Vous êtes sur la page 1sur 40

GUIDE PRATIQUE POUR L’IDENTIFICATION DES RISQUES

PROFESSIONNELS DANS LES SITUATIONS DE TRAVAIL


AVEC ECRAN DE VISUALISATION

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005
SOMMAIRE

Introduction 3

Espace de travail 5

Aménagement du poste de travail 16

Affichage de l’information 28

Organisation du travail 33

Compétences et aptitudes de l’opérateur 38

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 2
INTRODUCTION :

Ce guide a pour objectif de permettre aux préventeurs techniques (Chargé de prévention, ACFI, ACMO, …) et aux médecins du travail
d’identifier les risques inhérents aux postes de travail informatisé, et de prodiguer aux employeurs publics les recommandations nécessaires à la
mise en pratique de la réglementation en vigueur. Il revêt une autre utilité, celle de faciliter pour l’analyste la rédaction du compte-rendu de
l’intervention.

Il peut-être utilisé dans le cadre d’une étude de poste, lors de la phase d’identification des risques (inventaire des risques transcrits dans le
document unique) ou comme référentiel lors de la conduite d’un audit de sécurité. Il peut également servir à l’informatisation des postes de
travail dans une approche de conception des situations de travail informatisé.

Dans une approche de correction de ces mêmes situations, le recueil d’informations est réalisé sur le terrain avec la participation de tous les
agents engagés sur ces postes de travail.

Le guide est constitué de cinq rubriques relatives aux facteurs déterminants d’une situation de travail informatisé :

- L’espace de travail ;
- Le poste de travail ;
- L’affichage de l’information sur l’écran de visualisation ;
- L’organisation du travail ;
- La compétence et l’aptitude de l’opérateur ;

Chaque rubrique est déclinée en deux parties :

- une grille d’observations constituée d’items qu’il faut renseigner ;


- un référentiel de recommandations relatif aux sources de dangers et de facteurs de risques identifiés ;

Après avoir tracé le plan de l’espace de travail et localisé les postes de travail informatisé, l’intervenant recense les risques et/ou les facteurs de
risque sur chacun de ces postes. Le choix des mesures préventives résulte d’un compromis entre la nature de l’existant, la faisabilité technique, la
conformité à la réglementation, le respect des principes généraux de prévention et le coût pour la collectivité.

L’utilisation de ce guide nécessite d’être en possession d’un luxmètre, d’un double mètre à ruban voire d’un luminancemètre.

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 3
Collectivité : Unité de lieu : Unité de travail :
(ou service) (ou secteur d’activité)
Rédacteur : Personnes associées : Date :
Météo :

1. Plan du local et disposition du (ou des postes de travail)

Tracer le plan du local et la disposition du (ou des) postes de travail affectés d’un numéro

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 4
ESPACE DE TRAVAIL

• GRILLE D’OBSERVATIONS

• REFERENTIEL DE RECOMMANDATIONS

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 5
1. ESPACE DE TRAVAIL : Implantation des écrans de visualisation.
Surface du local (S.L.) : Surface des baies vitrées (S.B.V.) : Ratio : S.B.V.
------- =
S.L.
• Nombre de postes de travail : ---------------------------------------------------------------------------------------------
• Le local est-il aveugle ?

oui □ non □
• Espaces de circulation suffisants:

- passage d’une posture assise à une posture debout ? oui □ non □


- passage de 2 personnes entre 2 bureaux ? oui □ non □
- passage d’1 personne derrière un bureau occupé ? oui □ non □
- espace pour s’accroupir entre un meuble (avec étagères à consulter) et une cloison ? oui □ non □
• Présence de fils d’alimentation électrique au sol:

oui □ non □
• Présence d’équipements de travail bruyants (niveau sonore ≥ 60 dB (A)):

□ imprimantes

□ photocopieuses

□ ventilation des micro-ordinateurs

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 6
1. ESPACE DE TRAVAIL : Implantation des écrans de visualisation.
□ climatisation

□ autres Préciser : ------------------------------------------------------------------------------------------------

• Taux d’humidité ambiante : ------------------------------------------------------------------------------------------

• Température dans le local : ------------------------------- Période : □ hiver □ été

• Présence de baies vitrées :

□ sur un côté du local

□ sur plusieurs côtés Combien ? --------------------------------------------------------------------------------

• Présence de stores à l’intérieur du local :

□ à lamelles horizontales

□ à lamelles verticales

• Présence d’écran placé :

□ contre un mur et parallèle à celui-ci si oui n° du poste : -----------

□ parallèle aux baies vitrées (opérateur face à la prise de jour) si oui n° du poste : -----------

□ parallèle aux baies vitrées (opérateur dos à la prise de jour) si oui n° du poste : -----------

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 7
1. ESPACE DE TRAVAIL: Implantation des écrans de visualisation.
• Les écrans sont à contraste :

□ positif (écrans à fond clair et caractères foncés) n° du poste : -----------

□ négatif (écrans à fond sombre et caractères clairs) n° du poste : -----------

• L’éclairement du poste de travail est :

