Vous êtes sur la page 1sur 19

Réalisez

une installation électrique


conforme
à la réglementation
EVOLUTION DE LA NORME NF C 15-100
S O M M A I R E

L’équipement minimal
dans chaque espace d’un logement

Séjour page 1

Cuisine pages 2 à 3

Salle de bains pages 4 à 5

Chambre page 6

Couloirs page 7

Pièces annexes page 8

Espaces extérieurs page 9

L’installation des matériels


dans le respect de la réglementation

GTL, Panneau de contrôle,


Tableaux de répartition et de communication pages 10 à 11
P

Lampe
Conducteurs isolés Câbles mono ou multiconducteurs
dans des conduits encastrés
dans une paroi s
dans des conduits encastrés
dans une paroi DDR, Conducteurs, Canalisations page 12

Prises électriques,
2,52
Prises de communication, Eclairage page 13
Eau Eau
LES
chaude froide
Chauffage électrique, Parafoudre,
Mise à la terre, Liaisons équipotentielles pages 14 à 15

Alpi, Arnould et Sarlam

Matériels à mettre en œuvre dans le cadre


de la nouvelle norme NF C 15-100 page 16

Lexique

Toutes les abrévations et termes professionnels


expliqués simplement page 17
Séjour Equipement
électrique minimum
- 1 prise électrique par tranche de 4 m2
de surface avec 5 prises électriques
Eclairages minimum
. L’éclairage au plafond peut être complété - 1 prise de communication (à proximité
par une ou plusieurs appliques, une d’une prise électrique)
ou plusieurs prises commandées.
. Raccordement du luminaire au plafond : - 1, 2 ou 3 prises de télévision selon surface
à réaliser à l’aide d’une prise DCL + fiche DCL. du logement (≤ 35 m2, ≤ 100 m2, > 100 m2)
. En cas d’impossibilité technique d’éclairage
- 1 point d’éclairage au plafond
au plafond, le remplacer par 2 appliques
ou 2 prises commandées.

Prise de communication
. Desservies par une canalisation
Prises électriques normales Prises électriques commandées provenant du tableau
. Une prise électrique (16 A - 2P+T) par tranche . Alimentation d’appareils d’éclairage mobile, tels de communication de la GTL.
de 4 m2 avec un minimum de 5 prises électriques. que lampadaires ou lampes de chevet. . Un niveau d’équipement plus
Par exemple, au moins 5 prises pour un séjour de 20 m2; . Un interrupteur peut commander 2 prises électriques important peut être prévu pour
au moins 7 prises électriques pour séjour de 27 m2; placées dans une même pièce. Un télérupteur, permettre l’accès à des services
au moins 9 prises pour séjour de 36 m2. un contacteur ou un autre dispositif peut commander télécoms existants ou émergents
. Prévoir le nombre de prises nécessaires pour répondre plus de 2 prises électriques. (par exemple : PABX, ligne fax,
aux besoins des usagers en toute sécurité et limiter Internet...).
l’emploi de multiprises. . Logement (35 m2 : une seule prise
TV suffit).

1
LES MATERIELS DONT VOUS AVEZ BESOIN Pour toutes précisions sur l’installation de ces matériels, reportez-vous aux pages 13 à 20
Appareillages électriques Arnould

Prises électriques normales Prises de communication Prises électriques commandées


Série Initia Collection Série Initia Collection Série Initia Collection
Cuisine
Eclairages
. Eclairage au plafond : à compléter éventuellement
par une ou plusieurs appliques, une ou plusieurs prises
commandées.
. Raccordement du luminaire au plafond : à réaliser
à l’aide d’une prise DCL + fiche DCL.
. En cas d’impossibilité technique d’éclairage au plafond,
le remplacer par 2 appliques ou 2 prises commandées.

Prise de communication
(téléphone, TV, satellite)
. Posée à partir d’une canalisation
provenant du tableau de communication
de la GTL.
. Prise interdite au-dessus des bacs d’évier
ou des plaques de cuisson.
. Prévoir davantage de prises pour permettre
l’accès à des services télécoms existants
ou émergents.

Prises électriques spécialisées


. Branchement de chaque appareil de gros
électroménager sur une prise spécialisée
qui est alimentée par un circuit spécialisé :
1 circuit spécialisé pour la cuisinière
ou la plaque de cuisson, et au moins
3 circuits spécialisés pour des appareils
de type lave-linge, lave-vaisselle, sèche-linge,
four, congélateur...
. Autres appareils à protéger par 1 circuit
spécialisé : chauffe-eau électrique, chaudière
et ses auxiliaires, convecteur...

