Vous êtes sur la page 1sur 16

côté télé C ’ E S T PA S S O R C I E R

É D U C AT I O N À L A S A N T É ÉCOLE (CYCLE 3)
SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE C O L L È G E – LY C É E

C’est pas sorcier 33


La nutrition
Les filières de la viande
Le tabac
Au sommaire de cette cassette, trois émissions animées par Fred, Jamy
et Sabine sont regroupées autour d’un thème de l’éducation à la santé :
Comment bien construire notre organisme ?
La première émission, La nutrition, nous propose de découvrir les bien-
faits pour notre santé d’une alimentation équilibrée et variée à base d’ali-
ments naturels. Jamy modélise le devenir des aliments : après leur
digestion, leur trajet jusqu’à leur distribution et leur utilisation au niveau
des cellules et des organes. À la fin de la séquence, il propose un modèle
d’utilisation normale du cholestérol et de ses méfaits en cas d’hyper-
cholestérolémie.
Dans la deuxième émission, Les filières de la viande, Fred parcourt les éle-
vages de bovins et de volailles à la recherche des critères de qualités de
la viande que nous mangeons. Jamy nous enseigne avec ses maquettes
le suivi des contrôles dans les lieux d’élevage des bovins, chez les engrais-
seurs et à l’abattoir, puis les précautions pour obtenir et maintenir une
viande de qualité aux niveaux des lieux de distribution et de commer-
cialisation.
Quant à la troisième émission elle concerne Le tabac. Sabine nous fait
découvrir le travail des producteurs et celui des manufacturiers. Jamy
nous rappelle avec ses maquettes les effets de la nicotine, des goudrons
sur les poumons et du monoxyde de carbone ; tandis que les démarches
de Fred nous font prendre conscience que la prise de tabac est une
drogue de société et qu’il part à la recherche des méthodes pour arrêter
de fumer.

Conception : F. Courant, J. Gourmaud, S. Quindou


Réalisation : P. Léonard
Coproduction : RIFF-International Production – France 3, 2000
Durée : 1 h 20 min
RÉFÉRENCES AUX PROGRAMMES
DISCIPLINES, CLASSES ET PROGRAMMES
École
– Sensibilisation aux problèmes d’hygiène et de consommation, pri-
maire, cycle1 : Approche concrète de l’hygiène de l’alimentation (régu-
larité des repas, composition…).
– Découverte du monde vivant, primaire, cycle 2 : Les manifestations de
la vie animale. Les animaux et les végétaux sont vivants : animaux
familiers, élevages… Les êtres vivants dans leur milieu.
– Le corps humain et l’éducation à la santé, primaire, cycle 3 (programmes
1995) : Les fonctions de nutrition.
Collège
– SVT, 6e : Des pratiques au service de l’alimentation humaine – Un éle-
vage, une culture nécessitent des apports nutritifs et des conditions
appropriés.
– SVT, collège cycle central : Fonctionnement du corps humain et santé –
les effets du tabac, substance nocive sur le fonctionnement de l’appa-
reil respiratoire.
– SVT, 3e : Partie C : Fonctionnement de l’organisme, activité des cellules
et échanges avec le milieu – Utilisation des nutriments pour libérer de
l’énergie et produire de nouvelles molécules. Partie D : Relations à l’en-
vironnement et activité nerveuse – certaines substances chimiques per-
turbent le fonctionnement du cerveau.
Lycée
– SVT, 1re L et 1re ES en thème obligatoire ou au choix :
- Alimentation, production alimentaire, environnement : étude de la
composition chimique de divers aliments.
- Choix des aliments : les aliments comportent des substances miné-
rales et organiques en proportions diverses.
- Évaluation des besoins : la ration alimentaire dépend de plusieurs
paramètres. L’équilibre nutritionnel est à la fois qualitatif et quantita-
tif.
- Conséquences d’une ration déséquilibrée. La prise alimentaire ne
coïncide pas toujours avec les besoins nutritionnels. Les déséquilibres
alimentaires, fréquemment liés au contexte socio-économique, ont des
effets néfastes sur la santé. Modulation de l’activité synaptique par des
molécules exogènes : introduction aux mécanismes de la dépendance
– SVT, 1re S : L’homéostat glycémique. Cette homéostasie glycémique
nécessite une gestion des réserves de l’organisme…
– Les TPE :
Sciences et aliments, 1re et Tle.
Croissance, 1re et Tle.