□ E < 200 Lux n° du poste : -----------

□ 200 < E < 300 Lux n° du poste : -----------

□ 300 < E < 500 Lux n° du poste : -----------

□ E > 500 Lux n° du poste : -----------

• L’éclairage du local est :

□ direct

□ indirect

• Les écrans sont (éclairage direct) :

□ parallèles aux rangées de luminaires (rangées perpendiculaires aux prises de jour) n° du poste : -----------

□ perpendiculaires aux rangées de luminaires (rangées parallèles aux prises de jour) n° du poste : -----------

□ sous un luminaire n° du poste : ----------

□ sans objet (éclairage indirect)

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 8
1. ESPACE DE TRAVAIL : Implantation des écrans de visualisation.
• La source lumineuse (éclairage indirect) est-elle située à l’aplomb ou à proximité immédiate du poste de travail informatisé ?

□ oui □ non □ sans objet si oui n° du poste : -----------

• Une source lumineuse est-elle visible dans un angle de 30 ° au-dessus du niveau des yeux sur certains postes de travail ?

□ oui □ non si oui n° du poste : -----------

• Certains postes sont-ils équipés d’une lampe d’appoint pour la lecture des documents ?

□ oui □ non si oui n° du poste : -----------

• Présence de revêtement brillant :

□ mobilier Préciser : --------------------------------------------------------------

□ équipements de travail Préciser : ---------------------------------------------

□ mur Préciser : --------------------------------------------------------------

• Les luminaires sont-ils à basse luminance ?

□ oui □ non

• Température de couleur des luminaires : ------------------------- Kelvin


• Les luminaires sont-ils équipés de grilles de défilement ?

□ oui □ non

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 9
1. ESPACE DE TRAVAIL : Implantation des écrans de visualisation. POSTE N° :
• Equilibre des luminances :
- Luminance parois murales :-----------------cd/m²

- Luminance plafond :-----------------cd/m²


- Luminance fenêtres :-----------------cd/m²
- Luminance luminaires :-----------------cd/m²

- Luminance moyenne de l’écran : -----------------cd/m²


- Luminance clavier :-----------------cd/m²
- Luminance document :-----------------cd/m²
- Luminance table :-----------------cd/m²
- Luminance arrière plan :-----------------cd/m²

- Rapport clavier/écran :-----------------cd/m²


- Rapport document/clavier :-----------------cd/m²
- Rapport document/table :-----------------cd/m²
- Rapport arrière plan/écran :-----------------cd/m²
- Rapport S.L./écran :-----------------cd/m²
(S.L. : source lumineuse dans l’arrière plan)

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 10
Déterminants de la Source de dangers et de Recommandations
situation de travail facteurs de risques
informatisé
1. Espace de travail. Espace insuffisant, circulation • Surfaces minimales souhaitables (m² utiles excluant les circulations et
difficile autour des postes de les autres locaux et à moduler en fonction de l’activité) :
travail, encombrement.
- 10 m² par personne, que le bureau soit individuel ou
collectif ;
• Précâblage de préférence en faux-plancher, sinon en plinthes
murales ;
• Espaces de circulation suffisants pour accéder à son poste, aux
éléments de rangement, aux plans de travail annexes :
- circulation entre deux bureaux et place de l’opérateur
entre bureau et cloison : 80 cm minimum ;
- pour permettre le passage derrière un bureau occupé : 120
cm minimum ;
- 90 cm minimum (entre meuble et cloison) pour pouvoir
s’accroupir et consulter les étagères basses ;

- le passage d’une posture assise à une posture debout


nécessite un espace de 80 cm au minimum ;
• Eviter les bureaux tout en longueur :
- longueur < 2 fois la largeur (pour les bureaux ≤ 25
m²) ;
- longueur ≤ 3 fois la largeur (pour les bureaux > 25
m²) ;

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 11
Déterminants de la Source de dangers et de Recommandations
situation de travail facteurs de risques
informatisé
1. Espace de travail. Environnement de travail • Remplacer les imprimantes bruyantes par des imprimantes laser
bruyant (source de fatigue et ou à jet d’encre ;
de stress).

• Choisir des unités centrales dotées de :

- boîtiers insonorisés ;
- ventilateurs plus silencieux ;
- disques durs insonorisés ;
- dispositifs régulant la vitesse de rotation des ventilateurs ;

• Placer les unités centrales et les imprimantes dans des caissons ;

• Recouvrir les murs et les allèges de moquettes ou tissu mural


dont le coefficient d’absorption Sabine est ≥ 0,3 ;

• Recouvrir le sol d’une moquette antistatique dont le coefficient


d’absorption Sabine est ≥ 0,4 ;

• Doter le local d’un plafond acoustique dont le coefficient


d’absorption Sabine est proche de 1 pour les fréquences
médiums et aiguës ;

