Vous êtes sur la page 1sur 10

Cadre de référence

pour un audit
interne efficace
Cadre de Référence International
des Pratiques Professionnelles
de l’audit interne
Le nouveau CRIPP
MISSION DE L’AUDIT INTERNE
Accroître et préserver la valeur de l’organisation en donnant avec objectivité une
assurance, des conseils et des points de vue fondés sur une approche par les risques.
La mission énonce le dessein que l’audit interne cherche à réaliser au sein des organisations.
Son emplacement dans le nouveau CRIPP est délibéré. Il illustre le fait que les professionnels
devraient mobiliser l’ensemble du cadre de référence pour pouvoir accomplir cette mission.
DÉFINITION DE L’AUDIT INTERNE
L’audit interne est une activité indépendante et objective qui donne à une organisation une
assurance sur le degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte ses conseils pour les
améliorer, et contribue à créer de la valeur ajoutée.
Il aide cette organisation à atteindre ses objectifs en évaluant, par une approche
systématique et méthodique, ses processus de management des risques, de contrôle, et de
gouvernement d’entreprise, et en faisant des propositions pour renforcer leur efficacité.
La définition de l’audit interne reste inchangée dans le nouveau CRIPP. Elle indique en quoi
consiste l’exercice de l’audit interne. En revanche, la mission de l’audit interne énonce le
dessein de la profession.
DISPOSITIONS OBLIGATOIRES
Le respect des principes édictés dans les dispositions obligatoires est nécessaire et essentiel pour une pratique
professionnelle de l’audit interne. Ces dispositions sont élaborées selon un processus de diligence raisonnable qui
inclut une consultation publique. Les dispositions obligatoires du nouveau CRIPP sont : les principes fondamentaux,
les Normes, la définition de l’audit interne et le Code de déontologie.

DISPOSITIONS RECOMMANDÉES
Les dispositions recommandées sont adoptées par l’IIA dans le cadre d’un processus formel d’approbation. Elles
présentent des pratiques pour une mise en œuvre efficace de la définition, du Code de déontologie, des Normes, et
de la nouvelle mission de l’audit interne. Dans le nouveau CRIPP, les lignes directrices de mise en œuvre et les
lignes directrices complémentaires constituent les deux catégories de dispositions recommandées.

LIGNES DIRECTRICES LIGNES DIRECTRICES


DE MISE EN ŒUVRE COMPLÉMENTAIRES
Les lignes directrices de mise en œuvre sont une série Les lignes directrices complémentaires fournissent des
plus étoffée et plus complète d’orientations qui aident instructions détaillées pour mener des activités d’audit
les auditeurs interne à se mettre en conformité avec les interne. Elles concernent des domaines d’activité, des
Normes. thématiques sectorielles et proposent des processus et
des procédures, des approches séquentielles ainsi que
des exemples de livrables.
Avec l’entrée en vigueur du nouveau CRIPP en Juillet
2015, tous les guides pratiques, les GTAG (Guides
pratiques d’audit des systèmes d’information) et les
GAIT (Guides d’évaluation des risques liés aux systèmes
d’information) deviennent automatiquement des lignes
directrices complémentaires.
Depuis 1947, l’Institute of Internal Auditors (IIA) publie des lignes
directrices destinées aux auditeurs internes. Le Cadre de Référence
International des Pratiques Professionnelles de l‘audit interne (CRIPP),
initié en 1970, est très utile pour la profession au plan mondial.
Cependant, afin que l’audit interne puisse garder le cap dans un
environnement en constante évolution, l’IIA considère que le CRIPP doit
également évoluer pour accompagner efficacement la profession et
répondre aux futurs défis.
C’est pourquoi un groupe international d’experts reconnus de la
profession a révisé la structure du CRIPP et proposé des améliorations.
Ces évolutions seront profitables à la profession et aux praticiens mais
également à leurs parties prenantes. Elles renforcent la pertinence
actuelle et future du CRIPP.
NORMES INTERNATIONALES
Les normes internationales pour la pratique professionnelle de l’audit internes (les
Normes) sont des dispositions obligatoires pour l’exercice professionnel de l’audit
interne et l’évaluation de sa performance. Promulguées pour la première fois en 1978
et régulièrement mises à jour, les Normes ont toujours été fondées sur des principes
applicables a tout auditeur interne et aux activités qu’ils réalisent.
La révision et l’élaboration des Normes sont réalisées de manière continue. Le
contenu des Normes sera amélioré au fur et à mesure pour qu’elles restent toujours
d’actualité et pertinentes. Ce processus garantit également que la déclinaison de
chaque principe fondamental est adéquate.
Principes fondamentaux