2
LES MATERIELS DONT VOUS AVEZ BESOIN Pour toutes précisions sur l’installation de ces matériels, reportez-vous aux pages 13 à 20
Appareillages électriques Arnould Réglettes Sarlam

Prises électriques normales Prises de communication Prises électriques commandées Eclairage


Série Espace Collection Série Espace Collection Série Espace Collection Série réglettes 189/190 Sarlam
Equipement
électrique minimum
- 6 prises électriques normales dont 4
au-dessus du (ou des) plan(s) de travail
on ! ui ! on !
- 1 prise de communication (placée
à proximité d’une prise électrique) N O N
- 4 prises spécialisées pour gros
électroménagers et autres applications
- 1 point d’éclairage au plafond

Principe de précaution à respecter


NON
La nouvelle norme NF C 15-100 interdit de poser des prises au-dessus d’un évier et d’une plaque
de cuisson (sauf, cas particulier, pour l’alimentation d’une hotte en respectant une hauteur
minimale de 1,80).
OUI
La pose de prises normales et de communication est autorisée au-dessus des plans de travail
d’une cuisine.

Prises électriques normales Prises électriques commandées


. Répartir au mieux les prises pour éviter . Alimentation pour appareils d’éclairage
la circulation de fils électriques au-dessus mobile, tels que lampadaires ou lampes
de l’évier ou de la plaque de cuisson. de chevet.
. Placer la prise électrique de la hotte . Un interrupteur pour commander 2 prises
au moins à 1,80 m du sol. électriques placées dans une même pièce.
. Kitchenette (4 m2 : 3 prises électriques Un télérupteur, un contacteur ou un autre
suffisent pour être à la norme). dispositif pour commander plus de 2 prises
électriques.

3
Salle de bains
Eclairages
. Luminaires autorisés dans volume 2 : de classe II et protégés
par un DDR de 30 mA.
. Raccordement du luminaire au plafond : à réaliser à l’aide
d’une fiche DCL + prise DCL.

Prises électriques normales


. Interdites dans le volume 0 et 1, ainsi
que dans le sol. Une prise rasoir est
admise dans le volume 2, si elle est
alimentée par un transformateur de
séparation.
. Autorisées dans le volume 3 à condition
d’être soit alimentées individuellement
par transformateur de séparation ou en
TBTS, soit protégées par un DDR de
30 mA .

Armoire de toilette
. Armoire de toilette avec éclairage,
interrupteur et prise rasoir : autorisée
dans le volume 2, si elle est de classe II
et avec une prise alimentée par un
transformateur de séparation.

Interrupteurs
. Interdits dans le volume 0.
. Autorisés dans le volume 1 si commande
un circuit TBTS 12 V alternatif ou 30 V
continu.
. Autorisés dans le volume 3 aux mêmes
conditions que les prises électriques
normales.

Prises de communication
. Pose interdite dans les volumes 0, 1 et 2.

4
LES MATERIELS DONT VOUS AVEZ BESOIN Pour toutes précisions sur l’installation de ces matériels, reportez-vous aux pages 13 à 20
Appareillages électriques Arnould Réglettes Sarlam

Prises électriques normales Prises électriques commandées Eclairage


Série Espace Collection Série Espace Collection Série réglettes 189/190 Sarlam
Equipement
électrique minimum
Hors volume
- 1 prise électrique normale (sous conditions,
dans certains volumes)
- 1 circuit spécialisé pour chaque application Volume 3 Volume 2 Volume 1
- 1 point d’éclairage au plafond
ou en applique

3,00 m

2,25 m
2,25 m
Interrupteur éclairage
entre 0,80 cm et 1 m 30

Volume 0
0,60 m

2,40 m

Règles particulières pour un local contenant une baignoire ou une douche

Volume 0 Volume 3
volume intérieur de la baignoire ou du receveur contourne le volume 2 sur une largeur de 2,40 m
de douche. et s’élève à 2,25 m.
Volume 1 Hors volume
surface qui s’élève au-dessus de la baignoire situé au-dessus du volume 2 à une hauteur
ou du receveur de douche jusqu’à une hauteur supérieure à 3,0 m + volume situé au-dessus
de 2,25 m (l’espace sous la baignoire ou le du volume 3.
receveur de douche peut être de volume 1 ou 3).
Volume 2
contourne le volume 1 sur une largeur de 0,60 m
et s’élève sur une hauteur de 3,0 m (la partie
supérieure du volume 1 est également un
volume 2).

