Vous êtes sur la page 1sur 13

FA103552 ISSN 0335-3931

NF P 15-108
Décembre 2000

Indice de classement : P 15-108

ICS : 93.080.20

Liants hydrauliques
Liants hydrauliques routiers
Composition, spécifications et critères de conformité

E : Hydraulic binders — Hydraulic road binders — Composition, specifications


and conformity criteria
D : Hydraulische Bindemittel — Hydraulische Straßenbindemittel —
Zusammensetzung, Anforderungen und Konformitätskriterien
© AFNOR 2000 — Tous droits réservés

Norme française homologuée


par décision du Directeur Général d'AFNOR le 20 novembre 2000 pour prendre effet
le 20 décembre 2000.

Correspondance Le présent document est basé sur la prénorme européenne ENV 13282:2000 (voir
avant-propos).

Analyse Dans la série des normes P 15…, le présent document définit les caractéristiques
des liants hydrauliques routiers.

Descripteurs Thésaurus International Technique : route, chaussée, liant hydraulique, composi-


tion, constituant, classification, résistance à la compression, spécification, propriété
mécanique, propriété physique, finesse, temps de prise, stabilité, propriété chimi-
que, dosage, sulfate, désignation, essai de conformité, acceptabilité, contrôle par
attributs, échantillonnage, analyse statistique.

Modifications

Corrections

Éditée et diffusée par l’Association Française de Normalisation (AFNOR), Tour Europe 92049 Paris La Défense Cedex
Tél. : 01 42 91 55 55 — Tél. international : + 33 1 42 91 55 55

© AFNOR 2000 AFNOR 2000 1er tirage 2000-12-F


Ciment BNLH

Membres de la commission de normalisation


Président : M BOIS
Secrétariat : M DELORT — BNLH

M ADAM EXPERT
M AMIAND CERIB
M BAR SETRA
MME BAROGHEL-BOUNY LCPC
M BAUDA CIMENTS CALCIA
M BERGIER AFNOR
M BERGOIN SOC. DORDOGNAISE DES CHAUX ET CIMENTS DE SAINT ASTIER
M BESOZZI UNION DES FEDERATIONS D’ORGANISMES D’HLM
M BOIS MISOA
M BONNET ATILH
M CONTI EDF
M COUCKE ETERNIT IND.
M DEVILLEBICHOT EGF
M DIVET LCPC
M FAUVEAU SFIC
M FOUCARD LEMVP
M GARCIA SNBPE
M GIVELET CHAMBRE SYNDICALE NATIONALE DES FABRICANTS DE CHAUX GRASSES
ET MAGNESIENNES
M GROSJEAN UNION DE LA MAÇONNERIE ET DU GROS OEUVRE
M GRUGET LAFARGE ALUMINATES
M HAWTHORN SNBPE
M JACQUES LCPC
M LAPLANTE SNBPE
MME LEGO FNB
M LESSIRARD TUYAUX BONNA
M MONACHON CAMPENON BERNARD
M MORIN SNCF
M PAILLE SOCOTEC
M PECH VICAT
M PEREZ MINISTERE DE L'INDUSTRIE
M PIMIENTA CSTB
M PINÇON BNTEC
M PLUMAT LAFARGE CIMENTS
M THOMAS SNBPE
M TRINH CETEN APAVE INTERNATIONAL
M VERHEE URSIF
M WAGNER AFNOR
M WEISS GROUPE ORIGNY

Avant-propos
Une prénorme ENV 13282 a été ratifiée le 18 février 1999. Le présent document reprend le texte de la prénorme
européenne, avec les modifications apportées par la Commission de Normalisation des Ciments afin de le rendre
applicable en France pendant la période de transformation de l’ENV en norme européenne.
—3— NF P 15-108

Sommaire
Page

Introduction ......................................................................................................................................................... 4

1 Domaine d’application ....................................................................................................................... 4

2 Références normatives ..................................................................................................................... 4

3 Définitions .......................................................................................................................................... 5

4 Liant hydraulique routier .................................................................................................................. 5

