Vous êtes sur la page 1sur 1

Université Hassan II de Casablanca - ENSET Mohammedia TP: Analyse numérique

TP 2
1. Introduction:
Dans le TP2, on a vu que les méthodes directes fournissent la solution en un nombre fini d’opérations. Cependant,
on note que :
- Si la taille du système est élevée, le nombre d’opérations est important, or les erreurs de calcul dépendent
directement du nombre de calculs.
- Elles utilisent des propriétés mathématiques nécessitant un calcul exact, il est difficile de tenir compte des
erreurs de calcul dans ce processus
Donc le résultat n’est jamais rigoureusement égal à la solution. Il peut même en être très différent.
L'idée des méthodes itératives pour la résolution des systèmes linéaires est de construire une suite qui converge vers
une solution approximée avec une précision donnée.

2. Algorithme de Jacobi:
La méthode de Jacobi est une méthode itérative de résolution de système linéaire AX = B .
L'idée de base consiste à décomposer la matrice A en trois matrices L , D et U . La matrice L est constituée des
termes qui se trouvent au-dessous de la diagonale principale de A(j<i) ; la matrice D contient les termes diagonaux
de A(j= i) ; la matrice U est constituée des termes qui se trouvent au-dessus de la diagonale principale de A(j>i) .
un tel algorithme peut être traduit par:

Données : A, b, n, Eps (Erreur) et MaxIter (nombre d'itération)


Début
Pour iter=1 à MaxIter
Pour i=1 à n;
s 0;
Pour j=1 à n;
si(i≠j)
s s-A(i,j).x(j);
finsi
finpour
x2(i) (b(i)+s)/A(i,i);
finpour
norm= ǁx2-xǁ;
si(norm ≤ eps)
x x2;
sortir
sinon
x x2;
finsi
finpour
Fin

3. Algorithme de Gauss-Seidel:
Début
Pour iter=1 à MaxIter
xold x
Pour i=1 à n
s 0
Pour j=1 à n
si(i≠j)
s s-A(i,j)*x(j)
finsi
finpour
x(i) (b(i)+s)/A(i,i)
finpour

norm ǁx-xoldǁ
if(norm ≤ eps)
sortir
finsi
finpour
Fin

C.I. SEER A. TADLAOUI- A. RAIHANI Page 1

Vous aimerez peut-être aussi