Vous êtes sur la page 1sur 3

COMPTE RENDU STEP KAIS

En date du 11/02/2019 et à la demande du maitre de l’ouvrage nous nous sommes rendu sur les lieux
du projet pour pouvoir identifier les dysfonctionnements et les insuffisances du collecteur d’amenée
et avons relevé de plus près ce qui suit :
La surélévation de la chambre de collecte et de réception GC qui a été faite par une rangée de maçonnerie
montée sur le ras du voile en béton à subi un effondrement dû aux défauts d'exécution (choix , faible
résistance des matériaux de construction et le non respect des règles de l’art).
De plus, le phénomène de ruissèlement dévastateur accompagner de coulées de boues du fait de l’érosion
des sols qu’ils provoquent est à l’origine de l’arrachage du rebord réalisé en parpaing. la partie brisée de la
murette (brèche) a favoriser l’intrusion du sable et de la terre boueuse ce qui en résulte un engorgement
des canalisations ce qui empêche l’eau de s’écouler normalement.

Face à cette situation, il faut prendre rapidement des mesures correctives à savoir :
1. Aménager les alentours des regards en créant une zone de refuge des eaux de ruissèlement pour
préserver les équipements (vannes murales) ;
2. Curage de la canalisation obstruées par les dépôts et enlèvement de la crasse accumulée par
grattage et raclage ;
3. Rehausser le regard de liaison par une murette bétonnée faisant corps avec le béton durci et
reboucher les joints par un mortier de ciment hydrofuge.
Au niveau de la station de relevage, il s’avère nettement claire que la conduite by-pass posée a été calée
altimétriquement à la même côte que celle du point de remplissage de la vis d’Archimède donc Il est
primordial d’installer un seuil déversant réglable afin d’éviter le détournement partiel des eaux usées
polluées vers l’exutoire naturel.
Regard des vannes

Station de pompage Regard intermédiaire

CTN : 300,19 m
CTN : 299,62 m
CFE : 296,45 m
CFE : 295,79 m
H : 3,74 m
CTN : 300,05 m H : 3,83 m
En ce qui concerne le tronçon reliant le regard de liaison et l’entrée de la dite
CFE : 295,72 m
station il faut veillez à ce que la vitesse d’écoulement doit être suffisamment élevée afin d'éviter la
H : 4,33
formation m
de dépôts solides (phénomène d'autocurage). Le cas échéant, des mesures visant à augmenter
la vitesse de l'effluent peuvent être prises.

Le chef de la station ONA demande d’une façon incessante la création d’une chute qui excèdera les 60 cm
entre le radier général et la fil d’eau de la conduite d’amenée des E.U brutes. Néanmoins la consultation
des fiches techniques fourni par le constructeur affirme hydrauliquement que lorsque en utilisant la pompe
à vis il n’est pas nécessaire de disposer de puisards profonds servant de puits de stockage, en dessous du
niveau du tube d’assainissent, étant donné que la pompe à vis puise l’eau au niveau de la pente. Cela
permet d’éviter les pertes provoquées par la

Vous aimerez peut-être aussi