Vous êtes sur la page 1sur 22

Equation cartésienne d’un plan – Géométrie dans l’espace

Exercices corrigés

Sont abordés dans cette fiche : (cliquez sur l’exercice pour un accès direct)

 Exercice 1 : vecteur normal à un plan


 Exercice 2 : équation cartésienne d’un plan défini par un vecteur normal et un point du plan
 Exercice 3 : vecteurs coplanaires
 Exercice 4 : vecteurs directeurs non colinéaires d’un plan
 Exercice 5 : équation cartésienne d’un plan défini par deux vecteurs directeurs et un point du plan
 Exercice 6 : équation cartésienne d’un plan défini par trois points non alignés du plan
 Exercice 7 : équation cartésienne d’un plan défini par un plan parallèle et un point du plan
 Exercice 8 : plans orthogonaux
 Exercice 9 : équation cartésienne du plan médiateur d’un segment
 Exercice 10 : droite d’intersection de 2 plans et représentation paramétrique de la droite d’intersection
 Exercice 11 : point d’intersection de 3 plans et coordonnées du point d’intersection
 Exercice 12 : distance d’un point à un plan
 Exercice 13 : représentation paramétrique d’un plan connaissant une équation cartésienne de ce plan

Accès direct au site www.sos-devoirs-corriges.com

Equation cartésienne d’un plan – Géométrie dans l’espace – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
1
Exercice 1 (3 questions) Niveau : facile

On munit l’espace d’un repère ( ⃗ ⃗ ⃗⃗ ). Les questions suivantes sont indépendantes.

1) On considère le plan ( ) d’équation cartésienne . Donner un vecteur normal à ( )


et un point de ( ).
2) Donner une équation cartésienne des plans ( ), ( ) et ( ) et un vecteur normal à chacun de ces
trois plans.

3) On considère le plan ( ) d’équation cartésienne . Le vecteur ( ) est-il un

vecteur normal au plan ( ) ?

Correction de l’exercice 1 Retour au menu

1) Donner un vecteur normal à ( ) et un point de ( ).

Rappel : Vecteur normal à un plan et équation cartésienne d’un plan

Dire qu’un vecteur ⃗⃗ non nul est normal à un plan signifie que toute droite de vecteur directeur ⃗⃗ est
orthogonale à ce plan.

L’ensemble des points ( ) de l’espace qui vérifient l’équation cartésienne (où

, , désignent des réels non tous nuls et un réel) est un plan de vecteur normal ⃗⃗ ( ).

Réciproquement, si un plan a pour vecteur normal ⃗⃗ ( ), alors ce plan a une équation cartésienne de la forme

(où , , désignent des réels non tous nuls et un réel).

Une équation cartésienne du plan ( ) est , c’est-à-dire ( ) . Il vient

que le vecteur ⃗⃗ ( ) est un vecteur normal au plan.

Remarque : Tout vecteur non nul colinéaire à ⃗⃗ est un vecteur normal à ( ). C’est le cas par exemple du

vecteur ⃗⃗⃗⃗ ( √ ). Il existe une infinité de vecteurs normaux au plan ( ).

En outre, on sait que tout point dont les coordonnées vérifient l’équation du plan ( ) appartient à ( ). Or,
donc le point de coordonnées ( ) appartient au plan ( ).

Remarque : Il existe une infinité de points appartenant au plan ( ). C’est le cas par exemple des points de
coordonnées respectives ( ) et ( ) puisque et .

Equation cartésienne d’un plan – Géométrie dans l’espace – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
2
2) Donnons une équation cartésienne des plans ( ), ( ) et ( ) et un vecteur normal à chacun de
ces trois plans.

Une équation cartésienne du plan ( ) est . Un vecteur normal à ce plan est donc le vecteur ⃗⃗ ( ).

Une équation cartésienne du plan ( ) est . Un vecteur normal à ce plan est donc le vecteur ⃗ ( ).

Une équation cartésienne du plan ( ) est . Un vecteur normal à ce plan est donc le vecteur ⃗ ( ).

3) Vérifions si le vecteur ⃗ ( ) est un vecteur normal au plan ( ).

Une équation cartésienne du plan ( ) est , c’est-à-dire ( ) donc

un vecteur normal au plan est le vecteur ⃗⃗ ( ).

