Vous êtes sur la page 1sur 26

Chapitre IV : étude dynamique et sismique

Etude dynamique et sismique

IV.1. INTRODUCTION :

- Une grande partie de notre pays est susceptible d’être soumise à d’importantes
secousses sismiques.
- Ces dernières engendrent d’importants dégâts et même la ruine des constructions.
L’intérêt de cette étude est de permettre la réalisation des structures pouvant résister
Aux effets engendrés par les sollicitations auxquelles elles seront soumises ; c’est
Pourquoi, elles doivent être conçues conformément aux règles parasismiques en
vigueur de façon à fournir un degré de protection acceptable. La force sismique
S’applique à la base de la construction et se repartie au niveau de chaque planche

IV.2. ÉTUDE DYNAMIQUE :


- L’analyse dynamique nécessite toujours initialement de créer un modèle de calcul
représentant la structure. Ce modèle introduit en suite dans un programme de calcul
dynamique, permet la détermination de ses modes propre de vibrations et des efforts
engendrés par l’action sismique.

IV.2.1CARACTERISTIQUE DYNAMIQUES PROPRES :

- Une structure classique idéale est dépourvue de tout amortissement de sorte qu’elle
peut vibrer indéfiniment sans qu’il soit nécessaire de lui fournir de l’énergie. Ce
comportement est purement théorique en raison de l’existence inévitable des
frottements qui amortissent le mouvement.
- Les caractéristiques propres de la structure sont obtenues à partir du système non
amorti et non forcé, l’équation d’un tel système est donné par :

M x t   K x(t)   0.................(1)


..

 
Avec :
 [M] : Matrice de masse de la structure.
 [K] : Matrice de rigidité de la structure.
 .. 
  x  : Vecteur des accélérations.
 
 x : Vecteur des déplacements.

77
Chapitre IV : étude dynamique et sismique

- L’analyse d’un système à plusieurs degrés de liberté nous fourni les propriétés
dynamiques les plus importantes de ce système, qui sont les fréquences propres et
modes propres.
- Chaque point de la structure exécute un mouvement harmonique autour de sa position
d’équilibre. Ce qui est donné par :
x(t)   Asin ωt   ................(2)
Avec :
 A : Vecteur des amplitudes.
 ω: Fréquence de vibration.
 φ: Angle de déphasage.
- Les accélérations en vibration libre non amortie sont données par :
 .. 
x   ω A sin ω.t   .............(3)
2

 
En substituant les équations (2) et (3) dans l’équation (1) ; on aura :

K  ω M A sin ω.t     0.......(4)


2

- Cette équation doit être vérifiée quelque soit le temps (t), donc pour toutes les valeurs
de la fonction sinus, ce qui donne :

K  ω M A  0................(5)


2

- Ce système d’équation est un système à (n) inconnues « Ai ». Ce système ne peut


admettre une solution non nulle que si le déterminant de la matrice   s’annule c’est à
dire :
Δ ω  K   ω 2 M   0.............(6)

L’expression ci dessus est appelée «Equation caractéristique ».


- En développant l’équation caractéristique, on obtient une équation polynomiale de
 
degré (n) en  2 .

Les (n) solutions ω ; ω ;........; ω  sont les carrés des pulsations propres des (n) modes
2
1
2
2
2
n

de vibrations possibles.
Le 1er mode vibratoire correspond à 1 et il est appelé mode fondamental

ω1  ω2  ...  ωn 
A chaque pulsation propre, correspond une forme d’oscillation appelée mode propre
Ai ou forme modale (modale Shape).

78
Chapitre IV : étude dynamique et sismique

IV.3. MODÉLISATION DE LA STRUCTURE:

- L’une des étapes les plus importantes lors d’une analyse dynamique de la structure
est la modélisation adéquate de cette dernière.
- La modélisation revient à représenter un problème physique possédant un nombre de
degré de liberté (D.D.L) infini par un modèle ayant un nombre de D.D.L fini et qui
reflète avec une bonne précision les paramètres du système d’origine à savoir : la
masse, la rigidité et l’amortissement. [5].
- En d’autres termes ; la modélisation est la recherche d’un mécanisme simplifié qui
nous rapproche le plus possible du comportement réel de la structure, en tenant
compte le plus correctement possible de la masse et de la raideur (rigidité) de tous les
éléments de la structure.
- Vue la complexité et le volume de calcul que requiert l’analyse de notre structure, la
nécessite de l’utilisation de l’outil informatique s’impose.
Dans le cadre de notre projet nous avons opté pour un logiciel de calcul existant
Depuis quelques années et qui est à notre portée : il s’agit du SAP2000 ET ETABS.

IV.3.1. MODÉLISATION DE LA RIGIDITÉ:

- La modélisation des éléments constituants le contreventement (rigidité) est effectué


comme suit :
 Chaque poutre et chaque poteau de la structure a été modélisé par un élément poutre
(frame) à deux nœuds, chaque nœud possède 6 degrés de liberté (trois translations et
trois rotations).
 Les poutres entre deux nœuds d’un même niveau (niveau i).
Les poteaux entre deux nœuds de différent niveaux (niveau i et niveau i+1).
 Chaque voile est modélisé par élément coque (schell) nœuds (rectangulaire).
 Les planchers ne sont pas modélises, cependant à tous les nœuds d’un même
plancher nous avons attribué une contrainte de type diaphragme ce qui correspond à
des planchers infiniment rigide dans leur plan (donc indéformable pour les planchers à
corps creux ou les dalles pleines).
 Tous les nœuds de la base du bâtiment sont encastrés (6DDL bloqués).

