Vous êtes sur la page 1sur 7

4.

Nombres réels

Chapitre4 : Nombres réels


1/ Racines carrées
Situation problème
M. Abdoul a un terrain de forme carrée qui à une surface de 900m2. Combien de mètre de grillage lui
faut-il s’il veut clô turer son terrain ?
Activité
1- a) Complète les pointillés :30 ×30=30… …..=… … … ; (−30 ) × (−30 )=( … … … )2=...
b) Quels sont les nombres dont le carré donne 900 ?
2- Complète le tableau suivant en utilisant la calculatrice :
a -4 -2 0 4 9
√a
2
(√ a)
a2
√ a2
Remarques : D’après le tableau,
 √ a existe si et seulement si le nombre a est positif.
 √ a2=a si a est positif et √ a2=−a si a est négatif
2
 ( √ a ) =√ a2
Définition
La racine carrée d’un nombre positif a est le nombre positif dont le carrée esta .
Ce nombre est noté √ a et se lit « racine carrée de a ». Le symbole √ est appelé « radical ».

Exemple √ 9=3 car 32=9 ; √ 16=4 car 42=16 ; √ 1=1 car 12=1  
Propriétés
Soient a et b des nombres positifs.
(1) √ a × √ b=√ a ×b
√a a
(2) =
√b b √
(3)Soit n un nombre entier relatif. On a : √ a2 n=an ; √ a2 n+ 1=an √ a
√ 12 = 12 = 3
Exemple √ 2× √ 3=√ 6 ;
√4 √
Méthode de simplification
4

Soit A=√ 32+ √ 72+ √ 81 . On veut mettre A sous la forme a+ b √ 2 .


 Il faut avant tout décomposer en produit de facteur premier 32 ; 72 et 81. En
décomposant nous avons donc 32=25  ; 72=23 ×3 2 et 81=34
 D’après la propriété (3) ci-dessus, √ 32=√ 25=√ 24 +1=22 √ 2=4 √2 
√ 72=√ 23 × 32=√ 23 × √ 32=2 √ 2×3=6 √ 2 Et √ 81= √ 3 4=32=9
Ainsi donc A=4 √2+6 √ 2+9 d’où A=9+10 √ 2

Attention !!! En général √ a+ √ b ≠ √ a+b

20
4. Nombres réels

Expression conjuguées
Il existe quelques techniques permettant d’écrire une fraction sans radical au dénominateur :
b b × √ a b× √ a
- = =
√ a √a × √ a a
c c ( b− √a ) cb−c √ a
- = =
b+ √ a ( b+ √ a )( b− √ a ) b × b− √ a× √ a
Remarque : L’expression conjuguée de (a+b) est (a-b) ; l’expression conjuguée de (a-b) est (a+b)

Méthode
1+ √ 2
Soit A= . On veut écrire A sans radical au dénominateur.
3+ √ 2
 Il faut avant tout savoir que le conjuguée de 3+ √ 2 est 3−√ 2 .
 En multipliant le numérateur et le dénominateur par le conjuguée de 3+ √ 2
1+ √2 ( 1+ √ 2 )( 3−√ 2 ) 3− √ 2+3 √ 2−2 1+ 2 √ 2 1+ 2 √ 2 1+2 √ 2
On a : A= = = 2
= = Donc A=
3+ √2 ( 3+ √ 2 ) ( 3−√ 2 ) 2
3 −( √ 2 ) 9−2 7 7

2/ Nombres Réels
Situation problème
Soit x un nombre positif dont son carré est 2. Peut-on dire que x est rationnel ?
Rappel
a
 Un nombre est dit rationnel lorsqu’il peut se mettre sous la forme où a et b sont des entiers et b
b
non nul.
 Tout nombre dont la partie décimale est fini est un nombre rationnel.
 Si un nombre à une partie décimale infinie, pour qu’il soit rationnel, il faut que cette partie
décimale soit périodique.
Activité
1- Déterminer si possible la valeur approchée d’ordre 8 des nombres suivants :
1 22 9978812
; ; √ 2; 3
3 7 100000000 √
2- Parmi ces nombres, ya t-il des nombres qui ne sont pas rationnels ? Si oui lesquels ? Justifie.
Solution
1 22 9978812
1- =0,33333333 … ; =3,14285714 … ; √ 2=1,41 … ; =0,09978812 ; √ 3=1,73 …
3 7 100000000
2- Oui. √ 2 et √ 3 ne sont pas rationnels car leurs parties décimales ne sont pas périodiques.

