Vous êtes sur la page 1sur 62

Les supercondensateurs

Pascal VENET

1
PLAN

 Présentation des supercondensateurs


 Applications des supercondensateurs
 Rappel sur les condensateurs
 Les différentes familles de supercondensateurs
 Supercondensateurs à double couche électrique
 Caractérisation et modélisation
 Vieillissement
 Équilibrage des supercondensateurs
 Utilisation des supercondensateurs
 Conclusion

2
Présentation des supercondensateurs

• Supercapacité,
• Condensateur à double couche électrique,
• Electrical Double Layer Capacitor,
• Supercapacitor,
Supercondensateur =
• Ultracapacitor,
• Gold capacitor,
• Electrochemical capacitor,
•…
Supercondensateurs = composants à supercapacité :
de quelques F à quelques milliers de F
(à comparer avec quelques mF à quelques dizaines de mF pour les gros
condensateurs électrolytiques)

3
Présentation des supercondensateurs

Maxwell
4 F, 2,5 V

Maxwell
350 F, 2,7 V Vina Technology de 10 F à 220 F, 2,5 V

Nesscap
Maxwell 5000 F, 2,7 V
Batscap
3000 F, 2,7 V
2600 F, 2,7 V

4
Présentation des supercondensateurs

 Diagramme de Ragone

10 h 1h 6 min 36 s 3,6 s
10000
Accumulateurs
1000 0,36 s

Energie 100 Accumulateurs


36 ms Sources d’énergie
massique
(Wh/kg) 10 3,6 ms
Supercondensateurs Supercondensateurs
1 0,36 ms

0,1 Condensateurs Sources de puissance

0,01
10 100 1000 10000 100000 1000000 10000000
Puissance massique (W/kg)

5
Présentation des supercondensateurs

Avantages des supercondensateurs


 Courants de charge et décharge élevés (jusqu’à quelques 100 d’A pour
les gros éléments)
 Faible durée de charge et décharge (de l’ordre de 1 s à quelques 10 s)
 Durée de vie ou nombre de cycles élevés ( quelques 100 000 cycles)
par rapport aux accumulateurs

Inconvénients des supercondensateurs

 Tension par élément limitée à  3 V


 Composants pouvant contenir de l’acétonitrile (inflammable et
explosif)
 Comportement non linéaire du composant

6
Applications des supercondensateurs

 Ouverture d'urgence des portes des Airbus


A380

 Orientation des pales des éoliennes

 Chariots élévateurs

…
7
Applications des supercondensateurs

 Électronique grand public :


– Sauvegarde de mémoire
– Assiste les batteries dans les équipements
portatifs
– …
Tournevis rechargeable en 90 secondes

 Fournir les appels de puissance instantanée dans les


Alimentations Sans Interruption (microcoupures de qq s)
 Démarrage des groupes électrogènes
 Récupération de l’énergie humaine : escalier (< 10 W / pas),
appareil portatif se rechargeant par mouvement des bras…
…

8
Applications des supercondensateurs

Domaine du transport

 Récupération de l’énergie de freinage


 Alimentation des fonctions stop & go, direction assistée
électrique…
 Véhicules électriques (batteries ou pile à combustible +
supercondensateurs) ou hybrides

9
Applications des supercondensateurs

Exemples véhicules électriques

Pile à combustible + superC

(Prototype Bora) (Concept car Honda FCX)

10
Applications des supercondensateurs

Exemples véhicules électriques

Bluecar : Bolloré & Pininfarina


Batteries Lithium Métal Polymère + superC

11
Applications des supercondensateurs

Exemples véhicules électriques

Microbus du fabriquant Gruau & Bolloré


Hybrides ou 100% électrique
Batteries Lithium Métal Polymère + superC

12
Applications des supercondensateurs

Exemples véhicules hybrides

Bus Scania Toyota Supra HV-R

Hybride moteur diesel éthanol + superC Moteur thermique + superC


(2007 : Victoire scratch aux 24 heures de Tokachi)

