Vous êtes sur la page 1sur 4

E-Logistique

Problématique majeur :
- la gestion des flux physiques et d’information pour acheminer un produit
donné vers le lieu où se trouve la demande, au moment voulu et au moindre
coût.
-la préparation de commande
-la distribution physique

Particularité e-logistique :

La particularité de ce type de structure réside dans la combinaison du


marketing et de la logistique, il faut en effet pour réussir à s’implanter dans ce
développement du commerce électronique dépend en premier lieu de la
maîtrise de l’épreuve logistique sur laquelle se déclinent les contraintes en
termes de coûts et de productivité et également le marketing relationnel (par le
biais de l’impact de l’engagement sur les délais de livraison)

e-logistique associé au e-commerce :


Ajouter un logistique « aval » à la logistique « amont » :
 Au départ, il ne fallait livrer que des entrepôts logistiques ou des magasins, on
parle alors de logistique amont, dorénavant, il faut être apte à livrer le client
directement chez lui, cela constitue la logistique aval. (Problématique du
dernier Km)

Exemple de prestataire e-logistique :


Prestataires de l’e-logistique, à l’instar de Crosslog, Orium, L4 ou encore Morin
Logistic, 
Inconvénient e-commerce :
En observant de manière plus fine les points sombres du e-commerce on se
rend compte que :
les délais annoncés sont soit trop longs ou bien courts mais peu fiables
(annoncer un délai de 48 heures et livrer en 10 jours est l’un des plus sûrs
moyens de perdre un client)
les produits sont indisponibles
les frais de livraison sont jugés trop élevés
les informations données au client sur l’avancement de sa commande sont
insuffisantes ou incomplètes (voire erronées)
(Glovo propose un suivi en temps réel de la commande, vous pouvez aussi
modifier votre commande)

Externalisation de la logistique (importance du sujet):


Recentrage sur son métier de base
La société préfère reporter sur d’autres des opérations risquées dans des
domaines qu’elle ne maitrise pas. La logistique du e-commerce est une
logistique fine et précise, certaines structures ont développé des compétences
spécifiques misent à la disposition des sites marchands
Retarder un investissement
Coût de revient plus faible et surtout variable
Contrairement à une solution intégrée, l’entreprise paie un montant
proportionnel au niveau d’activité, de ce fait s’il y a une baisse du trafic cela ne
se traduit pas par une augmentation des coûts. On ne tient pas compte des
frais fixes qui ne sont pas imputables au web marchand. Celui peut donc gérer
ses coûts.
Moins de problème de main-d’œuvre
On obtient ainsi une diminution de la masse salariale ainsi que des problèmes
sociaux dans l’entreprise

Racines de la e-logistique(importance sujet)


L’explosion du e-commerce
Démocratisation de l’automatisation et de l’intelligence artificielle
L’automatisation et l’IA sortent également des entrepôts, que ce soit en amont ou en aval.
Aux USA, Luminar Technologies, un des leaders mondiaux des technologies LIDAR
s’associe avec Daimler Truck AG, un des plus importants constructeurs de véhicules
utilitaires au monde, pour concevoir des camions hautement automatisés.
L’IA peut être utilisée pour la planification et la prédiction des itinéraires ainsi que pour jouer
un rôle-clé dans la gestion des entrepôts grâce à la prédiction de la rotation des
approvisionnements.

La logistique en amont
Gestion approvisionnement
L’objectif de la gestion des approvisionnements et des stocks est d’optimiser de
façon continue le niveau des stocks en arbitrant entre délai/disponibilité et
coût du stock.
La gestion de la saisonnalité
 GPA (gestion partagée des approvisionnements)
Cette technique consiste donc à déclencher une commande automatique dès
que le stock d’un produit atteint un seuil minimum défini par le fournisseur et
le distributeur à l’avance dans le contrat.
La commande est envoyée par message EDI et le fournisseur réapprovisionne
automatiquement
Gestion de stock :
-le modèle zéro stock : l’entreprise n’a plus de points de vente physiques et ne
possède plus de stock en propre.
– le cross-docking : est un système de distribution dans lequel les
marchandises réceptionnées par le centre de distribution ou la plate forme ne
sont pas stockées mais préparées pour une réexpédition immédiate à la
destination des clients.
– le modèle avec stock : le cybermarchand possède l’intégralité du stock, ou en
tout cas un grand nombre des références vendues en stock, et les structures
logistiques associées (entrepôts, équipes de manutention).
– Drop shipping : afin de limiter le niveau de ses stocks, le site marchand
peut négocier avec ses fournisseurs la disposition de stocks auxquels il peut
recourir dès qu’il reçoit une commande sur son site. Il transforme donc un bon
de commande en ordre d’approvisionnement.

Logistique aval : préparer et emballer sa commande


La préparation de la commande (picking)
L’emballage de la commande :
La question du packaging ne doit pas être négligée dans le cadre du commerce
en ligne car celui-ci est vecteur de communication. ( on peut ajouter matériel
fragile…)
Transporter et livrer la commande
Optimisation des coûts de transport
L’optimisation du chargement

Vous aimerez peut-être aussi