Vous êtes sur la page 1sur 13

Fibres aramides

pour matériaux composites

par René PINZELLI


Ingénieur Consultant Technique
DuPont de Nemours International SA – Genève

1. Présentation générale des fibres aramides ..................................... A 3 985 - 2


1.1 Terminologie et structures chimiques ...................................................... — 2
1.2 Fabrication des fibres para-aramides ........................................................ — 2
1.3 Production du papier méta-aramide pour structures en nid-d’abeilles . — 2
1.4 Propriétés générales des fibres para- et méta-aramides ........................ — 3
2. Fibres para-aramides de haut module
pour matériaux composites .................................................................. — 4
2.1 Propriétés mécaniques des fibres para-aramides ................................... — 4
2.2 Propriétés des composites à base de fibres aramides
et de résines époxydes............................................................................... — 4
2.3 Propriétés des composites hybrides.......................................................... — 5
3. Spécificité des fibres aramides............................................................ — 6
3.1 Action des rayons ultraviolets .................................................................... — 6
3.2 Reprise d’humidité et résistance à l’eau................................................... — 7
3.3 Dilatation thermique.................................................................................... — 7
3.4 Découpage et usinage des composites .................................................... — 8
4. Présentations industrielles des fils et renforts textiles................ — 8
5. Domaines d’applications des composites
à renforts para-aramides........................................................................ — 9
5.1 Industrie aéronautique ................................................................................ — 9
5.2 Industrie de l’armement et réservoirs sous pression .............................. — 9
5.3 Construction navale..................................................................................... — 10
5.4 Articles de sport........................................................................................... — 10
6. Fibres méta-aramides pour structures en nid-d’abeilles ............ — 10
6.1 Du papier méta-aramide au nid-d’abeilles (nida) .................................... — 10
6.2 Fabrication et propriétés des composites sandwiches ........................... — 11
6.3 Applications du nida.................................................................................... — 12
Pour en savoir plus........................................................................................... Doc. A 3 985

a fibre méta-aramide la plus connue est le Nomex, commercialisée en


L
2 - 1995

1961 par DuPont de Nemours. L’autre fibre méta-aramide, commercialisée


sous le nom de Teijin Conex, est produite par Teijin (Japon).
Synthétisée en 1965 par S. Kwolek chez DuPont de Nemours aux États-Unis,
la fibre para-aramide a été commercialisée sous la marque déposée Kevlar.
Depuis le début des années 80, la société néerlandaise Akzo produit et commer-
cialise une fibre para-aramide sous le nom de Twaron, dont les caractéristiques
A 3 985

sont similaires à celles du Kevlar.


La fibre Technora de Teijin (Japon) entre dans la désignation para-aramide
et correspond à un polyamide aromatique modifié.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Plastiques et Composites A 3 985 − 1
FIBRES ARAMIDES POUR MATÉRIAUX COMPOSITES __________________________________________________________________________________________

À cause de leur structure macromoléculaire différente, les fibres méta-aramides


ont une résistance en traction plus faible que les fibres para-aramides. En
revanche, elles sont thermiquement et chimiquement plus stables et sont très
prisées dans les applications concernant la protection (vêtements, filtres indus-
triels) pour leur résistance au feu et aux agents chimiques. Sous forme de papier,
elles sont très utilisées pour l’isolation électrique et la fabrication de
nids-d’abeilles, âmes pour composites sandwiches (§ 6).
Les fibres para-aramides, du fait de leur degré élevé d’orientation lors du
procédé de filage, possèdent une résistance élevée en traction et une faible
densité. Ces caractéristiques parmi d’autres ont permis aux ingénieurs de les
utiliser dans de très nombreux domaines d’applications :
— protections balistiques (souples et rigides) ;
— renforts dans les élastomères (pneumatiques, tuyaux) ;
— cordages et câbles ;
— renforts de faisceaux de fibres optiques ;
— renforts pour matériaux composites.
Sous forme de fibres courtes, les fibres para-aramides sont utilisées pour la
fabrication de gants et vêtements de protection. Sous forme de pulpe, elles ont
remplacé la fibre d’amiante dans les applications où de bonnes résistances à
la chaleur et à l’abrasion sont requises : disques d’embrayage, plaquettes de
freins et joints.
Plus récemment, les fibres para-aramides sous forme de fibres courtes ont servi
de renfort dans les matières thermoplastiques injectables pour leur conférer une
meilleure résistance à l’abrasion.
Le présent article est consacré aux applications des fibres aramides dans
les matériaux composites, qui représentent environ 5 % de la consommation
totale de ces fibres.

1. Présentation générale 1.2 Fabrication des fibres para-aramides


des fibres aramides Le polymère PPD-T (para-aramide) est insoluble dans les sol-
vants conventionnels. En revanche, il est soluble dans les acides
forts comme l’acide sulfurique concentré.
1.1 Terminologie et structures chimiques Une solution de 20 % du polymère dans l’acide sulfurique est
anisotrope et se comporte comme un cristal liquide. Soumis à une
Le terme aramide est le qualificatif donné aux fibres synthétiques extrusion sous forte pression dans une filière (un capillaire très
dont le polymère de base est constitué d’une longue chaîne fin), le polymère s’oriente fortement (figure 2). Cette orientation est
polymère dans laquelle au moins 85 % des groupements amides conservée après un court passage à l’air libre suivi d’un trempage
— NH — CO — sont directement liés à deux noyaux benzéniques dans l’eau froide. La fibre est formée lors de ce filage par voie
(aromatiques). humide en jet sec (dry-jet wet spinning) puis lavée, neutralisée,
Les fibres aramides, contrairement à leur ancêtre le Nylon (poly- séchée, et finalement bobinée. La fibre est constituée de filaments
amide aliphatique) inventé par DuPont de Nemours en 1935, sont d’un diamètre de l’ordre de 12 µm. (0)
donc des polyamides aromatiques. La fibre para-aramide ainsi produite est dite bas module (Kevlar
Le polymère conduisant aux fibres aramides est obtenu par poly- 29 , Twaron  et Technora ). La version haut module (corres-
condensation d’une diamine aromatique et d’un dichlorure d’acide pondant aux Kevlar 49  et Twaron HM ) est produite par étirement
aromatique, la réaction se faisant dans un solvant organique : à chaud d’une fibre para-aramide voisine du type bas module,
appelée communément précurseur.
n NH 2 —Ar 1 — NH 2 + n CICO — Ar 2 — COCI
diamine aromatique dichlorure d′acide aromatique
— [ NH — Ar 1 — NH — CO — Ar 2 — CO— ] n + 2 HCI 1.3 Production du papier méta-aramide
amide aromatique = aramide pour structures en nid-d’abeilles
Ar désignant un noyau aromatique. La production du papier Nomex  nécessite en premier lieu celle
La distinction entre para-aramide et méta-aramide est liée à la du polymère méta-aramide (figure 1).
structure moléculaire particulière des deux matières de base : À partir du polymère sont produits, par filature, des fils continus
diamine et dichlorure d’acides aromatiques, comme le montrent les ou, pour fabriquer la bourre entrant dans la fabrication de vêtements
formules de la figure 1. de protection thermique, des fils coupés (fibres courtes).