13
Applications des supercondensateurs

Exemples véhicules micro hybrides


Micro-hybridation (Stop & Start)
Système développé par Valeo pour PSA

Système e-HDi
• Citroën C4, C5
• Peugeot 308, 508

14
Applications des supercondensateurs

Problématique du transport urbain (tramway, trolleybus,


métro)
Objectifs
Transport propre
Amélioration de l’efficacité énergétique
Diminution de la pollution visuelle urbaine
Minimisation des prix d’investissement et d’exploitation

15
Applications des supercondensateurs

Problématique du transport urbain


Solution 1
Récupérer l’énergie de freinage par supercondensateurs

Exemple sur les trolleybus (IRISBUS)


 Permet de s’affranchir des coupures
d’alimentation de la ligne aérienne
pour les trolleybus
 Pour rendre le véhicule autonome sur
quelques centaines de mètres

16
Applications des supercondensateurs

Exemple sur les tramways, tram-trains (MITRAC Bombardier)


 Sans supercondensateur

17
Applications des supercondensateurs

Exemple sur les tramways, tram-trains (MITRAC Bombardier)


 Avec supercondensateurs

18
Applications des supercondensateurs

Problématique du transport urbain


Solution 2
Traction électrique autonome entre deux stations basée sur un
stockage d’énergie par supercondensateurs.
Recharge rapide des supercondensateurs en stations pendant
l’arrêt

19
Applications des supercondensateurs

Transport urbain

Principe du Biberonnage

Station 1 Station 2

SC
SC

M M

SC

Recharge
rapide
20
Applications des supercondensateurs

Transport urbain
400

200
puissance (kW)

phases de la traction
0 Tem ps

-200

-400

-600
1- 0 1 2 3 4

Biberonnage Marche sur l’erre Biberonnage

Accélération Freinage par Accélération


récupération

21
Rappel sur les condensateurs

Diélectrique
1 S
L’énergie stockée W  CAK .U2 avec CAK   0 r
2 e
S  r
Anode Cathode
- Lié aux propriétés du
+
S Pour  W e matériau et à sa rigidité
diélectrique

e U
U

Types usuels Matériau r Rigidité Epaisseur du Tensions


de diélectrique diélectrique ev diélectrique nominales (V)
condensateur (kV/cm) emin
Films Plastique 2,1 à 6 600 à 4500 0,9 à 6 m 10 à 104

Electrolytique AL2O3 8 à 10 6600 à 7700 0,02 à 0,7 m 10 à 500

22
Rappel sur les condensateurs

 r

S Pour  W e Diélectrique
ou support
Diélectrique ou d’électrolyte
U support d’électrolyte

Armatures Armatures

Condensateurs électrolytiques à l’aluminium


Surface de l’anode sur laquelle est déposé par électrolyse l’oxyde gravée
Surface effective S = (20 à 100) X Surface apparente
23
Rappel sur les condensateurs

Condensateurs électrolytiques à l’aluminium à électrolyte liquide


Composant élémentaire Composant complet
Cathode réelle Bandes de
Bandes de
Electrolyte connexion
Cathode connexion
Soupape de sécurité
Anode de l’anode de la cathode
apparente Bornes de
Feuille connexion
Feuille Papiers
d’aluminium
d’aluminium
+ - Bandes de connexion

Bobinage des
Diélectrique Al2O3 électrodes et
Oxyde d’alumine du papier
(Al2O3) Support d’électrolyte
Papier imprégné d’électrolyte Anode

Cathode
apparente

24
Rappel sur les condensateurs

Condensateurs à films polypropylène métallisés

Connexion
Mandrin
de sortie
ep
Soudure Métallisation
Anode
Schoopage
Métallisation
em Cathode

Métallisation
Films polypropylène renforcée

25
Rappel sur les condensateurs

Modèles des condensateurs


 Schémas électriques équivalents
– CAK : capacité idéale anode cathode ;
CAK – Rp : représente les pertes dans le diélectrique
Rl L
et les fuites entre les deux électrodes
(associé à IL)
Rp
– Rl : résistance des connexions et électrodes
– L : inductance connexions et enroulements
CAK(T, U) Rp(T, U) Rl(T, f)