5 Constituants ....................................................................................................................................... 6
5.1 constituants principaux ........................................................................................................................ 6
5.2 Constituants secondaires .................................................................................................................... 6
5.3 Sulfate de calcium (Cs) ........................................................................................................................ 6
5.4 Additifs ................................................................................................................................................. 7

6 Classification ..................................................................................................................................... 7

7 Exigences ........................................................................................................................................... 7
7.1 Généralités .......................................................................................................................................... 7
7.2 Exigences mécaniques ........................................................................................................................ 7
7.3 Exigences physiques ........................................................................................................................... 8
7.3.1 Finesse ................................................................................................................................................ 8
7.3.2 Temps de début de prise ..................................................................................................................... 8
7.3.3 Stabilité ................................................................................................................................................ 8
7.4 Exigences chimiques — Teneur en sulfates ........................................................................................ 8
7.5 Composition ......................................................................................................................................... 8
7.5.1 Déclaration de composition ................................................................................................................. 8
7.5.2 Exigences ............................................................................................................................................ 9

8 Désignation normalisée .................................................................................................................... 9

9 Critères de conformité .................................................................................................................... 10


9.1 Introduction ........................................................................................................................................ 10
9.2 Critères de conformité et méthodes d'évaluation ............................................................................... 10
9.2.1 Généralités ........................................................................................................................................ 10
9.2.2 Critères statistiques de conformité .................................................................................................... 10
9.2.3 Critères de conformité applicables à chacun des résultats ............................................................... 12
9.3 Exigences de conformité ................................................................................................................... 13
9.3.1 Propriétés mécaniques, physiques et chimiques ............................................................................... 13
9.3.2 Composition du liant hydraulique routier ........................................................................................... 13
9.3.3 Propriétés requises pour les constituants des liants hydrauliques routiers ....................................... 13
NF P 15-108 —4—

Introduction
En France, différents liants sont utilisés pour les couches de base, les couches de fondation, les couches de
forme, ainsi que pour le traitement des sols, en fonction de l'expérience acquise localement et des produits et
matériaux existants. Ceux-ci incluent notamment les ciments, les chaux et les liants hydrauliques routiers. Ces
liants peuvent faire l'objet d'une norme, d'un avis technique ou d'une procédure équivalente.

1 Domaine d’application
Les liants hydrauliques routiers objets du présent document et dénommés par la suite «liants hydrauliques
routiers», sont produits en usine et distribués prêts à l'emploi ; ils sont destinés au traitement des granulats et des
sols pour la réalisation d'assises de chaussées, de couches de forme et de terrassements. Le présent document
spécifie les exigences mécaniques, physiques et chimiques des liants hydrauliques routiers, ainsi que les critères
de conformité et les méthodes d'évaluation que le fabricant doit appliquer, afin de vérifier la régularité des
fabrications.

2 Références normatives
Le présent document comporte par référence datée ou non datée des dispositions d'autres publications. Ces réfé-
rences normatives sont citées aux endroits appropriés dans le texte et les publications sont énumérées ci-après.
Pour les références datées, les amendements ou révisions ultérieurs de l'une quelconque de ces publications ne
s'appliquent à ce document que s'ils y ont été incorporés par amendement ou révision. Pour les références non
datées, la dernière édition de la publication à laquelle il est fait référence s'applique.

NF P 15-301:1994, Liants hydrauliques — Ciments courants — Composition, spécifications et critères de


conformité.

NF P 15-307, Liants hydrauliques — Ciment à maçonner — Composition, spécifications et critères de conformité.

NF P 15-311, Chaux de construction — Définitions, spécifications et critères de conformité.

NF P 15-431, Liants hydrauliques — Technique des essais — Détermination du temps de prise sur mortier normal.

NF EN 196-1, Méthodes d'essais des ciments — Partie 1 : Détermination des résistances mécaniques (indice de
classement : P 15-471).

NF EN 196-2, Méthodes d'essais des ciments — Partie 2 : Analyse chimique des ciments (indice de classement :
P 15-472).

NF EN 196-3, Méthodes d'essais des ciments — Partie 3 : Détermination du temps de prise et de la stabilité (indice
de classement : P 15-473).