79
Chapitre IV : étude dynamique et sismique

IV.3.2. MODÉLISATION DE LA MASSE:

 Pour la masse des planchers ; nous avons concentré en chaque nœud d’un panneau de
dalle le (1/4) de la masse de ce panneau. La masse est calculée par l’équation (G+βQ)
imposée par le RPA99 modifié en 2003[2] avec (β = 0,2).
 La masse volumique attribuée aux matériaux constituant les poteaux, poutres et les
voiles est prise égale à celle du béton à savoir 2,5 t/m3
 La masse de l’acrotère et des murs extérieurs (maçonnerie) a été concentrée aux
niveaux des nœuds qui se trouvent sur le périmètre des planchers (uniquement le
plancher terrasse pour l’acrotère).
 La masse des escaliers a été concentrée au niveau des quatre nœuds délimitant la cage
d’escalier (par plancher).

IV.4. ETUDE SISMIQUE :

IV4.1. INTRODUCTION :
Toute structure implantée en zone sismique est susceptible de subir durant sa durée
de vie une excitation dynamique de nature sismique. De ce fait la détermination de la réponse
sismique de la structure est incontournable lors de l’analyse et de la conception parasismique
de cette dernière. Ainsi le calcul d’un bâtiment vis à vis du séisme vise à évaluer les charges
susceptibles d’être engendrées dans le système structural lors du séisme. Dans le cadre de
notre projet, la détermination de ces efforts est conduite par le logiciel ETABS V9.2.0 qui
utilise une approche dynamique (par opposition à l’approche statique équivalente) basée sur le
principe de la superposition modale.

IV.4.2. CHOIX DE LA MÉTHODE DE CALCUL :

- En Algérie, la conception parasismique des structures est régie par un règlement en


vigueur à savoir le « RPA99 modifié en 2003 » [2]. Ce dernier propose trois méthodes
de calcul de la réponse sismique ;
 La méthode statique équivalente.
 La méthode d’analyse modale spectrale.
 La méthode d’analyse dynamique par accélérogramme.

80
Chapitre IV : étude dynamique et sismique

- La méthode statique équivalente n’est pas applicable dans le cas du bâtiment étudié
(car une hauteur supérieur à 7m), nous utiliserons la méthode d’analyse modale
spectrale pour l’analyse sismique ; vu que cette dernière d’après le règlement peut être
utilisée dans tous les cas et en particulier, dans le cas où la méthode statique
équivalente n’est pas permise.

IV.4.3. SPECTRE DE RÉPONSE :


- Le règlement recommande le spectre de réponse de calcul donné par la fonction
suivante :
  T Q 
1,25A1   2,5η  1  0  T  T1
  T1  R 

2,5η1,25A 
Q
T1  T  T2
Sa  R
 2/3
g  QT 
2,5η1,25A   2  T2  T  3,0s
 R T 


2/3 5/3
Q  T2   3 
2,5η1,25A  R  3   T  T  3,0s
    
Avec :
 g : Accélération de la pesanteur
 A : Coefficient d’accélération de zone.
Pour notre cas :
 L’ouvrage est du «
groupe 2 » (bâtiment d’habitation collective dont la hauteur ne
dépasse 48m).
 L’implantation de ce bâtiment se fera dans la wilaya Blida (zone III) + groupe 2.
Donc : A=0,25.
 η : Facteur de correction d’amortissement (quant l’amortissement est différent de
5%).

7
η  0,7  η  0,8819
2  ξ 
 ξ : Pourcentage d’amortissement critique (ξ=7%).
 R : Coefficient de comportement de la structure. Il est fonction du système de
contreventement.
 R=5(Mixte portiques/ voiles avec interaction).

81
Chapitre IV : étude dynamique et sismique

 T1, T2 : Périodes caractéristiques associées à la catégorie de site (site 3 : T1=0,15 s et


T2=0,5s).
6
 Q : Facteur de qualité ( Q  1   Pq ).
1

Critère q Observé (oui ou non) Pq


1- Condition minimale sur les files de contreventement Non 0,05
2- Redondance en plan Non 0,05
3- Régularité en plan Non 0,05
4- Régularité en élévation Non 0,05
5- Contrôle de la qualité des matériaux Oui 0,00
6- Contrôle de la qualité de l’exécution Non 0,1
Tableaux IV.1 : Facteur de qualité.

6
Donc : Q x  1   Pq  1.3 ).
1

Une fois le spectre de réponse injecté dans le fichier de données la réponse sismique est
obtenue sous différentes combinaisons de charges (G, Q et E).

IV.4.4. RESULTANTE DES FORCES SISMIQUES DE CALCUL :

- L’une des 1ères vérifications préconisées par le « RPA99 modifié en 2003 » [2]. est
relative à la résultante des forces sismiques.
- En effet la résultante des forces sismiques à la base « Vt » obtenue par combinaison des
valeurs modales ne doit pas être inférieur à 80% de la résultante des forces sismiques
déterminé par la méthode statique équivalente « V » pour une valeur de la période
fondamentale donnée par la formule empirique appropriée.
Si Vt < 0,8V, il faudra augmenter tous les paramètres de la réponse
0,8V
(Forces, déplacements, moments,…..) Par le rapport r  .
Vt

82
Chapitre IV : étude dynamique et sismique

IV.4.5.CALCUL DE LA FORCE SISMIQUE PAR LA MÉTHODE STATIQUE


ÉQUIVALENTE :