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 12
Déterminants de la Source de dangers et de Recommandations
situation de travail facteurs de risques
informatisé
1. Espace de travail. Air sec et température élevée • Maintenir une humidité relative entre 40 % et 60 %, en
(dessèchement des muqueuses installant des humidificateurs ou des plantes vertes ;
oculaires ; contrainte
thermique) • Maintenir une température comprise entre :
- 20 ≤ t ≤ 24 ° C en hiver ;
- 23 ≤ t ≤ 26° C en été ;

• Maintenir une distance écran-prises de jour ≥ 1,5 m;


• Doter les prises de jour de stores à lamelles horizontales à
l’intérieur du local ;

Eclairement trop important • Aménager un local avec prise(s) de jour de préférence sur un seul
sur les postes de travail côté (superficie de vitrage ≤ 25 % de la superficie du sol) ;
informatisé (naturel et
artificiel) • Eloigner l’écran des fenêtres ;
• Doter les prises de jour de stores à lamelles horizontales à
l’intérieur du local ;

• Si écran à contraste négatif :


- E = 200 Lux sans document à consulter ;
- E = 300 Lux avec document à consulter ;

• Si écran à contraste positif :


- 300 Lux < E ≤ 500 Lux ;

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 13
Déterminants de la Source de dangers et de Recommandations
situation de travail facteurs de risques
informatisé
1. Espace de travail. Eclairement insuffisant sur les • Si l’éclairement des documents est ≤ 200 Lux (ou à 300 Lux si
postes de travail informatisé l’age de l’opérateur est > 40 ans), installer une lampe d’appoint
avec lecture de documents munie d’un variateur et avec grille de défilement ou réflecteur
asymétrique

Sources lumineuses dans le • Placer les écrans perpendiculaires aux fenêtres (pas d’écran
champ visuel de l’opérateur situés face aux prises de jour) ;
(central et périphérique)
• Privilégier les luminaires à basse luminance (du type directif
intensif) ayant une température de couleur comprise entre 3000
et 5000 Kelvin et un indice de rendu des couleurs supérieur à
80 ;
• Equiper les luminaires de grilles de défilement ;
• Proscrire les revêtements brillants pouvant entraîner un
déséquilibre des luminances, en choisissant les facteurs de
réflexion (φ) suivants :
- clavier : 0,3 ≤ φ ≤ 0,5
- plan de travail : 0,3 ≤ φ ≤ 0,5
- parois du local : 0,4 ≤ φ ≤ 0,6
- plafond : φ ≤ 0,7
- sol : φ = 0,3
• Proscrire les sources lumineuses visibles dans un angle de 30°
au-dessus du niveau des yeux ;

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 14
Déterminants de la Source de dangers et de Recommandations
situation de travail facteurs de risques
informatisé
1. Espace de travail. • Les rapports de luminance ne doivent pas excéder 5 entre les
surfaces des différentes zones de travail, écran, clavier,
documents et plan de travail (ERGORAMA), et
10 entre les éléments précédents et les autres éléments dans
l’environnement visuel de l’opérateur (PANORAMA) ;

• Réduire le plus possible les contrastes entre les luminances des


luminaires et du plafond d’une part et celles des fenêtres et des
parois d’autre part ;

Réflexions spéculaires sur les • Equiper les postes de travail d’écran à cristaux liquides (absence
écrans (effet miroir) de reflet miroir) ;
• Privilégier les écrans à contraste positif (caractères foncés sur
fond clair) si écran à tube cathodique;
• Privilégier les écrans avec support inclinable :
• Placer les écrans perpendiculaires aux fenêtres (l’opérateur
n’étant pas dos aux fenêtres) ;
• Si éclairage direct placer les écrans entre deux rangées de
luminaires ;

• Si éclairage indirect remonter la source lumineuse parasite vers


le plafond ;
• Eteindre ou supprimer la source parasite ;

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 15
AMENAGEMENT DU POSTE
DE TRAVAIL
• GRILLE D’OBSERVATIONS

• REFERENTIEL DE RECOMMANDATIONS

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 16
2. AMENAGEMENT DU POSTE DE TRAVAIL. POSTE N° :
2.1 LE SIEGE :

• L’assise est-elle réglable en hauteur ? oui □ non □


• Largeur de l’assise : -------------------- cm.

• Hauteur assise/sol (pieds au sol) : -------------------- cm.

• Présence d’un soutien lombaire : oui □ non □


• Le dossier est-il réglable ?

□ en hauteur
□ en profondeur

• Le dossier est-il inclinable ? oui □ non □


• Hauteur du dossier : ------------------- cm.

• Présence d’accoudoirs : oui □ non □


• Le piètement est-il ?

