mes commis correspondent aux cen- nouvelle s’est rapidement répan-
740 000 personnes à fuir vers le l’Arakan en avril 2017. Il revient sur protection en tant que témoin. taines de témoignages que j’ai due, alors que les Rohingyas vien-
Bangladesh voisin. les « opérations de nettoyage » réa- recueillis lorsque j’étais enquêtrice nent de retrouver un accès à inter-
Dans une première vidéo de cinq lisées dans une vingtaine de villa- « Cela me donne des Nations unies ». « Les violences net après en avoir été privés
minutes, datée du 23 juillet 2020, ges, dans le canton de Maungdaw. un espoir de justice » sexuelles brutales, y compris les pendant un an. « Je suis heureux
Myo Win Tun, 33 ans, rattaché au « Notre chef nous a dit de tuer tout le Ces témoignages pourraient néan- viols, les viols collectifs et les meur- d’avoir entendu ces témoignages et
bataillon d’infanterie légère 565, monde, les enfants comme les adul- moins servir de preuves majeures tres de masse, sont les caractéristi- toute ma communauté aussi. Mais il
raconte être arrivé dans l’Arakan tes. » 80 personnes, des femmes, dans l’enquête ouverte le 14 no- ques des “opérations de nettoyage” ne faut pas oublier qu’ils ne sont pas
en septembre 2016. Il énumère les des enfants, des hommes, ont été vembre dernier par la Cour pénale et il est clair que les crimes commis que deux », souligne Yassin Abdu-
raids menés dans le village de tués, selon l’ancien soldat. Il internationale pour crimes contre par les soldats ont été réalisés sous monab, depuis le camp de Kutupa-
Taung Bazar, dans le canton de confirme les viols des femmes et les l’humanité. « Leurs témoignages les ordres de commandants mili- long. « La communauté internatio-
Buthidaung, en août 2017 et donne pillages. « Ces “Kalars” étaient sont primordiaux pour tous les taires », estime la juriste. nale doit continuer son travail pour
le nom de celui qui a dirigé les trou- sans armes […] Nous sommes entrés Rohingyas et les habitants de la Alors que la dirigeante birmane faire reconnaître notre génocide.
pes, le colonel Than Htike. Ce der- sur le marché […] nous avons pris de Birmanie qui ont souffert des crimes Aung San Suu Kyi a toujours nié Nous pensons qu’un jour nous pour-
nier leur a ordonné : « Tirez sur tout l’argent, de l’or, des vêtements, de la commis par l’armée birmane. Ces « toute intention génocidaire » dans rons obtenir justice, retrouver nos
ce que vous voyez et tout ce que vous nourriture et des téléphones porta- deux hommes pourraient être les les massacres, ces témoignages droits et enfin retourner sur nos
entendez. » « Il nous a dit d’exter- bles, etc. » premiers auteurs de crimes à être viennent corroborer ce que les terres. » ■

En Louisiane, des Français crute les enseignants, des solutions


d’hébergements fixes ont été trou-
vées. Du côté du consulat local, une

voient leur rêve américain


collecte de biens de première néces-
sité a été lancée. Le consul, Vincent
Sciama, doit d’ailleurs se rendre

soufflé par l’ouragan Laura


bientôt à Lake Charles.

« Vraiment chanceuse »
Désormais, les sinistrés vont rapide-
ment devoir évacuer les effets per-
Le quotidien d’expatriés installés à Lake Charles a été sonnels de leur précédent logement.
bouleversé en quelques heures, faisant d’eux des réfugiés. « Avec l’humidité et sans l’air clima-
tisé, toutes nos affaires vont moisir
très vite », s’inquiète Joana. Malgré
heur, la sienne n’est pas détruite, Le cyclone Laura, tout, ces expatriés ne se laissent pas
JULIEN CHAILLOU £@JuChaillou mais est devenue inhabitable. « Je ne de catégorie 4 (sur abattre. Alice se sent même « vrai-
peux pas y accéder. Les débris de mon une échelle de 5), s’est ment chanceuse » car certains ont
ÉTATS-UNIS Et dire que l’ouragan jardin bloquent le chemin et la bran- abattu sur la Louisiane reste peu de locations disponibles et et face au manque de logements, on a tout perdu. « On a un ami dont la
Laura a été moins dévastateur que che d’un arbre voisin menace de s’ef- le 26 août, causant des les prix explosent », regrette-t-elle. réservé des motels pourris près de Bâ- maison est détruite », explique celle
dégâts considérables. ton-Rouge. On a eu des moments de
prévu. Pourtant, les dégâts causés fondrer sur le toit », détaille cette Face à cette situation compliquée, qui est originaire d’Aix-en-Proven-
Notre photo, la ville de
par le cyclone de catégorie 4 (sur Basque d’origine. Pour le moment, Lake Charles, dévastée, elle a pu compter sur l’aide d’amis et solitude difficiles à vivre », relate Ali- ce. Cette mésaventure va-t-elle
une échelle de 5) qui s’est abattu sur son propriétaire n’a pas les moyens trois jours après d’autres expatriés qui l’ont héber- ce. La famille a trouvé une porte de pousser ces expatriés à rentrer bien-
la Louisiane le 26 août sont considé- de faire intervenir un professionnel son passage. gée. Côté autorités, le timing a été sortie grâce à deux mamies locales. tôt en France ? Pas vraiment, à les
rables. La ville de Lake Charles, si- pour sécuriser les lieux. De toute fa- TOM BRENNER/REUTERS différent. « Nous n’avons pas vrai- « Elles nous ont donné le contact entendre. C’est davantage le Covid-
tuée dans le sud-ouest de l’État, en çon, élagueurs et pompiers croulent ment eu d’infos de la part du consulat d’une propriétaire d’une ancienne 19 qui les empêche de profiter à fond
est la preuve. « Quand je suis revenue sous les interventions d’urgence. de La Nouvelle-Orléans dont nous dé- plantation qui hébergeait des réfugiés de leur aventure américaine. « Un
après mon évacuation, c’était l’apo- Seule bonne nouvelle : après une pendons. On nous a juste renvoyés avec des prix adaptés. Cela nous a fait ouragan, c’est gérable, car dans deux
calypse. La ville était dévastée. Je semaine de coupure, l’eau courante vers une personne qui ne pouvait rien bizarre d’être considérés comme des mois ça ira mieux. Avec le virus, on
tremblais tellement, c’était impres- fonctionne de nouveau en ville. faire pour nous », s’étonne l’ensei- réfugiés », se remémore la mère de est dans le flou. Nous étions venus
sionnant », raconte Joana, ensei- « Pour l’électricité, on nous dit de gnante. Le constat est partagé par la famille. pour découvrir le pays, et là on ne peut
gnante depuis un an dans une école compter entre trois semaines et un famille Mercier. Alice, Bertrand et Pour Joana et la tribu Mercier, la rien faire », se désole Alice. Là enco-
locale. mois et demi », précise Joana. Par leurs deux enfants, eux aussi instal- situation s’est améliorée en fin de re, elle ne souhaite pas s’apitoyer sur
Elle décrit les arbres déracinés, les conséquent, se reloger devient une lés à Lake Charles, ont connu la semaine. Grâce au Conseil pour le la situation. « “Ce serait un échec de
A

pylônes électriques qui jonchent le priorité, ce qui n’est pas simple dans même chose. Au début, il a fallu se développement du français en Loui- rentrer maintenant”, dit souvent mon
sol et les maisons sans toit. Par bon- un environnement postouragan. « Il débrouiller. « Dans la précipitation siane (Codofil), l’organisme qui re- mari », conclut Alice. ■
LE FIGARO jeudi 10 septembre 2020

SOCIÉTÉ 11

Réformes : Dupond-Moretti dans un carcan


Le ministre de la Justice sera obligé
de coproduire avec les députés
les textes à venir.
nouvel opus, cette fois-ci consacré
PAULE GONZALÈS pgonzales@lefigaro.fr à l’indépendance de la justice. En-
tre ces deux textes, se dessinent,
JUSTICE « Nous avons l’habitude, si- clés en main, une série de mesures
non de la coproduction, du moins du concrètes.
co-arbitrage législatif. » Didier Pa-
ris, député LREM de la Côte-d’Or et Échéances politiques
spécialiste des questions de justice à Le rapport, rédigé par Didier Paris et
l’Assemblée nationale pour la com- validé à l’unanimité par la commis-
mission des lois, rappelle benoîte- sion parlementaire, suggère notam-
ment combien le garde des Sceaux ment que l’enquête préliminaire
est désormais engoncé dans un car- puisse être prolongée au bout d’un
can parlementaire qui lui laisse peu délai d’un, deux ou trois ans, selon
de place pour de nouveaux projets qu’elle est menée pour des faits dé-
de loi ambitieux. « Tout ministre a lictuels ou criminels, sous le contrô-
des ambitions législatives, mais la fe- le d’un juge de la mise en état de
nêtre de tir est étroite », soupire le l’enquête, en l’occurrence un juge
parlementaire. En clair, si Éric Du- de la liberté et de la détention. De Éric Dupond-Moretti l’aligner sur le modèle de ce qui Pour le reste, la pente est figée ganiser une aussi ambitieuse mesu-
pond-Moretti entend engager des même, cette proposition de loi à l’Assemblée nationale, existe pour les écoutes téléphoni- pour Éric Dupond-Moretti. Certes il re que celle de la prise en charge des
réformes fortes, comme celle de pourrait clarifier la procédure en- le 27 juillet, à Paris. ques. Des dispositions délimitant y a bien la loi de finances, mais elle délinquants par l’institution mili-
l’enquête préliminaire et celle du se- tourant certains moyens d’enquête, JULIEN MUGUET davantage les exceptions pourraient ne pourra accepter que bien peu de taire, annoncée à sa nomination.
cret de l’instruction, il lui faudra comme l’examen des fadettes, et de également être introduites. cavaliers législatifs, si ce n’est peut- Égrainant les échéances politi-
plus que composer avec les députés. être l’introduction de plus d’auto- ques de la justice, Didier Paris fait
« L’une des solutions serait de profiter nomie budgétaire pour les juridic- monter la pression auprès du mi-
de la niche parlementaire de décem- tions, prônée d’ailleurs par le nistre, en rappelant que la mission
bre à la disposition des groupes et de Nominations stratégiques à la Chancellerie récent rapport parlementaire. De la plus stratégique politiquement
passer par une proposition de loi que même, le calendrier a déjà fixé la demeure « la réforme constitution-
nous pourrions faire », propose gé- Petit jeu de bonneteau générale de la Chancellerie. du cabinet de Christiane Taubira transposition de la directive euro- nelle, qui pourrait se limiter à la ré-
néreusement le parlementaire. Cela ou continuité ? Éric Dupond- Olivier Christen la remplace. et jeune président du TGI péenne permettant de créer le futur forme du Conseil supérieur de la ma-
supposera largement, pour le garde Moretti pourvoit les postes clés Il connaît bien la DACG puisque de Montargis, devient directeur parquet européen et le vote d’une gistrature, à celle du mode de
des Sceaux, d’endosser les préconi- de son ministère. Catherine c’est la troisième fois qu’il y des services judiciaires, loi sur la création d’une justice pé- nomination du parquet et à la sup-
sations des députés, avec une marge Pignon glisse sans effraction revient, cette fois pour la diriger, tandis que Charlotte Caubel, nale de l’environnement. Enfin, la pression de la Cour de justice de la
de manœuvre bien étroite. du poste de directrice et en maîtrise les arcanes : ancienne conseillère justice ratification de la réforme de l’or- République. Il faudra un nouveau
Après avoir remis en décembre des affaires criminelles il était précédemment directeur d’Édouard Philippe, devient donnance des mineurs, bien que texte. Si le président de la République
dernier un rapport sur le secret de et des grâces (DACG) à celui, adjoint de cabinet de Nicole directrice de la protection repoussée au premier semestre ne s’y résout pas, une histoire de la
l’enquête et de l’instruction, Di- stratégique, de secrétaire Belloubet. Paul Huber, ancien judiciaire de la jeunesse. P. G. 2021, ne laisse que peu de temps au justice n’aura pas été écrite pendant
dier Paris vient de rendre public un nouveau garde des Sceaux pour or- le quinquennat ». ■

ZOOM
Le garde des Sceaux souhaite une justice plus efficace Pour contester une
pour éviter les faillites d’entreprise amende, il ne sera plus
nécessaire de la régler
au préalable
Le Conseil constitutionnel
UNE « mission Flash » pour des clients mauvais payeurs ayant dernier, « en 2019, ces deux pro- agricoles et dirigeants d’entrepri- a adopté mercredi une
solutions dès janvier 2021. Éric pourtant pignon sur rue. Alors cédures ont représenté seulement ses ». Derrière le jargon, la vo- décision qui va ravir les
Dupond-Moretti le sait (voir ci- que la crise économique fait rage 6,5 % des procédures lancées par lonté d’amener les entreprises et automobilistes. Dès ce jeudi,
dessus) : pour une mandature ef- et touche la totalité des secteurs, le ministère de la Justice alors que les dirigeants en difficulté à se il ne sera plus obligatoire
ficace, il lui faut éviter les grandes Éric Dupond-Moretti entend les procédures de liquidation re- confier plus en amont à l’institu- de régler une amende
orgues législatives chronophages
au profit de son pouvoir régle-
mentaire et de circulaire permet-
« enIl faut mettre
place
mobiliser l’ensemble des acteurs
autour de ces actions préventi-
ves bien connues et largement
présentent 60 %. Il faut dynami-
ser les premières et les rendre
plus systématiques car elles sont
tion judiciaire afin qu’elle
contribue à trouver des solutions
avant qu’il ne soit trop tard,
de stationnement
avant de la contester.
Les Sages ont en effet estimé
tant de passer rapidement dans davantage mises en œuvre par les tribu- moins lourdes évidemment et c’est-à-dire « en amont de que l’obligation de payer
les faits des réformes simples. Ce de mesures naux et les greffes de commerce. permettent une sauvegarde de l’ouverture des procédures pré- son PV avant de s’y opposer
pragmatisme, le ministre de la En ligne de mire, la justice judi- l’emploi et de l’outil de travail par ventives ou collectives de traite- était contraire à la
Justice a bien l’intention d’en fai- préventives ciaire qui a, elle, à connaître les exemple ». ment des difficultés, ainsi qu’une Constitution. Pour Me Rémy
re profiter la justice économique, très tôt, type déboires des agriculteurs, des fois la procédure ouverte, jusqu’à Josseaume, cette décision
en ces temps de crise sans précé- associations ou encore des pro- Trouver des solutions sa clôture ». L’idée est égale- va entraîner une avalanche
mandat ah hoc
dent. En déplacement jeudi, à Or- fessions libérales. La lettre de mission confiée à ment de promouvoir une plus de recours. « Car la règle du
léans, auprès de l’entreprise de ou procédure En annonçant cette mission l’ancien président du tribunal de grande « articulation entre les “payer avant” avait
tailleurs de pierre Villemain, il
entend faire la promotion de la
de conciliation
UN PORTE-PAROLE DU
» expresse, le ministre de la Justi-
ce entend dynamiser la détec-
commerce de Nanterre, Yves
Lelièvre, exige « une réflexion
mécanismes de détection et de
prévention des difficultés déve-
pour but de dissuader les
automobilistes de contester
justice commerciale préventive. MINISTÈRE DE LA JUSTICE tion des entreprises en difficulté plus globale sur le rôle de l’insti- loppés par les acteurs non judi- leur PV. Une digue vient
C’est en effet le plan de sauve- le plus possible en amont et tution judiciaire à l’égard des en- ciaires (les services de Bercy ou de tomber », dit-il.
garde mis en place par le tribu- « mettre en place davantage de treprises en difficulté et, en parti- le tissu associatif, NDLR) avec les
nal de commerce d’Orléans qui a mesures préventives très tôt, type culier, sur la question de dispositifs mis en œuvre par les
permis de sauver les emplois et
le savoir-faire de cette entrepri-
mandat ad hoc ou procédure de
conciliation », rappelle-t-on au
l’accompagnement et du rebond
des personnes physiques, entre-
juridictions ». Des solutions qui
relèvent parfois d’initiatives lo- EN BREF
se pointue mais menacée par des ministère de la Justice. Selon ce preneurs individuels, exploitants cales à généraliser. ■ P. G.
La Norvège arrête
un suspect de l’attentat
de la rue des Rosiers

« Égout géant » de Paris, une ville porte plainte


La Norvège a arrêté mercredi
un des suspects de l’attentat
de la rue des Rosiers qui avait
fait six morts à Paris en 1982.
La France demande depuis
Alors que le Sénat doit publier un rapport sur la pollution des sols français, la ville de Carrières-sous-Poissy, plusieurs années l’extradition
où des hectares de plaine ont servi de zone d’épandage des eaux usées pendant un siècle, saisit la justice. de Walid Abdulrahman Abou
Zayed, établi dans le pays
nordique depuis 1991.
d’épandage des égouts et des eaux Surtout, la population reste dan- une plainte contre X. « Nous vou- Sans fournir l’identité
ANGÉLIQUE NÉGRONI usées de l’agglomération parisien- gereusement exposée à cette pol- lons obtenir réparation et que les du suspect, la police
anegroni@lefigaro.fr
ne », rappellent les avocats du mai- lution invisible, comme le souligne pollueurs paient. Paris n’est pas vi- antiterroriste norvégienne
re dans leur plainte. En d’autres une récente étude de Santé publi- sée mais on a dans notre ligne de a indiqué avoir procédé
POLLUTION Alors que le Sénat dé- termes, ajoutent-ils, la commune, que France. Publiée le 15 octobre mire le syndicat interdépartemental mercredi à une arrestation
voile ce jeudi les conclusions d’une avec d’autres du Val-d’Oise, « a 2018, elle évoque « des risques de en charge des eaux usées », dit-il. en lien avec cette affaire.
commission d’enquête consacrée à servi d’égout géant » à Paris. santé majeurs susceptibles de porter Eddie Aït compte attirer l’atten-

4hectares
620
la pollution de nos sols - un enjeu atteinte à toutes les catégories de la tion des pouvoirs publics sur les Reims : deux gardes
encore mal mesuré selon lui -, la « Risques de santé majeurs» population ». Chez l’enfant notam- dangers de ces terres regorgeant à vue après l’agression
justice vient d’être saisie d’une af- Or même si, en 2006, un coup d’ar- ment, les experts rappellent que le de produits toxiques. « Il y a ur- filmée d’une ado
faire qui fait écho aux préoccupa- rêt a été mis à cette pratique, le mal plomb « a un impact sur le dévelop- gence à assainir les zones polluées Deux mineurs suspectés
tions des parlementaires. est fait et continue à produire des pement intellectuel, le comporte- et mobiliser les moyens financiers d’être, pour l’un, l’auteur
La ville de Carrières-sous-Pois- effets nocifs. « 4 620 hectares de ment et l’humeur ». La femme en- adéquats », souligne-t-il. Des d’une violente agression
de terre restent pollués
sy, dans les Yvelines, vient en effet terre restent pollués par une multi- ceinte est aussi menacée. « Le propos qui vont dans le droit fil de sur une adolescente devant
par une multitude
de déposer plainte pour « mise en tude de métaux lourds, un cocktail plomb a un impact sur le développe- ceux des sénateurs qui, dans leur son collège à Reims, et,
de métaux lourds,
danger de la vie d’autrui et atteinte à dangereux qui comprend mercure, un cocktail dangereux ment fœtal », est-il écrit. Après communiqué concernant leur pour l’autre, d’avoir filmé
l’environnement » en raison d’une arsenic, zinc, cuivre mais aussi qui comprend mercure, cette étude concluant à des « ris- rapport, indiquent : « Les sols, trop et diffusé les images
lourde pollution au plomb sur ses plomb », énumère le maire, Eddie arsenic, zinc, cuivre ques sanitaires inacceptables », souvent envisagés par le prisme du sur les réseaux sociaux,
terres. Cette contamination, qui af- Aït, en poursuivant : « Des concen- mais aussi plomb l’Agence régionale de santé (ARS) a droit de la propriété, sont restés le ont été placés mardi en garde
fecte plusieurs centaines d’hectares trations de plomb sont près de 13 fois renforcé son dispositif sanitaire sur parent pauvre de notre législation. à vue. L’enquête pour
de plaine, est le résultat d’une lon- supérieures à la valeur repère pour ces sites pollués. Or il s’agit d’un milieu naturel dont « violences aggravées »
gue histoire entre la capitale et sa l’Île-de-France. » Bilan, ces plaines Héritant de cette situation après la dégradation peut exercer un im- et « enregistrement et
banlieue lointaine. « Carrières- sacrifiées, qui étaient jadis des sec- avoir été élu lors des dernières mu- pact potentiellement majeur sur la diffusion de faits de violences
A

sous-Poissy et ses alentours ont été, teurs maraîchers, sont aujourd’hui nicipales, le nouveau maire a déci- santé des populations et l’environ- aggravées » est toujours
pendant plus d’un siècle, la zone impropres à l’agriculture. dé de saisir la justice en déposant nement. » ■ en cours, selon le procureur.
jeudi 10 septembre 2020 LE FIGARO

12 SPORT
Camavinga, TOP 5
DES PRÉCOCES
DEPUIS 1945
ple, délié, efficace et déroutant
pour ses adversaires.
Pour sa grande première, le
gaucher au toucher de balle
EN BREF
Football : Lens retrouve

17 ans et déjà 1 Eduardo soyeux a joué comme un vieux la L1 face au PSG


Camavinga briscard. Didier Deschamps est Même si la fête sera
conquis : « Même sans public (le tronquée, avec seulement
match était à huis clos), ce n’est le soutien de 5 000

des pieds d’or


pas toujours évident de porter le spectateurs, Covid-19
maillot de l’équipe de France. Il y a oblige, le RC Lens retrouve
un poids, une responsabilité. Lui est la L1 dans son stade
Première sélection tellement à l’aise… Sur le plan ath- Bollaert-Delelis fétiche,
le 8 sept 2020 létique, il est bien. Il a cette capaci- ce jeudi (21 h, Canal+). Et
à 17 ans, 9 mois té d’utilisation du ballon qui fait l’adversaire n’est autre que
Auteur d’une entrée et 29 jours. que, malgré son âge, il dégage
beaucoup de sérénité. » On peut
le PSG, qui redémarre en L1
privé de nombreuses de ses
remarquée contre la Croatie, 2 Maryan
Wisniewski donc aussi être très sérieux quand stars testés positives,
on a 17 ans. comme Neymar et Mbappé.
le prodige rennais est devenu Jamais trop tôt Tennis : Carreno Busta
le plus jeune international Appelé pour pallier l’absence de
Paul Pogba, positif au Covid-19,
en demi-finale
Pablo Carreno Busta
français de l’après-guerre. Le 3 avril 1955
Eduardo Camavinga, une sélec-
tion seulement chez les Espoirs, a
(27e mondial) s’est qualifié
pour les demi-finales de
à 18 ans, 2 mois prouvé, s’il le fallait encore, que l’US Open, après sa victoire
et 2 jours. rien n’arrivait jamais trop tôt pour sur le Canadien Denis
GUILLAUME LOISY £@Guiloisy
En rentrant à la place de N’Golo
Kanté à la 63e minute, lors de 3 Kylian
Mbappé
lui. Depuis ses débuts à 6 ans au
Drapeau de Fougères, le natif du
Shapovalov 3-6, 7-6 (5),
7-6 (4), 0-6, 6-3, mardi
la victoire française contre la Cabinda (Angola), 3e d’une fratrie à Flushing Meadows.
FOOTBALL 2020 ne restera pas Croatie en Ligue des nations de six enfants, déroule le film Pour sa 2e apparition dans
annus horribilis pour tout le mon- (4-2), Camavinga, physique d’une jeunesse en accéléré : pre- le dernier carré à New
de. Prenez Eduardo Camavinga. d’ado (1,82 m, 68 kg) et sourire mier match chez les pro à 16 ans York, l’Espagnol de 29 ans
Avec un bac (ES) en poche, une contagieux sous son impecca- avec Rennes, premier but huit affrontera l’Allemand
qualification pour la Ligue des ble frange de dreadlocks, est mois plus tard et déjà la (petite) Alexander Zverev.
Le 25 mars 2017
champions historique avec le devenu le plus jeune joueur Coupe d’Europe. Sa maturité im-
à 18 ans, 3 mois
Stade Rennais, puis une première de l’après-guerre à porter le pressionne et sa capacité à briller
et 5 jours.
sélection en équipe de France maillot bleu, à 17 ans, 9 mois dans les grands rendez-vous ne d’or et au comportement exem-
toute aussi inédite, le gamin de
Fougères a déjà fait le plein de
et 29 jours. Distributeur of-
ficiel de caviars pour le proli-
4 Georges
Lech trompe pas. Zinédine Zidane est
depuis longtemps sous le charme,
plaire à en croire ses nouveaux
coéquipiers. « Dans le bus ou à ta-
souvenirs mémorables. La galerie fique Just Fontaine lors du Mon- tout comme l’émir du Qatar qui ble, il attend que tout le monde se
des bonheurs ne fait sans doute dial 1958, Maryan Wisniewski aimerait bien le faire monter à la place pour pouvoir prendre un siège
qu’ouvrir ses portes pour la plus était légèrement plus âgé (18 ans capitale selon Le Parisien. Sauf vide », retient le capitaine Hugo
belle promesse du football fran- et 2 mois) quand il fit ses débuts surprise, le prodige naturalisé Lloris, bien placé pour savoir que
çais depuis Kylian Mbappé. en équipe nationale contre la Suè- français l’an dernier restera une beaucoup de soi-disant cracks
Confiné chez lui pour cause de de trois ans plus tôt. Le 26 octobre 1963 saison de plus à Rennes. Bien au n’ont pas fait preuve de cette dé-
test positif au Covid-19, le cham- En plus de dépoussiérer le grand à 18 ans, chaud chez papa et maman pour férence par le passé. Olivier Gi-
FRANCK FIFE/AFP, ARCHIVES FFF, STAFF/AFP

pion du monde, 22 ans en dé- livre du foot français (marqué 4 mois et 24 jours. qui il a ressenti « une grande roud, qui pourrait presque être
cembre, a peut-être pris un petit avant-guerre par Julien Verbrug- fierté » mardi soir, au terme son père (34 ans), est « bluffé par
coup de vieux devant sa télé ghe sélectionné le 1er novembre 5 Serge
Chiesa d’un premier épisode en bleu son naturel et sa maturité ». « À
mardi soir. 1906 à tout juste 16 ans, 10 mois et « plutôt fou », de son propre son arrivée au château (à Claire-
6 jours), le poulain breton a aussi aveu. fontaine), j’ai rencontré quelqu’un
montré sur le pré qu’il avait déjà Le conseil du sélection- de souriant, naturel, spontané. À
l’encolure nécessaire pour folâtrer neur à son espoir pour l’aise avec tout le monde, très so-
avec les pur-sang. Immédiate- obtenir son rond de ciable. Honnêtement, c’est un très
ment à son aise parmi les cham- serviette à Clairefon- bon petit. Je pense que c’est le début
Le 10 septembre
pions du monde, Camavinga a Eduardo Camavinga, mardi, taine? « Qu’il garde d’une longue aventure pour lui en
1969 à 18 ans,
joué son football, celui qu’il sert lors du match entre la France son naturel et reste équipe de France », avance le bu-
8 mois et 16 jours.
avec une facilité déconcertante et la Croatie au Stade comme il est. » Un teur tricolore. La prédiction sem-
sur les pelouses de Ligue 1 : sim- de France. FRANCK FIFE/AFP gamin aux pieds ble assez peu risquée. ■

L’hommage du Tour
présente

à Raymond Poulidor
La 12e étape sillonnera la route des souvenirs en
passant par le village de Poupou, décédé en novembre.
teur du Tour, lors de la présentation de
JEAN-JULIEN EZVAN £@JeanJulienEzvan cette étape. Plus tard, celui qui, contrôlé
ENVOYÉ SPÉCIAL À POITIERS
positif au Covid, est en marge du Tour,
résumait : « Il ne l’a jamais gagné, n’en a
CYCLISME Un absent tellement présent. jamais porté le maillot jaune, mais le pa-
Ce jeudi, la 12e étape (la plus longue de radoxe est qu’effectivement en termes de
l’édition), accidentée, tracée entre popularité, il était au-dessus de très
Chauvigny et Sarran (218 km) traverse- nombreux champions qui l’ont gagné une
ra les yeux embués Saint-Leonard-de- fois, deux fois et même trois fois. Il était le
Noblat (114e km), la commune de la Tour. L’étape qui ira de Chauvigny à Sar-
Haute-Vienne, fief de Raymond Pouli- ran a été tracée pour des raisons sporti-
dor, où il a été enterré le 19 novembre ves, mais aussi pour Jacques Chirac et
dernier. Ce jour-là, par une matinée Raymond Poulidor, même si on ne pouvait
froide balayée par un vent glacial, la pas imaginer que ni l’un ni l’autre ne se-
commune avait vu défiler le peloton des raient là. En passant par Saint-Léonard-
amis et la foule des anonymes. « Pou- de-Noblat. Il y aura énormément d’émo-
LA NATURE pou », « l’éternel second », dont la lon-
gévité de sa carrière, la malchance col-
tion. »
Mercredi, entre Châtelaillon-Plage et
lant à ses roues, la personnalité mêlant Poitiers (167,5 km), la 11e étape a souri à
l’humilité et l’authenticité héritées de sa Caleb Ewan. L’Australien, déjà vain-
terre avaient fait du champion et de queur à Sisteron (3e étape), a doublé la
l’homme le témoin d’une époque, une mise à Poitiers en devançant l’Irlandais
figure familière que les amoureux du Sam Bennett (qui renforce sa place de
Tour avaient plaisir à retrouver. De gé- leader du maillot vert). Le coureur de
nération en génération. Il trônait au vil- l’équipe Lotto-Soudal signe une 5e vic-
lage départ du Tour de France où il ap- toire sur le Tour. Peter Sagan (initiale-
préciait le bain de foule. ment 2e) a, lui, été déclassé par le jury
Poulidor, une passion française rap- des commissaires pour comportement
pelée au quotidien sur le Tour par des dangereux, coup de tête et d’épaule as-
© ffgolf 2020 - Alatack - photo : G.Bemont

photos, des vidéos et des livres (Nos an- sénés au Belge Wout Van Aert : «Les
nées Poulidor de Philippe Bouvet aux sprinters sont des coureurs différents de
Éditions Equateurs qui écrit « Son ex- nous, ils sont un peu fous. Ils se battent
ploit fut de ne jamais être vintage, mais dans le sprint, il faut le faire, mais dans les
intemporel. Tout changeait autour de règles, la décision est juste », a résumé
nous et rien ne changeait tant qu’il était Primoz Roglic, le Maillot jaune. Caleb
là. Lui restait le même. Il était notre ras- Ewan a, lui, souligné : «On était tous à la
surance, notre héros. “Poupou” s’était limite, à ce moment-là, on a tous la même
Plus de 350 clubs vous invitent. transmis de grand-père en petit-fils. ambition d’essayer de gagner une étape.
Rendez-vous sur www.ffgolf.org ou sur l’appli Chacun pouvait se reconnaître en lui qui Dans cette situation, parfois la porte
ne ressemblait à personne » ; Le Roman s’ouvre, parfois elle ne s’ouvre pas… » ■
de Poulidor de Daniel Potera, Mareuil 11e étape Châtelaillon Plage-Poitiers : 1. Ewan (Aus,
Éditions). Lotto-Soudal) ; 2. Bennett (Irl, Deceuninck) ;
3. Wout Van Aert (Bel/JUM) 0 ; 4. Coquard
« Énormément d’émotion » (Fra/VCC) 0 ; 5. Venturini (Fra/ALM) 0…
«Un nom sera sur toutes les lèvres, un vi- Classement général : 1. Roglic (Slo, Jumbo-Visma)
A

sage dans toutes les mémoires », évo- 46 h 15’ 24’’ ; 2. Bernal (Col, Ineos Grenadiers)
quait Christian Prudhomme, le direc- à 21’’ ; 3. Martin (Fra, Cofidis) à 28’’ … ■
jeudi 10 septembre 2020

