Vous êtes sur la page 1sur 3

Correction exercices réfraction

I. Passage d’un rayon de l’air au verre :

1. Définir le phénomène de réfraction. Préciser à quoi est dû ce


phénomène.

Le phénomène de réfraction correspond à une déviation des rayons


de lumière lors du passage d’un milieu de propagation à un autre.
La réfraction est due à un changement de vitesse de la lumière d’un
milieu à l’autre, ce qui se traduit dans la loi de Descartes par un
changement d’indice de réfraction.

2. On considère un rayon de lumière qui passe de l’air au verre.


Il arrive avec un angle d’incidence i=25° sur l’interface air/verre. On
donne : nair=1 et nverre=1,5

a. Dans quel milieu la vitesse de la lumière est-elle la plus élevée ?

Calcul de la vitesse de la lumière dans l’air :


vvide 3,00 108
vair  A.N. vair   3,0 108 m.s 1
nair 1,0
Calcul de la vitesse de la lumière dans le verre :
v 3,00  108
vverre  vide A.N. vverre   2,0  108 m.s 1
nverre 1,5
La vitesse de la lumière dans l’air est don plus grande que dans le verre.
La lumière se propage donc plus rapidement dans l’air que dans le verre.

b. Quel est le milieu 1 par lequel la lumière arrive ? Quel est le milieu 2 dans lequel la lumière
est réfractée ?

Le milieu 1 est l’air ; le milieu 2 est le verre.

c. Calculer l’angle de réfraction r avec lequel le rayon passe dans le verre :

Loi de Descartes :
nair  sin i  nverre  sin r
n  sin i
soit sin r  air
nverre
1,0  sin 25
A.N. sin r   0,28
1,5
D’où r = Arcsin(0,28) = 16°

d. Compléter le schéma, sans respecter la valeur de l’angle, en indiquant si le rayon s’écarte ou


s’éloigne de la normale.

Le rayon se rapproche de la normale car r < i.


II. Passage du verre à l’air :

On considère un rayon de lumière qui passe du verre à l’air. Il arrive


avec un angle d’incidence i=25° sur l’interface verre/air. On donne :
nair=1 et nverre=1,5

a. Calculer l’angle de réfraction r avec lequel le rayon passe dans


l’air.

Loi de Descartes :
nverre  sin i  nair  sin r
n  sin i
soit sin r  verre
nair
1,5  sin 25
A.N. sin r   0,63
1,0
D’où r = Arcsin(0,63) = 39°

b. Compléter le schéma, sans respecter la valeur de l’angle, en indiquant si le rayon s’écarte ou


s’éloigne de la normale.

Le rayon s’éloigne de la normale car r > i.

III. Pièce dans la piscine :

Une pièce de monnaie est au fond d’une piscine. Elle constitue une source lumineuse qui envoie des
rayons lumineux dans toutes les directions de l’espace.

1. Un observateur situé au bord de la piscine comme


l’indique le schéma ci-contre peut-il voir la pièce si
la piscine est vide ?
Expliquer en complétant le schéma.

Il ne peut pas voir la pièce. La lumière se


propageant en ligne droite, aucun des rayons de
lumière issus de la bague n’arrive à son œil.

2. La piscine est maintenant remplie avec de l’eau.


a. D’après le schéma ci-contre, expliquer quel
phénomène permet à l’observateur de voir
la pièce, alors qu’il est dans la même
position que précédemment.

Les rayons de lumière issus de la bague


subissent une réfraction au passage de l’eau
à l’air.

b. Calculer la valeur de l’angle de réfraction r


du rayon représenté sur la figure.
Loi de Descartes :
neau  sin i  nair  sin r
neau  sin i
soit sin r 
nair
1,33  sin 10
A.N. sin r   0,23
1,0
D’où r = Arcsin(0,23) = 13°

c. Dessiner sur le schéma le seul rayon provenant de S qui n’est pas dévié en passant de l’air
dans l’eau.

Le seul rayon issu de S qui ne soit pas dévié est le rayon qui arrive suivant la normale. (en bleu
sur le schéma)

d. Pour l’observateur, la pièce semble être située à l’endroit où se croisent le rayon réfracté et
le rayon dessiné dans la question précédente.
L’observateur voit-il la pièce plus près ou plus loin ?

Soit S’ le point d’intersection entre le rayon bleu et la prolongation du rayon réfracté.


S’ est plus proche de l’observateur qui la voit donc plus près.

L’indice de réfraction de l’air est na=1 ; celui de l’eau est ne=1,33.

Vous aimerez peut-être aussi