Vous êtes sur la page 1sur 13

See discussions, stats, and author profiles for this publication at: https://www.researchgate.

net/publication/330887635

Une Méthode Numérique de Volume Fini pour Résoudre la Conduction 2D


dans une Plaque Rectangulaire en utilisant MATLAB

Conference Paper · December 2018

CITATIONS READS

0 1,645

2 authors:

Kaid Noureddine Benouaz Khawla


University Centre Salhi Ahmed of NAAMA
1 PUBLICATION   0 CITATIONS   
21 PUBLICATIONS   36 CITATIONS   
SEE PROFILE
SEE PROFILE

Some of the authors of this publication are also working on these related projects:

Modeling the Energy Effect of a Passive Heating System Provided With a Trombe Wall View project

Interface sharpening method for multiphase flow View project

All content following this page was uploaded by Kaid Noureddine on 04 September 2019.

The user has requested enhancement of the downloaded file.


Congrès National sur les Energies et Matériaux (CNEM) Naâma, 17-18 Décembre 2018

Une Méthode Numérique de Volume Fini pour Résoudre


la Conduction 2D dans une Plaque Rectangulaire en
utilisant MATLAB
KAID Noureddine1,* , BENOUAZ Khawla11

1
Centre Universitaire Salhi Ahmed Naama
*
Correspondance : nkaid2011@gmail.com

Résumé :
La méthode de simulation numérique de la conduction de la chaleur a 2 dimensions, dans une plaque
rectangulaire, en utilisant la méthode des volumes finis avec un maillage structuré, des coordonnées
cartésiennes et différents conditions aux limites, en utilisant le langage MATLAB comme outil de
programmation a été élaboré.
Les résultats obtenus avec MATLAB sont comparés avec COMSOL, et ont permis de déterminer la distribution
de la température et la solution numérique de l’équation de la chaleur.
Mots clefs : Conduction thermique, Volumes finis, MATLAB, COMSOL, simulation numérique.

Abstract:
A numerical simulation method of 2-dimensional heat diffusion, in a rectangular plate, using the finite volume
method with a structured mesh and Cartesian coordinates, with different boundary conditions, using the
MATLAB language as programming tool, was elaborated.
The results obtained with MATLAB are compared with COMSOL, permit to determine the temperature
distribution and the numerical solution of the heat equation.
Keywords: Thermal Conduction, Finite Volume Method, MATLAB, COMSOL, Numerical Simulation.

1. Introduction
La méthode des volumes finis, utilisé par plusieurs code commerciale, et open source comme le
logiciel ANSYS CFX, ANSYS Fluent, OpenFoam et d’autre, est largement décrite par PATANKAR,
elle consiste à discrétiser le domaine de l'écoulement en une multitude de volumes de contrôle
(cellules) puis d'effectuer des bilans (de masse, de quantité de mouvement ...) sur ces petits volumes.
Pour cette raison, la formulation fait apparaitre des intégrales triples de volume.
Cette méthode est utilisée pour résoudre numériquement des équations aux dérivées partielles, comme
les autres méthodes numériques.
Dans le présent travail, nous étudions la méthode de volume fini pour résoudre la conduction 2D dans
une plaque rectangulaire en utilisant le code de calcul MATLAB.
Pour atteindre ces objectifs, ce document est organisé comme suit :
• Section 2 : contient la description de la méthode des volumes finis (MVF).
• Section 3 : modélisation d’équation de chaleur par la méthode de volume fini
• Section 4 : comparaison des résultats numériques des programmes MATLAB et COMSOL
• Section 5 : conclusion de ce document.
2. Méthode de volume fini
Pour la première fois en 1971, la méthode des volumes finis a été décrite par PATANKAR et
SPALDING et publiée en 1980 par PATANKAR, cette méthode est une méthode de discrétisation on
l’utilise pour résoudre numériquement les équations différentielles aux dérivées partielles. De

1
Congrès National sur les Energies et Matériaux (CNEM) Naâma, 17-18 Décembre 2018

nombreux codes de simulation numérique en mécanique des fluides reposent sur cette méthode :
Fluent, StarCD, CFX, FineTurbo, elsA...
La méthode des volumes finis est adaptée aux équations de la mécanique des fluides
• équation de conservation de la masse,
• équation de conservation de la quantité de mouvement,
• équation de conservation de l'énergie, (E.Goncalvès 2007).
La méthode permet de traiter des géométries complexes avec des volumes de forme quelconque, ainsi
qu’une application très naturelle des conditions aux limites de type Neumann et Robin, (W. Korichi,
2014).