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
A 3 985 − 2 © Techniques de l’Ingénieur, traité Plastiques et Composites
_________________________________________________________________________________________ FIBRES ARAMIDES POUR MATÉRIAUX COMPOSITES

Tableau 1 – Principales propriétés des différentes fibres aramides

Méta-aramide Para-aramide

Bas module Haut module Copolymère


(1) (2) (3) (4)
Masse volumique ........................................ (g/cm3) 1,38 1,44 1,45 1,39
Résistance en traction .................................... (MPa) 700 à 850 2 760 2 760 3 400
Module de traction ........................................... (GPa) 12 à 20 58 120 73
Allongement à la rupture..................................... (%) 15 à 30 3,3 2,4 4,5
Capacité thermique ........................... (kJ · kg–1 · K–1) 1,2 1,4 1,4 1,4
Conductivité thermique ..................... (W · m–1 · K–1) 0,13 0,05 0,05 0,05
Taux d’humidité (5) .............................................. (%) 4,6 7 3,5 3
Indice d’oxygène limite (6) ....................................... 20 à 27 29 29 25
Coefficient de dilatation thermique ................. (K–1) 2 x 10– 5 – 3,5 x 10– 5 – 3,5 x 10– 5 – 4 x 10– 5
(1) Nomex  de DuPont et Conex  de Teijin.
(2) Kevlar 29  de DuPont et Twaron  de Akzo.
(3) Kevlar 49  de DuPont et Twaron HM  de Akzo.
(4) Technora  de Teijin.
(5) À l’équilibre, à 20 oC et 65 % HR (humidité relative).
(6) IOL mesuré selon la méthode normalisée ISO 4589-1984 (cf. article Essais de réaction au feu [A 3 540], dans ce traité).

Figure 1 – Réactions de polymérisation conduisant aux deux types de polymères aramides (para et méta)

Une deuxième opération de calandrage à chaud permet d’obtenir


un papier ayant les propriétés mécaniques et diélectriques accep-
tables pour les utilisations ultérieures dans les secteurs électrique,
électrotechnique et des matériaux composites (nid-d’abeilles). Une
dernière étape consiste à découper les rouleaux de grande largeur
en rouleaux adaptés pour les utilisations industrielles mentionnées
précédemment.

1.4 Propriétés générales des fibres


para- et méta-aramides
Figure 2 – Développement de la structure orientée par le procédé
de filage humide en jet sec d’une fibre aramide Les propriétés physiques des fibres aramides sont présentées
dans le tableau 1. Les lecteurs désirant des informations plus spé-
À partir du polymère sont produites directement des fibrilles, ou cifiques sont invités à consulter les références bibliographiques
pulpe, possédant une grande surface de recouvrement. indiquées en [Doc. A 3 985] ou à contacter les producteurs et les
fournisseurs des renforts ou semi-produits nécessaires à la fabri-
Fibrilles (pulpe) et bourre sont réunies sur une machine à cation de pièces composites.
fabriquer du papier (machine de type Fourdrinier modifiée). Le
papier ainsi formé possède une faible résistance mécanique et une
faible masse volumique.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Plastiques et Composites A 3 985 − 3
FIBRES ARAMIDES POUR MATÉRIAUX COMPOSITES __________________________________________________________________________________________

2. Fibres para-aramides
de haut module
pour matériaux composites
■ Ce paragraphe se limite aux propriétés et utilisations des maté-
riaux composites renforcés de fibre para-aramide continue de haut
module (Kevlar 49  et Twaron HM  ).
■ Les propriétés mécaniques des matériaux renforcés de mèches,
de nappes unidirectionnelles, de tissus et de systèmes de renforts
multifibres (hybrides ) seront présentées sous forme de tableaux.
Les propriétés influencées par différents paramètres tels que la tem-
pérature, l’humidité, la fatigue, ainsi que le comportement au choc
seront également précisés dans ce qui suit.

Figure 3 – Propriétés thermomécaniques des fibres para-aramides


2.1 Propriétés mécaniques de haut module
des fibres para-aramides

■ La fibre para-aramide, comme la plupart des fibres orientées,


présente une isotropie transversale : les propriétés de la fibre dans
un plan perpendiculaire à son axe sont différentes de celles mesurées
dans le sens longitudinal (le long de l’axe). Il faut donc distinguer les
propriétés axiales des propriétés transversales. Dans le sens trans-
versal, les propriétés sont impossibles à mesurer et sont déduites de
celles déterminées pour des composites à base de renforts uni-
directionnels et de celles des constituants tels que les résines non
renforcées.
Les valeurs de ces propriétés à la température ambiante et à 121 oC
sont présentées dans le tableau 2. (0)