NF EN 196-6, Méthodes d'essais des ciments — Détermination de la finesse (indice de classement : P 15-476).

NF EN 196-7, Méthodes d'essais des ciments — Méthodes de prélèvement et d'échantillonnage du ciment (indice
de classement : P 15-477).

NF EN 196-21, Méthodes d'essais des ciments — Détermination de la teneur en chlorures, en dioxyde de carbone
et en alcalis dans les ciments (indice de classement : P 15-478).

NF EN 451-1, Méthode d'essai des cendres volantes — Partie 1 : Détermination de la teneur en oxyde de calcium
libre (indice de classement : P 18-051).

NF EN 459-2, Chaux de construction — Partie 2 : méthodes d'essai (indice de classement : P 18-052).


—5— NF P 15-108

3 Définitions
Pour les besoins du présent document les définitions suivantes s'appliquent.

3.1
dioxyde de silicium réactif (SiO2)
proportion de SiO2 soluble après traitement dans l'acide chlorhydrique (HCl) et dans une solution en ébullition
d'hydroxyde de potassium (KOH)
NOTE La quantité de SiO2 réactif est déterminée en retranchant de la teneur totale en SiO2 (voir paragraphe 13.9 de
l'EN 196-2:1994) la proportion contenue dans le résidu insoluble (voir article 10 de l'EN 196-2:1994), toutes deux étant
déterminées sur échantillon sec.

3.2
essai d'auto-contrôle
essai effectué en continu, par le fabricant, sur des échantillons de liant hydraulique routier prélevés au(x) point(s)
de délivrance de l'usine ou du dépôt

3.3
période de contrôle
période fixée pour l'évaluation d'un ensemble de résultats d'essais d'auto-contrôle

3.4
valeur caractéristique
valeur d'une propriété mécanique, physique ou chimique requise, ayant une probabilité définie, Pk, de ne pas être
atteinte, dans l'hypothèse d'une série d'essais illimitée. Cette valeur correspond, en général, à un fractile spécifié
de la loi statistique suivie par la propriété en question

3.5
probabilité admissible d'acceptation CR
dans un plan d'échantillonnage donné, probabilité d'acceptation d'un liant hydraulique routier, ayant un pourcen-
tage de résultats en dehors de la valeur caractéristique égal à la probabilité Pk (voir 3.4)

3.6
valeur limite
valeur d'une propriété mécanique, physique ou chimique qui n'est dépassée par aucun des résultats obtenus

4 Liant hydraulique routier


Un liant hydraulique, mélangé à de l'eau, durcit aussi bien à l'air que sous l'eau et reste solide, même sous l'eau.
Un liant hydraulique routier est un liant hydraulique produit en usine, distribué prêt à l'emploi et dont les propriétés
sont spécifiquement adaptées pour le traitement des granulats et des sols pour la réalisation d'assises de chaus-
sées, de couches de forme, et de terrassements.
Un liant hydraulique routier se présente sous forme d'une poudre obtenue en mélangeant différents constituants
et dont la composition est statistiquement homogène.
Pour produire les liants hydrauliques routiers traités dans le présent document, il est essentiel de disposer des
installations nécessaires, pour contrôler et évaluer la qualité des produits, et procéder aux ajustements nécessaires.
Le procédé de fabrication et son contrôle doivent garantir que la composition des liants hydrauliques routiers res-
pecte les limites fixées dans le présent document.
NF P 15-108 —6—