LE CARNET DU JOUR 13
En vente
Elodie, Alessia, Amandine Weil François, Pierre, Catherine, Sa famille,
ses enfants, ses amis,
Les annonces sont reçues deuils ont la tristesse Caroline et Isabelle, la Communauté de l'Emmanuel

vendredi 11
de faire part du décès de leurs conjointes,
avec justification d’identité vous font part du décès de
Mme Sophie BRISSAUD Camille, Quentin, Marine,

et samedi 12 septembre
du lundi au vendredi Paris (16e). Mathilde, Clara, Louis-Vassili,
survenu le 17 mars 2020. Apolline, Enguerrand, Marie Louise RONDEL
Pierre-Antoine, Louis et Célèste Astyanax, Paul-Eloi,
de 9h à 13h et de 14h à 18h Collet,
« Malou »,
La cérémonie religieuse ses petits-enfants,
(excepté les jours fériés)
ses enfants,
M. et Mme James
sera célébrée en l'église
Saint-Honoré-d'Eylau, les familles Le Pivain et Beaury survenu le 7 septembre 2020.
avec votre Figaro
Angliviel de La Beaumelle, à Paris (16e), le jeudi
et tous les dimanches ses parents, 24 septembre 2020, à 18 heures. ont la tristesse La messe d'action de grâce
Arnaud et Véronique, de vous faire part du décès de pour sa vie donnée aura lieu
de 9h à 13h. Lauraine le samedi 12 septembre,
Angliviel de La Beaumelle, à 14 h 30, en l'église
son frère, sa belle-sœur Anne LE PIVAIN Saint-Gilles de L'Île Bouchard
et sa sœur, Mme Bertrand Faure,
Elles doivent nous parvenir son épouse, née Beaury, (Indre-et-Loire).
et leurs enfants chevalier
Florian et Valentine Faure,
avant 16 h 30 ont la douleur le père Stéphen Faure, de l'ordre national du Mérite,
de faire part du décès brutal de Aurélien et Sophie Faure,
pour toutes nos éditions ses enfants,
Amandine, Colomban, Priscille survenu le 2 septembre 2020,
du lendemain, et Angèle, à l'âge de 81 ans.
Sonia ANGLIVIEL
de LA BEAUMELLE Marthe, Marie, Claire, Agnès Le chancelier d'honneur,
La messe aura lieu
avant 13 h les dimanches. et Côme,
le vendredi 11 septembre, le délégué national,
ses petits-enfants, les Compagnons
à 10 heures, en l'église
survenu le 6 septembre 2020. Saint-Nicolas de Maule. et les maires des communes
vous font part « Compagnon » de
par courriel Un culte d'action de grâce sera du rappel à Dieu de
Selon la volonté de la défunte,
célébré en l'église protestante l'Ordre de la Libération
carnetdujour@media.figaro.fr unie de l'Annonciation, M. Bertrand FAURE son corps sera incinéré
et ses cendres seront déposées
19, rue de Cortambert, président de chambre ont la tristesse
honoraire au columbarium
par téléphone à Paris (16e), de Fontenay-le-Fleury. de faire part du décès, survenu

En couverture
le vendredi 11 septembre, à la cour d'appel de Paris, le mercredi 9 septembre 2020,
chevalier
01 56 52 27 27 à 9 heures, suivi
de l'inhumation au cimetière de l'ordre national du Mérite, Cet avis tient lieu de faire-part. dans sa 101e année, de

Nos escapades
de Saint-Fort-sur-Gironde 4, rue Saint-Martin,
le lundi 7 septembre 2020, Edgard TUPËT-THOMÉ
sur notre site (Charente-Maritime),
dans l'intimité familiale. à Saint-Cloud, à l'âge de 75 ans. 78580 Maule.
grand'croix
www.carnetdujour.lefigaro.fr « Je lève les yeux
vers les montagnes. »
La cérémonie religieuse,
présidée par le père Stéphen,
de la Légion d'honneur,
Compagnon de la Libération,
croix de guerre 1939-1945,
pour prolonger l’été
Psaume 121. aura lieu le lundi 14 septembre,
Tarif de la ligne € TTC : à 14 h 15, en l'église ancien

Enquête
Saint-Clodoald de Saint-Cloud Rennes. Porcaro (Morbihan). du Bureau central
Du lundi au jeudi et sera suivie de l'inhumation de renseignements et d'action
au cimetière de Saint-Cloud. Le comte Jean de Marcellus, et des Special Air Service
25 € jusqu'à 25 lignes
Comment les islamistes
son mari, (BCRA et SAS).
9, avenue du Bois, le comte et la comtesse
23 € à partir de 26 lignes Mme Jacqueline Bernet,
92430 Marnes-la-Coquette. Hubert de Marcellus,

noyautent le service public


son épouse,
Vendredi ou samedi et ses enfants,
le comte et la comtesse La cérémonie religieuse
Olivier de Marcellus, sera célébrée
28 € jusqu'à 25 lignes Pascale Baudot,
le lieutenant-colonel et Mme le jeudi 17 septembre,
Sébastien Jozan, à 10 h 30, en la cathédrale
26 € à partir de 26 lignes Véronique Bernet-Reybier, Vienne (Isère).
le comte et la comtesse
Jean-Christophe Bernet, Saint-Louis des Invalides,

Spécial hommes
Réduction à nos abonnés : Edith Garon, Philippe de Marcellus, Paris (7e).
Laurent Bernet,
son épouse sœur Anne Laure de Marcellus,
nous consulter ses enfants,
ses enfants, Les honneurs funèbres
Catherine Bernet, Charlotte et Fabrice de Reynal,
ses 16 petits-enfants
Les lignes comportant des
Jacques Baudot,
sa belle-fille et son gendre,
Antoine et Christine Garon,
Philippe et Hélène Garon,
ses enfants,
et son arrière-petite-fille
militaires lui seront rendus
à l'issue de la cérémonie. Chic, sportif, décontracté :
caractères gras sont facturées
sur la base de deux lignes ;
ses petits-enfants
et arrière-petits-enfants,
ses 12 petits-enfants
font part du rappel à Dieu de
font part du rappel à Dieu de la
notre vestiaire idéal
les effets de composition les familles Bernet, Chauvet, Olivier GARON comtesse
sont payants ; Desvignes, Dubost et Bertrand
Jean de MARCELLUS
née Dominique Rouyer,
condoléances
le 7 septembre 2020.
chaque texte doit comporter ont la grande tristesse
un minimum de 10 lignes. de vous faire part du décès de La cérémonie religieuse
sera célébrée en la cathédrale le 8 septembre 2020,
Saint-Maurice, à Vienne, dans sa 78e année. L'Association Claude Erignac
Dominique Erignac,
Reprise des annonces sur : Me Pierre BERNET le vendredi 11 septembre 2020,
La messe d'À-Dieu ses enfants,
notaire honoraire, à 14 h 30.
www.carnetdujour.lefigaro.fr sera célébrée Christophine
chevalier et Charles-Antoine,
le samedi 12 septembre,
de l'ordre national du Mérite, et l'ensemble de ses membres
www.dansnoscoeurs.fr professeur émérite
à 10 h 30, en l'abbatiale
Notre-Dame-en-Saint-Mélaine
de la faculté de droit de Dijon, Soustons (Landes). s'associent
de Rennes.
à l'hommage rendu à
Béatrice Gizard, L'absoute aura lieu à 15 heures,
survenu le 8 septembre 2020, née Desfriches Doria, en l'église de Porcaro,
entouré des siens,
commémoration dans sa 95e année.
son épouse, suivie de l'inhumation
au cimetière de Porcaro.
Antoine RUFENACHT
Jean-Baptiste Gizard,
La cérémonie religieuse sera Gratiane et Arnaud Eissautier, disparu le 5 septembre 2020.
Le Consistoire central célébrée le lundi 14 septembre, Vincent Gizard,
et le à 15 h 30, en l'église ses enfants, Antoine Rufenacht a été
Consistoire de Paris
rappellent que la
de Romanèche-Thorins
par le père Michel Desvignes,
son cousin.
Pierre-Jules et Marie Eissautier,
ses petits-enfants,
Bordeaux (Gironde).
le président fondateur
de l'association et en était
le président d'honneur.
Spécial accessoires
cérémonie des déportés L'inhumation aura lieu
le même jour,
ont la tristesse de faire part
du rappel à Dieu de Mlle Julie Maurange,
sa fille,
Par son soutien fidèle,
sa présence et son intelligence Une folle envie
de fantaisie
rare, Antoine Rufenacht
sera célébrée le dimanche à 17 heures, au cimetière Patrice GIZARD M. et Mme Aurélien Serre,
a permis que perdure
13 septembre 2020, à 10 heures, de Romanèche-Thorins. sa fille et son gendre,
le souvenir de son ami
dans la grande synagogue, le 5 septembre 2020. Jacques et Bianca,
Claude Erignac,
44, rue de la Victoire, Paris (9e), Fleurs naturelles uniquement. ses petits-enfants,
préfet de Corse,
La cérémonie religieuse assassiné le 6 février 1998.

Tendances
en présence La famille tient à remercier sera célébrée en l'église Mme Jacqueline Laffort,
des plus hautes autorités chaleureusement Saint-Pierre de Soustons, M. et Mme
La disparition
civiles, religieuses, militaires de son accompagnement le vendredi 11 septembre, Dominique Maurange
d'Antoine Rufenacht
et leurs enfants,
Cheveux :
et des anciens déportés. l'équipe soignante à 15 heures. est une perte irréparable
du centre hospitalier les familles Maurange, Picot
pour l'association
de Thoissey, Beatrice.gizard@orange.fr et Laffort
qui voit ainsi s'effacer

communications
ainsi que toutes les personnes
qui s'associeront à sa peine. font part du rappel à Dieu de
sa figure tutélaire.
on change tout !
L'association et ses membres
Cet avis tient lieu de faire-part. M. Patrick MAURANGE adressent à
Gérard Guilhemsans, consul du Burkina Faso
Liselotte, son épouse,

Rencontres
son époux, à Bordeaux,
L'Institut chétiens d'Orient ses enfants
vous propose des cours publics et l'ensemble de sa famille,
Marie-Françoise et Bernard le 8 septembre 2020,
et des cours en ligne toutes leurs condoléances
Guilhemsans-Cabal, à l'âge de 77 ans, à Bordeaux,
en partenariat avec
l'Œuvre d'Orient : Fontainebleau. les docteurs
Marie-Odile et Bernard
muni des sacrements
de l'Église.
et leur affection.
Emmanuel Carrère,
- Islam et christianisme ;
- La pensée chrétienne
au Liban ;
Daniel Raymond,
Sylvie Raymond
et Nino Raymond,
Guilhemsans-Vendé,
ses filles et leurs conjoints, La cérémonie religieuse
sera célébrée en l'église
Emmanuel Mouret…
- Patrologie orientale ; son fils, sa belle-fille sa petite-fille,
ses quatre petits-fils
Notre-Dame-des-Flots, remerciements
Les éditions du Figaro
- Géopolitique des chrétiens et son petit-fils, au Cap Ferret (Gironde),
Robert et Irène Boulloche, et leurs conjointes le samedi 12 septembre 2020,
d'orient.
Jacques et Elisabeth Boulloche, à 10 h 30.
Agnès Boulloche (†), ont la grande tristesse
Renseignements : www.institut
ses beaux-enfants, de vous faire part du décès de M. René Houssay,
chretiensdorient.com
téléphone : 01 45 48 54 46, le capitaine de vaisseau (e.r.)
contact@institutchretiens Roxane, Romain, Inès et Rémy Odile GUILHEMSANS et Mme Jean-Christophe Vié,
dorient.com Vergara, M. et Mme Jean d'Arras,
Cédric, Sandrine, Pierre, survenu à l'âge de 91 ans. M. et Mme Thierry Psaume, M. Jean-Michel Houssay,
Pauline, Margot ses parents,
de la Hogue Boulloche, La cérémonie religieuse très touchés
Un souvenir inoubliable ! Malvine, Louis, Charles,
André et Hélène Boulloche,
sera célébrée
le vendredi 11 septembre 2020,
Albane et Arnaud,
Charlotte et Florent,
des marques de sympathie
qui leur ont été témoignées
Nicolas, Martin et Sonia à 10 h 30, Raphaëlle et Thomas, lors du rappel à Dieu de
Publiez l’annonce Boulloche,
Guillaume, Christelle,
en l'église Saint-Benoît
d'Issy-les-Moulineaux.
ses sœurs et beaux-frères,

Pierre et Alice Matthey-Persin, Anatole et Gabrielle, Mme René HOUSSAY


de sa naissance dans Célia, Jeanne et Juliette Elle sera inhumée
dans le caveau familial,
son neveu et sa nièce, née
Jacqueline Besseyre des Horts,
Matthey,
Julie, Swann et Marlowe à Mont-de-Marsan (Landes). M. Robert Psaume,
Lipinsky, son grand-père,
sa grande famille recomposée, mog.vende@gmail.com vous prient de trouver ici,
fam.cabal@orange.fr ont la tristesse de faire part leurs sincères remerciements.
et toux ceux qui l'ont aimée du décès accidentel de

ont la douleur Frédérique PSAUME


de vous faire part du décès de Ses enfants,
M. Emmanuel Metge,
Mme Laurence Metge,
rappelée à Dieu,
le 6 septembre 2020,
souvenirs
Odile, Charlotte BOULLOCHE ses petits-enfants à l'âge de 41 ans.
veuve de
André Boulloche
et toute sa famille
La cérémonie religieuse Fig Mag Jeux : 100% Laclos
© shutterstock

fille de ont la tristesse sera célébrée le samedi En ce quinzième anniversaire


Charles Pathé de vous faire part du décès de 12 septembre, à 11 heures,
en l'église Sainte-Odile,
du rappel à Dieu de
volume 26
M. Raymond METGE Paris (17e).
...et recevez survenu à Fontainebleau,
dans sa 99e année. le 6 septembre 2020, L'inhumation aura lieu
Ghislaine DHERS-MÉLOT
En vente actuellement
Le Figaro gracieusement à l'âge de 83 ans. le lundi 14 septembre, à 16 h 30,
pendant 3 mois L'inhumation aura lieu
le lundi 14 septembre 2020, Une cérémonie aura lieu le
au cimetière Port Maria
de Saint-Gildas-de-Rhuys
disparue le 10 septembre 2005, En vente chez votre marchand de journaux
Tél. 01 56 52 27 27
carnetdujour@media.figaro.fr
à 11 h 30, au vieux cimetière
de Vincennes,
lundi 14 septembre, à 10 heures,
au crématorium du cimetière
(Morbihan). ceux et celles qui l'ont connue
et aimée auront une pensée et sur www.figarostore.fr
1, rue de Fontenay. du Père-Lachaise, à Paris (20e). Cet avis tient lieu de faire-part. particulière pour elle.
jeudi 10 septembre 2020 LE FIGARO

14 CHAMPS LIBRES
RÉCIT

« Charlie » : quand l’onde de choc


du massacre atteint les assises
À la fois victimes et témoins,
les rescapés des attentats
de janvier 2015 livrent
au procès des récits
d’une grande puissance.
Ils compensent
les faiblesses de cette
audience « historique ».

Stéphane Durand-Souffland
sdurandsouffland@lefigaro.fr

I
ls ont oublié quelques détails, mais les survi-
vants de l’attentat du 7 janvier 2015 dans les
locaux de Charlie Hebdo se souviennent pré-
cisément de la place qu’occupaient les uns et
les autres autour de la table. Chérif Kouachi
va surgir dans un instant, mais jusqu’au pre-
mier coup de feu tiré au nom d’« al-Qaida au
Yémen », l’équipe débat et chahute en mangeant des
biscuits. Ultime cène anticléricale. Dernier repas
avant le carnage. Avant le silence qui pue la poudre
et le sang.
Qu’a pensé Ali Riza Polat des photos de la tuerie,
projetées lundi dans des assises de Paris pétrifiées ?
Nul ne le sait : la question ne lui a pas été posée. Cet
accusé est pourtant le seul qui réponde de « compli-
cité » pour les tueries islamistes de janvier 2015. Cel-
les de son ami Coulibaly, assassin d’une policière et gagement religieux est séparé de l’étude de la per-
massacreur de l’Hyper Cacher de la porte de Vincen- sonnalité des accusés. Ce sujet sera abordé au mo-
nes, et celles des frères Kouachi, qui ont fait douze ment de l’examen des faits. Autrement dit, la foi
morts dans le 11e arrondissement de Paris. Tous trois devient une pièce à conviction. Passe encore quand
ont été tués par les forces de l’ordre. Ali Riza Polat l’accusé revendique une vision et une pratique rigo-
encourt la perpétuité. Mais la cour, qui a jugé utile de ristes de l’islam comme, par exemple, Abdelkader
diffuser les images insoutenables des cadavres Merah (condamné en appel à trente ans de réclusion
amoncelés et des crânes fracassés par les balles de en tant que complice de son frère Mohamed). Mais
kalachnikov (nos éditions du 8 septembre), n’a rien à lorsque les intéressés non seulement nient un quel-
lui demander. conque endoctrinement mais, comme ici, affichent
La boucherie de Charlie, hélas, est entrée dans des styles de vie résolument païens (drogue, alcool,
l’Histoire. L’institution judiciaire voudrait que le jeux, sexe…), le cantonnement artificiel de la ques-
procès, aussi soit « historique » - ce sont ses mots. Il tion religieuse à un stade ultérieur compromet la
s’est ouvert le 2 septembre, sera filmé intégralement, fluidité des débats.
mais montre ses limites dès les premiers jours. Sur les Le président peine à structurer une audience
quatorze accusés, trois sont en fuite ou morts en Sy- « historique » dans laquelle l’émotion brute semble
rie, neuf répondent d’association de malfaiteurs ter- vouée à combler des faiblesses dans les charges.
roriste criminelle, passible de 20 ans de réclusion, un Régis de Jorna a aussi du mal à imposer son autorité.
d’association de malfaiteurs « simple », passible de Peut-être parce qu’il en a peu, ce qui se voit notam-
10 ans de prison et le dernier, donc, de complicité. ment pendant les controverses oiseuses sur le port rédigeait pour Charlie des chroniques sur le tribunal
du masque à l’audience. Ou, plus grave, quand des prud’hommes. J’ai fait oui de la tête. Je n’ai pas eu
Les onze plaident voyous M. Polat et son conseil, Me Isabelle Coutant-Peyre, le temps de lui répondre que j’étais née au pied d’un mi-
Afin d’accréditer le caractère « historique » des dé- interviennent hors de propos. Ainsi, lorsque l’avoca- naret, pas loin du Yémen (à Djibouti, NDLR), que j’en-
bats, le procureur national antiterroriste en personne te « [se] demande de quel côté est le terrorisme » en tendais chaque jour l’appel aux cinq prières. »
était monté au créneau. Interrogé sur l’absence des réaction à un propos de la partie civile, n’entend-on Ces revenants font même jaillir des sourires furtifs
auteurs des crimes, Jean-François Ricard expliquait, pas le président la rappeler sinon à l’ordre, du moins dans les assises qui sanglotent en les écoutant, quand
le 31 août, sur Franceinfo : « On attribue beaucoup trop à la délicatesse. ils reviennent sur les qualités esthétiques et gustati-
de poids à la présence indispensable des auteurs directs ves des « gâteaux marbrés », l’hilarité de Cabu à qui
dans le box des accusés (…) Soit ils restent silencieux, Mémoire d’oubliés des amis viennent d’offrir un jambon, la dernière
soit ils se bornent à des dénégations, soit ils font des M. de Jorna pose des questions filandreuses, ponc- blague grivoise de Charb, à partir du mot « resu-
provocations. La plupart du temps on n’en sait rien de tuées de « je dirais » intempestifs, dont on finit par cée ». Tous se gondolaient quand Chérif Kouachi a
plus. » En quoi cette singulière conception du procès oublier le sens quand, enfin, il les termine. Une fois cru assassiner la liberté.
pénal ne s’appliquerait-elle pas aux seconds cou- les réponses livrées, il lâche : « bien », comme soula- Le procès est aussi l’occasion de découvrir que
teaux ? L’étude de la personnalité des onze accusés, gé d’avoir obtenu quelque chose, et se lance dans un certains employeurs ont licencié des salariés qui,
en qui l’accusation voit les membres d’un groupe de autre labyrinthe interrogatif. Il ne trouve pas non traumatisés par ce qu’ils avaient vu, n’étaient plus
soutien logistique monté autour d’Amedy Coulibaly, plus les formules appropriées quand la déposition assez productifs. Ils travaillaient dans des bureaux où
donne raison à M. Ricard : tous se « bornent à des dé- d’une victime s’achève après avoir plongé les assises les tueurs avaient fait irruption avant de localiser
négations » quant à leur participation éclairée à des dans un silence de sépulcre, et qu’il lui incombe de leur cible. « On a voulu prévenir Charlie, mais on
actes terroristes, l’un (Ali Polat) fait « de la provoca- relancer les débats. Son premier assesseur, Stéphane n’avait pas leur téléphone », se désole Mme G., licen-
tion ». Traduction du point de vue de la défense : ils Duchemin, fait figure de vice-président. Lui-même ciée en octobre 2015, à 58 ans. Mme C. a été congédiée
nient toute implication dans les faits terroristes. De gauche à droite et de haut en bas, les accusés rompu à la conduite des assises, il se voit confier une parce qu’elle n’avait « plus la niaque ». « Je me sens
Les accusés offrent, pour la plupart, des profils de dans le box ; Simon Fieschi, webmaster de Charlie partie des interrogatoires qu’il mène d’une voix honteuse d’être mal, par rapport aux vraies victi-
délinquants d’habitude, pas d’islamistes radicaux. Hebdo, et le journaliste Fabrice Nicolino, blessés lors sourde, à laquelle le masque confisque son peu de re- mes », déclare-t-elle. Mme S., alors cadre dirigeante,
Plus la cour ou le ministère public insistent sur leurs de l’attaque ; la dessinatrice Coco, mimant la scène lief. M. Duchemin paraît enclin à coller aux pièces se trouvait dans l’immeuble ce 7 janvier, pour un
casiers fournis, plus ils nourrissent leur système de où elle se réfugie sous un bureau au moment écrites, alors qu’aux assises l’oralité doit primer. rendez-vous professionnel. Minée par le stress post-
défense : les onze plaident voyous. Pas barbus : tous de la tuerie, et Sigolène Vinson, la chroniqueuse Il est, bien sûr, trop tôt pour tirer des conclusions traumatique, elle sera poussée vers la porte de son
sont rasés de près et condamnent sans tergiverser les judiciaire, épargnée par Chérif Kouachi. d’un procès qui doit durer jusqu’au 10 novembre. Il entreprise - « avec mon accord », affirme-t-elle. Et
DESSINS BENOIT PEYRUCQ/AFP
crimes de MM. Kouachi et Coulibaly. Les rodomon- ne sera de toute façon pas vain. Pour rappeler que la M. T. : deux ans d’arrêt de travail. Pas un mot de sou-
tades d’Ali Polat empruntent au registre habituel des menace islamiste plane toujours. Mardi, Coco, dessi- tien de sa hiérarchie. Une seule question : « Toujours
truands, pas à celui des prédicateurs. Que savaient- natrice à Charlie, terminait sa déposition par ces motivé ?» Licencié, lui aussi.
ils, ces individus qu’on juge, des projets du fanatique mots : « Ici, c’est la loi des hommes qui s’impose, pas Une occasion, enfin, de raviver la mémoire
Coulibaly rallié à l’État islamique, auquel ils ont, se- celle de Dieu. Les coupables, ce sont les terroristes isla- d’oubliés. Qui se souvenait que Frédéric Boisseau,
lon l’accusation, apporté un soutien logistique ? mistes, les Kouachi et ceux qui les ont aidés. Mais aussi responsable de la maintenance de l’immeuble, fut le
Comme dans tous les procès de terrorisme, sans ceux qui ferment les yeux devant l’islamisme, ceux qui premier mort du 7 janvier ? Son collègue Jérémy G.
jurés populaires, s’applique une règle bizarre : l’en- baissent leur froc devant une idéologie. » lui a rendu, mardi, un de ces hommages que seuls les
La première semaine a permis aux survivants de vrais amis peuvent rendre, et que seuls suscitent les
donner une leçon de résilience et de résistance. types bien. « Frédo », à n’en pas douter, était un
Aucun ne joue les héros, ni n’excite la haine. Riss, type bien, que les Kouachi tuent parce qu’ils sont
On attribue beaucoup trop de poids à la présence Coco, Sigolène Vinson, Laurent Léger et les autres énervés de ne pas trouver les bureaux du journal :
ont prouvé qu’on pouvait se relever d’une telle « Un mec est entré en hurlant Charlie et il a tiré,
indispensable des auteurs directs dans le box épreuve. Féroces, lucides, ces témoins-victimes sont raconte Jérémy G. J’ai crié : On est de la maintenance,
toujours Charlie, même ceux qui n’y travaillent plus. ça m’a sauvé.» « Frédo » se vide de son sang qui
des accusés (...) Soit ils restent silencieux, soit ils se Ils ne cachent rien de leurs faiblesses pendant la brè- forme « une flaque phénoménale ». Il dit à Jérémy :
ve (1 minute et 48 secondes) fusillade. Sigolène Vin-
bornent à des dénégations, soit ils font des provocations. « Appelle Catherine » (sa compagne). Puis : « Dis à

»
son, par exemple, qui s’avoue « désolée » d’avoir, un mes enfants que je les aime. » C’est fini. « Je l’ai
La plupart du temps on n’en sait rien de plus bref instant, cru que Chérif Kouachi avait jeté sur pris dans mes bras et je l’ai serré très fort, reprend
A

elle, en l’épargnant, un regard « doux ». « Il m’a dit Jérémy G. Mon doigt est entré dans le trou laissé par la
JEAN-FRANÇOIS RICARD, PROCUREUR NATIONAL ANTITERRORISTE , LE 31 AOÛT, SUR FRANCEINFO de lire le Coran, poursuit l’avocate de formation, qui balle en sortant par son dos. » ■
jeudi 10 septembre 2020

CHAMPS LIBRES
LE FIGARO

IDÉES 15

Un professeur audacieux, mais pas trop !


notre nouveau Philippe Muray. Il n’est bien que les mots interdits (politique des plus efficiente. Thèse séduisante intel-
Une analyse féconde CHRONIQUE
qu’un modeste économiste, semble-t-il
plaider. Humilité fort louable à l’heure
revenus, politique budgétaire) ou hon-
teux (déficits, dettes) ont des consé-
lectuellement mais qui rencontre tou-
jours le même obstacle dans l’opposi-
de la novlangue Éric Zemmour
ezemmour@lefigaro.fr
des « toutologues » qui parlent de tout
sans rien savoir. Mais humilité qui est
quences politiques indéniables. Il se
moque avec une rare efficacité des ex-
tion des pays du Nord et en particulier
de l’Allemagne. Et en attendant d’at-
technocratique aussi une manière de « rester dans sa pressions à la mode dans les cercles teindre cette chimère, on a laissé filer la

C
zone de confort », comme on dit technocratiques et médiatiques comme souveraineté nationale, la seule qui per-
et médiatique.

aujourd’hui. l’emblématique « réforme structurelle : met de protéger les peuples.
est le livre qu’on atten- Toutefois, quand on ravale notre le joli nom donné à la baisse des protec- Peu à peu, cependant, notre auteur
Dommage dait. Le livre qu’on a eu frustration et qu’on poursuit la lecture, tions (…) si vous voulez que le pays de- laisse lui aussi filer son sujet. Le livre

que la salubre
envie d’écrire cent fois. on est récompensé. Fitoussi est un des vienne plus riche, il faut accepter de vous s’éloigne de la novlangue contempo-
Le livre qu’on a eu tort de meilleurs économistes français, proche appauvrir individuellement ». La no- raine et se réduit à un (brillant) ouvrage

déconstruction se remettre au lendemain.