Tableau 2 – Propriétés physiques des fibres para-aramides

Propriétés à 25 oC à 121 oC Figure 4 – Résistance en traction à la température ambiante


en fonction du temps d’exposition
Masse volumique ................. (g/cm3) 1,44 1,44
à différentes températures élevées des fibres para-aramides
Résistance à la rupture (1) ......(MPa) 3 620 3 170
Allongement à la rupture (1) ...... (%) 2,9 2,8
Coefficient de Poisson (2) ................ 0,36 0,36 À titre de comparaison des différents renforts pour composites,
Module de traction (2) : le tableau 3 présente les propriétés mécaniques des fibres
— axial...................................... (GPa) 124 114 imprégnées para-aramides, verre et carbone.
— transversal........................... (GPa) 6,9 6,6
Module de cisaillement (2)
— axial...................................... (GPa) 2,8 2,6
— transversal........................... (GPa) 2,8 2,4
2.2 Propriétés des composites
Coefficient de dilatation à base de fibres aramides
thermique (2) : et de résines époxydes
— axial........................................(K–1) – 5,2 x 10– 6 – 5,2 x 10– 6
— transversal.............................(K–1) 41,4 x 10– 6 41,4 x 10– 6
(1) Mesure en traction sur mèches imprégnées selon ASTM D-2343. ■ Un grand nombre de publications scientifiques et techniques,
(2) Valeurs déterminées sur un composite unidirectionnel. ainsi que la littérature commerciale des producteurs de fibres, de
résines et de renforts textiles, font état des propriétés physiques des
matériaux composites à base de fibres para-aramides de haut
■ Les variations, en fonction de la température, de la résistance en module. Nous présentons dans ce paragraphe celles qui nous
traction et du module de traction correspondant sont indiquées sur semblent le plus utiles aux ingénieurs, et cela afin de leur faciliter
la figure 3. l’approche et la connaissance de ces matériaux. Pour en savoir plus,
La figure 4 présente l’évolution de la résistance en traction en le lecteur pourra se reporter à la bibliographie donnée en
fonction du temps d’exposition à température élevée. [Doc. A 3 985].

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
A 3 985 − 4 © Techniques de l’Ingénieur, traité Plastiques et Composites
_________________________________________________________________________________________ FIBRES ARAMIDES POUR MATÉRIAUX COMPOSITES

■ Dans certains cas, et malgré l’existence de logiciels de calcul des tique et, à bien des égards, cette faiblesse, peut être un atout pour
composites, la mesure des propriétés mécaniques d’un produit de des structures anti-crash, voire pour la protection de renforts à base
conception donnée sera une aide précieuse, sinon nécessaire, avant de fibres de carbone, cassantes par nature. D’où l’intérêt que pré-
la production d’une pièce en série. Celles-ci sont en effet étroitement sentent les systèmes de renforts pour composites hybrides, compor-
liées aux types de résine et de renfort, et à leur taux, et finalement à tant à la fois des fibres aramides et des fibres de carbone.
la technique de mise en œuvre.
■ Les deux types de renfort les plus courants sont les nappes unidi-
rectionnelles (UD) et les tissus de différentes contextures textiles 2.3 Propriétés des composites hybrides
(§ 4). Les résines le plus largement utilisées sont les résines épo-
xydes pour le secteur aéronautique et la fabrication des bouteilles
pression et des articles de sport. Dans la construction navale, les ■ Le tableau 5 présente les propriétés des composites hybrides uni-
résines de polyesters insaturés sont mieux adaptées aux techniques directionnels. Pour ceux contenant des tissus de renforts hybrides
de moulage au contact et au procédé RTM (cf. articles spécialisés de carbone/aramide, le module de traction obéit à la loi des mélanges
plasturgie dans ce traité). comme l’illustre la figure 6. En général, le meilleur compromis entre
les diverses propriétés mécaniques telles que les modules de traction
■ Le tableau 4 rassemble les propriétés physiques les plus utiles
et de compression, la résistance au choc, est observé pour un rapport
pour le calcul et la conception de pièces soumises à des contraintes
en volume de fibres d’environ 75/25 respectivement de carbone et
mécaniques. Il apparaît que, si la fibre aramide apporte une résis-
d’aramide. Les systèmes hybrides interplis sont également plus per-
tance en traction et un module d’élasticité élevés, avec une faible
formants que les systèmes intraplis (deux fibres au sein du même
densité, la résistance à la compression en revanche est plus modeste,
renfort plan).
comparée à celle des composites renforcés de fibres de verre ou de
carbone, ce qui exclut souvent le choix de la fibre aramide par rapport ■ Leur faible masse volumique et leur haute résistance en traction
aux deux autres fibres concurrentes. Cela est dû à la grande linéarité ont permis aux fibres para-aramides de bas module (Kevlar 29 ,
de l’orientation du polymère aramide lors de l’opération de filage Twaron ) d’acquérir une notoriété dans le domaine de la protection
(§ 1.2). Les fibres de verre et de carbone possèdent des zones cristal- balistique souple (gilets pare-balles) ou rigide (casques et
lines qui leur confèrent un meilleur équilibre entre les propriétés en panneaux).
traction et celles en compression, deux modes de déformation que
Les fibres para-aramides de haut module jouent un rôle similaire
l’on retrouve simultanément dans la déformation par flexion.
dans la protection de pièces composites structurales à base de
■ Alors que la courbe contrainte-allongement est quasi linéaire en fibres de carbone dont la résistance aux endommagements et au
traction, comme le montre la figure 5, celle obtenue en compression choc doit être améliorée. Cette protection est illustrée par les
en revanche ne l’est que pour des taux d’allongement faibles. Le courbes présentées sur les figures 7 et 8 relatives d’une part à
mode de rupture en compression consiste en un flambage de chaque l’énergie nécessaire pour pénétrer un stratifié et d’autre part à la
fibre aramide. Le matériau se comporte durant la déformation et lors résistance en traction résiduelle après la chute d’une bille d’acier
de sa rupture de manière similaire à l’aluminium. Cette caractéris- de 6,4 mm de diamètre à différentes vitesses d’impact. (0)

Tableau 3 – Propriétés comparées des fibres imprégnées, mesurées en traction (selon ASTM D-2343)