U 2 C ’ E S T PA S S O R C I E R 3 3 U
OBJECTIFS DE LA SÉRIE
– Expliquer le monde qui nous entoure, mais aussi les technologies
au service de notre vie quotidienne. C’est ainsi qu’à bord de leur
gigantesque camion-laboratoire, Frédéric Courant et Jamy Gourmaud,
les deux dynamiques animateurs de l’émission, nous emmènent vers
des sites insolites et parfois spectaculaires.
– Faire découvrir des lieux auxquels l’on a pas toujours accès et nous
guider ainsi au cœur du sujet. C’est Fred, curieux et aventurier,
qui mène les observations « grandeur nature ».
– Mettre en évidence des observations, grâce à des expériences simples,
réalisées dans le camion-laboratoire. C’est le rôle de Jamy, érudit
et pédagogue.
– Illustrer de façon claire et ludique des théories scientifiques et divers
phénomènes de la nature, grâce à des expériences et des maquettes
animées, colorées et astucieuses.
– Comprendre «comment ça marche» à chacune des étapes de ce voyage
au cœur de la science et de la découverte. La porte s’ouvre et le
téléspectateur passe du laboratoire à la réalité, de la théorie à la pratique.
– Rencontrer des hommes de terrain : spécialistes, chercheurs,
aventuriers, ingénieurs, sportifs. Leurs interventions viennent
compléter les reportages et les images insolites et inédites, que nous fait
découvrir le sympathique duo des jeunes animateurs.
– Amener le public constater que l’on peut aussi apprendre en passant
vingt-six minutes divertissantes, et que la science, finalement,
« c’est pas sorcier » !

OBJECTIFS DES ÉMISSIONS


La nutrition
Le film montre les avantages pour l’organisme d’une alimentation variée
à base de produits naturels, en vente sur les marchés, capables de cou-
vrir les besoins en glucides, lipides, protides, vitamines et sels miné-
raux, sans excès ni carence et en respectant les coutumes et les goûts de
chacun, pour garder la forme et se faire plaisir. Aboutir à des connais-
sances de base sur la digestion, l’assimilation, l’utilisation par les cel-
lules avec modélisation en répondant aux questions suivantes : Pourquoi
faut-il manger ? Pourquoi le petit déjeuner est-il si important ? Quels ali-
ments choisir pour bien manger ? Quel est le rôle de chacun des nutri-
ments ? Comment les cellules utilisent-elles tous les éléments ? Quel est
le rôle de l’insuline ? Établir des liens entre alimentation, maladies et
phénomènes de société.
Les filières de la viande
Pour bien construire notre organisme nous avons besoin de protéines
d’origine animale. D’ou vient la viande que nous mangeons ? Le film
montre le suivi des contrôles de la viande de bœuf et de volailles que
nous consommons : de la naissance de l’animal à l’abattage en passant
par la surveillance du nourrissage à chaque âge, les contrôles sanitaires
et les certificats de garanties établis pour chaque étape de la vie.

U 3 C ’ E S T PA S S O R C I E R 3 3 U
Comprendre que les élevages intensifs sont liés à la modification des
habitudes alimentaires des pays riches. Une des conséquences est la
maladie de la « vache folle ». On étudiera ses causes, ses effets modélisés,
les solutions pour empêcher la maladie de se propager. Pour notre santé
il est important de considérer les qualités et labels des volailles corres-
pondant à l’alimentation et aux méthodes d’élevages plus ou moins
contraignant pour les animaux.
Le tabac
Pour se protéger contre le tabagisme, il faut apprendre les risques de la
consommation de cette drogue en vente libre: le tabac tue quatre millions
d’individus dans le monde par an et provoque dépendances et cancers.
Qu’y a-t-il dans les cigarettes ? On découvre la culture des plants de tabac,
financièrement très rentable, le traitement subi pour obtenir les goûts
attendus par les consommateurs. Quels sont les risques ? Le film décrit
le pouvoir cancérigène des goudrons, les effets nocifs du monoxyde de
carbone ainsi que les traitements pour cesser de fumer.

