Vous êtes sur la page 1sur 13

John MacArthur

10 clés pour grandir


Titre original en anglais: The Keys to Spiritual Growth
Copyright © 2001 by John F. MacArthur
Published by Crossway Books
A division of Good News Publishers
Wheaton, Illinois 60187, USA
This edition is published by arrangement with
Good News Publishers.

All rights reserved

Les textes bibliques sont tirés de la Bible Segond revue,


Nouvelle Edition de Genève, 1979

Traduction: Alice Tapernoux

© et édition La Maison de la Bible, 2004, 2011


Ch. de Praz-Roussy 4bis
CH-1032 Romanel-sur-Lausanne

E-mail: info@bible.ch
Internet: www.maisonbible.net

ISBN édition imprimée 978-2-8260-3426-1


ISBN format epub 978-2-8260-0126-3
ISBN format pdf 978-2-8260-9854-6
Table des matières

Introduction 11
1. Le fondement de la croissance: la Parole 17
de Dieu
2. Le but suprême: la gloire de Dieu 27
3. Comment glorifier Dieu 47
4. L’obéissance: clé de la pièce des serviteurs 71
5. Une vie remplie de l’Esprit: clé de la puissance 91
6. La confession: clé du cabinet secret 107
7. L’amour: clé de l’appartement des mariés 129
8. La prière: clé du lieu très saint 141
9. L’espérance: clé du coffre de l’espoir 155
10. L’étude de la Bible: clé de la bibliothèque 173
11. La communion fraternelle: clé du salon 187
12. Le témoignage: clé de la nursery 199
13. Le discernement: clé de la barrière de sécurité 211
17

1
Le fondement de la croissance:
la Parole de Dieu

La Parole de Dieu est vivante: «Car la parole de


Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée
quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à par-
tager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les
sentiments et les pensées du cœur» (Hébreux 4:12).
Pierre la qualifie d’«incorruptible… vivante et perma-
nente» (1 Pierre 1:23). Paul la décrit comme la «Parole
de vie» (Philippiens 2:16).

Les preuves que la Bible n’est pas un livre


mort
Dans quelle mesure peut-on dire que la Parole de
Dieu est vivante? C’est en la comparant avec la ruine, la
destruction et la corruption qui nous entourent que
nous le remarquons le mieux. La mort règne dans ce
monde et notre terre n’est qu’un vaste cimetière. Tout
homme est destiné à mourir. Certains, voulant profiter
au maximum de la vie, «s’éclatent», mais en réalité, ils
sont sur la pente descendante, car leur corps et leur
gloire se flétriront bientôt comme l’herbe et disparaî-
tront (1 Pierre 1:24).
En revanche, la Bible est inépuisable, indestructible
et procure la vie. La ruine et la mort qui règnent dans ce
monde ne peuvent l’altérer.
18 10 clés pour grandir
La Bible est une parole vivante
La Parole de Dieu est vivante, perpétuellement nouvelle
et pertinente pour toutes les générations et tous les
âges. Ses richesses sont infinies, ses profondeurs inson-
dables.
Il y a quelques années, j’ai décidé de lire le même
livre de la Bible pendant trente jours. Je m’imaginais
qu’après un mois, je le connaîtrais réellement. Je com-
mençai avec un livre relativement court: la première
Epître de Jean. A la fin des trente jours, je découvris qu’il
y avait encore des choses que j’ignorais; aussi je le lus
pendant un autre mois. Après cela, je m’aperçus que je
ne connaissais toujours pas cette épître aussi bien que
je le désirais et je la relus pendant trente autres jours. Et
figurez-vous qu’aujourd’hui, elle contient pour moi des
mystères que je n’ai même pas encore effleurés. Chaque
fois que je lis ce texte, je suis ému.
Une autre raison pour laquelle nous affirmons que
la Bible est vivante, c’est qu’elle est actuelle. Avons-nous
déjà relu nos manuels de lycée ou de collège? Pour la
plupart, ils ne sont plus à la page. Les progrès de la
science et de la technique les ont rendus dépassés. En
revanche, la Bible parle de façon aussi pénétrante et
claire au XXIe siècle qu’au Ier siècle.
La Bible éclaire les cœurs. Sa lumière nous boule-
verse. C’est une épée aiguë à deux tranchants qui dis-
sèque le tréfonds de notre être. Elle discerne les pen-
sées et les intentions de notre cœur (cf. Hébreux 4:12).
Elle nous révèle exactement ce que nous sommes. C’est
pourquoi ceux qui se cramponnent à leur péché ne la
lisent pas. Ils ne veulent pas se laisser toucher. Voilà la
preuve que la Bible est une parole vivante.
Le fondement 19
La Bible donne la vie
La Parole de Dieu est non seulement vivante mais elle
donne aussi la vie. La faculté de se reproduire est une
caractéristique fondamentale de la vie. Mais au niveau
spirituel, ce n’est pas par des pensées ou paroles
humaines que la vie est communiquée, mais par la Parole
vivante de Dieu. En Jacques 1:18, nous lisons: «Il nous a
engendrés selon sa volonté, par la parole de vérité, afin
que nous soyons en quelque sorte les prémices de ses
créatures.» Le Saint-Esprit utilise la Parole pour pro-
duire en l’homme la nouvelle naissance. Et le seul che-
min pour devenir enfant de Dieu, c’est la Parole vivante:
«Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend
vient de la parole de Christ» (Romains 10:17). Nous ne
sommes pas nés d’une semence corruptible mais d’une
semence incorruptible, c’est-à-dire par la parole vivante
et permanente de Dieu (cf. 1 Pierre 1:23).
Considérons la parabole du Semeur en Luc 8. La
Parole de Dieu est la semence répandue dans le monde
(v. 11). Une partie tombe sur le bord du chemin, d’où le
diable vient l’arracher pour que les hommes ne croient
pas et ne soient pas sauvés. Quelle est la semence de vie
que l’homme doit recevoir dans son cœur pour être
sauvé? La Parole qui donne la vie.
Jésus insistait sur le rôle de cette Parole dans le pro-
cessus de la régénération: «C’est l’Esprit qui vivifie; la
chair ne sert à rien. Les paroles que je vous ai dites sont
Esprit et vie» (Jean 6:63). L’Esprit de Dieu emploie la
Parole de Dieu pour produire la vie.