ADQ
Soit : V  W
R
 W = poids de la structure, il est calculé de manière automatique.
 D : Facteur d’amplification dynamique moyen, il est fonction de la catégorie du site,
du facteur de correction d’amortissement η et de la période fondamentale T de la
structure.
- Plusieurs formules empiriques pour le calcul de la période fondamentale sont
proposées par le « RPA99 modifié en 2003 » [2].
hN
Soit : TN  0,09
L
Soit : Tf = CT (hN) ¾

Où :
 hN : La hauteur, mesurée en mètre, à partir de la base de la structure jusqu’au dernier
niveau N
 L : La dimension du bâtiment mesurée à la base dans la direction de calcul
considérée.
 CT : Coefficient en fonction du système de contreventement et du type de remplissage.
Dans notre cas on a : des portiques auto stables en béton armé avec
remplissage en maçonnerie  CT = 0,05.
 Tf = 0,050 (34,75)3/4 = 0,72 s.

On a : hN = 34,75m
 Selon x-x : L x  34,7m  Tx  0.53s

 Selon y-y : L y  19,07m  Ty  0,72s

T= min (0.53 ; 0.72) = 0.53

T  0,15s
2/3

→ T2  Tx etTy   3s  D  2,5η 2 


(site3) T 
Or  1
T2  0,50s (site3) T

83
Chapitre IV : étude dynamique et sismique

2/3
 0,5 
D x  2,50,8819   2,12
 0,53 
2/3
 0,5 
D y  2,50,8819   1.73
 0,72 

IV.4.6. VÉRIFICATION DES DÉPLACEMENTS INTER ÉTAGES:


- L’une des vérifications préconisées par le RPA99 [2], concerne les déplacements
latéraux inter étages.
- En effet, selon l’article 5.10 du RPA99 version 2003[2] l’inégalité ci-dessous doit
nécessairement être vérifiée : Δ Kx  Δ et Δ Ky  Δ

Avec : Δ  0,01he
Où : he représente la hauteur de l’étage.
Avec :
δ Kx  Rr x δ eK
x
et δ Ky  Rr y δ eK
y

Δ Kx  δ Kx  δ Kx 1 et Δ Ky  δ Ky  δ Ky 1

 xK : Correspond au déplacement relatif au niveau K par rapport au niveau K-1 dans

le sens x-x (idem dans le sens y-y, Δ Ky ).

  eKx : Est le déplacement horizontal dû aux forces sismiques au niveau K dans le sens

x-x (idem dans le sens y-y, δ eK


y
).

FIGURE VI.1 : MODEL INITIAL

84
Chapitre IV : étude dynamique et sismique

IV.5. RÉSULTATS DE L’ANALYSES DYNAMIQUE :

IV.5.1.CARACTÉRISTIQUE DYNAMIQUE PROPRES DU MODÉLE INITIAL:

IV.5.1.1. Période et participation massique du modèle initial :

StepNum Period UX UY UZ SumUX SumUY


Unitless Sec Unitless Unitless Unitless Unitless Unitless
1 1,16802 0,23728 2,262E-19 1,985E-19 0,23728 2,262E-19
2 1,035293 0,52142 4,123E-15 1,928E-18 0,7587 4,124E-15
3 1,01773 2,816E-15 0,74353 4,392E-06 0,7587 0,74353
4 0,418276 0,02613 1,352E-16 2,126E-16 0,78482 0,74353
5 0,351041 0,10195 3,899E-14 1,027E-15 0,88677 0,74353
6 0,333315 4,126E-14 0,13772 0,00001628 0,88677 0,88125
7 0,247273 0,00765 3,853E-17 2,107E-14 0,89442 0,88125
8 0,190082 0,04545 1,269E-13 5,152E-14 0,93986 0,88125
9 0,173908 1,039E-13 0,05453 9,536E-07 0,93986 0,93578
10 0,164988 0,00346 1,216E-15 7,63E-15 0,94332 0,93578
11 0,125396 0,0023 6,982E-14 7,433E-13 0,94563 0,93578
12 0,122695 0,02297 7,217E-14 3,274E-12 0,9686 0,93578

Tableau. IV.2: Période et participation massique du modèle initial.

Constatations : L’analyse dynamique de la structure à conduit à :


 Une période fondamentale : T=1,17s.
 Le 1er est un mode de rotation.
 Le 2ème mode est un mode de translation parallèlement à Y-Y.
 La participation massique dépasse le seuil des 90% à partir du 9 ème mode.

IV.5.1.2. Résultantes des forces sismiques :

sens A D Q R W (kN) V 0,8V (kN) Vt (kN) r


X-X 0,25 2,12 1,3 5,0 37706.823 5196 4156.8 2897.55 1.44
Y-Y 0,25 1.73 1,3 5,0 37706.823 4240.13 3392.11 3242.1 1.05

85
Chapitre IV : étude dynamique et sismique

IV.5.1.3. Vérification des déplacements inter étages :

observation
 eKx (cm)  eKy (cm)  Kx (cm)  Ky (cm) xK (cm) yK (cm) (cm)
31
4.23 5.01 21.15 25.05 2.38 1.87 3 vérifier
28
3.9 4.65 19.5 23.25 2.88 2.25 3 vérifier
25
3.5 4.2 17.5 21 2.59 2.44 3 vérifier
22
3.14 3.73 15.7 18.65 3.02 2.65 3 Non vérifier
19
2.72 3.22 13.6 16.1 3.6 2.96 3 Non vérifier
16
2.22 2.65 11.1 13.25 3.38 3.33 3 Non vérifier
13
1.75 2.01 8.75 10.05 3.6 2.81 3 Non vérifier
10
1.25 1.47 6.25 7.35 3.53 3.12 3 Non vérifier
7
0.76 0.87 3.8 4.35 3.02 2.5 3 Non vérifier

4 0.34 0.39 1.7 1.95 2.45 2.03 4 vérifier

Tableau IV.3 : Vérification des déplacements inter étages du modèle initial.