VOCABULAIRE À EXPLIQUER OU À METTRE EN PLACE


– Obésité, malnutrition, famine, carence, cancer, sciatique, maladie de
Creutzfeldt-Jakob, épidémie, symptômes, parasites, contamination,
dépendance, intoxication, accidents vasculaires.
– Cholestérol, nicotine, goudron, monoxyde de carbone, drogue.
– Nutriments, molécules, métabolisme, physiologie, énergie, joules, calo-
ries.
– Glucides, lipides, protides, acides aminés, acides gras, glucose, oligo-
éléments, vitamines antioxydants, amidon, chlorophylle.
– Cellule, membrane cellulaire, mitochondrie, ribosomes, bactérie, récep-
teurs membranaires.
– Enzymes, salive, suc gastrique, dopamine.
– Insuline, hormones, hormones de croissance.
– Cerveau, moelle épinière, neurones, ganglions, amygdales, bronches.
– Hérédité, gène de prédisposition, transgénique, OGM, prion, programme
génétique.
– Végétarien, nutritionniste, diététicien, équarrisseur, tabaculteur, manu-
facturier.
– Dépister, administrer, dopage, traçabilité, estampiller, identifiant, inci-
nérer, sauçage du tabac, inhaler.
– Fœtus, pilule.
– Substituts, tabacologie.
– Digestion, assimilation, respiration, métabolisme, photosynthèse, le
fonctionnement synaptique.

MOTS CLÉS
Bien manger – alimentation variée et équilibrée – santé
Contrôle de la qualité des produits alimentaires – label
Dépendance – tabagisme

U 4 C ’ E S T PA S S O R C I E R 3 3 U
DÉCOUPAGE ET STRUCTURE
La nutrition
00 min 00 s
Introduction : comment préparer un repas équilibré ?
Générique.
01 min 37 s
Au marché : équilibre alimentaire en dépit des cultures différentes et
conséquences de la malnutrition.
02 min 52 s
À bord du camion : pourquoi faut-il manger ? Devenir des aliments,
apports énergétiques des nutriments, besoins d’énergie.
04 min 00 s
Dans la cuisine : quel est le rôle du petit déjeuner ?
Importance énergétique et nutritionnelle de ce premier repas de la jour-
née.
04 min 36 s
Au marché : qu’est ce que bien manger ?
À la recherche des glucides, lipides, protides dans les viandes, poissons,
légumes et fruits frais.
05 min 40 s
À bord du camion : énergie des glucides et des lipides et stockage par
les organes.
06 min 17 s
Quels sont les aliments sources de lipides ? Huiles et beurre.
06 min 50 s
Au marché à la recherche des graisses cachées dans les viandes et la
charcuterie.
07 min 56 s
Quels sont les aliments sources de protides ?
À bord du camion : l’utilisation des protéines au niveau cellulaire.
07 min 11 s
Au marché : à la recherche des protides cachés dans les légumes.
07 min 25 s
Quels aliments pour combler les autres besoins de l’organisme en oligo-
éléments et vitamines ?
08 min 34 s
À bord du camion : synthèse sur les besoins de l’organisme et les ali-
ments appropriés. La pyramide des besoins alimentaires.
09 min 31 s
Les vitamines : fonctions des principales vitamines, effets lors de carence.
Les aliments fonctionnels survitaminés et chargés en oligo-éléments.
10 min 08 s
L’avis du médecin sur l’alimentation naturelle.

U 5 C ’ E S T PA S S O R C I E R 3 3 U
10 min 50 s
Au marché puis à bord du camion : quelles sont les étapes obligatoires
pour une bonne digestion ? Le rôle des enzymes et le devenir des nutri-
ments, leur distribution dans l’organisme.
12 min 44 s
À bord du camion : utilisation cellulaire des nutriments.
14 min 20 s
Peut-on se passer de viande et comment approvisionner l’organisme en
acides aminés que nous ne fabriquons pas ? L’avis du médecin sur les
difficultés pour maintenir un équilibre avec un régime végétarien.
15 min 44 s
L’équilibre alimentaire des repas : Dans une cantine scolaire les avis des
diététiciens. Devant le frigidaire : Les mauvaises habitudes alimentaires
récentes, « le grignotage ».
16 min 34 s
Chez la nutritionniste : comparaison d’un menu fast-food et d’un menu
équilibré. Les apports en sucre en lipides et en énergie des deux menus,
les risques d’obésité.
18 min 30 s
À bord du camion : utilisation des lipides au niveau de l’organisme, les
réserves.
Rôles de l’insuline dans l’utilisation des sucres mis en réserve sous forme
de graisses.
20 min 03 s
L’obésité : une véritable maladie, sa progression dans la population
L’avis du médecin, les causes, dont l’hérédité. Les traitements possibles.
21 min 43 s
Dans la cuisine : les différentes sortes d’huiles et leurs acides gras essen-
tiels.
22 min 39 s
À bord du camion : le cholestérol son rôle dans la vie cellulaire, ses effets
nocifs sur la paroi des artères.
23 min 40 s
Résumé sur le régime omnivore de l’homme et les bienfaits des anti-
oxydants.
24 min 30 s
Le gâteau.