Code de
Définition déontologie
Normes

Lignes directrices de mise en œuvre

Lignes directrices
complémentaires

Cadre de Référence International


des Pratiques Professionnelles
de l’audit interne
PRINCIPES FONDAMENTAUX POUR LA PRATIQUE
PROFESSIONNELLE DE L’AUDIT INTERNE

 Démontrer la qualité de l’audit interne


 Faire preuve d’intégrité
et son amélioration continue

 Faire preuve de compétence et


 Communiquer de manière efficace
de conscience professionnelle

 Etre objectif et libre de toute  Fournir une assurance fondée sur


influence indue (indépendant) une approche par les risques

 Etre en phase avec la stratégie,


 Etre perspicace, proactif et orienté
les objectifs et les risques de
vers le futur
l’organisation

 Etre positionné de manière appropriée  Encourager le progrès au sein


et disposer des ressources adéquates de l’organisation
CODE DE DÉONTOLOGIE
Le Code de déontologie de l’IIA a pour but de promouvoir une culture de l’éthique au sein de la
profession d’audit interne. Le Code reste inchangé dans le nouveau CRIPP. Il comprend deux
composantes essentielles :
1. Des principes pertinents pour la profession et pour la pratique de l’audit interne ;
2. Des règles de conduite décrivant les normes de comportement attendues des auditeurs
internes.
Le Code de déontologie de l’IIA exige que les auditeurs internes adoptent et maintiennent les
principes suivants :
1. Intégrité : L’intégrité des auditeurs internes est à la base de la confiance et de la crédibilité
accordées à leur jugement.
2. Objectivité : Les auditeurs internes montrent le plus haut degré d’objectivité professionnelle
en collectant, évaluant et communiquant les informations relatives à l’activité ou au
processus examiné. Les auditeurs internes évaluent de manière équitable tous les éléments
pertinents et ne se laissent pas influencer dans leur jugement par leurs propres intérêts ou
par autrui.
3. Confidentialité : Les auditeurs internes respectent la valeur et la propriété des informations
qu’ils reçoivent ; ils ne divulguent ces informations qu’avec les autorisations requises, à
moins qu’une obligation légale ou professionnelle ne les oblige à le faire.
4. Compétence : Les auditeurs internes utilisent et appliquent les connaissances, les savoir-faire
et expériences requis pour la réalisation de leurs travaux.
A propos du CRIPP
Le Cadre de Référence International des Pratiques Professionnelles
de l’audit interne (CRIPP) est le référentiel qui structure les lignes
directrices approuvées par l’IIA. Pour en savoir plus sur le CRIPP,
ou pour accéder aux dernières mises à jour, veuillez consulter
www.theiia.org/goto/IPPF

A propos de l’IIA
L’Institute of Internal Auditors (IIA) est le principal défenseur de la
profession d’auditeurs internes et l’autorité internationale de
référence. C’est également un acteur de premier plan pour la
formation, la publication de normes, de guides et les certifications.
Créé en 1941, l’IIA offre ses services à plus de 180 000 adhérents
dans plus de 170 pays et territoires. Le siège mondial de
l’association se trouve à Altamonte Springs, en Floride. Pour plus
d’information, veuillez consulter www.globaliia.org