⃗( ) est un vecteur normal au plan ( ) si et seulement s’il est colinéaire au vecteur ⃗⃗ ( ).

Or, ⃗⃗ ⃗⃗ , ⃗⃗ ⃗⃗ et ⃗⃗ ⃗⃗ donc les vecteurs ⃗⃗ et ⃗ ne sont pas colinéaires. Il vient donc que

⃗⃗ ( ) n’est pas un vecteur normal au plan ( ).

Equation cartésienne d’un plan – Géométrie dans l’espace – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
3
Exercice 2 (1 question) Niveau : facile

On munit l’espace d’un repère ( ⃗ ⃗ ⃗⃗ ). Donner une équation cartésienne du plan ( ) passant par

( ) et dont un vecteur normal est ⃗⃗ ( ).

Correction de l’exercice 2 Retour au menu

⃗⃗ ( ) est un vecteur normal au plan ( ) donc une équation cartésienne de ( ) est ( )

où est un réel qu’il reste à déterminer. On a donc provisoirement .

En outre, ( ) appartient au plan ( ) donc ses coordonnées vérifient l’équation de ( ). Par


conséquent, .
Or, ( ) .

Finalement, une équation cartésienne de ( ) est .

Equation cartésienne d’un plan – Géométrie dans l’espace – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
4
Exercice 3 (1 question) Niveau : moyen

On munit l’espace d’un repère ( ⃗ ⃗ ⃗⃗ ). Pour quelle(s) valeur(s) du réel , les vecteurs ⃗⃗ ( ), ⃗ ( ) et

⃗⃗⃗ ( ) sont-ils coplanaires ?

Correction de l’exercice 3 Retour au menu

Rappel : Vecteurs coplanaires

Soient ⃗⃗, ⃗ et ⃗⃗⃗ trois vecteurs de l’espace. ⃗⃗, ⃗ et ⃗⃗⃗ sont des vecteurs coplanaires si et seulement si :

 ⃗⃗ et ⃗ ne sont pas colinéaires


 il existe des réels et non tous nuls tels que ⃗⃗⃗ ⃗⃗ ⃗⃗⃗

Les vecteurs ⃗⃗ ( ), ⃗ ( ) et ⃗⃗⃗ ( ) sont coplanaires si et seulement s’il existe un couple de réels non tous

nuls ( ) tels que ⃗⃗⃗ ⃗⃗ ⃗ (par exemple).

Or, pour tous réels , et , on a :

⃗⃗⃗ ⃗⃗ ⃗ { { { ( ) {
( )

( )
{ { { ( )
( )

( )
{ ( ) {
( ) ( ) ( )

{ {

Soit le trinôme du second degré d’inconnue et soit le discriminant de ce trinôme. Alors


( ) . Comme , le trinôme admet deux racines réelles distinctes :

( ) √ √ ( ) √ √

Equation cartésienne d’un plan – Géométrie dans l’espace – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
5
√ √
⃗⃗⃗ ⃗⃗ ⃗ { {

√ √

√ √
( ) ( )

√ √
( ( )) ( ( ))
{ {

√ √ √ √

√ √ √ √

√ √ √ √
{ { { {

√ √

√ √

√ √
{ {

√ √
Autrement dit, les vecteurs ⃗⃗, ⃗⃗ et ⃗⃗⃗⃗ sont coplanaires si et seulement si ou .

Equation cartésienne d’un plan – Géométrie dans l’espace – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
6
Exercice 4 (2 questions) Niveau : facile

On munit l’espace d’un repère orthonormal ( ⃗ ⃗ ⃗⃗ ). On considère les points ( ), ( ) et


( ).

1) Montrer que les points , et définissent un plan.

2) Soit ⃗⃗ ( ) un vecteur du plan. Déterminer les réels , et pour que ⃗⃗ soit un vecteur normal au plan

( ).

Correction de l’exercice 4 Retour au menu

1) Montrons que les points , et définissent un plan.

D’une part, ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ( ), c’est-à-dire ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ( ). D’autre part, ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ( ), c’est-à-dire ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ( ).

⃗⃗⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗


Or, , et . Comme , les triplets ( ) et
⃗⃗⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗
( ) ne sont pas proportionnels. Autrement dit, les coordonnées des vecteurs ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ et ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ne sont pas
proportionnelles. Par conséquent, les vecteurs ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ et ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ne sont pas colinéaires. Il vient que les points , et
ne sont pas alignés et qu’ils définissent un plan ( ).