Les filières de la viande


26 min 08 s
Introduction : d’où vient la viande que nous mangeons ?
27 min 10 s
Livraison de quartiers de bœuf chez un boucher.
Comment connaît-on l’origine de la viande ? L’étiquetage des quartiers de
viande montre précisément l’origine et les dates importantes de la vie
et de l’abattage de l’animal.

U 6 C ’ E S T PA S S O R C I E R 3 3 U
28 min12 s
Historique : les habitudes alimentaires ont évolué.
La consommation accrue de viande est responsable des élevages inten-
sifs de bovins et de volailles, entre autres, et de la sélection des races.
28 min 54 s
Chez le boucher : les diverses origines des viandes dites de « bœuf »
À bord du camion : l’histoire d’un steak
À la ferme chez l’éleveur : le veau ou la vache laitière (dite « de réforme »)
iront à l’abattoir en passant par l’engraisseur pour se retrouver sur l’étal
des bouchers.
30 min 14 s
Chez l’éleveur : les limousines, race de reproduction, identification des
veaux et passeports, contrôle de l’état sanitaire de l’élevage.
Allaitement des veaux et compléments alimentaires.
32 min 00 s
Les races à viande caractérisent les régions de France.
32 min 41 s
Chez l’engraisseur les veaux gagnent rapidement des kilos jusqu’à dix-huit
mois avec une alimentation équilibrée, surdosée en compléments 100 %
végétal.
34 min 27 s
À bord du camion : le prion. Origine et mode d’action au niveau de l’en-
céphale : maladie de la « vache folle » et, pour l’homme, maladie de
Creutzfeldt-Jakob. Les possibilités de contaminations avec les abats à
risques.
36 min 45 s
Les farines animales en cause et leur fabrication.
Les moyens d’irradiquer l’épidémie en France et en Angleterre.
37 min 54 s
À bord du camion : les précautions prises par les éleveurs et les directives
en cours dans les deux pays. Le contrôle des aliments pour animaux.
40 min 08 s
Chez l’éleveur : Surveillance vétérinaire des troupeaux à la ferme, dépis-
tage de la maladie de la « vache folle », mais aussi détermination de pro-
duits comme des antibiotiques introduits dans l’alimentation.
42 min 48 s
À l’abattoir : avant l’abattage, contrôle des papiers de l’animal, après
récupération et contrôle des abats, élimination des organes à risques et
incinération de ceux-ci. Contrôle de la carcasse et mise en place d’un
code barre d’identification.
45 min 20 s
À bord du camion : de l’abattage à la vente, un délai indispensable à la
qualité d’une bonne entrecôte.
46 min 20 s
Contrôle sanitaire de la viande dans les grandes surfaces et réglemen-
tation en vigueur.

U 7 C ’ E S T PA S S O R C I E R 3 3 U
47 min 06 s
Les élevages de volailles.
À bord du camion : les labels ; les conditions et la durée de vie des pou-
lets leurs alimentations conditionnent la classification et les labels.
49 min 16 s
Scène d’élevage industriel et présentation du problème des antibiotiques
ajoutés à l’alimentation.
49 min 49 s
À bord du camion : le rôle des antibiotiques, la réglementation de leur uti-
lisation.
50 min 55 s
Conclusion.