Circuits électriques spécialisés Chauffage électrique


. Alimentation d’un appareil électroménager . Appareils de chauffage : autorisés dans
(lave-linge, sèche-linge...) : autorisé dans le volume 2, sous réserve qu’ils soient
le volume 3. de classe II et protégés par un DDR de 30 mA.
. Autres circuits spécialisés pouvant être mis
en œuvre : chauffe-eau électrique, convecteur... Lave-linge et sèche-linge
. Boîtes de connexion : interdites . Appareils de classe I : interdits à l’intérieur
dans les volumes 0, 1 et 2. des volumes 0, 1 et 2 (le volume 2 peut être
transformé en volume 3 en interposant
Chauffe-eau une séparation fixe et durable en matériau
Chauffe-eau à accumulation : non métallique et d’une hauteur de 2,25m).
. A installer dans le volume 3 et hors volume.
A défaut, à installer dans le volume 2 ou encore
dans le volume 1 s’il est de type horizontal
et placé le plus haut possible.
Conditions nécessaires : canalisations d’eau
en matériau conducteur et chauffe-eau
protégé par DDR de 30 mA.
Chauffe-eau instantané :
. Peut être installé dans les volumes 1 et 2. 5
Conditions nécessaires : canalisations d’eau
en matériau conducteur et chauffe-eau
protégé par DDR de 30 mA.
Chambre Equipement
électrique minimum
- 3 prises électriques normales
- 1 prise TV (placée à proximité d’une prise
Eclairages électrique)
. L’éclairage au plafond peut être complété par une ou plusieurs
appliques, une ou plusieurs prises commandées.
- 1 point d’éclairage au plafond complété
. Raccordement du luminaire au plafond : à réaliser à l’aide
éventuellement par 1 ou 2 points
d’une prise DCL + fiche DCL.
ou des appliques
. En cas d’impossibilité technique d’éclairage au plafond,
le remplacer par 2 appliques ou 2 prises commandées.

Prises électriques normales


. 3 prises électriques réparties
en périphérie.
. Prévoir le nombre de prises
nécessaires pour répondre
aux besoins des usagers
en toute sécurité et limiter
l’emploi de multiprises.

Prises électriques
commandées
. Alimentation d’appareils d’éclairage
mobile, tels que lampadaires
ou lampes de chevet.
. Un interrupteur peut commander
2 prises électriques placées
dans une même pièce.
Un télérupteur, un contacteur
ou un autre dispositif peut
commander plus de 2 prises
électriques.
Prises de communication
. Prise de communication desservie par une canalisation issue
de la GTL.
. Une prise télévision (pour toute surface de logement (100 m2).
. Un niveau d’équipement plus important peut être prévu
pour permettre l’accès à des services télécoms existants
ou émergents.

6
LES MATERIELS DONT VOUS AVEZ BESOIN Pour toutes précisions sur l’installation de ces matériels, reportez-vous aux pages 13 à 20
Appareillages électriques Arnould

Prises électriques normales Prises de communication Prises électriques commandées


Série Initia Collection Série Initia Collection Série Initia Collection
Couloirs et Equipement

dégagements électrique minimum


Dans tous les locaux d’une surface > 4 m2 :
. au moins 1 prise électrique normale
. un point d’éclairage au plafond
ou en applique
Les placards et les autres emplacements
dans lesquels il n’est pas prévu de pénétrer
sont exclus.

Eclairages
. Eclairage au plafond
ou en appliques.
. Raccordement du luminaire
au plafond : à réaliser à l’aide
d’une prise DCL + fiche DCL.
. En cas d’impossibilité technique
d’éclairage au plafond,
le remplacer par 2 appliques
ou 2 prises commandées.

Prises électriques
normales
. Prévoir le nombre de prises
nécessaires pour répondre
aux besoins des usagers
en toute sécurité et limiter
l’emploi de multiprises.

7
LES MATERIELS DONT VOUS AVEZ BESOIN Pour toutes précisions sur l’installation de ces matériels, reportez-vous aux pages 13 à 20
Appareillages électriques Arnould

Prises électriques normales Prises électriques commandées


Série Initia Lumière Série Initia Lumière
Pièces Equipement
annexes
(cave, box, garage)
électrique minimum
Dans les locaux d’une surface > 4 m2 :
. au moins 1 prise électrique normale
Dans les autres locaux :
. un point d’éclairage

Eclairage
. Eclairage au plafond ou en applique
(non obligatoire dans locaux
non attenants tels que garages,
abris de jardin...).
. Raccordement du luminaire : à l’aide
d’une fiche DCL + prise DCL.

Prises électriques
normales
. Prévoir le nombre de prises
nécessaires pour répondre
aux besoins des usagers
en toute sécurité et limiter
l’emploi de multiprises.
. La prise électrique n’est pas
obligatoire dans les locaux non
attenants tels que garages, abris
de jardin...

8
LES MATERIELS DONT VOUS AVEZ BESOIN Pour toutes précisions sur l’installation de ces matériels, reportez-vous aux pages 13 à 20
A p p a re i l l a ge s é l e c t r i q u e s A r no u l d Moulures ALPI Hublots Sarlam

Prises électriques normales Prises électriques commandées Moulures + appareillages Eclairage


Série Profil2 Série Profil2 Série moulure Alpi Série Décoverre et Plastiverre Sarlam
Espaces Equipement

extérieurs électrique minimum


. au moins 1 point d’éclairage à chaque
entrée principale ou de service.
. des points d’alimentation de stores
électriques (s’ils sont prévus)

Eclairage
. Eclairage (en applique
ou par borne...).
. Alimentation possible
à partir d’un circuit d’éclairage
intérieur.

