Vous êtes sur la page 1sur 80

Barrages

Généralités

Choix
Choixdu
dutype
typede
debarrage
barrage

Critères
Economie
Economie Sécurité
Sécurité
• forme de la vallée
• risque sismique
• géologie et géotechnique
• matériaux de construction Type
Typedede
• conditions climatiques barrage
barrage
• crues à maîtriser

Environnement
Environnement

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Forme
Formede
dela
lavallée
vallée

a) canyon ou gorge

vallˇe encaissˇe a vec des flancs presque verticaux


Le barrage-vo˛te s'impose si la gˇo logie et
l'intˇ gration des ouvrages annexes le permettent. Si
la largeur est presque constante sur toute la
hauteur, un barrage-vo˛t e cylindrique peut tre
envisagˇ .
Si les crues sont importantes, un barrage-poids
permettra d'intˇ grer l'ˇ vacuateur de crues.

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Forme
Formede
dela
lavallée
vallée
b) vallˇe ˇ troite en V
Le barrage-vo˛te peut tre envisagˇ si la gˇo logie et l'intˇg ration des ouvrages an-
nexes le permettent.

D'autre crit¸ res topographiques doivent tre vˇr ifiˇs :


• LÕľancement ≤ 5 6.
• Les courbes de niveau du rocher d'appui doivent tre parall¸ les l'axe de la
vallˇe, voire lˇ g¸r ement convergentes,
• La gˇo logie doit tre adˇqua te (rˇs istance, fracturation, pendages).
Le barrage-poids et le barrage en enrochement masque amont sont ˇga lement
envisageables.
Le barrage en enrochement noyau central est proscrit, du fait de la pente impor-
tante des flancs (tassements diffˇ rentiels et risque de fissuration du noyau).

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Forme
Formede
dela
lavallée
vallée

c) vallˇ e ˇtro ite en U


Le barrage-vo˛te peut tre envisagˇ si la gˇo logie et l'intˇg ration des ouvrages an-
nexes le permettent.
D'autres crit¸ res topographiques doivent tre vˇr ifiˇs :
• L'ˇ lancement ≤ 4 5.
• Les courbes de niveau du rocher d'appui doivent
tre parall¸ les l'axe de la vallˇe , voire lˇ g¸ rement
convergentes.
• La gˇo logie doit tre adˇqua te (rˇs istance, fractu-
ration, pendages).
Le barrage-poids et le barrage en enrochement
masque amont sont ˇ galement envisageables, alors que le barrage en enrochement
noyau central est proscrire, pour les m mes raisons que dans le cas prˇcˇ dent.

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Forme
Formede
dela
lavallée
vallée

d) vallˇ e large
L'ˇl ancement du barrage est tr¸s
important, ˇl iminant le barrage-
vo˛ te. Tous les autres types de
barrages peuvent tre envisagˇ s
pour autant que les autres crit¸ res
de choix soient satisfaits.

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Sazbon, Iran
Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Karun IV, Iran

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités Karun III, Iran, 205 m

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Sta Maria, Grison Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Les Toules, Valais

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Zillergründl, Autriche Karun III, Iran, 205 m

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Choix
Choixdu
dutype
typede
debarrage
barrage

Critères
Economie
Economie Sécurité
Sécurité
• forme de la vallée
• risque sismique
• géologie et géotechnique
• matériaux de construction Type
Typedede
• conditions climatiques barrage
barrage
• crues à maîtriser

Environnement
Environnement

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Risque
Risquesismique
sismique

Ö Les plus résistants aux sollicitations dynamiques sont :


9 barrages-voûtes et les barrages poids-voûtes, de part leur hyperstaticité.
9 Les barrages en enrochement à noyau central argileux, de part leur capacité à
supporter de grandes déformations.
Ö Barrages poids: résistance aux sollicitations horizontales transversales est
faible. Améliorée si les joints sont remplis de coulis de ciment et si ces joints
présentent une surface supportant le cisaillement (joints avec des
décrochements).
Ö Les barrages à contreforts: peu résistant pour les sollicitations transversales,
mieux avec l'élargissement des âmes des contreforts à l'aval pour les rendre
jointives.
Ö Les barrages en enrochement à masque: l'élément étanche est fragile.