Le tabac
52 min 00 s
Introduction : à la recherche de médicaments pour arrêter de fumer. Qu’y
a-t-il dans les cigarettes ?
53 min 09 s
Présentation d’une culture de tabac en Dordogne.
53 min 34 s
Historique : l’origine, l’importation, l’invention de la cigarette et la géné-
ralisation de la consommation du tabac.
54 min 21 s
À bord du camion : les pays producteurs de tabac. Les régions françaises
de production de tabac.
55 min 02 s
En Dordogne : la récolte, le piquage, le séchage à la ferme.
58 min 00 s
À bord du camion : comment expliquer la transformation des feuilles
pendant le séchage ? La formation des glucides par la feuille verte donne
ensuite des sucres dans la feuille jaune séchée, responsables des arômes.
59 min 24 s
En Dordogne : contrôle du séchage à l’air du tabac brun. Mélanges des
tabacs d’origines différentes dans une usine avant le transport chez les
manufacturiers.
1 h 01 min 34 s
Chez les manufacturiers : sélection des différents types de goûts des ciga-
rettes. Au laboratoire : recettes des cigarettes, sauçage et addition de
saveurs diverses.
1 h 03 min 25 s
Les substances dangereuses du tabac : la nicotine. Dosage avec des
machines à fumer
À bord du camion: le rôle de la nicotine sur le cerceau et les neurones lors
de la transmission synaptique, formation de la substance du plaisir : « la
dopamine ».

U 8 C ’ E S T PA S S O R C I E R 3 3 U
1 h 04 min 30 s
La dépendance.
À bord du camion : les récepteurs à la dopamine, le manque, la sensibi-
lité des récepteurs.
1 h 06 min 00 s
Les fumeurs parlent de leurs symptômes de dépendance.
Le tabac est aujourd’hui reconnu faisant partie des drogues « dures ».
1 h 07 min 06 s
Les goudrons : résultats de la combustion.
À bord du camion : leur action sur les cils des parois des bronches et les
risques de cancers.
1 h 09 min 01 s
Le monoxyde de carbone.
1 h 09 min 31 s
À bord du camion les disfonctionnements pulmonaires et sanguins chez
les fumeurs.
1 h 10 min 33 s
Risques pour la santé : chez les femmes enceintes, et les femmes pre-
nant la pilule et l’ensemble de la population.
Les interdictions de fumer.
1 h 11 min 50 s
Filtre, papier percé et normes internationales de réglementation des
quantités de produits nocifs, étiquetage des dangers réels.
1 h 14 min 00 s
Médicaments pour arrêter de fumer : les timbres et autres substituts.
1 h 14 min 14 s
À bord du camion : rôle des substituts dosés en nicotine qui suppriment
le manque.
1 h 15 min 28 s
Consultation de tabacologie.
1 h 16 min 06 s
Le monopole gouvernemental de la vente des cigarettes.
À bord du camion : à qui profite la vente ?
1 h 17 min 23 s
Conclusion.

U 9 C ’ E S T PA S S O R C I E R 3 3 U
NOTIONS ABORDÉES ET LIENS AVEC LES
PROGRAMMES
La nutrition
Dans le film La nutrition l’accent est mis sur l’équilibre alimentaire apporté
par les aliments naturels. Recherche des aliments fournissant les glu-
cides, puis les lipides et enfin les protides leurs utilisations par l’orga-
nisme, au niveau cellulaire, l’énergie et les réserves. Les maladies liées
à une mauvaise alimentation : les carences vitaminiques mais surtout la
maladie des temps modernes « l’obésité ».
Sujets traités : la digestion, l’assimilation, l’utilisation des nutriments par
le métabolisme cellulaire, la notion d’hormones, le fonctionnement des
muscles le rôle du foie, le rôle des vitamines et leur source alimentaire.

Primaire, cycle 1 – Sensibilisation aux problèmes d’hygiène et de consom-


mation : le rôle du petit déjeuner et l’énergie apportée par les quatre
repas (4 min 00 s).

Le corps humain et l’éducation à la santé, primaire, cycle 3 (programmes


1995)
– L’équilibre alimentaire (1 min 37 s).
– Pourquoi faut-il manger ? (2 min 32 s)
– Le rôle du petit déjeuner et l’énergie apportée par les quatre repas
(4 min 00 s)
– Les besoins de l’organisme et les aliments appropriés. La pyramide
des besoins alimentaires (8 min 34 s).
– L’équilibre alimentaire des repas à la cantine scolaire : Les mauvaises
habitudes alimentaires récentes, « le grignotage » (15 min 44 s).
– Chez la nutritionniste : comparaison d’un menu fast-food et d’un menu
équilibré : les apports en sucres, en lipides et en énergie des deux
menus, les risques d’obésité (16 min 34 s).

