Vous êtes sur la page 1sur 4

Chapitre 04 : Réseaux de télécommunication

1. Définition :
Un réseau de communication peut être défini comme l’ensemble des ressources matériels et logiciels liées à la
transmission et l’échange d’information entre différentes entités. Suivant leur organisation, ou architecture, les
distances, les vitesses de transmission et la nature des informations transmises, les réseaux font l’objet d’un
certain nombre de spécifications et de normes.
Un réseau de télécommunications est un réseau d'arcs (liaisons de télécommunications) et de nœuds
(commutateurs, routeurs...), mis en place de telle sorte que des messages puissent être transmis d'un bout à l'autre
du réseau au travers des multiples liaisons.
Les liaisons d'un réseau de télécommunication peuvent être réalisées grâce à des systèmes de transmission
hiérarchiques.
Exemples de réseaux de télécommunications :

 réseau de télévision ;
 réseau informatique ;
 réseau de téléphonie mobile ;
 réseau téléphonique commuté ;
 le réseau numérique à intégration de services (RNIS) ;
 le réseau de téléphonie mobile public terrestre .

2. Les fonctions d’un réseau :


 La transmission : point à point ou diffusion.
 La commutation : comment mettre en relation un utilisateur avec n’importe quel autre ?
 La signalisation : repose sur l’échange d’informations de « services »
 L’administration et la gestion : détection des fautes, Facturation au prix juste (ART), Configuration des
nouveaux matériels et nouveaux utilisateurs ,Performances et qualité de services et Sécurité.

3. Classifications des réseaux :


 Selon les types de transmission : Supports (filaires, optiques, sans fil) ou le Modes de diffusion
 Selon la taille : PAN, LAN, MAN, WAN, Internet
 Selon les performances : bande passante (débit), délais (latence)
 Selon le type des terminaux : Réseaux téléphoniques, Réseaux d’ordinateurs et Réseaux domestiques

1
4. Les réseaux informatiques

4.1 Définition :
Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par
analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet), on appelle nœud l'extrémité d'une
connexion, qui peut être une intersection de plusieurs connexions ou équipements (un ordinateur, un routeur,
un concentrateur, un commutateur).
Indépendamment de la technologie sous-jacente, on porte généralement une vue matricielle sur ce qu'est un
réseau. De façon horizontale, un réseau est une strate de trois couches : les infrastructures, les fonctions de
contrôle et de commande, les services rendus à l'utilisateur. De façon verticale, on utilise souvent un découpage
géographique : réseau local, réseau d'accès et réseau d'interconnexion.
4.2 Infrastructures :
Les infrastructures ou supports peuvent être sur des câbles dans lesquels circulent des signaux électriques,
l'atmosphère (ou le vide spatial) où circulent des ondes radio, ou des fibres optiques qui propagent des ondes
lumineuses. Elles permettent de relier « physiquement » des équipements assurant l'interconnexion des moyens
physiques qui sont définis par des protocoles. Les équipements d'un réseau sont connectés directement ou non
entre eux, conformément à quelques organisations types connues sous le nom de topologie de réseau. Les
principaux types de réseaux filaires pour les réseaux informatiques d'entreprises ou de particuliers utilisent les
protocoles suivant qui proviennent du standard Ethernet :
10BASE5 : câble coaxial épais bande de base (obsolète) ;
10BASE-T : paires torsadées (10 Mb/s) ;
Plusieurs normes définissent les modalités de fonctionnement des réseaux hertziens, par exemple la norme Wi-
Fi (IEEE 802.11).
4.3 Protocoles et services :
Les protocoles de communication définissent de façon formelle et interopérable la manière dont les informations
sont échangées entre les équipements du réseau. Des logiciels dédiés à la gestion de ces protocoles sont installés
sur les équipements d'interconnexion que sont par exemple : les commutateurs réseau, les routeurs,
les commutateurs téléphoniques, les antennes GSM, etc.
Les fonctions de contrôle ainsi mises en place permettent une communication entre les équipements connectés.
Le protocole probablement le plus répandu est IP qui permet l'acheminement des paquets jusqu'à sa destination.
Deux protocoles de niveau supérieur UDP et TCP permettent le transport de données. Le premier permet l'envoi
de données d'une manière non fiable (aucune garantie de la réception du paquet par le destinataire). L'autre
permet au contraire une transmission fiable des données (garantie de la réception du paquet par le destinataire
par accusés de réception).
Les services réseau se basent sur les protocoles pour fournir, par exemple : des transferts de textes (SMS…), de
données (Internet…), des communications vocales (téléphone…) et des diffusions d'images (télé…) : TNT-HD
principalement.
4.4 Découpage géographique :
Les réseaux informatiques sont classés suivant leur portée :
 Le bus informatique : réseau dans "la carte mère" ;
 Le réseau personnel (PAN) relie des appareils électroniques personnels ;
 Le réseau local (LAN) relie les ordinateurs ou postes téléphoniques situés dans la même pièce ou dans
le même bâtiment ;
 Le réseau métropolitain (MAN) est un réseau à l'échelle d'une ville ;
 Le réseau étendu (WAN) est un réseau à grande échelle qui relie plusieurs sites ou des ordinateurs du
monde entier.

