Vous êtes sur la page 1sur 3

Mémento pour la mise en oeuvre sur ouvrages d'art – MEMOAR – Collection de fiches techniques

Fiche n° XVI-2
" Aciers de charpente
métallique "

1. Objet de la présente fiche


Cette fiche concerne les Aciers utilisés lors de la
construction d’ouvrages métalliques ou mixtes. Elle
définit les aciers utilisables et les vérifications à effectuer
lors de la réception des tôles, profilés ou tubes
nécessaires à la fabrication d’éléments de la charpente Stockage usine des tôles avant découpage (photo CETE SO)
métallique. L'objectif est de s'assurer du respect des
prescriptions du CCTP et également des Fascicules 66 2.3. Aciers utilisés
et 4 titre III du CCTG.
2.3.1. Nuances et qualités des aciers
Les moyens mis en oeuvre et les contrôles effectués
Les nuances et qualités d’aciers sont définies par
doivent permettre d'éviter l’utilisation d’acier non-
référence aux normes de produits (série des NF EN
conforme ainsi que tout problème de traçabilité.
10025)

2. Rappels et définitions La commande fait référence, en règle générale au Fasc. 4


titre III du CCTG de septembre 2000. En application de
ce fascicule, les aciers pour ouvrages d'Art doivent
2.1. Vocabulaire bénéficier de la marque NF Acier (conformité des
critères suivants : Re, Rm, résilience, analyses
Profilés : sections métalliques ayant une section
chimiques), secteur d’application « bâtiments travaux
spéciale en I, H, U ou L, obtenue par passage
publics - construction métallique d'ouvrages d'art et de
d'une brame (ou billette) dans un laminoir.
bâtiments non courants » ou couverts par une certification
Tôles : sections rectangulaires obtenues par
reconnue équivalente.
passage d'une brame (ou billette) dans un
laminoir. De plus, conformément au Fasc. 4 titre III :
Soudabilité : Déterminée par examen de
l’analyse chimique de l’acier des essais de compacité doivent être effectués
Résilience : classe de qualité vis à vis de la sur les tôles pour s'assurer de leur bonne
fragilité déterminée par un essai de flexion par compacité (absence de défaut conduisant à un
choc type « Charpy » (essai destructif) à délaminage), sauf si le producteur met en
température définie. oeuvre des moyens adaptés (contrôles en
Compacité : absence de défauts continu). (voir NF EN 10160, 10306 et 10246)
internes déterminée par U.S. (essai non- L’absence de défauts de surface préjudiciables à
destructif) l’emploi doit être indiquée (voir NF EN 10163)

2.2. Sigles La désignation des aciers comporte une lettre


caractérisant l'utilisation de l'acier, la nuance et la qualité
Re : limite élastique minimale, déterminée par (résilience).
un essai de traction (destructif) Les aciers de construction sont désignés par la
Rm : limite de résistance à la traction lettre S (comme structure).
PRS : poutre reconstituée soudée
La nuance est le deuxième élément de la
désignation: exemple: 235, 275, 355, 420 et 460.
c’est la limite élastique spécifiée exprimée en
MPa pour la gamme d'épaisseur la plus faible,
c'est à dire pour les tôles d'épaisseurs inférieures
ou égales à 16 mm. Lorsque l'épaisseur
augmente, la limite d'élasticité diminue.

Chapitre XVI : Ouvrages métalliques et mixtes 1 Fiche n°XVI-2 : Aciers de charpente métallique
Mémento pour la mise en oeuvre sur ouvrages d'art – MEMOAR – Collection de fiches techniques