SVT, 3e : Exemples d’activités proposées : s’informer, raisonner, réaliser un


schéma fonctionnel, raisonner et communiquer.
– Devenir des aliments, apports énergétiques des nutriments, besoins
d’énergie (02 min 52 s).
– Importance énergétique et nutritionnelle du petit déjeuner (04 min 00 s ).
– À la recherche des glucides, lipides, protides dans les viandes pois-
sons légumes et fruits frais (04 min 36 s).
– Énergie des glucides et des lipides et leur stockage par les organes
(05 min 40 s).
– L’utilisation des protéines au niveau cellulaire (07 min 11 s).
– Synthèse sur les besoins de l’organisme et les aliments appropriés. La
pyramide des besoins alimentaires (08 min 34 s).
– Modélisation de l’utilisation cellulaire des nutriments (12 min 44 s).

U 10 C ’ E S T P A S S O R C I E R 3 3 U
– Utilisation des lipides au niveau de l’organisme, les réserves. Rôle de
l’insuline dans l’utilisation des sucres mis en réserve sous forme de
graisses. Rôle du cholestérol dans la vie cellulaire (18 min 30 s).

1re L et 1re ES : thème obligatoire ou au choix :


– Alimentation, production alimentaire, environnement : Étude de la com-
position chimique de divers aliments.
– Choix des aliments : Les aliments comportent des substances miné-
rales et organiques en proportions diverses.
– Évaluation des besoins : La ration alimentaire dépend de plusieurs para-
mètres. L’équilibre nutritionnel est à la fois qualitatif et quantitatif.
– Conséquences d’une ration déséquilibrée : La prise alimentaire ne coïn-
cide pas toujours avec les besoins nutritionnels. Les déséquilibres ali-
mentaires, fréquemment liés au contexte socio-économique, ont des
effets néfastes sur la santé.
– Modulation de l’activité synaptique par des molécules exogènes : intro-
duction aux mécanismes de la dépendance.

1res : L’homéostat glycémique.


Cette homéostasie glycémique nécessite une gestion des réserves de
l’organisme…
Sous l’action de l’insuline, le glucose est stocké sous forme de glyco-
gène dans le foie et les cellules musculaires squelettiques, ainsi que sous
forme de triglycérides dans le foie et les adipocytes…
Les films peuvent être utilisés comme support pour remettre en place
des connaissances, pour effectuer des rappels ou pour démarrer l’ac-
quisition de notions qui seront approfondies.

TPE :
– Sciences et aliments : première & terminale.
– Croissance : première & terminale.
Ce film peut contribuer à faire émerger les problématiques et initier une
recherche documentaire.

Les filières de la viande


Le film Les filières de la viande pose plutôt le problème du suivi sani-
taire et médical de la viande que nous mangeons : la surveillance à tous
les niveaux des animaux : de leur naissance à leur arrivée sur les éta-
lages des bouchers. Mais les élevages intensifs imposés par une
consommation accrue de viande provoquent des dérives graves pour
notre santé : comme l’apparition du prion, chez les bovins, transmissible
à l’homme, et l’utilisation des antibiotiques dans les élevages de poulets.
Sujets traités : le rôle des antibiotiques, les différents types d’élevages
et le mode d’action du prion au niveau du cerveau.

U 11 C ’ E S T P A S S O R C I E R 3 3 U
Primaire, cycle 2 – Découverte du monde vivant.
– Chez un éleveur de bovins : élevages de limousines, race de reproduc-
tion, allaitement des veaux et complément alimentaire (30 min 14 s).
– Les élevages de volailles, les conditions et la durée de vie des poulets.
Leur alimentation conditionne les différentes qualités des poulets
(47 min 06 s).
– Scène d’élevage industriel de poulets (49 min 49 s).

SVT, 6e : Des pratiques au service de l’alimentation humaine.


