Vous êtes sur la page 1sur 4

Centres étrangers 2016.

Enseignement spécifique
EXERCICE 2 (6 points) (commun à tous les candidats)

Soit f une fonction définie sur l’intervalle [0 ; 1], continue


et positive sur cet intervalle, et a une réel tel que 0 < a <
1. C
On note :
- C la courbe représentative de la fonction f dans un
repère orthogonal ;
- A1 l’aire du domaine plan limité par l’axe des abscisses
et la courbe C d’une part, les droites d’équations x = 0
et x = a d’autre part.
- A2 l’aire du domaine plan limité par l’axe des abscisses A1 A2
et la courbe C d’une part, les droites d’équations x = a
et x = 1 d’autre part.
x
a 1

Le but de cet exercice est de déterminer, pour différentes fonctions f , une valeur du réel a vérifiant la condition (E) :
« les aires A1 et A2 sont égales ».
On admet l’existence d’un tel réel a pour chacune des fonctions considérées.

Partie A - Étude de quelques exemples

1) Vérifier que dans les cas suivants, la condition (E) est remplie pour un unique réel a et déterminer sa valeur.
a) f est une fonction constante strictement positive.
b) f est définie sur [0 ; 1] par f (x) = x.
2) a) À l’aide d’intégrales, exprimer, en unités d’aires, les aires A1 et A2 .
b) On note F une primitive de la fonction f sur l’intervalle [0 ; 1].
F (0) + F (1)
Démontrer que si le réel a satisfait la condition (E), alors F (a) = .
2
La réciproque est-elle vraie ?
3) Dans cette question, on envisage deux autres fonctions particulières.
a) La fonction f est définie pour tout réel x de [0 ; 1] par f (x) = ex .
Vérifier que la condition (E) est remplie pour un unique réel a et donner sa valeur.
1
b) La fonction f définie pour tout réel x de [0 ; 1] par f (x) = .
(x + 2)2
2
Vérifier que la valeur a = convient.
5

Partie B - Utilisation d’une suite pour déterminer une valeur approchée de a

Dans cette partie, on considère la fonction f définie pour tout réel x de [0 ; 1] par f (x) = 4 − 3x2 .
1) Démontrer que si a est un réel satisfaisant la condition (E), alors a est solution de l’équation :

x3 3
x= + .
4 8
Dans la suite de l’exercice, on admettra que cette équation a une unique solution dans l’intervalle [0 ; 1]. On note a
cette solution.
x3 3
2) On considère la fonction g définie pour tout réel x de [0 ; 1] par g(x) = + et la suite (un ) définie par : u0 = 0
4 8
et, pour tout entier naturel n, un+1 = g (un ).
a) Calculer u1 .
b) Démontrer que la fonction g est croissante sur l’intervalle [0 ; 1].
c) Démontrer par récurrence que, pour tout entier naturel n, on a 0 ! un ! un+1 ! 1.

http ://www.maths-france.fr 1 c Jean-Louis Rouget, 2016. Tous droits réservés.



d) Prouver que la suite (un ) est convergente.
À l’aide des opérations sur les limites, prouver que la limite est a.
e) On admet que le réel a vérifie l’inégalité 0 < a − u10 < 10−9 . Calculer u10 à 10−8 près.

http ://www.maths-france.fr 2 c Jean-Louis Rouget, 2016. Tous droits réservés.



Centres étrangers 2016. Enseignement spécifique
EXERCICE 2 : corrigé

Partie A. Etude de quelques exemples

1) a) Pour tout réel x de [0, 1], posons f (x) = k où k est un réel strictement positif.
! a ! 1
A1 = k dx = k(a − 0) = ka et A2 = k dx = k(1 − a).
0 a
Donc,
1
A1 = A2 ⇔ ka = k(1 − a) ⇔ a = 1 − a ⇔ a = .
2

b) Pour tout réel x de [0, 1], posons f (x) = x.


