Vous êtes sur la page 1sur 4

INTRODUCTION

La géographie et la cartographie sont intimement liées. De tout temps, le géographe


inscrit son savoir sur des cartes et utilise les cartes comme source de connaissances. Faire de la
géographie c’est connaître, analyser et comprendre l’espace ; c’est étudier les liens entre les
lieux ; c’est analyser les rapports entre les hommes et les lieux ; c’est comprendre comment se
produit, s’organise et s’aménage notre espace de vie. Pour cela, la géographie utilise des outils
techniques et graphiques. Parmi ces outils on trouve, en bonne place, la carte. La carte, outil
privilégié de la connaissance géographique, appartient au monde de l’image ; elle donne à voir
l’information. L’image cartographique se construit avec un langage spécifique, le langage
graphique, fondé sur la perception visuelle.

- PLAN (voir syllabus)

1-Définition de la carte

Selon le Professeur Joly, « la carte est une représentation géométrique, plane simplifiée
et conventionnelle, de tout ou une partie de la surface terrestre, et ceci dans un rapport de
similitude convenable appelé échelle ».

2-Définition de la cartographie

La cartographie est selon la définition de l’Association Cartographique Internationale,


l’ensemble des études et des opérations scientifiques, techniques et artistiques intervenant, à
partir des résultats d’observations directes ou de l’exploitation d’une documentation, dans
l’élaboration de cartes et plans.

3-Les types de cartes et classement

3.1. Les types de cartes

Il existe 3 types de cartes :

-les cartes topographiques (carte de base), représentation des résultats des observations
concernant la position planimétrique (mesure des surfaces planes) et altimétrique (méthode
pour mesurer l’altitude), la forme, les dimensions et l’identification des phénomènes concrets,
fixes et durables existant à la surface du sol. C’est une carte généralisée simplifiée qu’on appelle
généralement une carte de référence qui fournis des renseignements de nature variée.

1
-les cartes thématiques : elles représentent à l’aide de symboles sur un fond-repère
topographique des phénomènes qualitatifs ou quantitatifs concrets ou abstraits circonscrits et
limités par le choix d’un thème particulier.

NB : La carte topographique et thématique se distingue par leur contenu et leur


conception. La carte thématique utilise une carte topographique comme fond en allégeant le
contenu pour le besoin.

-les cartes spéciales : Planisphère, mappemonde, carte d’Etat Major.

Mappemonde : représentation cartographique du monde en deux hémisphères distincts.


Planisphère : représentation de la terre sur une carte unique.

3.2. Classement des cartes


Pour des raisons d’archivage et de collection, les cartes sont classées.

• Classement par thèmes :


-les cartes topographiques ; sur ces cartes sont marqués tous les détails visibles ou
invisibles.
-les cartes thématiques ; il s’agit de toute carte qui n’est pas strictement topographique.
Les phénomènes représentés sont circonscrits et limités par le choix d’un thème particulier.

• Classement en fonction des sources ; se fait en fonction de la nature des documents


originaux.
-Les cartes de base, les cartes dérivées (obtenues par généralisation, les cartes
thématiques par exemple), les cartes de compilation (représentent plusieurs phénomènes
d’origine et de nature diverses).

• Classement en fonction du traitement des données ; effectué en fonction du


niveau de traitement des données.

-la carte d’inventaire (recensement des objets ou des phénomènes, exemple les
minerais d’un pays), la carte analytique (représente de manière détaillée les phénomènes,
exemple les cartes de base), la carte de synthèse (superpose plusieurs phénomènes), carte
dynamique (représente un mouvement, une évolution).

2
• Classement en fonction des subdivisions de la géographie
Exemple : géographie physique (géophysique, géologique, géomorphologique,
pédologique, hydrologique, climatologique, météorologique) ; Biogéographique
(phytoécologique, zoologique, écologique.) ; Géographie humaine (démographique,
sociologique, politique, administrative, historique, culturelle.) ; géographie économique
(agricole, industrielle, transport, commerce).
• Classement en fonction de l’échelle
Les cartes à très grande échelle, les cartes à grande échelle, moyenne, petite, très petite
échelle.

4-L’échelle de la carte et types d’échelles

4.1-Définition
C’est le rapport de réduction entre une longueur mesurée sur la carte et la mesure
réelle effectuée sur le terrain. L'échelle est précisée dans la marge de la plupart des cartes.
4.2. Types d’échelles
-Echelle numérique ou arithmétique
S’exprime sous la forme d’une fraction dont le numérateur est une unité de longueur
portée sur la carte et le dénominateur, la distance correspondante sur le terrain. L’échelle de
1/100 000 ou 1 : 100 000 signifie que 1 cm sur la carte représente 100 000 cm sur le terrain soit
1 km.
-Echelle graphique
Le dessin figurant l’échelle graphique se compose d’une droite horizontale divisée en
segments égaux. Chaque segment est délimité par un petit trait vertical que l’on appelle barbule.
Les chiffres sont centrés à l’aplomb des barbules. Ce sont des chiffres ronds.

3
4.3-Classification des échelles

-Les cartes à très grande échelle (échelle supérieure à 1 : 10 000ème)


-Les cartes à grande échelle (entre 1 : 10 000 inclus et 1 : 25 000ème)
-Les cartes à moyenne (entre 1 : 100 000 1 : 500 000ème)
-Les cartes à petite échelle (entre 1 : 25 000 et 1 : 500 000ème)
-Les cartes à très petite échelle (échelle inférieure à 1 : 500 000ème).

Vous aimerez peut-être aussi