5 Constituants

5.1 Constituants principaux


Les principaux constituants d'un liant hydraulique routier doivent être sélectionnés parmi les suivants :
— constituants conformes à l'article 4 de la norme NF P 15-301:1994
- clinker Portland (K) ;
- laitier granulé de haut fourneau (S) ;
- matériaux pouzzolaniques : pouzzolanes naturelles (Z) ;
- cendres volantes : cendres volantes siliceuses (V) et cendres volantes calciques (W) ; dont la perte au feu
peut atteindre 10,0 % ;
- schistes calcinés (T) ;
- calcaire (L) ;
— chaux conformes à la norme NF P 15-311 (CL, DL, HL, NHL) ;
— cendres volantes siliceuses de lit fluidisé circulant (Va) issues de la combustion de houille et respectant les
conditions suivantes :
- (SiO2) + (Al2O3) + (Fe2O3) ≥ 73 % en masse,
- silice réactive ≥ 20 % en masse,
- perte au feu ≤ 10 %,
- passant au tamis de 315 µm = 100 % ;
— cendres volantes calciques non éteintes (Wa) contenant au moins 15 % d'oxyde de calcium libre (CaO) mesuré
conformément à la norme NF EN 451-1.
NOTE Les ciments conformes à la norme NF P 15-301 et les ciments à maçonner conformes à la norme NF P 15-307
peuvent être utilisés comme constituants des liants hydrauliques routiers, à condition que leurs constituants satisfassent
aux exigences définies ci-dessus.

5.2 Constituants secondaires


Il est possible d'ajouter des constituants secondaires, dans une proportion n'excédant pas 5 % en masse. Ils s'agit
de matériaux minéraux naturels, de matériaux minéraux issus des procédés de fabrication du clinker, de laitiers
issus de la sidérurgie au carbone en filière oxygène ou de constituants spécifiés en 5.1, spécialement sélection-
nés, à moins qu'ils n'entrent déjà dans la composition du liant hydraulique routier comme constituants principaux.
Les constituants secondaires améliorent, après une préparation adéquate et en raison de leur granularité, les pro-
priétés physiques du liant hydraulique routier (telles que l'ouvrabilité ou la rétention d'eau). Ils peuvent être inertes
ou présenter des propriétés faiblement hydrauliques, hydrauliques latentes ou pouzzolaniques. Aucune exigence
n'est toutefois requise à cet égard.
Les constituants secondaires doivent être préparés correctement, c'est à dire sélectionnés, homogénéisés,
séchés et broyés, selon l'état dans lequel ils se présentent après production ou à la livraison. Ils ne doivent pas
augmenter sensiblement la demande en eau du liant hydraulique routier, ni diminuer en aucune façon la résis-
tance du matériau traité.

5.3 Sulfate de calcium (Cs)


Au cours de la fabrication, il est possible d'ajouter aux autres constituants du liant hydraulique routier, du sulfate
de calcium, gypse, hémihydrate ou anhydrite (d'origine naturelle ou artificielle).
—7— NF P 15-108

5.4 Additifs
Pour les besoins du présent document, les additifs sont des constituants qui ne figurent pas dans les
paragraphes 5.1 à 5.3. Ils sont ajoutés pour améliorer la fabrication ou les propriétés des liants hydrauliques rou-
tiers. Il convient que la quantité totale d'additifs ne dépasse pas 1 % de la masse du liant. Si tel est le cas, la quan-
tité doit figurer sur l'emballage et/ou sur le bordereau de livraison.
Les additifs ne doivent pas altérer les propriétés du liant hydraulique routier ni celles des matériaux traités.
NOTE La fiche technique relative au produit contient l'information concernant les additifs utilisés.

6 Classification
La résistance courante d'un liant hydraulique routier est la résistance à la compression déterminée, conformément
à la norme NF EN 196-1, à l'échéance de 56 jours.
Le présent document définit trois classes de résistance : la classe 10, la classe 20 et la classe 30, la résistance
courante minimale étant retenue comme critère de classification.
NOTE Les classes de résistance sont introduites pour permettre au fabricant de maîtriser la qualité, sans qu'elles soient
reliées à la performance dans les matériaux traités.

Le présent document définit deux classes de temps de début de prise : une classe courante et une classe «prise
rapide» (PR).

7 Exigences
7.1 Généralités
Les prescriptions du présent article ont pour but de vérifier la régularité des fabrications ; elles ne dispensent pas
des essais d'aptitude à l'emploi réalisés selon des modalités définies dans les normes relatives aux matériaux trai-
tés (graves, sols, etc.).