2) Déterminons les réels , et non tous nuls pour que ⃗⃗ ( ) soit un vecteur normal au plan ( ).

Rappel : Produit scalaire et orthogonalité dans l’espace

⃗⃗ ⃗⃗
Dire qu’un vecteur ⃗⃗ ( ⃗⃗ ) et qu’un vecteur ⃗ ( ⃗⃗ ) sont orthogonaux équivaut à dire que leur produit scalaire
⃗⃗ ⃗⃗
⃗⃗ ⃗⃗
⃗⃗ ⃗ est nul. Dans un repère orthonormal de l’espace, ⃗⃗ ( ⃗⃗ ) et ⃗ ( ⃗⃗ ) sont orthogonaux si et seulement si
⃗⃗ ⃗⃗
⃗⃗ ⃗⃗ ⃗⃗ ⃗⃗ ⃗⃗ ⃗⃗ .

D’après ce qui précède, ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ( ) et ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ( ) ne sont pas colinéaires ; ils sont donc des vecteurs directeurs du

plan ( ). Ainsi, ⃗⃗ ( ) est un vecteur normal au plan ( ) si et seulement si ⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ et ⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ .

⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ( )

⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ( ) ( )
Equation cartésienne d’un plan – Géométrie dans l’espace – Exercices corrigés
© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
7
⃗⃗ ( ) est donc un vecteur normal au plan ( ) si et seulement si { .

( ) ( ) ( )
Or, { { {
( ) ( ) ( )

( )
{ { {
( )

Ainsi, le vecteur ⃗⃗⃗ ( ) est un vecteur normal au plan ( ) (où désigne un réel non nul). Notons qu’il

existe une infinité de vecteurs normaux au plan ( ) comme, en particulier, le vecteur ( ) (cas où ) ou

le vecteur ( ) (cas où ).

Equation cartésienne d’un plan – Géométrie dans l’espace – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
8
Exercice 5 (1 question) Niveau : moyen

On munit l’espace d’un repère ( ⃗ ⃗ ⃗⃗ ). Donner une équation cartésienne du plan ( ) passant par

( ) et dirigé par les vecteurs ⃗⃗ ( ) et ⃗ ( ).

Correction de l’exercice 5 Retour au menu

Notons ⃗⃗ ( ) un vecteur normal au plan ( ). D’après l’énoncé, les vecteurs ⃗⃗ ( ) et ⃗ ( ) sont deux

vecteurs directeurs du plan ( ). Or, ⃗⃗ et ⃗ ne sont pas colinéaires donc ⃗⃗ ⃗⃗ et ⃗⃗ ⃗ .

⃗⃗ ⃗⃗

⃗⃗ ⃗ ( )

⃗⃗ est donc un vecteur normal au plan ( ) si et seulement si {

Or, { { { { {
( )

Ainsi, en posant par exemple , et .

Par conséquent, ⃗⃗ ( ) est un vecteur normal au plan ( ). Il vient que où est un

réel qu’il reste à déterminer.

Or, ( ) est un point du plan ( ) donc ses coordonnées vérifient l’équation de ( ).

Ainsi,

Finalement, est une équation cartésienne du plan ( ).

Equation cartésienne d’un plan – Géométrie dans l’espace – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
9
Exercice 6 (1 question) Niveau : moyen

On munit l’espace d’un repère ( ⃗ ⃗ ⃗⃗ ). Donner une équation cartésienne du plan passant par les points
( ), ( ) et ( ).

Correction de l’exercice 6 Retour au menu

Tout d’abord, vérifions que les points ( ), ( ) et ( ) définissent bien un plan.

D’une part, ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ( ) et, d’autre part, ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ( ). Il n’existe pas de réel unique non nul tel que ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗

donc les vecteurs ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ et ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ne sont pas colinéaires. Par conséquent, les points , et ne sont pas alignés et
définissent un plan ( ).

1ère méthode :

Notons ⃗⃗ ( ) un vecteur normal au plan ( ). Comme ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ( ) et ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ( ) sont deux vecteurs directeurs

non colinéaires du plan ( ), ⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ et ⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ .

⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗

⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗

⃗⃗ est donc un vecteur normal au plan ( ) si et seulement si {

Or, { { { {
( )

( )
{ { { {

Ainsi, en posant par exemple , alors et .