2.1. Principe
Le principe de la méthode des volumes finis, est la subdivision du domaine d’étude en un nombre fini
de sous-domaines élémentaires, appelés volume de contrôle, comme indiqué dans la figure (11).
Chacun de ces derniers englobe un nœud dit nœud principal P, les points E et W (Est et Ouest) sont
des voisins dans la direction x, tandis que N et S (Nord et Sud) sont ceux dans la direction y. Le
volume de contrôle entourant P est montré par les lignes discontinues. Les faces du volume de
contrôle sont localisées aux points e et w dans la direction x, n et s dans la direction y, (H. Karima,
onstantine).

Figure 1.Volume de contrôle typique pour une situation 2D

2.1. Discrétisation
La méthode des volumes finis est basée sur l’intégration de l’équation différentielle partielle pour un
volume de control comme suit :
∂ ( ρT )
∫ dv + ∫ div ( ρTu ) dv = ∫ div (k gradT )dv + ∫ ST dv
v
dt v v v
= = terme terme
0 0 diffusif source

∫ div ( k gradT )dv


v
=0

∂  ∂T  ∂  ∂T 
∫ ∂x  k
v
 dA x .dx + ∫  k
∂x  v
 dA y .dy
∂y  ∂y 
dT dT
∫s ( k dx )dA x + ∫s ( k dy )dA y = 0
∂T ∂T ∂T ∂T
k e Ae − k w Aw + k s As − k n An =0
∂x e ∂x w ∂y s
∂y n

2
Congrès National sur les Energies et Matériaux (CNEM) Naâma, 17-18 Décembre 2018

k e Ae k A k A k A
(T E −T P ) − w w (T P −TW ) + n n (T N −T P ) − s s (T P −T S ) = 0
∆x ∆x ∆y ∆y
aPT P = aW TW + aET E + aSTS + aN T N + Su
aP = aW + aE + aS + aN − S p
3. Modélisation de l’équation de la chaleur
On considère une plaque rectangulaire de longueur L et de hauteur H :
Dans ce travail, on va étudier deux cas de conditions aux limites : (Neumann avec Dirichlet) et
(Neumann avec Dirichlet et Robin)

3.1. Le premier cas :

Figure 2.Conditions aux limites de Neumann et Dirichlet

• Nœud 01 :
k e A e k n A n 2 k w Aw k A k A 2 k w Aw
( + + )T P = e e T E + n n T N + T1
∆x ∆y ∆x ∆x ∆y ∆x
aE aN −S P Su

aP

• Nœud 04 :
kw Aw k n An k A k A
( + )TP = w w TW + n n TN Su = 0 Sp =0
∆x ∆y ∆x ∆y
aW aN

aP

• Nœud 17 :
k A k A 2k A 2k A k A k A 2k A 2k A
( e e + s s + w w + n n )T P = e e T E + s s T S + w w T1 + n n T 2
∆x ∆y ∆x ∆y ∆x ∆y ∆x ∆y
aE aS −S P Su

aP

• Nœud 20 :

3
Congrès National sur les Energies et Matériaux (CNEM) Naâma, 17-18 Décembre 2018

k w Aw k s As 2k n A n k A k A 2k A
( + + )T P = w w TW + s s T S + n n T 2
∆x ∆y ∆y ∆x ∆y ∆y
aW aS −S P Su

aP

• Nœuds (09, 05,13) :

k e Ae k s As k n An 2k w Aw k A k A k A 2k A
( + + + )T P = e e T E + s s T S + n n + w w T1
∆x ∆y ∆y ∆x ∆x ∆y ∆y ∆x
aE aS aN −S P Su

aP

• Nœuds (08, 12,16) :

k w Aw k s As k n An k A k A k A
( + + )T P = w w TW + s s TS + n n T N Su = 0
∆x ∆y ∆y ∆x ∆y ∆y
aW aS aN

aP

Sp =0
• Nœuds (02,03) :

k e Ae k w Aw k n A n k A k A k A
( + + )T P = e e T E + w w Tw + n n T N ⇔ T 4 = T P SP = 0
∆x ∆x ∆y ∆x ∆x ∆y
aE aW aN

aP

Su = 0
• Nœuds (18,19) :

k e Ae kw Aw k s As 2k n An kA k A kA 2k A
( + + + )TP = e e TE + w w TW + s s TS + n n T2
∆x ∆x ∆y ∆y ∆x ∆x ∆y ∆y
aE aW aS −Sp −Su
aP