Tout était bien en place.
des plus grands Nobel américains, une
star en Italie. C’est un économiste key-
vlangue européenne est un terreau iné-
puisable de sarcasmes : « On ne dit pas
d’économie. Fitoussi se fait lui-même
piéger par la novlangue antiraciste
limite à l’économie. Le titre était joliment tiré d’une célèbre
chanson d’Alain Souchon, Foules senti-
nésien qui n’est pas en odeur de sainteté
dans notre pays où la doxa néoclassique
politique de demande mais partage du
risque. On ne dit pas financement moné-
quand il évoque la médiocre réaction
des Européens à la crise de 2008 qui, se-
mentales. On fredonnait déjà : règne sans partage. Satisfaction intel- taire de la dépense publique mais quanti- lon lui, « a le plus désenchanté l’Europe
« On nous fait croire lectuelle du chroniqueur : l’ouvrage de tative easing. » et qui nous fait assister aujourd’hui im-
que le bonheur c’est d’avoir Fitoussi semble répondre point par L’obstination de nos gouvernants de- puissants, au délabrement de nos démo-
de l’avoir plein nos armoires point au plaidoyer néoclassique de notre puis au moins Alain Juppé en 1995 à ne craties, au retour du racisme, de la vio-
dérisoires de nous dérisoires car… » auteur de la semaine dernière. Un seul voir dans leurs échecs que des « erreurs lence vis-à-vis de l’étranger et de
L’auteur nous mettait d’emblée sous exemple : lorsque le libéral néoclassique de communication » ne prouve qu’une l’immigré ». On a envie de lui demander
les auspices de George Orwell : 1984 et seule chose : « C’est où diable a-t-il vu la violence vis-à-vis
« COMME sa novlangue, prévisible mais incon- que l’on est incapable de l’étranger et de l’immigré ? En re-
ON NOUS PARLE »
Jean-Paul Fitoussi.
LLL.
tournable tutelle. Pour la bonne bouche,
il ajoutait la phrase de Wittgenstein :
« Les limites de mon langage signifient
« Fitoussi se moque avec une rare
efficacité des expressions à la mode
d’envisager que la
mesure proposée
puisse être mauvaise
vanche, tout le monde a vu la violence
qui caractérise les sociétés multicultu-
relles marquées par une immigration
188 p. 17,50 euros les limites de mon univers.» dans les cercles technocratiques en elle-même. » No- incontrôlée.
Et puis, page 23, c’est la douche froi- et médiatiques comme l’emblématique tre économiste dis- Fitoussi paie alors son enfermement
de. On lit : « Il y a les règles compas-
sionnelles (politiquement correctes), qui
contribuent à ségréguer la société en
« réforme structurelle » » tingué n’est dupe de
rien, ni de l’éloge de
la compétitivité qui a
dans l’économicisme. Tout n’est pas ré-
ductible à l’économie. Il y a aussi - il y a
d’abord - les relations entre les hom-
autant de groupes de victimes. Et il y a les dénonçait le poids des prélèvements fait que « nos travailleurs paient le plus mes, et les relations entre les hommes et
règles du second type, politiquement cor- obligatoires, et en particulier, notre re- lourd tribut à l’enrichissement du les femmes, la vie en société, la peur du
rectes aussi, mais plus impératives, qui cord du monde dans les prélèvements monde » ni de la mondialisation qui ne lendemain, pour les individus, mais
disciplinent le langage pour que la criti- sociaux (31 % du PIB), Fitoussi lui ré- « fut pas heureuse », ni de la concurren- aussi pour les « chers et vieux pays », le
que de l’action publique perde de son pond à distance que nos « prélèvements ce « faux nez des monopoles mondiaux destin des peuples et des nations.
autorité. » Et en note de bas de page sociaux sont les plus élevés du monde car des grands groupes », en particulier les Fitoussi le sait mieux que personne,
accolée au mot victimes on voit : « Nous la part mutualisée (financée publique- fameux Gafam, ni de la doxa libre- d’ailleurs, lui qui plaide depuis des an-
n’en parlerons pas ici. » ment) de nos dépenses sociales est plus échangiste et concurrentielle de la nées avec son ami américain Joseph
Déception, désillusion, frustration. élevée qu’ailleurs ». Et d’ajouter aussitôt Commission européenne, qui est l’anti- Stiglitz, pour qu’on prenne en compte à
Les féministes, les antiracistes, les éco- que les « dépenses de santé en proportion thèse de la souveraineté tant célébrée côté des éléments quantitatifs, la notion
logistes, les décoloniaux, les LGBT (et du PIB sont de 17 % aux États-Unis depuis l’épidémie de coronavirus. La qualitative de « bien-être » dans le cal-
XYZ…) tous ceux dont le génie (du mal) contre 11,5 % en France ». souveraineté peut être nationale ou cul des richesses nationales des pays.
sémantique nous pourrit la vie échap- Fitoussi le keynésien est fort alerte européenne. Fitoussi nous doit une suite. Il nous
peront donc pour cette fois à la guillo- quand il s’agit de démolir la « novlan- Fitoussi plaide pour une souveraineté doit un tome 2. Il nous doit une revan-
tine. Jean-Paul Fitoussi renonce à être gue » libérale et néoclassique. Il montre européenne, afin de rendre la zone euro che. Au travail, Jean-Paul ! ■

Dévergondages philosophiques
Son livre dévoile, exhibe, le lien de ver sa voie. Il lui proposa un emploi de morale kantienne de l’intention, est une
L’académicienne TÊTE À TÊTE cause à effet entre les émois du moi le dactylo. La féministe qu’elle était ne bêtise, et elle a bien raison de sauver le
Charles Jaigu plus intime et les généralisations de sa donna pas suite. Elle avait d’autres am- règne ambigu des apparences.
publie une pétillante cjaigu@lefigaro.fr pensée la plus sérieuse. Elle a trouvé les bitions. Elle devint helléniste et philolo- Mais, évidemment, il y a des risques à
vingt anecdotes d’une vie qui ont décidé gue. Et, en effet, elle a aimé suivre avec casser du sucre sur les universaux. C’est
autobiographie

C
de sa manière de penser. Ce n’est pas si « l’acribie d’une limace myope » la longue ce qu’a adoré faire sa génération formée

où la mort côtoie évident, et c’est un jeu que chacun d’en- histoire des mots copiés et recopiés. Elle à l’école du soupçon. Le « d’où parles-

«
ela me donnera l’occa- tre nous devrait faire pour lui-même. en a déduit une philosophie de la traduc- tu ? » est un acide corrosif. Cette seule
le bonheur, sion d’acheter
Figaro ! », nous dit-elle
Le « De l’anecdote à l’idée », dit-elle en in-
troduction. À vrai dire, elle réussit à re-
tion, bien nécessaire aujourd’hui pour
nous émanciper du globish omnipotent,
question domine plus que jamais l’uni-
versité américaine et bientôt européen-
où la philosophe au moment de nous sé-
parer, en s’enquérant du
prendre avec désinvolture et alacrité la
partition française en matière de philo-
de la langue anglaise qui aujourd’hui
s’impose comme la seule langue possible
ne. Homme, femme, république. Autant
de créations du mâle blanc. Sa classe, son
frondeuse s’émancipe jour de la publication de
cette chronique. Cet aveu est aussitôt re-
sophie : penser depuis le sujet et ce qu’il
ressent, et non à partir des seules idées.
des congrès savants.
De ce joyeux chaos émerge donc une
genre lui interdisent désormais
« de l’ouvrir », car sa vérité est toujours
de la loi de l’un et du lativisé : « Je ne lis plus la presse, je n’ai pas
le temps. » Ne lui en tenons pas rigueur,
Chez Montaigne, Descartes, Rousseau,
Alain, Bergson, Merleau-Ponty, etc., la
pensée et une politique. Un éloge du
multiple et une méfiance à l’égard de
la fausse monnaie de ses intérêts. La Ré-
publique ? Elle est suspecte, machiste,
vrai. Heureusement, car c’est dit sans mauvaises intentions.
Barbara Cassin dit beaucoup de choses sur
philosophie s’épanouit dans l’incarna-
tion de son questionnement. Elle préfère
l’un. Barbara Cassin n’aime pas qu’on
enferme le langage dans le carcan de la
néocolonialiste. L’art ? Idem. L’histoire
et la philosophie ? Cela va sans dire.
avec mesure. elle, ses goûts et ses idées, dans son
« autobiographie philosophique » (c’est le
chercher une méthode - un chemin - et clarté. Elle se débat contre l’axiome
d’Aristote qui proclame dans sa Méta-
Qu’en pense Barbara Cassin quand nous
l’interrogeons, entourée des tableaux
elle peine à bâtir un système. Les événe-
sous-titre). Elle le fait sans compter, mais ments d’une vie deviennent des idées physique que « signifier une chose, c’est qu’elle a peints ou de ceux que ses pa-
en bonne conteuse. Elle aime nager à con- générales. Nous avons, en philosophie signifier une seule chose, la même pour rents ont peints ? Elle ne se laisse malgré
tre-courant. « Votre livre vous ressemble, il française, du mal avec les systèmes en vous et moi ». Elle trouve un peu fort de tout pas rejoindre par la cohorte hystéri-
est séduisant et horripilant », lui a écrit un apesanteur. En dehors d’Auguste Comte, café qu’il mise tout sur cette seule fonc- que des déboulonneurs, des effaceurs,
de ses collègues du Quai Conti. La neuviè- on en cherche. Et Barbara Cassin tion cognitive du langage, alors qu’il y en des rectificateurs de la pensée devenue
me femme académicienne, jadis très bo- théorise fort bien son antipathie pour les a tant d’autres - poétique, pragmatique, infréquentable du vieil Occident. Elle ar-
hème - son joli petit jardin de la rue Mouf- systèmes. psychanalytique… -, et elle refuse qu’il rête les ménades enragées : « Ceux qui
fetard l’est encore -, embrasse les us et Tout est donc dans l’anecdote : les dénie à ceux qui ont un autre usage de la jettent à la figure leurs vérités sont nuls et
coutumes de la « Vieille Dame » avec bon- couches de son fils, sa famille juive qui langue le droit d’appartenir au cercle de non avenus », nous dit-elle. « Il suffit d’un
ne humeur depuis qu’elle en a rejoint les nous rappelle Emmanuel Berl, le sein ca- l’humanité. Qu’il s’agisse des fous, des peu de bon sens pour ne pas se laisser
pompes, en octobre dernier. « J’ai passé ressé par René Char, ses infidélités, la étrangers ou des poètes. « Aristote nous prendre au féminisme extrême ou au dé-
l’âge, à 72 ans, d’en découdre avec les insti- rencontre avec Heidegger, dont on ne dit qu’ils sont comme des plantes », s’in- colonialisme radical. Je ne veux pas qu’on
tutions, et surtout je n’ai que de bonnes cho- savait pas à l’époque à quel point il avait digne-t-elle. Bon, Aristote était de droi- déboulonne la statue de Colbert, je suis
ses à dire, j’y ai rencontré une générosité et sucé le lait du nazisme, l’agonie émou- te. Il traçait des lignes de démarcation. d’accord en revanche pour qu’on fasse un
une courtoisie qui sont incroyables, depuis vante de son mari. Ou ce jour où Barbara, Cassin est de gauche, elle préfère se te- pas de côté, qu’on dise : il a fait ceci et cela.
la personne qui ouvre la porte jusqu’à la se- arrière-petite-nièce de René Cassin, lui nir de l’autre côté de la frontière. Elle À vrai dire, il n’a pas écrit le “code
crétaire perpétuelle (Hélène Carrère d’En- rendit une visite de jeune fille pour voir si renverse la proposition : c’est être fou noir”, etc. » La Grèce, école de la mesu-
causse, NDLR). » le grand homme pouvait l’aider à trou- que de ne donner « qu’un seul sens à cha- re, a inventé la dialectique de l’un et du
que mot ». L’équivoque règne dans la multiple, de la règle et des cas parti-
langue, et « l’original est infidèle à la tra- culiers. Finalement, le règne du multiple

« àCeux qui jettent


la figure leurs
duction ». Il faut sans cesse traduire,
d’une langue à l’autre, et à l’intérieur de
chaque langue, il faut sans cesse réexpli-
n’est pas meilleur que la loi de l’un. Assi-
gner chacun à sa tribu ne vaut pas mieux
que de nous mettre tous à la même en-
vérités sont nuls quer, et donc traduire encore. Elle n’a seigne. « Compliquer l’universel, ce n’est

et non avenus
BARBARA CASSIN
» pas tort non plus. Vertige.
Comment réconcilier Aristote et
Cassin ? Parménide et Héraclite ? Faut-il
pas en finir avec lui. » Elle n’a pas la dent
si dure, et tout est bien qui finit bien. ■

que nous retournions à la source du dé-


bat sur l’un et le multiple ? C’est ce à quoi
JEAN-CHRISTOPHE MARMARA/LE FIGARO

elle nous invite. Pour faire très vite, on


dira que la gauche a une préférence pour
le multiple, la droite pour l’un. Séparez LE BONHEUR,
l’un du multiple, et vous avez la dicta- SA DENT DOUCE
ture. Séparez le multiple de l’un, et vous À LA MORT
avez l’anarchie. Barbara Cassin a le talent Barbara Cassin,
de rendre désirable le relatif et le compa- Éditions Fayard,
ratif, plutôt que l’absolu et l’universel. 200 p., 20 euros
Dans son viseur, bien plus qu’Aristote, il
y a l’impératif moral kantien. Encore un
A

traceur de frontières, celui-là. L’impos-


sibilité du mensonge, commandée par la
jeudi 10 septembre 2020 LE FIGARO

16 CHAMPS LIBRES
DÉBATS

En France, la stratégie de lutte contre


le Covid-19 doit être définie d’urgence

D
+ » Lire aussi PAGES 2 À 4
epuis un mois, le nombre
de cas de Covid-19 est en
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur » Beaumarchais

hausse. Cependant, cette


emblématique ou psychologique
ou pédagogique, dont le but principal est
de faire rentrer le port du masque dans le
Une troisième stratégie pourrait
se définir par un contrôle de l’épidémie
visant à ne pas saturer le système
Ce n’est donc pas le nombre de tests
qui compte, mais de savoir si ceux qui
doivent être testés le sont et si les
épidémie n’est pour le hospitalier. Dans cette stratégie,
domaine du réflexe et ainsi éviter les oublis conséquences d’un test positif sont
moment pas de la même lors du retour en intérieur. On peut aussi les mesures à prendre seraient pilotées gérées en temps et en heure. Ce choix
nature que celle qui a frappé penser que cette mesure offre une garantie au niveau départemental ou régional découle d’une doctrine qui fait défaut
la France en mars-avril dernier : il lorsqu’on se retrouve dans des rues en fonction de la pression locale sur pour l’instant.
s’agissait alors d’une épidémie générant commerçantes très fréquentées. le système de soins et pourraient passer Une autre lacune de la réponse actuelle
de nombreux cas hospitalisés, alors qu’à Si ce sont ces arguments qui ont motivé par des épisodes de confinement, mais à l’épidémie est le manque de débat
l’heure actuelle, si le nombre de cas par la décision, alors cela mériterait d’être localisés aux bassins d’affluence des dans le choix des orientations à prioriser
semaine est du même ordre de grandeur clairement dit. À défaut, elle est perçue structures de soins sous pression. dans un contexte d’incertitudes
qu’en mars dernier, le nombre de cas comme autoritaire, dénuée de justification Enfin, une quatrième et dernière scientifiques.
graves est bien en deçà. scientifique et infantilisante. Cela peut stratégie pourrait reposer sur la maîtrise Nous avons mentionné la stratégie
Il est toutefois clair que le virus circule alimenter un mouvement d’opposition de la circulation du virus pour la maintenir éventuelle visant à protéger les personnes
activement et que si cela n’est pas qui va croissant. à bas niveau, avec un niveau de vulnérables par un confinement ciblé
contrôlé, il finira par atteindre des Au-delà du cas du masque, c’est en surveillance et de réactivité permettant sur cette seule population. Si un tel
personnes à risque élevé de complications. réalité la stratégie sanitaire dans son de gérer très rapidement les clusters par choix était fait, où placer le curseur
Cette situation nécessite donc une réponse ensemble qui mériterait d’être clarifiée. le traçage des cas contacts, leur dépistage entre une position autoritaire, avec
sanitaire forte. On pourrait à l’heure actuelle envisager et leur isolement en cas de test positif. d’éventuelles mesures coercitives
Le gouvernement a annoncé à la fin À ce jour, le choix pour les contrevenants (amendes)
du mois d’août de nouvelles mesures de
contrôle de l’épidémie. La plus visible est
sans doute l’obligation du port du masque
en extérieur dans les départements
« Ce n’est pas le nombre de tests
qui compte, mais de savoir
des autorités parmi
ces stratégies
ou parmi d’autres
qui pourraient
et une position libérale, reposant sur
une responsabilisation accrue des
personnes vulnérables, tout en assurant
une bonne communication afin que celles-
si ceux qui doivent être testés le sont
en zones rouges, ce qui soulève de certainement être ci puissent déterminer elles-mêmes le
nombreuses questions. Un autre point et si les conséquences d’un test positif imaginées, ou niveau de risque auquel elles sont prêtes
problématique est le long délai qui peut sont gérées en temps et en heure. encore le choix à s’exposer ?
localement exister pour effectuer un test d’une stratégie Ce type de choix ne dépend pas
Ce choix découle d’une doctrine qui fait
de dépistage Covid (délai au prélèvement
et/ou à la réception des résultats).
En réalité, le dispositif français de lutte
défaut pour l’instant » mixte, n’a pas été
rendu explicite.
Ce qui est
seulement de critères scientifiques
et médicaux, il implique des visions
différentes de l’organisation de la société
contre l’épidémie souffre de deux lacunes : quatre stratégies différentes de lutte dommageable, car chacune de ces et mériterait de faire l’objet de débats
le manque d’argumentation quant aux contre la propagation du Covid-19. stratégies implique une gestion des transparents et démocratiques. Des
mesures adoptées et la non mise en débats Excluons d’emblée la première, ressources très différentes, notamment en espaces pour cela existent, comme par
de certaines mesures dont l’efficacité est la stratégie du risque zéro passant par ce qui concerne les tests virologiques (RT- exemple la Conférence nationale de santé
incertaine. un confinement total, alors que l’ampleur PCR). Promotion du recours volontaire ou le Comité consultatif national
L’obligation du port du masque en des effets négatifs sur les plans sociaux, au dépistage en cas de contact à risque ou d’éthique. La Conférence citoyenne
extérieur alors que la quasi-totalité des économiques, éducatifs et même sanitaires de suspicion d’infection dans la deuxième pour le climat a ainsi illustré la capacité
clusters identifiés se rapportent à des lieux (délais dans la prise en charge de stratégie, utilisation des tests comme outil des citoyens à assimiler et s’emparer
intérieurs très fréquentés et souvent mal pathologies chroniques, impact sur la de surveillance de la circulation du virus de questions complexes et techniques.
ventilés focalise une bonne partie des santé mentale) du premier épisode sont dans des échantillons de la population Gageons que ce type de dispositif
critiques actuelles. Le port du masque appelés à se faire sentir durablement. dans le cas de la troisième stratégie permettrait un bien meilleur niveau
partout en extérieur est-il justifié ? Non Une deuxième stratégie pourrait mettre ou utilisation « réactive » du test afin de consentement de la population
sur le plan épidémiologique. Même si la priorité sur la protection des personnes d’investiguer de possibles clusters le plus aux différentes mesures de restriction
l’Organisation mondiale de la santé (OMS) vulnérables (personnes âgées et/ou rapidement possible dans la quatrième. de la vie sociale.
reconnaît désormais atteintes de pathologies chroniques), Or la stratégie actuelle semble se Actuellement, les conditions sont
qu’une transmission celles-ci concentrant l’essentiel du risque résumer à un chiffre : un million de tests réunies pour un redémarrage d’une
WILLIAM DAB du virus par aérosol
est possible, cela
en termes de complications et de mortalité
liée au Covid-19. Dans une telle stratégie,
par semaine, sans pour autant que le but
recherché soit rendu intelligible.
épidémie de cas graves. C’est maintenant
qu’il est nécessaire d’adopter une doctrine
Les pouvoirs publics sont à la croisée des chemins : reste une source un confinement dont les modalités De plus, les délais d’attente pour stratégique, de la faire savoir et de
la situation de la pandémie exige que l’État assume secondaire de seraient à définir -nous y reviendrons- le prélèvement puis pour le rendu des la partager.
contamination. serait réservé à ces seules personnes résultats peuvent localement aller jusqu’à * Les quatre auteurs appartiennent
désormais le choix d’un plan de bataille plutôt Cependant, on vulnérables, tout en rappelant au reste de huit jours et donc passer à côté d’une au laboratoire modélisation, épidémiologie
que d’un autre, explique l’ancien directeur général peut argumenter la population de maintenir un haut niveau grande partie de la période infectieuse, ce et surveillance des risques pour la sécurité
de la Santé. Son texte a été coécrit avec Kévin Jean, qu’il s’agit là d’une de respect des gestes barrières dans le but qui rend le traçage complet des contacts sanitaire (MESuRS) du Conservatoire
Laura Temime et Mounia Hocine*. mesure à visée de protéger ces premières. impossible, d’où une absence d’efficacité. national des arts et métiers (Cnam).

BIBLIOTHÈQUE DES ESSAIS


■ PARADIS ARTIFICIELS Quinze ans bien question ici d’une critique de nos La démesure des lubies consuméristes de fant gâté du XXIe siècle oublie un peu trop
après la parution des célèbres entretiens modes de vie contemporains, abordés au la société du divertissement ne conduit vite qu’il n’est pas son propre créateur.
de Philippe Muray avec Élisabeth Lévy, travers de trois exemples qui trahissent pas seulement à un désastre climatique, Le « vertige de l’illimité » engendre un
qui ont achevé de consacrer l’expression une « passion de l’illimité » (les parcs mais aussi et surtout à l’abandon définitif refus de toute forme de détermination -
d’« homo festivus » pour décrire le vide d’attractions, les centres commerciaux de toute interrogation sur soi-même. On c’est-à-dire de la nature au sens d’un
existentiel de l’homme contemporain, ce gigantesques et la vente en ligne), lit au détour du chapitre sur les parcs de donné sur lequel la puissance humaine
court essai exemplifie avec un grand ta- l’auteur n’entend nullement fondre sa loisir une étincelante réflexion sur la soif n’a pas prise.
lent descriptif les dernières mutations en voix dans le concert des moralistes en d’intensité qui, parce qu’elle cherche L’ensemble aurait été cependant plus
date du « festivisme ». L’auteur, Florent tout genre. Loin de l’aigreur des disciples sans cesse à transgresser les limites de la convaincant encore si l’auteur avait su se
■ Le Vertige Bussy, est un enseignant de philosophie de Greta Thunberg, la réflexion est élevée puissance humaine, rend finalement im- prémunir d’une analyse post-marxiste
de l’illimité aux références hétéroclites mais dont la ici à une dimension politique et philoso- possible toute tentative de définition de un peu faible, esquissée en conclusion, et
pensée s’articule essentiellement autour phique. À la façon d’un Roland Barthes, soi. Plus loin, examinant cette fois l’illu- selon laquelle l’ère de l’illimité serait celle
Société de
d’une préoccupation écologique enten- Florent Bussy voit dans ces trois symbo- sion du commerce en ligne, qui prétend d’un triomphe des valeurs bourgeoises.
consommation
et mythe de la due au sens large : celle d’une « écologie les de « nouvelles mythologies » qui tra- mettre à portée du consommateur une Un effort supplémentaire aurait été au
démesure humaine » soucieuse d’abord de la pré- duisent à leur manière les fantasmes de disponibilité infinie de biens, Florent contraire bienvenu pour brosser la genè-
DE FLORENT BUSSY, servation des valeurs anthropologiques l’époque, et singulièrement le refus né- Bussy convoque Hannah Arendt et dé- se intellectuelle de ce « mythe de la dis-
ROBERT LAFFONT, fondamentales qui structurent nos exis- vrotique de toute forme de limite - ma- nonce un appauvrissement de l’idée ponibilité infinie » qui semble vieux
165 P., 12 €.
tences. térielle et surtout éthique - à la consom- même de nature : pensant être capable de comme le monde.
Que le lecteur se rassure donc : s’il est mation. tout et à la mesure de toute chose, l’en- PAUL SUGY

FRANÇOIS SUREAU
FRANÇOIS SUREAU,
LUNDI 19 OCTOBRE 2020
L’ESPRIT FRANÇAIS 20H00 - SALLE GAVEAU
Avocat, écrivain, infatigable défenseur des libertés publiques, 45-47 rue La Boétie, 75008 Paris
François Sureau a publié au printemps une puissante méditation
sur la France, son histoire, sa géographie. Depuis vingt-cinq ans,
il construit une œuvre profonde, poétique, mystique parfois, sans
rien perdre des mouvements de l’époque. Aussi à l’aise dans
l’œuvre de Tocqueville que dans les allées du pouvoir, il est aussi
un modèle d’esprit et d’éloquence. Il sera, le 19 octobre, l’invité
exceptionnel des Rencontres du Figaro.

Placement libre
Réservez vos places sur www.lefigaro.fr/rencontres
Informations au 01 70 37 18 18
TARIF : 25 € DESSIN CLAIREFOND
A
jeudi 10 septembre 2020

CHAMPS LIBRES
LE FIGARO

OPINIONS 17

CHRONIQUE
Luc Ferry
luc.ferry@yahoo.fr
Vers la « ville du quart d’heure »

N
www.lucferry.fr
os villes anciennes, humain et financier colossal) ; dans des transports insalubres qu’on « arrête de donner des réponses
qui furent construites vient ensuite le bloc où l’on va faire et polluants, des milliards à des besoins par de l’ingénierie au lieu
à une époque ses courses (par exemple, toujours en de kilomètres qui sont parcourus d’observer les modes de vies des gens
où les questions région parisienne, mais l’équivalent chaque année en pure perte, pour leur offrir des solutions adéquates.
de démographie et existe dans toute la France, les grands simplement parce que les villes Beaucoup de ressources de la ville sont
de mobilité n’étaient centres commerciaux tels que Vélizy 2 ont été conçues (si tant est qu’elles souvent mal ou sous-utilisées. Les écoles,
évidemment pas ce qu’elles sont ou Parly 2 ; puis il y a le bloc où l’on l’aient été) en des temps où l’on les conservatoires, les gymnases
aujourd’hui, offrent une organisation habite, dont les interminables ne prévoyait bien évidemment pourraient recevoir d’autres fonctions
devenue au fil du temps de plus zones pavillonnaires qui entourent ni l’augmentation de la population, en plus de leur fonction première, mais
en plus irrationnelle, pour ne pas dire les grandes villes américaines donnent ni les nécessités du travail moderne, c’est aussi le cas pour des lieux privés
dévastatrice sur le plan humain l’exemple le plus singulier et le plus ni les différents types de mobilité. comme les discothèques, par exemple,
comme environnemental. Il y a le bloc désolant ; enfin celui où les enfants Comme l’explique dans un entretien qui ne servent à rien dans la journée ».
où l’on travaille (par exemple, vont suivre des études dans leurs accordé à La Lettre du cadre On ajoutera que non seulement
en région parisienne, le quartier établissements scolaires, sans compter en février 2020 Carlos Moreno, un la ville du quart d’heure permettrait
de la Défense qui accueille chaque jour le bloc où l’on va se divertir, architecte urbaniste franco-colombien, des économies de temps, d’argent,
plus de 100 000 salariés venant de toute sortir le soir, aller au cinéma ou professeur associé à la Sorbonne de déplacements, donc d’accidents,
l’Île-de-France, ce qui représente en au théâtre, etc. qui fut l’un des inventeurs des notions de pollutions diverses et d’émissions
termes de temps perdu et de pollutions Au total, ce sont des millions de « ville intelligente » et de « ville de gaz à effet de serre, mais en outre,
diverses un coût environnemental, d’heures, souvent harassantes, perdues du quart d’heure » : « J’ai conçu plutôt que d’organiser volontairement
une matrice de la haute qualité de vie des encombrements afin de dissuader
qui réunit six fonctions sociales, urbaines les usagers de prendre leur voiture

@
et territoriales essentielles : se loger pour se déplacer comme le fait la Mairie
dignement, travailler, produire de Paris, l’usage de l’intelligence
100 000 citations
et proverbes sur evene.fr ENTRE GUILLEMETS dignement, être en mesure d’accéder artificielle pourrait et devrait être
à son bien-être, de s’approvisionner, généralisé pour optimiser la mobilité
10 septembre 1898 : l’impératrice d’Autriche et reine de Hongrie, d’apprendre, de s’épanouir. Selon urbaine sans exclure totalement
Élisabeth, dite « Sissi », est assassinée par un anarchiste à Genève. mes recherches, plus on approche l’automobile qui reste indispensable
d’un périmètre d’un quart d’heure pour certaines personnes.
pour ces six fonctions sociales, plus C’est déjà le cas dans certaines
Maurice Barrès au sujet
AUSTRIAN ARCHIVES/APA-PICTUREDESK VIA AFP

on engendre du bien-être urbain pour grandes villes du nord de l’Europe


de la défunte les habitants, car le quart d’heure est
une échelle de temps qui permet, avec
ou des États-Unis dont nous pourrions
aisément nous inspirer. Il est clair, en

L’impératrice une mobilité active, c’est-à-dire à pied


ou à vélo, d’être à un quart d’heure
effet, que pour les personnes très âgées
ou handicapées, le métro et le bus sont,

de la solitude»
de ces six fonctions urbaines cruciales. » à tout le moins dans leur état actuel,
On objectera que réaliser cet objectif totalement impraticables, seule
serait plus facile si on repartait de zéro, la voiture (avec chauffeur) leur
donc pour des villes nouvelles, permettant de sortir de leur isolement.
mais que dans des villes anciennes, Il est vital pour eux que des taxis
le projet semble difficile à réaliser. et des minibus électriques autonomes
C’est en partie vrai, à ceci près viennent un jour prochain compléter
qu’avec un peu d’imagination, ce tableau d’une ville à la fois plus
beaucoup d’innovations seraient intelligente, plus propre et infiniment
concevables, pourvu du moins, plus agréable à vivre. À Paris, nous
comme le recommande Carlos Moreno, en sommes hélas infiniment loin.

ANALYSE VOX
François-Xavier
Bourmaud
Édouard Philippe ou
… VŒU DES ÉCHEVINS
fxbourmaud@lefigaro.fr

le faux espoir de la droite À LYON

E
« La laïcité française
t si c’était lui ? Tiraillée entre l’a appris à ses dépens. Depuis Matignon, chaque fois qu’il percevait un mouvement
tous ceux qui se battent pour ensuite. Le premier ministre a distillé tectonique à droite. Le dernier craquement n’a jamais été la négation
la représenter à l’élection avec soin les attaques ciblées contre en date a été entendu à Nice. « Passons
présidentielle de 2022, la droite Les Républicains. Avant les élections un accord avec Emmanuel Macron des traditions » :
se cherche. Et jette parfois
un coup d’œil vers Le Havre,
européennes de mai 2019, il moque
« la droite Trocadéro » incarnée par
pour qu’il soit notre candidat commun
à la présidentielle », a lancé le maire
entretien avec l’historien
où Édouard Philippe s’est retiré après François-Xavier Bellamy. Une référence de la ville, Christian Estrosi, à ses amis LR.
Jean-Christian Petitfils.
… POLITIQUE
avoir quitté Matignon. Après tout, l’ancien au rassemblement organisé sur la place Une proposition à mèche lente. Pour
premier ministre vient de ses rangs. Trois parisienne par François Fillon en 2017 lors l’heure, les ténors de la droite l’ont rejetée.
ans durant, il a mis en place ce qu’elle- de l’élection présidentielle. Et une façon deNormal. D’autres s’interrogent toutefois.
même n’avait jamais osé lorsqu’elle était
au pouvoir. Transformation de l’ISF en IFI,
déstabiliser son ancien parti en l’accusant
en creux de dérive droitière. À l’époque,
Que faire si la perspective d’une
nouvelle confrontation entre Emmanuel
« Quand Dupond-Moretti
réforme du marché du travail, de la SNCF,
de l’assurance-chômage, allègement
Édouard Philippe ne se cachait d’ailleurs
même pas de chercher à fracturer
Macron et Marine Le Pen se précise ?
Édouard Philippe sera là pour les accueillir,
rejoue le clash Bernard
des charges pour les entreprises… La droite les Républicains. « Parfois, il faut donner pour leur offrir une sorte de sas de
décompression entre Les Républicains
Tapie - Jean-Marie Le Pen
en a rêvé, Édouard Philippe l’a fait. Et puis un coup de piolet », plaisantait-il alors. Lors
il y a les sondages. Implacables. Xavier de ce scrutin, la droite obtiendra 8,48 % et Emmanuel Macron. Au début du des années 1990 »,
Bertrand enchaîne les petits pas vers une quinquennat, Édouard
par Arnaud Benedetti,
candidature, Valérie Pécresse veut faire
entendre sa voix, Bruno Retailleau se lance
dans la course, François Baroin prépare
son retrait, Éric Woerth s’amuse à
« Si la perspective d’une nouvelle
confrontation entre Emmanuel
Macron et Marine Le Pen se précise , en petit comité devant
Philippe avait d’ailleurs
déjà théorisé ce rôle
d’agent d’accueil spécialiste de la
entretenir le suspense, Édouard Philippe Édouard Philippe sera là pour le président de la communication politique.
les surclasse tous. Ce sont les électeurs République. Il se voyait
de droite qui le disent, et les Français accueillir les LR, pour leur offrir en porte-avions sur
ne sont pas loin derrière. Chez une partie
des Républicains, la tentation Édouard
une sorte de sas de décompression »
lequel les transfuges
éventuels des
Les rencontres
Philippe est à l’œuvre. « Il est tout à fait des voix, son pire score jamais obtenu Républicains pourraient venir se poser.
présidentiable, assure le maire LR de
Reims, Arnaud Robinet, dans Le Parisien.
dans une élection nationale.
Mission accomplie ? Sûrement.
Le bâtiment est prêt, il s’appelle Agir,
le parti politique fondé par ses amis à du FIGARO
Il pourrait incarner ce leadership Mission terminée ? Sans doute pas. l’Assemblée nationale. Quant à savoir s’il
qui manque tant à la droite et au centre. » À Matignon, le rôle d’Édouard Philippe servira, Édouard Philippe pourra prendre
Quand la droite s’examine, elle s’inquiète. était de parler. Au Havre, il doit désormais la température fin septembre à Angers, Rencontre avec
Quand elle regarde Édouard Philippe, se taire. Et laisser prospérer loin où il croisera une centaine d’élus FRANÇOIS
elle se rassure. Mais elle se leurre. de l’exercice du pouvoir et de son usure majoritairement issus des Républicains SUREAU
Cela fait longtemps que l’ancien premier quotidienne cette popularité qui gêne invités aux Ateliers de la République des le 19 octobre
ministre n’est plus des leurs. Trois ans tant une partie de la droite. Tant que maires. Une opération de recrutement ?
durant, à Matignon, son rôle politique l’hypothèse d’une candidature d’Édouard La droite doit se méfier de quelqu’un qui à 20 h 00
a consisté à les diviser et à les empêcher Philippe ne sera pas levée, une partie des a bâti sa popularité en tenant des discours Salle Gaveau.
de se reconstituer. À l’Assemblée Républicains le regardera toujours avec les de vérité pendant la crise du Covid. Réservations :
nationale, d’abord. Édouard Philippe n’a yeux de Chimène. Et empêchera un autre Et se souvenir que l’ancien premier
01 70 37 18 18 ou
CLAIREFOND

jamais économisé ses mots pour tourner candidat d’émerger et de s’imposer. ministre a toujours assuré qu’il
en ridicule les attaques de son ancienne Car « la poutre travaille encore ». C’est soutiendrait Emmanuel Macron lors www.lefigaro.fr/
famille des Républicains. Christian Jacob l’expression qu’utilisait Édouard Philippe de la prochaine élection présidentielle. rencontres.