– Chez un éleveur de bovins : élevages de limousines, race de reproduc-
tion, Allaitement des veaux et complément alimentaire (30 min 14 s).
– Les farines animales en cause et leur fabrication (36 min 45 s).
– Les précautions prises par les éleveurs et les directives en cours. Le
contrôle des aliments pour animaux (37 min 54 s).
– Surveillance vétérinaire des troupeaux à la ferme dépistage de la mala-
die de la vache folle et détermination les produits comme des antibio-
tiques introduits dans l’alimentation (40 min 08 s).
– Les élevages de volailles et les conditions et la durée de vie des poulets,
leur alimentation conditionnent des différentes qualités des poulets
(47 min 06 s).
– Scène d’élevage industriel de poulets (49 min 49 s).

Le tabac
Quant au film Le tabac, il analyse précisément le rôle de la nicotine sur
les récepteurs membranaires des neurones cérébraux, celui des gou-
drons sur les cellules ciliées qui bordent les bronches et le rôle du sang
dans la distribution des gaz liés aux échanges respiratoires et les dis-
fonctionnements en cas d’inhalation de monoxyde de carbone. La fabri-
cation de glucides dans les feuilles vertes du tabac est évoquée de façon
simple et démonstrative.
Sujets traités : la gestion d’une culture et la photosynthèse ; le fonction-
nement des synapses, la notion de neurotransmetteur.

SVT, collège, cycle central : Fonctionnement du corps humain et santé.


– Les goudrons résultats de la combustion des cigarettes : leur action sur
les cils des parois des bronches et les risques de cancers (1h 07min 06s).
– Le monoxyde de carbone et les disfonctionnements pulmonaires et
sanguins chez les fumeurs (1 h 09 min 31 s).
– Risques pour la santé : chez les femmes enceintes, et les femmes pre-
nant la pilule et l’ensemble de la population (1 h 10 min 33 s).
– Consultation de tabacologie (1 h 15 min 28 s).

SVT, 3e:
– Les substances dangereuses du tabac pour le système nerveux : la nico-
tine. Le rôle de la nicotine sur le cerceau et les neurones lors de la
transmission synaptique, formation de la substance du plaisir « la dopa-
mine » (1 h 03 min 25 s).

U 12 C ’ E S T P A S S O R C I E R 3 3 U
– La dépendance. Les récepteurs à la dopamine, le manque, la sensibilité
des récepteurs (1 h 04 min 30 s).
– Les fumeurs parlent de leurs symptômes de dépendance. Le tabac est
aujourd’hui reconnu faisant partie des drogues «dures» (1h 06min 00s).

Le niveau explicatif de ces films est particulièrement adapté à la classe


de 3e.

U 13 C ’ E S T P A S S O R C I E R 3 3 U
DOCUMENTATION
LA NUTRITION
Articles, revues
– « Le risque alimentaire », La Recherche, numéro spécial, février 2001
– « Enseignement de la nutrition », La Recherche, n° 297, avril 1997 : À
notre connaissance, le premier ouvrage sur la nutrition, introduite dans
les études de médecine en 1980 et récemment devenue discipline uni-
versitaire à part entière, à l’usage des étudiants. Cliniciens, biologistes
et chercheurs ont uni leurs…
– « Métabolismes et nutrition », La Recherche, n° 334, octobre 2000.
D’orientation biomédicale, cet ouvrage expose, dans les grandes lignes,
les interactions entre métabolismes et nutrition. De nombreux sché-
mas, une bibliographie très complète et un index. L’auteur, qui s’ap-
puie sur quarante ans d’enseignement et de recherche,...
– « Le bataillon des facteurs de risque », La Recherche, n° 330, avril 2000.
Dossier. Associée au manque d’activité physique, la consommation
excessive de lipides serait responsable de l’épidémie mondiale d’obé-
sité de l’adulte. Dans les pays occidentaux, la déstructuration des com-
portements alimentaires pourrait aggraver ces effets. Mais peut-on
expliquer ainsi l’envolée des taux d’obésité infantile ?
– « De l’obésité comme une maladie », La Recherche, n° 330, avril 2000.
Dossier. Si les conséquences d’un simple surpoids sont débattues, il
ne fait guère de doute que l’obésité est associée à des complications
physiologiques et à un excès de mortalité. Mais perdre du poids permet-
il de recouvrer une meilleure santé ?
À consulter
– Alimentation et diététique : www.pratique.fr/sante/aliment
– livres pour enfants, information sur la nutrition : www.lemangeur-
ocha.com/enfants_alimentation.html – 2 Ko – 27/07/2001
– Les états généraux de l’alimentation : sur ce que l’on ne sait pas, s’as-
surer de l’élimination des denrées présentant un défaut majeur ou fre-
latées et préserver « l’alimentation à la française ». Appliquer le principe
de précaution www.agriculture.gouv.fr/ega/questionsreponses/ savoir2.
htm – 146 Ko – 17/10/2000
– Institut français pour la nutrition : www.ifn.asso.fr/
– Nutrition santé : www.nutrition-sante.com
– Info nutrition : www.infonutrition.org/ petit guide pratique pour prendre
connaissances de tous les nutriments nécessaires à une bonne santé
– Obésité et diététique : www.obesity-diet.com/
– Biotechnologies pour la santé et la nutrition de l’homme : www. educa-
tion.gouv.fr/technologie/biotec/somm.htm