La Bible nourrit notre vie spirituelle


Comme le disait le puritain Thomas Watson, l’Ecriture
est à la fois ce qui engendre la vie et ce qui la nourrit. Par
elle nous naissons spirituellement, et par elle nous
sommes nourris jusqu’à la maturité. En 1 Pierre 2:2, nous
lisons: «Désirez, comme des enfants nouveau-nés, le lait
20 10 clés pour grandir
spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez pour le
salut.»
Avons-nous déjà vu un bébé affamé? Ce qui l’inté-
resse n’est pas que nous lui parlions, que nous jouions
avec ou lui ou que nous le serrions dans nos bras. Rien,
excepté le fait d’être nourri, ne le satisfera. Pierre nous
dit que notre soif de la Parole devrait être aussi forte
que cela.
Malheureusement, beaucoup de chrétiens n’éprou-
vent pas ce besoin. Il en résulte qu’ils sont spirituelle-
ment mal-nourris et amaigris. Rappelons-nous les
paroles de Jérémie: «J’ai recueilli tes paroles, et je les ai
dévorées; tes paroles ont fait la joie et l’allégresse de
mon cœur» (Jérémie 15:16).
Paul rappelle aussi cette vérité à Timothée: «En
exposant ces choses aux frères, tu seras un bon ministre
de Jésus-Christ, nourri des paroles de la foi et de la
bonne doctrine que tu as exactement suivie» (1 Timo-
thée 4:6).
La Parole de Dieu est notre nourriture. Nous en
avons besoin, tout comme un bébé a besoin de lait, pour
pouvoir grandir et prendre de la nourriture solide (cf.
Hébreux 5:13-14).

