Vous êtes sur la page 1sur 6

République Algérienne Démocratique et Populaire

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Université Hassiba Ben Bouali  – chlef

TP  :
Régulation de la tension a laide d’un condensateur

Groupe  :  04

Préparer par :

Réaliser par : swaihiya


Introduction :
La stabilité des réseaux électriques est une qualité de leur régulation par laquelle les
situations modérément perturbées reviennent progressivement à un état d’équilibre
(stabilité au sens de stabilité asymptotique).
La régulation des réseaux électriques est l’ensemble des moyens mis en œuvre (processus
d’asservissement agissant sur un système dynamique) afin de maintenir proches de leurs
valeurs de consigne les grandeurs de fréquence et de tension sur l'ensemble du réseau.
Considérées comme des fonctions du temps :
1. la fréquence est une grandeur scalaire et son réglage est assuré en agissant sur des

puissances actives à l’échelle globale ;


2. la tension est une grandeur vectorielle (une valeur en chaque point de connexion des

lignes) et son réglage est assuré en agissant sur des puissances réactives à l’échelle
locale.
Une instabilité généralisée du réseau peut conduire à des dégâts matériels (côté production,
transport, distribution et clients) et/ou à la mise hors tension d'une partie ou de l'ensemble
du réseau (blackout).

But du TP :

1. l’influence du type de la lignesur la régulation de la tension


2. la régulation de la tension à la réception par compensation de la puissance réactive ré réactiv
Etude théorique :
La régulation de la tension Les récepteurs d’énergie électrique tels que les lampes, les
moteurs électriques sont conçus pour fonctionner sous une tension bien déterminée; leur
fonctionnement devient défectueux, dès que les variations de la tension dépassent certaines
limites (5 à 10% de chute de tension sont généralement tolérées).Pour un bon
fonctionnement des récepteurs, il faut réguler la tension. La régulation de la tension est le
taux de variation de la tension aux bornes de la charge. La régulation de la tension pour une
ligne courte est :

V e −V s U −U 2
R %= .100= 1 .100
Vs U2

Ve : tension constante d’entrée


Vs : tension de sortie

Réalisation de montage en vide sur MATLAB :

Le graph du scope :

Le graph du scope1:
Réalisation de montage en charge sur MATLAB :

⮚ ajoute un block three-phase parallèle RLC


1- en mettre L=0H et c=0 et R=
LA SUMULATION :

On trouve :
Ve= 6315 voltes ; Vs= 6370 volte
V 1−V 2
R= .100
V2
Application num :
6315−6370
R= .100
6370

2-En mettre L=1000H et c=0F

LA SUMULATION :
Ve= 6315 voltes ; Vs= 6370 volte

On trouve :
Ve=4608 voltes ; Vs= 4198 volte
V e −V 2
R= .100
Vs
Application num :
4608−4198
R= .100
4198

R=9.76

En mettre L=0H et c=1000F


LA SUMULATION :

On trouve :
Ve= 4770 voltes ; Vs= 4633 volte
V e −V 2
R= .100
Vs
Application num :
4770−4633
R= .100
4633
R=9.76

Conclusion
Raisons d’assurer une stabilité en tension sont assez similaires à celles de la stabilité en
fréquence. Une tension trop haute provoque la destruction du matériel. À puissance égale,
une tension trop basse induit un courant plus élevé, donc des pertes par effet Joule plus
importantes auxquelles s’ajoutent des risques de surintensité et de destruction du matériel.
Sur- et sous-tension peuvent aussi provoquer des problèmes de fonctionnement de
l’équipement raccordé au réseau.
il ya nouveaux dispositifs de réglage du domaine régulé( inductance, condensateur) mais
aussi du domaine dérégulé peuvent compléter les actions des alternateurs synchrones de
forte puissance appartenant également à ce dernier domaine. Ces nouvelles technologies
qui se raccordent sur le réseau auront à l'avenir à participer à la fonction réglage de tension.