“Sans la liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur” Beaumarchais

Dassault Médias SOCIÉTÉ DU FIGARO SAS Directeur des rédactions Philippe Gélie (International), Directeur artistique FIGAROMEDIAS Impression L’Imprimerie, 79, rue de Roissy
(actionnaire à plus de 95 %) (société éditrice) Alexis Brézet Pierre Bayle 9, rue Pillet-Will, 75430 Paris Cedex 09 93290 Tremblay-en-France
14, boulevard Haussmann 14, boulevard Haussmann Étienne de Montety Midi Print, 30600 Gallargues-le-Montueux
Ce journal
Rédacteur en chef Tél. : 01 56 52 20 00 se compose de :
75009 Paris 75009 Paris (Figaro Littéraire), Frédéric Picard (Web) Ecoprint Casablanca Maroc. ISSN 0182-5852 Édition nationale
Directeurs adjoints de la rédaction Fax : 01 56 52 23 07 1er cahier 18 pages
Président-directeur général Bertrand de Saint-Vincent Directeur délégué Commission paritaire n° 0421 C 83022 Cahier 2 Économie
Charles Edelstenne Président Gaëtan de Capèle (Économie), (Culture, Figaroscope, Télévision), du pôle news Pour vous abonner Lundi au vendredi de 7 h à 18h ; 8 pages
Président-directeur général sam. de 8 h à 13 h au 01 70 37 31 70. Fax : 01 55 56 70 11 . Cahier 3 Le Figaro
Administrateurs Charles Edelstenne Laurence de Charette (directeur Yves Thréard (Enquêtes, Bertrand Gié Gérez votre abonnement, espace Client : www.lefigaro.fr/client et vous 8 pages
Aurore Domont
Olivier Dassault, Thierry de la rédaction du Figaro.fr), Opérations spéciales, Sports, Éditeurs Direction, administration, rédaction Formules d’abonnement pour 1 an - France métropolitaine Cahier 4 Littéraire
8 pages
Dassault, Olivier Costa Anne-Sophie von Claer Sciences), Robert Mergui 14, boulevard Haussmann Club : 459 €. Semaine : 319 €. Week-end premium : 260 €.
de Beauregard, Benoît Directeur général, Anne Pican
Habert, Bernard Monassier, directeur de la publication (Style, Art de vivre, F), Vincent Trémolet de Villers 75438 Paris Cedex 09 Imprimé sur papier issu de forêts gérées durablement.
Origine du papier : France. Taux de fibres recyclées : 100%. Ce journal
A

Marc Feuillée Anne Huet-Wuillème (Édition, (Politique, Société, Débats Opinions) Tél. : 01 57 08 50 00
Rudi Roussillon est imprimé sur un papier UPM porteur de l’Ecolabel européen
Photo, Révision), direction.redaction@lefigaro.fr sous le numéro FI/37/01. Eutrophisation : Ptot 0.009 kg/tonne de papier.
1 RADIO DE FRANCE
RE *

Thomas PADILLA / Stephane RUET / Dimitri COSTE / Samuel GUIGUES / AGENCE 1827 / RTL / M6

ON TIENT LES COUPABLES !


*MÉDIAMÉTRIE 126 000, MAI-JUIN 2020, LUNDI-VENDREDI, 5H-24H, RTL, 13 ANS ET +, PDA.
jeudi 10 septembre 2020 LE FIGARO - N° 23 659 - Cahier N° 2 - Ne peut être vendu séparément - www.lefigaro.fr

> FOCUS
lefigaro.fr/economie BÂTIMENT :
L’EMPLOI
INTÉRIMAIRE
RENAULT AUDIOVISUEL S’EFFONDRE
LUCA DE MEO VEUT MEDIASET NÉGOCIE Une perte sèche de 39 900 emplois de-
RÉVOLUTIONNER LE AVEC VIVENDI puis le début de l’année. C’est le bilan
- désastreux - de l’emploi intérimaire
CONSTRUCTEUR PAGE 25 PAGE 26 dans le bâtiment. Tel est le constat
dressé par Olivier Salleron, le président

économie
de la Fédération française du bâtiment

LVMH-Tiffany : les dessous


(FFB), à l’occasion d’un point sur la si-
tuation du secteur. « L’emploi perma-
nent résiste beaucoup mieux, avec un
gain de 18 000 postes entre le premier
semestre 2019 et la même période de

d’un clash franco-américain


2020 », souligne Olivier Salleron. Au to-
tal, le secteur a perdu près de 21 000
postes sur les six premiers mois de
l’année.
Sur l’ensemble de 2020, le dirigeant ta-
Le géant français du luxe abandonne son projet d’OPA à 16,2 milliards de dollars ble sur un recul du chiffre d’affaires du
bâtiment de 15 %. C’est mauvais, mais
sur le joaillier américain. Il invoque une demande du gouvernement français. moins que les craintes exprimées im-
médiatement après le confinement. La
L’OPA à 16,2 milliards de dollars de cain, invoquant un courrier du mi- en particulier dans le secteur du luxe, Tiffany, qui accuse LVMH de tout fai- raison tient au plan de relance massif
LVMH sur Tiffany, victime collaté- nistre des Affaires étrangères à Ber- écrit Jean-Yves Le Drian. Les projets re pour renégocier à la baisse le prix, annoncé par le gouvernement, princi-
rale de la guerre commerciale entre nard Arnault, son PDG. d’investissement d’entreprises fran- attaque ce dernier devant un tribunal palement dans le domaine de la réno-
Paris et Washington. Le leader « Le gouvernement américain a déci- çaises dans des secteurs pouvant faire du Delaware afin de l’obliger à mener vation thermique. La FFB se félicite
mondial du luxe a abandonné son dé d’instaurer de nouveaux droits de l’objet de sanctions doivent être réé- à terme l’opération selon les termes d’avoir été écoutée, notamment avec
projet d’acquérir le joaillier améri- douane sur certains produits français, valués. » convenus fin 2019. PAGE 23 l’extension de MaPrimeRénov’ (aide à la
rénovation) à tous les ménages, mais
également aux bailleurs privés et aux
copropriétés. Si, comme Emmanuelle
Le siège
de la Banque
centrale
Le casse- Wargon, la ministre du Logement, vient
de l’annoncer, le nouveau dispositif est
applicable dès début octobre, le niveau
européenne,
tête de d’emploi pourrait être stable au second
CHRISTOPH HARDT/GEISLER-FOTOPRES/DPA/MAXPPP ; ALDO LIVERANI/ANDIA.FR ; EFE/ABC/ANDIA.FR

à Francfort. semestre.

la BCE face Ce plan de relance apporte un soutien


fort à la rénovation, qui représente

à la crise la moitié de l’activité du bâtiment.


« Le problème, c’est la construction
neuve », s’alarme Olivier Salleron. Le
Confrontée à la crainte gouvernement a prévu une enveloppe
de 350 millions pour récompenser les
d’une deuxième vague maires bâtisseurs. Ce qui est jugé in-
de l’épidémie et à suffisant par les professionnels. Les
chiffres inquiètent, avec une baisse des
un regain d’incertitude permis de construire de 20,1 % sur sept
qui pèse sur la reprise, mois, une baisse des ventes de 30,9 %
sur le premier semestre et une baisse
la Banque centrale de 37,4 % sur les mises en vente. « La
européenne est sous situation va s’aggraver en 2021 et
2022 dans ce domaine », prévient en-
pression en cette fin core le patron de la FFB. Compte tenu
d’été. Christine du cycle long du logement neuf, il s’at-
tend à des conséquences sur le front de
Lagarde, la patronne l’emploi à partir du début de l’année
de la BCE, va devoir prochaine. Et demande des mesures de
soutien, notamment une extension du
rassurer dans prêt à taux zéro et une prorogation du
un environnement très système de défiscalisation Pinel. E. E.
complexe. PAGES 20 ET 21

le PLUS du L'HISTOIRE General Electric veut


FIGARO ÉCO
ENTREPRISE
Les retraits d’argent bientôt possibles restructurer deux
Les pistes de l’État sans contact activités en Europe

A
pour stimuler
l’économie sociale lors que le Covid-19 a boosté une trentaine seulement utilisent réellement
les paiements sans contact, cette technologie. Ces nouveaux automates General Electric (GE) a an- « À Belfort, les 89 emplois de la
et solidaire en sera-t-il de même promettent de faire gagner un temps fou noncé mercredi son intention filière hydro vont être suppri-
PAGE 22 de restructurer deux divisions més, c’est un manque à la pa-
pour les retraits d’argent au client. Le retrait doit être préalablement validé
à distance ? C’est possible. sur son smartphone, mais après tout va très vite. en Europe, celle des équipe- role donnée et une menace pour
LA SÉANCE Le fabricant d’automates bancaires leader Dix à quinze secondes suffisent, contre pas ments pour barrages (hydro)
et pour réseaux électriques
le savoir-faire industriel fran-
çais et belfortain », s’est in-
DU MERCREDI 09 SEPTEMBRE 2020
en France, Diebold Nixdorf, qui propose moins de trente-cinq secondes habituellement.
des distributeurs de billets (DAB) Concrètement, pour récupérer les billets, il suffit (grid), qui « génèrent des per- surgé dans un communiqué
CAC 40 équipés de la technologie de balayer l’écran tes financières importantes ». Damien Meslot, qui en appel-
5042,98 +1,40% sans fil NFC, veut accélérer de son portable en direction
« Afin de permettre à ces divi- le au président de la Républi-
sions de retrouver une situation que. GE n’a pas souhaité
DOW JONES dans l’Hexagone. de l’automate puis de scanner
financière viable, elles ont confirmer ces chiffres tant
28017,68 +1,88% Le groupe américano- le code QR qui apparaît sur chacune présenté un projet de qu’il n’a pas informé officiel-
allemand aimerait l’écran du distributeur. transformation au comité lement les représentants du
ONCE D’OR dans les cinq ans faire La même opération permet d’entreprise européen », a personnel français. Il dément
1928,40 (1920,60) migrer 60 % des 30 000 de déposer des espèces. expliqué le groupe dans un toutefois que le plan concer-
machines de son parc Ces nouveaux DAB communiqué. Selon une ne Villeurbanne.
PÉTROLE (lond) vers le sans contact. se veulent aussi une parade source syndicale, le plan pré- « Nous suivons de près la si-
40,630 (39,790) Ces nouveaux DAB contre la baisse des retraits, voit la suppression de tuation de GE et serons atten-
EUROSTOXX 50 sont déjà en test en France amplifiée par le contexte 753 postes en France, dont tifs à ce que ces restructura-
3331,31 +1,96% depuis un an, mais de l’épidémie. « 618 postes dans la branche tions permettent de pérenniser
il manque encore le feu vert Le cash a moins la cote. Grid, supprimés sur les sites de l’empreinte industrielle de GE
FOOTSIE des autorités pour Durant le confinement, Villeurbanne, Aix, Saint-Priest en France et maintiennent un
6012,84 +1,39% permettre les transactions les transactions ont chuté et Montpellier », et « 135 pos- maximum d’activité et d’em-
à distance. Dans le monde, de moitié en Europe pour tes dans la branche hydro, ploi en ayant notamment re-
NASDAQ près de 700 machines ensuite remonter à un niveau supprimés sur les sites de Bel- cours aux dispositifs mis en
11380,90 +2,82% sans contact ont été mises légèrement inférieur fort et Boulogne-Billancourt ». place par le gouvernement »,
en service l’année dernière à celui d’avant-crise. ■ À Belfort, le maire de la ville, indique-t-on au ministère de
NIKKEI par Diebold Nixdorf, mais JORGE CARASSO Damien Meslot (LR), parle de l’Économie.
A

23032,54 -1,04% 89 emplois concernés. G. G.


jeudi 10 septembre 2020 LE FIGARO

20 L'ÉVÉNEMENT
Cours de l’euro Inflation mensuelle de la zone euro
EN DOLLAR
31 août : 1,1936 $ UN CASSE-TÊTE EN %
1,2 %
DE POLITIQUE
1,20 1,2

MONÉTAIRE
1,18 1,0

1,16 1,1756 $
9 septembre 0,8
➔ L’euro a gagné près de 6 % 0,7 %
1,14 face au dollar depuis mars. 0,6
C’est à la fois un signe
1,12 de solidité de la zone euro et 0,4 0,4 %
0,3 % 0,3 %
un frein à la reprise, qui pèse
1,10 0,2
sur le coût des exportations
0,1 %
1,08
et nourrit la désinflation Août
0
en diminuant les coûts Février Mars Avril Mai Juin Juillet
20 mars : 1,1265 $
1,06 des produits importés. - 0,2
13 mars 1er avril 1er mai 1er juin 1er juillet 1er août 1er sept. - 0,2 %

La BCE sous pression face à la crise en Eur


L’inflation
négative et la
hausse de l’euro
compliquent la
tâche des grands
argentiers.

FLORENTIN COLLOMP £@fcollomp

POLITIQUE MONÉTAIRE Christine


Lagarde est attendue comme le

MURAT MARIJAN/DPA/ABC/ANDIA.FR
Messie face à une économie fébri-
le. Or, la présidente de la Banque
AIISHA - STOCK.ADOBE.COM

centrale européenne (BCE) n’aura


pas de remède miracle à adminis-
trer à une Europe convalescente et
en risque de rechute.
La banque centrale, dont le
conseil de politique monétaire se
réunit ce jeudi, ne devrait pas sor-
tir de nouvelles munitions, après
un bazooka historique de
1 350 milliards d’euros de rachats FRANCE Le redressement de l’économie sera « moins rapide » en fin d’année, selon ALLEMAGNE La récession au premier semestre a été moins forte que prévu par
d’obligations dégainé au prin- l’Insee, après un été en demi-teinte. Paris souffre de la désaffection des visiteurs étrangers. le gouvernement allemand, notamment en raison de la meilleure résistance de l’industrie.
temps en réaction à l’explosion de
la pandémie de Covid-19. Il lui en
reste de côté : elle a investi à ce
stade un peu plus de 500 milliards La BCE en a déjà fait beaucoup. économique qui remet en cause l’objectif de la banque centrale est Tout cela doit encourager les
de cette enveloppe. De même, il Les montants quasi illimités dé- l’efficacité de leur institution, voi- de la maintenir juste en dessous de vingt-cinq membres du conseil
est peu probable qu’elle décide de ployés ont permis d’éviter une re sa crédibilité. « La BCE fait tout 2 %. Les centaines de milliards in- des gouverneurs de Francfort à
baisser encore son principal taux crise financière et un tarissement ce qu’elle peut. Mais la politique vestis en assouplissement moné- réfléchir à leur rôle. À l’image du
d’intérêt, déjà négatif à - 0,5 %. du crédit (lire ci-contre). Ils ont monétaire ne peut guère en faire taire n’y changent rien. Un phé- patron de la Réserve fédérale
C’est donc par le magistère de la soutenu la reprise, tout en empê- plus face à une crise de cette am- nomène dangereux pour américaine, Jay Powell, qui a
parole que Christine Lagarde va chant la fragmentation de la zone pleur. Ce n’est pas une crise qu’on l’économie : le spectre de la défla- ouvert, fin août, la voie à une
devoir tenter de rassurer. Elle de- euro. Si Lagarde avait commis une peut résoudre en achetant des obli- tion, même si on n’en est pas là. réinterprétation de son mandat.
vrait promettre que l’institution bourde regrettable en mars en di- gations », constate Angel Talave- « Les anticipations d’inflation résis- Son objectif d’inflation pourra
continuera de faire tout son possi- sant ne pas être « là pour resserrer ra, d’Oxford Economics. « La BCE tent aux gesticulations des banques ainsi passer au second plan, tant
ble pour soutenir l’économie et les spreads », c’est précisément ce a perdu de la crédibilité, sans que ce centrales : est-ce qu’on y croit en- que subsistera une menace sur
laisser entendre que de nouvelles qui s’est passé : ces « spreads », les soit de sa faute. Cela va devenir de core ? », s’interroge Éric Dor. l’emploi.
mesures de politique monétaire écarts entre taux d’intérêt aux- plus en plus compliqué pour elle Troisième épine dans le pied de Lagarde avait annoncé une re-
pourraient être prises d’ici à la fin quels empruntent différents pays, d’avoir un effet. C’est très préoccu- la BCE : la hausse de l’euro de près vue stratégique des missions de la
de l’année si besoin. Pas sûr que l’Italie et l’Allemagne, par exem- pant », renchérit Éric Dor, écono- de 6 % depuis mars complique BCE, reportée en raison de la pan-
cela suffise. ple, inquiétants au début de la cri- miste à l’Ieseg. encore l’équation. D’un côté, cet- démie. Il va falloir s’y atteler. Des
se, sont complètement retombés. te appréciation de la monnaie tensions au sein du cénacle pour-
Le programme exceptionnel de « Illusion de la dette » unique est un signe d’attractivité raient refaire surface à cette occa-
L’Europe du Sud est plus durement rachats d’actifs lié à la pandémie D’abord, la pandémie est toujours et de solidité de la zone euro, ré- sion, comme il y a un an.
(PEPP) puis l’accord historique là et une seconde vague se dessine, sultat de la politique de la BCE et Le gouverneur de la Bundes-
touchée par les effets de la crise sanitaire des Vingt-Sept cet été sur un comme on le voit en Espagne ou en du fonds de relance européen. bank, Jens Weidmann, a retrouvé
TAUX DE CROISSANCE DU PIB AU DEUXIÈME TRIMESTRE EN % fonds de relance mutualisé per- France. Du coup, la reprise est Revers de la médaille, elle pénali- la semaine dernière ses habits de
mettent aujourd’hui à l’Italie ou à obérée par ces craintes. Cette ato- se ses exportations, déjà malme- « faucon » en enjoignant aux diri-
- 18,5 Espagne la Grèce d’emprunter à très bon nie se traduit ensuite par un phé- nées, et réduit encore le coût des geants européens de songer à
marché. nomène de désinflation, qui mar- produits importés, ce qui alimen- mettre fin à leur soutien budgé-
- 14,5 Hongrie Reste que les grands argentiers que l’échec du mandat de la BCE. te un peu plus la désinflation. Là taire à l’économie, au risque de
européens se retrouvent en cette L’inflation est entrée en territoire encore, Christine Lagarde n’a créer « une sorte d’illusion de la
-14,0 Grèce
rentrée confrontés à un casse-tête négatif à - 0,2 % en août, alors que guère de moyen de réagir. dette ». ■

- 13,9 Portugal

- 13,8 France Une reprise poussive inégale entre le Nord et le Sud


- 12,8 Italie
Le pire est-il derrière nous ? Après lité. La grosse incertitude porte sur pagne ou l’Italie, le manque de mar- la demande reste très important, in-
la sortie du choc des confinements, le quatrième trimestre. » ges de manœuvre va limiter leur ré- siste Louis Boisset, économiste
- 11,8 Zone euro économistes et dirigeants politi- C’est mécanique. À la sortie du ponse », détaille Angel Talavera, chargé de l’Europe chez BNP Pari-
ques ont tâté le pouls de l’écono- confinement, la consommation d’Oxford Economics. Si l’action de bas. Cela reste une récession histo-
- 11,4 UE à 27 mie tout l’été, afin de se faire une s’est envolée en juin, avant de se la BCE et le fonds de relance euro- rique très profonde. À la fin 2021, on
idée de la vigueur de la reprise. En tasser durant l’été. Les ventes au péen atténuent les risques de frag- devrait toujours être en dessous du
cette rentrée, un tableau mitigé se détail restaient inférieures en mentation de la zone euro, ces niveau d’avant la crise. On devrait le
- 9,7 Allemagne
dessine. Certains indicateurs lais- juillet par rapport à l’année précé- États fragiles restent pénalisés par retrouver en 2022 ; en revanche, on
sent augurer d’une récession un dente. Plus inquiétant, l’inflation leur endettement. ne rattrapera probablement pas le
- 8,9 Pologne peu moins sévère que prévu, tan- est entrée en territoire négatif en niveau que l’on aurait pu avoir sans
dis que d’autres relèvent d’un ma- août, signe du manque de vigueur « Récession historique » la crise du Covid. »
- 8,7 Tchéquie rasme prolongé. Au risque de lais- de l’activité. Plusieurs pays ont Parallèlement, les pays les plus in- D’ici là, après le traitement de
ser s’installer des divergences néanmoins revu à la hausse leurs dustriels, comme l’Allemagne, choc massif à coups de dizaines ou
géographiques au sein de l’Europe. prévisions pour l’année, dont l’Al- parviennent à mieux limiter les de centaines de milliards d’argent
- 8,5 Pays-Bas
En moyenne, le PIB de la zone lemagne (-5,8 % au lieu de dégâts que ceux qui dépendent da- public, les effets de la conjoncture
euro a chuté de 11,8 % au deuxiè- -6,3 %), le Danemark (-4,5 % vantage des services, dont la repri- dégradée vont commencer à se
- 8,3 Suède me trimestre. Le rebond sera donc contre -5,3 %) ou la France (-9 % se est plus erratique. Le tourisme manifester de façon plus violente,
fort au troisième. « Il est logique selon l’Insee au lieu de -11 % prévu en particulier : les destinations du faillites d’entreprises, suppres-
- 6,1 Irlande d’avoir un chiffre incroyable au troi- par Bercy). « On commence à voir pourtour méditerranéen ont toutes sions d’emplois, parallèlement à
sième trimestre après un deuxième se dessiner une division entre le nord vécu un été pourri. l’entrée dans une transformation
trimestre effroyable, constate Phi- et le sud de l’Europe. Les gouverne- Désormais, la crainte pour l’ac- profonde des économies. Pour
- 4,5 Finlande
lippe Gudin, économiste chez Bar- ments poursuivent leurs efforts de tivité est liée à celle sur une secon- Philippe Gudin, un « pic de chôma-
A

-20 -15 -10 -5 0 clays. On aura rattrapé une partie soutien budgétaire mais, dans les de vague de l’épidémie. « On est ge à l’automne semble
Sources : Bloomberg, Eurostat, BCE Infographie du potentiel perdu, mais pas la tota- pays les plus affectés, comme l’Es- loin d’être tiré d’affaires : le choc de inévitable ». ■ F. C.
LE FIGARO jeudi 10 septembre 2020

L'ÉVÉNEMENT 21
Programme d’achats d’urgence face à la pandémie

➔ Une inflation
« Tant que le scénario
de base se maintient,
CUMUL DES ACHATS HEBDOMADAIRES DE LA BCE EN MILLIARDS D’EUROS

500
512,29
4 septembre

➔ La Banque
négative marque il n’y a pas de raison 400 centrale européenne
l’échec de l’action s’est donné une
de la BCE en dépit
d’ajuster l’orientation enveloppe de 1 350
de l’arsenal déployé. de la politique monétaire… 300
milliards d’euros
Son objectif Je ne m’inquiète pas trop pour racheter des
« proche mais en- actifs depuis le début
dessous » de 2%, qui des développements 200
de la pandémie. Plus
témoignerait d’une
activité économique
sur les taux de change
ISABEL SCHNABEL,
» 100
30,15
de 500 milliards ont
déjà été investis
saine, semble plus MEMBRE DU DIRECTOIRE DE LA BCE 3 avril depuis mars pour
éloigné que jamais. BERND VON JUTRCZENKA/DPA PICTURE-ALLIANCE VIA AFP 0 stabiliser l’économie.
sem. 14 16 18 20 22 24 26 28 30 32 34 36

ope En France, le crédit abonde toujours

1 169,5
juillet). Viennent ensuite les entre- Depuis la fin du confinement, les
DANIÈLE GUINOT £@danieleguinot prises de taille intermédiaire Français, qui ont un fort appétit
(+ 9,3%) et enfin les grandes en- pour la pierre, sont eux aussi nom-
Le robinet du crédit reste ouvert
en France et les entreprises et les
treprises (+ 5,5%), constate la Ban-
que de France.
breux à s’endetter. Après un mois
de juin soutenu (+ 5,9 %), la crois- milliards
ménages français continuent de sance dynamique des crédits im- d’encours de crédit
s’endetter massivement. En juillet, Hausse mobiliers s’est poursuivie en juillet d’entreprises
les entreprises ont ainsi souscrit de l’endettement (+ 5,4 %). Plus surprenant, malgré
15,4 milliards d’euros de nouveaux Depuis le début du confinement, deux mois de pause du marché im-
prêts auprès des banques, selon la
Banque de France. Ce qui repré-
sente une hausse de 11,8 % sur un
plus de 152 milliards d’euros de
prêts - dont 120 milliards de PGE -
ont alourdi le bilan des sociétés
mobilier en mars et avril, les ban-
ques ont accordé au premier se-
mestre davantage de crédits à
506
an, après un mois de juin déjà très
dynamique (+ 11,3% sur un an).
françaises, déjà fortement endet-
tées avant la crise. Cette forte
l’habitat (145,8 milliards d’euros)
qu’à la même période de 2019 milliards
Certes, les volumes restent infé- hausse est surveillée de très près (131,5 milliards d’euros), pourtant de prêts aux PME
rieurs à ceux enregistrés entre par les pouvoirs publics, car mal- année record. « Les renégociations Elles sont les plus
mars et mai (+ 30 milliards d’euros gré un rebond plus fort que prévu de prêts sont plus nombreuses cette nombreuses
par mois), lors de la mise en place de l’activité depuis l’été, toutes les année. Et 2019 avait démarré dou- à s’endetter
en urgence du prêt garanti par entreprises n’auront pas les reins cement en raison du mouvement des
l’État (PGE). Mais ce dispositif, qui assez solides pour rembourser “gilets jaunes” », décrypte Sandri-
en ce moment
prendra fin à la fin de l’année, leurs dettes. En particulier, celles ne Allonier, porte-parole du cour-

1 106
continue d’agir comme un soutien positionnées dans les secteurs si- tier Vousfinancer.com.
à la trésorerie des entreprises. nistrés par la pandémie de Covid- La donne est toutefois en train
JOAN VALLS/NURPHOTO VIA AFP

Certains experts se demandent 19, comme l’hôtellerie, la restau- d’évoluer. « Tenant compte des re-
d’ailleurs si les banques n’auraient
pas tendance à octroyer à certai-
ration ou le transport, les plus
nombreuses à souscrire des prêts
commandations des pouvoirs pu-
blics, qui les appellent à la prudence, milliards
nes entreprises un PGE à la place aujourd’hui. Pour empêcher les et de la dégradation de la conjonctu- d’encours de crédits
d’un crédit de trésorerie classique. entreprises en difficulté de som- re économique, les banques sont un immobiliers
Ce qui leur permettrait de limiter brer et leur permettre ensuite peu plus exigeantes », note Sandri- En hausse de 5,4 %
les risques en cas de défaut de d’investir, le gouvernement, dans ne Allonier. Il est ainsi impossible
paiement, ces crédits étant garan- le cadre du plan de relance, a pré- d’emprunter sans apport person-
sur un an en juillet
tis à 90 % par l’État. Ce sont les vu une enveloppe de 3 milliards nel d’au moins 10 %. Et depuis
PME, de très loin les plus nom- d’euros dédiée au renforcement de l’été, certains établissements ayant
ESPAGNE Le PIB sera fortement impacté par la pire saison breuses à souscrire un PGE, qui leur capital. Banques, assureurs et atteint leurs objectifs annuels, ne
touristique jamais enregistrée par le pays cet été. s’endettent le plus en ce moment fonds de capital-investissement prêtent plus qu’à leurs propres
(hausse de 17 % de l’encours en sont mis à contribution. clients ou aux plus aisés… ■
U
EA
V
U
O
N

Le Figaro Santé
magazine
vous apporte
chaque trimestre
les clés pour
comprendre et agir
sur votre santé
PARTENAIRE DES ENTREPRISES DEPUIS 100 ANS

6,90 EN VENTE ACTUELLEMENT


BRED Banque Populaire – Société anonyme coopérative de Banque Populaire régie par les articles L 512-2 et suivants du Code monétaire et financier et l’ensemble des textes relatifs aux Banques Populaires et aux établissements de crédit, au capital de 1 361 627 925,30 euros – Siège social : 18, quai de la
chez tous les marchands de journaux et sur www.figarostore.fr
Rapée – 75604 Paris Cedex 12 – 552 091 795 RCS Paris – Ident.TVA FR 09 552 091 795 – Intermédiaire en assurances immatriculé à l’ORIAS sous le n° 07 003 608. Crédit photo : Getty Images – Septembre 2020 –
A
jeudi 10 septembre 2020 LE FIGARO

22 ÉCONOMIE
Le plan du
que partiellement de l’ESS,
(350 millions pour l’économie cir-
culaire et 300 millions pour la
transition agricole). Enfin, 2 mil-
liards serviront à la mise aux nor-

gouvernement pour
mes des Ehpad non lucratifs.