7.2 Exigences mécaniques


La résistance à la compression des liants hydrauliques routiers doit être déterminée conformément à la norme
NF EN 196-1, en remplaçant le ciment par le liant hydraulique routier.
Sauf spécification contraire ci-après, les éprouvettes doivent être préparées, conservées et essayées suivant les
spécifications de la norme NF EN 196-1.
Les éprouvettes doivent être démoulées 24 h après leur préparation, puis conservées, en attendant l'essai, dans
une humidité relative supérieure ou égale à 90 %.
S'il s'avère impossible de démouler les éprouvettes après 24 h, on peut les démouler plus tard, à condition de le
consigner dans le rapport.
NOTE Lorsque des armoires humides sont utilisées pour le stockage, veiller à ce que les éprouvettes ne soient jamais
au contact de l'eau ruisselant sur les parois ou stagnant sur le fond. Veiller également à ce que le système de fermeture
soit hermétique et que les joints de feutre restent humides.

Les liants hydrauliques routiers doivent respecter les exigences du tableau 1.

Tableau 1 — Exigences mécaniques

Résistance à la compression à 56 jours


Classe de résistance
en MPa

10 ≥ 10,0 ≤ 30,0

20 ≥ 20,0 ≤ 40,0

30 ≥ 30,0 ≤ 50,0
NF P 15-108 —8—

7.3 Exigences physiques


7.3.1 Finesse
La finesse d'un liant hydraulique routier doit être déterminée par tamisage.
Le tamisage doit être effectué conformément à l'article 3 de la norme NF EN 196-6. Le refus au tamis ne doit pas
dépasser la valeur du tableau 2.

7.3.2 Temps de début de prise


Déterminer le temps de début de prise des liants hydrauliques routiers conformément à la norme NF EN 196-3
pour ceux contenant moins de 20 %, en masse, de chaux calcique CL, et conformément à la norme NF P 15-431
pour ceux contenant au moins 20 %, en masse, de chaux calcique CL. Le temps de début de prise doit respecter
les exigences du tableau 2.

7.3.3 Stabilité
Pour toutes les classes de résistance, l'expansion des liants hydrauliques routiers, déterminée conformément à
la norme NF EN 196-3, doit satisfaire à l'exigence du tableau 2.
Les liants hydrauliques routiers contenant plus de 4,0 %, en masse, de SO3 doivent, en outre, satisfaire à l'essai
à l'eau froide décrit au 5.3.2.3 de la norme NF EN 459-2.

Tableau 2 — Exigences physiques

Temps de début de prise


Finesse de refus Stabilité
au tamis de 90 µm min
Expansion
% en masse Classe Classe mm
courante PR

≤ 15 ≥ 180 ≤ 45 ≤ 30

7.4 Exigences chimiques — Teneur en sulfates


La teneur en sulfates, exprimée en pourcentage pondéral de SO3, et déterminée conformément à l'article 8 de la
norme NF EN 196-2, ne doit pas dépasser 4,0 %.
Les liants hydrauliques routiers énumérés ci-après peuvent avoir une teneur en sulfates inférieure ou égale
à 9,0 % en masse, à condition qu'ils satisfassent aux exigences définies en 7.3.3 :
— liants hydrauliques routiers contenant des schistes calcinés ou des cendres volantes calciques, à condition que
la majeure partie des sulfates provienne des constituants principaux ;
— liants hydrauliques routiers contenant plus de 60 %, en masse, de laitier granulé de haut fourneau.

7.5 Composition
7.5.1 Déclaration de composition
Les constituants d'un liant hydraulique routier ainsi que leur proportion moyenne dans le produit fini doivent être
déclarés et enregistrés dans la fiche technique de chaque produit par le fabricant (voir article 8). Les constituants
à déclarer sont les constituants principaux (5.1) ainsi que le sulfate de calcium (5.3) si la teneur en sulfates (SO3)
du liant hydraulique routier est supérieure à 4,0 %.
NOTE Lorsque le dépassement de la teneur en sulfates (SO3) de 4 % provient des constituants principaux (par exemple,
cendres volantes calciques ou schistes calcinés), il n'est pas nécessaire de déclarer la teneur en sulfate de calcium.
—9— NF P 15-108

7.5.2 Exigences
La composition d'un liant hydraulique routier doit respecter, pour chacun des constituants, les valeurs déclarées
(voir 7.5.1 et article 8) assorties des tolérances absolues données au tableau 3.