 Les déplacements latéraux inter étage dépassent les valeurs admissibles il faut donc
augmenter la rigidité latérale de la structure. Pour cela on peut soit :
 Augmenter les dimensions des poteaux déjà existants.
 Rajouter des voiles dans la structure.
- L’ajout des voiles de contreventement est la solution inévitable dans notre cas vu que
la hauteur du bâtiment à dépassé les 8 mètres en zone III.
Ce qui d’après le « RPA99 modifié en 2003 » [2] rend nécessaire l’introduction des
voiles dans le système de contreventement ; c’est donc cette deuxième solution qui
sera retenue pour la suite de l’analyse. Le problème qui se pose ici c’est bien la bonne
disposition de ces voiles dans la structure.

- Les voiles de contreventement seront disposées de manière symétrique. Donc dans ce


qui suit il faudra déterminer ; le nombre de voiles nécessaires à rajouter et la position
des voiles rajouté.
Plusieurs essais ont été faits, dont quelques uns sont représentés ci-après

86
Chapitre IV : étude dynamique et sismique

IV.5.2. CARACTÉRISTIQUE DYNAMIQUE PROPRES DU MODÉLE 1:

Figure IV.2 : Modèle 1

IV.5.2.1 Période et participation massique du modèle 1 :

StepNum Period UX UY UZ SumUX SumUY


Unitless Sec Unitless Unitless Unitless Unitless Unitless
1 1,097275 0,7567 7,499E-17 1,162E-17 0,7567 7,499E-17
2 0,881129 8,865E-17 0,7082 9,336E-06 0,7567 0,7082
3 0,738429 0,00649 8,031E-18 8,33E-18 0,7632 0,7082
4 0,370755 0,12609 1,796E-15 2,153E-15 0,88929 0,7082
5 0,257747 2,403E-14 0,16093 0,00006547 0,88929 0,86914
6 0,205745 0,00742 1,883E-14 4,651E-15 0,89671 0,86914
7 0,201683 0,04438 6,342E-14 6,526E-14 0,94109 0,86914
8 0,133393 0,02451 2,633E-13 3,12E-13 0,9656 0,86914
9 0,12461 8,712E-14 0,00102 0,14647 0,9656 0,87016
10 0,119265 1,432E-14 0,06183 0,00318 0,9656 0,93198
11 0,112093 0,00363 1,21E-13 1,201E-13 0,96924 0,93198
12 0,110283 2,233E-14 1,671E-15 2,207E-13 0,96924 0,93198
Tableau. IV.4: Période et participation massique du modèle 1.

87
Chapitre IV : étude dynamique et sismique

 Constatations :
L’analyse dynamique de la structure à conduit à :
 Une période fondamentale : T1=1.09s.
 Le 1er mode est un mode de translation parallèlement à X-X.
 Le 2ème est un mode de translation parallèlement à Y-Y.
 La participation massique dépasse le seuil des 90% à partir du 10ème mode.

IV.5.2.2 Résultantes des forces sismiques :

sens A D Q R W (kN) V 0,8V (kN) Vt (kN) r


X-X 0,25 2,12 1,3 5,0 38918.45 5362.96 4290.37 3237.68 1.33
Y-Y 0,25 1.73 1,3 5,0 38918.45 4376.38 3501.10 3549.59 1

IV.5.2.3 Vérification des déplacements inter étage model 1 :

observation
 eKx (cm)  eKy (cm)  Kx (cm)  Ky (cm) xK (cm) yK (cm) (cm)
31
4.68 3.4 23.4 17 2.33 1.75 3 vérifier
28
4.33 3.05 21.65 15.25 2.86 1.8 3 vérifier
25
3.90 2.69 19.5 13.45 2.79 1.85 3 vérifier
22
3.48 2.32 17.4 11.6 3.19 1.95 3 Non vérifier
19
3 1.93 15 9.65 3.52 2 3 Non vérifier
16
2.47 1.53 12.35 7.65 3.59 2 3 Non vérifier
13
1.93 1.13 9.65 5.65 3.65 1.85 3 Non vérifier
10
1.38 0.76 6.9 3.8 3.66 1.65 3 Non vérifier
7
0.83 0.43 4.15 2.15 3.06 1.3 3 Non vérifier

4 0.37 0.17 1.85 0.85 2.46 0.85 4 vérifier

Tableau IV.5 : Vérification des déplacements inter étages du modèle 1.

88
Chapitre IV : étude dynamique et sismique

REMARQUE :
Les déplacements relatifs inter étage sont supérieurs à la limite imposée par le (RPA 99
Version 2003) [2], il faux encore ajouter des voiles.