Nœuds (06, 07, 10, 11, 14,15)


kw Aw ke Ae ks As kn An k A kA kA k A
( + + + ) TP = w w TW + e e TE + s s TS + n n TN
∆x ∆x ∆y ∆y ∆x ∆x ∆y ∆y
aW aE aS aN

aP SP = 0

Su = 0

4
Congrès National sur les Energies et Matériaux (CNEM) Naâma, 17-18 Décembre 2018

3.2. Le deuxième cas :

Figure 3. Conditions aux limites de Neumann, Dirichlet et Robin

Equation de la chaleur avec flux convectif à la limite sud : ∫div (k gradT )dv − ∫ h(T −T ) = 0
v v
i

• Nœud (1)
k e Ae k n A n 2k s A s
( + + + h × A s × dy )T P = ....
∆x ∆y ∆y
aE aN −S P

aP

k e Ae k A  2k A 
... T E + n n T N +  s s + h × A s × dy T i
∆x ∆y  ∆y 
Su

• Nœud (4)

k w Aw k A 2k s A s k w Aw
( + n n + + h × A s × d y )T = T W ....
∆x ∆y ∆y ∆x
P

aW aN −S P

aP

k nAn  2k s A s 
... + T + + h × A s × d y T i
∆y  ∆y
n

• Nœud (17)
k e Ae k s A s 2k n A n k A k A 2k n A n
( + + )T P = e e T E + s s T S +
∆x ∆y ∆y ∆x ∆y ∆y
aE aS −S P Su

aP

5
Congrès National sur les Energies et Matériaux (CNEM) Naâma, 17-18 Décembre 2018

• Nœud (20)
k w Aw k A 2k n A n k A k A 2k n A n
( + s s + )T P = w w T W + s s T S +
∆x ∆y ∆y ∆x ∆y ∆y
aW aS −S P Su

aP

• Nœuds (05, 09,13)


k e Ae k s As k n A n k A k A k A
( + + )T P = e e T E + s s T S + n n Su = 0 Sp =0
∆x ∆y ∆y ∆x ∆y ∆y
aE aS aN

aP

• Nœuds (8, 12,16)

k w Aw k s A s k n A n k A k A k A
( + + )T P = w w TW + s s T S + n n Su = 0 Sp =0
∆x ∆y ∆y ∆x ∆y ∆y
aW aS aN

aP

• Nœud (2,3)
k e Ae kw Aw k n An 2k s As kA k A
( + + + + h × As ×dy )TP = e e TE + w w TW ...
∆x ∆x ∆y ∆y ∆x ∆x
aE aW aN −S P

aP

k n An  2k A 
+ TN +  s s + h × As ×dy Ti
∆y  ∆y 
Su

• Nœud (18,19)

k A k A k A 2k A kA kA kA 2k A
( e e + w w + s + n n )TP = e e TE + w w TW + s s TS + n n T2
∆x ∆x ∆y ∆y ∆x ∆x ∆y ∆y
aE aW aS −SP Su

aP

• Nœuds (6,7 ,10 ,11 ,14 ,15)

kw Aw ke Ae ks As kn An k A kA kA k A
( + + + ) TP = w w TW + e e TE + s s TS + n n TN Su = 0 Sp =0
∆x ∆x ∆y ∆y ∆x ∆x ∆y ∆y
aW aE aS aN

aP

6
Congrès National sur les Energies et Matériaux (CNEM) Naâma, 17-18 Décembre 2018

4. Résultats et discussion

4.1. Premier cas


MATLAB COMSOL
• Les résultats obtenus avec (nx=4 ny=5)

• Les résultats obtenus avec (nx=80 ny=100)

Figure 4. La Distribution de la température avec les conditions aux limites Dirichlet et Neumann par
la méthode de TDMA

7
Congrès National sur les Energies et Matériaux (CNEM) Naâma, 17-18 Décembre 2018

a1 (nx=4 ny=5) a2

c1 (nx=80 ny=100) c2
Figure 5. La distribution de la température par MATLAB et COMSOL

4.1.1 Discussion
La figure 4 représente la comparaison des résultats numériques entre le code de calcul MATLAB et
COMSOL avec les conditions aux limite Dirichlet et Neumann, on remarque à partir des résultats une
similarité entre les résultats obtenus par les deux codes, pour un maillage grossier (4x5) on remarque
des résultats moins concordants.
La figure 5 représente la distribution de la température par MATLAB et COMSOL, on remarque une
concordance entre les résultats obtenus par les deux codes, pour un maillage grossier (4x5) les
résultats manquent de similarités, due à la façon de calculer les température dans le centre du volume
de contrôle.

