Vous êtes sur la page 1sur 12

Chapitre 3 : la digestion

INTRODUCTION :

Les organes prélèvent en permanence du glucose et du dioxygène dans le sang pour leur
fonctionnement. Le dioxygène est apporté (dans le sang) par la respiration.

D’où viennent les nutriments comme le glucose que l’on trouve dans le sang ?

Hypothèse : des aliments que l’on ingère

Conséquences vérifiables :
(Si c’est vrai on doit pouvoir montrer que :)
1. les aliments se transforment en nutriments au cours de leur trajet. (I/)
2. Les nutriments sont absorbés par les vaisseaux sanguins. (II/)

Vérification :
- suivre le trajet des aliments dans l’organisme
- observation de la transformation des aliments
- trouver un lieu d’absorption du glucose par le sang.

I/ Les aliments se transforment… en nutriments.

Quel est le trajet des aliments dans l’organisme ?

A/ Le aliments suivent un parcours très long dans le tube digestif.


Les aliments suivent le trajet du tube digestif (=tube qui débute à la bouche et qui se termine à
l’anus).

Les aliments sont-il transformés en nutriments lors de leur trajet ?

B/ Les aliments deviennent progressivement des nutriments.

Les aliments sont progressivement digérés (= transformés en éléments plus petits) au cours de
leur trajet dans le tube digestif.

Une partie des aliments va ainsi être transformée en nutriments (très petits éléments issus de la
transformation de la nourriture et indispensables au fonctionnement des organes. Ex. : glucose,
acides aminés, acides gras…)

L’autre partie qui ne peut pas être digérée va être rejetée dans les excréments.
Comment s’effectue la transformation des aliments en nutriments ? Est-ce uniquement grâce à
la mastication ?

C/ La transformation des aliments est due à … la mastication et surtout à l’action


d’enzymes digestives.

Voir activités 1 et 2.

La transformation des aliments en nutriments s’effectue :

 Grâce à la mastication par les dents.


 Grâce surtout à l’action d’enzymes digestives.

Sécrétion d’enzymes
digestives.

Lieux de sécrétion des enzymes digestives dans le corps humain.


Où est-ce que les nutriments passent du tube digestif dans le sang ?

Hypothèse : au niveau de l’intestin grêle.

Si mon hyp est vraie, on doit pouvoir montrer : (conséquences vérifiables)

- que des vaisseaux sanguins passent par l’intestin grêle. C’est vrai car c’est un organe (voir
photo).

- que du glucose se trouve dans l’estomac. C’est vrai, voir I/ B/

- Qu’il y a moins de glucose à la fin de l’intestin grêle qu’au début. C’est vrai (voir doc)
- Qu’il y a plus de glucose dans le sang qui part de la paroi de l’intestin que dans le sang qui y
arrive. C’est vrai : voir doc.

- Qu’il y a une surface d’échange qui facilite le passage du glucose du tube digestif dans le
sang (voir activité 4).

II/ Le passage des nutriments dans le sang se fait au niveau de l’intestin grêle.

Les nutriments comme le glucose passent dans le sang au niveau de l’intestin grêle.

Ils traversent la paroi de l’intestin grêle, puis la paroi des vaisseaux sanguins et se retrouvent
dans le sang.

L’absorption des nutriments dans le sang est facilitée par :

- Les villosités qui augmentent la surface interne de l’intestin grêle (voir activité 4)

- La présence d’un grand nombre de vaisseaux sanguins très fins (les capillaires) dans la
paroi de l’intestin grêle.
Quelle quantité d’aliments doit-on manger pour rester en bonne santé ?

III/ La quantité d’aliments mangés doit correspondre à nos besoins.

Quantité d’aliments Quantité d’aliments < besoins


> besoins
Evolution du poids

Problèmes de santé

Pour fonctionner, les organes ont besoin d’énergie. Les besoins énergétiques de l’ensemble de
l’organisme varient en fonction de l’âge, le sexe, l’activité physique…

Les aliments sont la source d’énergie nécessaire au fonctionnement des organes : il faut donc
équilibrer l’apport énergétique des aliments aux besoins de l’organisme.
Activité 1 : l’expérience de Beaumont.
ème
Au début du XIX siècle, un accident a fait progresser les connaissances sur
la digestion : un trappeur canadien avait été blessé par un coup de fusil et son
estomac laissait échapper de la nourriture par un orifice ouvert vers l’extérieur.
Pourtant le trappeur survécut. Sa plaie cicatrisa par soudure des bords du trou
de l’estomac avec ceux du trou de la peau mais on pouvait voir le contenu de
son estomac. Un médecin, William Beaumont, réalisa que c’était un formidable
sujet d’expériences. Il prit ainsi directement du suc ( =liquide) de l’estomac , le
mit dans un tube avec un morceau de viande. Il ferma le tube et le plaça dans
une casserole pleine d’eau à 37°C. Au bout de quelques heures, la viande
s’était dissoute.
1. Indique pourquoi la blessure de ce trappeur était intéressante dans
l’étude de la digestion pour ce médecin.
2. Complète le schéma de l’expérience de Beaumont afin de présenter son expérience.
3. Souligne dans le texte le résultat de cette expérience
4. Complète le schéma de l’autre expérience qu’aurait dû faire Beaumont, pour être sûr que c’est le
suc qui est à l’origine de la digestion de la viande.