□ à cinq branches (avec roulettes) □ à cinq branches (sans roulette)

□ autre Préciser :--------------------------------------

• Le travail sur écran se fait-il en continu ? oui □ non □

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 17
2. AMENAGEMENT DU POSTE DE TRAVAIL. POSTE N° :
2.2 LE REPOSE-PIEDS :

• Le poste de travail est-il équipé d’un repose-pieds (en fonction de la taille des opérateurs) ? oui □ non □
• Le repose-pieds a-t-il une adhérence au sol suffisante ? oui □ non □ sans objet □
• La surface d’appui est-elle antidérapante ? oui □ non □ sans objet □
• Profondeur de la surface d’appui : suffisante □ insuffisante □ sans objet □
• Largeur de la surface d’appui : suffisante □ insuffisante □ sans objet □
• La surface d’appui est-elle inclinée par rapport au plan horizontal ? oui □ non □ sans objet □
• Le repose-pied est-il réglable en hauteur ? oui □ non □ sans objet □
• Le repose-pieds est-il incliné ? oui □ non □ sans objet □

2.3 LE PLAN DE TRAVAIL :


• Le plan de travail est-il ?

□ fixe Hauteur mesurée : --------------------------------- cm.

□ réglable en hauteur

• Quelle est la nature de la tâche informatique ?

□ saisie □ dialogue Longueur du plan de travail : --------------------------- cm.

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 18
2. AMENAGEMENT DU POSTE DE TRAVAIL. POSTE N° :
• Profondeur du plan de travail : suffisante □ insuffisante □
• Le plan de travail est-il encombré ? oui □ non □
• Profondeur de l’espace libre sous le plan de travail au niveau des genoux : suffisante □ insuffisante □
• Profondeur de l’espace libre sous le plan de travail au niveau des pieds : suffisante □ insuffisante □
• Largeur de l’espace libre sous le plan de travail pour les pieds : suffisante □ insuffisante □
• Ecart entre l’assise du siège et le plan de travail : suffisante □ insuffisante □
• Les dispositifs d’entrée (claviers, souris,…) sont-ils ?

□ disposés sur le plan de travail Profondeur de l’espace devant le clavier : suffisante □ insuffisante □
□ sur un autre support réglable en hauteur

2.4 LE CLAVIER :

• Le clavier est-il mobile et séparé de l’écran ? oui □ non □


• Epaisseur du clavier : ----------------------- cm.

• Le clavier est-il incliné par rapport à l’horizontale ? oui □ non □


• Les pieds du clavier sont-ils repliés ? oui □ non □
• Dans son prolongement le clavier est-il équipé d’un repose-paume ? oui □ non

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 19
2. AMENAGEMENT DU POSTE DE TRAVAIL. POSTE N° :
2.5 LA SOURIS :

• La souris est-elle adaptée à la latéralité de l’opérateur ? oui □ non □


• La taille de la souris est-elle adaptée à la main de l’opérateur ? oui □ non □ Nombre de boutons : ---------------

• Les boutons sont-ils situés sur le bord antéro-supérieur ? oui □ non □

2.6 L’ECRAN :

• Le poste de travail est-il un poste d’accueil ? oui □ non □


• Si oui, l’écran est-il placé en oblique, à droite ou à gauche de l’opérateur ? oui □ non □
• Sur un support mobile ? oui □ non □
• Si non, l’écran est-il placé face à l’opérateur ? oui □ non □
• L’écran est : orientable □ fixe □
• Position du haut de l’écran par rapport aux yeux ? au-dessus □ au même niveau □ au-dessous □

• L’opérateur utilise-t-il en continu au bureau un micro-ordinateur portable ? oui □ non □


• Distance écran/bord du plan de travail : suffisante □ insuffisante □
• Distance œil-écran : suffisante □ insuffisante □
• L’opérateur travaille-t-il sur 2 écrans à la fois ? oui □ non □

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 20
2. AMENAGEMENT DU POSTE DE TRAVAIL. POSTE N° :

2.7 LE PORTE-DOCUMENTS :

• Position des documents :

□ sur un porte documents

□ entre le clavier et l’écran

□ sur le plan de travail (à gauche ou à droite)

□ sans objet

• Position du porte-documents :

□ au-dessus de l’écran

□ à proximité de l’écran (à gauche ou à droite) et à la même hauteur

□ sans objet

• Distance œil-documents : suffisante □ insuffisante □

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 21
Déterminants de la Source de dangers et de Recommandations
situation de travail facteurs de risques
informatisé
2. Poste de travail. Siège non réglable et/ou mal • Fournir un siège avec assise réglable en hauteur et dossier
dimensionné. inclinable avec accoudoirs;

• Dimensions du siège recommandées (norme EN 1335-1) :


- hauteur assise : 420 à 510 mm ;
- profondeur assise : 400 à 420 mm ;
- largeur assise : 400 mm minimum ;
- hauteur dossier : 220 mm (si réglable en hauteur) ou
260 mm (non réglable en hauteur) ;
- largeur dossier : 360 mm minimum ;
- possibilité de réglage de l’inclinaison du dossier de 100°
à 105° avec une plage de réglage de 15° minimum ;
- hauteur de l’accoudoir (par rapport à l’assise) : 200 à 250
mm ;
- longueur des accoudoirs : 200 mm ;
- largeur des accoudoirs : 40 mm ;
- largeur entre les accoudoirs : 460 à 510 mm ;
- piètement avec 5 points d’appui pour assurer une bonne
stabilité ;
- pivotement de l’assise ;
- longueur de la branche de piètement : 365 mm
maximum, 415 mm (si roulettes pivotantes) ;
• Si le travail sur écran est majoritaire fournir un siège avec
dossier inclinable maintenant tout le dos ;

