Vous êtes sur la page 1sur 16

Niveau: LSI 3

A.U:2020/2021
Introduction
Système hiérarchique et distribué
Système hiérarchique et distribué
La structuration du système DNS s'appuie sur une structure
arborescente
Sommet, appelé racine représenté par un point.
TLD (Top Level Domain ou Domaine de plus haut niveau) , rattachés au
nœud racine

un domaine peut avoir un ou plusieurs sous-domaines

On représente un nom de domaine en indiquant les domaines


successifs séparés par un point.

Exemple de nom de domaine: youtube.com, wikipedia.org,


www.fdn.fr, ent.utc.fr, a0.en.exemple.be.

Un nom de domaine peut posséder un nombre variable de parties


(nommées label).
Système hiérarchique et distribué

L'extrémité d'une branche est appelée hôte, et correspond à une machine ou


une entité du réseau. Le nom d'hôte qui lui est attribué doit être unique dans
le domaine considéré, ou le cas échéant dans le sous-domaine. A titre
d'exemple le serveur web d'un domaine porte ainsi généralement le nom www.
Système hiérarchique et distribué
On peut lire chaque nom de domaine de droite à gauche en voyant
chaque label comme un sous-domaine du label précédent.

Exemple de.wikipédia.org. :
le point final représente le domaine racine
TLD: org qui caractérise les organisations à but non lucratif.
wikipedia est un sous-domaine de org référant à une
organisation particulière.
de est un sous-domaine de wikipedia correspondant à une
partie particulière de wikipédia (ici, la partie germanophone).

Les noms de domaines sont donc résolus en parcourant la hiérarchie


depuis le sommet et en suivant les délégations successives
Système hiérarchique et distribué
Zone: ensemble regroupant un domaine et ses sous-domaines.

Par exemple, la zone


wikipedia est formée de
"wikipédia", de "nds", de
"de", de "..." et de tous les
sous-domaines des ces trois
derniers domaines.
Résolution du nom de domaine
Résoudre un nom de domaine consiste à trouver l'adresse IP qui lui est
associée

Pour résoudre un nom, une requête de l’application cliente est


transmise à un serveur DNS , dit récursif.

Un serveur récursif est un serveur DNS configuré pour interroger


d’autres serveurs DNS jusqu’à ce qu’il trouve la réponse à la question. Il
renverra la réponse ou un message d’erreur au client

Il existe plusieurs types de serveurs DNS:


Le serveur racine
Le serveur récursif
Le serveur primaire
Types de serveurs DNS
Types de serveurs DNS
Serveur racine
Le rôle de ce serveur est de rediriger les requêtes vers les
serveurs correspondant au TLD du nom de domaine qu'il
reçoit.
Par exemple, s'il reçoit afnic.fr, il renverra l'IP du serveur DNS
de la zone fr pour que la requête lui soit transmise.
Types de serveurs DNS
Serveur primaire
fait autorité sur sa zone.
contient la correspondance entre adresses IP et noms de domaine
pour une zone donnée.
ne renverra sur aucun autre serveur s'il reçoit une requête.
s'il reçoit une requête ne concernant pas sa zone, il ne saura pas y
répondre.
Pour chaque domaine, il ne peut exister qu'un unique serveur
primaire
Le serveur DNS de wikipedia fait autorité sur la zone
"wikipedia.org".
Serveur secondaire
Pour chaque serveur primaire, il est conseillé d'avoir au moins un
serveur secondaire
prend le relais en cas de panne du serveur primaire.
contient donc les mêmes informations que le serveur primaire.
Types de serveurs DNS
Serveur récursif: Son fonctionnement:
Le serveur récursif remonte la requête à la racine
la racine lui transmettra l'IP du serveur gérant le domaine de
premier niveau du nom de domaine de la requête
Le serveur récursif va transmettre la requête à ce serveur.
Ce serveur répondra soit l'IP cherché, soit l'IP du serveur gérant
le domaine de second niveau
Et ainsi de suite jusqu'à trouver le serveur primaire contenant la
réponse à la requête.
Serveur cache
Le serveur récursif conserve généralement pendant un certain
temps la réponse à la requête dans un cache.
A la réception d’une requête, le serveur récursif vérifie ce cache
pour voir s’il a déjà la réponse à la requête
Application
Application
Les messages du protocole DNS
Les messages (requête ou réponse) du protocole DNS sont définis
dans le RFC1035.
La structure d’un message est la suivante :

Champs d’en-tête d’un datagramme UDP pour une résolution DNS


Champs d’en-tête
Chaque champ de l’entête est codé sur 16 bits.
identifiant est un entier permettant d’identifier la requête.
paramètres contient les champs suivant :
QR (1 bit) : indique si le message est une question (0) ou une réponse (1).
OPCODE (4 bits) : type de la requête (0000 pour une requête simple).
AA (1 bit) : le serveur qui a fourni la réponse a-t’il autorité sur le domaine ?
TC (1 bit) : indique si le message est tronque.
RD (1 bit) : demande d’une requête récursive.
RA (1 bit) : indique que le serveur peut faire une demande récursive.
UNUSED, AD, CD (1 bit chacun) : non utilisés.
RCODE (4 bits) : code de retour.
0 OK
1 erreur sur le format de la requête
2 problème du serveur
3 nom de domaine non trouvé(valide seulement si AA)
4 requête non supportée
5 le serveur refuse de répondre (raisons de sécurité ou autres).
QDCount : nombre de questions.
ANCount, NSCount, ARCount : nombre d’entrées dans les champs ”Réponse”, ”Autorité”,
”Additionnel”.

Vous aimerez peut-être aussi