Par conséquent, ⃗⃗ ( ) est un vecteur normal au plan ( ). Il vient que où est un

réel à déterminer.

Or, ( ) est un point du plan ( ) donc ses coordonnées vérifient l’équation de ( ).

Ainsi,

Finalement, est une équation cartésienne du plan ( ).


Equation cartésienne d’un plan – Géométrie dans l’espace – Exercices corrigés
© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
10
2ème méthode :

Une équation du plan ( ) est (où , , désignent des réels non tous nuls et un
réel).

Or, ( ) est un point du plan ( ) donc ses coordonnées vérifient l’équation de ( ). Ainsi,
, c’est-à-dire .

De même, ( ) est un point du plan ( ) donc ses coordonnées vérifient l’équation de ( ).


Ainsi, ( ) ( ) , c’est-à-dire .

Enfin, ( ) est un point du plan ( ) donc ses coordonnées vérifient également l’équation de
( ). Ainsi, ( ) ( ) , c’est-à-dire .

Il convient donc de résoudre le système { .

{ { ( ) {
( )

{ { {
( )

( )

{ { ( )

{ {

{ {

Ainsi, en posant par exemple , alors , et .

Finalement, est une équation cartésienne du plan ( ).

Equation cartésienne d’un plan – Géométrie dans l’espace – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
11
Exercice 7 (1 question) Niveau : facile

On munit l’espace d’un repère ( ⃗ ⃗ ⃗⃗ ). Donner une équation cartésienne du plan ( ) passant par le point
( ) et parallèle au plan ( ) d’équation cartésienne .

Correction de l’exercice 7 Retour au menu

Rappel : Parallélisme de plans et vecteurs normaux colinéaires

Soient les plans ( ) et ( ) de vecteurs normaux respectifs ⃗⃗ ( ) et ⃗⃗⃗⃗ ( ).

 Point de vue géométrique : Les plans ( ) et ( ) sont parallèles (c’est-à-dire confondus ou strictement
parallèles) si et seulement si ⃗⃗ et ⃗⃗⃗⃗ sont colinéaires.
 Point de vue analytique : Les plans ( ) et ( ) sont parallèles (c’est-à-dire confondus ou strictement
parallèles) si et seulement si les triplets ( ) et ( ) sont proportionnels.
Remarque : Dans le cas où les plans ( ) et ( ) sont parallèles, si le point ( ) appartient à ( )
mais n’appartient pas à ( ), alors ils sont strictement parallèles. Dans le cas contraire, ils sont confondus.

Une équation cartésienne du plan ( ) est . Ainsi, le vecteur ⃗⃗ ( ) est un vecteur normal

au plan ( ).

Comme ( ) et ( ) sont deux plans parallèles, un vecteur normal de ( ) est colinéaire à un vecteur normal de

( ). En particulier, ⃗⃗ ( ) est un vecteur normal au plan ( ). Par conséquent, une équation du plan ( ) est

où est un réel à déterminer.

Or, comme le point ( ) appartient au plan ( ), ses coordonnées en vérifient l’équation. Par
conséquent, ( ) , d’où .

Finalement, est une équation cartésienne du plan ( ).

Equation cartésienne d’un plan – Géométrie dans l’espace – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
12
Exercice 8 (2 questions) Niveau : facile

On munit l’espace d’un repère orthonormé ( ⃗ ⃗ ⃗⃗ ). On considère les plans ( ) et ( ) d’équations


respectives et .

1) Montrer que les plans ( ) et ( ) sont sécants.


2) Montrer que les plans ( ) et ( ) sont orthogonaux.

Correction de l’exercice 8 Retour au menu

1) Montrons que les plans ( ) et ( ) sont sécants.

Rappel : Vecteurs normaux non colinéaires et intersection de plans

Soient les plans ( ) et ( ) de vecteurs normaux respectifs ⃗⃗ ( ) et ⃗⃗⃗⃗ ( ).

 Point de vue géométrique : Les plans ( ) et ( ) sont sécants si et seulement si ⃗⃗ et ⃗⃗⃗⃗ ne sont pas
colinéaires. L’intersection des plans ( ) et ( ) est une droite.
 Point de vue analytique : Les plans ( ) et ( ) sont sécants si et seulement si les triplets ( ) et
( ) ne sont pas proportionnels. L’intersection des plans ( ) et ( ) est une droite.