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 22
Déterminants de la Source de dangers et de Recommandations
situation de travail facteurs de risques
informatisé
2. Poste de travail. Absence de repose-pieds ou • Fournir un repose-pied aux opérateurs de petite taille ;
repose-pieds mal dimensionné.
• Veiller à l’adhérence du repose-pied au sol ;
• Caractéristiques du repose-pied (norme NF X 35-121) :
- largeur minimale de la surface d’appui : 400 mm ;
- profondeur minimale de la surface d’appui : 300 mm ;
- inclinaison de la surface d’appui avec le plan horizontal :
10° (ou réglable de 0° à 15°) ;
- bord de la surface d’appui (côté utilisateur) réglable en
hauteur de 40 à 150 mm par rapport au sol ;
- si le réglage est discontinu, il doit comporter au moins 3
positions ;
- surface d’appui antidérapante ;
Plan de travail mal • Adapter la longueur du plan de travail à la nature de la tâche
dimensionné et/ou mauvais informatique :
agencement des périphériques
d’entrée. - tâche de saisie : L ≥ 120 cm ;
- tâche de dialogue : L ≥ 160 cm ;

• Hauteur du plan de travail :


- installer un support réglable en hauteur entre 65 et 74
cm. de préférence ;
- si hauteur fixe et si clavier posé sur le support
écran/clavier, la rangée du milieu du clavier doit être
à une distance du sol de 73 cm. ± 1 cm.

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 23
Déterminants de la Source de dangers et de Recommandations
situation de travail facteurs de risques
informatisé
2. Poste de travail. • Profondeur du plan de travail : P ≥ 80 cm. ;
• Hauteur réglable du support clavier entre 65 et 74 cm. ;
• Ecart entre l’assise et le plan de travail fixe (ou le support clavier
réglable en hauteur) : 20 cm. ≤ E ≤ 26 cm. ;
• Profondeur de l’espace devant le clavier : 10 cm. ≤ P ≤ 15 cm. ;
• Profondeur de l’espace libre sous le plan de travail au niveau des
genoux : P ≥ 55 cm. ;
• Profondeur de l’espace libre sous le plan de travail au niveau des
pieds : P ≥ 70 cm. ;
• Largeur de l’espace libre sous le plan de travail pour les pieds :
l ≥ 58 cm. ;

Clavier fixe ou trop épais. • Le clavier doit être mobile et séparé de l’écran ;
• Changer le clavier pour un clavier standard mince (épaisseur au
niveau de la rangée des touches du milieu < 3 cm.) à bord
proximal arrondi ;
• Inclinaison recommandée du clavier : 5° ≤ I ≤ 12° par rapport à
l’horizontale ;

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 24
Déterminants de la Source de dangers et de Recommandations
situation de travail facteurs de risques
informatisé
2. Poste de travail. • Les pieds du clavier doivent être repliés pour éviter une
exagération de l’extension du poignet pendant la frappe ;

• Si utilisation d’un repose-paume :


- pas de retrait du clavier du bord du plan de travail ou du
support clavier réglable en hauteur ;
- bord proximal arrondi du repose-paume ;
- épaisseur identique au bord proximal du clavier ;

• La hauteur optimale du clavier doit correspondre à un angle


bras/avant-bras d’au moins 90° ;

Souris inadaptée ou mal • Appropriée la souris à la latéralité de l’opérateur ;


positionnée.
• Placer la souris à côté du clavier dans le prolongement de
l’épaule, l’avant-bras droit appuyé sur la table ;

• Privilégier les souris ayant des boutons sur le bord antéro-


supérieur ;
• Adapter la souris à la main de l’opérateur :
- petite main : 2 boutons ;
- grande main : 3 boutons ;

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 25
Déterminants de la Source de dangers et de Recommandations
situation de travail facteurs de risques
informatisé
2. Poste de travail. Mauvais positionnement de • Placer l’écran face à l’opérateur ;
l’écran.
• Si poste d’accueil, placer l’écran, en oblique, à droite ou à
gauche de l’opérateur, éventuellement sur un support mobile;

• Positionner l’écran de manière que la hauteur optimale du


centre de l’écran corresponde à une direction du regard
inclinée de 10 à 20° en dessous du plan horizontal passant à
hauteur des yeux (le haut de l’écran doit être au niveau des
yeux) ;

• Si utilisation au bureau d’un micro-ordinateur portable : placer


un rehausseur incliné sous le clavier et connecter un clavier
traditionnel sur ce portable ;