Notation extrafinancière
Au-delà des questions budgétai-

développer l’économie
res, Olivia Grégoire a également
pour objectif de rapprocher les
cinq grandes familles de l’ESS
(associations, coopératives, mu-
tuelles, fondations et sociétés

sociale et solidaire
commerciales ayant la qualité
d’« entreprises de l’ESS ») des en-
treprises traditionnelles. « Je veux
multiplier les passerelles pour que
les acteurs de l’ESS, qui comptent
beaucoup de petites structures, ins-
Mis à mal par la crise, le secteur représente pirent les grandes sociétés pour que
celles-ci mènent plus fréquemment
10 % du PIB et emploie 2,4 millions de salariés. et plus amplement des actions à im-
pacts », explique l’ex-vice-prési-
dente de la commission des finan-
total de 1,5 milliard d’euros. Beau- ces de l’Assemblée. Il s’agira in
CORINNE CAILLAUD coup de structures ont profité du fine d’amener les entreprises qui
£@corinnecaillaud
dispositif de chômage partiel ou ne se sont pas saisies de la question
du fonds de solidarité (aide pou- de leurs responsabilités environ-
ENTREPRISE Démultiplier, au vant aller jusqu’à 1 500 euros par nementales, sociales et de gouver-
cours des deux prochaines années, mois en cas de forte réduction du nance (ESG) à agir.
le nombre d’emplois dans l’éco- chiffre d’affaires). D’autant qu’un autre enjeu de
nomie sociale et solidaire (ESS), Mais tous les acteurs de l’ESS taille se dessine pour la ministre : la
c’est la mission que s’est fixée n’ont pas traversé la crise, dont notation extrafinancière des entre-
Olivia Grégoire, la nouvelle secré- tous les effets sont loin d’avoir
« deLe relance
plan prises, prochainement débattue à

GÉZELIN GRÉE
taire d’État chargée de ce porte- disparu, de la même manière. Bruxelles. « Des entreprises volon-
feuille au sein du gouvernement « Certains ont été très secoués et taires qui publient déjà ces données
Castex. d’autres ont pu trouver des ressorts consacre extrafinancières peuvent sensibiliser
L’ex-députée LREM de la et innover. Beaucoup de structures, 1,3 milliard et acculturer le secteur économi-
12e circonscription de Paris, éga- notamment des épiceries solidaires Olivia Grégoire, secrétaire d’État en charge du secteur, « l’économie sociale que », plaide la secrétaire d’État de
lement ancienne entrepreneuse, ou des chantiers d’insertion, ont fait d’euros et solidaire est un champ économique à part entière avec des spécificités 42 ans, qui travaille sur cette ques-
visait depuis longtemps un poste preuve d’agilité et se sont adap- sur deux ans qui vont bien au-delà du seul profit. » tion depuis plus d’un an. « La
dans le giron de Bercy et entend tées », pointe Olivia Grégoire. à l’économie France doit en tout cas lancer une
défendre un secteur qui, avec ses Emmaüs, fermé durant le confi- aux jeunes, via l’insertion par mentaire de 3 000 personnes is- impulsion et mener le combat des
2,4 millions de salariés (soit 12 % nement, a perdu une grosse part sociale l’activité économique (IAE), avec sues des quartiers prioritaires de la données d’intérêt général que sont
de l’emploi salarié privé), repré- de son chiffre d’affaires, quand un et solidaire 35 000 créations d’emplois pré- ville. Quant aux dotations de Bpi- les données ESG, qui ont vocation à
sente tout de même 10 % du PIB. chantier d’insertion dans le ma- vues en 2021, auxquelles s’ajoute- france, qui finance des prêts être gratuites et accessibles au plus
Et ce d’autant plus que l’ESS, « un raîchage a augmenté ses ventes de ront 40 000 parcours emplois d’honneur solidaire dont le mon- grand nombre. C’est une question de
champ économique à part entière 30 %, en créant son site de vente compétences (PEC), des contrats tant peut atteindre 10 000 euros, souveraineté économique. Le cas
avec des spécificités qui vont bien en ligne. aidés classiques fléchés vers des et de la Caisse des dépôts, qui al- échéant, des acteurs majeurs de
au-delà du seul profit », comme le Reste que le secteur souffre et a acteurs du secteur. Le dispositif loue des crédits pour répondre à l’économie, évalués selon des critè-
rappelle la ministre, a été mis à besoin de soutien. Le plan de re- Sésame, qui vise à accompagner des appels à projet, elles seront res qui ne seraient pas les nôtres,
mal par la crise. Bien sûr, il y a eu lance, présenté la semaine derniè- des jeunes en difficulté vers les aussi augmentées. pourraient ne plus avoir accès à cer-
les mesures d’urgence : 5 000 as- re, lui consacre 1,3 milliard métiers du sport et de l’animation, Le plan de relance comprend tains investisseurs, sous prétexte
sociations ont eu accès au prêt d’euros sur deux ans. Sur ce mon- verra aussi ses crédits augmenter par ailleurs 3 milliards pour soute- que leur notation extrafinancière
garanti par l’État (PGE), pour un tant, 600 millions seront dédiés pour permettre le soutien supplé- nir des secteurs qui ne relèvent serait mauvaise », prévient-elle. ■

Les pôles de compétitivité remplissent leur mission


Ces structures, alliant entreprises et centres de formation ou de recherche, ont un effet positif sur l’emploi des PME.
territoires, valide ce choix, tout en 2012 est plus conclusive. À partir de phase, les financements privés se exportations. Côté territoires,
ANNE DE GUIGNÉ £@adeguigne soulignant la difficulté de mesurer 2009, les scientifiques constatent débloquent donc mais les projets l’étude démontre qu’un départe-
de manière précise les effets positifs un effet de levier positif sur les fi- de R&D peinent encore à se trans- ment abritant un pôle important
POLITIQUE ÉCONOMIQUE Les pô- générés par les pôles. nancements privés. En moyenne former en véritables programmes bénéficie d’effets d’entraînements

55
les de compétitivité poursuivent Intitulée « Impacts économiques en 2012, une entreprise adhérente à industriels. (une augmentation de 10 % du
leur transformation. Fondées en et territoriaux des pôles de compé- un pôle a touché 160 000 euros C’est l’objet de la troisième phase nombre d’adhérents se traduirait
2004, ces structures visent à favori- titivité selon les territoires », l’étu- d’aides publiques à l’innovation de développement des pôles, de par une hausse de 3 % des dépenses
ser l’innovation au sein de l’indus- de démontre d’abord que la politi- pour 465 000 euros de dépenses de 2013 à 2018. Le succès est au ren- privés en R&D du département).
trie française en mettant en relation que des pôles a pris du temps pour recherche, dont 305 000 euros dez-vous pour les PME, dont l’effet Les auteurs, recommandent doré-
des entreprises de tailles différen- porter des fruits. Lors de la premiè- Le nombre autofinancés. positif de l’appartenance à un pôle navant d’encourager les fusions
tes, des centres de formation et re phase de 2005 à 2009, « les effets de pôles sur l’emploi est prouvé. « En re- entre pôles.
d’unités de recherche. En 2019, une d’aubaine et les effets de levier se de compétitivité
Programmes industriels vanche très peu de variables affi- C’était l’un des objectifs de la
quatrième phase de développement sont compensés », selon la synthèse en France Au total, entre 2005 et 2018, près de chent un impact positif de l’adhésion quatrième phase de développe-
a été lancée, avec l’ambition de de l’étude. Les subventions reçues 4 000 projets de R&D liés aux pôles aux pôles pour les ETI et les grandes ment, qui s’est toutefois heurtée à
porter davantage de projets hexa- par les entreprises ont été entière- ont été lancés avec 4,5 milliards entreprises », note la synthèse de de nombreux obstacles politiques.
gonaux à l’échelle européenne. Une ment dépensées dans des projets de d’euros de financement privé, France stratégie. Une exception Chaque région souhaitant conser-
étude récente, cofinancée par recherche-développement, « sans 1,8 milliard d’euros public via le notable est toutefois constatée : les ver ses prérogatives. D’où une ra-
France stratégie, organisme de ré- cependant les inciter à investir da- Fonds unique interministériel grandes entreprises membres d’un tionalisation très limitée, avec une
flexion rattaché à Matignon, et le vantage sur leurs fonds propres ». (FUI) et 1,3 milliard d’euros venu pôle affichent de meilleures per- diminution faible du nombre de
commissariat général à l’Égalité des La deuxième phase de 2009 à des régions. Lors de la deuxième formances en ce qui concerne leurs pôles passé de 65 à 55. ■

L’exécutif mise sur la digitalisation de la formation


Le plan France Relance prévoit de rediriger 200 millions d’euros de crédits pour développer de nouvelles offres.
Mais cette adaptation forcée a aussi formation un secteur d’excellence. contenus digitaux innovants et at-
WILLIAM PLUMMER mis en lumière le grand retard de la Car c’est un secteur où les demandes tractifs. Car le confinement a mon-
£@PlummerWilliam
formation professionnelle française vont exploser dans les prochains tré la limite des outils disponibles.
en matière de digitalisation. Selon la mois, il faut donc le consolider », ex- Dans de nombreux cas, les forma-
FORMATION C’est l’un des effets Fédération de la formation profes- pliquait le ministère du Travail en tions en ligne étaient simplement
révélateurs de la crise sanitaire : le sionnelle (FFP), seulement 10 % de marge de la présentation de France des transcriptions de cours magis-
secteur de la formation va devoir l’offre était en distanciel avant le Relance. traux. « Il faut travailler sur la péda-
opérer rapidement une véritable confinement. Une part passée à gogie en créant des contenus ludi-
mue. Menacés de fermetures par le 30 % depuis. « Cela fait seulement Flexibilité ques, interactifs et qui permettent de
confinement, les organismes spé- cinq ans que le code du travail recon- Cette évolution vers le digital pré- faire participer le stagiaire », précise
cialisés n’ont pas eu d’autres choix naît la formation qualifiante à dis- sente de plus de nombreux avanta- le ministère du Travail qui va ren-
que de s’adapter à la situation et de tance. On avait donc un retard ges. « La formation à distance s’avè- contrer dans les prochaines semai-
faire évoluer leur offre en proposant conséquent du fait de la non prise de re très flexible, car on peut adapter nes les branches professionnelles et
des cessions à distance pour pour- conscience de cette forme d’acquisi- des modules précis et de courte durée les organismes de formation pour
suivre leur activité. Une transition tion des compétences », explique le aux stagiaires. Autre point non né- élaborer des solutions d’ici à la fin de
rapide qui a permis à 90 % des ap- président de la FFP, Pierre Courbe- gligeable, elle s’avère bien moins l’année. L’objectif est également
prentis de l’Hexagone et 60 % des baisse. coûteuse qu’une formation en pré- d’intégrer – aussi bien pour les for-
demandeurs d’emploi de continuer Pour faire face à cette nouvelle La part de l’offre en (PIC). L’objectif ? Créer des plate- sentiel », explique Olivier Haquet, mations en présentiel qu’en ligne –
leur apprentissage pendant deux priorité, l’exécutif a prévu par le distanciel de la formation formes pédagogiques à destination directeur de l’organisme de forma- des outils tels que la réalité virtuelle
mois. biais du plan France Relance, de re- professionnelle est des organismes de formation, mais tion professionnelle linguistique pour améliorer la pratique manuel-
De quoi montrer, tant aux orga- diriger plus de 200 millions euros passée de 10 % à 30 % également mettre à leur disposition Adomligua. le. Une évolution primordiale dans
A

nismes qu’aux stagiaires, les avan- initialement destinés au plan d’in- depuis le confinement. des contenus digitalisés gratuits. Le véritable défi pour les organis- certains secteurs comme la bouche-
ZHU DIFENG /STOCK.ADOBE.COM
tages de ces nouvelles pratiques. vestissement dans les compétences « Nous voulons faire du secteur de la mes est désormais de produire des rie ou la réparation mécanique. ■
LE FIGARO jeudi 10 septembre 2020

ENTREPRISES 23

LVMH renonce à son OPA sur Tiffany


Le groupe invoque une demande du
gouvernement. Le joaillier américain
veut le forcer à réaliser ce projet.

vembre, LVMH a préféré abandon-


IVAN LETESSIER £@IvanLetessier ner purement et simplement l’opé-
ration, provoquant l’ire de Tiffany.
LUXE L’OPA à 16,2 milliards de Prévenu mardi de cette décision, le
dollars du français LVMH sur joaillier a attaqué le groupe français
l’américain Tiffany, victime colla- devant un tribunal du Delaware
térale de la guerre commerciale en- pour l’obliger à conclure l’opéra-
tre Paris et Washington. Le leader tion. Il espère une décision avant le
mondial du luxe a annoncé mercre- 24 novembre.
di l’abandon de son projet d’acqui- Évoquant la lettre « prétendu-
sition du joaillier célébré dans la co- ment reçue du ministre », Tiffany a
médie Breakfast at Tiffany’s. Son réagi de façon plus que virulente.
conseil d’administration, réuni « LVMH va rechercher tous les
vendredi « après une succession moyens pour éviter de conclure l’opé-
d’événements de nature à fragiliser ration dans les termes approuvés, es-
l’opération d’acquisition de Tiffany, time Roger Farah, le président du
a acté, qu’en l’état, LVMH ne serait conseil d’administration de Tiffany.
pas en mesure de réaliser l’opéra- Mais rien dans la loi française ne per-
tion », selon un communiqué diffu- met au ministre des Affaires étrangè-
sé mercredi. Le groupe invoque un res d’ordonner à une entreprise de
courrier envoyé lundi 31 août par casser un accord. De plus, ces suppo-
Jean-Yves Le Drian, le ministre des sées menaces de représailles françai- Tiffany (ici, une des signé un accord de droit américain vité liée à la fermeture des bouti- née prochaine, sur la base d’un prix
Affaires étrangères, à Bernard Ar- ses n’ont jamais été rendues publi- boutiques du joaillier (« merger of agreement ») fixant ques risquait d’entraîner un bris de plus raisonnable…
nault, PDG de LVMH. ques ; dès lors, comment pourrait-il américain dans leurs obligations respectives. Et le covenant… Les dirigeants de Tiffa- L’avenir dira par ailleurs si, avec sa
« Le gouvernement américain a s’agir d’un effort pour faire pression un centre commercial 4 février, l’assemblée générale des ny s’en sont sortis en obtenant de décision radicale, LVMH aura aidé la
décidé d’instaurer de nouveaux sur les États-Unis. Il est clair que de Pennsylvanie) actionnaires de Tiffany a plébiscité leurs créanciers une suspension de France dans son bras de fer avec les
droits de douane sur certains pro- LVMH a les mains sales. » a attaqué LVMH devant l’opération, qui devait alors se l’exigibilité de ces covenants. Pour États-Unis ou s’il aura, au contraire,
duits français, en particulier dans le un tribunal du Delaware conclure au plus tard le 24 août ; le ce faire, ils leur ont assuré que entraîné des sanctions douanières
Renégociation du prix pour l’obliger
secteur du luxe, en réaction à l’adop- temps d’obtenir l’agrément des LVMH était toujours décidé à mener sur divers produits de luxe « made in
à conclure son OPA.
tion par la France d’une taxe sur les À l’automne dernier, c’est LVMH JEENAH MOON/BLOOMBERG
autorités concurrentielles partout l’OPA à son terme… France ». Bernard Arnault s’efforce
services numériques, écrit le minis- qui avait approché Tiffany. Le dans le monde. d’entretenir à la fois de bonnes rela-
tre selon la traduction anglaise ren- 15 octobre, Toni Belloni, directeur Depuis, la pandémie de corona- Sanctions douanières tions avec Donald Trump et Emma-
due publique par Tiffany. La France général du géant français, avait virus a mis le monde à l’arrêt, les Depuis plusieurs semaines, le camp nuel Macron. En janvier 2017, il fut
réfléchit à des mesures pour dissua- prétexté d’un voyage à New York avions cloués au sol empêchant les Tiffany s’inquiétait du retard pris l’un des premiers dirigeants d’entre-
der les autorités américaines de met- pour inviter à déjeuner son compa- touristes de voyager et les mesures par LVMH dans la notification de prises à rendre visite au président élu
tre en place ces droits de douane à triote italien Alessandro Bogliolo, de confinement contraignant les l’opération aux autorités anticon- à la Trump Tower de la Ve Avenue, à
compter du 6 janvier 2021. Par ancien de LVMH et directeur géné- boutiques de luxe à baisser le ri- currentielles de Bruxelles. Le New York, dressée juste à côté du
conséquent, les projets d’investisse- ral de Tiffany. Lors de leur repas au deau. De quoi remettre en cause les 24 août, Tiffany a demandé le report flagship Tiffany.
ment d’entreprises françaises dans Clocktower, un restaurant huppé opérations de fusion acquisition en au 24 novembre de la date limite, C’est là qu’il lui avait promis de
des secteurs pouvant faire l’objet de de Manhattan, le dirigeant de court ou, à tout le moins, d’inciter comme l’accord l’y autorise. LVMH créer un nouvel atelier Louis Vuit-
sanctions doivent être réévalués. » LVMH avait remis à son homologue les acquéreurs à tenter de renégo- s’est alors dit prêt à contester ce re- ton aux États-Unis. En marge de
Et le ministre d’être plus précis : en de Tiffany une offre d’achat à cier le prix. Une gageure pour port, sans toutefois engager de pro- l’inauguration de l’atelier, en octo-
guise de soutien, LVMH « devrait dif- 14,5 milliards de dollars (120 dollars LVMH. « Le “merger agreement” cédure. Jean-Jacques Guiony, le di- bre 2019, Donald Trump avait re-
férer l’acquisition de Tiffany au-delà l’action). Quelques jours plus tard, signé avec Tiffany est très contrai- recteur financier de LVMH, assure connu que ces créations d’emplois
du 6 janvier 2021. Je suis certain que Bernard Arnault, qui inaugurait un gnant, explique un proche du dos- que le groupe n’a engagé aucune aux États-Unis l’avaient incité à ex-
vous comprendrez le besoin de prendre atelier Louis Vuitton au cœur de la sier. Il ne s’agit pas d’un accord clas- manœuvre dilatoire dans ses clure le champagne et le cognac
part aux efforts de notre pays pour dé- campagne texane en présence du sique entre un vendeur et un échanges de prénotification avec (deux breuvages dont LVMH est le
fendre ses intérêts nationaux. » président américain, avait prévenu acheteur, mais d’un contrat visant à Bruxelles et s’insurge contre la leader mondial) des vins français,
Contacté, l’entourage de Jean-Yves Donald Trump qu’il avait d’autres faire accepter le principe d’une OPA « rare mauvaise foi » de Tiffany. auxquels il venait d’infliger une
Le Drian n’a pas souhaité répondre projets aux États-Unis… amicale à un prix donné. » Pour ne Le dirigeant est confiant dans le surtaxe.
au Figaro. Gabriel Attal, le porte-pa- Après avoir réussi, au terme de rien arranger, la pandémie n’entre fait que le tribunal considérera que LVMH, qui souhaitait initiale-
role du gouvernement, a lui rappelé quelques semaines de négociations, pas dans les « major adverse cau- la lettre du ministre est un élément ment boucler le deal de Tiffany cet
que « dans un contexte de négocia- à faire monter les enchères, le ses » permettant de casser le deal. légal de nature à justifier l’abandon été, avant le début de la campagne
tions internationales très importantes conseil d’administration du joaillier Une clause aurait pu offrir à du projet sans avoir à dédommager électorale américaine, pourrait pa-
avec nos partenaires, le gouvernement américain a accepté le principe LVMH l’opportunité de renégocier Tiffany. Si les esprits s’échauffent, radoxalement avoir été contraint
français n’est ni naïf, ni passif ». d’une opération amicale à 16,2 mil- le prix : Tiffany devait respecter les certains observateurs de ce dossier par le gouvernement français de
La date limite pour le closing de liards (135 dollars l’action) : le engagements (covenants) pris avec sensible n’excluent pas totalement mettre Tiffany au cœur d’une ba-
l’opération étant fixée au 24 no- 24 novembre, les deux groupes ont ses créanciers. Or la chute de l’acti- une reprise des négociations l’an- taille politique. ■

EN BREF
Retour sur terre pour les valeurs de la tech américaine DIESELGATE : L’EX-PDG
DE VOLKSWAGEN
Le Nasdaq, qui volait de record en record, a perdu plus de 10 % en quelques jours. SERA JUGÉ
£ La justice allemande a décidé
mercredi de renvoyer devant
l’année. Ces « Big Five » représen- des mois, les Américains ont beau- te. Pourtant, le jour même, la divi- un tribunal l’ancien PDG de
HERVÉ ROUSSEAU tent désormais près du quart de la coup épargné. Ils ont ensuite consa- sion du nominal s’est accompagnée
hrousseau@lefigaro.fr Volkswagen Martin Winterkorn
valeur du S&P 500 et plus de moitié cré une partie de cette manne à des d’une envolée de plus de 10 % du ti- pour répondre de fraude dans
de celle du Nasdaq 100. investissements boursiers. tre avec l’afflux de nombreux petits le scandale sur les moteurs
MARCHÉS Trop vite trop haut ! Le La formidable envolée des va- Le cas de Tesla est emblématique. porteurs. Ces derniers jours, l’ac- Diesel truqués du constructeur.
Nasdaq, le marché américain des leurs technologiques américaines a Le titre a fait des étincelles en Bour- tion Tesla a subi un retour de bâton. Le groupe a déjà réglé les plus
valeurs technologiques, qui avait attiré les spéculateurs de tout poil, se durant la crise sanitaire. Il a En une semaine, elle a perdu plus de grands risques financiers liés
connu un spectaculaire rebond alléchés par la promesse de belles flambé de plus de 400 %. À plus de 20 % de sa valeur. Ce sont près de aux poursuites ou aux risques
après le krach provoqué par le Co- plus-values. Le rôle de Sofbank est 2 000 dollars, son action était deve- 100 milliards de dollars qui se sont de poursuites. La facture totale
vid-19, vient de subir de sévères notamment pointé du doigt. Selon nue inaccessible pour bon nombre ainsi évaporés. du « Dieselgate » pour VW
prises de bénéfices. En l’espace de le Financial Times, cet été, le de petits porteurs. Pour remédier à dépasse les 30 milliards d’euros,
trois séances, entre le vendredi conglomérat japonais aurait misé à cette situation, fin août, le groupe Fondamentaux solides
dont une grande partie payée
4 septembre et le mardi 8, le Nasdaq hauteur de 50 milliards de dollars dirigé Elon Musk a décidé de frac- Les analystes reçoivent avec un aux États-Unis.
100 a dégringolé de plus de 10 %. sur la hausse en Bourse des géants tionner ses actions en cinq. certain soulagement la récente cor-
Comme souvent après une vio- américains, par le biais de produits « L’opération est parfaitement neu- rection sur le marché américain des
lente correction, le marché s’est re- dérivés. Ces instruments financiers tre pour les actionnaires et elle ne valeurs technologiques. « Le coup BOIRON DANS LE ROUGE
pris un peu mercredi. Les investis- sophistiqués permettent avec une change rien à la valeur économique de tabac des derniers jours remet
£ Le géant français de
seurs ont profité de la baisse des mise réduite de prendre des posi- du groupe », constate un spécialis- certaines pendules à l’heure » avan-
l’homéopathie Boiron a publié
derniers jours pour faire des achats tions massives. Lorsque le marché ce un professionnel. Denis Panel,
une perte nette de presque
à bon compte : le Nasdaq a regagné grimpe, il est ainsi possible d’en- Forte correction pour l’indice des valeurs directeur de la gestion multi-actifs
1 million d’euros au premier
environ 3 % en séance. Mais le dou- granger de belles plus-values. Mais technologiques et quantitatif chez BNP Paribas AM,
11 375,7 semestre, en raison d’une
te s’est désormais installé. la mécanique est dangereuse et estime que « de nouvelles correc-
Cours du nasdaq 100, en points en séance provision relative au coût du
Depuis son plancher du mois mars lorsque le vent tourne les pertes 2 septembre tions sont envisageables à court ter-
plan de restructuration annoncé
dernier, où il était tombé à peuvent être abyssales. Pris de pa- 12 420,5 me ». Mais, selon lui, « cela devrait
12 000 en mars, a-t-il précisé mercredi.
7 000 points, le Nasdaq 100, qui re- nique, certains de ces spéculateurs ensuite permettre au marché repren-
Le bénéfice opérationnel du
groupe les plus grandes valeurs de la peuvent être tentés de déboucler dre sa marche en avant plus sereine-
premier semestre est pour sa
tech américaine avait pratiquement leurs positions dans l’urgence, ce ment ». La plupart des analystes ne
part en recul de 75 % sur un an,
doublé. Le Nasdaq composite, plus qui accélère la chute des indices. redoutent pas de krach sur ces va-
8 872,22 à 1,5 million. Le groupe avait
large, avait suivi le même chemin, C’est ce qui s’est produit ces der- leurs comme ce fut le cas il y a tout
7 020,38 indiqué il y a six mois qu’il allait
parvenant même à se hisser le niers jours. juste vingt ans avec l’éclatement de
9 000 supprimer un quart de ses
2 septembre dernier à un record his- Les particuliers ont également la bulle internet. « À l’époque le
effectifs en France, soit plus
torique à plus de 12 000 points. En voulu prendre leur part du gâteau. marché achetait des promesses et les
de 600 postes.
pleine croissance et gorgés de cash, « Depuis le début de l’année, avec les investisseurs avaient perdu tous leurs
les géants américains de la tech sont aides massives débloquées par repères », souligne un analyste.
les grands vainqueurs de la crise. La
domination des Gafam - Google,
Apple, Facebook, Amazon et Micro-
Washington, le revenu disponible des
ménages américains a progressé »,
expliquaient récemment les spécia-
6 000
Aujourd’hui la situation est bien
différente : les géants américains de
la tech sont en forte croissance, af-
+@ » Propriétaires
et professionnels
immobiliers se déchirent
A

2 janvier 2020 16 mars 2020 9 septembre 2020 sur le dépôt de garantie


soft - s’est d’ailleurs considérable- listes de Natixis Wealth Manage- fichent de solides bénéfices et sont
ment renforcée depuis le début de ment. Bloqués chez eux pendant Source : Bloomberg Infographie assis sur des montagnes de cash. ■ www.lefigaro.fr/economie
jeudi 10 septembre 2020 LE FIGARO

24 ENTREPRISES

Auchan accélère
sa mue et supprime
1 475 postes
Il s’adapte aux nouvelles attentes des clients,
qui veulent acheter en ligne et près de chez eux.
la barre des 10 %, à 9,8 %, derrière AUCHAN
MARIE BARTNIK £@mariebartnik Système U. UNE FORTE HAUSSE
La situation financière du distri- DES VENTES EN LIGNE

9,8 %
DISTRIBUTION La crise du Covid buteur traduit cette réalité com-
a accéléré les mutations déjà en merciale. Portées par le confine-
cours. La préférence des clients ment, les ventes ont progressé de
de parts de marché Le distributeur nordiste réalise encore 75 % de ses ventes en France dans ses hypermarchés. Il ambitionne de ramener
pour les courses en ligne et le 0,8 % au premier semestre, tous en France
commerce de proximité s’accen- formats confondus. Mais le résultat cette part à 50 % dans cinq ans.
tue. Pragmatique, Auchan opérationnel reste négatif. « La si-
s’adapte. Le distributeur nordiste
réalise encore 75 % de ses ventes
en France dans ses hypermarchés.
tuation est encore très fragile »,
constate le distributeur dans un
communiqué.
8 mds
d’euros de chiffre
sé, Auchan s’était déjà séparé de
21 magasins, ce qui avait occasion-
né le départ de 400 personnes. Puis
côté de l’encaissement, mais seule-
ment parmi les managers.
Le développement de nouveaux
novembre, tous les magasins du
groupe seront amenés à préparer
des commandes passées en ligne.
Il ambitionne de ramener cette d’affaires au premier en janvier, 517 suppressions de formats devrait a contrario être Malgré cette floraison de nou-
part à 50 % dans cinq ans, par la 300 Auchan piétons semestre postes au siège ont été annoncées. créateur de postes. Environ 600 veaux formats et le déclin de ses
progression des formats alterna- seront ouverts en 2021 Le groupe avait alors choisi la voie sont attendus grâce à l’ouverture ventes, l’hypermarché n’a pas dit
tifs - les supermarchés, les maga-
sins de proximité, et bien sûr, l’e-
commerce.
Auchan doit à la fois redresser ses
finances et réorienter son activité
sur les segments les plus porteurs.
12 %
de ventes en ligne
du plan de départs volontaires.
Cette fois, c’est un plan de sauve-
garde de l’emploi qui sera mis en
de 300 Auchan piétons (des points
de retrait de commandes passées
en ligne) en 2021. À ce jour, le dis-
son dernier mot. Le distributeur
n’envisage d’en fermer aucun. Ce
format se voit au contraire investi
Le constat dressé par Auchan Ce double impératif a un impact di- œuvre. « C’est un coup dur, réagit tributeur n’en compte de quatre. d’une nouvelle mission : il est ame-
est clair : ses hypermarchés, un rect sur les salariés du groupe. « Le Guy Laplatine, délégué syndical Ils sont l’arme d’Auchan pour né à stocker, produire (des plats
talon d’Achille dès avant la crise, plan de transformation d’Auchan en CFDT chez Auchan Retail. Nous s’implanter en centre-ville, alors préparés, du pain, des pâtisse-
séduisent de moins en moins. Le France suppose de mettre en place nous attendions à des suppressions que le distributeur nordiste est ries…) et livrer les magasins alen-
poids de ce format dans les ventes une organisation simplifiée, plus ef- de postes, mais pas d’une telle am- pour l’instant essentiellement tour, des supermarchés aux points
du groupe n’a cessé de baisser de- ficiente, recentrée sur le client », ex- pleur. Le seul point positif est l’ab- présent en périphérie. Pour at- de retrait piétons. Il peut aussi,
puis le confinement. Encombré plique le groupe dans un commu- sence de suppressions de postes par- teindre son objectif de réaliser dans certains cas, être le point de
par ces magasins, le distributeur niqué. Cette nouvelle organisation mi les hôtes de caisse. »Les emplois 15 % de ses ventes en ligne en 2022 départ de la livraison à domicile.
perd régulièrement des parts de se traduira par la suppression de seront supprimés au sein de la chaî- (12 % aujourd’hui), Auchan déve- Preuve qu’Auchan continue de
marché dans l’Hexagone. Selon 1 475 postes, sur les 75 000 qu’il ne logistique, qui sera réorganisée, loppe aussi massivement la prépa- miser sur ce format, tous devront
les dernières données du panéliste compte en France. 377 postes se- au sein du service après-vente, dé- ration et le retrait de commande avoir été rénovés dans les deux
Kantar, il est désormais passé sous ront parallèlement créés. L’an pas- sormais digitalisé, ou encore du en magasins. Ainsi, à compter de ans. ■