IV.5.3. CARACTÉRISTIQUE DYNAMIQUE PROPRES DU MODÉLE 2:

Figure IV.3 : Modèle 2

89
Chapitre IV : étude dynamique et sismique

IV.5.3.1 Période et participation massique du modèle 2 :

StepNum Period UX UY UZ SumUX SumUY


Unitless Sec Unitless Unitless Unitless Unitless Unitless
1 0,953447 0,7352 2,655E-17 8,66E-18 0,7352 2,655E-17
2 0,867451 2,119E-17 0,70923 0,00001065 0,7352 0,70923
3 0,735306 0,00217 2,441E-17 7,623E-18 0,73737 0,70923
4 0,302797 0,14441 5,991E-15 1,988E-16 0,88178 0,70923
5 0,252362 6,605E-15 0,1615 0,00007174 0,88178 0,87074
0,204099 0,00002562 5,947E-15 1,233E-15 0,88181 0,87074
7 0,153696 0,05543 5,107E-14 1,173E-12 0,93724 0,87074
8 0,124569 2,562E-14 0,0004 0,14562 0,93724 0,87114
9 0,116681 3,289E-14 0,06208 0,00137 0,93724 0,93323
10 0,111976 0,00824 1,104E-13 1,267E-12 0,94548 0,93323
11 0,110283 2,241E-14 7,252E-16 3,561E-11 0,94548 0,93323
12 0,109812 0,0001 3,011E-14 2,36E-11 0,94558 0,93323

Tableau. IV.6: Période et participation massique du modèle 2.

 Constatations :
L’analyse dynamique de la structure à conduit à :
 Une période fondamentale : T1=0.95s.
 Le 1er mode est un mode de translation parallèlement à X-X.
 Le 2ème est un mode de translation parallèlement à Y-Y.
 La participation massique dépasse le seuil des 90% à partir du 9ème mode.

IV.5.3.2 Résultantes des forces sismiques :

sens A D Q R W (kN) V 0,8V (kN) Vt (kN) r


X-X 0,25 2,12 1,3 5,0 39538.45 5448.4 4358.72 3513.65 1.24
Y-Y 0,25 1.73 1,3 5,0 39538.45 4446.1 3556.88 3645.06 1

90
Chapitre IV : étude dynamique et sismique

IV.5.3.3 Vérification des déplacements inter étage model 2 :

observation
 eKx (cm)  eKy (cm)  Kx (cm)  Ky (cm) xK (cm) yK (cm) (cm)
31
3.86 3.27 19.3 16.35 2.17 1.65 3 vérifier
28
3.51 2.94 17.55 14.7 2.36 1.8 3 vérifier
25
3.13 2.58 15.65 12.9 2.36 1.75 3 vérifier
22
2.75 2.23 13.75 11.15 2.60 1.8 3 vérifier
19
2.33 1.87 11.65 9.35 2.79 2 3 vérifier
16
1.88 1.47 9.4 7.35 2.73 1.85 3 vérifier
13
1.44 1.1 7.2 5.5 3.4 1.8 3 Non vérifier
10
1 0.74 5 3.7 3.1 1.6 3 Non vérifier
7
0.6 0.42 2.5 2.1 1.55 1.25 3 vérifier

4 0.25 0.17 1.25 0.85 1.55 0.85 4 vérifier

Tableau IV.7 : Vérification des déplacements inter étages du modèle 2.

REMARQUE :
Les déplacements relatifs inter étage sont supérieurs à la limite imposée par le (RPA 99
Version 2003) [2], il faux encore ajouter des voiles.

IV.5.4. CARACTÉRISTIQUE DYNAMIQUE PROPRES DU MODÉLE FINAL:

Figure IV.4: Modèle FINAL

91
Chapitre IV : étude dynamique et sismique

IV.5.4.1 Période et participation massique du modèle final :

StepNum Period UX UY UZ SumUX SumUY


Unitless Sec Unitless Unitless Unitless Unitless Unitless
1 0,933589 0,71519 6,612E-14 5,547E-16 0,71519 6,612E-14
2 0,930335 6,554E-14 0,727 4,873E-07 0,71519 0,727
3 0,833544 0,03526 1,197E-16 3,694E-18 0,75045 0,727
4 0,296105 0,12979 1,039E-13 3,728E-14 0,88024 0,727
5 0,279726 8,187E-14 0,14992 2,389E-07 0,88024 0,87692
6 0,239224 0,00251 3,898E-15 6,94E-18 0,88275 0,87692
7 0,150734 0,05223 1,127E-13 1,522E-13 0,93499 0,87692
8 0,133018 6,684E-14 0,05916 3,348E-06 0,93499 0,93609
9 0,109073 0,00046 7,424E-15 1,466E-15 0,93545 0,93609
10 0,109028 1,168E-13 3,677E-06 0,12009 0,93545 0,93609
11 0,108666 0,00833 4,823E-17 3,131E-13 0,94378 0,93609
12 0,108429 0,00073 1,088E-14 6,13E-14 0,94451 0,93609

Tableau. IV.8: Période et participation massique du modèle final.

 Constatations :
L’analyse dynamique de la structure à conduit à :
 Une période fondamentale : T1=0,93s.
 Le 1er mode est un mode de translation parallèlement à X-X.
 Le 2ème est un mode de translation parallèlement à Y-Y.
 La participation massique dépasse le seuil des 90% à partir du 8ème mode.