La qualité est définie : Les normes produit imposent des valeurs concernant les
éléments chimiques de base (C, P, S, etc...). Un carbone
Pour les aciers non alliés (NF EN 10025-2), par équivalent est défini et témoigne de la soudabilité d'un
un système alphanumérique suivant la acier (d'un point de vue chimique).
résistance au choc de l'acier :
- JR: résilience spécifiée de 27J à 20°C
- J0: résilience spécifiée de 27J à 0°C 3. Réception des tôles ou profilés
- J2: résilience spécifiée de 27J à -20°C
- K2: résilience spécifiée de 40J à -20°C Le contrôle des Certificats de Réception des produits
mis en oeuvre est nécessaire à la levée du premier point
Pour les aciers à grains fins (NF EN 10025-3 et d’arrêt défini dans l’annexe A1 (contractuelle) du
4), les lettres M (laminage thermomécanique) et Fascicule 66 du CCTG.
N (laminage normalisant) sont utilisées et
Le contrôleur doit s’appuyer techniquement sur
désignent des résiliences spécifiées de 40J à -
l’assistant au MOE, qui est un organisme technique
20°C. La lettre facultative L désigne une
spécialisé dans les contrôles sur ouvrages métalliques.
résilience spécifiée de 27J à -50°C.
Le contrôleur doit donc informer l’assistant technique
Dans le cas des aciers subissant des au maître d’œuvre des différentes phases du chantier et
sollicitations dans la direction perpendiculaire s’appuyer sur ses avis notamment lors de la levée des
au plan de laminage, les caractéristiques peuvent points d’arrêt
être améliorées en choisissant des tôles de
qualité Z (cf NF EN 10164). C'est le cas en Deux points à vérifier:
particulier pour des assemblages en T en pleine
pénétration avec de fortes épaisseurs. 1. Présence des certificats de réception (de type
Il existe trois classes de qualité: Z15, Z25, Z35 , 3.1 selon NF EN 10204): vérification documentaire
représentant la valeur minimale spécifiée du des informations portées vis à vis du marché
taux de striction.
Nécessaire à la levée du premier point d’arrêt
2.3.2. Qualité des aciers en fonction de du fascicule 66 du CCTG.
l'épaisseur
2. Vérification visuelle de la traçabilité matière
Toutes les qualités et nuances d'aciers ne sont pas (sur site de stockage et avant découpage de ces
disponibles ou utilisables dans n'importe quelle tôles) : adéquation entre les tôles et les certificats
épaisseur dans la marque NF Acier. (via n° de coulée et de tôle mère, et n°
d’enregistrement interne de l’usine d’assemblage)
En pratique, voici les qualités requises pour la nuance
S355, la plus couramment utilisée: C’est un point critique
si e ≤30mm, qualité K2 ou N
si 30mm<e≤80mm, qualité N ou M
si 80mm<e≤122mm qualité ML
si 80mm<e≤150mm qualité NL

Pour les nuances, S420 et S460, les épaisseurs maximales


disponibles dans la marque NF Acier sont limitées à
122mm.

Au-delà de 150mm; aucun acier ne bénéficie de la


marque NF Acier, dans la qualité requise par le fascicule
66 du C.C.T.G..

2.3.3. Soudabilité

La soudabilité d'un acier dépend de nombreux


paramètres, dont sa composition chimique et son état Traçabilité interne visible sur les tôles stockées
métallographique. (photo CETE SO)

Chapitre XVI : Ouvrages métalliques et mixtes 2 Fiche n°XVI-2 : Aciers de charpente métallique
Mémento pour la mise en oeuvre sur ouvrages d'art – MEMOAR – Collection de fiches techniques

4. Pour en savoir plus, consulter :


• [1]-Fascicule 66 du CCTG "Exécution des ouvrages de Génie Civil à ossature en acier et en particulier son
annexe A1"
• [2]-Fascicule 4 titre III "Fourniture d'acier et autres matériaux"
• [3]-Bulletins pont métalliques OTUA n°20
• [4]-Travaux de construction des ponts en acier – Guide du Maître d’œuvre (SETRA Mars 2001)
• [5]-Règlement de la marque NF Acier et CE
• [6]-Normes NF EN 10025 (partie 1 à 6) "Produits laminés à chaud en aciers de construction" - NF EN 10204
"Types de documents de contrôle" - NF EN 10164 "Conditions techniques de livraison"
• [7]-Normes NF EN 10210 et 10219 (partie 1 à 2) : produits creux.
• [8]-site de l'OTUA "Office Technique pour l'Utilisation de l'Acier"
• [9]-site de l'AFNOR "Association Française de Normalisation""
• [10]-Approvisionnement en tôles d’acier pour ouvrage d’art – note d’information du SETRA de mars 2007

Chapitre XVI : Ouvrages métalliques et mixtes 3 Fiche n°XVI-2 : Aciers de charpente métallique