Concurrence : une amende record pour Roche et Novartis


Ils écopent d’une sanction de 444 millions d’euros pour « pratiques abusives » dans le traitement de la DMLA.
lon Isabelle de Silva, présidente de qu’un autre médicament de Genen- que l’Avastin rafle jusqu’à 15 % à cins, notamment les principaux lea-
KEREN LENTSCHNER £@Klentschner l’Autorité, tant d’un point de vue fi- Novartis et Roche, tech, l’Avastin, prescrit à des pa- 20 % du marché. ders d’opinion, et pointe les
nancier que de santé publique. La ainsi que l’américain tients atteints de cancer, a des effets Cette situation, qui prendra fin en « Avastin lovers ». Ses discours alar-
PHARMACIE C’est une amende re- DMLA est une maladie qui touche Genentech sont accusés bénéfiques sur la DMLA. Or, ce trai- 2013 avec l’arrivée sur le marché mistes provoquent un « effet de gla-
cord pour des laboratoires pharma- un million de patients en France, et d’avoir cherché tement, dont Roche détient la licen- d’Eylea (Bayer), déplaît aux trois la- ciation » sur certains praticiens qui
ceutiques. L’Autorité de la concur- l’une des principales causes de mal- à préserver les ventes ce (hors États-Unis), ne coûte boratoires, dont les intérêts finan- ont une vraie aversion au risque de-
de Lucentis traitant puis l’affaire du Mediator.
rence a condamné mercredi les Big voyance des plus de 50 ans. qu’une trentaine d’euros l’injection. ciers vont étonnamment converger,
la dégénérescence
Pharma suisses Novartis et Roche, maculaire liée à l’âge Ils se mettent à le prescrire avec selon l’Autorité. Novartis ne veut En parallèle, alors que les autorités
ainsi que l’américain Genentech, Un trio étroitement lié (DMLA) au détriment l’aval des autorités françaises, mal- pas perdre sa position de leader. Ge- de santé souhaitent régulariser l’uti-
détenu par Roche, à payer 444 mil- Il aura fallu six ans à l’Autorité pour d’un autre médicament gré l’absence d’une autorisation de nentech est lui aussi enclin à préser- lisation de l’Avastin « hors AMM »,
lions d’euros pour des « pratiques instruire le dossier. Tout a démarré trente fois moins cher. mise sur le marché (AMM). Au point ver le leadership de Novartis, car les trois labos sont accusés de faire
abusives ». Ces trois laboratoires en 2014 par un signalement de la plus les ventes de Lucentis augmen- blocage, en refusant notamment de
sont accusés d’avoir cherché à pré- Répression des fraudes (DGCCRF) et tent, plus il perçoit de royalties sur leur fournir des échantillons de
server les ventes d’un médicament par une sanction prononcée en Italie ce médicament vendu au prix fort. médicaments. Cela débouchera fina-
MICHAEL NAGLE/THE NEW YORK TIMES-REDUX-REA

traitant la dégénérescence macu- par le gendarme local de la concur- Roche, qui est l’unique propriétaire lement sur une « recommandation
laire liée à l’âge (DMLA) au détri- rence contre ces trois laboratoires. de Genentech depuis 2009, y a aussi temporaire d’utilisation » en 2014.
ment d’un autre… trente fois moins Les faits remontent à la période intérêt. Novartis détient par ailleurs Un moyen pour les pouvoirs publics
cher. Novartis, qui écope de la 2008-2014. À l’origine des griefs, le 29 % du capital de Roche. Une stra- de « reprendre la main » sur les la-
sanction la plus lourde (385 millions Lucentis, commercialisé en France tégie « extrêmement sophistiquée » boratoires, selon l’Autorité. Cette
d’euros), « réfute fermement » ces depuis 2007 par Novartis, qui en a va dès lors unir les trois labos pour condamnation risque de porter un
accusations fondées sur une « er- obtenu la licence (hors États-Unis) dénigrer l’usage de l’Avastin en coup sévère à l’image des laboratoi-
reur grossière d’interprétation des auprès de Genentech. Il est vendu à ophtalmologie. Ils échangent no- res pharmaceutiques, dont la prési-
faits », et a décidé de faire appel. l’époque 1 161 euros l’injection, ce tamment dans le cadre de « comités dente de l’Autorité a souligné le « rôle
L’Autorité n’exclut pas que l’État qui en fait le premier médicament de communs », raconte l’Autorité. No- d’exemplarité ». Une image que les
souhaite intenter une « action in- ville remboursé par la Sécurité so- vartis se lance dans une « campagne Big Pharma s’efforcent pourtant
demnitaire » en raison de l’impact ciale (390 millions d’euros en 2012). de communication globale et structu- d’améliorer depuis le début de la cri-
sur les comptes publics, qui se À partir de la fin des années 2000, les rée », présentant de façon « biaisée se sanitaire actuelle, notamment au
chiffre en « centaines de millions médecins - en France et dans le reste et trompeuse » les études sur les ef- travers de la course contre la montre
d’euros ». Un « dossier majeur », se- du monde - se rendent compte fets de l’Avastin. Il cible les méde- sur les traitements du Covid-19. ■

Monoprix se réinvente en grand magasin nouvelle génération


L’enseigne du groupe Casino se donne pour ambition de doubler son volume d’affaires d’ici dix ans.
DISTRIBUTION C’est un retour aux se, inauguré jeudi après plusieurs d’un rayon dédié. Des produits dé- pense que le commerce s’est perverti « Mais nous avons aussi une carte à
sources pour Monoprix, qui fut un mois de travaux, Monoprix décline diés à une clientèle très urbaine. en ne misant que sur le prix. Il faut jouer à l’international. Le plus grand
temps la propriété, à parité avec le concrètement ce qu’il entend par L’offre de restauration a été éten- redonner de la valeur aux produits, Monoprix du monde ouvrira en 2021
groupe Casino, des Galeries La- grand magasin, et ce qui sera dé- due. Un stand propose des crêpes, aux lieux et aux marchands », ex- à Doha », précise Diane Coliche.
fayette. L’enseigne voit de nouveau ployé dans les autres sites de l’en- clin d’œil à la gare Montparnasse plique Jean-Paul Mochet. Comme tous ses concurrents,

15 %
son avenir en « grand magasin », seigne. « Un lieu où chacun trouve toute proche. Un boulanger élu Monoprix mise aussi sur l’e-com-
même si c’est un grand magasin quelque chose qui lui fait plaisir et où meilleur ouvrier de France s’active Ouvertures à l’étranger merce. Il ambitionne de réaliser
« nouvelle génération ». « Lorsque l’on se sent bien », explique Diane aux fourneaux de la boulangerie. Fort de cette nouvelle identité, Mo- 15 % de son chiffre d’affaires en
je suis arrivé à la présidence du grou- Coliche, la directrice générale de Symbole de ce plaisir de vivre à la noprix compte réaliser 10 milliards ligne en 2030, contre 5 % à 10 %
pe, j’ai regretté que Monoprix ait viré l’enseigne. « Un lieu de destina- française, le croque-monsieur est d’euros de volume d’affaires dans aujourd’hui selon les magasins,
vers le supermarché, alors que son tion », complète Jean-Paul Mochet, des ventes ici proposé à 3,90 euros. dix ans. Cette croissance sera por- grâce aux partenariats qu’il a noués
atout est d’être un grand magasin »,
explique Jean-Paul Mochet, le pré-
où s’exprime « le plaisir de vivre à la
française ». réalisées Au sous-sol, l’offre alimentaire
accorde une large place aux rayons
tée par le développement du parc
de magasins. Environ 30 nouveaux
avec le Britannique Ocado pour la
livraison à J+1, et Amazon pour la
sident de Monoprix, qui espère rien
de moins que de doubler son volu-
Le magasin de Montparnasse fait
la part belle au non-alimentaire.
en ligne frais et traiteur. L’objectif est de
rendre les rayons « métiers » (bou-
points de vente Monoprix et Monop
seront ouverts chaque année jus-
livraison en deux heures. « Nous
sommes largement au-dessus de
L’objectif de Monoprix
me d’affaires d’ici à 2030. Au rez-de-chaussée, le client cherie, poissonnerie…) accessibles, qu’en 2030. Le parc triplera de notre objectif pour ce second parte-
pour 2030.
Quand les Galeries Lafayette et le pourra s’équiper en accessoires de même si Monoprix est souvent plus taille, sans consommer pour autant nariat. Pour le premier, plus récent,
Printemps souffrent cruellement vélo, s’offrir un objet de décoration cher que ses concurrents. Face à de capitaux puisque la plupart des nous constatons que la demande est
de l’absence des touristes étran- « vintage », acheter une tenue de l’arrivée prochaine d’un Leclerc à ouvertures se feront en franchise. là. Nous aurons embauché 530 per-
A

gers, le pari peut paraître risqué. yoga, un casque audio, ou des bas- proximité, Monoprix mise sur En France, les ouvertures auront sonnes à la fin de l’année », se félici-
Dans son magasin de Montparnas- kets durables - celles-ci disposent l’« excellence de ses produits ». « Je lieu autour de Paris ou en régions. te Jean-Paul Mochet. ■ M. B.
LE FIGARO jeudi 10 septembre 2020

ENTREPRISES 25

Luca de Meo lance sa révolution pour Renault


Le nouveau directeur général
du groupe se donne 7 à 8 ans
pour ramener le constructeur
dans le peloton de tête.
VALÉRIE COLLET £@V_Collet

AUTOMOBILE Luca de Meo, le

JULIEN FAURE/LEEXTRA VIA LEEMAGE


nouveau directeur général de Re-
nault n’a pas mâché ses mots de-
vant les cadres du groupe lors
d’un séminaire la semaine der-
nière : l’heure est à la révolution :
« Il va nous falloir prendre des dé-
cisions parfois difficiles, mais né-
cessaires et positives pour l’entre-

« partition
Une
prise, leur a-t-il dit. Je dirais qu’il
s’agit d’une révolution. Cette révo-
lution, qui devra être portée par
Luca de Meo, le nouveau directeur général, a prévu un parcours en trois étapes pour « ramener Renault en finale de la Ligue des champions ».
l’ensemble des hommes et des fem-
du succès mes du groupe, je l’ai nommée “Re-
comme une naulution” », a-t-il déclaré dans rabilité critique, qui ne peut plus comptés. L’Inde non plus. Quant à sévère, « l’activité nouvelles mobi- La vraie révolution n’inter-
symphonie un mémo interne, dévoilé par durer », estime-t-il. Dorénavant la Chine, Renault a dû abandonner lités a manqué de vision stratégi- viendra qu’en 2026 lorsque
Reuters et que Le Figaro a pu le groupe s’appuiera sur Renault, le marché des véhicules particu- que » : manque de cohérence dans Renault sera passé de construc-
en trois consulter. Alpine, Dacia et Mobilize pour les liers… Mais peut-être pour mieux les acquisitions et les partenariats, teur automobile à « entreprise
actes, en Le dirigeant italien, ancien pa- nouvelles mobilités. « Renault y revenir : « La présence de Re- portefeuille disparate d’actifs non d’avant-garde et d’excellence en
ré majeur : tron de Seat, nommé en janvier doit se détacher et être la marque nault en Chine doit être réinventée rentables. Mais le groupe dispose matière de technologie et de ser-
avant la crise mais arrivé en juillet, où les innovations techniques via de nouveaux modèles commer- d’atouts : son expertise sur les vé- vices ». « Nous réaliserons 20 à
résurrection, n’a pas caché la gravité de la si- majeures sont introduites en ciaux, qui pourraient s’appuyer sur hicules électriques, l’Alliance avec 30 % de notre activité dans des
rénovation et tuation : « En 2020, la crise du Co- premier », affirme-t-il. une stratégie de partenariat solide, Nissan et Mitsubishi et enfin ses domaines n’ayant rien à voir avec
révolution
LUCA DE MEO
» vid va évidemment impacter forte-
ment nos résultats. Nos projections
de trésorerie sont alarmantes. »
Le constat est sans appel :
« Alors que la vente de véhicules
devrait être notre principal levier de
et au niveau national. La Chine est
le centre du monde. En 2030, un
constructeur qui ignore la Chine,
talents.

Réduction de coûts
le secteur automobile tradition-
nel », martèle le dirigeant.
Cette transformation va né-
Luca de Meo a pointé trois défis performance, nous sommes aujour- c’est une table à laquelle il manque Pour redresser la situation, Luca de cessiter de réduire davantage les
pour ces prochains mois et même d’hui particulièrement dépendants un pied ». Le groupe va également Meo a prévu un parcours en trois coûts : « redimensionnement de
ces prochaines années. D’abord de RCI Bank and Services (la socié- se recentrer sur l’Europe : « La étapes pour « ramener Renault en l’ingénierie », réduction de
l’identité des marques du groupe té de financement du groupe part européenne est devenue plus finale de la Ligue des champions en 7 30 % de l’offre de produit et
est trop diluée. « Notre porte- NDLR) et de l’après-vente ». faible, aussi bien en bénéfices qu’en ou 8 ans ». As du marketing, il coup de rabot dans les coûts
feuille de produits est trop large et Deuxième défi : les régions du parts de marché, alors qu’elle reste parle d’« une partition du succès variables.
orienté vers des segments et des monde que le groupe avait ciblées. une partie cruciale de notre chiffre comme une symphonie en trois ac- Ce plan Renaulutionnaire de-
marchés non rentables. Cela nous L’Eurasie et l’Amérique latine d’affaires et de nos bénéfices », ob- tes, en ré majeur : résurrection, ré- vrait être mis en place en février
place dans une situation de vulné- n’ont pas donné les résultats es- serve Luca de Meo… Autre constat novation et révolution » ! et mars prochains. ■

La Chine se pose en championne de la protection des données


Le régime tente de bloquer la vente des activités américaines de TikTok imposée par Washington
tive et rationnelle, et s’engager à mois, plusieurs pays européens ont gers à l’étranger. En théorie, ces déclaration officielle, sans effet juri-

- 23 %
SÉBASTIEN FALLETTI £@fallettiseb maintenir l’ouverture, la sécurité et banni Huawei des infrastructures données seraient donc hors de por- dique. Sans mesures concrètes, com-
CORRESPONDANT À PÉKIN
la stabilité de la chaîne d’approvi- 5G, et l’Inde a interdit 118 applica- tée de la législation chinoise qui ment peut-on croire cette promesse,
sionnement mondiale », insiste cette tions chinoises, dont Baidu, ou We- oblige toute entreprise à livrer ses et réduire effectivement les ten-
Baisse NUMÉRIQUE Pékin lance une con-
tre-offensive, dans la bataille tech-
feuille de route dévoilée par Wang
Yi, le ministre des Affaires étrangè-
Chat. « La politisation de la question
des données, en usant du double lan-
secrets si la sécurité nationale est en
jeu. Un signal rassurant envoyé aux
sions ? » s’interroge Cheng.
La Chine active ses réseaux di-
du cours à la Bourse nologique qui l’oppose à l’Adminis- res lors d’une conférence virtuelle. gage pour calomnier et opprimer des investisseurs étrangers qui lorgnent plomatiques pour rallier ses alliés en
de Hongkong du titre tration de Donald Trump. Il se pose Pékin réplique au programme entreprises étrangères fait du tort à le premier marché en ligne du Asie et en Afrique, afin de contrer
SMIC, plus grand en champion de la protection des Clean Network (réseau propre) dé- chacun, et va sévèrement entraver la monde, et s’inquiètent de la censu- l’initiative américaine. À Washing-
producteur de semi- données, pour mieux voler au se- voilé en août par le Secrétaire d’État coopération digitale globale » met en re croissante. « L’objectif est de ras- ton, les grands groupes chinois se
conducteurs chinois cours de ses fleurons Huawei, Tik- américain Mike Pompeo, qui appel- garde Zhao Lijian, porte-parole du surer les pays occidentaux afin de li- préparent au pire à la veille de
menacé d’être ajouté Tok ou WeChat étranglés par les le les pays à découpler leurs réseaux ministère des Affaires étrangères. miter les discriminations subies par l’élection américaine. Tencent
à la « liste noire » sanctions américaines. Mardi, la de télécommunications de matériel les entreprises technologiques vient de recruter Ed Royce, ancien
du Pentagone Chine a dévoilé une « initiative glo- ou d’applications chinoises, pré- Diplomatie du numérique chinoises à l’étranger », juge Cheng parlementaire républicain, comme
bale pour la sécurité des données », sentés comme une « menace pour En pleine négociation sur le rachat Xiaohe, professeur à l’université lobbyiste, pour tenter de prévenir
et promis de ne pas mettre la main leur sécurité nationale ». de TikTok, l’appli vedette du grou- Renmin. Le pouvoir reprend à son l’interdiction de WeChat. Et le Pen-
sur les données des utilisateurs lo- Le régime communiste tente de pe pékinois Bytedance, par des in- compte un engagement répété par tagone envisage d’ajouter SMIC, le
calisés à l’étranger, en réplique aux reprendre l’initiative dans cette vestisseurs américains, Pékin tente le fondateur de Huawei, Ren Zhen- plus grand producteur de semi-
accusations d’espionnage de guerre froide technologique pour de regagner du crédit en affirmant gfei, mais qui peine à convaincre conducteurs chinois à sa « liste noi-
Washington. « Il faut traiter la sé- sauver les débouchés internationaux qu’il n’exigera pas le transfert vers face à un régime autoritaire. La re », entraînant une chute de 23 %
curité des données de manière objec- de TikTok ou WeChat. Ces derniers ses serveurs des données des usa- nouvelle initiative « est juste une du titre à la Bourse de Hongkong. ■

LA SÉANCE DU MERCREDI 9 SEPTEMBRE


LE CAC JOUR %VAR. +HAUTJOUR +BAS JOUR %CAP.ECH 31/12 JOUR %VAR. +HAUTJOUR +BAS JOUR %CAP.ECH 31/12 LES DEVISES MONNAIE 1 EURO=
L’OR JOUR VEILLE 31/12
AUSTRALIE ................................................................................
DOLLAR AUSTRALIEN 1,6264 AUD
ACCOR .............................................. 25,84 -1,19 26,28 25,37 0,484 -38,11 ♣
MICHELIN .............................................. 95,76 +0,88 96,14 93,92 0,175 -12,23 CANADA ................................................................................
DOLLAR CANADIEN 1,5563 CAD
COTATION QUOTIDIENNE ASSURÉE PAR LOOMIS-CPOR

AIR LIQUIDE .................................. 142,25 +2,12 143,05 139,7 0,233 +12,72 ORANGE ..............................................9,604 +4,78 9,618 9,13 0,435 -26,8
www.cpordevises.com
GDE BRETAGNE ................................................................................
LIVRE STERLING 0,9121 GBP
AIRBUS .............................................. 69,39 -1,96 70,32 68 0,385 -46,82 PERNOD RICARD .................................. 142 +1 142,7 140,85 0,143 -10,92 HONG KONG ................................................................................
DOLLAR DE HONG KONG 9,1246 HKD
LINGOT DE 1KG ENV .....................................................
53470 52020 +22,16
JAPON ................................................................................
YEN 125,05 JPY
NAPOLEON ..................................................... 319,9 317,2 +23,56
ARCELORMITTAL SA .................................. 10,924 +3,53 10,938 10,422 0,436 -30,16 PEUGEOT .............................................. 15,475 -0,83 15,6 15,27 0,327 -27,35 PIECE 10 DOL USA .....................................................
928 928 +18,97
ATOS .............................................. 70,92 +2,28 70,94 69,04 0,359 -4,57 ♣ 29,37
PUBLICIS GROUPE SA ............................. +1,63 29,56 28,75 0,298 -27,23 SUISSE ................................................................................
FRANC SUISSE 1,0806 CHF PIECE 10 FLORINS .....................................................
321 316,5 +19,82
ETATS-UNIS ................................................................................
DOLLAR 1,1773 USD PIECE 20 DOLLARS .....................................................
1791 1791 +19,48
AXA .............................................. 17,438 +2,87 17,56 16,9 0,304 -30,55 RENAULT .............................................. 25,27 +0,48 25,475 24,75 0,551 -40,09
TUNISIE ................................................................................
DINAR TUNISIEN 3,22 TND PIECE 20F TUNISIE .....................................................
315 315 +21,2
BNP PARIBAS ACT.A .................................. 36,79 +1 36,945 36,05 0,293 -30,36 SAFRAN ..............................................97,44 -0,79 98,32 95,36 0,194 -29,21 MAROC ................................................................................
DIHRAM 11,103 MAD PIECE 5 DOL US (H) .....................................................
458 458 +15,95
BOUYGUES ..............................................32,59 +1,84 32,66 31,73 0,322 -13,97 SAINT-GOBAIN .................................. 35,68 +1,86 35,68 34,98 0,279 -2,25 TURQUIE ................................................................................
NOUVELLE LIVRE TURQUE 8,824 TRY PIECE 50 PESOS MEX .....................................................
1979,5 1979,5 +19,39
CAPGEMINI ..............................................
117,05 +1,43 117,55 114,95 0,245 +7,48 SANOFI ..............................................88,12 +2,82 88,26 86,02 0,146 -1,67 EGYPTE ................................................................................
LIVRE EGYPTIENNE 18,62 EGP PIECE FR 10 FR (H) .....................................................
173,4 173,9 +17,4
CARREFOUR ..............................................14,76 +2,71 14,835 14,33 0,479 -1,27 SCHNEIDER ELECTRIC ............................. 107,15 +2,78 108,25 104,2 0,187 +17,1 CHINE ................................................................................
YUAN 8,0584 CNY PIECE SUISSE 20F .....................................................
314,9 308 +23,01
PIECE LATINE 20F .....................................................
305,1 305,1 +20,21
CREDIT AGRICOLE .................................. 8,658 +1,67 8,686 8,414 0,188 -33,01 SOCIETE GENERALE ♣ ..................................
13,182 +1,26 13,238 12,81 0,74 -57,5 INDE ................................................................................
ROUPIE 86,6065 INR SOUVERAIN ..................................................... 404,9 409,9 +23,07
DANONE ..............................................57,58 +2,06 57,7 56,48 0,232 -22,08 STMICROELECTRONICS ............................. 24,97 +7,26 25,01 23 0,709 +4,17 ALGERIE ................................................................................
DINAR ALGERIEN 151,99 DZD KRUGERRAND .....................................................1778 1778 +21,78
DASSAULT SYSTEMES .................................. 156,25
ENGIE .............................................. 11,925
+1,49 156,65
+1,32 12
153,2
11,61
0,054
0,176
+6,62
-17,19
TELEPERFORMANCE .................................. 262
THALES ..............................................66,16 +0,98
+2,3 262,6
66,34
254,8
64,3
0,187
0,159
+20,52
-28,49
SICAV ET FCP
VALEURS LIQUIDATIVES EN EUROS (OU EN DEVISES), HORS FRAIS
ESSILORLUXOTTICA .................................. 111,65 +0,54 112,35 110,7 0,14 -17,78 TOTAL .............................................. 32,74 +1,21 33,165 32,42 0,241 -33,46 VALEUR DATE DE
Cybèle Asset Management
HERMES INTL ..................................735,8 +0,49 741,4 731 0,037 +10,45 UNIBAIL-RODAMCO-WE ............................. 39,6 +1,9 39,83 38,13 0,557 -71,85
RETROUVEZ
LIQUID. VALORISAT.
37 av. des Champs-Elysées
42 rue d’Anjou, 75008 Paris
KERING ..............................................552,6 -0,43 559,3 550,3 0,116 -5,57 VEOLIA ENVIRON. .................................. 19,98 +1,71 20,04 19,575 0,239 -15,73 75008 Paris
Tél. : 01 55 27 94 94
Tel. : 01 56 43 62 50

VINCI♣.............................................. 80,18
www.palatine.fr
L'OREAL ..............................................282,6 +2,43 284,2 276,1 0,073 +7,05 +1,14 80,34 78,98 0,133 -19,01 BETELGEUSE ................................................
41,98 07/09/20
LEGRAND ..............................................71,22 +2,24 71,34 69,4 0,101 -1,95 VIVENDI ..............................................24,44 +1,58 24,78 24,04 0,19 -5,34 SICAV BELLATRIX C ................................................
303,78 07/09/20 SITE D’INFORMATIONS EXCLUSIVES
LVMH .............................................. 404,05 -0,09 409,1 398,75 0,095 -2,45 WORLDLINE .............................................. 75,74 +1,77 75,88 73,76 0,353 +19,94 UNI HOCHE C ................................................
262,07 07/09/20 SIRIUS ................................................50,52 07/09/20 WWW.WANSQUARE.COM

BOEING CONTINUE DE BAISSER EN BOURSE, APRÈS DE NOUVEAUX PROBLÈMES TECHNIQUES ccrouzel@lefigaro.fr

La série noire continue pour Boeing, dont vraient « affecter le calendrier des livrai- portion du fuselage de certains 787 rap- brication sur le 787 mais aussi le 737 MAX, vraisons effectuées en août 2019. Son
l’action perdait plus de 1 % mercredi en sons du 787 à court terme », a précisé le portés lundi par le groupe. le 777 et le 777X. L’avionneur, qui a déjà concurrent européen Airbus a, lui, livré
séance. Le constructeur a détecté un groupe aéronautique américain. Au total, Le constructeur était déjà englué dans engagé au printemps la suppression de 39 avions le même mois. En Bourse,
troisième problème sur le 787 Dreamliner près de 900 avions pourraient être tou- la crise du 737 MAX, son avion vedette, in- 10 % de ses postes, soit 16 000 emplois, a Boeing a perdu plus de 50 % de sa valeur
et a, en conséquence, décidé de « prendre chés par ce défaut qui concerne les stabi- terdit de vol depuis mars 2019 après deux aussi averti fin juillet qu’il allait devoir « en- depuis le début de l’année, et 58 % en un
le temps d’examiner rigoureusement » lisateurs horizontaux, dont certains élé- accidents mortels, quand le Covid-19 a fait core revoir la taille de (ses) effectifs ». an. L’action Airbus fait un peu mieux, avec
tous les avions de cette catégorie n’ayant ments ont été serrés ensemble plus plonger les ventes de billets d’avion. Les Boeing a livré 13 appareils en août, ce un recul de 46 % depuis janvier et de 45 %
A

pas encore été acheminés aux clients. fortement que prévu. Il s’ajoute aux deux commandes ont fortement baissé, obli- qui est un peu mieux que les 4 livraisons en un an. Le secteur souffre terriblement
Ces inspections supplémentaires de- problèmes concernant le raccord d’une geant Boeing à ralentir les cadences de fa- faites en juillet mais reste loin des 18 li- de la pandémie de Covid-19. ■
jeudi 10 septembre 2020 LE FIGARO

26 MÉDIAS et PUBLICITÉ
Vivendi EN BREF

et Mediaset
DIDIER CASAS
PASSE CHEZ TF1
£ Didier Casas troque
son fauteuil de secrétaire général

négocient
et porte-parole de Bouygues
Telecomcontre celui de
secrétaire général de TF1.
Il succède à Jean-Michel
Counillon, désormais jeune
retraité. L’arrivée de Didier

Après quatre années de conflit, Casas chez TF1, initialement


programmée au 1er septembre,

les deux adversaires veulent la paix. a été repoussée de quelques


semaines en raison du calendrier
d’attribution des licences 5G.
Un américain lorgnerait Mediaset.
Arnaud de Puyfontaine ORANGE VA DISTRIBUER
d’Amsterdam du 1er septembre a (à gauche), président Aujourd’hui, les deux adversaires satisfaisante pour les ego. Car en TÉLÉFOOT
ENGUÉRAND RENAULT considéré comme abusifs les « droits du directoire de Vivendi, ont compris qu’il est temps de signer préalable à tout accord, la famille
£@erenault tente de renouer £ Après les opérateurs SFR,
ET VALÉRIE SEGOND £@valeriesegond de vote » multiples prévus par la la paix. D’autant que le patriarche Berlusconi réclame un dédommage-
le dialogue avec Bouygues Telecom,
À ROME famille Berlusconi pour verrouiller Silvio Berlusconi, 84 ans, veut régler ment à Vivendi pour avoir violé
Pier Silvio Berlusconi Free et la plateforme Netflix,
son contrôle. Enfin, l’arrêt de la ce problème pour éviter que sa deux accords : l’un sur l’achat de
(à droite), le patron le groupe Mediapro a conclu
AUDIOVISUEL Ils ont fini par se Cour de justice européenne du de Mediaset. D’autant famille se déchire s’il venait à dispa- Mediaset Premium et l’autre sur
un accord de distribution
parler. Mercredi 9 septembre, 3 septembre a estimé que la loi Gas- que le patriarche Silvio raître. Et que depuis deux ans, l’interdiction de monter à plus de
de sa chaîne Téléfoot,
Arnaud de Puyfontaine, président parri était contraire à la liberté Berlusconi, 84 ans, tient l’action Mediaset a perdu un tiers de 5 % du capital. Vivendi avait déjà fait
principal diffuseur de la Ligue 1,
du directoire de Vivendi, a appelé d’établissement en Europe. Cette loi à régler ce dossier sa valeur. des tentatives de paix entre 2018 et
avec Orange.
Pier Silvio Berlusconi, le patron de qui régule les médias depuis 2004 en pour éviter début 2020. Sans succès.
Mediaset. Le but: renouer le dialogue Italie avait contraint Vivendi à pla- que sa famille se déchire L’hypothèse américaine Avant de s’asseoir à la table des
en vue de mettre un terme à un cer 19,9 % des 28,8 % qu’il détient s’il venait à disparaître. Signer la paix, oui, mais sur quelle négociations, les deux adversaires TABOOLA ET OUTBRAIN
conflit vieux de quatre ans. En 2016, dans Mediaset dans une structure JEAN-CHRISTOPHE base ? Après quatre années de conflit, comptent leurs atouts. Vivendi a RENONCENT
les deux groupes avaient noué des indépendante, le privant de ses MARMARA/LE FIGARO ; le paysage a changé. Le projet initial gagné en justice le droit d’être plei-
fiançailles avec une prise de partici- droits de vote. REMO CASILLI/SINTESI/SIPA de Vivendi de créer un Netflix latin nement un actionnaire incontour- À LA FUSION
pation croisée. Mais quand Vivendi a Bref, les barrières érigées par la en mariant Canal+, Mediaset Pre- nable. Il dispose d’actifs comme £ Les deux plateformes
refusé de racheter la chaîne payante famille Berlusconi pour se protéger mium et Telecom Italia (contrôlé par Canal+, Telecom Italia mais aussi de publicité en ligne israéliennes
Mediaset Premium et a lancé un raid contre Vivendi sont tombées une à Vivendi) n’est plus d’actualité. Net- une participation de 20 % dans le Taboola et Outbrain renoncent
sur 28,8 % du capital de Mediaset, une. Emportant avec elles la loi sur flix a pris trop d’avance, Comcast a premier producteur mondial Bani- à une fusion estimée
une guerre totale a été déclarée. Les les médias italiens qui va devoir être racheté Sky et Disney + a débarqué jay-Endemol. Mediaset a toujours sa à 850 millions de dollars.
deux adversaires se sont battus de- revue. L’autorité de régulation sur le marché. D’un autre côté, le plainte au pénal contre les dirigeants Les deux groupes fournissent
vant de nombreux tribunaux à tra- n’ayant pas encore annulé la loi projet de Mediaset de créer un grou- de Vivendi et il est devenu l’un des des plateformes permettant
vers l’Europe. Mais coup sur coup, Gasparri, Vivendi a saisi le tribunal pe de télévision gratuite pan-euro- premiers groupes audiovisuels en d’exposer des contenus
trois décisions de justice viennent pour récupérer ses droits de vote. péen avec Mediaset en Italie, en Es- Europe avec ProSieben. Tous les de médias et d’y associer
de donner raison à Vivendi. Le Une audience se tiendra le 16 dé- pagne et en Allemagne avec schémas peuvent être évoqués; un de la publicité en ligne.
30 juillet, le tribunal de commerce cembre prochain. Mais il reste tout ProSieben (dont il détient un quart retrait progressif de Vivendi du ca- Les deux rivales voulaient
de Madrid a suspendu le projet de de même une plainte pénale déposée des droits de vote), n’intéresse guère pital de Mediaset ou, au contraire, le en s’associant atteindre
déplacement de Mediaset aux Pays- en Italie par Mediaset qui accuse Vivendi, car l’avenir de la télévision rachat total de Mediaset. À moins une taille critique pour rivaliser
Bas et enterré le projet de fusion Vivendi d’avoir manipulé son cours gratuite est incertain. qu’un troisième scénario ne s’impo- avec Google et Facebook.
européen « MediaForEurope », qui de Bourse. Une véritable épine dans Il faudra déployer des trésors se. Un grand groupe américain Mais la chute des marchés
privait Vivendi de ses droits d’ac- le pied pour Arnaud de Puyfontaine d’ingéniosité pour trouver un projet aurait fait une offre de rachat sur publicitaires a remis en cause
tionnaires. Puis l’arrêt du tribunal et Vincent Bolloré. industriel commun et une solution Mediaset au printemps dernier. ■ leur fusion.

www.francetvpub.fr Thierry Jadot quitte


Dentsu France
Parce que si on veut que le monde change, la publicité se doit de changer aussi. Pierre Calmard, actuel patron des
aussi par des écrans publicitaires dédiés, ou encore par des offres commerciales sur mesure. activités médias et digital, le remplace.
actions. Que ce soit par le choix d’un contexte de programmes parmi les plus diversifiés, mais
(médias historiques, réseaux so-
ALEXANDRE DEBOUTÉ £@axel_deb
de ses annonceurs. Comment? En plaçant la responsabilité et la solidarité au cœur de ses
ciaux, leviers de performance mar-
audiovisuel français, se mobilise en faveur d’une relance durable de l’activité économique keting), de la création, avec la
COMMUNICATION Après huit ans constitution du réseau d’origine
à la tête de Dentsu Aegis Network américaine McGarryBowen, et en-
rôle à jouer. C’est pourquoi France Télévisions Publicité, en tant que régie du 1er groupe
de la stimuler pour qu’elle soit plus vertueuse. Dans ce contexte, la publicité a un vrai en France, Thierry Jadot s’apprête fin des données clients (CRM) à la
à quitter la maison mère de Carat suite du rachat en 2016 de Merkle,
notre modèle de société. L’enjeu n’est plus seulement de relancer la consommation mais pour d’autres aventures entre- l’un des leaders américains du data,
La crise sanitaire a fortement impacté notre économie. Elle nous pousse également à repenser preneuriales. Il sera remplacé le pour 1,5 milliard de dollars.
1er octobre à son poste de président
de la filiale hexagonale du groupe Ancrage plus local
publicitaire japonais par son actuel Il faut mettre au crédit de Thierry
numéro deux, Pierre Calmard, qui Jadot, dirigeant engagé en faveur
dans le bon sens. dirige depuis 2017 le pôle média et
performance. Ce dernier regroupe
les principaux bataillons de Dentsu
France : les agences de conseil
de la diversité et de la responsabili-
té sociale des entreprises, d’avoir
accru la visibilité de Dentsu en
France, face à Publicis et Havas, et
médias Carat et Vizeum ainsi que de lui avoir donné un profil plus
les activités de marketing digital généraliste. Il a notamment déve-
les choses (iProspect, Amplifi, AMNet).
Thierry Jadot gardera une fonction
de senior advisor auprès de Dentsu
loppé des activités dans le conseil et
le marketing sportif ou créé un
incubateur dédié au secteur du
France. luxe, la Maison Dentsu. De manière
Quand Thierry Jadot a pris les décomplexée, l’ancien de Starcom
pour faire changer rênes d’Aegis Media France, en
avril 2012, le groupe n’était pas en-
core passé sous pavillon nippon. Le
(Publicis) mais aussi de Havas
Argentine, passé par les secteurs
automobile (PSA) et de la presse
rachat effectif du spécialiste britan- (Mondadori France), a aussi donné
nique de l’achat médias par Dentsu à Dentsu France un ancrage plus
être très efficace n’est intervenu qu’en juillet de la
même année, après la sortie du
groupe Bolloré, qui détenait 26,4 %
du capital ce qui en faisait son pre-
local en décrochant de grands bud-
gets tricolores dans le conseil mé-
dias, comme Accor ou la Société
générale.
mier actionnaire. L’opération avait Pour Pierre Calmard, qui avait

que la pub peut permis à l’homme d’affaires breton


de réaliser une plus-value de
450 millions d’euros. Pour Dentsu,
l’acquisition de l’un des leaders
rejoint Aegis Media en 1999 avant
un détour de quatre ans chez
Netbooster puis un retour à la tête
de la nouvelle entité iProspect
mondiaux dans le conseil médias, fin 2011, c’est la consécration. Celui
très présent en Europe et réputé qui a fondé Carat Interactive et
La preuve pour son expertise dans le digital,
lui a permis de prendre un profil
nettement plus international, alors
Isobar est un spécialiste de la
communication digitale. Il a pour
feuille de route d’accompagner la
qu’il était essentiellement présent digitalisation accélérée de la com-
au Japon. Dès lors, Thierry Jadot a munication et de renouer avec la
été chargé d’accélérer la transfor- croissance. En 2019, Dentsu France
mation des activités en France et de a réalisé un revenu de 120 millions
les aligner sur les ambitions mon- d’euros, qui devrait reculer à
A

diales de Dentsu. Celles-ci s’articu- 100 millions cette année en raison


lent autour de l’expertise médias de la crise sanitaire. ■
jeudi 10 septembre 2020 LE FIGARO - N° 23 659 - Cahier N° 3 - Ne peut être vendu séparément - www.lefigaro.fr

MONTRES NOTRE-DAME
DURABLE, RÉPARABLE, PATRIMONIALE… LA CRYPTE DE LA CATHÉDRALE ROUVRE
L’HORLOGERIE CLASSIQUE NE CONNAÎT AVEC UNE EXPOSITION CONSACRÉE
PAS L’OBSOLESCENCE PROGRAMMÉE AU MONUMENT AU XIXE SIÈCLE
PAGE 30 PAGE 29

MUSÉES ET
MONUMENTS :
LES LEÇONS
D’UN ÉTÉ
SANS FOULE
BBH ; ESTATE BRASSAÏ - RMN-GRAND PALAIS ; CHARLES PLATIAU/AFP

ILS ONT ACCUEILLI MOINS DE VISITEURS


TOUT EN REPENSANT LEURS PARCOURS.
LES ÉTABLISSEMENTS TIRENT LE BILAN
DE CETTE PÉRIODE SINGULIÈRE
La galerie des Glaces,
au château de Versailles, AVEC UNE CERTITUDE : ILS DOIVENT
le 6 juin.
SE RÉINVENTER. PAGE 28

RIMBAUD ET VERLAINE, TROP


LIBRES POUR LE PANTHÉON

L’HISTOIRE DU JOUR LA MINISTRE DE LA CULTURE

SOUTIENT UNE PÉTITION POUR INSTALLER LES POÈTES


AUPRÈS DES GRANDS HOMMES. EST-CE BIEN LEUR PLACE ?
d’œuvrer au bien du genre humain. Gé-
ÉTIENNE DE MONTETY
edemontety@lefigaro.fr néralement cette engeance n’en a cure.
Imagine-t-on Villon, Louise Labbé,

O
Apollinaire militer pour le vivre-en-
n n’est pas sérieux quand semble ? La transition écologique ?
on est ministre de la Sans souci de la morale publique, Rim-
Culture. Roselyne Bache- baud et Verlaine célèbrent joliment « un
lot, titulaire du poste, ain- trou de verdure où chante une rivière » ou
si que ses prédécesseurs « les sanglots longs des violons de
soutiennent, apprend-on, une péti- l’automne ». Mais l’un ricane sur
tion en faveur du transfert des cendres M. Prudhomme - « il est grave, il est
d’Arthur Rimbaud et de Paul Verlaine maire et père de famille » (Verlaine) -
au Panthéon. C’est une manie des ins- quand l’autre pointe « la sagesse bâtar-
titutions contemporaines de vouloir de du Coran » (Rimbaud). « Ciel ! som-
ensevelir les artistes sous les hon- mes-nous assez de damnés ici bas ? » :
neurs. Le Panthéon ? Pourquoi pas un ces deux-là ne respectaient rien. Poè-
appartement de la Ville de Paris ? Le tes, vos papiers !
statut d’intermittent du spectacle ?
Toute la vie des deux poètes, toute leur Camouflet posthume
œuvre de feu tournent le dos à la so- Que pensaient-ils du Panthéon ? Dans
ciété. Ils furent épris de liberté, jusqu’à ses Illuminations, Rimbaud murmure :
faire de la transgression un art de vi- « L’acropole officielle outre les concep-
vre. Rancunière, la société, avec la tions de la barbarie moderne les plus co-
complicité de l’université et des mi- lossales. » Y sommes-nous ? Qui sait ?
nistres, se venge aujourd’hui de leurs Ce qui est sûr, c’est que leurs territoires,
invectives et de leurs langues tirées. ce n’était pas les palais ni les temples de
Elle tente de les récupérer. la République. C’était des tavernes en-
Le Panthéon, quoi qu’on pense de fumées à s’intoxiquer de tabac et d’ab-
son architecture, est une dernière de- sinthe, les bouges de Londres à s’insul-
meure fort estimable. Y reposent des ter et à se violenter, les chemins
hommes et des femmes ayant œuvré d’Abyssinie à faire commerce d’armes à
pour le bien du genre humain. Par cet- feu de contrebande. Apprenons, décla-
te sépulture, la patrie selon ses termes mons leurs vers à l’envi sur les scènes de
leur exprime sa reconnaissance. On y théâtre et dans les salles de classe, mais
trouve des médecins, des philosophes, n’infligeons pas au pauvre Lelian et à
des militaires, des politiques. Récem- son complice effronté un camouflet
ment des résistants, hommes et fem- posthume, n’insultons pas leur désir
mes, parmi les plus notoires. éperdu d’indépendance. Plutôt que de
Et les pétitionnaires de s’étonner les enfermer au musée des grands hom-
qu’on n’y compte pas de poète ; mais ce mes, laissons-les libres de chausser
A

n’est pas la vocation d’un poète leurs semelles de vent, pour l’éternité. ■
jeudi 10 septembre 2020 LE FIGARO

28 L'ÉVÉNEMENT
Dans les salles

MUSÉES :
du Musée d’Orsay,
à Paris, le 8 juillet.
UGO PADOVANI/
HANS LUCAS VIA AFP

UN PUBLIC
À CONQUÉRIR
AUTREMENT

ARIANE BAVELIER £@arianebavelier


ET CLAIRE BOMMELAER
APRÈS DES ANNÉES
Mais à Versailles, la galerie des Glaces
déserte rappelait combien l’endroit a été
Chevillot, la directrice (70 à 75 %
d’étrangers en temps normal). C’est en AgendaNDA
pensé pour l’affluence des courtisans. songeant à fidéliser le public vivant aux
cbommelaer@lefigaro.fr
DE COURSE « Même le parc vide ne fonctionne pas », alentours que l’abbaye du Thoronet a ● À partir du 7 octobre

C’
se désole Laurent Salomé, conservateur imaginé un nouveau festival de chants « Albrecht Altdorfer,
est peu dire que les mu-
sées et monuments de
À LA FRÉQUENTATION, en chef du château. « Ça n’est pas Erme-
nonville, où Rousseau venait savourer sa
grégoriens, en octobre. « Pour clore la
visite, j’avais demandé aux guides de maître de la Renaissance
France se trouvent face à
une crise existentielle. Le LES ÉTABLISSEMENTS solitude. Versailles n’a jamais été conçu
comme un désert ouvert à la contempla-
chanter, ce qui a beaucoup plu, explique
Sylvie Vial. Ensuite, les guides donnaient
allemande »
Musée du Louvre
modèle sur lequel beau-
coup d’entre eux fonctionnaient, misant ONT DÛ EXPÉRIMENTER tion silencieuse. »
Passé la satisfaction d’avoir renoué
des conseils pour les achats dans la bouti-
que. » Résultat : les ventes, y compris de
● À partir du 13 octobre
CES TROIS DERNIERS
de plus en plus sur le tourisme de masse avec des Parisiens d’ordinaire sursollici- vin rosé, n’ont jamais été aussi florissan-
et les visiteurs étrangers, s’est fracturé tés, ou d’avoir profité de ceux qui ne tes. Et le chant grégorien a regagné droit « Léon Spilliaert.
dans la crise du Covid-19. Tandis que les sont pas partis en vacances, les grandes de cité à l’abbaye.
arbitrages se poursuivent au ministère
de la Culture pour répartir les 614 mil-
MOIS UNE NOUVELLE institutions sont en peine réflexion sur
leur stratégie. Après des années de cour-
Lumière et solitude »
Musée d’Orsay
lions d’euros d’aide exceptionnelle entre
les structures touchées par la crise, cel-
MANIÈRE D’ACCUEILLIR se à la fréquentation et aux grandes ex-
positions, qui assuraient de solides reve- “ Le modèle
de l’exposition exhaustive ● À partir du 17 novembre
les-ci s’interrogent sur les leçons à tirer
d’un été si particulier. « Certains monu- LES VISITEURS. nus pour les investissements, et un
rayonnement international, elles com-
de 2 000 m2 sur lequel
se cristallisent les critiques
« Hyacinthe Rigaud
ou le portrait Soleil »
ments, dans les zones rurales notamment,
ont fait plus d’entrées que d’habitude. La CERTAINS ONT MIEUX prennent que leur modèle a du plomb
dans l’aile. « Avec le recul, nous nous di- a sans doute vécu Château de Versailles
catastrophe, c’est Paris, qui a réalisé 25 %
de la fréquentation des étés précédents et,
tous monuments confondus, nous sommes
TIRÉ LEUR ÉPINGLE
sons que nous avons sans doute eu tort de
miser sur la progression de la clientèle
chinoise, et de ne pas avoir assez tendu la
LAURENCE DES CARS, PRÉSIDENTE

DES MUSÉES D’ORSAY ET DE L’ORANGERIE ● Jusqu’au 12 octobre

à 50 % de l’été 2019 », indique Philippe


Bélaval, président du Centre des monu-
DU JEU QUE D’AUTRES, main aux Européens », admet Jean
d’Haussonville, président de Chambord,
Lorsque les musées ont rouvert au
tout début juillet, ils sortaient du confi-
« Fuji, pays de neige »
Musée Guimet
ments nationaux (CMN). Le Musée d’Or-
say, qui accueillait ordinairement
QUI DEVRONT TROUVER qui a vu arriver, en août, des dizaines de
milliers de visiteurs en quête de nature
nement surpris du succès remporté par
leurs sites numériques. Gavés par la sur- ● Jusqu’au 29 novembre
12 000 visiteurs pour une belle journée
d’été, en a reçu plutôt 4 000. Au Louvre, UN NOUVEAU MODÈLE et de promenade.
« Il faut arrêter cette vision producti-
information sur le Covid-19, les Français
surfaient sur l’éternité paisible des « Rodin en son jardin »
Jardin du Musée Rodin
ce sont 70 % de visiteurs en moins, com-
me Versailles. « On s’attendait à ce que
les Américains fassent défaut. Mais tandis
ÉCONOMIQUE. viste et cette course à la fréquentation à
tout prix, ajoute Catherine Chevillot, di-
rectrice du Musée Rodin. Cet été, nous
chefs-d’œuvre. Le retour à des ouvertu-
res réelles impliquait de repenser l’usage
des lieux. Avec accès séparé pour les en-
que les Parisiens filaient en vacances, les avons redécouvert que les musées sont des trées et les sorties, et réservations en
provinciaux ne sont pas venus en Île-de- lieux où chacun se confronte de manière amont pour une fréquentation perlée qui

70 %
France, par crainte de l’épidémie », résu- sensible aux œuvres d’art. La manière respecte règles sanitaires et créneaux
me Christophe Tardieu, directeur du do- dont on regarde quand il y a moins de horaires de visite.
maine de Chantilly, qui accuse plus d’un monde, sans cette rumeur de hall de gare, Maintes fois, les grandes expositions
tiers de public en moins. a forcément changé la donne. » À la tête surpeuplées, où se pratique la « fast
du Musée Guimet, Sophie Makariou culture » (le chronomètre donne un ar-
renchérit : « La crise donne à repenser : rêt moyen de dix secondes devant les

“ Il faut arrêter cette


vision productiviste
au lieu de se prendre pour l’endroit des
grands-messes, les musées doivent se vi-
vre comme un club de rencontres singuliè-
chefs-d’œuvre), ont été remises en
question. Cependant, les expositions
temporaires restent indispensables. Au
de visiteurs
en moins pour le Louvre,
et cette course à la res et non reproductibles entre le visiteur Musée d’Orsay, qui se finance à 70 % Orsay et Versailles
fréquentation à tout prix et les œuvres. La “slow visit” reste à in- avec la billetterie, « cet été, la première
CATHERINE CHEVILLOT,
DIRECTRICE DU MUSÉE RODIN
” venter sans être stéréotypée. Les musées
suscitent des charges d’émotions très for-
tes qui doivent pouvoir s’exprimer.»
motivation du public parisien et francilien
a été les expositions », explique Laurence
des Cars, présidente du Musées d’Orsay
Certes, le silence et la disparition des Pour ces Français que tout le monde et de l’Orangerie, qui a placé au centre
foules ont permis un confort de visite va chercher à séduire, les monuments de son projet une nouvelle vision de cet
idéal. Et les musées ont assisté au grand sont prêts à inventer mille et une occa- établissement. Les expositions « Tissot »
retour des familles, aux petits groupes sions de revenir, allant de projections de et « Chauveau », qui s’achèvent ce di-
d’amis, aux jeunes qui font tant défaut films – comme le James Bond Dangereu- manche, ont accueilli au Musée d’Orsay
d’habitude. « C’est le bonheur des mai- sement vôtre à Chantilly –, à installer un respectivement 2 000 et 1 430 visiteurs
sons comme les nôtres : les conditions glacier sur la terrasse de Guimet, en pas- par jour sur un total de 3 600 visiteurs
étaient privilégiées, avec la quasi-totalité sant par des visites guidées plus courtes, quotidiens. Reste à savoir comment pra-
du château ouvert et des gardiens atten- comme le Louvre ou Guimet en propo- tiquer les expositions différemment.
tifs », confirme Jean-François Hebert, sent désormais. Pour eux, Chambord est « Le modèle de l’exposition exhaustive de
président de Fontainebleau. Une poi- prêt à ouvrir large son parc, de manière 2 000 m2 sur lequel se cristallisent les cri-
gnée de monuments, comme le Musée gratuite (une fois le parking payé), à tiques a sans doute vécu. Il est central de
Soulages à Rodez (47 000 visiteurs en vendre les récoltes du potager en per- travailler autrement sur la visite physique
deux mois, dont nombre d’Aveyron- maculture, à offrir un tourisme qualita- au musée. Il faut créer des ponts entre ex-
nais) ou l’abbaye du Thoronet, dans le tif, mais populaire. Au Musée Rodin, les positions et collections permanentes. La
Var, ont même connu des fréquenta- pique-niques ont été autorisés quatre clarté et la pédagogie qui sont au cœur
tions au zénith. « Les Varois ont reçu leur soirs sur la pelouse centrale – une gran- des premières doivent irriguer la présen-
famille et en ont profité pour leur faire vi- de première –, des soignants ont été in- tation de collections permanentes. Cette
siter l’abbaye », raconte Sylvie Vial, ad- vités, des cours de dessin devant les crise souligne le devoir d’exigence due au
ministratrice du Thoronet, qui a été œuvres proposés. « Nous avons pris la public». L’incertitude actuelle qui
A

« très agréablement surprise » d’ac- crise de plein fouet et battu le rappel du brouille les horizons cravache aussi les
cueillir 32 000 personnes en deux mois. public de proximité », résume Catherine imaginations. ■
LE FIGARO jeudi 10 septembre 2020

CULTURE

MAISONS DE VICTOR HUGO/ROGER-VIOLLET , MUSÉE CARNAVALET–HISTOIRE DE PARIS/PARIS MUSÉES


29

NOTRE-DAME DE PARIS
LA LÉGENDE D’UN SIÈCLE
ADRIEN GOETZ£@adriengoetz SUR L’ÎLE DE LA CITÉ,

A
près l’incendie, la crypte du
LA CRYPTE ARCHÉOLOGIQUE
parvis de Notre-Dame avait ROUVRE, AVEC UN ACCROCHAGE
fermé. Pour sa réouverture,
une exposition raconte le CONSACRÉ À LA CATHÉDRALE
sauvetage de la cathédrale au
XIXe siècle. L’équipe de conservateurs
AU XIXE SIÈCLE. UN PARCOURS
conduite par Valérie Guillaume, directri- QUI A TOUT D’UNE ESQUISSE
ce du Musée Carnavalet, auquel est ratta-
chée la crypte, a choisi de mettre l’accent POUR UN FUTUR MUSÉE.
sur ce XIXe siècle que certains voulaient
balayer d’un revers de main prétendant
restituer un hypothétique état médiéval
ou doter Notre-Dame d’une flèche en
forme de « geste contemporain ». Notre-
Dame de Paris est, aussi, un chef- Les amateurs d’art vont tordre le nez : placer son manuscrit, fort heureuse- bleaux que la corporation des orfèvres
d’œuvre du XIXe siècle, ce parcours très la plupart des documents présentés sont ment resté à la BnF. offrait à Notre-Dame. La réussite du
Ci-dessus : Victor Hugo, Souvenir
pédagogique et bien conçu le démontre. (vers 1864). En bas à gauche : des reproductions, bien encadrées, joli- Cet accrochage ne prétend pas être Museo dell’Opera del Duomo de Floren-
Tout commence avec le roman Eugénie Henry (épouse Latil), ment mises en scène. Des cartels indi- une exposition de type muséal mais le ce, repensé en 2015, devrait faire réflé-
d’Hugo, qui décrit une cathédrale deve- Quasimodo sauvant la Esmeralda quent qu’il ne s’agit pas d’œuvres origi- propos est saisissant dans ce lieu où l’on chir le ministère de la Culture et la mai-
nue incompréhensible aux premiers des mains de ses bourreaux (1832). nales. Il n’était pas possible, avec le taux peut humer l’épaisseur du temps, parmi rie de Paris. Où placer ce musée ? La
temps de l’imprimerie. « Ceci tuera En bas à droite : Charles Frechot, d’hygrométrie de la crypte, d’y accro- les vestiges des maisons du Moyen Âge, crypte, qu’il faudra mettre aux normes
cela », dit Claude Frollo, le terrifiant ar- Le Parvis de Notre-Dame. cher des dessins de Victor Hugo ou d’y au milieu des pierres des premières des « musées de France », n’est pas assez
chidiacre amoureux d’Esmeralda, le li- constructions de la Cité. Hugo aurait grande, mais elle se prolonge dans deux
vre imprimé provoquera la mort de aimé qu’on parle de son roman parmi zones qui ne sont pas ouvertes au public.
l’édifice : il se trompe et Hugo le devine. ces fondations qui racontent une « lé- Le chantier permettra d’étendre et de
Son livre sauvera le monument. Quasi- gende des siècles ». L’exposition dé- continuer les fouilles restées en l’état
modo va acquérir une gloire universelle, montre surtout qu’il est possible de faire depuis 1972. Le parking souterrain est
inspirant les artistes, de Luc-Olivier revivre l’histoire du site. désormais fermé, il est vaste et pourrait
Merson à Charles Meryon, jusqu’à Walt peut-être inspirer un génial architecte
Disney bien sûr. Viollet-le-Duc est telle- Réunir les œuvres qui le sublimerait en affectant, pour
ment imprégné de la réinvention hugo- Ce parcours semble l’esquisse des futu- mieux briller, de jouer la carte de la mo-
lienne qu’il a l’idée de cette stryge, res salles d’un musée qu’il serait pas- destie. Ce musée neuf serait populaire, il
monstre méditatif et poétique contem- sionnant de créer demain, le musée de la marquerait la résurrection de la cathé-
plant la ville du haut des tours, qui, à pei- cathédrale. Le projet s’écrit en une heu- drale, ce serait un magnifique « geste
ne sculptée, retiendra l’attention des re. Toutes les œuvres sont connues, il architectural ». ■
graveurs, des premiers photographes et suffit de les mettre ensemble, en obte- « Notre-Dame de Paris de Victor Hugo
des visiteurs, comme si la sculpture avait nant des prêts ou des dépôts de Carna- à Viollet-le-Duc », à la Crypte archéologique
inspiré Hugo. La force des images forgées valet, du Musée de Cluny, de la Cité de de l’île de la Cité (Paris 4e).
au XIXe siècle est si grande qu’une pho- l’architecture et du patrimoine, du Lou- Livret de visite par Vincent Gille,
tographe d’aujourd’hui, Corinne Vion- vre, d’Orsay, de la BnF, de la Maison de Anne de Mondenard
net, en a fait une œuvre née de la super- Victor Hugo, ou du Musée d’Arras qui et Charles Villeneuve de Janti,
position de clichés pris au fil du temps. conserve de nombreux « mays », ces ta- Paris-Musées, 5 €.

JULIE DELIQUET: « INVENTER LE THÉÂTRE


DE DEMAIN SANS RÉDUIRE LA CRÉATION »
LA METTEUSE EN SCÈNE A PRIS LA TÊTE DU THÉÂTRE GÉRARD-PHILIPE À SAINT-DENIS AU DÉBUT
DU CONFINEMENT ET LANCE AUJOURD’HUI SA SAISON. IMPRESSIONS SUR UNE RENTRÉE PARTICULIÈRE.
Vous avez succédé à Jean Bellorini Finalement non. Les dernières direc-
PROPOS RECUEILLIS PAR
PHILIBERT HUMM phumm@lefigaro.fr dans un contexte particulier. Qu’est-ce tives du gouvernement ne nous obli-
que représente le fait de tenir les rênes gent plus à maintenir sur scène une

N
d’un théâtre aujourd’hui ? distanciation physique. Les scènes
ommée directrice du Théâ- On ne va pas se mentir, c’est difficile. Il d’embrassade par exemple seront
tre Gérard-Philipe (Saint- paraît que le monde d’hier est révolu, jouées telles qu’elles l’étaient à
Denis) le 2 mars, Julie Deli- qu’on ne pourra plus faire comme l’Odéon. C’est une décision que nous
quet y reprend sa mise en d’habitude là où moi-même je n’ai ja- avons prise ensemble, avec les ac-
scène d’Un conte de Noël , mais vraiment fait «comme d’habitu- teurs, en insistant sur le fait qu’il fau-
succès du Théâtre de l’Odéon la saison de »… C’est comme si je devais appren- drait être exemplaires dans nos vies Ça prouve à quel point la culture est « Des injonctions peuvent
dernière. dre ce qui se fait normalement pour ne respectives. Parce qu’évidemment si mésestimée dans sa fonction première naître de belles choses. Parfois
pas le faire. Et en même temps, je me un cas de contamination apparaît, la au sein de la société. Nous avons suffi- la contrainte est féconde »,
LE FIGARO.- L’annonce de votre dis que cette situation est inédite, per- sanction sera immédiate. samment d’humilité pour avoir enten- confie Julie Deliquet.
DAVID COULON/MADAME FIGARO
nomination à la tête d’un centre sonne ne l’avait vécue. Expérience ou du et attendu notre tour, mais on ne
dramatique national en a surpris plus pas expérience, il faut bien faire face, À l’issue du confinement, les trains peut pas non plus être relégués au der-
d’un. Avez-vous hésité à vous lancer reprendre vie et installer un projet. se sont remis à rouler, les avions nier rang. Ou alors, effectivement, c’est
dans cette aventure ? à voler mais les théâtres restaient très dangereux. Tout un secteur est en
Julie DELIQUET.- Bien sûr que j’ai hé- Justement, quelle sera la « patte » désespérément fermés. péril, et on n’a pas fini d’en mesurer les
sité ! Mais disons que ça correspondait à Julie Deliquet à Saint-Denis ? Comment l’avez-vous vécu ? conséquences. ■
un besoin de m’installer et de « séden- Je vais d’abord tâcher d’accompagner
tariser » en quelque sorte. Je suis assez la nouvelle génération, les jeunes col-
anxieuse dans la vie, et si je ne faisais lectifs, les femmes artistes aussi, qui
que des spectacles, il y aurait quelque souffrent encore de réelles inégalités, présente
chose de trop grave entre guillemets. notamment dans la production. Il s’agi-
ra d’être en prise avec le territoire, de
ne pas faire du théâtre « hors-sol ».

“ La culture est
mésestimée dans sa
Une première saison est toujours fon-
datrice et engageante. Avec ce qui nous
arrive, j’ai dû me défaire d’une certaine
fonction première au sein insouciance.
de la société. Nous avons
suffisamment d’humilité La perte de cette insouciance
pour avoir entendu et aura-t-elle, selon vous, une incidence
sur la création dans les années à venir ?
attendu notre tour, mais on C’est à craindre. Comme tous les arts
ne peut pas non plus être vivants nous sommes en première li-
relégués au dernier rang gne. L’enjeu sera d’inventer le théâtre
10
JULIE DELIQUET
” de demain sans pour autant réduire la
création artistique et la formater au 13 Sept.
Quand on crée un spectacle, on cherche
nom du principe de précaution. S’in-
terdire les grandes formes, les entrac- Grand Palais 2020
à questionner le monde. Et je ne peux tes, reviendrait à se priver de ce qui www.artparis.com
pas le questionner si je ne suis pas plei- nous laisse en tant que spectateur des
nement dans ce monde. C’est pour cet- souvenirs à vie. Même si de ces injonc-
te raison que j’encourage toujours mes tions-là peuvent naître de belles cho-
acteurs à travailler aussi avec d’autres, ses. Parfois la contrainte est féconde.
à voir du pays comme on dit. D’ailleurs,
je commence toujours les répétitions Vous ouvrez votre saison avec la reprise
chez l’habitant, dans des restaurants, du Conte de Noël, adaptation du film
A

des maisons… J’ai besoin de partir du d’Arnaud Desplechin. La mise en scène


réel pour tendre vers la fiction. a-t-elle été revue et corrigée ?
jeudi 10 septembre 2020 LE FIGARO

30 STYLE
LES VRAIES MONTRES 1

SONT ÉTERNELLES
JUDIKAEL HIREL £@jhirel FACE À L’OBSOLESCENCE

B
audelaire avait raison quand il
PROGRAMMÉE DES SMART
écrivait : « Souviens-toi que le WATCHES, L’HORLOGERIE
Temps est un joueur avide/ Qui
gagne sans tricher, à tout coup !
MÉCANIQUE CLASSIQUE SAIT
c’est la loi. » Dans quelques an- RAPPELER QUE SES CRÉATIONS,
nées, qui se souviendra des montres
connectées ? Qui en portera encore ELLES, TRAVERSENT LE TEMPS. 2
une ? Et surtout, laquelle sera en état de
fonctionner ? Déjà aujourd’hui, la pre-
mière génération d’Apple Watch n’est 1. La nouvelle Vacheron Constantin
plus en mesure de simplement donner Overseas, en or rose, dotée d’un cadran
l’heure, faute d’être toujours compatible bleu, une valeur sûre signée d’une
avec l’écosystème de son propre manufacture en activité depuis 1755.
concepteur… L’obsolescence program- 2. Le slogan de la campagne
mée qui les frappe est aussi inexorable « Générations » de Patek Philippe,
que le temps qui passe. lancée en 1996 et toujours d’actualité,
« Jamais vous ne posséderez complète- résume toute la promesse d’éternité
ment une Patek Philippe. Vous en serez des grandes manufactures.
3. La Heart Beat, issue de la nouvelle
juste le gardien pour les générations futu-
collection Highlife de Frédérique
res. » Aux antipodes, quel meilleur slo- Constant, valeur montante
gan pour qualifier l’horlogerie mécani- de l’horlogerie contemporaine.
que que celui imaginé en 1996 par la VACHERON CONSTANTIN, PATEK PHILIPPE,
célèbre manufacture genevoise ? La for- FREDERIQUE CONSTANT
mule n’a pas pris une ride, avec son mes-
sage intergénérationnel soulignant que
nos belles montres nous survivront, pour les modèles très haut de gamme le méri-
finir un jour au poignet de nos filles et fils. tent. La question à se poser demain sera

8
Cette promesse d’éternité reprend tout celle de proposer les composants en open
son sens face à la faible espérance de vie source. On pourrait ainsi, même depuis
des smart watches. « Le caractère patri- Mars, télécharger le plan d’une pièce pour
monial des montres, notamment le fait de la reproduire en impression 3D. »
les transmettre à ses enfants, est très sou-
vent mis en avant par les marques, confir- Deux produits, deux usages
me Sébastien Lepage, gérant de la mai- La modernité n’est pas forcément là où
son Lepage implantée à Lille, Rouen et ans de garantie l’on croit… Pour autant, s’agit-il d’oppo-
au Havre, et qui propose tant des modè- Les montres des grandes marques ser montres classiques et connectées ?
les classiques que vintage ou connectés. horlogères sont garanties 5 à 8 ans, Au fond, même si elles se portent au poi-
C’est aussi un argument de vente utilisé trois fois l’espérance gnet, les smart watches sont-elles vrai-
chez nous, en sus de la dimension écolo- de vie d’une smart watch. ment des montres, au-delà du fait de
gique, de la pérennité de l’objet en soi. En donner l’heure ? « Le véritable objectif de

1509
horlogerie, l’obsolescence programmée un objet de transmission, affirme Stephan ces produits, c’est la dimension connectée,
n’existe pas. S’il y a un problème, il sera
rapidement réglé et réparé. Qu’un garde-
3 Ciejka, à la tête de La Revue des montres.
J’ai rencontré de nombreuses femmes qui
analyse Nathalie Celia, à la tête de la mai-
son Bucherer. Recevoir des messages, des
temps plus vieux que soi fonctionne encore m’ont dit porter celle de leur père. Mais e-mails, voire remplacer temporairement
c’est hallucinant, quand on y pense. » pour qu’elle conserve une valeur patrimo- son téléphone en réunion, tout en relevant
niale, elle doit être plus qu’un nom : un mo- ses alertes sur le poignet. Nous ne sommes
Un objet de transmission dèle avec son identité propre, son his- pas en concurrence en termes d’achat. »
Combien d’objets qui nous entourent Première montre toire. » Bien conscients du trésor qu’ils Quant à sa durée de vie limitée, impo-
restent ainsi dans les familles, créent un ont entre les mains, les horlogers se veu- sée par sa connectivité, dérange-t-elle,
lien intergénérationnel ? « Certaines piè- en France lent vendeurs d’éternité : la promesse au fond, celles et ceux qui en achètent ?
ces que nous proposons au sein de notre es- Julien Coudray, horloger est-elle tenue ? Les grandes marques « La mode de la montre connectée est
pace CPO (Certified Pre Owned) ont plus de François Ier, insère un minuscule proposent désormais cinq ans de garan- l’antithèse de la durabilité, concède
de trente ans, détaille Gonzague Levert, mouvement horloger tie, mais au-delà, une montre mécanique Sébastien Lepage. La smart watch est le
jeune passionné, responsable de ce dé- dans le pommeau de la dague du roi. demeure (presque) toujours réparable. prolongement du téléphone, elle sera donc
partement chez Bucherer, la plus grande « On voit sur le marché des modèles des obsolète au bout de deux ou trois ans. Pour
boutique horlogère de France, boulevard années 1950 qui fonctionnent parfaite- autant, je vends ces produits aux mêmes
des Capucines, à Paris. Outre ceux qui ment, et les composants ne manquent pas clients qui achètent des garde-temps mé-
veulent un modèle de leur année de nais- pour les réparer, précise Stephan Ciejka. caniques, sans que cela ne leur pose de
sance, de nombreuses personnes souhai- On peut s’interroger au sujet des pièces problème métaphysique. Ils savent qu’il
tent acquérir un garde-temps vintage pour construites dans des matériaux dont on ne s’agit de deux produits différents pour
continuer à en écrire l’histoire. Vous pou- connaît pas encore le vieillissement. Mais deux usages différents. » Et font d’autant
vez très bien acheter une pièce de 1991, la l’acier dure des centaines d’années, et un plus facilement la part des choses que la
porter encore trente ans, et la transmettre balancier en silicium est facile à reprodui- plupart des modèles connectés, à com-
à vos enfants et petits-enfants. » re. Bien sûr, quand il s’agit de recréer un mencer par la plus célèbre, sont loin de
Ainsi, on ne jette pas une montre composant pour un garde-temps ancien, coûter aussi cher que les meilleures
mécanique. « Elle reste, pour beaucoup, c’est long et assez coûteux. Du coup, seuls montres mécaniques. ■

MODE : LES CONSOMMATEURS RÉCLAMENT LE « MADE IN FRANCE »


UNE CONSULTATION SUR L’AVENIR DE LA CRÉATION HEXAGONALE, LANCÉE LE 3 SEPTEMBRE PAR LE COLLECTIF PARIS GOOD FASHION, ET LE SUCCÈS DE LA DERNIÈRE ÉDITION
DU SALON PREMIÈRE VISION TÉMOIGNENT D’UNE FABRICATION LOCALE PLUS POPULAIRE QUE JAMAIS.
plus vertueux et responsables, et les der- responsable. » Les premières proposi- contre des 98 exposants locaux : façon-
MATTHIEU MORGE ZUCCONI niers mois que nous avons traversés n’ont tions citoyennes concernent la transpa- niers, filateurs, tricoteurs, dévelop-
mmorge@lefigaro.fr
fait qu’accentuer cet état de fait, y com- rence de la production (coût de la main- peurs de technologie créative, etc.

S
pris dans le secteur de la mode, avance d’œuvre, impact écologique du « Nous sentons depuis trois ans une pro-
ecouée par la crise sanitaire, la Guillaume Houzé, directeur de l’image transport), mais aussi et surtout, le lieu gression importante du nombre de visi-
mode française tente de se des- Plus de 3 500 professionnels et de la communication du groupe Ga- de fabrication des vêtements et le teurs, mais cette année a battu des re-
siner un futur plus écorespon- de la mode se sont rendus, début leries Lafayette. Nous espérons que cette « made in France ». Lise, 40 ans, sug- cords : nous voyons arriver une nouvelle
sable. Dernière initiative en septembre, au salon Made in France consultation servira de pierre supplé- gère ainsi une réduction de TVA sur les typologie de marques qui souhaitent relo-
date : une consultation ci- Première Vision, à Paris. mentaire à l’édifice que nous construisons produits fabriqués dans l’Hexagone, et caliser leur production ou lancer des
toyenne nationale, lancée par Paris ALEXANDRE GALLOSI collectivement en faveur d’une mode plus la mise en place d’un label dédié. Vingt- gammes “made in France”, explique
Good Fashion, collectif composé d’ac- cinq citoyens ont déjà approuvé sa pro- Chantal Malingrey, directrice du salon.
teurs de premier plan du secteur dont position. Vincent, 52 ans, a quant à lui Les gens se rendent compte du besoin de
les Galeries Lafayette, le groupe Etam, recueilli 95 % d’avis positifs avec sa protéger l’environnement, et de consom-
La Redoute et le salon de prêt-à-porter suggestion : réduire notre impact car- mer responsable, et donc français. Cette
Who’s Next. Accessible sur moderes- bone en choisissant des vêtements et prise de conscience pousse le secteur à
ponsable.make.org depuis le 3 septem- tissus français. produire davantage localement. »
bre dernier, cette plateforme permet à Ainsi, derrière les acteurs du luxe,
chacun de soumettre des mesures en fa- Une opportunité unique traditionnellement très présents au sa-
veur d’une mode responsable, mais pour la filière lon Made in France Première Vision, des
aussi de voter - en cinq minutes tout Preuve s’il en est que les consomma- marques comme Petit Bateau et agnès b.
compris - pour les propositions déjà en teurs s’enthousiasment pour la fabrica- ont participé à un « hackathon » de deux
ligne (pouce vert si vous y êtes favora- tion française et voient dans la relocali- jours visant à un projet réaliste de leur
ble, rouge si vous ne l’êtes pas, et gris si sation de cette industrie un passage propre relocalisation. « Nous avons une
vous êtes neutre). obligé pour une filière plus responsable. opportunité unique de redévelopper nos
Le collectif espère ainsi recueillir, Une tendance remarquée au salon Made capacités de production dans l’Hexagone,
d’ici le 25 octobre, les idées d’au moins in France Première Vision qui s’est tenu s’enthousiasme Chantal Malingrey. Tout
100 000 participants. « L’urgence éco- les 1er et 2 septembre derniers au le système est en train de bouger, et la
logique à laquelle nous sommes confron- Carreau du Temple (Paris 3e) et a connu consultation citoyenne ne fera, j’espère,
A

tés a fait naître des attentes fortes de la une affluence record. Plus de 3 500 pro- que renforcer le “made in France”, sous
part des citoyens à l’égard de modèles fessionnels sont en effet allés à la ren- l’impulsion des consommateurs. » ■
jeudi 10 septembre 2020



Vente en Viager
occupé ou libre
Avec ou sans rente
31
Estimation Gratuite
47, avenue Bosquet 96, avenue Mozart
75007 Paris 75016 Paris legasse@viager.fr
01 45 55 86 18 01 40 71 14 20 www.viager.fr

Alexander Kraft, PDG de Sotheby’s International Realty France

«La belle dynamique de l’immobilier de prestige »


Valeur refuge de la pierre, attrait pour la résidence secondaire, impact du télétravail… en dépit du contexte d’incertitudes,
le marché immobilier haut de gamme est particulièrement robuste, selon Alexander Kraft. Par Olivier Marin @OlivierMarin1
LE CLUB IMMO. Comment se porte l’immobilier La deuxième motivation, c’est le nouvel intérêt pour et en régions, car il reste soutenu spécialement par
de prestige depuis la période post-confinement les résidences secondaires, dans le but de se procurer les plus fortunés et nos acquéreurs institutionnels.
ALEXANDER KRAFT : L’année 2020 se profile aussi bien un havre de paix, pour sa famille. La troisième, c’est
que 2019 qui était déjà exceptionnelle. Nous avons un changement de vie : certaines personnes quittent Et comment évoluent les prix ?
été très surpris de constater que nos résultats pour le les villes pour s’installer en périphérie, afin de jouir Comme il n’y a pas eu de baisse de demande, nous
1er semestre (435 millions d’euros de biens vendus) d’une meilleure qualité de vie tout en profitant des n’avons pas noté pour l’instant de baisse de prix
sont pratiquement identiques à ceux de l’année avantages du télétravail. Ces achats immobiliers prononcée. Nous commençons à voir des petites
dernière (449 millions d’euros), et ceci malgré représentent des investissements alternatifs qui sont négociations de l’ordre de 5% à 10%, pour certains
l’arrêt quasi-total d’activité durant les deux mois de considérés comme des valeurs sûres, particulière- biens avec défauts ou par le fait de vendeurs soucieux
confinement. Au deuxième trimestre, nous avons ment en temps de crise. de conclure rapidement. Parmi nos plus belles ventes :
réalisé 157 ventes sur l’ensemble du territoire à Paris 16ème (Georges Mandel), un magnifique
français au prix moyen de 1,55 million d’euros, signe Cette dynamique concerne l’ensemble du territoire ? appartement pour 8M €. A Biarritz, un appartement
d’une activité particulièrement soutenue dans le Nous observons un retour des acheteurs français sur sur la plage autour de 7M €. A Neuilly-sur-Seine
haut de gamme. Cette robustesse du marché est tous les marchés que nous couvrons, dont la Côte (Les Sablons), un hôtel particulier de 415 m² avec jar-
principalement due à l’activité des acheteurs d’Azur, la Provence, les stations de montagne din pour 5,35M €. A Caluire, près de Lyon, une
français du fait de l’absence d’acquéreurs étrangers. (Megève, Courchevel et Chamonix), les stations bal- maison de maître d'environ 475 m² avec parc, pour
néaires (Dinard, La Baule, Le Touquet, l’Île de Ré et 5,25 M€. J’ajoute que nous avons actuellement à la
Comment expliquez-vous cet engouement de la le Bassin d’Arcachon), les régions des lacs (le lac vente à Théoule-sur-Mer, près de Cannes, un projet Alexander Kraft,
clientèle française ? Léman, le lac d’Annecy et le lac du Bourget), les contemporain exceptionnel du célèbre architecte PDG de Sotheby’s International
Nous avons observé trois motivations majeures.
La première : les Français veulent « surclasser » leur
marchés de campagne (le Languedoc-Roussillon, le
Pays Basque, la Bretagne, la Normandie) et évidem-
paysagiste Jean Mus avec une vue panoramique pour
90M €. Je suis très optimiste pour la suite à court
Realty France
résidence principale en achetant des biens soit avec ment les quartiers prisés de grandes villes comme et moyen terme. A chaque crise, l’immobilier
des espaces extérieurs (balcons, terrasses, jardin), Bordeaux, Lille, Lyon et Nantes. En dépit de la raré- de prestige a toujours fait preuve de résilience.
soit plus grands (des pièces supplémentaires), faction temporaire des étrangers, nous restons Par rapport à d’autres secteurs d’activités, c’est une
soit mieux localisés (plus calme ou plus vert). confiants pour le marché très haut de gamme, à Paris véritable valeur refuge.

En vidéo sur Figaro Immo sur Lefigaro.fr Rubrique réalisée par FIGARO IMMO - 01 56 52 80 00Photo DR

BONNES AFFAIRES
Immobilier
AVIS À NOS LECTEURS - MENTIONS LÉGALES
d'entreprise Ventes 11e Ventes 95 EYGALIÈRES
Toutes les annonces qui ne comprennent pas la mention APPARTEMENTS MAISONS EN PROVENCE
« Part. » pour les particuliers ou « Agents Co. » pour les agents Val-d'Oise
commerciaux sont des annonces émanant d’agents immobiliers CŒUR VILLAGE
ou de promoteurs. Sans mention explicite d’honoraires dans les
annonces, les prix présentés s’entendent nets pour l’acquéreur. Locations ST AMBROISE, 5 P.
117 m2, 86 m2 Carrez, Décoration RENOVATION CONFECTION RENOVATION
Toutes les annonces des rubriques « appartements » sont réputées LOCAUX INDUSTRIELS 5e et dernier ét. asc.,
être des lots de copropriétés, sauf mention contraire. Ces biens ET COMMERCIAUX combles aménagés en
duplex, 4 chbres, balcon. PONCAGE A VOS MESURES ! CRISTALLISATION
faisant partie d’une copropriété, le vendeur doit vous informer du
nombre de lots de la copropriété, des charges annuelles du bien
Cave, 1.275.000 1
Part . 06.98.41.18.17 NETTOIE VITRIFICATION
proposé à la vente et de l’existence ou non d’un recours à
l’encontre de la copropriété à la date de la parution de l’annonce.
75007 PARIS RENOVE, RAVIVE
Les honoraires de l’agence immobilière et les commissions de 17 AV BOSQUET
Très bon stand., 116 m2, Maisons d'architecte
chaque bien sont consultables sur le site de l’annonceur.
Légende des sigles utilisés dans nos annonces : ◆ membre
R.d.c. bon état, 4 P.
open space, s. réunions
ST-OUEN sur plan. Dispo 03/2022
Prestations soignées

*
F.N.A.I.M (Fédération nationale de l’immobilier) membre
sur r. ou fenêtres de toit
L'AUMÔNE A partir de 765.000 1

S.N.P.I (Syndicat national des professionnels immobiliers)


2 sanitaires. Libre
31/01/2021. Bail 3, 6, 9 EXCEPTIONNEL DERNIÈRES VOILAGES MARBRE - TRAVERTIN
■ Notaires ● Ventes aux enchères M.A.P : mise à prix. GRANIT - BETON
Loyer hors charges :
41671/mois. Ch. 4001/mois
Belle.demeure
9 pièces, 210 m2 sur OPPORTUNITÉS Votre Parquet
REMIS à NEUF RIDEAUX, STORES PIERRE NATURELLE
RER C Pont de l'Alma, 3 niveaux, dépendances Début travaux imminent... Tapis, Rideaux ê
Ventes 12e (profession libérale). intérieurs et extérieurs
Mo Ecole Militaire www.hameau-amandiers.com Moquettes, Stores Ancien - Traditionnel Hall d'Entrée - Sol
ou Latour Maubourg. Direct sur Oise. PARC 06.82.80.13.34. Choix de tringles et
Tentures Murales, Massif - Vieilli Mur - Plan de Travail
06.07.06.51.76. APPARTEMENTS 3500 m2 hors vue. contact@sopri.eu Canapés et Cuirs.
de tissus d'éditeurs.
Conseils, devis et poses Salle de Bains - Vasque
A 10 m équipement fitness
plein air. Secteur des ê Finition
assurées par ê
Brillante - Brute
18°RUE EUGENE SUE
impressionnistes.
Pontoise-Cergy: écoles,
CONFECTION Traitement
nos décorateurs. REFERENCE
DE PRESTIGE
Local cial 25,64m2,cave
Loyer : 10001/mois CC.
fac, hôpitaux, A15, RER,
gares, 980 000 1 RESTAURATION Huile Naturelle
ê
- 15% LECTEURS
DU FIGARO. ê
é 06.62.58.81.81 é Part. 06 73 36 12 74 CANNES ê
de votre Ameublement.
Étude et Devis Gratuits. 34, Rue de Bassano, Étude et Devis Gratuits.
34, Rue de Bassano
BASSE CALIFORNIE 34, Rue de Bassano 75008 - Paris.
Réfection Sièges
7mn à pied de la croisette
et Fauteuils.
75008 - Paris.
01.84.25.15.77 75008 - Paris.

Immobilier Ventes VUE MER. Appt Villa


COUP DE CŒUR 200 m2
Excellentes références. 01.84.25.15.77 01.84.25.15.77
ventes AV LEDRU ROLLIN APPARTEMENTS MAISONS 4 chambres, 4 s. de bains.
Devis Livraison gratuits.
www.lightandmoon.com
et achats Est Terrasse de 125 m2 avec
piscine privée chauffée 34, Rue de Bassano
sur terrasse. Parking. 75008 - Paris
4-5 NOV. 2020 - PARIS 01.47.20.78.64.
(74) MEGÈVE
2.500.000 1
CRÉEZ AVEC GAVO FINI
Pavillon 6 - Parc des Expositions Part. 06.09.54.90.00
Ventes 6e MONT D'ARBOIS
ipanemacompany@orange.fr
VOTRE TAPIS LES CORVÉES
APPARTEMENTS Vins
LES PETTOREAUX
Appt stand. 110 m2 dont
D'AMEUBLEMENT !
« L'abus d'alcool est
103 m2 St-Germain, studio indép. équipé 20m2,
2 jours exceptionnels 2/3 chbres. 1.625.000 1
Imm. Pierre/Taille
balcon 30 m2 filant, très Pour dangereux pour la santé.
Consommez avec
Nicholas'06.60.58.54.33 belle vue. Parfait état,
pour découvrir les innovations ravalé aux parties
communes somptueuses
960.000 1 (820.000 1
hors studio) passer votre
modération. »

pour l’immobilier Ventes 9 e


Appts familiaux rénovés Part. 06.08.91.03.38.
115M2/118M2 01 56 52 8000 annonce RÉALISATION DE
APPARTEMENTS parquet,moulures,cheminées
Dès 1.409.0001
EXCLUSIVITE
Ventes contactez-nous MODÈLES UNIQUES Spécialiste depuis 1939
du Nettoyage ACHETE CHER
APPARTEMENTS MAISONS ê
TOUR D'AUVERGNE - 06.28.46.61.27 -
Ventes du lundi Large choix de styles
d'ameublement.
VINS ET
Réservez vos pass sur 3P., étage.asc., calme, Sud-Est RÉSIDENCES
formes matières textures
Décroche et raccroche
vos rideaux.
Salon, s. à manger, chbre LAINE, SOIE, LIN,
CHAMPAGNE
rent.immo avec services au vendredi Ravive vos tapis,
espace bureau é 660.0001 Fabrication française
MINCLERT 0148.78.08.02 Ventes 17e SUPER CANNES et sans intermédiaire.
ê
canapés, moquettes,
tentures.
Tout millésimes
même abimés
APPARTEMENTS de 9h00 Devis gratuit.
Unique. L'une des plus
belles vues mer dominantes
PL. DAUMESNIL
Etude et Devis gratuits.
Manufacture Tapis Design -15 % LECTEURS SPIRITUEUX
ç MARTYRS ç de la Côte d'Azur. Bel à 18h30 au 34, Rue de Bassano, DU FIGARO PAIEMENT IMMEDIAT
AV. DES TERNES appt 80 m2 +terrasse 15 m2 PARIS 12e. Appt 45 m2,
2P. 3e ét. Asc. Gardien.
75008 - Paris. 84, Rue Michel Ange,
06.28.71.37.00
@salonrent | #RENT2020
Beau 3P.,ét.asc.,soleil,
Salon, 1 chambre, bureau Maison individuelle 70m2
gd living 45 m2, 2 chbres.
Le tout refait nf. RARE Charges 860 1/mois 01.47.20 78 84. 75016-Paris.

+ service é 690.0001 R+2 é 1.090.0001 980.0001 Buanderie, park 325.000 1 + Boxe 20.000 1
01 56 52 8000 www.lightandmoon.com 01.47.43.11.43. contact@jacqueslacombe.vin
www.jacqueslacombe.vin
MINCLERT 0148.78.08.02 Amboise 06.16.26.27.28 Part 06.70.57.77.80. Part 06.42.93.80.33.

C’est vrai, la visite de certains biens


peut traîner en longueurs

L’IMMOBILIER À VOTRE (DÉ)MESURE


PROPRIETES.LEFIGARO.FR
jeudi 10 septembre 2020 LE FIGARO

32 TÉLÉVISION
D’épisode en épisode,
BIEN VU les pistes suivies
Anthony Palou par l’inspecteur Jan Michelsen
apalou@lefigaro.fr (Kenneth M. Christensen) et Louise
(Natalie Madueno), une brillante
psycho-criminologue, permettent

Soyons
d’établir le profil d’un tueur en série.
PER ARNESEN/MISO FILM 2018

libellule les pistes suivies par le flic, son équipe


« Notre planète » et Louise (Natalie Madueno), une
Europe 1 | 8 h 59 | Mardi

E
brillante psycho-criminologue, per-
ntre la rubrique « Notre mettent d’établir le profil d’un tueur en
santé » de Jimmy Mohamed série à côté duquel le Buffalo Bill du Si-
et « La Revue de presque » lence des agneaux passerait pour un
de Nicolas Canteloup, il y a la amateur. De même, la révélation de son
merveilleuse chronique « Notre identité, dès le premier épisode, permet
planète », signée Fanny Agostini. de reporter l’attention du téléspecta-
Ainsi, chaque matin, la journaliste teur sur les personnages, dont ceux des
peut nous causer betterave, victimes.
phosphore, moustiques, vaches,
pesticides, bouquetins, etc. Méandres de l’enquête
Et nous ne sommes jamais déçus. Parmi eux, Jan Michelsen, le genre opi-
Mardi, elle s’est faite niâtre, barbe de dix jours, en plein di-

« LE TUEUR DE L’OMBRE »,
entomologiste, s’intéressa vorce et au bout du rouleau, mais aussi
à un drôle d’insecte : la gracieuse Louise, démissionnaire de la police, cé-
libellule. Que nous a appris Fanny libataire et dont les seuls amis semblent
Agostini ? Eh bien, que son être les jeunes femmes qu’elle reçoit

JUSQU’AU BOUT DE LA VIOLENCE


apparition remonte à l’époque chaque semaine dans son groupe de pa-
du carbonifère, période de l’ère role, le psychopathe (Mads Riisom),
primaire (de – 359 à – 299 millions dont on comprend peu à peu les origi-
d’années), que l’on pourrait nes du comportement, ou encore
la comparer à un avion de chasse, Emma (Tessa Hoder), une des victimes,
qu’elle a des yeux convexes dont on assiste impuissant aux pires
à facettes, « ce qui lui offre PLUS QU’UN THRILLER, LA SÉRIE DANOISE D’INA BRUHN EST CENTRÉE SUR UNE PROFILEUSE ET MONTRE heures de sa séquestration. Il y a aussi
une vision plus affûtée que celle les parents de l’une, l’ex-femme de
d’un faucon », que le mécanisme SANS DÉTOUR L’HORREUR DES CRIMES CONTRE LES FEMMES. UNE FICTION GLAÇANTE ET RÉUSSIE. l’autre, la voisine de la troisième, le frè-
de son vol intéresse même l’Office re de la quatrième et leurs récits de vie
national d’études et de recherches mension que les autres se limitent gé- licière, creuse le sujet des violences fai- qui tous se rejoignent autour de ce que
JULIA BAUDIN £@BaudinJ
de l’aérospatiale, que les néralement à suggérer, pour ne pas tes aux femmes. l’humanité porte en elle de plus ef-

D
samouraïs la tiennent en haute rebuter le télé-spectateur. Elle prend le «Je n’avais jamais écrit quelque chose frayant. Coups, manipulation, torture,
estime car elle mêle la force ans la longue liste des séries parti d’illustrer le sadisme, cru, sale, d’aussi sombre », reconnaît d’ailleurs la domination, viol, trahison.
à la stratégie. Mais la libellule, scandinaves, Le Tueur de odieux, compulsif ou prémédité, voire romancière et scénariste danoise Ina La série compte huit épisodes. La
qui a résisté à tout, ne serait pas l’ombre occupe une place raffiné. Non seulement elle donne à voir Bruhn, à qui l’on doit notamment Oc- narration aurait eu mille occasions de
très en forme en notre XXIe siècle. singulière. Plus qu’un les prémices et les conséquences des cupied et Norskov, dans le secret des se noyer dans les méandres de l’enquê-
La raison de ce coup de mou? thriller, plus qu’une pro- crimes auxquels l’intrigue s’attache, glaces. L’histoire a pour point de départ te et la multitude de personnages. Ce
Cet insecte des mares carnassier duction danoise fabriquée dans les rè- mais elle montre aussi les supplices su- le lien établi par l’inspecteur Jan Mi- n’est pas le cas. Le récit est dense,
à quatre ailes transparentes gles de l’art, plus bis par les victimes. chelsen (Kenneth M. Christensen) en- structuré, pointu, ne laissant rien au
horizontales souffrirait qu’une belle référence Bref, elle montre l’indi- tre deux disparitions de jeunes filles, hasard. Le téléspectateur est happé. Il
de l’assèchement des zones
humides et de la pollution.
La chroniqueuse nous dit que nous
à ajouter au très prisé
« nordic noir », la mi-
nisérie explore une di- ○○○¡
20.55 cible. Et pour cause, Le
Tueur de l’ombre, en pa-
rallèle de l’enquête po-
alors même que son enquête autour de
celle de Julie, 18 ans, est au point mort
depuis six mois. D’épisode en épisode,
n’en décroche qu’à la fin, avec dans la
bouche, un arrière-goût amer. À ne
surtout pas montrer aux enfants. ■
avons beaucoup à apprendre
de la bestiole : « Elle nous rend
de nombreux services en dévorant

« HIGH FIDELITY », ON CONNAÎT LA CHANSON


de nombreux insectes ravageurs
qui attaquent les récoltes, et surtout
elle symbolise véritablement
l’adaptabilité. Face à un obstacle
devant elle, elle ne reculera jamais.
Physiologiquement, elle ne peut pas UNE RELECTURE LIBRE ET PIQUANTE DU ROMAN DE NICK HORNBY, AVEC LA SURPRENANTE ZOË KRAVITZ.
faire machine arrière, mais
elle contournera le problème
par le haut, par le bas, par la droite, Adieu Chicago. Bienvenue à Brooklyn, problème de loyer pour Rob. Zoë Kra-
par la gauche. » Voilà une belle CONSTANCE JAMET £@constancejamet New York. Le disquaire à la connaissance vitz, qui multiplie les apartés sarcasti-

D
leçon de choses. En ces temps encyclopédique et aux amours déçues est ques faussement décousus face caméra,
étranglés, asphyxiés, en cette ans une année âpre placée ici une jeune trentenaire, campée avec est bien épaulée par ses employés boute-
année suffocante, la rubrique sous le signe du coronavirus, passion et fougue par Zoë Kravitz. Obsé- en-train Simon et Cherise. La vedette de
matinale de Fanny Agostini le retour de flammes entre le dée par la culture pop et les listes du Big Little Lies, à l’affiche du prochain
fait figure d’issue de secours. petit écran et la comédie ro- Top 5, Rob ne se remet pas de sa Batman, ancre son personnage
Comme il est doux de changer mantique tombe à pic. Dans rupture avec son fiancé. Elle re- dans notre époque. Rob aime les
un peu d’air. Soyons libellule ! la lignée de Modern Love d’Amazon, qui visite, avec une bande-son im- filles et les garçons. Cette anti-
met en image les chroniques amoureu- peccable (de David Bowie à Si- Starz-play Bridget Jones est consciente de
ses du New York Times, sont apparus le nead O’Connor), le passé pour ○○○¡ son égocentrisme. Sous ses airs

+ @ SUR LE WEB cabotin Love Life (OCS) et le poignant


Normal People (Starzplay). La platefor-
essayer de comprendre les rai-
sons de ses échecs sentimentaux.