Carbone Verre
Aramide
haut module
standard haute résistance type E type S
Résistance à la rupture ....................... (MPa) 3 620 3 240 3 590 3 100 4 140
Module de traction .............................. (GPa) 124 231 234 72 85
Allongement à la rupture........................ (%) 2,5 1,4 1,5 4,3 4,8
Masse volumique ..............................(g/cm3) 1,44 1,77 1,80 2,55 2,49

(0)

Tableau 4 – Propriétés des composites à base de résines époxydes

Fibre de renfort

Propriété Aramide Carbone Verre E

UD Tissu UD Tissu UD Tissu


Taux volumique de fibre....................(%) 60 45 60 45 60 45
Résistance en traction ................... (MPa) 1 380 550 1 240 560 1 100 400
Module de traction .........................(GPa) 80 30 130 70 40 20
Résistance en compression .......... (MPa) 275 170 1 100 560 590 400
Module de compression ................(GPa) 80 30 130 70 40 20
Résistance en flexion .................... (MPa) 620 345 1 960 600 1 170 600
Module de flexion ..........................(GPa) 75 28 130 60 40 25
Résistance au cisaillement ........... (MPa) 45 28 95 60 80 50
Module de cisaillement..................(GPa) 2,1 ......................... 4,8 ........................ 3,4 .........................
Masse volumique ........................(g/cm3) 1,35 1,33 1,60 1,54 2,08 1,9

(0)

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Plastiques et Composites A 3 985 − 5
FIBRES ARAMIDES POUR MATÉRIAUX COMPOSITES __________________________________________________________________________________________

Figure 7 – Variation de l’énergie de pénétration d’une bille


dans un stratifié isotrope pour différents types de renfort
Figure 5 – Comportement en flexion des composites
unidirectionnels à base de résine époxyde
avec différents renforts fibreux (carbone, verre, aramide)

Figure 8 – Résistance en traction résiduelle, après l’impact


d’une bille d’acier, d’un stratifié avec différents renforts

Figure 6 – Variation du module de traction de composites 3. Spécificité des fibres


hybrides carbone/aramide en fonction des taux volumiques
des deux types de fibres de renfort
aramides
— La dégradation par les rayons UV,
Tableau 5 – Propriétés de composites unidirectionnels — la reprise d’humidité,
hybrides interplis — la dilatation thermique et son influence sur la formation de
microfissures dans les résines,
Rapport Résistance Résistance
volumique Module de en au — les opérations de découpage et d’usinage des matériaux
Densité composites,
carbone/ traction compression cisaillement
aramide (GPa) (MPa) (MPa) sont soit de faux problèmes (ou à ne considérer que dans des cas
d’utilisations très spécifiques), soit souvent mal comprises par
100/0 145 1 000 90 1,60 manque d’informations pertinentes ou par méconnaissance des
25/75 120 940 75 1,56 solutions palliatives.
50/50 110 690 55 1,51
0/100 80 290 50 1,35
Taux global de fibres en volume : 60 %. 3.1 Action des rayons ultraviolets
Comme les autres polymères organiques et, de plus, aromatiques,
le polymère aramide (en particulier le paraphénylène-
téréphtalamide) et donc les fibres qui en sont issues, sont sensibles
à l’action des rayons ultraviolets. Une exposition prolongée aux UV

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
A 3 985 − 6 © Techniques de l’Ingénieur, traité Plastiques et Composites
_________________________________________________________________________________________ FIBRES ARAMIDES POUR MATÉRIAUX COMPOSITES

(soleil et lumière intense) peut causer un changement de couleur


de la fibre, voire dans certains cas une perte de ses propriétés phy- Tableau 6 – Coefficients de dilatation thermique linéique
siques. Dans la majorité des cas, la dégradation de la fibre en surface (en 10– 6 K–1)
fait écran et empêche une action plus importante des UV. Cette dégra-
dation n’est pas observée dans les matériaux composites, la fibre Fibres Composites (1)
aramide étant protégée par la résine et bien souvent par les divers
enduits et peintures que l’on applique sur les pièces composites. Sens Sens
Sens
Pour preuve, l’utilisation depuis de nombreuses années (malgré les Sens axial axial transversal
transversal
problèmes récemment rencontrés, § 3.3) des matériaux composites (UD) (UD)
aramides dans les domaines aéronautique et spatial.
Verre............. 5 5 5 20
Carbone ....... –1 18 0 20
Aramide ....... –2 60 –1 70
3.2 Reprise d’humidité et résistance à l’eau
(1) Taux volumique de fibres : 50 %, matrice époxyde
Une caractéristique propre aux polyamides, et donc aux fibres
aramides, est leur reprise d’humidité plus importante que celle des Ce problème de reprise d’eau ne s’est pas posé en Europe et,
fibres de carbone et de verre. Le taux d’absorption d’eau varie avec cela pour deux raisons : l’étanchéité des composites sandwiches,
le taux d’humidité et la température du milieu environnant (figures 9 obtenue avec des peaux comportant au moins trois plis, et l’utili-
et 10). sation de peintures plus résiliantes à base de polyuréthane.
Cette sensibilité à l’humidité des fibres aramides n’a pas été un
frein à leur utilisation au sein des matériaux composites aéro-
nautiques et marins. En effet, la résine joue là un rôle essentiel et
il faut tout au plus s’assurer que son taux d’humidité soit inférieur
à 2 % en masse pour la fabrication des préimprégnés à usage aéro-
nautique, et inférieur à 1 % pour l’utilisation de systèmes époxydes
mettant en jeu un durcisseur anhydride d’acide organique (et mis
en œuvre par enroulement filamentaire par voie humide). Dans les
deux cas, un séchage avant les opérations d’imprégnation est une
pratique courante dans l’industrie. Toutefois il faut garder en
mémoire que les résines époxydes et polyesters sont également
sensibles à l’humidité : leur reprise d’eau est à l’équilibre (condi-
tions de service en extérieur) de l’ordre de 2 et 3 % respectivement,
et il n’est donc pas toujours nécessaire de sécher outre mesure la
fibre para-aramide pour la mise en œuvre des matériaux
composites. Actuellement, le taux d’absorption d’humidité des
fibres para-aramides Kevlar 49 et Twaron HM est de l’ordre de 2 à
3 % (en masse) dans les conditions habituelles d’humidité atmos-
phérique et de température.