La Bible transforme les vies


Paul encourage les Ephésiens à être renouvelés dans
l’esprit de leur intelligence (Ephésiens 4:23). En Romains
12:2, il montre que c’est par le renouvellement de cette
intelligence que nous sommes transformés. Même si
nous sommes croyants, nous avons besoin de laisser la
Parole nous changer. Nous ne devenons pas parfaits au
moment de la conversion. Le Saint-Esprit a encore beau-
coup à faire pour nous modeler à la ressemblance de
Christ. Nous avons encore à lutter contre notre
ancienne manière de vivre coupable (cf. Romains 7:15-
25). C’est seulement dans la mesure où nous laissons la
Le fondement 21
Parole remplir notre cœur et où nous vivons dans
l’obéissance à ses principes que ces choses pourront
changer.
Beaucoup de chrétiens, conscients d’un manque de
consécration dans leur vie, cherchent des solutions. Ils
assistent à des séminaires, lisent des livres, recherchent
les dons spirituels, ont des entretiens, écoutent des
débats – mais ne retournent pas à la Parole de Dieu. Si
nous négligeons la Parole, il est difficile d’expérimenter
des changements. Seul le Saint-Esprit, travaillant par elle,
a le pouvoir de nous conduire à la maturité en Christ.
En 2 Corinthiens 3:18, Paul rappelle aux Corinthiens
cette vérité: «Nous tous dont le visage découvert reflète
la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la
même image, de gloire en gloire, par l’Esprit du Sei-
gneur.» Quel est ce «miroir»? C’est bien l’Ecriture (cf.
Jacques 1:23-24).
Comment sommes-nous transformés à la ressem-
blance de Christ? Lorsque nous voyons la gloire de
Christ révélée dans le miroir de l’Ecriture. Le Saint-
Esprit fait alors cette œuvre en nous. C’est là l’élément
essentiel de la croissance spirituelle. Le puritain Philip
Henry écrivait:
La conversion nous fait tourner les regards vers la
Parole de Dieu, notre pierre de touche, pour nous exa-
miner nous-mêmes... Elle est comme le miroir devant
lequel nous nous habillons (Jacques 1); comme notre
règle pour la marche et le travail (Galates 6:16);
comme l’eau avec laquelle nous nous lavons (Psaume
119:9); comme le feu qui nous réchauffe (Luc 24:32);
comme la nourriture qui nous rassasie (Job 23:12);
comme l’épée avec laquelle nous combattons (Ephé-
siens 6:17); comme notre conseiller dans tous nos
doutes (Psaume 119:24); comme le cordial qui nous
redonne des forces, comme l’héritage qui nous enrichit.
22 10 clés pour grandir
Il n’y a pas de raccourci vers la maturité
spirituelle
Beaucoup aimeraient trouver un raccourci vers la
maturité spirituelle, mais il n’en existe pas. C’est en plon-
geant nos regards dans le miroir de l’Ecriture et en y
voyant la gloire de Dieu, en permettant à l’eau de la
Parole de nous laver, et en laissant l’épée de l’Esprit agir
dans notre cœur, que notre vie sera transformée par le
Saint-Esprit.
Lorsque je me consacrai à une lecture intensive de
la Bible, ma vie spirituelle changea de façon significative.
L’étude de la Parole de Dieu est devenue la passion de
ma vie. Il n’est pas de désir qui brûle plus sur mon cœur
que celui de l’étudier et de la partager. Bien que je n’aie
pas atteint la ressemblance parfaite à Christ (Philippiens
3:13-14), j’ai compris que le Saint-Esprit utilise la Parole
pour opérer en moi cette transformation.
La Bible est essentielle pour notre vie spirituelle. Elle
contribue à notre régénération et est indispensable
pour notre croissance. En elle, Dieu «nous a donné tout
ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la
connaissance de celui qui nous a appelés par sa propre
gloire et par sa vertu» (2 Pierre 1:3).
Il coûte cher de la négliger.

Comment la Parole de Dieu nous fera-t-elle


grandir?
Permettez-moi de relever cinq points essentiels à
considérer si nous voulons que la Parole de Dieu pro-
duise en nous la croissance spirituelle.
Croyons en elle
De nos jours, beaucoup de voix tentent de faire concur-
rence à l’Ecriture et de nous séduire. La science, la psy-
chologie, l’humanisme et le mysticisme sont autant de
Le fondement 23
rivaux de l’autorité de la Bible, réclamant à grands cris
notre attention. Ne suivons pas la majorité.Trop de ceux
qui se disent chrétiens semblent vouloir abandonner la
Parole de Dieu pour prendre un «raccourci» vers la
maturité.
Que la réponse de Pierre à Jésus soit aussi la nôtre:
«Seigneur, à qui irions-nous? Tu as les paroles de la vie
éternelle!» (Jean 6:68) Acceptons la Bible pour ce
qu’elle est, la Parole de Dieu divinement inspirée,
infaillible, inerrante, toute-suffisante. Si nous doutons de
la vérité de Dieu révélée dans l’Ecriture, nous perdrons
notre joie et notre foi finira peut-être par disparaître
entièrement.