Tableau 3 — Composition et tolérances enregistrées

Proportion déclarée d'un constituant 1) Tolérance absolue 1)

> 20 % ± 10 %

6 % à 20 % ±5%

1) Valeurs en pourcentage pondéral de liant hydraulique routier.

EXEMPLE Pour une composition enregistrée comme suit : S 55, K 30, V 10, la composition réelle du liant hydraulique routier
se situerait dans les limites suivantes :
• S : 45 % à 65 % ;
• K : 20 % à 40 % ;
• V : 5 % à 15 %.

8 Désignation normalisée
Tous les liants hydrauliques routiers doivent être identifiés sur les documents d'accompagnement et sur l'embal-
lage éventuel à l'aide :
— des lettres HRB,
— d'un nombre indiquant la classe de résistance,
— de la notation complémentaire PR s'il s'agit d'un liant hydraulique routier à prise rapide,
— des symboles correspondant à chacun des constituants (voir 5.1 et 5.3) et de leur proportion moyenne ; lorsque
des ciments, des ciments à maçonner et des chaux sont utilisés comme constituants, la partie de leur désigna-
tion normalisée se référant au type est utilisée comme symbole.
NOTE Les propriétés particulières en rapport avec l'utilisation envisagée, ne figurent pas dans la désignation
normalisée ; elle peuvent faire l'objet d'une identification sur les bons de livraison ou sur l'emballage.

EXEMPLE 1 Un liant hydraulique routier conforme au présent document, de classe de résistance 10 et dont la composition
déclarée est de 55 % de laitier granulé de haut-fourneau, 25 % de cendres volantes siliceuses et 15 % de chaux calcique, est
identifié comme suit :
Liant hydraulique routier NF P 15-108 HRB 10
S55, V25, CL15
EXEMPLE 2 Un liant hydraulique routier à prise rapide, conforme au présent document, de classe de résistance 30 et dont
la composition déclarée est de 80 % de clinker Portland, 10 % de cendres volantes siliceuses et 10 % de calcaire, est identifié
comme suit :
Liant hydraulique routier NF P 15-108 HRB 30 PR
K80, V10, L10
NF P 15-108 — 10 —

9 Critères de conformité

9.1 Introduction
La conformité d'un liant hydraulique routier aux exigences du présent document doit être évaluée de façon
continue, sur la base d'échantillons ponctuels prélevés aux points de délivrance, conformément à la norme
NF EN 196-7, et soumis aux essais conformément à la norme NF EN 196, parties 1, 2, 3 et 6. Cet article donne
les définitions de base nécessaires, définit les critères de conformité à appliquer, y compris les méthodes
d'évaluation, et spécifie les exigences de conformité, y compris les fréquences minimales d'échantillonnage pour
chaque propriété à contrôler.
NOTE Le présent document ne traite pas du contrôle de réception à la livraison. Il est recommandé que les contrôles de
réception effectués à la livraison des liants hydrauliques routiers HRB respectent au moins les critères de conformité spé-
cifiés en 9.2.3.

9.2 Critères de conformité et méthodes d'évaluation


9.2.1 Généralités
Les liants hydrauliques routiers sont estimés conformes au présent document si les critères de conformité spéci-
fiés en 9.2.2 et 9.2.3 sont respectés.

9.2.2 Critères statistiques de conformité

9.2.2.1 Généralités
La conformité, sur la base d'un échantillonnage continu, doit être formulée en termes de critère statistique basé
sur :
— les propriétés mécaniques, physiques et chimiques requises, définies en termes de valeur caractéristique,
comme spécifié à l'article 7 au présent document ;
— la probabilité Pk servant de base à la définition de la valeur caractéristique, comme spécifié au tableau 4 ;
— la probabilité admissible d'acceptation CR de liants hydrauliques routiers non conformes aux exigences,
comme spécifié au tableau 4.
NOTE L'évaluation de la conformité, par une méthode fondée sur un nombre fini de mesures, ne peut donner qu'une
valeur approximative de la proportion de résultats d'une population donnée s'écartant de la valeur caractéristique. Plus
l'échantillon est important, meilleure est l'approximation. La probabilité d'acceptation choisie CR conditionne le degré
d'approximation du plan d'échantillonnage.