– C : capacité série
C ESR ESL – ESR : résistance équivalente série
– ESL : inductance équivalente série = L
 1  1
Z  ESR  j ESL   fr 
C (T, U, f) ESR (T, U, f )  C  2 ESL.C

Rp n’a une influence qu’aux fréquences basses Pour T et U données : ESR = cste
C = cste
26
Rappel sur les condensateurs

Impédance des condensateurs


Z(f) pour un condensateur électrolytique à l’aluminium 4700 F / 500 V
10
Z ()  1 
2
Z () Z  Z  ESR   ESL 
2

C  1
 fr 
2 ESL.C f (Hz)
1
1 10 100 1000 10000 100000 1000000 10000000 1E+08

0,1
Z mesuré

ESR
0,01
Z simulé

1/(C.) ESL.
0,001

C = 4350 F ESR = 11,3 m ESL = 19 nH

27
Rappel sur les condensateurs

Impédance des condensateurs


Z(f) pour un condensateur à films polypropylène métallisés 10 F / 250 V

1000
Z () 1
fr 
100
2 ESL.C
Z simulé
10

Z mesuré
1
1 10 100 1000 10000 100000 1000000 10000000 100000000 f (Hz)
0,1

ESL. 1/(C.)
ESR
0,01

0,001

C = 9,93 F ESR = 10,0 m ESL = 32,8 nH

28
Les différentes familles de supercondensateurs

Comme pour les condensateurs électrolytiques, les supercondensateurs


comprennent deux électrodes et un électrolyte.
3 principales catégories de supercondensateurs. Électrodes composées :

de charbon actif d’oxydes métalliques de polymères conducteurs

Dioxyde de rethinium (RuO2)


Dioxyde d’iridium (IrO2)

Pas de transfert de Transfert de charges par Transfert de charges lié


charges mais interactions oxydoréduction lors des au processus de dopage
électrostatiques phases de charge décharge dédopage

Problème de coût  Non finalisé industriellement

29
Supercondensateurs à double couche électrique

Supercondensateurs à électrodes en charbon actif les plus


développés industriellement compte tenu :
 de leur grande surface spécifique (cf. ci-dessous)
 du faible coût, de la matière première et du procédé industriel de
fabrication.

Particularités des supercondensateurs :


 Pas de diélectrique mais présence d’une double couche électrique
jouant ce rôle
 Capacité non linéaire et modèles comportementaux spécifiques
 Capacité se dégradant rapidement en fonction de la fréquence
(composant réservé au domaine exclusif du stockage d’énergie)

30
Supercondensateurs à double couche électrique

Électrolyte Séparateur

Collecteur de courant
(feuilles d’aluminium)

Cation de
l’électrolyte

Anion de
l’électrolyte

Électrodes en charbon actif Charges


électroniques
dans l’électrode

31
Supercondensateurs à double couche électrique

Le séparateur :

 Pour éviter le contact entre les deux électrodes et donc le court-


circuit
 Conducteur ionique et isolant électronique poreux afin de faciliter
le transfert ionique de l'électrolyte vers les électrodes.
 A base de polymère ou de papier.

32
Supercondensateurs à double couche électrique

Formation aux interfaces électrode solide / électrolyte liquide d’une


zone de charge d’espace appelée double couche électrique

Stockage d’énergie électrostatique (pas de réaction chimique)

L’électrolyte :
Par principe même, la tenue en tension de ce composant est limitée à
quelques volts (décomposition de l’électrolyte par oxydoréduction)

Électrolyte aqueux : Électrolyte organique (Acétonitrile) :


• Conductivité élevée • Conductivité plus faible
• Tension faible  1 V • Tension plus élevée  3 V
• Inflammable et explosif
(lorsque la concentration atteint entre 3 et
16 % du volume de l’air)