Etudions-la
Tout chrétien devrait, comme Apollos, chercher à être
«versé dans les Ecritures» (Actes 18:24).
Trop souvent, nous nous contentons d’une étude
superficielle ou même d’aucune étude du tout. Cette
négligence peut entraîner des erreurs doctrinales et des
conceptions faussées sur la façon de vivre la vie chré-
tienne. La Bible mérite une étude appliquée. Grâce à
cette étude, nous pourrons nous présenter devant Dieu
«comme des hommes et des femmes éprouvés»
(2 Timothée 2:15).

Honorons-la
Les citoyens d’Ephèse honoraient la statue de Diane,
car ils pensaient qu’elle avait été envoyée des cieux par
Jupiter. Ils l’adoraient, même si elle était laide, sombre et
horrible. Mais Dieu nous a envoyé du ciel quelque chose
d’une véritable beauté, sa précieuse Parole, plus pré-
cieuse que les perles et les objets de prix (cf. Proverbes
3:14-15). Ne parlons pas de la Bible pour la forme, alors
qu’en réalité nous passons notre vie à poursuivre ce
que le monde aime (les plaisirs, la politique, la philoso-
24 10 clés pour grandir
phie, la psychologie, le mysticisme, les expériences per-
sonnelles, etc.).

Aimons-la
«Combien j’aime ta loi! Elle est tout le jour l’objet de ma
méditation», écrit le psalmiste (Psaume 119:97). Pou-
vons-nous dire cela? Accordons-nous à la Parole autant
de temps et d’attention qu’à ce qui en mérite moins?
Lisons-nous la Bible comme une lettre d’amour que
Dieu nous a envoyée? La Parole de Dieu est-elle notre
passion, ce vers quoi notre cœur est attiré? Ou nous
tournons-nous, au contraire, vers des divertissements
qui, en réalité, entravent notre croissance?

Obéissons-lui
L’obéissance est finalement la seule réponse appropriée
à la Parole de Dieu. Il ne nous sert à rien de l’étudier, de
l’honorer et de l’aimer si nous ne lui obéissons pas. Les
commandements de Dieu ne sont pas facultatifs; ils sont
obligatoires. Nous ne pouvons pas nous approcher de la
Bible comme du rayon d’un supermarché, en choisissant
selon notre bon plaisir ce à quoi nous désirons obéir et
ce que nous ne voulons pas considérer. Notre obéis-
sance doit être sans réserve. Lorsque Saül désobéit,
Samuel lui dit: «Voici, l’obéissance vaut mieux que les
sacrifices, et l’observation de sa parole vaut mieux que
la graisse des béliers» (1 Samuel 15:22).
Ainsi nous réaliserons que, dans le domaine spiri-
tuel, la Parole de Dieu est le fondement sans lequel rien
ne peut être construit. En dépit de ce que beaucoup
pensent ou enseignent aujourd’hui, rien en dehors de la
Parole, aucune expérience spirituelle ou mystique,
aucun secret surnaturel, aucune formule transcendan-
tale, ne peut ouvrir le chemin d’un pouvoir spirituel qui
ne puisse nous être communiqué par l’Ecriture.
Le fondement 25
Certes, il y a différentes clés, ouvrant chacune l’ac-
cès à un principe de croissance spirituelle exceptionnel
et précieux. Mais elles reposent toutes sur cette base,
car elles correspondent à un principe de la Parole. Le
grand réveil qui eut lieu au temps de Néhémie
commença au moment où le peuple le pressa de leur
lire les Ecritures (Néhémie 8). Lorsqu’ils écoutèrent,
leurs cœurs furent réveillés. Ils furent convaincus, puri-
fiés, et édifiés, et répondirent par l’obéissance.
Peut-être avons-nous soif d’un réveil personnel. Per-
mettons à la Parole d’être ce fondement nous ouvrant
l’accès aux nombreuses richesses spirituelles qui sont les
nôtres en Christ.