Vous êtes sur la page 1sur 4

Des poteaux de caténaire 1500V H0... en 3 D.

(1)
Textes & photos: Hervé Leclère

Un bien curieux titre, que les initiés au train miniature seraient-ils, peut-être, les seuls à
même de comprendre et...d'apprécier? La technologie de l’impression 3D se propage
rapidement dans tous les domaines et dans des créations parfois peu attendues, telles que
ces supports de caténaire 1500V à l'échelle du HO, qui n'étaient plus produits par les
«marques d’antan» (Comme JV par ex.) avant d’être plus récemment commercialisés par
la boutique Loco-Revue, par exemple.

Vue de l'écran du PC montrant le positionnement et l'orientation de la pièce entière sur le plateau


d'impression (ou « bed »)

Vous en réviez ? L'impression 3D peut le faire !

Il fallait juste rechercher sur 'la toile' le fichier correspondant à la pièce souhaitée, pour trouver le bon, vendu
à ...0,95 € ! Avec quelques modifications apportées aux réglages de travail de l'imprimante, notamment pour
les supports anti-écrasement avec leurs carottes, qui seront à 'dégrapper' La vitesse d'impression ainsi
que la température du fil de PLA et celle du plateau sont affinées pour la meilleure qualité de gravure
potentielle.
Après 35/ 40 minutes d'impression, la «bête» a produit la pièce, qui semble tout à fait satisfaisante.

Le fil 'PLA' (ou acide polylactique) utilisé par la plupart des imprimantes 3D étant proposé en différentes
couleurs, le gris acier, tout en n'étant pas obligatoire, était très bien adapté à la nature de la pièce, d'autant
que les essais de peinture ne viendront qu'ensuite.
Estimer la meilleure orientation potentielle des pièces lors de l'impression, en fonction de leur géométrie propre, est du
domaine de l'expérience à acquérir par l'amateur d'impression 3D persévérant et..patient !

Par exemple, l’antibalancement est produit ici verticalement ; mais peut-être serait-il mieux reproduit à plat ?

Un travail long mais tout à fait nécessaire de nettoyage / polissage / ponçage reste à effectuer pour 'effacer' les
imperfections et petites bavures d'impression avant toute mise en peinture. On voit ci-dessus la 2ème 'sortie', employant du
PLA noir cette fois, qui semble mieux convenir.

Le 'hauban' est ici mis en place pour compléter la vue d’ensemble; la solidité doit être au rendez-vous, sachant cependant
que la pression exercée par les pantos des machines sur le fil de contact est à prévoir « légère ». Les autres pièces sont
collées à la 'cyano',
La comparaison avec un poteau distribué par 'JV', montre un piétement simplifié mais existant, permettant d’avoir une
embase plus réaliste et pratique.

Qu'est ce que le PLA? : https://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_polylactique

À suivre.....

Évaluer