33
Supercondensateurs à double couche électrique

 Capacité du supercondensateur de nature volumique


– Epaisseur de la double couche de quelques nanomètres
– Surface des électrodes jusqu’à 2000 à 3000 m2/g
 Assemblage et connexion
Séparateur Collecteur de courant Bobinage Languettes

Charbon
actif

34
Méthodes de caractérisation des supercondensateurs

 Caractérisation temporelle  Caractérisation fréquentielle


Mesures temporelles en courant et tension Application d’une faible tension sinusoïdale
lors de charge ou/et décharge superposée à une tension continue et analyse
de l’amplitude et du déphasage du courant
Avantages :
Avantages :
– Simplicité de mise en oeuvre
– Précision
– Fonctionnement du composant à des
niveaux de courant proches des – Connaissance du comportement
applications dynamique du composant
Inconvénients Inconvénients
– Précision (méconnaissance des – Nécessite un spectromètre d’impédance
différentes constantes de temps) – Niveaux de courants injectés

Modèles simples Complémentarité Modèles riches

35
Modélisation des supercondensateurs à double couche électrique

 Modélisation de la capacité de la double couche Cdl


Electrolyte
3200
Couche diffuse 3000
Mesures
Relation
2800
Electrode

Cdl (F)
2600

2400

2200
Couche compacte
2000
1 1 1 1 1 0 0,5 1 1,5 2 2,5 3
    U(V)
Cdl C Comp Cdiff C Comp cK .chU / uK 

36
Modélisation des supercondensateurs à double couche électrique

 Modèles prenant en compte la distribution volumique de la capacité


– Modèle à simple pore
Hypothèse sur le structure de l’ électrode poreuse
Cdl/2 Cdl/2 Cdl/2
L Rs Cdl
R1 R2 Rn

2.Rel 2.Rel 2.Rel


R1  R2  Rn  Rel
2 22  2 n2 2 ZP  .coth j.CdlRel
j.Cdl
Zp
– Cdl : capacité de la double couche
– Rel : résistance liée à l’accessibilité des pores par l’électrolyte
– Rs : résistances séparateur + électrolyte + électrodes + collecteurs + connexions + contact
– L : inductance connexions et enroulements

37
Modélisation des supercondensateurs à double couche électrique

 Modèles prenant en compte la distribution volumique de la capacité


Modèle à Mesures
simple pore
Circuit RLC
Circuit RLC
f = 10 mHz
L R C

f

f  50 Hz
f  1 kHz
Modèle à simple pore

Cdl/2 Cdl/2 Cdl/2


L Rs Cdl
R1 R2 Rn

2.Rel 2.Rel 2.Rel


R1  R2  Rn 
2 22  2 n2 2

38
Modélisation des supercondensateurs à double couche électrique

 Modèles prenant en compte la distribution volumique de la capacité


– Modèle à simple pore Cdl/2 Cdl/2 Cdl/2
L Rs Cdl
R1 R2 Rn

2.Rel 2.Rel 2.Rel


Caractérisation fréquentielle R1  R2  2 2
Rn 
2 2  n2 2
1/(Cdl)



Rs Rel/3

-L

39
Modélisation des supercondensateurs à double couche électrique

 Modèles prenant en compte la distribution volumique de la capacité


– Modèle à simple pore Cdl/2 Cdl/2 Cdl/2
L Rs Cdl
R1 R2 Rn

2.Rel 2.Rel 2.Rel


R1  R2  Rn 
2 22  2 n2 2
Modèle à Mesures
3 simple pore
U (V) Modèle à Circuit RLC
2,5 simple pore f = 10 mHz
2
1,5
Mesures
1 f  50 Hz
0,5 Charge Repos Décharge f  1 kHz
0
0 10 20 30
t (s)

40
Modélisation des supercondensateurs à double couche électrique

 Modèles prenant en compte la distribution volumique de la capacité


– Modèle multi-pores
Prise en compte du phénomène de redistribution en considérant différentes classes de
pores de pénétrabilités différentes
Cdl1/2 Cdl1/2 Cdl1/2

