Vous êtes sur la page 1sur 18

LE PLAN D’ACTION

AISSAT Arezki
COMMENT TRANSFORMER UN
OBJECTIF EN RESULTAT ?
qA COMME ACTIONS :
üLa mission du contrôleur de gestion est de
s’assurer de l’existence et de la formalisation
d’actions clés essentielles pour l’atteinte de
l’objectif.
üDéfinir et anticiper les actions à mettre en
œuvre.

AISSAT Arezki
ü EXEMPLE : pour avoir 10 nouveaux clients, il
conviendra de :

• prospecter c’est à dire qualifier un fichier.


• passer des coups de téléphone.
• se rendre à des rendez-vous.
• envoyer des propositions.
• relancer les clients……

AISSAT Arezki
qC COMME CONCRETES :
üles faits et les chiffres sont tangibles et
concrets. par contre, tout qualificatif ou
adverbe sous-tend une réserve à l’action à
entreprendre.
üEXEMPLE : passer 50 coups de téléphones est
un meilleur garant de suivi et de réussite de
l’action que celui qui consiste à proposer de
passer de nombreux coups de téléphone.
– Un adverbe est moins engageant et impliquant
qu’un chiffre.
AISSAT Arezki
qI COMME IDENTIFIEES :
Qui fait quoi ?
üEXEMPLE :
• qui passera les coups de téléphones ?
• Qui se rendra au rendez-vous ?

– affecter taches, activité ou mission a des


responsables clairement identifiés.

AISSAT Arezki
qE COMME ECHEANCEE :
üIl ne faut pas attendre le terme final.
üLe fait de prévoir des échéances peut
permettre d’avoir des points de rencontre,
des réunions action / réaction qui en cas de
dérive par rapportAISSAT
à l’objectif
Arezki fixé, permettent
de modifier la trajectoire.
ØMettre sous contrôle une action c’est:
§ en définir clairement la date de début et de
fin.
§ y assister des points de suivi et de contrôle.
AISSAT Arezki
qR COMME REALISTE :
üL’objectif doit être réaliste même s’il est
ambitieux.
üpar rapport aux personnes (maturité de
chaque personne par rapport a une
tache…….).

AISSAT Arezki
C’EST UN OUTIL DE NEGOCIATION
• La finalisation du plan d’action donne une
large autonomie au responsable sur les
actions, les responsables (hommes et
organisations), les délais et les résultats
intermédiaires ainsi que les moyens a mettre
en œuvre.
• Tout cela peut faire l’objet de négociation.
Øc’est un outil privilégié du manager pour le
dialogue de gestion.
AISSAT Arezki
C’EST UN OUTIL DE VALORISATION
ECONOMIQUE ET FINANCIERE

Définition des moyens nécessaires à la


bonne réalisation des actions.

AISSAT Arezki
C’EST UN OUTIL PREPARATOIRE A LA
DEFINITION DU CONTENU DU TABLEAU DE
BORD.

Le plan d’action donne des


informations utiles a la réalisation
d’un tableau de bord.

AISSAT Arezki
LE BUSINESS PLAN

AISSAT Arezki
QU’EST-CE QU’UN PLAN D’AFFAIRE OU
BUSINESS PLAN
1/ C’est un document écrit qui :
ü Expose l’activité future de l’entreprise ;
ü fixe les objectifs de chacun des acteurs ;
ü exprime les besoins (humains, financiers, matériels) ;
ü sollicite l’adhésion de tous et montre leur intérêt à
agir.
2/ C’est un plan de transformation d’une idée en
un projet réalisable.

AISSAT Arezki
QUAND ETABLIR UN BUSINESS PLAN ?
üA la création de l’entreprise ou d’une activité
économique ;
üpour préparer un événement important d’une
activité préexistante (lancement de produits
nouveaux, pénétration d’un nouveau marché,
accroissement important de l’activité…..) ;
üpour redresser l’entreprise…..

AISSAT Arezki
POURQUOI ETABLIR UN BUSINESS
PLAN ?
qPour coordonner
üCohérence des actions des dirigeants, des
salariés et des autres partenaires
(environnement externe).

qPour insuffler un esprit d’équipe


üConsensus sur des objectifs coordonnés et
adhésion aux priorités définies par le plan.
AISSAT Arezki
q Pour gérer et contrôler
ü Le plan contraint l’entreprise à l’examen des facettes de
son activité en s’assurant de leur cohérence.
ü Outil efficace pour trouver les fonds nécessaires.
ü Le plan fournit les prévisions utiles.

q Pour faire preuve des capacités de l’entreprise


ü Le lecteur du plan juge de la capacité des dirigeants à
gérer tous les aspects de l’entreprise.

q Pour mobiliser l’extérieur à apporter son concours


ü Inciter les bailleurs de fonds à investir dans l’entreprise.

AISSAT Arezki
AUDIENCES.
ü Etat;
ü Investisseurs;
ü Banques;
ü Actionnaires;
ü Conseil d’administrateur;
ü Partenaires potentiels…
Le business plan est un outil communication et de
négociation.
LES QUALITES D’UN BON BUSINESS
PLAN
§ Il doit être :

q Complet
ü Aborde tous les domaines de l’entreprise.

q Cohérent
ü Le rédacteur doit s’assurer qu’il ne se contredit pas :
ü Ex : être optimiste en matière de résultats et de
trésorerie tout en sollicitant un fort emprunt à long et
moyen terme.

AISSAT Arezki
q Clair
ü Eviter les digressions trop longues, et prévoir des
annexes.

q Chiffré
ü Toute action a un coût ; certaines actions génèrent des
revenus.

q Calculé
ü Le business plan est aussi une accumulation de
prévisions (chiffre d’affaires, charges, flux de
trésorerie….) ; élabore les projections financières.

AISSAT Arezki