3.3 Dilatation thermique


Figure 9 – Absorption d’eau d’une fibre para-aramide
Les coefficients de dilatation thermique linéique sont donnés dans en fonction du temps de séjour dans l’air ambiant
le tableau 6 pour les fibres aramides, de carbone et de verre, et pour
les systèmes composites unidirectionnels à matrice époxyde. Pour
la fibre para-aramide en particulier, la différence entre les coefficients
de dilatation thermique dans le sens longitudinal (axial) et dans le
sens perpendiculaire (transversal) est plus importante que la diffé-
rence entre ceux correspondants à la fibre de carbone et de verre.
Cela est à l’origine d’un problème qui a fait couler beaucoup
d’encre dans les années 85, à savoir la formation de microfissures
au sein des résines époxydes de pièces composites d’avions civils
soumises à des chocs thermiques fréquents, de 20 à 40 oC au sol
à – 40 à – 50 oC à l’altitude de 10 000 m. La variation dimension-
nelle de la fibre dans le sens transversal engendre des contraintes
mécaniques internes qui se libèrent par la formation de micro-fis-
sures dans la résine environnante. Ce phénomène existe aussi
pour la fibre de carbone, mais les effets se développent plus
lentement. (0)
Pour les composites sandwiches comportant une âme du type
nid-d’abeilles (nida ) Nomex et, de plus, des peaux de surface à
base de tissu aramide/résine époxyde, ces microfissures avaient
permis le passage et l’accumulation de l’eau dans les alvéoles du
nida. Cette eau, par ailleurs, s’était créée un passage au travers des
fissures des couches d’apprêt et de peinture. La nature fragile de Figure 10 – Absorption d’eau à l’équilibre d’une fibre para-aramide
ces couches de surface a été révélée lors de leur expertise. Fina- en fonction de l’humidité de l’air ambiant
lement, diverses études ont permis de démontrer que la présence
de microfissures n’affectait en rien les propriétés mécaniques à
long terme des pièces composites [5].

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Plastiques et Composites A 3 985 − 7
FIBRES ARAMIDES POUR MATÉRIAUX COMPOSITES __________________________________________________________________________________________

3.4 Découpage et usinage des composites Tableau 7 – Fils et rovings en fibre aramide
pour matériaux composites
Un des reproches que l’on fait à la fibre aramide et aux composites
de même nom est la difficulté rencontrée pour découper les renforts Kevlar (2) 49 Twaron (3) HM
secs et pour détourer, percer et poncer les pièces composites. Ces
problèmes sont inhérents à la fibre aramide : polymère très orienté Titre Titre
et de nature non abrasive et non cassante, comparée au verre et Type ou masse ou masse
Nombre Nombre
au carbone. La plus faible adhérence des résines, la dilatation ther- linéique linéique
de filaments de filaments
mique de la fibre aramide (lors de l’échauffement consécutif à (dtex) (1) (dtex) (1)
l’action d’un outil) et sa faible conductivité thermique apportent des
difficultés supplémentaires. 215 134 — —
Néanmoins, la découpe et l’usinage des matériaux aramides sont 420 267 405 250
possibles. Au cours de ces dernières années, les producteurs de Fil 1 270 768 1 210 750
fibres (tout particulièrement DuPont) ont mis au point des outils et 1 580 1 000 1 610 1 000
des méthodes facilitant les opérations de découpage et d’usinage. 2 400 1 000 2 420 1 500
En règle générale, les outils doivent être tranchants et très durs 4 800 3 000 4 830 3 000
(endurcis avec une couche de carbure de tungstène), et leur géo- Roving 5 080 3 072 6 440 4 000
métrie telle que les fibres soient maintenues sous tension pour faci- 7 900 5 000 8 050 5 000
liter leur découpe par cisaillement.
(1) 1 dtex = 0,1 g/km (2) Marque déposée de DuPont.
Le découpage et l’usinage des composites aramides, les outils et = 10– 4 g/m (3) Marque déposée de Akzo.
les méthodes les plus appropriés ont fait l’objet d’un article que le
lecteur est invité à consulter [6].

Tableau 8 – Tissus de renfort en aramide

4. Présentations industrielles Dési-


gnation
Configu-
ration
Masse
surfacique Épaisseur
Titre
du fil
Constru
ction
des fils et renforts textiles (style) textile (g/m2) (mm) (dtex) (fils/cm)

120 Toile 60 0,11 215 13 x 13


Les fils et stratifils (rovings) en fibre para-aramide, disponibles 181 1/ 7 Satin 170 0,32 420 19 x 19
sous les noms de marques déposées Kevlar 49 (DuPont) et Twaron 281 Toile 170 0,30 1 270 6,5 x 6,5
HM (Akzo) sont présentés dans le tableau 7. 285 Sergé 170 0,40 1 270 6,5 x 6,5
En général, les fils de titres 200 à 1 200 dtex sont utilisés pour le 500 Toile 160 0,30 1 580 5,0 x 5,0
tissage de renforts textiles destinés en majorité au secteur aéro- 900 1/4 Satin 335 0,55 2 400 6,8 x 6,8
nautique. Ces derniers sont en fait mis en œuvre sous forme de 1 350 Panama 4/4 460 0,80 2 400 9,4 x 9,4
préimprégnés qui, en dernier ressort, seront polymérisés par la
méthode du sac à vide en autoclave (cf. article Mises en œuvre des
composites. Méthodes et matériels [A 3 720] dans ce traité).
Tableau 9 – Tissus de renfort hybrides aramide/carbone
Les renforts secs sont utilisés en majorité dans la construction
navale, secteur industriel pour lequel les méthodes d’imprégnation Masse Taux Taux
par voie humide (moulage au contact, enroulement filamentaire, Configuration Épaisseur
surfacique d’aramide de carbone
RTM) sont prépondérantes. Les fils de 1 500 à 2 500 dtex entrent dans textile
(g/m2) (mm) (% vol.) (% vol.)
la composition de renforts textiles pour la construction navale, les
articles de sport ; les rovings de 5 000 à 8 000 dtex sont utilisés pour Toile 96 0,17 71 29
la technique d’enroulement filamentaire (bouteilles pression, coupe- Toile 188 0,31 44 56
circuits et tubes) pour l’industrie électrotechnique. Toile 210 0,32 39 61
Les tissus de renfort le plus couramment utilisés dans l’industrie Sergé 256 0,41 28 72
des composites hautes performances sont présentés dans les
tableaux récapitulatifs 8, 9 et 10. Ces renforts textiles, ainsi que leur
version préimprégnée pour certains, sont commercialisés par de
nombreuses sociétés spécialisées (se renseigner auprès des pro-
Tableau 10 – Renforts hybrides aramide/verre
ducteurs de fibres). (0) (pour applications en construction navale)
(0)
Mat (M)
(0) Configu- Masse Taux Taux
ou voile Épaisseur
ration surfacique d’aramide de verre
(V)
textile
(g/m2) (g/m2) (mm) (% vol.) (% vol.)