L Rs Cdl1
Classe de pores
R11 R12 R1n correspondant à Zp1

2.Reli Cdl2/2 Cdl2/2 Cdl2/2


Rij 
j2 2 Cdl2 Classe de pores
R21 R22 R2n correspondant à Zp2

Cdl3/2 Cdl3/2 Cdl3/2


Cdl3 Classe de pores
R31 R32 R3n correspondant à Zp3

41
Modélisation des supercondensateurs à double couche électrique

 Modèles prenant en compte la distribution volumique de la capacité


– Modèle multi-pores
Caractérisation f = 10 mHz
fréquentielle + Mesures
Modèle multi-pores

f = 1 kHz

42
Modélisation des supercondensateurs à double couche électrique

 Modèles prenant en compte la distribution volumique de la capacité


– Modèle simple pore modifié
Cdl/2 Cdl/2 Cdl/2
En BF = Prise en compte du
L Rs Cdl
phénomène de redistribution
R1 R2 Rn
Rp des charges avec Rr Cr
2.Rel 2.Rel 2.Rel
R1  R2  Rn 
2 22  2 n2 2
Modèle simple f = 10 mHz
Rr Cr pore modifié

Mesures

En HF = Prise en compte de
l’effet de peau
f = 10 kHz

43
Modélisation des supercondensateurs à double couche électrique

 Modélisation temporelle
– Modèle à 2 branches
Cdl/2 Cdl/2 Cdl/2 Caractérisation temporelle
Rs Cdl C = C0+k.v u(t) 3200
L
R1 R2 Rn 3000
Rp
2.Rel 2.Rel 2.Rel 2800
Autodécharge

Cdl (F)
R1  R2 v Rn  Mesures
2 2 2 2 2
 2  n  2600
u(t)2400
Rr Cr
2200 Modèle à deux branches
Tension(V)
2000
0 0,5 Modèle
1 à 1,5
2 branches
2 2,5 3

RS Rr
Mesures
u Rf v C=C0+k.v Cr

44
Modélisation des supercondensateurs à double couche électrique

 Modélisation de l’autodécharge
Autodécharge liée aux imperfections des électrodes et de l’électrolyte et à la présence
d’impuretés Réactions d’oxydoréduction aux interfaces
électrodes électrolyte
2 mécanismes d’autodécharge Décroissance assimilée à une exp.
1 de quelques heures

Autodécharge causée par la


u(t) expérimentale
perte de charges à travers U0
la double couche électrique U0
2 de plusieurs 100 h à 2
u2(t) = U02 exp(-t/2)
plusieurs 1000 h heures

U01 u1(t) = U01 exp(-t/1)

45
Modélisation des supercondensateurs à double couche électrique

 Modélisation de l’autodécharge
Rs

Rf2 u2 C2=C02+k2.u2 Rr
u v
Rf1 u1 C1 Cr

Inconvénient de ce modèle
C1 et C2 en série = pas de véritable u(t) expérimentale
sens physique U0
U0
2
Rs u2(t) = U02 exp(-t/2)

Rfox Rr
u Rf v U01 u1(t) = U01 exp(-t/1)
C=C0+k.v
Cox Cr

46
Vieillissement des supercondensateurs

 Mécanismes de vieillissement

– Défaillances liées au blocage de la porosité


• Si U > 1,23 V, électrolyse de l’eau inhérente au procédé de fabrication ESR 
 eau + gaz dégagés bouchent les pores C
• Dégradation de l’électrolyte et des impuretés

– Défaillances liées à l’assemblage collecteur - charbon actif ESR 


• Dégradation du liant

47
Equilibrage des supercondensateurs

Tension maximale d’utilisation d’un supercondensateur à électrolyte organique limitée


autour de 3 V (au-delà l’électrolyte se décompose par oxydo-réduction)

Mise en série de plusieurs composants = module

 Nécessité d’un système d’équilibrage


– Dispersions des caractéristiques entre chaque composant dues :
• aux tolérances sur les paramètres compte tenu du procédé de fabrication
• à la différence de température à laquelle peuvent être soumis des composants d’un
même module
• à la non similitude du vieillissement entre les composants d’un même module