D’une part, le plan ( ) a pour équation , donc le vecteur ⃗⃗ ( ) est un vecteur normal à

( ). D’autre part, le plan ( ) a pour équation , donc le vecteur ⃗⃗⃗⃗ ( ) est un

vecteur normal au plan ( ).

Or, et . Comme , les triplets ( ) et ( ) ne sont pas

proportionnels. Autrement dit, les vecteurs ⃗⃗ et ⃗⃗⃗⃗ ne sont pas colinéaires.

Il vient que les plans ( ) et ( ) sont sécants selon une droite ( ).

2) Montrons que les plans ( ) et ( ) sont orthogonaux.

D’après ce qui précède, ⃗⃗ ( ) est un vecteur normal au plan ( ) et ⃗⃗⃗⃗ ( ) est un vecteur normal au plan

( ). Or, ( ) ( ) donc les vecteurs ⃗⃗ et ⃗⃗⃗⃗ sont orthogonaux.

Il résulte que les plans ( ) et ( ) sont orthogonaux.

Equation cartésienne d’un plan – Géométrie dans l’espace – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
13
Exercice 9 (3 questions) Niveau : moyen

Dans l’espace muni d’un repère orthonormé ( ⃗ ⃗ ⃗⃗ ), on place les points ( ) et ( ).

1) Donner les coordonnées du point , milieu du segment [ ].


2) En déduire, à l’aide d’un produit scalaire, une équation cartésienne du plan médiateur du segment [ ].
3) Proposer une autre méthode permettant de donner une équation cartésienne du plan médiateur de [ ].

Correction de l’exercice 9 Retour au menu

1) Précisons les coordonnées du point , milieu du segment [ ].

Les points et ont pour coordonnées respectives ( ) et ( ) donc a pour coordonnées


( ) telles que :

Finalement, ( ) est le milieu du segment [ ].

2) Déduisons-en une équation cartésienne du plan médiateur du segment [ ]. Notons ( ) ce plan.

Rappel : Plan médiateur d’un segment

Soient et deux points distincts de l'espace et le milieu du segment [ ].


On appelle plan médiateur du segment [ ] le plan perpendiculaire à ( ) passant par .

Le plan médiateur du segment [ ] est le plan perpendiculaire au segment [ ] et passant en son milieu.
Ainsi, ( ) ( ) ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ .

Or, ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ( ) d’une part et ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ( ) d’autre part.

Par conséquent, ( ) ( ) ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ( ) ( ) ( )

Une équation cartésienne du plan médiateur du segment [ ] est .

3) Retrouvons ce résultat par une autre méthode.

Rappel : Plan médiateur d’un segment

Le plan médiateur d’un segment [ ] est l'ensemble des points de l'espace équidistants de et de .

Equation cartésienne d’un plan – Géométrie dans l’espace – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
14
Le plan médiateur du segment [ ] est l’ensemble des points de l’espace équidistants des points et . Ainsi,
( ) ( ) (car et désignent deux distances).

Or, d’une part, ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Et, d’autre part, ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Par conséquent, ( ) ( )

Une équation cartésienne du plan médiateur du segment [ ] est .

Equation cartésienne d’un plan – Géométrie dans l’espace – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
15
Exercice 10 (4 questions) Niveau : moyen

L’espace est muni d’un repère ( ⃗ ⃗ ⃗⃗ ).

On considère les plans ( ) et ( ) d’équations respectives et .

1) Montrer que les plans ( ) et ( ) sont sécants selon une droite ( ).


2) Donner une représentation paramétrique de la droite ( ), droite d’intersection des plans ( ) et ( ).
3) En déduire un vecteur directeur et un point de la droite ( ).
4) Montrer que la droite ( ) est contenue dans le plan d’équation cartésienne .

Correction de l’exercice 10 Retour au menu

1) Montrons que les plans ( ) et ( ) sont sécants selon une droite ( ).

D’une part, le plan ( ) a pour équation , donc le vecteur ⃗⃗ ( ) est un vecteur normal au

plan ( ). D’autre part, le plan ( ) a pour équation , donc le vecteur ⃗⃗⃗⃗ ( ) est un

vecteur normal au plan ( ).