Tableau 4 — Valeurs requises pour Pk et CR

Exigences mécaniques
Exigences physiques
Résistance à 56 jours Résistance à 56 jours et teneur en SO3
(limite inférieure) (limite supérieure)

Probabilité Pk servant de base 5% 10 %


à la définition de la valeur caractéristique

Probabilité admissible d'acceptation CR 5%

La conformité aux exigences du présent document doit être vérifiée par mesures ou par attributs, comme décrit
en 9.2.2.2 et 9.2.2.3.
— 11 — NF P 15-108

9.2.2.2 Contrôle par mesures


La conformité doit être évaluée sur l'ensemble des résultats d'essai d'autocontrôle effectués sur tous les échan-
tillons prélevés pendant la période de contrôle. Pour ce calcul, on suppose que les résultats d'essai suivent une
loi normale.
La conformité est vérifiée lorsque l'inégalité suivante est confirmée :
x – KA . s ≥ L
et
x + KA . s ≤ U
où :
x est la moyenne arithmétique de l'ensemble des résultats d'essai d'autocontrôles, au cours de la période de
contrôle ;
s est l'écart type de l'ensemble des résultats d'essai d'auto-contrôle, au cours de la période de contrôle ;
kA est la constante d'acceptabilité ;
L est la limite inférieure spécifiée dans les tableaux 1 et 2, et mentionnée en 7.2 et 7.3 ;
U est la limite supérieure spécifiée dans les tableaux 1 et 2, et mentionnée à l'article 6.
La constante d'acceptabilité kA dépend de la probabilité Pk, servant de base à la définition de la valeur caractéris-
tique, ainsi que du nombre n de résultats d'essais. Les valeurs de kA sont énumérées au tableau 5. Les valeurs
de kA énumérées dans le tableau sont valables pour une probabilité d'acceptation, CR, de 5 % d'un liant hydrau-
lique routier non conforme.

Tableau 5 — Constante d'acceptabilité k A

kA 1)
Nombre de résultats d'essai
n Pour Pk = 5 % Pour Pk = 10 %
(résistance inférieure) (autres propriétés)

20 à 21 2,40 1,93
22 à 23 2,35 1,89
24 à 25 2,31 1,85
26 à 27 2,27 1,82
28 à 29 2,24 1,80
30 à 34 2,22 1,78
35 à 39 2,17 1,73
40 à 44 2,13 1,70
45 à 49 2,09 1,67
50 à 59 2,07 1,65
60 à 69 2,02 1,61
70 à 79 1,99 1,58
80 à 89 1,97 1,56
90 à 99 1,94 1,54
100 à 149 1,93 1,53
150 à 199 1,87 1,48
200 à 299 1,84 1,45
300 à 399 1,80 1,42
> 400 1,78 1,40

Les valeurs données dans ce tableau sont valides si CR = 5 %


1) Il est également possible d'utiliser les valeurs de kA correspondant à chacune des valeurs de n.
NF P 15-108 — 12 —

9.2.2.3 Contrôle par attributs


En considérant la totalité des résultats d'essai d'auto-contrôle obtenus sur tous les échantillons prélevés durant la
période de contrôle, le nombre cD de résultats d'essai s'écartant de la valeur caractéristique doit être compté et
comparé avec un nombre estimé c A, calculé à partir du nombre n de résultats d'essais d'auto-contrôle et de la
probabilité Pk comme spécifié dans le tableau 4.
La conformité est vérifiée lorsque l'inégalité suivante est confirmée :
cD ≤ cA
Les valeurs de cA sont énumérées au tableau 6. Les valeurs sont valables pour une probabilité d'acceptation, CR,
de 5 % d'un liant hydraulique routier non conforme aux exigences.