IV.5.4.2 Résultantes des forces sismiques :

sens A D Q R W (kN) V 0,8V (kN) Vt (kN) r


X-X 0,25 2,12 1,3 5,0 39273,95 5411,95 4329,56 3517,32 1.23
Y-Y 0,25 1.73 1,3 5,0 39273,95 4416.36 3533.08 3509,93 1

92
Chapitre IV : étude dynamique et sismique

IV.5.4.3 Vérification des déplacements inter étage model final :

observation
 eKx (cm)  eKy (cm)  (cm)
x
K  (cm)
y
K  (cm)
x
K  (cm)
y
K (cm)
31
3.77 3.81 18.85 19.05 1.78 1.85 3 vérifier
28
3.48 3.44 17.4 17.2 2.09 1.95 3 vérifier
25
3.14 3.05 15.7 15.25 2.28 2 3 vérifier
22
2.77 2.65 13.85 13.25 2.46 2.1 3 vérifier
19
2.37 2.23 11.85 11.15 2.64 2.2 3 vérifier
16
1.94 1.79 9.7 8.95 2.77 2.2 3 vérifier
13
1.49 1.35 7.45 6.75 2.77 2.15 3 vérifier
10
1.04 0.92 5.2 4.6 2.64 1.95 3 vérifier
7
0.61 0.53 3.05 2.65 2.21 1.6 3 vérifier

4 0.25 0.21 1.25 1.05 1.53 1.05 4 vérifier

Tableau IV.9 : Vérification des déplacements inter étages du modèle final.

REMARQUE :
Les déplacements relatifs inter étages sont inférieurs à la limite imposée par le
(RPA99 version 2003) [2].

IV.6 Vérification Spécifique Aux Sollicitations Normales:

a- Vérification

Outre les vérifications prescrites par le C.B.A et dans le but d'éviter ou limiter le risque de
rupture fragile sous sollicitations d'ensemble dues au séisme, l'effort normal de compression
de calcul est limité par la condition suivante :

𝑁𝑑
𝜈= ≤ 0.30
𝐵𝑐 . 𝑓𝑐28
Avec :
Nd : l’effort normal de calcul s’exerçant sur une section de béton
Bc : l’aire (section brute) de cette dernière
fc28 : la résistance caractéristique du béton à 28 jours (25 MPA).

93
Chapitre IV : étude dynamique et sismique

Section
Niveaux Nd Bc
𝝂 Obs corrigée 𝝂 Obs
(KN) (cm2)
(cm2)
P9 193.14 30×30 0.09 <0,3 30×30 0.09 <0,3
P8 334.60 30×30 0.15 <0,3 30×30 0.15 <0,3
P7 508.57 40×40 0.13 <0,3 40×40 0.13 <0,3
P6 679.54 40×40 0.17 <0,3 40×40 0.17 <0,3
P5 852.57 40×40 0.21 <0,3 40×40 0.21 <0,3
P4 1030.72 45×45 0.2 <0,3 45×45 0.2 <0,3
P3 1209.83 45×45 0.24 <0,3 45×45 0.24 <0,3
P2 1477.80 45×45 0.29 <0,3 50×50 0.24 <0,3
P1 1753.38 55x55 0.23 <0,3 50×50 0.28 <0,3
R.D.C 1995.87 55x55 0.26 <0,3 55×55 0.26 <0,3

Tableau IV-10 Vérification de l’Effort Normal pour les Poteaux

IV.7 JUSTIFICATION VIS À VIS DE L'EFFET P-Δ :

Les effets du 2° ordre (ou effet P-Δ) peuvent être négligés dans le cas des
bâtiments si la condition suivante est satisfaite à tous les niveaux:
P 
  K K  0,10 "RPA99 version 2003" [2]
VK hK

PK: Poids total de la structure et des charges d'exploitation associées au dessus du niveau "K".
VK: Effort tranchant d'étage au niveau "K"
ΔK: Déplacement relatif du niveau "K" par rapport à "K-1"
hK: Hauteur de l'étage "K".

 Si 0,10   K  0,20 , Les effets P-Δ peuvent être pris en compte de manière
approximative en amplifiant les effets de l'action sismique calculés au moyen d'une
1
analyse élastique du 1° ordre par le facteur
1   K 
 Si  K  0,20 , la structure est partiellement instable et doit être redimensionnée.

94
Chapitre IV : étude dynamique et sismique

Sens x

Niveaux (m) Pk(kN) ΔK(m) Vk(kN) hk(m) θ vérif

31 3911.55 726.07 0.03 <0,1 ok


0.0178 3
28 7499.43 1287.19 0.04 <0,1 ok
0.0209 3
25 11307.82 1745.46 0.05 <0,1 ok
0.0228 3
22 15116.21 2147.45 0.06 <0,1 ok
0.0246 3
19 18924.59 2498.43 0.07 <0,1 ok
0.0264 3
16 22866.86 2804.52 0.08 <0,1 ok
0.0277 3
13 26809.12 3067.85 0.08 <0,1 ok
0.0277 3
10 30751.38 3283.70 0.08 <0,1 ok
0.0264 3
7 34963.27 3444.04 0.07
0.0221 3 <0,1 ok
39553.95 3528.29 0.04
4 0.0153 4 <0,1 ok

Tableau IV-11 Justification vis-à- vis de l’Effet P-Δ dans le Sens x

Sens-y

Niveaux (m) Pk(kN) ΔK(m) Vk(kN) hk(m) θ vérif

31 3911.55 776.01 0.04 <0,1 ok


0.0228 3
28 7499.43 1347.43 0.04 <0,1 ok
0.0240 3
25 11307.82 1797.36 0.05 <0,1 ok
0.0246 3
22 15116.21 2190.25 0.06 <0,1 ok
0.0258 3
19 18924.59 2533.28 0.07 <0,1 ok
0.0271 3
16 22866.86 2828.45 0.07 <0,1 ok
0.0271 3
13 26809.12 3081.70 0.08 <0,1 ok
0.0264 3
10 30751.38 3293.61 0.07 <0,1 ok
0.0240 3
7 34963.27 3452.94 0.07
0.0197 3 <0,1 ok
39553.95 3535.80 0.04
4 0.0129 4 <0,1 ok

Tableau IV-12 Justification vis-à- vis de l’Effet P-Δ dans le Sens y.