Satin 30 (V) 420 0,75 48 52


Satin 30 (V) 245 0,60 58 42
Satin 200 (M) 590 1,00 48 52
Satin 200 (M) 1 100 1,40 43 57

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
A 3 985 − 8 © Techniques de l’Ingénieur, traité Plastiques et Composites
_________________________________________________________________________________________ FIBRES ARAMIDES POUR MATÉRIAUX COMPOSITES

5. Domaines d’applications La fibre aramide est également choisie pour les bords d’attaque
des ailes afin d’améliorer la résistance de celles-ci aux impacts
des composites à renforts d’oiseaux et ainsi de protéger les réservoirs de carburant logés dans
les ailes.
para-aramides Les nouvelles exigences antifeu pour l’intérieur de la cabine des
passagers ont amené les constructeurs à adopter des systèmes
hybrides à base de fibres d’aramides et de verre ou de carbone.
La fibre aramide est employée, au même titre que les fibres de Cette démarche a été poursuivie pour certaines pièces extérieures,
carbone et de verre, dans la fabrication de matériaux composites conçues à l’origine avec la fibre aramide seule, et cela à la suite du
pour l’industrie aéronautique, l’armement, la construction navale, traumatisme créé par le phénomène de formation de microfissures
les articles de sport, ainsi que dans d’autres domaines encore évoqué dans le paragraphe 3.3.
comme l’automobile de compétition, etc.
Elle entre aussi dans la conception de composites multifibres
(hybrides), ces derniers offrant bien souvent le meilleur compromis
coût /performance. 5.2 Industrie de l’armement
et réservoirs sous pression

5.1 Industrie aéronautique Les fibres aramides alliant à la fois une bonne résistance en
traction, un bon allongement à la rupture, une faible densité, et
surtout une bonne résistance au fluage et à la fatigue (traction), sont
Aujourd’hui, la part des matériaux composites dans les avions très appréciées pour les pièces réalisées par enroulement filamen-
civils tels que l’Airbus A-310 atteint 10 % en masse. Ce pourcentage taire telles que :
est de 15 % pour un avion turbopropulseur de transport régional — les systèmes d’arme (tubes de lancement et renforts pour
comme l’ATR-42 et avoisine 35 % pour un hélicoptère militaire tel l’amunition solide des roquettes) ;
le Tigre. Les fibres aramides sont utilisées dans de nombreuses — les capacités pression (réservoirs de carburant de fusée ou de
pièces, en général faiblement sollicitées (structures secondaires) système de mise en orbite des satellites).
comme les volets, les carmans, le ventre mou, etc. La figure 11 en
donne une illustration. Enfin les fibres aramides servent aussi de renfort pour des
bouteilles pression d’appareils de protection respiratoire et de
Signalons l’utilisation de renforts aramides dans les radômes à stockage de gaz naturel (réservoirs pour les autobus urbains).
base de nida Nomex  pour leurs bonnes propriétés diélectriques.

Figure 11 – Différents matériaux composites présents dans un ATR-42 (document Aérospatiale)

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Plastiques et Composites A 3 985 − 9
FIBRES ARAMIDES POUR MATÉRIAUX COMPOSITES __________________________________________________________________________________________

