Vous êtes sur la page 1sur 11

Comptabilité approfondie

Philippe Touron

Le format des états financiers.

I. Comptes annuels et comptes consolidés.

Format des états financiers.

On peut établir des comptes consolidés car on a envie ou parce que la loi nous l’oblige.
La loi nous oblige d’établir des comptes consolidés lorsque l’on a une certaine
taille (CRC99-02).
Il y a deux formats pour les comptes consolidés : le format français et le format IFRS.
Système de base et système développé sont presque pareils mais dans le système
développé il y a plus de tableaux.

Comptes annuels Comptes consolidés


Système abrégé (Art. 522 PCG)
Système de base (Art.521 PCG)
Système développé (Art.523 PCG) Comptes consolidés (CRC 99-02)
Comptes consolidés (IFRS)
Recommandation du CNC 09-R-03 du 2
juillet 2009.

Présentation système abrégé.

Bilan et compte de résultat Annexe


Ne dépassent pas, à la clôture de Critères pour l’annexe :
l’exercice, deux des critères suivants : - 3 650 000€ de total de bilan
- 1M€ de total de bilan - 7 300 000€ de CA
- 2M€ de CA - 50 salariés
- 20 salariés

Système de base et abrégé.

Etats financiers Annexe


- Bilan - Tableau des immobilisations
- Compte de résultat - Tableau des amortissements
- Annexe - Tableau des dépréciations
- Tableau des provisions
Dans le modèle abrégé, les tableaux en - Etats des échéances des créances et
annexe sont plus simples. Art 532-13 des dettes à la clô ture de l’exercice
PCG. - Tableau des filiales et
participations
- Tableau du portefeuille de TIAP
Dans le système d’abrégé, tant le bilan que le compte de résultat contiennent moins de
poste que dans le système de base.
Pour l’annexe, le tableau des amortissements, des filiales et des participations, … dans le
système abrégé, les tableaux sont plus simples (moins de lignes, moins de colonnes).
Idem pour les états financiers.

Système développé.

Etats financiers Annexe


- Bilan - Tableau des immobilisations
- Compte de résultat - Tableau des amortissements
- Annexe - Tableau des dépréciations
- Tableau des provisions
- Etats des échéances des créances et
des dettes à la clô ture de l’exercice
- Tableau des filiales et
participations
- Tableau du portefeuille de TIAP
- Tableau des soldes intermédiaires
de gestion
- Détermination de la CAF
- Tableau de financement

On a en plus de tous les tableaux ; un tableau de solde intermédiaire de gestion, un


tableau de détermination de la CAF (Capacité d’auto Financement),…

Les différents systèmes vont varier au niveau du bilan et du compte de résultat (+ ou –


de postes). Au niveau de l’annexe, on a des tableaux comparables mais dans le système
abrégé les tableaux sont simplifiés + tableaux supplémentaires, au niveau des comptes
consommation on a le bilan et le compte de résultat dans l’annexe.

Comptes consolidés CRC 99-02.

Etats financiers  :
- Bilan
- Compte de résultat
- Annexe
- Tableau de financement par l’analyse des flux de trésorerie
- Tableau de variation des capitaux propres.

Les états financiers en IFRS.

1. un compte de résultat global (IAS 1) – résultat net + un état des gains et des
pertes comptabilisés directement en capitaux propres.
2. Etat de situation financière à la fin de la période (IAS1) – Bilan
3. Un tableau des flux de trésorerie (IAS7)
4. Un tableau de variation des capitaux propres (ou un état de profits et pertes
comptabilisés - IAS1).
5. Notes annexes aux états financiers.

Les comptes annuels sont utilisés à des fins juridiques et des fins fiscales.

II. Contenu des états financiers.

Le bilan (PCG) avant répartition.

Les immobilisations corporelles sont ce que l’on peut toucher. Lien direct entre la
valeur et ce qui est vraiment incorporé dans le bien.
Les immobilisations incorporelles sont des droits comme des brevets, des
marques, les fonds commerciaux.

Le bilan après répartition.

Une partie du résultat net va disparaître.


On a une ligne supplémentaire « sous total : situation nette » ce sont les capitaux qui
ont une valeur nette.
La situation nette n’a aucune valeur juridique, elle ne relève que du droit comptable.

