Vous êtes sur la page 1sur 8

Travaux Dirigés Systèmes Hybrides (SH)

Exercice I

Afin de valoriser les phénomènes physiques qui se manifestent au niveau d’une cellule
photovoltaïque (PV), nous devons considérer :
 Les fuites résultant des effets de bord de la jonction PN et ce par l'intégration d'une
résistance shunt Rsh dans le schéma équivalent de la cellule,
 Les pertes dues aux contacts et aux connexions et qui seront modélisées, dans le
schéma équivalent, par une résistance série Rs .

Rs
Ip

Id I sh

Vd Rsh Vp
I ph D

Figure 1. Modèle équivalent d’une cellule photovoltaïque PV réelle

1) En se référant à la figure 1, exprimer la tension de sortie V p de la cellule PV en fonction


des paramètres du circuit.
Le courant I p débité par la cellule PV s’exprime comme suit :
 Vd 
I p  I ph  I s .e VT  1
 
 

I s : Courant de saturation inverse de la diode D .


VT : Potentiel thermodynamique de la cellule.

Réponse 1
V p  Vd  Rs .I p

Et remplacer Le courant I p par son expression.


2) Donner l’expression de la puissance Pp fournie par une cellule photovoltaïque.

Réponse 2

9
 Pp  V p .I p

  Vd 

 Pp  V p .( I ph  I s .e VT  1 )
  
  

Remplacer Vd par son expression Vd  V p  Rs .I p


On a alors :

  Vd 
Pp  V p . I ph  I s .eVT  1 
  
  

3) Chercher quand est ce que cette puissance Pp est maximale.

Réponse 3
Pp Est maximale lorsque :
Pp
0
V p
Ce qui conduit alors à :
Vp Vp
Pp Vp
 I ph  I s .e VT
 .I s .e VT  I s  0
V p VT
Vp
Sachant qu’un développement limité à l’ordre 1 de la fonction mène à:
e VT

Vp
Vp
e VT  1 
VT

On trouve alors :

Pp  Vp 
 I ph  I s .1  (1  ) 2 
V p  VT 

Ou encore :

Pp Vp
 I ph  2. Is
V p VT
Enfin, le point optimum a pour coordonnées :
 1 I ph
V popt  . .VT
 2 Is

P 1 I ph  Vp 
 . .VT . I ph  .I s 
 popt 2 Is  VT 

Exercice II
Un générateur photovoltaïque (GPV) est constitué principalement d’un ensemble de cellules
photovoltaïques ( ns .n p ) disposées en séries ( ns ) et en parallèles ( n p ) comme indiqué sur
la figure 2.

9
n p Cellules PV

I p  n p .( I ph  I d )  I sh

n p .( I ph  I d ) Rs Ip

Id Id
Vd Vd
I ph I ph
D D I sh

Id Id
I ph Vd I ph Vd
Vp
D D

ns Cellules PV Rsh

Id Id
I ph Vd I ph Vd
D D

4) Si on tient compte du2.fait


Figure queéquivalent
Modèle la résistance série Rphotovoltaïque
d’un générateur s est infiniment
GPV petite alors que la
résistance shunt Rsh est relativement importante, c'est-à-dire :
 Rs  0

 Rsh  

Démontre que le courant total I p débité par le générateur photovoltaïque (GPV) est décrit par
la relation :

 V p  R s .I p  V  R .I
I p  n p .I ph  n p .I s .e ns .VT  1 
p s p
  Rsh
 

Réponse 4

Il faut faire la démonstration en se référant à la figure 2.

5) Chercher alors l’expression de la puissance Pp fournie par le générateur


photovoltaïque (GPV).

Réponse 5

 V p  Rs . I p 
Pp  V p .n p .I ph  n p .V p .I s .e n s .VT  1

 

9
Exercice III
On se propose d’étudier une ferme éolienne. Chaque aérogénérateur de la ferme éolienne est
modélisé par une f.é.m. E s relié au réseau électrique par un transformateur d’impédance
équivalente Z t , le niveau de la tension Vr au point de connexion de la puissance (p.c.p) à un
réseau électrique étant Vr figure 3.

Aérogénérateur Réseau électrique RE

pcp
MAS Zt It

Es Vr

MAS : machine asynchrone. Figure 3. Modèle d’étude d’un aérogénérateur

6) En se référant à la figure ci-dessus, donner l’expression du courant total I t débité par


un aérogénérateur.