Points d’utilisation
extérieurs : prises
électriques ou éclairage
. Prévoir le nombre de points
d’utilisation extérieurs
permettant de répondre
aux besoins des usagers
en toute sécurité.
. Pour toute prise électrique
16 A-2P+T placée à l’extérieur
installer un dispositif
de mise hors tension
avec voyant à l’intérieur
du logement.

9
LES MATERIELS DONT VOUS AVEZ BESOIN Pour toutes précisions sur l’installation de ces matériels, reportez-vous aux pages 13 à 20
Hublots Sarlam

Eclairage
Série Décoverre et Plastiverre Sarlam
Installation des matériels dans le respect de

GTL - Gaine Technique Logement


Elle est obligatoire dans les logements
en réhabilitation totale et les logements neufs.
Rôle
. Regrouper en un seul emplacement toutes les arrivées des réseaux de puissance
et de communication : aucune autre canalisation ne doit passer à l’intérieur
de la GTL.
. Permettre des extensions et faciliter les interventions en toute sécurité.
. Ce n’est pas une enveloppe protectrice : chacun des matériels incorporés
doit assurer sa propre protection contre les chocs électriques, mécaniques
et contre les perturbations électromagnétiques.

Emplacement
. A l’intérieur du logement (à proximité de l’entrée principale ou de service)
si elle comporte le dispositif de coupure d’urgence. Sinon, elle peut aussi
être installée dans un garage ou local annexe.
. Dans un endroit fermé par des parois de type placard : la matérialisation
peut être réalisée avec tout matériau autorisé pour les locaux d’habitation
(bois, PVC, maçonnerie...).

Contenu de la GTL
. panneau de contrôle,
. tableau de répartition principal,
. tableau de communication,
. 2 prises électriques normales pour alimenter des appareils de communication
placés dans la GTL,
. autres applications de communication (TV, satellite, interactivité...),
. canalisations de puissance, de communication et de branchement,
avec, éventuellement, selon les besoins du logement :
. équipement multiservices (domotique),
. protection anti-intrusion.

Dimensions
. 600 mm (largeur) x 200mm (profondeur) x toute la hauteur du sol au plafond
Pour une surface de logement inférieure ou égale à 35 m2, les dimensions
peuvent être réduites :
. 450 mm (largeur) x 150 mm (profondeur) x toute la hauteur du sol au plafond

200 mm 200 mm

600 mm 600 mm

10

200 mm

600 mm
l’évolution de la norme NF C 15-100
Panneau de contrôle
Le panneau de contrôle est placé dans la GTL.
Emplacement
. Accolé ou éloigné du tableau de répartition : la section des conducteurs
alimentant le tableau de répartition est alors adaptée en fonction de la puissance
du disjoncteur principal et de la chute de tension.

Tableau de répartition
Le tableau de répartition est placé dans la GTL.
Rôle
. Tous les disjoncteurs (appareils de protection et sectionnement) protégeant
les circuits électriques du logement y sont regroupés.
. Si nécessaire, un ou plusieurs tableaux divisionnaires sont répartis
dans le logement (un tableau divisionnaire est alimenté par un circuit spécialisé).
Emplacement
. Les disjoncteurs sont facilement accessibles et manœuvrables :
pose à une hauteur comprise entre 1,00 m et 1,80 m.
. L’installation des tableaux divisionnaires est interdite dans les volumes 0, 1, 2
et 3 des salles d’eau ; au-dessus d’un bac d’évier, d’un appareil de cuisson
ou de chauffage ; dans des placards ou penderies où des objets peuvent gêner
l’accès ou la ventilation.
Sécurité des usagers et protection de l’installation
> Sectionnement
. Un dispositif coupant l’ensemble de l’installation doit être placé à l’origine
de l’installation.
. Tout circuit doit posséder à son origine un dispositif de sectionnement
sur tous les conducteurs y compris le neutre.
> Coupure d’urgence
. Des moyens de coupure d’urgence doivent être prévus pour toute partie
de l’installation. Le disjoncteur principal peut assurer les fonctions de coupure
d’urgence s’il est placé à l’intérieur du logement.
> Parafoudre
. Le parafoudre protège les installations contre les surtensions d’origine
atmosphérique en provenance du réseau de distribution.
> Protection contre les chocs électriques
. Contre les contacts directs (tous moyens permettant d’éviter un contact
avec des parties actives).
. Contre les contacts indirects avec des liaisons de protection associées
à une coupure automatique de l’alimentation : liaison équipotentielle principale,
mise à la terre, coupure automatique de l’alimentation à l’aide de disjoncteurs DDR.
Des schémas à remettre à l’utilisateur
. Chacun des circuits électriques doit être facilement identifié à l’aide
d’une indication appropriée. Ce repérage doit être lisible, durable, correctement
fixé, rester visible après l’installation et être compréhensif.