5.3 Construction navale 6. Fibres méta-aramides pour


Les coques des voiliers de compétition comme les maxicoques structures en nid-d’abeilles
de 24 m sont construites en matériaux composites : une structure
sandwich en nida Nomex , des peaux en fibres de carbone (nappes
unidirectionnelles) et, en surface, un tissu en fibre aramide. Ce 6.1 Du papier méta-aramide
dernier permet, entre autres, de protéger les fibres de carbone contre au nid-d’abeilles (nida)
les chocs et les endommagements.
Dans le domaine de la navigation de plaisance, on retrouve la La résistance et le module d’élasticité en traction de la fibre
fibre aramide, mais les raisons techniques de son emploi ne sont continue méta-aramide étant faibles, cette dernière n’est pas utilisée
pas toujours évidentes. en tant que renfort pour les matériaux composites au même titre
que la fibre para-aramide. En revanche, elle constitue la base de deux
Des renforts hybrides à base de fibres aramides et de verre sont
ingrédients nécessaires à la production du papier méta-aramide
régulièrement utilisés pour la construction des coques et des super-
connu depuis plus de vingt ans sous le nom de marque Nomex .
structures de bateaux patrouilleurs de sauvetage, de yachts de luxe,
Le papier Nomex est utilisé dans l’isolation électrique et pour la pro-
de catamarans de transport de passagers. Pour ces dernières appli-
duction de structures alvéolaires similaires au nid-d’abeilles que les
cations, des gains de poids sont réalisés par rapport à des structures
utilisateurs français appellent communément nida.
composites à fibres de verre uniquement. Par ailleurs, l’ensemble
de la structure gagne en robustesse, chose appréciable pour des Le papier est constitué d’un mélange de fibres coupées courtes
bateaux destinés à être utilisés pendant de nombreuses années, et de fibrilles de méta-aramide, regroupées lors d’une opération
contrairement à ceux de compétition pour lesquels la performance classique de couchage de papier par voie humide, et consolidées
à court terme est recherchée. DuPont a fait des études dans le par calandrage à chaud.
domaine de la construction navale en étroite collaboration avec les La société DuPont fabrique le papier alors que les sociétés Ciba,
sociétés de classification telles que le Lloyd’s Register of Shipping, Hexcel, Euro-Composites, Schutz, produisent en Europe des struc-
le Bureau Veritas et le Det Norske Veritas. tures avec âme en nida.
On fabrique généralement les âmes en nida en appliquant des
lignes parallèles d’adhésif sur des feuilles de papier déroulées, à
5.4 Articles de sport l’aide d’un procédé d’héliogravure. Ces feuilles sont ensuite
empilées et pressées à chaud pour que polymérisent les lignes de
Le Kevlar  a été utilisé et l’est encore dans les canoës et kayaks colle. Par la suite, elles subissent une expansion lors de laquelle les
pour sa légèreté, sa résistance structurale et sa tenue au choc. On zones sans adhésif s’ouvrent pour former des cellules hexagonales
en met aussi dans les skis pour sa capacité à absorber les vibrations, ou d’autres formes géométriques. Le bloc expansé est alors trempé
chose très appréciée par les skieurs désirant à la fois performance dans un bain de résine phénolique qui est ensuite cuite au four. On
et confort (figure 12). On l’emploie également dans les raquettes répète cette opération jusqu’à ce que le nida atteigne la masse volu-
de tennis et les bâtons de ski afin de protéger les fibres de carbone, mique requise. Par la suite, on procède au découpage des blocs en
mais aussi, en faible quantité, dans de nombreux articles dans « planches » d’épaisseurs requises (figure 13).
lesquels la présence d’une fibre « high-tech » est un facteur de vente. Les nidas sont disponibles en différentes densités, tailles et
formes de cellules. Les propriétés physiques des nidas à cellules
hexagonales sont rassemblées dans le tableau 11. Les structures
nidas sont légères et possèdent une grande résistance tant méca-
nique qu’au choc. Elles sont donc utilisées dans les applications
pour lesquelles la légèreté associée à la robustesse sont très
recherchées, voire nécessaires. L’industrie aéronautique, comme
nous le verrons plus loin, en fait un très grand usage.

Figure 13 – Étapes successives de la fabrication d’un nida


Figure 12 – Coupe transversale d’un ski alpin Rossignol à partir de papier méta-aramide

(0)

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
A 3 985 − 10 © Techniques de l’Ingénieur, traité Plastiques et Composites
_________________________________________________________________________________________ FIBRES ARAMIDES POUR MATÉRIAUX COMPOSITES

Tableau 11 – Propriétés typiques des nidas Nomex

Cisaillement plan
Direction L (2) Direction/W (2)
Taille d’une Masse Résistance
cellule (1) volumique en compression Résistance Module Résistance Module
(mm) (kg/m3) (MPa) (MPa) (MPa) (MPa) (MPa)

3,2 48 2,00 1,30 40 0,70 30


3,2 64 4,00 1,60 60 0,90 35
3,2 80 5,00 2,00 80 1,20 45
4,8 48 3,10 1,20 40 0,60 25
4,8 64 4,00 2,00 60 1,10 45
4,8 96 8,00 2,60 90 1,50 55
6,4 32 9,00 0,70 32 0,40 15
12,8 32 9,00 0,55 20 0,30 10
(1) Mesurée par la distance entre 2 côtés parallèles de l’hexagone représentatif d’une cellule.
(2) Les directions L et W sont définies sur la figure 13.

La nature non métallique du nida apporte la résistance à la cor- L’âme supporte les forces de cisaillement, tandis que les peaux
rosion, en particulier à la corrosion galvanique engendrée par la sont soumises aux contraintes de compression et de traction
présence d’inserts métalliques de fixation, et permet l’utilisation de (figure 16). Les caractéristiques des âmes en papier méta-aramide
stratifiés à base de fibres conductrices telles que les fibres de font de ce dernier un produit de choix pour les applications où un
carbone. maximum de résistance pour un poids minimal est recherché.
La faible dilatation thermique, la faible conductivité thermique, la Pour l’aéronautique, les transports ferroviaires et marins, et pour
bonne résistance à la chaleur et au feu permettent aux nidas de de nombreux articles de sport tels que les skis, le nida Nomex  offre
remplir de nombreuses exigences des cahiers des charges au-delà un ensemble de propriétés mécaniques et fonctionnelles très
des considérations mécaniques pures (tableau 12). intéressantes.
De plus, les panneaux sandwiches à structure alvéolaire en Nomex
peuvent être façonnés sous n’importe quelle forme, aux dimensions
voulues, sans perte de leurs propriétés.

6.2 Fabrication et propriétés


des composites sandwiches
La structure sandwich qui consiste à coller de part et d’autre d’une
âme de faible densité (balza, mousse, nid-d’abeilles en aluminium,
Nomex, verre/époxyde) des peaux fines et rigides (bois en lamelles,
feuille d’aluminium stratifiée) (figure 14) offre un rapport résis-
tance/poids très élevé, comme l’illustre la figure 15. (0)

Tableau 12 – Caractéristiques des structures alvéolaires


en nid-d’abeilles (Nomex )
Propriétés Avantages
Figure 14 – Éléments constitutifs d’un panneau sandwich en nida
Faible masse volumique Économie de poids permettant
d’augmenter la charge utile ou
d’ajouter d’éventuels accessoires
Économie d’énergie
Rapport propriétés Robustesse, stabilité dimension-
mécaniques /masse volumique nelle sous charge
élevé
Résistance au choc Longévité, sécurité
Non-conduction Aucune corrosion galvanique
Longévité accrue
Transparence aux ondes radios
Faible dilatation thermique Stabilité dimensionnelle
Amortissement des vibrations Confort, longévité accrue Figure 15 – Exemple de renforcement et de rigidification
d’une structure composite en nida Nomex ,
Isolation thermique Conservation d’énergie, confort sans augmentation significative du poids final
Résistance à la chaleur et au feu Sécurité
Bonne résistance Utilisation extérieure durable
aux intempéries

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Plastiques et Composites A 3 985 − 11
FIBRES ARAMIDES POUR MATÉRIAUX COMPOSITES __________________________________________________________________________________________

Figure 16 – Répartition des contraintes


au sein d’un panneau sandwich

Les propriétés du nida, comparées à celles d’autres âmes pour


composites sandwiches tels que l’aluminium, le balza et la mousse
PVC, sont données sur la figure 17.