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Choix
Choixdu
dutype
typede
debarrage
barrage

Critères
Economie
Economie Sécurité
Sécurité
• forme de la vallée
• risque sismique
• géologie et géotechnique
• matériaux de construction Type
Typedede
• conditions climatiques barrage
barrage
• crues à maîtriser

Environnement
Environnement

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Reconnaissances
Reconnaissancesgéologiques
géologiques

MOYENS RESULTATS

Photos satellites morphologie


Photos aériennes tectonique

Reconnaissance morphologie, carte de la géologie


de la surface de surface

Méthodes géophysiques coupes géologiques (résistivité, vitesse des ondes)

Forages
Puits lithologie
Tranchées stratigraphie
Galeries tectonique

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités
Géologie
Géologieet
etgéotechnique
géotechnique
Travaux de reconnaisances
Géologie
• Observation à la surface
• Géophysique • Tranchées et puits
– Couverture terrain meuble – Profil géologique
– Stratigraphie – Failles, fissuration, etc.
– Failles • Galeries
• Forages – Profil géologiques
– Profils géologiques
– Failles, fissuration
– Fracturation
– Couverture par rocher altéré

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Géologie
Géologieet
etgéotechnique
géotechnique

Travaux de reconnaisances
Géotéchnique
• Forages Ö Rocher
– carottage
– RQD Rock Quality Designation, taux de pièces > 10 cm, indice de fissuration
– Dilatometer Ö E
– Essais Lugeon Ö perméabilité
– Résistance à la compression / traction / au cisaillement (échantillon en laboratoire)
– Contraintes initiales (over coring, hydraulic jacking)
• Galeries Ö massif rocheux
• Essais au verin plat Ö E, σo
• Essais à la plaque Ö E
• Essais au cisaillement Ö τ

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Géotechnique
Géotechnique(sol
(solet
etroche)
roche)

RENSEIGNEMENTS REQUIS

MATERIAUX DE
FONDATIONS
CONSTRUCTION

Tassements (sol Granulométrie


Déformations (roche) Teneur en eau naturelle
Perméabilité Comportement au compactage
Sécurité à la rupture Perméabilité
Altération Tassements/consolidations
Stabilité
Durabilité

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Géologie
Géologie
a) rocher de bonne qualitˇ
• Module d'ˇlastic itˇ ER > 8000 MPa ;
• Les galeries de reconnaissance sont creusˇ es presque sans
mesures de sout¸ nement (localement des boulons et du bˇt on
projetˇ ).
>>> tous les types de barrages sont posssibles

b) rocher de moyenne qualitˇ


• Module d'ˇlastic itˇ ER compris entre 4000 et 8000 MPa ;
• Les galeries de reconnaissance sont creusˇ es sans mesures de
sout¸ nement.
>>> tous les types de barrages sauf les barrages-vo˛ tes

c) rocher de mauvaise qualitˇ : barrages en remblai


• Module d'ˇ lasticitˇ ER < 4000 MPa ;
• Le creusement des galeries de reconnaissance nˇ cessite des
mesures de sout¸ nement particuli¸ res (cintres mˇ talliques, bˇt on
projetˇ ).
Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Choix
Choixdu
dutype
typede
debarrage
barrage

Critères
Economie
Economie Sécurité
Sécurité
• forme de la vallée
• risque sismique
• géologie et géotechnique
• matériaux de construction Type
Typedede
• conditions climatiques barrage
barrage
• crues à maîtriser

Environnement
Environnement

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Choix
Choixdu
dutype
typede
debarrage
barrage

Matériaux de construction
Ö Granulats de béton : graviers d'alluvions, sans matériaux
organiques, granulats roulés; év. granulats
concassés
Ö Matériaux des corps d'appui : alluvions, moraines (si la fraction de fines n'est pas
trop importante) pour les digues en terre: rocher concassé de carrière pour les
barrages en enrochements
Ö Matériaux de filtre : alluvions, év. matériaux de carrière (lavage)
Ö Rip-Rap (protection de surface) : blocs de rocher résistant à l'altération
Ö Matériaux de noyau : matériaux argileux, moraines, argiles
Ö Ciment : non disponible sur le site, transport!

