Vous êtes sur la page 1sur 7

CM1 : Chapitre VII.

Déversement des pièces métalliques

Chapitre VII. DEVERSEMENT DES PIECES METALLIQUES

1. Introduction
Le déversement est un phénomène d’instabilité susceptible d’intervenir dans les barres
fléchies par rapport à leur axe de forte inertie (axe y-y) : sous l’effet de la flexion, une partie
de la section est comprimée et l’autre partie est tendue. L’ensemble des zones comprimées
tend à flamber latéralement, c’est-à-dire dans la direction perpendiculaire au plan de flexion.
L’ensemble des zones tendues tend à s’opposer à ce déplacement latéral, aussi le déversement
est accompagné d’une rotation des sections autour de l’axe longitudinal de la barre, rotation
qui fait intervenir les caractéristiques de rigidité à la torsion de la barre.

Par ailleurs, une barre sera d’autant plus sensible au déversement que :
 Le rapport Iy /Iz entre les moments principaux d’inertie de la section est grand ;
 La valeur du moment d’inertie de torsion It de la section est faible ;
 La distance entre appuis empêchant le déplacement, dans la direction
perpendiculaire
Au plan de flexion, de la partie comprimée de la section est importante.

Figure 7.1. Déversement d’une poutre

Le déversement est éliminé dans les barres pour lesquelles des dispositions constructives ont

été adoptées pour empêcher le déplacement de la zone comprimée hors du plan de flexion.
Figure 6.2. Exemple typique d’une barre prémunie contre le déversement

Pour ce phénomène, le règlement Algérien CCM97 (ou l'Eurocode3) a gardé la même


forme de vérification que pour le flambement (utilisation de l'élancement réduit ߣ̅ ). Les
poutres dont l'élancement réduit du déversement dépassent (ߣ̅ > 0,4) sont susceptibles de se
déverser et suscitent de vérifier à ce que leur limite d'élasticité n'est pas dépassée sous l'effet
de la distorsion engendrée par leur instabilité latérale.

10 1
2. Moment critique élastique de déversement
Pour une section transversale constante, le moment critique élastique de déversement est
essentiellement régi par le moment d’inertie latérale de la section Iz relativement combiné
avec ceux de la torsion Iw et It il est comme suit :

Où :

 C1, C2 et C3 : Facteurs dépendant des conditions de charge et d’encastrement donnés


dans les Tableau 7.3 et 7.4.

 K : Il est analogue au rapport lf /l0 du flambement : Tableau 7.1.

K= 0,5 bi-encastrement

K= 0,7 pour un blocage latéral à une extrémité

K= 1 En absence de maintiens latéraux (bi-


articulé)

K = 2 Dans le cas d'une poutre console

 Kw : coefficient de gauchissement :

Kw = 1 si aucun dispositif n’est mis pour empêcher le gauchissement ;

Kw = 0,5 dans le cas où un dispositif est mis pour empêcher le gauchissement.

 Zg : point d’application de la charge : Pour les pièces doublement symétriques on a


(Figure 7.2)

Zg = 0 si la charge est appliquée au CDG ;

Zg = +h/2 si la charge est appliquée sur la semelle comprimée ;

Zg = -h/2 si le point d’application est la semelle tendue.

2
Figure 7.2. Signe de Zg en fonction du point et du sens d’application de la charge

‫ܧ‬
 G : module d’élasticité transversal : ‫ = ܩ‬2(1+ߥ) = 80770ܰ/݉ ݉ 2.

 It : module d’inertie de torsion.(Tableau des caractéristique des profilés laminés)

 I w : module d’inertie de gauchissement ; Pour les sections doublement


symétrique en a :
ℎ − ‫ݐ‬௙ ଶ
‫ܫ‬௪ = ‫ܫ‬௭( )
2

3. Vérification de la stabilité au déversement en flexion simple

L'élancement réduit du déversement ߣ̅LT est le rapport de l'élancement géométrique de la


poutre au déversement ߣ௅் sur L'élancement élastique ߣଵ :

ࢼࢃ . ࢃ ࢖࢒,࢟. ࢌࢅ തࡸࢀ

തࡸࢀ = ඨ
ࣅ = ඥࢼࢃ
ࡹ ࢉ࢘ ࣅ૚
Avec :
 ࡹ ࢉ࢘ : est le moment critique élastique de déversement voir le paragraphe 2.