Réponse 6

Es  Vr
It 
Zt

Exercice IV
Le champ éolien à étudier est constitué de n g aérogénérateurs et il est modélisé comme
Aérogénérateur 1 Réseau électrique RE
l’indique la figure 4.
pcp
MAS Z t1 I t1 I tt

Es1 Vr

Aérogénérateur ng

MAS Z tng I tn g

Esng

Figure 4. Modèle d’étude d’un champ éolien


7) Dans ces conditions, démontrer que le courant total I tt débité par le champ éolien est
formulé comme suit :

E Esng   1 1 
I tt   s1  ...    Vr .  ...  
 Z t1 Z tng   Z t1 Z tng 

Réponse 7

Dans ces conditions, le courant total I tt débité par le champ éolien est formulé comme suit :

Es1  Vr Esng  Vr
I tt   ... 
Z t1 Z tng
Soit alors :

k  ng k  n g 1 k  ng k  n g 1

Es1.  Z tk  ...  Esn g .  Z tk  Z tk  ...  Z tk


I tt  k 2
k  ng
k 1
 Vr . k 2
k  ng
k 1

Z
k 1
tk Z
k 1
tk

8) Démontrer que ce courant total I tt se met sous la forme suivante :

E séq  Vréq
I tt 
Z téq

Avec :

9
k  ng k  n g 1

E séq  E s1 .  Z tk  ...  E sng . Z tk


k 2 k 1

k ng k  n g 1

Vréq    Z tk  ...   Z tk .Vr
 k 2 k 1 
k ng

Z téq  Z k 1
tk

Réponse 8

Etant donné que :


E Esng   1 1 
I tt   s1  ...    Vr .  ...  
 Z t1 Z tng   Z t1 Z tng 

Nous écrivons alors :

k  ng k  n g 1 k  ng k  n g 1

Es1.  Z tk  ...  Esn g .  Z tk  Z tk  ...  Z tk


I tt  k 2
k  ng
k 1
 Vr . k 2
k  ng
k 1

Z
k 1
tk Z
k 1
tk

De la forme :

E séq  Vréq
I tt 
Z téq

9) En déduire alors le nouveau schéma équivalent du champ éolien.

Réponse 9

Champ éolien Réseau électrique RE

pcp
Z téq I tt

Eséq Vréq

Exercice V

9
Le système hybride photovoltaïque éolien à étudier est illustré sur la figure 5.

10) Démontrer que les composantes d’axes (d, q) du courant fourni par le convertisseur
CRr au réseau de connexion s’expriment comme suit :

i  P Q v
 dr   1 . rés rés . dcrr 
i  vdcr2  vqcr2  Q P  vqcrr 
 qr  r r  rés rés 

Prés et Qrés sont les puissances active et réactive appelées par le réseau de connexion.

Réponse 10
Nous avons déjà démontré cette expression dans les TD des machines et convertisseurs.

11) Démontrer que le niveau de tension du bus continu Vbusc s’exprime comme suit :

2 t  pas
Vbusc  .  ( Pchpv  Pfe  Prés ).dt
Cbusc t
Champ photovoltaïque Hacheur survolteur HS

Cbusc Capacité du busRcontinu.I s


pt VL  L.
dI pt
I pt dt
H .S

ncs .ns .Vd ncs .V p


C

Ferme Eolienne Equivalente

Eolienne éq

L fs R fs
MASéq
i1ts
i2 ts
i3ts
CRs

V3ts VRLfs
V3tcrs
V2 ts
V2 tcrs
V1ts V1tcrs

Pchpvb  Pchpv  Pbat 

 Pfe ,Q fe Prés ,Qrés 


L fs R fs L fr R fr
i1ts i1r
I busc i2 r
i2 ts Vbusc
i3ts i3r p.c. p
CRs CRr
VRLfs VLRfr

V3tcrs V3crr V3r


V2 crr V2 r
V2tcrs 9
 : Puissance fournie par une batterie de stockage. V1crr V1r

Figure 5. Modèle d’étude d’un système hybride photovoltaïque - éolien


Réponse 11

La puissance mise en jeux dans le bus continu :


2
1 d ( Vbusc )
Pbusc  .Cbusc .
2 dt

Soit alors :

2 t  pas
2
Vbusc  .  Pbusc .dt
Cbusc t

Ce qui mène à :

2 t  pas
Vbusc  .  ( Pchpv  Pfe  Prés ).dt
Cbusc t

Vous aimerez peut-être aussi