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Choix
Choixdu
dutype
typede
debarrage
barrage--Maîtrise
Maîtrisedes
descrues
crues

Jiroft, Iran
5000 m3/s

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Wolwedans, Afrique de Sud

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Mantaro, Pérou

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Al Massira, Maroc

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Minab, Iran Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages Chatelôt, Neuchâtel, 74 m
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE

Contra, Tessin, 220 m


Barrages
Généralités
Contra, Tessin, 220 m

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Ova Spin, Grison, 73 m
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Enguri, Géorgie, 286 m


Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités Cabora Bassa, Mozambique, 8 x 1625 m3/s

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E

Cabora Bassa, Mozambique, 8 x 1625 m3/s FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE


Barrages
Généralités

Cabora Bassa, Mozambique, 8 x 1625 m3/s Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Cabora Bassa, Mozambique, 8 x 1625 m3/s Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Schiffenen, Fribourg, 47 m
Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Sir, Turquie, 120 m


Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Ostour, Iran, 12’000 m3/s Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E

Karun III, Iran, 205 m


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Foz do Areia, , Brésil, 160


Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Itaipu, Brésil, Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Tarbela,
Laboratoire de Constructions Pakistan
HydrauliquesÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

La Grande 2, Canada
Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

La Grande, Canada Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
El Makhazzine, Maroc
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités
Particularités
Particularitésde
dela
laconstruction
constructiondes
desbarrages
barrages
Dimension Impact sur l’environnement

Structures exceptionnelles

Études préliminaires Moyens nécessaires Grande quantité Sécurité avant tout


(coûteuses) pour la réalisation des matériaux
nécessaires
z Hydrologie, hydrogéologie z Problème de logistique z Influence sur la durée z Dès la conception et
z Géologie, géotechnique et d’organisation du du chantier durant toute
z Topographie, géographie chantier z Influence sur le mode la vie de l’ouvrage
z Science des matériaux z Étude de l’accès, de de construction z Contrôles
z Biologie, chimie l’approvisionnement, z Dépendance des z Surveillances
z Économie hydraulique, des installations de conditions hydrolo- z Auscultations
énergétique, rurale chantier, des équipe- -giques et
z Sociologie, politique -ments, de la qualifi- météorologiques
de développement -cation de la main
z Droit public, etc… d’œuvre, campus
Travaux de reconnais- z Durée du chantier
-sance approfondie

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Particularités
Particularitésde
dela
laréalisation
réalisationdes
desbarrages
barrages
Ö Etudes importantes et coûteuses
Š Reconnaissances: topographie, géologie, géotechnique et impact sur l’environnement
Ö Réalisation = problème de logistique
Š Accès, alimentation du chantier
Š Installations fixes
Š Equipements
Š Main d’œuvre
Š Durée du chantier ( plusieurs années)
Ö Mise en place de grandes quantités de matériaux
Š La durée du chantier est influencée par les méthodes de construction
Ö Exigences de la sécurité
Š Contrôles, surveillances et auscultations

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Itaipu, Brésil Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Itaipu, Brésil Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Itaipu, Brésil Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Particularités
Particularitésde
dela
laréalisation
réalisationdes
desbarrages
barrages
Ö Etudes importantes et coûteuses
Š Reconnaissances: topographie, géologie, géotechnique et impact sur l’environnement.
Ö Réalisation = problème de logistique
Š Accès, alimentation du chantier.
Š Installations fixes.
Š Equipements.
Š Main d’œuvre.
Š Durée du chantier ( plusieurs années).
Ö Mise en place de grandes quantités de matériaux
Š La durée du chantier est influencée par les méthodes de construction
Ö Exigences de la sécurité
Š Contrôles, surveillances et auscultations

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Punt dal Gall, Grison Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Punt dal Gall, Grison Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Punt dal Gall, Grison Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Punt dal Gall, Grison Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Punt dal Gall, Grison Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Karun III, Iran Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Karun III, Iran Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Mauvoisin, Valais Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Mauvoisin, Valais
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Göscheneralp, Uri Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Göscheneralp, Uri Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Göscheneralp, Uri
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
El Makhazzine, Maroc
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

El Makhazzine, Maroc Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Avantages
Avantageset
etinconvénients
inconvénientsde
dedivers
diverstypes
typesde
debarrages
barrages
Barrage-poids
Barrage-poids
Avantages: Inconvénients:
Ö Faibles contraintes dans le béton. Ö Les sous-pressions sont importantes dans
Ö Faibles contraintes transmises par la la fondation.
fondation au rocher. Ö Moyen risque de tassement.
Ö Les variations de températures ne Ö Le volume du béton est important (pour le
produisent que de faibles variations de barrage-poids évidé, il est plus faible).
contraintes. Ö Le volume d’excavation de la fouille est
Ö L'évacuateur de crue peut facilement important.
combiner avec le barrage (diriger les Ö Fragilité au séisme (si les joints entre les
crues directement par dessous). blocs ne sont pas faits par injections).
Ö Le gradient des sous-pressions à travers la Ö L'échauffement du béton par la prise du
fondation est faible. ciment est assez problématique.