Situation nette et capitaux propre.

Compte de résultat  : présentation en liste :


- capital
- prime d’émission, de fusion
- écarts de réévaluation
- réserves
- RAN
 Situation nette.

SITUATION NETTE + RÉSULTARTS (SI BILAN AVANT RÉPARTITION)


+ SUBVENTIONS D’INVESTISSEMENT
+ PROVISIONS RÉGLEMENTÉES
= CAPITAUX PROPRES

Il y a trois types de résultats :


- résultat d’exploitation
- résultat financier
- résultat exceptionnel.

Compte de résultat  : présentation en liste.

Résultat d’exploitation.

Les produits et les charges d’exploitation résultent de l’activité de l’entreprise. Ils


comprennent les éléments qui relèvent des opérations industrielles et
commerciales.

Les charges sont classées par nature :


- Coû t des matières et marchandises consommées.
- Coû t des prestations effectuées par des tiers.
- Coû ts des consommations de biens publics.
- Coû ts des consommations du facteur travail ;
- Coû ts des consommations liées à l’outil de production.
Les achats correspondent aux consommations de matières premières, les charges du
personnel correspondent aux utilisations des facteurs travail, les dotations aux
amortissements correspondent à l’utilisation des machines, impô ts/taxes correspondent
à l’utilisation des services publics.

Résultat d’exploitation + résultat financier = résultat courant

Compte de résultat  : présentation en liste.

Résultat financier et exceptionnel.

Les produits et les charges financières comprennent les éléments liés aux
opérations financières, notamment les intérêts versés aux prêteurs et ceux reçus.
Les produits et les charges exceptionnelles comprennent les éléments qui ne
relèvent pas de la gestion courante d’une entreprise ou sont anormaux.

La trésorerie si elle est positive se trouve à l’actif. Si elle est négative elle se trouve dans
les dettes.

TFT (facultatif dans le PCG).

Dans le compte de résulta,t il y a des ventes encaissées et des ventes à crédit.


Débit en créance, débit en trésorerie et crédit en produit.
Somme des débits = somme des crédits.

Bilan, compte de résultat et tableau de trésorerie à faire en même temps.

Achats décaissés = achats facturés – achats fournisseurs.


Débit compte achat et crédit trésorerie et dette fournisseur.

L’articulation entre le bilan, le compte de résultat et le tableau de trésorerie est


fondamentale.

III. Articulations des états financiers.

Articulation des documents.

Chronologie.

Si on a un investissement (immobilisation pour 1000). Il n’y a pas d’impact dans le


compte de résultat mais dans le compte de flux trésorerie (on retire les 1000) et il y a
aussi un impact sur le bilan.
Variation de stock  : impact sur le compte de variation de stock et sur le bilan mais
pas sur le compte de résultat.

Le compte de résultat.

RÉSULTAT NET = RÉSULTAT COURANT AVANT IMPÔTS


- RÉSULTAT EXCEPTIONNEL
- IS

Utilisation du résultat.

Enregistrement de l’IS dans le compte de résultat.


Connexion entre la fiscalité et la comptabilité.

Compte de résultat année N.

Bilan avant répartition de Fleura au 31/12/N.

Cas Fleura.

Les propriétaires, réunis en Assemblée Générale le 15 mars N+1, décident de répartir le


bénéfice :
- Autofinancement : 60 % du bénéfice distribuable (égal en l’espèce au résultat net)
est mis en réserve.
- Rémunération des propriétaires : 40 % sous forme de dividendes.
Paiement de l’IS le 31 mars N+1.
Le versement des dividendes a lieu le 1er juin N+1.

L’affectation du résultat de Fleura.

Résultat de 26 500€.

Enregistrement de l’affectation du résultat dans les capitaux propres.

Bilan après répartition de Fleura le 15 mars N+1.

Enregistrement du paiement de l’IS.


Bilan après paiement IS le 31 mars N+1.

Enregistrement du paiement des dividendes.

Bilan après versement des dividendes le 30 juin N+1.


L’affectation du résultat.

RÉSULTAT N=RÉSERVES[N-(N-1)]+DIVIDENDES

Equation :
RÉSULTAT N + RÉSERVES N-1= RÉSERVES N + DIVIDENDES N

Vous aimerez peut-être aussi