Or, , (et ). Comme , les triplets ( ) et ( ) ne sont pas

proportionnels. Autrement dit, les vecteurs ⃗⃗ et ⃗⃗⃗⃗ ne sont pas colinéaires.

Il vient que les plans ( ) et ( ) sont sécants selon une droite ( ). On note alors ( ) ( ) ( ).

2) Donnons une représentation paramétrique de la droite ( ), droite d’intersection des plans ( ) et ( ).

( ) ( ) ( ) {

{ { {
( )

( )
{ { { {

{ ( ). Finalement, une représentation paramétrique de la droite d’intersection des

plans ( ) et ( ) est { ( ).

Equation cartésienne d’un plan – Géométrie dans l’espace – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
16
3) Donnons un vecteur directeur de la droite ( ) et précisons les coordonnées d’un point de ( ).

Rappel : Représentation paramétrique d’une droite

On munit l’espace d’un repère ( ⃗ ⃗ ⃗⃗ ). Soit ( ) la droite passant par le point ( ) et admettant
⃗⃗
le vecteur ⃗⃗ ( ⃗⃗ ) pour vecteur directeur.
⃗⃗

Dire qu’un point ( ) appartient à ( ) équivaut à dire qu’il existe un réel tel que ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗⃗.

⃗⃗
Autrement dit, ( ) ( ) { ⃗⃗ ( ). Ce système est appelé représentation
⃗⃗
paramétrique de la droite ( ).

Remarques :

 On note aussi ( ⃗⃗) la droite ( ).


 A chaque valeur du paramètre correspond un point et réciproquement.
 Une droite admet une infinité de représentations paramétriques.

D’après la question précédente, une représentation paramétrique de ( ) est { ( ). Autrement dit,

une représentation paramétrique de ( ) est { ( ). Par conséquent, il vient que le vecteur

⃗⃗⃗ ( ) est un vecteur directeur de ( ). Par ailleurs, le point de coordonnées ( ) appartient à ( ).

4) Montrons que la droite ( ) est contenue dans le plan d’équation cartésienne .

D’après la question précédente, ( ) appartient à la droite ( ) si et seulement si ses coordonnées

vérifient le système d’équations paramétriques { ( ).

Pour tout point ( ) de ( ), on a : ( ) ( ) .

Par conséquent, tout point ( ) de ( ) appartient au plan d’équation .

Autrement dit, la droite ( ) est contenue dans le plan d’équation .

Equation cartésienne d’un plan – Géométrie dans l’espace – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
17
Exercice 11 (1 question) Niveau : facile

On munit l’espace d’un repère ( ⃗ ⃗ ⃗⃗ ). On considère les plans ( ), ( ) et ( ) d’équations cartésiennes


respectives , et . Déterminer l’intersection de ces
trois plans.

Correction de l’exercice 11 Retour au menu

Déterminons l’intersection des plans ( ), ( ) et ( ).

( ) ( ) ( ) ( ) { { {

{ {

{ {

{ { { { {

Finalement, l’intersection des plans ( ), ( ) et ( ) est le point de coordonnées ( ).

Equation cartésienne d’un plan – Géométrie dans l’espace – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
18
Exercice 12 (5 questions) Niveau : moyen

L’espace est muni d’un repère orthonormé ( ⃗ ⃗ ⃗⃗ ). Soient les points ( ) et ( ) et soit

le vecteur ⃗⃗ ( ). On désigne par ( ) la droite passant par et de vecteur directeur ⃗⃗ et par ( ) le plan

passant par et perpendiculaire à ( ).

1) Donner une représentation paramétrique de la droite ( ).


2) Donner une équation cartésienne du plan ( ).
3) Déterminer les coordonnées du point , projeté orthogonal de sur ( ).
4) En déduire la distance du point au plan ( ).
5) Retrouver le résultat de la question précédente en utilisant une autre méthode.

Correction de l’exercice 12 Retour au menu

1) Donner une représentation paramétrique de la droite ( ).

( ) est la droite passant par ( ) et de vecteur directeur ⃗⃗ ( ) donc une représentation

paramétrique de ( ) est { ( ).

2) Donnons une équation cartésienne du plan ( ).