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Avantages
Avantageset
etinconvénients
inconvénientsde
dedivers
diverstypes
typesde
debarrages
barrages
Barrages
Barrages àà contrefort
contrefort
Avantages: Inconvénients:
Ö Les contraintes transmises par la fondation Ö Très susceptible au séisme. La résistance à
au rocher sont moyennes. l'accélération latérale est presque non-
Ö Les sous-pressions au niveau de la existante.
fondation sont faibles. Ö La fouille est importante.
Ö Le volume du béton est faible. Ö Le gradient des sous-pressions au niveau
L’échauffement du béton est faible. de la fondation est localement très élevé.
Ö Les risques de tassements sont moyens. Ö Les contraintes dues au gradient de
température peuvent devenir importantes à
la tête du contrefort.

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Avantages
Avantageset
etinconvénients
inconvénientsde
dedivers
diverstypes
typesde
debarrages
barrages
Barrage
Barrage àà voûtes
voûtes multiples
multiples
Avantages: Inconvénients:
Ö Le volume du béton est faible. Ö Les contraintes sont importantes dans les
Ö La fouille est assez petite. voûtes.
Ö Les sous-pressions au niveau de la Ö Grand risque de tassements. Les
fondation sont faibles. contraintes de température peuvent être
Ö L'échauffement du béton est très faible très grandes.
pendant la construction. Ö Très susceptible au séisme.
Ö La combinaison du barrage avec
l'évacuateur de crue est difficile.
Ö Les sous-pressions dans les fissures du
rocher peuvent provoquer des glissements
d’appuis.
Ö La structure est très vulnérable (attentats,
guerre).
Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Avantages
Avantageset
etinconvénients
inconvénientsde
dedivers
diverstypes
typesde
debarrages
barrages
Barrage
Barrage àà voûtes
voûtes
Avantages: Inconvénients:
Le volume du béton est faible. Ö Les contraintes sont importantes dans le béton et dans
Ö La fouille est assez petite. le rocher.
Ö La résistance au séisme est Ö Les forces sont transmises obliquement dans les
haute. appuis.
Ö Les sous-pressions au niveau Ö Moyen risque de tassements.
de la fondation sont faibles (la Ö L'échauffement du béton par la prise du ciment est à
surface de la fondation est considérer.
petite). Ö L'intégration de l’évacuateur de crues (grands débits)
dans le barrage est difficile.
Ö Le gradient des sous-pressions au niveau de la
fondation est très grand.
Ö Les sous-pressions dans les fissures du rocher
peuvent provoquer des glissements d ’appuis.
Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Avantages
Avantageset
etinconvénients
inconvénientsde
dedivers
diverstypes
typesde
debarrages
barrages
Digue
Digue en
en terre/
terre/ Enrochement
Enrochement àà noyau
noyau
Avantages: Inconvénients:
Ö Le corps du barrage est très flexible et Ö Mise en place de grands volumes de
adaptable aux conditions du terrain. matériaux.
Ö Peu susceptible aux tassements et aux Ö Le remblai du noyau en argile est
séismes. influencé par les conditions
Ö Petite à moyenne fouille. La digue n'est atmosphériques (climat pluie).
pas forcement fondée sur un rocher sain.
Ö La compression du sol est faible.
Ö Le gradient des sous-pressions au niveau
de la fondation ou du noyau est faible.

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Avantages
Avantageset
etinconvénients
inconvénientsde
dedivers
diverstypes
typesde
debarrages
barrages
Digue
Digue àà masque
masque amont
amont (( béton
béton ou
ou bitumineux)
bitumineux)
Avantages: Inconvénients:
Ö Le corps du barrage est très flexible et Ö Mise en place de grands volumes de
adaptable aux conditions du terrain. matériaux.
Ö Les tassements limités sont tolérables. Ö Le gradient est très élevé près de la
Ö Pas très susceptible au séisme. Au dessous connexion entre le masque et le rocher
du masque, un système de drainage (plinthe).
performant est nécessaire à cause de la
fissuration.
Ö Le volume des déblais est moyen.
Ö Le masque doit être connecté au rocher
(directement ou par une parafouille).
Ö La compression du sol est faible.

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE