Vous êtes sur la page 1sur 24

Chap 2 : Bilans énergétiques pour

les écoulements permanents


• 2.1 Concepts de base :système et volume de contrôle
• 2.2 Quantité de mouvement
• 2.3 Théorème de la résultante dynamique
• 2.4 Théorème d’Euler
• 2.5 Application à un élément de conduite
• 2.6 Bilan d’énergie
2.1 Concepts de base :système et volume de contrôle
CH II - Cinématique

   u   v   w 


dm  dx dy dz dt       dV dt    qvi dV dt
t  x y z  i
 
dV
  v 
   C’est l’équation de continuité
   v     qvi (équation locale qui traduit le principe de
t i conservation de la masse)
CH II - Cinématique

c) Débits
 A travers la surface S, le débit massique de fluide est
 v donné par :
n

dS
qm 

S
 v.n dS

S
A travers la surface S, le débit volumique de fluide est
donné par : 
S1
S2

qv  v.n dS
S
Toutes les lignes de courant s’appuyant sur
une même courbe fermée constituent une
surface (S’) appelée « tube de courant ».

S’ Si l’écoulement est permanent (le tube n’évolue pas


dans le temps), alors le débit massique est conservé :
qm(S1) = qm(S2)
Si le fluide est incompressible, alors le débit volumique est conservé.
CH II - Cinématique

  
  v     qvi
t i

b) Cas particuliers
 Ecoulement permanent (ou stationnaire) :

Dans ce cas, il n’y a pas de variation explicite avec le temps :


  
0 d’où   v     qvi
t i

 Ecoulement d’un fluide incompressible : 


 
te  0
 C r , t    t 

  v    v
d’où v   qvi
i

 Ecoulement conservatif : Il n’y a ni puits ni source   qvi 0


i

Et s’il s’agit en outre d’un fluide incompressible : v  0
Théorème de Bernoulli généralisé
Considérons un écoulement entre deux points (1) et (2) d’un
fluide réel dans une conduite. On suppose éventuellement, qu’il
existe entre (1) et (2) des machines
hydrauliques. On note :
J1-2 : Somme de toutes les pertes de charge, singulières et
linéaires entre les sections (1) et (2).
Pn : Puissance mécanique échangé entre le fluide et les
machines éventuellement placées entre (1) et (2).
Le Théorème de Bernoulli prend la forme générale suivante :

qqm : débit massique


Pn : puissance nette échangée avec le fluide
Pa :puissance sur l’arbre (puissance absorbée)
Le rendement η : pour une pompe : pour une turbine :
THEOREME DE BERNOULLI – CAS D’UN ECOULEMENT AVEC ECHANGE DE TRAVAIL

On suppose en plus qu’une machine hydraulique est


placée entre les sections S1 et S2. Cette machine est
caractérisée par une puissance nette Pnet échangée
avec le fluide, une puissance sur l’arbre Pa et un
certain rendement η. Cette machine peut être soit une
turbine soit une pompe.
- Dans le cas d’une pompe : le rendement est donné par
l’expression suivante :

- Dans le cas d’une turbine : le rendement est donné par


l’expression suivante :
Applications du Théorème de Bernoulli généralisé

• PDC linéaires et puissance d’une pompe:


On pompe l’eau d’un puisard vers un bassin avec une conduite de
rugosité ε=0,0135 mm D = 135 mm, longueur L = 65 m ; Qv=
2,8 l/s; Hg = Z2-Z1 = 35 m; les pdc singul ≈0; η =0,8
Etapes:
Calculer V;Re et ε/D
Lire sur le diagramme de Moody la valeur de λ (méthode
graphique) ou bien calculer λ par les formules semi empiriques,
calculer les PDC J12, ensuite calculer Pn
Solution : V = 0,2 m/s; Re =26420; ε/D = 0,0001
λ =0,02445 : ∆h= 0,02 m; Pn =960 w; Pa =1200 w
Applications du Théorème de Bernoulli

• Débitmètre Venturi
Etapes:
 Equation de Bernoulli
 PPI
 Equation de continuité

Solution :
Jet d'eau de Genève
Applications du Théorème de Bernoulli

• Hauteur du jet d’eau du lac LEMAN


Diamètre à la sortie : Db=107 mm
Débit : 500 L/s
Puissance des pompes : 1MW

Etapes:
 Equation de continuité
 Equation de Bernoulli
 Négliger les pdc

Solution :
 V= Q/S = 55,6 m/s (200 km/h)
 H=Z1-Z0=V2/2g =158 m
Applications du Théorème de Bernoulli

3 types de problèmes peuvent être posés:


 Données : D et les PDC Inconnue : Q
Données : D et Q Inconnue : pdc
Données : Q et les PDC Inconnue : D
Applications du Théorème de Bernoulli

• PDC linéaires : Conduite neuve ε=0,05 mm D = 50


mm, longueur L = 200 m ; V= 2 m/s
Etapes:
Calculer Re et ε/D
Lire sur le diagramme de Moody la valeur de λ (méthode
graphique) ou bien calculer λ par les formules semi empiriques
Solution : Re =10000; ε/D = 0,001 λ =0,022 : ∆h= 18 m
Viscosité
C’est une grandeur qui caractérise les frottements internes du
fluide, autrement dit sa capacité à s’écouler. Elle caractérise
la résistance d'un fluide à son écoulement
lorsqu'il est soumis à l'application d'une force. C’est à dire, les
fluides de grande viscosité résistent à l'écoulement et les
fluides de faible viscosité s'écoulent facilement. Elle peut être
mesurée par un viscosimètre à chute de bille, dans lequel
en mesure le temps écoulé pour la chute d’une bille dans le
fluide.
La viscosité est déterminée par la capacité d'entraînement que
possède une couche en mouvement sur les autres couches
adjacentes.
Par exemple, si on considère un fluide visqueux placé entre
deux plaques P1 et P2, tel que la plaque P1 est fixe et la plaque
P2 est animée d’une vitesse V .
2
Viscosité dynamique
La viscosité dynamique exprime la proportionnalité entre la force qu'il faut exerce
une plaque lorsqu'elle est plongée dans un courant et la variation de vitesse des
veines de fluide entre les 2 faces de la plaque. ...Elle est exprimée par un coeffic
représentant la contrainte de cisaillement nécessaire pour produire un gradient d
vitesse d'écoulement d'une unité dans la matière.
Considérons deux couches de fluide adjacentes distantes de Δz. La force de
frottement F qui s'exerce à la surface de séparation de ces deux couches s'oppo
au glissement d'une couche sur l'autre. Elle est proportionnelle à la différence de
vitesse des couches soit Δv, à leur surface S et inversement proportionnelle à Δz
Le facteur de proportionnalité μ est le coefficient de viscosité dynamique du fluide

où :

F : force de glissement entre les couches en (N),


μ : Viscosité dynamique en (kg/m.s),
S : surface de contact entre deux couches en (m2),
ΔV : Écart de vitesse entre deux couches en (m/s),
ΔZ : Distance entre deux couches en (m).
Remarque : Dans le système international (SI), l'unité de la viscosité dynamique
est le Pascal seconde (Pa⋅s) ou Poiseuille (Pl) : 1 Pa⋅s = 1 Pl = 1 kg/m⋅s
Viscosité cinématique

L'unité de la viscosité cinématique est le (m2/s).


On utilise souvent le Stokes (St) comme unité de mesure de la
viscosité cinématique. 1 St= 10-4 m2/s
Influence de la température :
Lorsque la température augmente, la viscosité d'un fluide
décroît car sa densité diminue.

Vous aimerez peut-être aussi