2
5. Les réseaux mobiles :
Un réseau mobile est un réseau qui permet l'utilisation simultanée de millions de périphériques sans fil,
immobiles ou en mouvement, y compris lors de déplacements à grande vitesse et sur une grande distance.
Pour atteindre cet objectif, toutes les technologies d'accès radio doivent résoudre un même problème : répartir
aussi efficacement que possible, un spectre hertzien unique entre de très nombreux utilisateurs.
6. Les réseaux sans fil :
Définition :
Un réseau sans fil (en anglais : wireless network) est un réseau informatique ou numérisé qui connecte différents
postes ou systèmes entre eux par ondes radio. Il peut être associé à un réseau de télécommunications pour
réaliser des interconnexions entre nœuds.
Description :
La norme la plus utilisée actuellement pour les réseaux sans fil est la norme IEEE 802.11, mieux connue sous le
nom de Wi-Fi.
Le rayonnement géographique des ondes est relativement limité étant donné la faible puissance d’émission des
solutions matérielles actuelles. Pour cette raison, les réseaux sans fil se sont avant tout développés comme
réseaux internes, propres à un bâtiment, soit comme réseau d’entreprise, soit comme réseau domestique.
Néanmoins, des projets de réalisation de réseaux à grande échelle ont vu le jour. Ainsi, certaines zones urbaines
sont couvertes par des réseaux sans fil qui sont soit le fait d’entreprises spécialisées, soit d’associations
d’individus. Ces réseaux sont appelés MAN, pour Metropolitan Area Network (« réseau urbain »). Des projets de
mise en place de réseaux libres et amateurs ont vu le jour, souvent sous forme de réseau peer-to-peer (« pair à
pair »), c’est-à-dire un réseau non centralisé, où chaque poste est autonome.
Application :
Les réseaux sans fils constituent une alternative aux réseaux câblés. Leur compatibilité avec les réseaux câblés
permet également de les y ajouter comme extensions.
Cas d’utilisations :
Ils seront également utilisés dans les cas suivants :
 Pour réaliser des réseaux temporaires, ou à mettre en place très rapidement (conférence, réunion).
 Pour permettre d'éviter de gros travaux de câblage dans des endroits où cela s'avère difficile ou même
prohibé.
 Pour donner la possibilité de transmettre des données dans le cas d'applications mobiles (capteurs
d'entreprises...)

Performances :
Chaque standard varie en fonction de la distance géographique couverte et est donc plus adapté qu'un autre selon
les usages qu'il autorise au réseau sans fil. Les performances d'un réseau sans fil permettent de supporter de
nombreuses applications, notamment au niveau de la voix ou de la vidéo.
Règlementation :
Plusieurs organismes gèrent la normalisation des réseaux et les bandes de fréquences attribuées aux réseaux sans
fil, par exemple :
 L'organisme d'origine américaine Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE), associé à la
Federal Communications Commission (FCC)
 L'organisme européen European Telecommunications Standards Institute (ETSI).
Une fois les normes établies, des commissions distribuent les fréquences aux utilisateurs selon la taille des
réseaux créés. En particulier la Federal Communications Commission (FCC) aux États-Unis et la Conférence
Européenne des Postes et Télécommunications (CEPT) en Europe.

3
4

Vous aimerez peut-être aussi