95
Chapitre IV : étude dynamique et sismique

IV.8. JUSTIFICATION AU CHOIX DU COEFFICIENT DE COMPORTEMENT :

Dans le système de contreventement mixte assuré par des voiles et des portiques
avec justification d’interaction portiques-voiles (système 4.a) ainsi définie par l’RPA99
v2003, Les voiles de contreventement doivent reprendre au plus 20% des sollicitations dues
aux charges verticales, et ils reprennent conjointement avec les portiques les charges
horizontales proportionnellement à leurs rigidités relatives ainsi que les sollicitations
résultant de leurs interactions à tous les niveaux.
Les portiques doivent reprendre, outre les sollicitations dues aux charges verticales, au
moins 25% de l’effort tranchant d’étage.

Pourcentage des sollicitations dues aux charges verticales reprises par les voiles :

L’effort normal total à la base de la structure PTot= 39553.95kN.


L’effort normal à la base repris par les voiles Pvoiles=8108.56 kN.
Pvoiles/ PTot= 20%≤20%.

Alors les voiles de contreventement reprennent 20% des sollicitations dues aux charges
verticales.

j-Pourcentage des efforts tranchants dus aux charges horizontales repris par les
portiques :

Sens x

Etage VTot (kN) Vport(kN) VTot (%) Vport(%)

9ème 726.07 631.71 100 87

8ème 1287.19 564.99 100 43.89

7ème 1745.46 1328.96 100 76

6ème 2147.45 1342.23 100 62.50

5ème 2498.43 1393.88 100 55.79

4ème 2804.52 1839.58 100 65.59

3ème 3067.85 1814.09 100 59.13

2ème 3283.70 1650.24 100 50.26

1er 3444.04 2242.93 100 65.12

RDC 3528.29 1113.62 100 31.56

Tableau IV-13 Pourcentages des efforts tranchants dans le sens x.

96
Chapitre IV : étude dynamique et sismique

Sens-y

Etage VTot (kN) Vport(kN) VTot (%) Vport(%)


9ème 776.01 675.15 100 87
8ème 1347.43 588.77 100 43.70
7ème 1797.36 1349 100 75.05
6ème 2190.25 1342.51 100 61.29
5ème 2533.28 1370.16 100 54.09
4ème 2828.45 1782.25 100 63.01
3ème 3081.70 1706.08 100 55.36
2ème 3293.61 1539.22 100 46.73
1er 3452.94 1797.95 100 52.07
RDC 3535.80 888.46 100 25.13

Tableau IV-14 Pourcentages des efforts tranchants dans le sens y.

IV.9. ETUDE SISMIQUE DU 𝟐é𝒎𝒆 BLOC A L’ENTREE DE LA STRUCTURE :

IV.9.1 CHOIX DE LA MÉTHODE DE CALCUL :


- Le règlement parasismique algérien « RPA99 modifié en 2003 » [2]. propose trois
méthodes de calcul de la réponse sismique.
- nous utiliserons la méthode d’analyse modale spectrale pour l’analyse sismique ; vu
que cette dernière d’après le règlement peut être utilisée dans tous les cas .

IV.9.2. SPECTRE DE RÉPONSE :

- Le règlement recommande le spectre de réponse de calcul donné par la fonction


suivante :

97
Chapitre IV : étude dynamique et sismique

  T Q 
1,25A1   2,5η  1  0  T  T1
  T1  R 

2,5η1,25A 
Q
T1  T  T2
Sa  R
 2/3
g  Q  T2 
2,5η1,25A    T2  T  3,0s
 R T 
 2/3 5/3
 Q  T2   3 
2,5η1,25A  R  3   T  T  3,0s
    
Avec :
 g : Accélération de la pesanteur
 A : Coefficient d’accélération de zone.
Pour notre cas :
 L’ouvrage est du «
groupe 2 » (bâtiment d’habitation collective dont la hauteur ne
dépasse 48m).
 L’implantation de ce bâtiment se fera dans la wilaya Blida (zone III) + groupe 2.
Donc : A=0,25.
 η : Facteur de correction d’amortissement (quant l’amortissement est différent de
5%).

7
η  0,7  η  0,8819
2  ξ 
 ξ : Pourcentage d’amortissement critique (ξ=7%).
 R : Coefficient de comportement de la structure. Il est fonction du système de
contreventement.
 R=5(portique auto stables sans remplissage en maçonnerie rigide).
 T1, T2 : Périodes caractéristiques associées à la catégorie de site (site 3 : T1=0,15 s et
T2=0,5s).
6
 Q : Facteur de qualité ( Q  1   Pq ).
1

98
Chapitre IV : étude dynamique et sismique

Critère q Observé (oui ou non) Pq


1- Condition minimale sur les files de contreventement Non 0,05
2- Redondance en plan Non 0,05
3- Régularité en plan Non 0,05
4- Régularité en élévation Oui 0,00
5- Contrôle de la qualité des matériaux Oui 0,00
6- Contrôle de la qualité de l’exécution Non 0,1
Tableaux IV.15 : Facteur de qualité.

6
Donc : Q x  1   Pq  1.25 ).
1

Une fois le spectre de réponse injecté dans le fichier de données la réponse sismique est
obtenue sous différentes combinaisons de charges (G, Q et E).

