Vous êtes sur la page 1sur 2

Intérêt des engrais naturels

Contrairement aux engrais chimiques certes très efficaces mais qui fragilisent les plantes sur le long
terme, les engrais naturels issus de substances organiques ne perturbent pas l'environnement et
renforcent les végétaux de manière douce, sans risque de brûlure. Ils constituent un bon complément aux
divers amendements apportés au sol et permettent de nourrir certains végétaux gourmands de façon plus
ponctuelle.
Les engrais naturels s'emploient en préparation du sol à l'automne, lors de la plantation, ou en cours de
culture pour soutenir la croissance des plantes leur assurer santé et développement optimal.

Focus sur deux engrais naturels riches en azote : le sang séché et


la corne broyée
Ces deux engrais d'origine 100% animale, respectent les écosystèmes du jardin et sont utilisables en
agriculture biologique. Ils ne s'emploient pas tout à fait à la même période ni dans les même conditions :

Le sang séché
Le sang séché est une poudre prête à l'emploi composée essentiellement d'azote. C'est un engrais coup
de fouet, très utile pour son action rapide dont on peut déjà percevoir les effets 3 à 4 jours après son
application. Le feuillage des plantes reverdit alors de façon spectaculaire ! Sur le gazon, il sera utilisé au
printemps, après la première tonte à raison d'un kilo pour 20 m², pour obtenir rapidement un tapis
verdoyant. L'azote libéré stimule la croissance des plantes sans engendrer de risque de brûlure, c'est
pourquoi on utilisera le sang séché surtout en période de croissance pour soutenir l'effort végétatif et
renforcer les défenses naturelles des plantes. Épandez quelques poignées de cet engrais aux pieds
des rosiers, arbustes d’ornement et plantes vivaces, griffez le sol et faites pénétrer : le résultat ne se fera
pas attendre ! La dose préconisée est de 80 g pour un massif de 10 m² en entretien de mars à juillet.

Le sang séché peut aussi être utilisé au potager durant la même période surtout sur les légumes feuilles,
les fabacées et les légumes gourmands qui profiteront pleinement de cet apport en azote pour bien
démarrer leur développement. Autre utilisation moins connue mais pourtant très intéressante : l'ajout au
tas de compost surtout s'il comporte des restes de tiges ou de branches broyées qui sont pauvres en
azote. La dose sera alors de 5 poignées par m² qu'il faudra alors mélanger sur une hauteur de 25 cm.

La corne broyée

La corne broyée, elle aussi issue de matière organique d'origine animale et riche en azote, est un engrais
à libération lente. Son action progressive et durable en fait un engrais de choix lors de la plantation ou à
la préparation du sol en automne. Là encore, son emploi est très simple et sans risque de brûlure pour
les plantes. La corne broyée s'utilise surtout lors de la plantation d'arbres et d'arbustes à raison de 3 à 5
poignées mélangées à la terre. La dose pourra être augmentée pour les arbres fruitiers plus gourmands.

Engrais à libération progressive, il est aussi très utile lors de la préparation des massifs à l'automne ; il
suffit alors d'en ajouter une belle poignée par m² afin d'enrichir le sol progressivement.

Au printemps cet engrais à libération lente peut aussi être utilisé pour le rempotage des plantes vertes ou
pour le repiquage des semis à raison de 50 g par m² de substrat. De mai à juin, un ajout de corne broyée
au pied des plantes de massif viendra soutenir de façon durable la croissance des plantes et permettra
de nourrir le sol jusqu'à l'automne suivant.

En savoir plus sur http://www.aujardin.info/fiches/engrais-naturels-sang-seche-corne-


broyee.php#e6oEE1U2VbvOtqM9.99

Vous aimerez peut-être aussi