#a 1 #1
x2 a2 x2 12 a2 1 − a2
! a " ! "
A1 = x dx = k(a − 0) = = et A2 = x dx = = − = .
0 2 0 2 a 2 a 2 2 2
Donc,

a2 1 − a2 1 1
=
A1 = A2 ⇔ ⇔ a2 = 1 − a2 ⇔ a2 = ⇔ a = √ (car a > 0).
2 2 2 2
! a ! 1
2) a) Puisque la fonction f est continue et positive sur [0, 1], A1 = f (x) dx et A2 = f (x) dx
0 a

b) Soit a un réel de [0, 1].

a 1
F (0) + F (1)
! !
A1 = A2 ⇔ f (x) dx = f (x) dx ⇔ F (a) − F (0) = F (1) − F (a) ⇔ 2F (a) = F (0) + F (1) ⇔ F (a) = .
0 a 2

F (0) + F (1) F (0) + F (1)


Ainsi, si a satisfait la condition (E), alors F (a) = . Réciproquement, si F (a) = , alors a
2 2
satisfait la condition (E) si a ∈ [0, 1] et ne satisfait pas la condition (E) si a ∈
/ [0, 1].
3) a) On peut prendre pour F la fonction f . D’après la question précédente,

e0 + e1
$ %
1+e 1+e
A1 = A2 ⇔ e = ⇔ ea = a
⇔ a = ln .
2 2 2
$ % $ %
1+e 1+e
On note que ln = 0, 6 . . . et donc ln ∈ [0, 1].
2 2
1
b) Une primitive de la fonction f sur [0, 1] est la fonction F : x %→ − .
x+2
$ % $ %
1 1 1 1 1 1 1 1 1 5
A1 = A2 ⇔ − = − − ⇔ = + ⇔ =
a+2 2 0+2 1+2 a+2 2 2 3 a+2 12
12 12
⇔a+2= ⇔a= −2
5 5
2
⇔a= .
5
De plus, a ∈ [0, 1] et donc a convient.

Partie B. Utilisation d’une suite pour déterminer une valeur approchée de a

1) Une primitive de la fonction f sur [0, 1] est la fonction F : x %→ 4x − x3 .

1 3
A1 = A2 ⇔ 4a − a3 = (0 + 4 − 1) ⇔ 4a = a3 +
2 2
a3 3
⇔a= + .
4 8
x3 3
Donc si a satisfait la condition (E), a est solution de l’équation x = + .
4 8
http ://www.maths-france.fr 1 c Jean-Louis Rouget, 2016. Tous droits réservés.

u30 3 3
2) a) u1 = + = .
4 8 8
3x2
b) La fonction g est dérivable sur [0, 1] et pour tout réel x de [0, 1], g ′ (x) = . La fonction g ′ est positive sur [0, 1]
4
et donc la fonction g est croissante sur [0, 1].
c) Montrons par récurrence que pour tout entier naturel n, on a 0 ! un ! un+1 ! 1.
3
• u0 = 0 et u1 = . Donc, 0 ! u0 ! u1 ! 1. L’affirmation est vraie quand n = 0.
8
• Soit n " 0. Supposons que 0 ! un ! un+1 ! 1. Puisque la fonction g est croissante sur [0, 1], on en déduit que
5
g(0) ! g (un ) ! g (un+1 ) ! g(1) ou encore que 0 ! un+1 ! un+2 ! . En particulier, on a 0 ! un+1 ! un+2 ! 1.
8
On a montré par récurrence que pour tout entier naturel n, on a 0 ! un ! un+1 ! 1.
d) En particulier, pour tout entier naturel n, on a un ! un+1 et donc la suite (un )n∈N est croissante. Ainsi, la suite
(un )n∈N est croissante et majorée par 1. On en déduit que la suite (un )n∈N . Notons ℓ la limite de la suite (un )n∈N .
$ 3
ℓ3 3 x3 3
%
un 3
On a alors ℓ = lim un+1 = lim + = + . Ainsi, ℓ est un réel de [0, 1] solution de l’équation x = + .
n→+∞ n→+∞ 4 8 4 8 4 8
3
x 3
D’après un résultat admis par l’énoncé, a est l’unique réel de [0, 1] solution de l’équation x = + et donc ℓ = a.
4 8
e) La calculatrice fournit

u10 = 0, 38980784 à 10−8 près par défaut.

http ://www.maths-france.fr 2 c Jean-Louis Rouget, 2016. Tous droits réservés.


Vous aimerez peut-être aussi