Tableau de communication
Le tableau de répartition est placé dans la GTL.
11
Rôle
. Recevoir le point de livraison des opérateurs.
. Comporter au moins une barrette de terre et au moins un rail.
Emplacement
. Il peut être placé dans la GTL ou incorporé au tableau de répartition moyennant
le respect des règles propres à chaque tableau.
DDR 30 mA - Dispositif Différentiel-Résiduel
Rôle
Les circuits électriques de l’installation sont protégés Disjoncteur de branchement N Ph
Parafoudre
différentiel de 500 mA 60 A - type S
par un DDR de 30 mA. Un DDR 30 mA peut protéger :
N ou L L

. un groupe de circuits, 16 mm2

. un circuit spécialisé ou non.


DDR 30 mA DDR 30 mA DDR 30 mA
40 A - Type AC 40 A - Type AC 40 A - Type AC
40 40 40

Emplacement
. Les DDR sont placés à l’origine de tous les circuits
à l’exception de ceux qui sont alimentés par un transformateur 20 16 16 16 20 16 16 16 2 20 32 20 16 16

de séparation. 2,5
mm2
1,5
mm2
1,5
mm2
1,5
mm2
2,5
mm2
1,5
mm2
1,5
mm2
1,5
mm2
1,5
mm2
2,5
mm2
6
mm2
2,5
mm2
1,5
mm2
1,5
mm2

. Dans une même pièce, il est recommandé de protéger


le circuit de prises électriques et le circuit d’éclairage Prise
de courant
Eclairage Prise
de courant
Eclairage Plaque Prise
de courant
de cuisson

par des DDR différents. d'usage


normal
Chauffage Prise de courant Chauffe-eau
d'usage
normal
Chauffage VMC
Lave-linge Cuisinière
Appareils de cuisson raccordés
d'usage
normal

électrique < 3500W commandée électrique < 3500W


. L’ensemble des circuits électriques de chauffage
(y compris le fil pilote) est protégé par un même DDR.

Conducteurs
Choix des conducteurs isolés à faire passer HO7 V
dans les canalisations
. Lorsque le circuit électrique comporte un conducteur
de protection, ce conducteur doit être de coloration vert-et-jaune.
. Lorsque le circuit électrique comporte un conducteur neutre, polychlorure
de vinyle
âme de cuivre

ce conducteur doit être de coloration bleu clair.


. Lorsque le circuit électrique ne comporte pas de conducteur
neutre : FR-N 05 VV-U ou V-R
- dans le cas de conducteurs isolés, il ne doit pas être fait
usage de conducteur de coloration bleu clair,
- dans le cas de câbles multiconducteurs, le conducteur
gaine en bourrage en matière polychlorure âme en cuivre
bleu clair peut être utilisé pour un autre usage, polychlorure élastomère ou plastique de vinyle
de vinyle
sauf en conducteur de protection.

Canalisations
Conducteurs et câbles autorisés en fonction
des canalisations
. Conduits et systèmes de conduits : câbles multiconducteurs,
conducteurs isolés avec degré de protection requis
(IP4X ou IPXXD).
. Goulottes et systèmes de goulottes : câbles multiconducteurs,
conducteurs isolés avec le degré de protection requis (IP4X
ou IPXXD) et des couvercles de goulottes nécessitant l’emploi
d’un outil pour les ouvrir.
. Montages apparents : câbles multiconducteurs.

12

Conducteurs isolés Câbles mono ou multiconducteurs


dans des conduits encastrés dans des conduits encastrés
dans une paroi dans une paroi
Prises électriques
Prises normales 16 A-2P+T et prises spécialisées 5 cm
A partir du 1er juin 2004 :
. Seules les prises de type à obturation sont admises.
Empêchant l’introduction d’un objet dans une seule alvéole,
elles assurent ainsi la protection des enfants. Sol fini
. Les fixations par griffes ne sont plus autorisées, limitant
les possibilités d’arrachement des prises.

Circuits spécialisés
. L’équipement minimal, fixé à quatre circuits spécialisés
dans la cuisine, peut être complété par d’autres circuits
Réalisation du premier circuit
spécialisés en fonction des besoins du logement : chauffe-eau
électrique, chaudière et auxiliaires, pompe à chaleur,
climatisation, chauffage de salle de bain, piscine, circuits L
N
extérieurs (éclairage, portail...), automatismes domestiques PT

(alarmes, contrôles..), VMC...

Prises commandées
. Destinées à commander des lampadaires ou des lampes
de chevet, elles sont considérées comme des points
d’éclairages fixes et sont alimentées par des circuits
d’éclairage de l’installation.