 ࢼࢃ = ૚ : Pour les Sections transversales de classe 1, 2 ;


‫ܔ܍ ܟ‬.‫ܡ‬
 ࢼࢃ = : Pour les Sections transversales de classe 3.
‫ܔܘ ܟ‬.‫ܡ‬
૛૜૞
 λ1 = 93.91 ε : avec ࢿ= ට
ࢌ࢟

Le risque de déversement est à considérer si : തࡸࢀ > 0,4


3
Dans ce cas on doit vérifier que :

ࢌ࢟
ࡹ ࢙ࢊ ≤ ࡹ ࢈,ࡾࢊ = ࣑ࡸࢀ. ࢼ࢝ . ࢝ ࢖࢒,࢟.
ࢽ࢓ ૚

4. Vérification de la stabilité au déversement en Flexion déviée :


En flexion bi-axiale (comme dans le cas d’une panne ou une lisse), on calcule l’élancement
réduit du déversement ࣅ തࡸࢀ de la meme manière précédente. Si le risque de déversement à
തࡸࢀ > 0,4) la vérification est :
considérer (ࣅ

4.1.Pour les classes 1 et 2 : ߛ௠ ଵ = 1,1

‫ ܯ‬௦ௗ,௬ ‫ ܯ‬௦ௗ,௭
൦ ൪+ ൦ ൪≤ 1݈ܿܽ‫݁ݏݏ‬1݁‫ݐ‬2
݂௬ ݂௬
߯௅் . ‫ ݓ‬௣௟,௬ . ߛ ‫ ݓ‬௣௟,௭. ߛ
௠ଵ ௠ଵ

4.2.Pour les classes 3 :

‫ ܯ‬௦ௗ,௬ ‫ ܯ‬௦ௗ,௭
൦ ൪+ ൦ ൪≤ 1݈ܿܽ‫݁ݏݏ‬3
݂௬ ݂௬
߯௅் ‫ ݓ‬௘௟,௬ . ߛ ‫ ݓ‬௘௟,௭. ߛ
௠ଵ ௠ଵ

4
5. Vérification de la stabilité au déversement des pièces soumises à la
compression et à la flexion

5.1. Pour les pièces à section transversale de classe 1 ou 2 :

ܰ௦ௗ ‫ܭ‬௅் ‫ ܯ‬௦ௗ,௬ ‫ܭ‬௭‫ ܯ‬௦ௗ,௭


൦ ൪+ ൦ ൪+ ൦ ൪≤ 1݈ܿܽ‫݁ݏݏ‬1݁‫ݐ‬2
‫ܣ‬. ݂௬ ݂௬ ݂௬
߯௭ ߛ ߯௅் ‫ ݓ‬௣௟,௬ . ߛ ‫ ݓ‬௣௟,௭. ߛ
௠ଵ ௠ଵ ௠ଵ

5.2. Pour les pièces à section transversale de classe 3 :

ܰ௦ௗ ‫ܭ‬௅் ‫ ܯ‬௦ௗ,௬ ‫ܭ‬௭‫ ܯ‬௦ௗ,௭


൦ ൪+ ൦ ൪+ ൦ ൪≤ 1݈ܿܽ‫݁ݏݏ‬3
‫ܣ‬. ݂௬ ݂௬ ݂௬
߯௭ ߛ ߯௅் ‫ ݓ‬௘௟,௬ . ߛ ‫ ݓ‬௘௟,௭. ߛ
௠ଵ ௠ଵ ௠ଵ
Avec :

ߤ௅் . ܰ௦ௗ
‫ܭ‬௅் = 1 − ≤1
߯௭. ‫ܣ‬. ݂௬
Et

ߤ௅் = 0,15. ߣ̅௭. ߚெ ௅் − 0,15 ≤ 0,9.

5
Tableau 7.3. Coefficients C1, C2, C3 dans le cas de moments aux extrémités.

6
Tableau 7.4. Coefficients C1, C2, C3 dans le cas de chargement transversal

Vous aimerez peut-être aussi