Définitions
 L’ensemble des entiers naturels N est l’ensemble qui contient les entiers positifs (0, 1,2……)
 L’ensemble des entiers relatifs Z est l’ensemble qui contient les entiers négatifs et les
entiers positifs (…-3 ;-2 ;-1 ; 0 ; 1 ; 2 ; 3…)
 L’ensemble des décimaux relatifs D est l’ensemble qui contient des nombres ayant un
nombre fini de chiffres après la virgule (0 ; 2,45 ; -38,576)
 L’ensemble des nombres rationnelsQ est l’ensemble qui contient des nombres pouvant se
a
21
mettre sous la forme où a et b sont des entiers et b non nul.
b
4. Nombres réels

Remarque :
 Il existe des nombres qui ne sont pas rationnels à l’exemple de √ 2 . Ces nombres sont des
nombres irrationnels. La réunion de l’ensemble des nombres rationnels et irrationnels est
appelée ensemble des nombres réels qui noté R .
 N C Z C D C Q C R (C signifie contenu dans)
 Toute les racines carrées des nombres entiers naturels qui ne peuvent pas se simplifier sont
des irrationnels (√ 2;√ 3 ; √ 5...)

3/ Comparaison des Nombres Réels

Propriétés
Soient a , b et c des nombres réels.
(1)Si a ≤ b alors a+ c ≤ b+c (ceci est valable pour ¿ ,>, ≥ ¿
(2)Si a ≤ b alors a × c ≤ b ×c si c ≥0 ou a × c ≥ b ×c si c ≤0
a b a b
(3)Si a ≤ b alors ≤ si c >0 ou ≥ si c <0
c c c c
(4)Si a et b sont des réels positifs et a 2 ≤ b2 alors a ≤ b .
(5) Si a et b sont des réels positifs et a ≤ b alors √ a ≤ √ b

Méthode (Comparaison d’un nombre rationnel et d’un nombre irrationnel)


On veut comparer 3 et 2 √ 2 .
2 2
 Remarquons que 32=9 et ( 2 √ 2 ) =8 or 9> 8 donc 32 > ( 2 √ 2 )
 En se servant de la propriété (4) ci-dessus, on conclu que 3>2 √ 2

Méthode (Encadrement d’un nombre réel)


SoitQ=4+ 3 √ 2. On veut encadrer Q sachant que 1,41< √ 2<1,42.
 Encadrons d’abord 3 √ 2.
On sait que 1,41< √ 2<1,42 donc 3 ×1,41<3 × √2<3 ×1,42 car 3 est positif ainsi
4,23< 3 √2< 4,26.
 Comme 4,23< 3 √ 2< 4,26 on a 4 + 4,23< 4 +3 √ 2< 4+ 4,26 donc
8,23< 4+3 √ 2<8,26 D’où 8 , 23<Q<8 , 26

4/ Valeur absolue d’un Nombre Réel


Définitions
On appelle valeur absolue d’un nombre réel noté a , le nombre noté |a| et définir par :

|a|= a si a ≥ 0
{−a si a<0
Remarque : (1) |a| est toujours positif ; (2) |a|=|−a| ; (3) √ a2=|a|
Exemple :
22
|3|=3 ;|−15|=15 ; √ 52=|5|=5 ; √ (−8 )2=|−8|=8
4. Nombres réels