IV.9.3.CALCUL DE LA FORCE SISMIQUE PAR LA MÉTHODE STATIQUE


ÉQUIVALENTE :

ADQ
Soit : V  W
R
 W = poids de la structure, il est calculé de manière automatique.
 D : Facteur d’amplification dynamique moyen, il est fonction de la catégorie du site,
du facteur de correction d’amortissement η et de la période fondamentale T de la
structure.
- Plusieurs formules empiriques pour le calcul de la période fondamentale sont
proposées par le « RPA99 modifié en 2003 » [2].

hN
Soit : TN  0,09
L
Soit : Tf = CT (hN) ¾

99
Chapitre IV : étude dynamique et sismique

Où :
 hN : La hauteur, mesurée en mètre, à partir de la base de la structure jusqu’au dernier
niveau N
 L : La dimension du bâtiment mesurée à la base dans la direction de calcul
considérée.
 CT : Coefficient en fonction du système de contreventement et du type de remplissage.
Dans notre cas on a : des portiques auto stables en béton armé avec
remplissage en maçonnerie  CT = 0,075.
 Tf = 0,075 (7)3/4 = 0,32 s.

On a : hN = 7.00m
 Selon x-x : L x  30,17m  Tx  0.11s
 Selon y-y : L y  11,70m  Ty  0,18s

T= min (0.11 ; 0.32) = 0.11

T  0,15s (site3)
Or  1 → 0≤ T ≤ T2
T2  0,50s (site3)

D x  2,50,8819  2,20
D y  2,50,8819  2,20

FIGURE VI.5 : MODEL INITIAL

100
Chapitre IV : étude dynamique et sismique

IV.9.4. Période et participation massique du modèle initial :

StepNum Period UX UY UZ SumUX SumUY


Unitless Sec Unitless Unitless Unitless Unitless Unitless
1 0,327605 0,93462 0,00969 1,846E-09 0,93462 0,00969
2 0,324409 0,01404 0,72554 1,873E-08 0,94866 0,73523
3 0,289705 0,00001017 0,08364 2,321E-07 0,94867 0,81887
4 0,269083 0,00014 0,0827 1,706E-09 0,94881 0,90157
5 0,260917 0,01022 0,00165 7,325E-10 0,95903 0,90322
6 0,244647 0,0000953 0,06255 1,14E-07 0,95912 0,96577
7 0,185767 0,00013 0,0003 3,009E-08 0,95925 0,96607
8 0,143994 0,00003171 0,00005638 2,135E-09 0,95928 0,96613
9 0,129148 0,00019 0,00002887 4,925E-12 0,95947 0,96615
10 0,122184 0,00001714 0,00021 1,606E-08 0,95949 0,96636
11 0,116191 0,00013 0,00069 2,142E-09 0,95961 0,96705
12 0,115391 0,00001202 0,00752 1,664E-09 0,95963 0,97457

Tableau. IV.16: Période et participation massique du modèle 1.

Constatations : L’analyse dynamique de la structure à conduit à :


 Une période fondamentale : T=0.32s.
 Le 1er est un mode de translation parallèlement à X-X..
 Le 2ème mode est un mode de translation parallèlement à Y-Y.
La participation massique dépasse le seuil des 90% à partir du 4 ème mode

IV.9.4.1. Résultantes des forces sismiques :

sens A D Q R W (kN) V 0,8V (kN) Vt (kN) r


X-X 0,25 2,20 1,25 5,0 2927.44 402.52 322.02 553.97 1
Y-Y 0,25 2,20 1,25 5,0 2927.44 402.52 322.02 493.19 1

IV.9.4.2. Vérification des déplacements inter étages :

 eKx (cm)  eKy (cm)  Kx (cm)  Ky (cm) xK (cm) yK (cm) (cm) observation
7 0.67 0.92 3.35 4.6 1.1 1.55 3 Ok
4 0.45 0.61 2.25 3.05 2.25 3.05 4 Ok
Tableau IV.17 : Vérification des déplacements inter étages du modèle initial

101
Chapitre IV : étude dynamique et sismique

REMARQUE :
Les déplacements latéraux inter étage ne dépassent pas les valeurs admissibles donc ce
n’est pas nécessaire d’augmenter la rigidité latérale de la structure.

IV.10. JUSTIFICATION VIS À VIS DE L'EFFET P-Δ :

Sens x
Niveaux (m) Pk(kN) ΔK(m) Vk(kN) hk(m) θ vérif
7 1487.87 0.011 330.31 3 0.02 <0,1 ok
4 2927.44 0.0225 553.95 4 0.03 <0,1 ok

Sens y
Niveaux (m) Pk(kN) ΔK(m) Vk(kN) hk(m) θ vérif
7 1487.87 0.0155 290.77 3 0.03 <0,1 ok
4 2927.44 0.0305 493.19 4 0.05 <0,1 ok

IV.11 Vérification Spécifique Aux Sollicitations Normales:

Section
Niveaux Nd Bc
𝝂 Obs corrigée 𝝂 Obs
(KN) (cm2)
(cm2)

P1 117.62 35x35 0.04 <0,3 35x35 0.04 <0,3


RDC 235.12 35x35 0.08 <0,3 35x35 0.08 <0,3

IV.12.JUSTIFICATION DE LA LARGEUR DES JOINTS SISMIQUES:

Deux blocs voisins doivent être séparés par des joints sismiques dont la largeur minimale
𝑑𝑚𝑖𝑛 satisfait la condition suivante :

𝑑𝑚𝑖𝑛=15𝑚𝑚 + (  eKx 1+  eKx 2 )mm ≥ 40𝑚𝑚

𝑑𝑚𝑖𝑛 =15+22+15.5= 53𝑚𝑚

102

Vous aimerez peut-être aussi