U 14 C ’ E S T P A S S O R C I E R 3 3 U
LES FILIÈRES DE LA VIANDE
Articles, revues
– « Embargo or not embargo ? » (juillet 1999), La Recherche, n° 339,
février 2001.
– « Vache folle : retour sur les points litigieux », La Recherche, n° 326,
décembre 1999.
À consulter
– INRA-Institut National de la Recherche Agronomique : www.inra.fr/
Production du CNDP
SVT, 2de, 1re : Biochimie des aliments, diététique du sujet bien portant,
CRDP de Bordeau / Doin éditeurs, 1997, brochures, réf. 330 9B135,
36 € / 236,14 F

LE TABAC
Articles, revues
– « Additifs à la dépendance », La Recherche, n° 323, octobre 1999 : Tirant
parti d’une législation peu restrictive, les industriels du tabac incorpo-
rent pas moins de 600 additifs dans la fabrication d’une cigarette,
notamment pour inciter à fumer plus.
– «Drogues, dépendance et dopamine», La Recherche, n° 306, février 1998:
On a longtemps lié l’installation de la dépendance, chez le toxicomane,
à ce qu’il est convenu d’appeler le système de récompense. Il est désor-
mais établi que tous les produits qui déclenchent la dépendance chez
l’homme augmentent la libération d’un neuromédiateur, la dopamine,
dans une zone précise du cerveau. Il est vraisemblable que l’installation
de la dépendance soit due à la modification, par la drogue, de la ciné-
tique et de l’amplitude de cette production de dopamine.
À consulter
sites consacrés au tabac : www.vivresanstabac.com/
Les différents ministères concernés par ces thématiques, notamment les
Ministères chargés de la Santé, de l’Industrie, de l’Agriculture.

U 15 C ’ E S T P A S S O R C I E R 3 3 U
Livret rédigé par Annie Barbier © CNDP, 2001

Programmes audiovisuels libérés de droits pour une utilisation en classe


Depuis janvier 1995, la politique de soutien du ministère de l’Éducation nationale en matière
d’achat de droits a permis d’acquérir près de 400 heures de programmes. Cette action s’inscrit
dans le cadre de la politique ministérielle qui favorise l’utilisation, dans les écoles et les éta-
blissements scolaires, par les enseignants, de programmes audiovisuels en conformité avec le
code de la propriété littéraire et artistique. Elle en permet l’usage licite (droit d’enregistre-
ment au moment de la télédiffusion, droit d’utilisation de vidéocassettes dans les établisse-
ments d’enseignement en France et à l’étranger dépendant du ministère). Cette sélection
marque l’intérêt du ministère pour des œuvres qui, de par leur thème et leur qualité, sont sus-
ceptibles d’être exploitées en classe. C’est l’outil télévisuel en tant que tel, pouvant être utilisé
comme support de cours ou comme objet d’une étude critique, qui est mis à votre disposition.
Pour une information plus complète sur les actions du ministère en matière d’audiovisuel,
un forum et une rubrique « Les ressources audiovisuelles » sont ouverts sur le serveur inter-
net du ministère : éducnet.éducation.fr (rubrique « Ressources multimédias »).

U 16 C ’ E S T P A S S O R C I E R 3 3 U