Figure 17 – Propriétés mécaniques comparées


de différentes âmes pour composites sandwiches
6.3 Applications du nida

À cause de son prix plus élevé que celui d’autres âmes pour Le nida Nomex est également utilisé pour tous les panneaux
composites sandwiches, le nida a été et est toujours utilisé princi- d’aménagement intérieurs : panneaux de fenêtres, plafonds,
palement dans le secteur aéronautique. coffres à bagages, ainsi que pour tout l’ameublement des offices et
des cuisines. À l’extérieur de l’avion, on trouve du Nomex dans de
C’est en novembre 1970 que les premiers planchers en nida nombreuses pièces telles que gouvernails, élévateurs, volets, caré-
Nomex et peaux en tissu carbone/époxyde ont équipé un VC 10 de nages, et dans les pales d’hélicoptères.
la BOAC. Les problèmes rencontrés par Rolls-Royce avec les pales
en fibres de carbone pour le moteur RB-211 ont conduit le motoriste On commence à utiliser le nida Nomex pour l’aménagement
à revenir au titane. Le poids additionnel consécutif à cette décision intérieur des trains rapides et de bateaux de plaisance de luxe, afin
a été compensé par l’allégement des planchers jusqu’alors consti- de gagner en légèreté. Les coques des voiliers de compétition tels
tués d’un sandwich : âme en balza et peaux en aluminium. Le papier que les maxicoques de l’America’s Cup sont construites en nida
méta-aramide a été retenu plutôt que l’aluminium pour éviter une Nomex et peaux en fibre de carbone avec, pour la plupart, une
corrosion galvanique liée à la présence de peaux en fibres de car- protection externe à base de tissu para-aramide tel que le Kevlar.
bone, donc conductrices d’électricité. Signalons enfin l’utilisation de Nomex dans de nombreuses pièces
Les planchers d’avions en nida Nomex équipent la plupart des de carrosserie de voitures de compétition, allant de la Formule 1 à
avions modernes depuis plus de vingt ans. Cette application la voiture de rallye, ainsi que dans les articles de sport tels que les
demeure la plus importante quant au volume. skis alpins ou de fond.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
A 3 985 − 12 © Techniques de l’Ingénieur, traité Plastiques et Composites
P
O
U
Fibres aramides R
pour matériaux composites
E
N
par René PINZELLI
Ingénieur Consultant Technique
DuPont de Nemours International SA – Genève
S
A
Références bibliographiques
V
[1] YANG (H.H.). – Kevlar Aramide Fiber. John
Wiley & Sons Ltd (1993).
[5] PINZELLI (R.F.), LOKEN (H.Y.) et TURRIS (F.). –
The Effect of Transverse Matrix Microcracking
[7] PINZELLI (R.F.), HOWSON (J.C.) et RYMILL
(R.J.). – Fatigue Performance of Marine Lami-
O
nates Reinforced with Kevlar  Aramid Fiber.
[2]

[3]
LUBIN (G.). – Handbook of Composites. Van
Nostrand Reinhold Company Inc. (1982).
Data Manual for Kevlar  49 Aramid. Docu-
on the Mechanical Properties of Crossplies
Kevlar*/Epoxy Composites. SAMPE Confe-
rence, La Baule (1987). [8]
Composites, avril 1992.
PINZELLI (R.F.) et VANTHIER (D.). – Kevlar 
I
ment Technique DuPont de Nemours Inc.
(USA) (1986).
[6] PINZELLI (R.F.). – Découpe et usinage des
matériaux à base de fibres aramides. Compo-
sites, volume 4 (1990).
dans les articles de sport. Composites, mars-
avril 1987. R
[4] User Guide for Kevlar  and Nomex  for [9] Création de structures en nid-d’abeilles avec
Composites. DuPont de Nemours Int. SA Nomex . DuPont de Nemours Int. Genève
Genève (1993). (1993).

P
Normalisation L
Association Française de Normalisation (AFNOR)
T 25-401 12.89 Fibres d’aramide. Détermination du taux d’ensimage.
International Organization for Standardization
À cette date (1994), il n’existe aucune norme ISO sur les fibres aramides. U
T 25-402 12.89 Fibres d’aramide. Détermination de la masse linéique des American Society for Testing and Materials

T 25-403 12.89
fils.
Fibres d’aramide. Détermination de la teneur en eau.
ASTM D 2343-67 (1985) Test method for tensile properties of glass fiber
strands, yarns and rovings used in reinforced plastics.
S
T 25-404 08-91 Fibres d’aramide. Détermination du diamètre des Cette norme, à ce jour, n’a pas d’équivalent français. Développée à l’origine
filaments. pour les fibres de verre, elle est appliquée aux fibres aramides.
T 25-405 08-91 Fibres aramides. Détermination de la torsion par simple
détorsion.

Producteurs
(0)
2 - 1995

Marques commerciales
Société méta-aramide para-aramide Site de production
Akzo (Pays-Bas) .............................................. Twaron Pays-Bas
DuPont (États-Unis) Nomex Kevlar États-Unis, Grande-Bretagne, Japon
Teijin (Japon) Conex Technora Japon
Doc. A 3 985

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Plastiques et Composites Doc. A 3 985 − 1

Vous aimerez peut-être aussi