48
Equilibrage des supercondensateurs

Évaluation des performances des circuits d’équilibrage

 Rendement énergétique  du système d’équilibrage


Energie stockée dans Wsc  Weq Energie dissipée dans le circuit
les supercondensateurs   d’équilibrage
Wsc

 Durée de vie td

Modèle d’Eyring :

E 
t d (T ,V )  A. exp  a  B.V 
 k .T 

49
Equilibrage des supercondensateurs

 Circuits d’équilibrage dissipatifs


Usc (V)
– Passifs purs

Usc2

SC1
Usc1
USC1

USC SC1=C
SC2=0,8.C
SC2
USC2

Avec des résistances de faible valeur : t (s)


– Temps pour équilibrer le système réduit
– Rendement de l’ensemble faible

50
Equilibrage des supercondensateurs

 Circuits d’équilibrage dissipatifs


– à résistances commandées Usc (V)

Usc2

SC1 Usc1
USC1
U
USC
SC
SC1=C
SC2=0,8.C
USC2 SC2

Résistances de faible valeur mises en parallèle temporairement : t (s)


– Temps pour équilibrer le système réduit
– Rendement de l’ensemble pas trop affecté

51
Equilibrage des supercondensateurs

 Circuits d’équilibrage non dissipatifs


– hacheurs à stockage inductif (de type Buck-Boost)
Usc (V)
Usc2
USC1
SC1 Usc1
USC1 SC1

USC USC
SC1=C
SC2=0,8.C
U
USC2SC2
SC2
SC2

t (s)
– Temps pour équilibrer le système très réduit
– Rendement de l’ensemble élevé

52
Equilibrage des supercondensateurs

Performances des circuits d’équilibrage


Type de Sans système Circuit passif Circuit à Convertisseur
Système d’équilibrage avec R=50  résistances Buck-Boost
d’équilibrage commandées
R=1 

Capacité de
SC1=C SC1 SC1 SC1
USC1
SC1
USC1 USC1 USC1

Capacité de USC USC USC USC

SC2=0,8.C USC2
SC2 SC2
USC2 SC2 USC2 SC2
USC2

Durée de vie
du module 1,4 années 3,5 années 6,0 années 6,0 années

 module % 100 77 91 93

53
Utilisation des supercondensateurs

Exemples de structures multisource

DC MAS
AC 3

DC
DC

54
Utilisation des supercondensateurs

Exemples de structures multisource

DC MAS
AC 3

DC DC
DC DC

55
Utilisation des supercondensateurs

Exemples de structures multisource

DC MAS
AC 3

DC DC
DC DC

PC

H2

56
Utilisation des supercondensateurs

Exemples de structures multisource

DC MAS
AC 3

DC DC
DC DC
Caténaires

57
Utilisation des supercondensateurs

Exemples de structures multisource

DC MAS
AC 3

DC DC DC DC
DC DC AC DC

Résistances GS
Caténaires

de freinage 3

MTh

58
Utilisation des supercondensateurs

Exemples de structures multisource

DC MAS
AC 3

DC DC
DC DC

Limites de courant, Gestion d’énergie Lois de


di/dt, … entre les différents vieillissement des
convertisseurs syst. de stockage

59
Utilisation des supercondensateurs

 Exemple de structure des systèmes avec supercondensateurs et


batteries

60
Conclusion

 Densité de puissance élevée

 Capacité d ’emmagasiner et de restituer de l ’énergie à cadence élevée

 Durée de vie élevée par rapport aux accumulateurs

 Aujourd’hui, le marché mondial est constitué par les supercondensateurs


à électrolyte organique (acétonitrile inflammable et explosif)  jusqu’à
5000 F ; 2,7 V

 Supercondensateurs avec de nouveaux


matériaux étudiés en recherche (nanotubes
de carbone)

61
MERCI pour votre attention

62

Vous aimerez peut-être aussi