Exercices 
Exercice 1 :
Compléter le tableau suivant par appartient (∈¿ ou n’appartient pas (∉).
N Z D Q R
25,78
-69
3,000
−17
2
26,321321321…
−29
3
√ 17
Exercice 2 :
Recopier et compléter :
a) √ (−3 )2=… b) ( 0,1 )2=… c) √ 100=… d) ( 0,8 )2=… e) √ 0,36=…
f) ( … )2 =16 g) ( … )2 =25 h) √ 25=… i) (−… )2=36 j) √ 9=…
Exercice 3:
Simplifier les écritures :
1 3 12 7 32 5 3 28
1.
√ √ √ √ √
; ;
9 4 75 9 80
; ; ;√5 × ;
36 4 √ √ √
×
243
2. √ 0,01 ; √0,0001 ; √ 0,36 ; √ 1,44 ; √0,25 ; √ 6,25 ;− √ 0,0036
3. √ 2× √ 0,32; √ 2 × √ 4,5 ; √ 3× √ 0,75 ; √ 64 + √ 0,64+ √0,0064 ; √ 0,81+ √ 0,0081
Exercice 4:
É crire les expressions suivantes sous la forme a √ b où a et b sont deux nombres entiers.
A=2 √ 125+ 4 √ 45 ; B=√ 27−2 √12 ; C=−5 √ 40+4 √ 160 ; D=3 √28+ √ 63
E=2 √5+ 4 √ 4 × 5 ; F= √3−2 √ 9 × 3; G=−5 √ 10+ 4 √ 90 ; H=3 √ 7−√ 25× 7 .
Exercice 5:
1. É crire C sous la forme a √ 6 où a est un nombre entier relatif : C=√ 96+5 √ 6−3 √ 150 .
2. On pose D=2 √ 50−5 √ 8+3 √ 200 .
Calculer D. Présenter le sous la forme a √ 2 où a est un nombre entier.
Exercice 6:
1. Développer puis réduire :
2
√ 3 ( 4 +2 √ 3 ) ; √ 5 ( 2 √ 5+3 √ 15 ) ; ( 1+ 4 √ 6 ) ( 2− √ 6 ) ; ( √7−√ 5 ) ( √ 7+ √5 ) ; ( 2+3 √ 5 ) ;
2
( 7−2 √3 )
2. Simplifier :
1 3
2 √ 27−√ 147+ √ 12 ; 21 √ 5−12 √7−13 √ 5+ 12; √ 5−2 ( 1−√ 5 ) − √ 20 ;
2 4
2 √ 12−3 √7−( 6 √ 12−6 √ 7 ) .
Exercice 7:
23
4. Nombres réels

Compléter les égalités :


2 2
( …+ √ 3 ) =7+ 4 √ 3 ; ( …−√ 2 ) =11−6 √ 2
Exercice 8:
1. On donne X =√ 7+ √ 3 et Y = √7−√ 3 . Calculer X +Y ; Y −X ; XY ; X 2 et Y 2 .
2. On donne A=√ 3+ 2 et B= √ 3−2
a) Calculer A2 ; B 2 et AB .
A B
b) Démontrer que + est un nombre rationnel.
B A
3. Soit les réels E=5−2 √ 6 et F=−5−2 √ 6
2 E
a) Calculer E × F ; E et
F
2 E
b) Comparer E et puis E et F
F
1−E
c) Montrer =E (E−1)
F
1
4. Soit le nombre N tel que N=
√ 5−1
a) Mettre N sous la forme d’un quotient dont le dénominateur est un entier.
b) Calculer le réel M défini par M =N 2 −N −1
1− √5
5. On donne le nombre K=
2
a) Calculer K +1 et K 2 .
b) Comparer les deux nombres obtenus.
Exercice 9:
1. On donne 3,1415< π <3,1416 . Donner l’encadrement des nombres suivants
5+ π
– π ; 3 π −4 ;−2 π +3 ; à 10-4 près.
2
2. Simplifier l’expression A=√ ( 3−√ 3 )2 + √ ( √ 2−√ 3 )2 + √ ( 2 √2−3 )2
3. a) Donner un encadrement d’ordre 3 des nombres √ 2 et √ 3 .
b) En déduire un encadrement d’ordre 3 de chacun des nombres suivants :
1 1
3 √ 2; 4 √ 2+ 1;−4 √ 2−2 √3 ; ; .
2+ √ 3 2 √ 3
Exercice 10:Brevet- Amerique du sud Nov 2010
927 3 ×105−6 ×103 442−7 2 ×2,5  ;
On donne les nombres suivants : A=
486−13 × 8
  ; B=
1
3 ×1011
  ; C=
√ 5

D= √ 6−√ 5 ; E=
√6+ √ 5
1. Calculer A et donner un arrondi au centième près.
2. Donner l’écriture scientifique de B.
3. Calculer C.
4. Comparer les nombres D et E.
Exercice 11:BEPC- CAMEROUN 1999
24
4. Nombres réels