Tableau 6 — Valeurs de cA

Nombre de résultats d'essai cA pour Pk = 10 %

jusqu'à 39 0
40 à 54 1
55 à 69 2
70 à 84 3
85 à 99 4
100 à 109 5

NOTE 1 Les valeurs données dans ce tableau sont valables pour CR = 5 %.


NOTE 2 Si le nombre de résultats d'essais n < 20 (pour Pk égal à 10 %), il n'est pas
possible d'utiliser un critère de conformité statistique. Dans ce cas, cA sera toujours égal à 0.

9.2.3 Critères de conformité applicables à chacun des résultats


Outre les critères statistiques de conformité, la conformité des résultats d'essai aux exigences du présent docu-
ment implique de vérifier que tous les résultats d'essais pour les propriétés présentées dans le tableau 7 respec-
tent les valeurs limites.

Tableau 7 — Valeurs limites pour chacun des résultats

Valeurs limites

Propriété Classe de résistance

10 20 30

Résistance (MPa) à 56 jours 7,5 17,5 27,5


Limite inférieure

Teneur en sulfates (% de SO3 en masse) 5,0 1)


Limite supérieure

Finesse Refus au tamis de 90 µm (%) 17


Limite supérieure

Temps de début de prise


Classe courante — Limite inférieure (min) 160
Classe PR — Limite supérieure (min) 60

Stabilité Expansion 30
Limite supérieure (mm)

Essai à l'eau froide 2) satisfait à l'essai

1) Une valeur limite de 10,0 %, en masse, de SO3 est acceptable pour les liants hydrauliques routiers
contenant des schistes calcinés, des cendres volantes calciques ou contenant plus de 60 % de laitier granulé
de haut fourneau (voir 7.4).
2) Ne s'applique qu'aux liants hydrauliques routiers dont la teneur en SO 3 excède 4,0 % (voir 7.3.3 et 7.4).
— 13 — NF P 15-108

9.3 Exigences de conformité


9.3.1 Propriétés mécaniques, physiques et chimiques
Les exigences de conformité portant sur les propriétés mécaniques, physiques et chimiques sont données en 9.2.
L'échantillonnage doit être effectué aux points de délivrance du liant hydraulique routier. Les fréquences minima-
les d'essais et la méthode statistique d'évaluation sont spécifiées dans le tableau 8, pour chaque propriété à déter-
miner.

Tableau 8 — Fréquences minimales d'essai et méthode statistique d'évaluation

Évaluation statistique par


Propriété Nombre d'échantillons
mesures 1) attributs

Résistance 1 par semaine x

Temps de début de prise 1 par semaine x

Finesse 1 par semaine x 2)

Stabilité Expansion 1 par semaine x 2)

Essai x

à l'eau froide 3) 1 par semaine

Teneur en sulfates 1 par semaine x 2)

Composition 1 par mois x

1) Si les données ne suivent pas une loi normale, il est alors possible de décider de la méthode d'évaluation au
cas par cas.
2) L'évaluation peut se faire par mesures.
3) Ne s'applique qu'aux liants hydrauliques routiers dont la teneur en SO3 excède 4,0 % (voir 7.3.3 et 7.4)

9.3.2 Composition du liant hydraulique routier


La composition du liant hydraulique routier doit respecter les exigences spécifiées en 7.5 et au tableau 3.
Pour assurer le respect de ces exigences, il convient de formaliser par écrit et d'appliquer des procédures adap-
tées à la production. La composition du liant hydraulique routier doit être contrôlée au moins une fois par mois par
une méthode appropriée, en utilisant un échantillon ponctuel prélevé au(x) point(s) de délivrance du liant hydrau-
lique routier.

9.3.3 Propriétés requises pour les constituants des liants hydrauliques routiers
Les constituants des liants hydrauliques routiers doivent respecter les exigences de l’article 5. Pour assurer le res-
pect de cette exigence, il convient de formaliser par écrit et d'appliquer des procédures adaptées à la production.