Prises communication/TV
Rôle
. Chaque prise de communication (téléphonie incluse) et de . conduits encastrés ou apparents : séparation des conduits,
télévision est reliée au tableau de communication de la GTL. . câbles apparents en faux plafonds : séparation minimale de 5 cm,
. Les conducteurs (câbles 4 paires) d’un circuit de communication . goulottes : il est recommandé de poser la connectique
sont séparés matériellement de ceux d’un circuit électrique. dans le compartiment inférieur de la goulotte.

Cohabitation entre les circuits de communication Lorsqu’il est utilisé une prise mixte (Basse Tension
et les circuits électriques + communication), une cloison doit séparer les deux prises.
Les distances de séparation dépendent du mode de pose Il faut pouvoir intervenir sur une prise sans intervention
et sont maintenues tout au long du cheminement : sur l’autre.

Eclairage et connexion DCL


Répartition Commande
Chaque local doit comporter au moins un point d’éclairage L’interrupteur d’éclairage est placé près d’une porte, installé à
alimenté par un circuit d’éclairage. Il faut au moins 2 circuits côté de l’ouvrant et à portée demain,
d’éclairage dans les logements supérieurs à 35 m2. Un circuit La hauteur de pose est comprise entre 0,80 et 1,30 m au-dessus
d’éclairage ne peut pas alimenter plus de 8 points d’éclairage du sol.
(en cas de spots ou bandeaux lumineux, chaque tranche de Eclairage TBTS
300 VA dans une même pièce compte pour un point d’éclairage). Les transformateurs ou convertisseurs sont raccordés à un circuit
d’éclairage protégé par un disjoncteur 16 A ou fusible 10 A. 13
Connexion de luminaires au plafond
Boîte de raccordement Boîte de raccordement
Toute canalisation encastrée est terminée par une boîte pour plafonnier
de connexion (la fixation à la structure du bâtiment doit pouvoir et dispositif de connexion Douille DCL
pour luminaire
porter une charge de 25 kg minimum). Cette boîte de connexion Fiche DCL

doit être équipée d’un DCL (dispositif de connexion pour Luminaire).


L’installation d’un DCL évite les dommages causés aux conducteurs Luminaire

à l’occasion des différents changements de luminaires.


Chauffage électrique
Installation Sectionnement du fil pilote
Les appareils de chauffage électriques fixés sur paroi sont : Chacun des circuits de chauffage est équipé d’un dispositif
. alimentés par des circuits électriques réservés au chauffage, de sectionnement associé au dispositif de protection par DDR.
. reliés directement aux canalisations sans prise de courant Un sectionnement général du fil pilote est cependant admis :
ou de connecteur. . soit par un dispositif associé à l’interrupteur général
du chauffage,
. soit par un dispositif indépendant, notamment le dispositif
de protection de la gestion d’énergie. Le marquage "Attention,
fil pilote à sectionner" est alors obligatoire à l’intérieur
de la boîte de connexion du chauffage.

Parafoudre
Rôle Section minimale Calibre maximum
. Les parafoudres permettent de limiter les surtensions d’origine Nature du circuit des conducteurs du disjoncteur
en cuivre en mm2 en Ampères
atmosphérique à un niveau supportable par les matériels
Eclairage,
de l’installation et les équipements du logement. volets roulants 1,5 16
. Lorsqu’un parafoudre est installé sur un circuit de puissance, VMC 1,5 2
il est recommandé d’en installer également sur le circuit
Prise de courant 16 A 1,5 1,5
de communication.
Chauffe-eau électrique
non instantané 2,5 16
Emplacement Circuits spécialisés 16 A
. Lorsque des parafoudres protègent l’ensemble d’une installation, (machine à laver la vaisselle, 2,5 20
lave-linge,sèche-linge,etc.)
ils sont placés dans la GTL, immédiatement en aval de l’AGCP
ou du dispositif général de coupure. Four seul sur boîte
de connexion 2,5 20
. Prévoir un parafoudre complémentaire (boîtiers qui intègrent
Cuisinière,
un parafoudre) à proximité de certains matériels notamment plaque de cuisson :
ceux qui sont particulièrement sensibles : micro-ordinateur, En monophasé 6 32
appareils à programmation... En triphasé 2,5 20

Mise à la terre
Prise de terre
. La résistance de la prise de terre (à laquelle sont reliées Conducteurs de mise la terre
les masses de l’installation) doit être au plus égale à 100 ohms.
Tableau
. Toutes les prises de terre d’un bâtiment doivent être de
interconnectées (mise à la terre des masses basse tension, mise répartition
Répartiteur de terre
à la terre fonctionnelle, mise à la terre de paratonnerre).
Conducteur
Emplacement de protection
des différents circuits
Section égale à celle des conducteurs
de phase.
. La solution la plus courante consiste à réaliser la prise
de terre avec un ou plusieurs piquets enfoncés verticalement Conducteur Section égale à celle des conducteurs
principal de branchements s'ils sont en cuivre
au-dessous du niveau permanent d’humidité à une profondeur de protection ou de la colonne montante.
minimale de 1,5 m. Liaison équipotentielle
principale Section de la liaison équipotentielle principale.
Comprise entre 6 mm2 et 25 mm2
et non inférieure à la moitié de la section
Borne principale
du conducteur principal de protection.
de terre