La droite ( ) est perpendiculaire au plan ( ) donc tout vecteur directeur (non nul) de ( ) est colinéaire à tout
vecteur normal (non nul) à ( ). Or, comme ⃗⃗ est un vecteur directeur de ( ), ⃗⃗ est en particulier un vecteur
normal à ( ). Par conséquent, une équation cartésienne du plan ( ) est où est un réel
à déterminer.

Par ailleurs, ( ) est un point du plan ( ) donc ses coordonnées vérifient l’équation de ( ). Il vient
alors que ( ) , c’est-à-dire .

Finalement, une équation cartésienne du plan ( ) est .

3) Déterminons les coordonnées du point , projeté orthogonal de sur ( ).

Comme est le projeté orthogonal de sur ( ) et comme ( ) est perpendiculaire à ( ), est le point
d’intersection de la droite ( ) et du plan ( ). Autrement dit, { } ( ) ( ). Les coordonnées de vérifient
donc chacune des équations de ( ) et ( ).

( ) ( ) ( ) { ( ) {

Equation cartésienne d’un plan – Géométrie dans l’espace – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
19
{ { {
( ) ( )

{
{ {

Le point , projeté orthogonal de sur ( ), a pour coordonnées ( ).

4) Déduisons-en la distance du point au plan ( ). Notons ( ( )) cette distance.

Comme est le projeté orthogonal de sur ( ), ( ( )) . Or, on a :

√( ) ( ) ( ) √( ) ( ) ( )


√( ) ( ) ( ) √ √


La distance du point au plan ( ) est égale à .

5) Retrouvons ce résultat en utilisant une formule du cours.

Rappel : Distance d’un point à un plan

On munit l’espace d’un repère orthonormé ( ⃗ ⃗ ⃗⃗ ).

Soit ( ) le plan d’équation cartésienne (où , , désignent des réels non tous nuls et
un réel) et soit ( ) un point de l’espace.

| |
La distance du point au plan ( ), notée ( ( )), est donnée par :

| | | ( ) | | | √ √
( ( ))
√( ) √ √ √


La distance du point au plan ( ) est égale à .

Equation cartésienne d’un plan – Géométrie dans l’espace – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
20
Exercice 13 (1 question) Niveau : moyen

Dans l’espace muni d’un repère ( ⃗ ⃗ ⃗⃗ ), on considère le plan ( ) dont une équation cartésienne est
. Donner une représentation paramétrique du plan ( ).

Correction de l’exercice 13 Retour au menu

Rappel : Représentation paramétrique d’un plan

On munit l’espace d’un repère ( ⃗ ⃗ ⃗⃗ ). Soit le point ( ) et soient les vecteurs non colinéaires
⃗⃗ ⃗⃗
⃗⃗ ( ⃗⃗ ) et ⃗ ( ⃗⃗ ).
⃗⃗ ⃗⃗

Dire qu’un point (


) appartient au plan ( ) passant par et de vecteurs directeurs ⃗⃗ et ⃗ équivaut à
dire qu’il existe un couple de réels et tels que ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗⃗ ⃗.

⃗⃗ ⃗⃗
Autrement dit, ( ) ( ) { ⃗⃗ ⃗⃗ ( ). Ce système est appelé
⃗⃗ ⃗⃗
représentation paramétrique du plan ( ).

Remarques :

 On note aussi ( ⃗⃗ ⃗ ) le plan ( ).


 A chaque couple de valeurs des paramètres et correspond un point et réciproquement.
 Un plan admet une infinité de représentations paramétriques.

Donnons une représentation paramétrique du plan ( ). Pour cela, cherchons deux vecteurs directeurs non
colinéaires de ( ) et un point de ( ).

Le plan ( ) a pour équation donc ⃗⃗ ( ) est un vecteur normal à ( ). Par conséquent, les

vecteurs ⃗⃗ ( ) et ⃗ ( ) sont deux vecteurs directeurs non colinéaires de ( ). En effet, on a d’une part

⃗⃗ ⃗⃗ ( ) et d’autre part ⃗⃗ ⃗ ( ) .

En outre, le point ( ) appartient à ( ). En effet, .

Par conséquent, pour tous réels et ,

( ) ( ) ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗⃗ ⃗ { { ( )

Equation cartésienne d’un plan – Géométrie dans l’espace – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
21
Une représentation paramétrique du plan ( ) est { ( ).

Equation cartésienne d’un plan – Géométrie dans l’espace – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
22