• Positionner l’écran de 400 mm à 600 mm du bord du plan de


travail ;
• Distance œil-écran :
- 500 mm ≤ D ≤ 700 mm ; D = distance du bord du plan
de travail à l’écran :
pour atteindre
- d = 170 x h ; d = distance optimale œil-écran et h =
hauteur en mm des caractères alphabétiques (en
majuscules ou numériques) ;

• La distance œil-écran ne doit pas être < 40 cm. ;

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 26
Déterminants de la Source de dangers et de Recommandations
situation de travail facteurs de risques
informatisé
2. Poste de travail. • Si utilisation de 2 écrans à la fois : placer l’écran le plus
utilisé en face de l’opérateur ;

• Si utilisation de plus de 2 écrans à la fois : placer les écrans


en demi-cercle et les tourner vers l’opérateur ;

Absence de porte-documents. • Placer un porte-documents à proximité et à la même hauteur


que l’écran (à gauche ou à droite), stable et réglable et tourné
vers l’opérateur ;

• La distance œil-document doit être > 70 % de la distance


œil-écran ;

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 27
AFFICHAGE DE L’INFORMATION
• GRILLE D’OBSERVATIONS

• REFERENTIEL DE RECOMMANDATIONS

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 28
3. AFFICHAGE DE L’INFORMATION. POSTE N° :
3.1 L’ECRAN :
• Quel est le type d’écran utilisé ?

□ écran cathodique

□ écran à cristaux liquides

□ écran à plasma

• L’écran est à contraste :

□ positif (fond clair et caractères sombres)

□ négatif (fond sombre et caractères clairs)

3.2. STABILITE DE L’IMAGE :

• L’écran papillote ? oui □ non □


• Fréquence de régénération de l’écran : ------------------------ Hz

• Résolution graphique de l’écran : ----------------------

• La fréquence de régénération de l’écran est-elle adaptée à la résolution graphique de l’écran ? oui □ non □

3.3 FORMATION DES CARACTERES :


• Taille de l’écran : ------------------ pouces
• Résolution graphique de l’écran : ---------/----------

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 29
3. AFFICHAGE DE L’INFORMATION. POSTE N° :
• La résolution graphique utilisée est-elle adaptée à la taille de l’écran ? oui □ non □

3.4 CONTRASTE ET LUMINANCE :

• La luminance des caractères est-elle réglable ? oui □ non □


• La luminance du fond de l’écran est-elle réglable ? oui □ non □

3.5 COULEUR DES CARACTERES :

• Le nombre maximal de couleurs présentes simultanément sur l’écran est-il > 3 ? oui □ non □
• Les caractères alphanumériques sont-ils bleus ou rouges ? oui □ non □
• La couleur bleue est-elle utilisée pour :

- les caractères à petite police ? oui □ non □


- le curseur ? oui □ non □

3.6 ORGANISATION DE L’INFORMATION AFFICHEE :

• L’écran est-il surchargé d’informations ? oui □ non □


• Lors d’une tâche de traitement de texte, un écran pleine page est-il affiché ? oui □ non □
• Nombre maximal de fenêtres affichées simultanément : ----------------

• L’affichage comporte-t-il conjointement ou alternativement :


- une fenêtre avec un fond noir et une autre avec un fond blanc ? oui □ non □

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 30
Déterminants de la Source de dangers et de Recommandations
situation de travail facteurs de risques
informatisé
3. Affichage de l’information. L’écran papillote. • Si l’écran est à fond sombre, réduire la luminance des
caractères ;
• Si l’écran est à fond clair, réduire la luminance du fond ou
augmenter l’éclairement du local (300Lux < E ≤ 500 Lux) ;
• Fréquence de rafraîchissement vertical minimale en fonction
de la résolution graphique de l’écran :
- 1024 x 768 : FRV = 70 Hz ;
- 800 x 600 : FRV = 72 Hz ;
- 640 x 480 : FRV = 72 Hz ;
• Préférer l’implantation d’écran à cristaux liquides :
- affichage très stable car sans balayage ;
- affichage lu autant de biais ;
- toute leur surface d’affichage est remplie (un écran à
cristaux liquides de 15 pouces a la même surface
d’affichage qu’un écran cathodique de 17 pouces) ;

Mauvaise lisibilité des • Plus la résolution graphique de l’affichage est élevée, plus la
caractères affichés à l’écran. taille de l’écran doit être grande :
Taille en pouces Résolution
14 640/680
16 800/600
17 1024/768
20 1280/1024
21 1280/1024

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 31
Déterminants de la Source de dangers et de Recommandations
situation de travail facteurs de risques
informatisé
3. Affichage de l’information. Déséquilibre des luminances • Doter les opérateurs d’écrans permettant un contrôle et un
(luminances des caractères ajustement de la luminance des caractères et du fond de
affichés à l’écran et l’écran.
luminance du fond de
l’écran).