Conducteur
de terre Cuivre nu de 25 mm2

Cuivre : Diamètre nominal de 15 mm


14 Piquet
Longueur minimale 1,5 m
En cas d'interconnexion de piquets,
prévoir un conducteur en cuivre nu de 25 mm2
ou

Conducteur en cuivre nu de section 25 mm2


Boucle à fond en bon contact avec le sol ou câble acier
de forme de section 95 mm2 noyé dans le béton
de fondation du bâtiment.

Installation de mise la terre


LEP - Liaison équipotentielle principale
Rôle
. Eviter une différence de potentiel entre des éléments
Eau Gaz
conducteurs du logement.

Eléments à relier à la borne principale de terre


. Canalisations métalliques à l’intérieur du bâtiment (eau, gaz...).
. Canalisations métalliques de chauffage central.
. Eléments métalliques accessibles de la construction.

Eléments qui ne sont pas à relier à la LEP Radiateur

. Rampes d’escaliers.
. Gaines de vide-ordures.
Borne principale de terre
. Châssis de fenêtre.
. Eléments du bardage de la construction.

LES - Liaison équipotentielle supplémentaire


Rôle
. Eviter qu’une personne ou un enfant utilisant la salle d’eau
soit exposés à une tension de courant dangereuse.

PE 1,52
Méthode Lampe
Huisserie
métallique
. Egaliser les potentiels de tous les éléments conducteurs Arrivée circuit prises
et éclairage
et de toutes les masses présentes dans les volumes 1, 2 et 3. 2 x 2,52 + 2 x 1,52
+ PE commun 2,52
2,52

Eléments à relier à la LES PE 2,5 2


LES
Eau
chaude
Eau
froide
. Canalisations métalliques d’eau chaude, d’eau froide, Répartiteur
de terre
de vidange, de gaz. de la salle
d'eau
. Vidanges, corps de baignoire ou receveur de douche métalliques.
. Canalisations d’arrivée ou de départ de radiateurs de chauffage
central ou d’éléments chauffants tels que sèche serviettes. Armatures métalliques

. Huisseries métalliques des portes, fenêtres et des baies si elles


sont en contact avec des parties métalliques de la construction. Exemple de réalisation
de Liaison Equipotentielle Supplémentaire (LES)
. Armatures métalliques du sol.
. Conduits et bouches de ventilation mécanique s’ils sont métalliques.

Eléments n’étant pas nécessaires de relier à la LES


. Grilles de ventilation naturelle hautes et basses.
. Equipements non électriques et non chauffants tels que
porte-serviettes.

15
Matériels à mettre en œuvre
dans le cadre de la nouvelle
norme NF C 15-100

Conduits
La gamme de conduits Arnould permet de réaliser tous types de canalisations
dans une habitation : (conduits préfilés, prélubrifiés avec tire-fils, hydrofuges,
lisses, ondulés...), les conduits Arnould assurent une protection complète des
conducteurs et des câbles nécessaires à une installation électrique.

Goulottes
Conçue pour faire ou refaire une installation électrique en toute simplicité et offrir
une finition impeccable, la gamme ALPI comprend des moulures, des plinthes
et des baguettes de toutes dimensions ainsi que de nombreux accessoires
coordonnés (angles, tés de dérivations, embouts...).

Prises et interrupteurs
Les prises et les interrupteurs Arnould offrent un choix immense de formes,
de matières et de couleurs. Du design classique au plus innovant, les modèles
des collections Initia Collection et Initia Lumière, Espace et Espace Collection,
Profil➁ permettent d’assortir les appareillages à tous les intérieurs.

Luminaires
Renommée pour ses hublots et réglettes, la gamme de luminaires Sarlam
développe de nombreuses solutions lumineuses qui marient les aspects
16 pratiques à l’esthétique. Les hublots Décoverre et Plastiverre s’utilisent aussi
bien pour l’intérieur que pour l’extérieur, les appliques et réglettes blanches
et couleurs ont surtout leur place dans l’univers domestique intérieur.
Lexique
■ Ampère : unité pour la mesure de l’intensité du courant aujourd’hui contenu dans une cartouche qui doit être changée
électrique (l’intensité est pour l’électricité ce que le débit est après fusion. Pionnier de la protection contre les surintensités,
pour l’eau) le fusible a été détrôné par le disjoncteur
■ Câbler : réunir un maximum de conducteurs ou de câbles dans ■ Goulottes et systèmes de goulottes : moulures en PVC avec
une canalisation couvercle comportant un ou plusieurs compartiments permettant
■ Câbles : faisceau de fils métalliques protégés par des enveloppes le passage de conducteurs électriques
isolantes servant au transport de l’électricité ou de l’information ■ Influences externes : les matériels sont choisis en fonction des