4.2. Deuxième cas


MATLAB COMSOL
• Les résultats obtenus avec (nx=4 ny=5)

8
Congrès National sur les Energies et Matériaux (CNEM) Naâma, 17-18 Décembre 2018

• Les résultats obtenus avec (nx=80 ny=100)

Figure 6. La distribution de la température avec les conditions aux limites Dirichlet, Neumann et
Robin par la méthode de TDMA

b1 (nx=40 ny=50) b2

9
Congrès National sur les Energies et Matériaux (CNEM) Naâma, 17-18 Décembre 2018

c1 (nx=80 ny=100) c2
Figure 7. La distribution de la température par MATLAB et COMSOL

4.2.1. Discussions
La figure 6 représente la comparaison des résultats numériques entre le code de calcul MATLAB et
COMSOL dans les conditions aux limites Dirichlet Neumann et Robin, on remarque aussi des
résultats similaires même par un maillage grossier, et une similarité entre les résultats obtenus entre les
deux codes.
La figure 7 représente La distribution de la température par MATLAB et COMSOL, on remarque
aussi des résultats plus proches pour un maillage plus fin, et pour un maillage grossier (4x5).
5. Les méthodes de résolution de la matrice

Pour voir la rapidité de l’exécution du code, par ces méthodes, on a effectué des simulations pour un
maillage de (80x100) :
• Gauss- Seidel Sans relaxation
• Gauss- Seidel avec relaxation
• Jacobi

TDMA Gauss-Seidel

10
Congrès National sur les Energies et Matériaux (CNEM) Naâma, 17-18 Décembre 2018

Gauss-Seidel avec relaxation Jacobi


Figure 8. Les isothermes de la température avec une condition aux limites Dirichlet par les
quatre méthodes

5.1.1. Discussions
La figure 8 représente Les isothermes de la température avec condition aux limites Dirichlet par les
quatre méthodes, on remarque des résultats similaires, on voit la différence entre les résultats exécuté
au niveau du nombre d’itération (temps d’exécution)

5.1.2. Tableau de comparaison des itérations entres les quatre méthodes


Tolérance maillage TDMA GSSR GSR Jacobi
1 × 10 − 4 4 5 826 826 826 826
1 × 10 − 4 4 50 1873 1872 1875 1869
1 × 10 − 4 80 100 1954 1957 1959 1968
Tableau 1. Comparaison des itérations entres les quatre méthodes

5.1.3. Discussions
Le tableau 1 représente la comparaison des itérations entres les quatre méthodes, on remarque un
nombre des itérations plus proche pour toutes les méthodes.
La méthode de TDMA reste la méthode la plus fiable, parce qu’elle est la plus rapide et surtout pour
des matrices gigantesques.

5. Conclusion
Dans cet article, nous avons étudié la modélisation de l’équation de la chaleur par La méthode de
volume fini dans une plaque rectangulaire, Les conditions aux limites sont du type I Dirichlet, du type
II Neumann (flux de chaleur nul) et du type III Robin (flux convectif). Notre résultats de simulation
numérique sont obtenus avec un code de calcul que nous avons élaboré par MATLAB, les résultats
obtenus sont comparu avec COMSOL.
D’après les résultats obtenus nous avons remarqué :
• Une concordance entre les résultats obtenus par les deux codes sauf pour un maillage grossier
(4x5).
• Des résultats similaires entre les quatre méthodes de résolution de la matrice creuse, on voit une
différence entre les résultats exécuté au niveau du temps d’exécution.

11
Congrès National sur les Energies et Matériaux (CNEM) Naâma, 17-18 Décembre 2018

• La méthode de TDMA reste la méthode la plus fiable, par ce quelle est la plus rapide coté temps
de convergence.
6. Références

E.Goncalvès, Méthodes et Analyse Numériques. 2007.


H.Karima, “ETUDE DU TRANSFERT DE CHALEUR A TRAVERS UNE AILETTE
VERTICALE,” de constantine.

W. KORICHI, “Simulation numérique d’une plaque bidimensionnelle avec source de chaleur,”


Université Mohamed khider – BISKRA –, 2014.

12

View publication stats

Vous aimerez peut-être aussi