Présence d’un trop grand • Limiter le nombre maximal de couleurs présentes


nombre de couleurs affichées simultanément sur l’écran à 3 ;
à l’écran et/ou de couleurs.
• Eviter les couleurs bleues et rouges saturées ;

• Eviter la couleur bleue pour les petits caractères, le curseur et


les détails fins ;

Ecran surchargé • Eviter de surcharger l’écran : densité globale limitée à 25% ;


d’informations.
• Limiter le nombre de fenêtres à 3 ou 4 sur un même écran (si
possible sans recouvrement si la tâche exige un accès continu
à l’information);

• Eviter les affichages qui comportent alternativement ou


conjointement une fenêtre avec un fond noir et une autre avec
un fond blanc ;

• Afficher un écran pleine page lors d’une tâche de traitement


de texte ;

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 32
ORGANISATION DU TRAVAIL
• GRILLE D’OBSERVATIONS

• REFERENTIEL DE RECOMMANDATIONS

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 33
4. ORGANISATION DU TRAVAIL. POSTE N° :
• Contenu principal de la tâche :

□ saisie des données

□ acquisition des données

□ dialogue interactif

□ traitement de texte

□ activité à domaine de créativité

□ autres Préciser : ---------------------------------------------

• Le travail sur écran alterne-t-il avec d’autres tâches ? oui □ non □


• Ces tâches sans écran sont-elles en rapport avec l’activité de l’opérateur (pauses actives) oui □ non □
• Dans le cas d’aucune alternance, l’opérateur bénéficie-t-il de pauses spécifiques ? oui □ non □
• Travail journalier effectué sur écran : □ ≤ 4h □ > 4h

• Le rythme de travail est-il : □ libre ? □ imposé ?

• Etes-vous débordé dans votre travail ? Souvent □ Quelquefois □ Rarement □ Jamais □


• Participez-vous à l’organisation ou aux décisions liées à votre travail ?

énormément □ beaucoup □ moyennement □ un peu □ presque pas □


• Si l’opérateur est une femme, est-elle enceinte ? oui □ non □

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 34
4. ORGANISATION DU TRAVAIL. POSTE N° :
• Le travail que vous faites est-il intéressant ? oui □ non □ Pourquoi : ------------------------------------------------------------

• Votre tâche est-elle monotone ? oui □ non □ Pourquoi : ---------------------------------------------------------------------------

• Bénéficiez-vous d’un soutien technique (écoute/entraide entre le supérieur immédiat et l’opérateur) ? oui □ non □
• Bénéficiez-vous d’un soutien social (écoute/entraide entre les collègues de travail) ? oui □ non □
• Le logiciel est-il adapté à la tâche à exécuter ? oui □ non □
• Le logiciel est-il adapté au niveau de connaissance et d’expérience de l’opérateur ? oui □ non □
• Le logiciel est-il bien maîtrisé par l’opérateur ? oui □ non □
• Le logiciel est-il convivial ?

□ message d’attente

□ fausses manœuvres empêchées

□ possibilité d’interrompre une tâche pour en exécuter une autre, puis retourner au point d’interruption de la première

• Le logiciel fournit-il des aides à l’opérateur ?

□ assistance du logiciel en cas de difficultés □ messages d’erreurs explicites, décrivant clairement les causes

• L’indisponibilité de l’écran, dû aux pannes ou aux délais d’attente de l’ordinateur, constitue-t-elle, pour vous, un facteur de
gêne ? Souvent □ Quelquefois □ Rarement □ Jamais □

• Un contrôle quantitatif et/ou qualitatif est-il utilisé à l’insu de l’opérateur ? oui □ non □

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 35
Déterminants de la Source de dangers et de Recommandations
situation de travail facteurs de risques
informatisé
4. Organisation du travail. Si la durée journalière de • Limiter la durée journalière de travail sur écran à 4 h surtout
travail sur écran est > 4 h. si ce travail n’alterne pas avec d’autres tâches ;
• Aménager un régime de pauses en fonction des tâches
informatisées :
- 5 mn. de pause active après 45 mn. de travail à
l’écran pour la saisie des données et le traitement de
texte (si le travail est effectué sous contrainte
temporelle, la pause doit être égale au moins à 10
mn.) ;
- 15 mn. de pause active après 2 h de travail pour les
tâches de dialogue interactif ;
- dans les tâches d’acquisition de données, selon la
charge de travail, le régime de pause préconisé est
celui de la saisie des données ou du mode de dialogue
interactif ;
- dans les tâches liées à la créativité
(programmation,…) caractérisées par une grande
autonomie et une forte charge mentale, c’est le
respect des exigences ergonomiques qui doit prévaloir
(difficultés à faire des propositions) ;
• Si l’organisation du travail et la nature de la tâche ne
permettent pas d’alternance (pause active), l’interruption du
travail se fait par des pauses spécifiques ;

• Les temps d’attente de réponses de l’ordinateur, qui imposent


la surveillance de l’écran, ne peuvent être considérés
comme des pauses ;

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 36
Déterminants de la Source de dangers et de Recommandations
situation de travail facteurs de risques
informatisé
4. Organisation du travail. • Faire une pause consiste à quitter le poste de travail, à bouger
et à s’étirer en évitant de se rasseoir ailleurs ;

Si la durée journalière de • Appliquer les régimes de pauses définis précédemment si le


travail est ≤ 4 h. travail sur écran n’alterne pas avec d’autres activités ;

Si les tâches informatisées • Diversifier les tâches, rendre l’opérateur polyvalent,


sont monotones et répétitives accentuer les formes collectives de travail, augmenter la
et/ou l’opérateur ne participe maîtrise du processus de travail.
pas ou peu aux décisions liées
à son travail, sans soutien
technique ni social.