■ Canalisations : conduits lisses ou cannelés, goulottes ou


risques du local où ils sont installés (voir le degré de protection :
moulures, et tubes portent le nom de canalisations lorsque l’on Code IP : pénétration et Code IK : choc)
place des conducteurs ou des câbles à l’intérieur ■ Isoler : protéger l’utilisateur d’un contact avec un corps conducteur
■ Chauffe-eau instantané : utilisé seul ou en complément
d’électricité
d’un chauffe-eau central, il nécessite peu de place et répond à ■ Interrupteur : appareillage permettant l’établissement ou la
des besoins occasionnels en chauffant l’eau à la demande coupure de courant dans un circuit électrique, il n’assure pas de
■ Chauffage à accumulation : appareil accumulant de l’énergie
fonction de protection
pour la restituer plus tard ■ LEP : Assure la sécurité des personnes en reliant à la terre les
■ Circuits électriques : suite de conducteurs électriques parcourus par
masses métalliques susceptibles d’être accidentellement sous
un courant tension

■ Circuits terminaux : ils sont généralement spécialisés en fonction


■ LES : Liaison Equipotentielle Secondaire
des appareils qu’ils desservent (prises, éclairages...) ■ PABX : abréviation de "Private Automatic Branch Exchange"
■ Circuits spécialisés : chaque circuit spécialisé alimente un pour désigner un autocommutateur
appareil de forte puissance ou un équipement nécessitant une ■ Prises de communication : téléphonie, télévision, satellite,
protection adaptée interactivité
■ Code IP : degré de protection concernant l’accès aux parties ■ Prises électriques normales : prises 16 A - 2P+T
dangereuses, la pénétration de corps solide ou de l’eau
■ Prises spécialisées : prises dédiées à un appareil électrique
■ Code IK : degré de protection contre les impacts mécaniques type (lave vaiselle, lave linge...)
externes
■ Prise de terre : composée d’un piquet (en métal conducteur
■ Conducteurs : fils métalliques isolés permettant de transmettre et non corrodable) et d’un câble enterré en cuivre nu de 25 mm2
l’électricité de section au moins
■ Conduits et systèmes de conduit : ensemble de tubes destinés ■ Protection contre les chocs électriques : elle doit associer une
à être encastrés permettant la protection des conducteurs et des disposition de protection contre les contacts directs et une
câbles électriques disposition de protection contre les contacts indirects
■ Coupure d’urgence : moyens prévus afin de supprimer un danger ■ Protection contre les surintensités : tout circuit est protégé
inattendu par un dispositif de protection (fusible, disjoncteur) dont le
■ Disjoncteur : c’est un interrupteur capable d’établir, de supporter
courant assigné est normé (voir tableau : section des conducteurs
et d’interrompre des courants dans des conditions normales et dispositif de protection)
d’exploitation ou dans des conditions anormales (court-circuit, ■ Réseaux de communication : courants faibles ayant pour
surintensité) objet de transmettre des signaux électriques et par extension
■ DDR : le rôle du Disjoncteur Différentiel-Résiduel est d’assurer
des signaux d’autres natures (acoustiques, optiques, téléphoniques...)
la sécurité des usagers en interrompant automatiquement le ■ Réseaux de puissance : courants forts ayant pour objet de
passage du courant s’il y a une différence de courant sur un transmettre l’énergie électrique (240 V en France)
circuit électrique (dû par exemple à un contact avec un objet
■ Sectionneur : appareil (ne possédant pas de pouvoir de coupure)
métallique, fuite de courant vers la terre...)
permettant la mise hors tension de l’installation électrique
■ DCL (Dispositif de Connexion pour Luminaire) : boîte de
■ Télérupteur : appareil permettant la commande à distance
connexion pour luminaire
des lampes à partir d’une impulsion sur un bouton-poussoir
■ DGCP : dispositif Général de Commande et de Protection ou
■ Transformateur : appareil servant à élever ou à abaisser la
disjoncteur général de l’installation électrique. Placé entre le
tension du courant
compteur et l’ensemble de l’installation
■ Effets néfastes : les matériels sont choisis afin de ne pas avoir ■ TBTS : Très Basse Tension de Sécurité
d’influence sur les autres matériels ni au réseau d’alimentation ■VMC ou VMR : ventilation mécanique contrôlée ou ventilation
(puissance incompatible, appels de courant, déséquilibre des mécanique répartie
charges...)
■ Volt : unité de mesure de la tension (la tension est pour l’électricité
■ Fusible : autrefois fil de plomb, argent ou or, le fusible est ce que la pression est pour l’eau)

Vous aimerez peut-être aussi