2 √ 5+ 1
On donne l’expression Q=
√5+ 3
−7+5 √ 5
1. Vérifier en donnant les détails de vos calculs que Q=
4
2. On donne 2,236< √5<2,237 . En déduire en donnant les détails de vos calculs que
1,045<Q<1,04625
3. Recopier et compléter la phrase suivante : 1,045 est une valeur approchée de Q à …..
près par défaut.
 Choisir un nombre ;
Exercice 12:
 Lui ajouter 3 ;
On donne le programme de calcul suivant :
 Multiplier cette somme par 4 ;
 Enlever 12 au résultat obtenu.

1. Montrer que si le nombre choisi au départ est 2, on obtient comme résultat 8.


2. Calculer la valeur exacte du résultat obtenue lorsque :
1
 Le nombre choisi est 3 .
 Le nombre choisi est √ 5 .
3. A votre avis, comment peut-on passer, en une seule étape, du nombre choisi au départ
au résultat final ?
4. Démontrer votre réponse.
Exercice 13:
ABCD est un carré de cô té x ; I est le milieu du segment [DC]. Le cercle (C) de centre I et de
DE DE
rayon AI coupe la demi-droite [DC) au point E ; Calculer le rapport . (Ce rapport est le nombre
DA DA
d’or)
Exercice 14:
1. É crire 3136 comme produit de puissances de 2 et 7 ; en déduire √ 3136
2. É crire 567 comme produit de puissances de 7 et 9 ; en déduire le plus petit entier naturel x tel
que 567x soit un carré parfait. (Un nombre est dit carré parfait lorsqu’il est le carré d’un entier naturel.)
Exercice 15:
On donne 2,236< √ 5<2,237 et 1,732< √ 3<1,733.
1
1. Donne un encadrement d’ordre 2 de .
2+ √ 5
2. Donne un encadrement d’ordre 2 de 2− √3
1 3
3−

( )( )
+1
3 4 4 0,00005 × 4 ×10 4
On considère les nombres suivants : A= 2− ÷ 1− × ; B= ;
1 3 3 0,08 ×103
+ 40× 10 −1
3+ −1
3 4
Exercice 16:

25
4. Nombres réels

1 3
3−

( )( )
+1
3 4 4 0,00005 × 4 ×10 4
On considère les nombres suivants : A= 2− ÷ 1− × ; B= ;
1 3 3 0,08 ×103 + 40× 10−1
3+ −1
3 4
4 × 10−8 ×0,0000005 2 2
C= −6 −7 Et √
D= ( 1−2 √ 2 ) + ( √ 2−2 ) − √18 .
40 ×10 × 20× 10
1. Calculer A et B et exprimer chaque résultat sous forme d’une fraction irréductible puis donner
un encadrement d’ordre 2 de A.
2. Donner l’écriture scientifique de C.
3. Montrer que D=5−5 √ 2.
4. Comparer 6−10 √7 et 6−8 √ 11 .

Exercice 17: « Le nombre d’or »


Ce nombre à la propriété curieuse intéressait déjà les géomètres de l’antiquité. On le note
1+ √ 5
traditionnellement φ (lettre grecque phi) ; sa valeur est φ= .
2
1. Sachant que 2,236< √5<2,237 , donner un encadrement de φ .
2. a) Démontrer qu’en ajoutant 1 à φ , on obtient le carré de φ .
b) Déterminer un encadrement de φ 2 par deux méthodes. Est-ce la méthode la plus pénible qui
donne l’encadrement le plus précis ?
1
3. Démontrer que =φ−1 puis que φ 2=2 φ+1
φ
4. Soit un triangle BAC rectangle en B tel que BC=1 ; BA=2. Calculer AC. En déduire une
construction géométrique d’un segment de longueur φ .
Exercice 18:BEPC- LILLE SEPTEMBRE 1990
L’aire d’un terrain est de 1600m2. On a pu diviser ce terrain en trois parcelles carrées d’aires égales.
1. Quelle est l’aire d’une parcelle (on donnera la réponse sous la forme d’une fraction)
2. En déduire la longueur du coté d’une parcelle (on pourra la réponse sous la forme
a √3
où a et b sont des nombres entiers)
b

26

Vous aimerez peut-être aussi