Si l’opératrice est enceinte. • Limiter la durée journalière de travail sur écran à 4 heures ;
aménager une pause active d’au moins 5 mn. après environ
45 mn. de travail ; ne pas confier un travail au rendement.

Si le logiciel est inadapté à la • Veiller au bon choix des logiciels de manière à ce qu’ils
tâche et/ou manque de soient en adéquation avec les besoins des utilisateurs (tâche,
convivialité. qualification, contenu de la tâche, relations dans le travail,…)
et qu’ils facilitent l’interface homme-ordinateur ;

Si indisponibilités passagères • Changer l’ordinateur pour un ordinateur plus puissant ;


du terminal > 4 s.
Si présence d’un contrôle à • Supprimer le dispositif de contrôle quantitatif et/ou qualitatif
l’insu de l’opérateur. (Art. 4 du décret n° 91-451 du 14 mai 1991) ;

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 37
COMPETENCES ET APTITUDES
DE L’OPERATEUR
• GRILLE D’OBSERVATIONS

• REFERENTIEL DE RECOMMANDATIONS

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 38
5. COMPETENCES ET APTITUDES DE L’OPERATEUR. POSTE N° :
5.1 FORMATION/INFORMATION :

• L’opérateur a-t-il été informé des risques professionnels liés au travail sur écran de visualisation ? oui □ non □
• L’opérateur a-t-il suivi une formation ?

□ aux modalités d’utilisation du matériel informatique

□ à la santé et à la sécurité liées au poste de travail informatisé

□ à chaque modification de l’organisation du poste de travail

□ aux modalités d’utilisation du logiciel (ou des logiciels)

• L’apprentissage du logiciel est-il facile ? oui □ non □


• La documentation sur papier est-elle claire, suffisante, opératoire ? oui □ non □
• La documentation sur écran est-elle claire, suffisante, opératoire ? oui □ non □

5.2 SURVEILLANCE MEDICALE :

• L’opérateur a-t-il bénéficié d’un examen médical préalable ? oui □ non □


• L’opérateur bénéficie-t-il d’un examen médical périodique ? oui □ non □
• L’opérateur s’est-il plaint de troubles visuels dus au travail sur écran ? oui □ non □
• A l’occasion de ces troubles l’opérateur a-t-il bénéficié d’un examen médical ? oui □ non □
• A la suite de cet examen l’opérateur a-t-il été dirigé vers un ophtalmologiste ? oui □ non □

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 39
Déterminants de la Source de dangers et de Recommandations
situation de travail facteurs de risques
informatisé
5.1. Formation/information. Absence de formation à la • L’employeur est tenu d’assurer l’information et, dans les
sécurité sur le poste de conditions de l’article L. 231-3-1 du Code du Travail, la
Art. 5 du décret n° 91-451 du 14 mai travail et/ou de formation des travailleurs sur tout ce qui concerne la sécurité
1991. formation/information et la santé liées à leur poste de travail notamment :
pratique à l’utilisation des
équipements de travail - avant la première affectation à un travail sur écran de
informatisé. visualisation ;
- chaque fois que l’organisation du poste de travail est
modifiée de manière substantielle ;

• Assurer une formation pratique à l’utilisation des différents


logiciels équipant les postes de travail ;
• Veiller que les opérateurs aient à leur disposition une
documentation suffisamment explicite sur papier et à l’écran ;

5.2 Surveillance médicale. Absence de surveillance • Faire effectuer par le médecin du travail un examen préalable
médicale. et approprié des yeux et de la vue de chaque opérateur avant
Art. 6 du décret n° 91-451 du 14 mai qu’il ne soit affecté à des travaux sur écran de visualisation ;
1991.
• Renouveler cet examen médical à intervalles réguliers, lors
des visites médicales périodiques ;
• Faire examiner par un médecin du travail tout opérateur,
affecté sur un poste de travail avec écran de visualisation, qui
se plaint de troubles visuels ;
• Suivre les prescriptions du médecin du travail si celui-ci juge
qu’un examen ophtalmologique doit être pratiqué ;

CDG-16 Service Prévention Guide pratique pour l’identification des risques professionnels dans les situations de travail avec écran de visualisation Mars 2005 40

Vous aimerez peut-être aussi