Schéma de l’expérience de Beaumont Autre expérience


Activité 2 : la salive est-elle utile pour digérer des spaghettis ?

1. Indique ton hypothèse (oui ou non) : …………

2. Dans les spaghettis, il n’y a pas de glucose. Pourtant quand on les digère, les spaghettis sont
transformés en toutes petites substances comme le glucose.

Raye le ou les mots inutiles dans la phrase ci-dessous :


« Si mon hypothèse est vraie, la salive doit / ne doit pas faciliter la transformation des
spaghettis en glucose. »

3. Tu veux vérifier ton hypothèse en réalisant l’expérience décrite ci-dessous. Complète le


schéma de l’expérience ci-dessous :

………… …………

test de la test de la
présence de Laisser 20 présence de
………………. min ……………….
dans chaque à …….°C dans chaque
Spaghetti coupé tube tube
en morceaux de
1 cm

TUBE 1 TUBE 2 (témoin)

4. Complète, à l’aide de la légende fournie, les résultats attendus de ton expérience


(attention, cela dépend de l’hypothèse choisie).

Temps 0 min 20 min LEGENDE :


- : absence de glucose
Tube 1 + : présence d’un peu de glucose
++ : présence de beaucoup de glucose
Tube 2
Réalisation de l’expérience de l’activité 2 (Ré, Rai). Travail noté.

NOM ELEVE 1 : NOM ELEVE 2 : CLASSE :

Consignes de sécurité :
 une seule personne du groupe s’occupe de mettre de la salive dans l’un des tubes.
 chaque élève du groupe s’occupe de l’un des 2 tubes du début à la fin.
 Travailler proprement et ne pas mettre de salive à côté du tube.

a. Met dans chaque tube 1 spaghetti coupé en morceaux de 1 cm de long.


b. Rajoute dans le premier tube précisément 2 cm d’eau et dans le second précisément 2 cm
de salive.
c. Prépare 2 étiquettes avec ton nom et le numéro du tube et place-les en haut de chaque
tube.

d. A l’aide d’une pince, trempe 5 secondes un stick neuf dans le liquide de l’un des tubes.
Recommence dans l’autre tube avec un autre stick.

e. Complète alors, en t’aidant de la couleur des sticks et de la boîte, le tableau ci-dessous,


avec la quantité de glucose dans chaque tube à 0 min.

Temps 0 min
Tube 1
Tube 2

f. En n’oubliant pas de chronométrer le temps, place tes tubes 20 minutes au bain marie à
37°C.

g. Récupère les tubes et recommence l’étape d.

h. Complète alors, en t’aidant de la couleur des sticks et de la boîte, le tableau ci-dessous


avec la quantité de glucose dans chaque tube à 20 min.

Temps 20 min
Tube 1
Tube 2

i. L’hypothèse est-elle valide ? Justifie ta réponse.

j. Rangement : enlève les étiquettes de tes tubes. Ramène tes tubes sales dans le bac
destiné à cet usage. Jette tes sticks usagés ainsi que le papier absorbant à la poubelle.
Laisse les bacs sur ta paillasse.

Tu as réussi ton expérience si :


Tu as immédiatement marqué ton nom et ta classe sur la fiche. (Ré) /2
Tu as mis 1 spaghetti, coupé en morceaux d’environ 1 cm de long, dans chaque tube. (Ré) /2
Tu as placé en quantité égale (2 cm) de l’eau dans un tube et de la salive dans l’autre. (Ré) /2
Tu n’as pas confondu ou perdu tes tubes, grâce à un bon étiquetage. (Ré) /2
Tu as correctement utilisé les sticks et lu les résultats. (Ré) /4
Tu as correctement validé ou invalidé ton hypothèse grâce à tes résultats et justifié ta /4
réponse. (Rai)
Tu as travaillé en autonomie sans l’aide du professeur ou de tes voisins. (Ré) /2
Tu as travaillé proprement, dans le calme, en respectant les consignes de sécurité et tu as /2
correctement rangé le matériel. (Ré)
Activité 5 : manger en bonne quantité.

Pour fonctionner, nos organes ont besoin d’énergie apportée par les aliments. L’unité de
mesure de l’énergie libérée par un aliment est le kJ (kiloJoule).

Besoins journaliers en énergie en fonction de l’activité :


Activité modérée Activité intense
Activité très faible Activité légère
(avec un peu de (pratique intense
(vie sédentaire) (avec marche)
course ou de vélo) d’un sport)
Homme de 25 ans
11 300 kJ 12 500 kJ 14 600 kJ 16 700 kJ
65 kg
Femme de 25 ans
8 400 kJ 9 200 kJ 10 900 kJ 12 300 kJ
55 kg

1. Comment varient les besoins en énergie en fonction de l’activité ? En fonction du sexe ? (I)

2. En lisant les étiquettes ci-dessus, indique les quantités d’énergie apportées par : 50g de
confiture, puis par 100g de riz. (I)

3. Juliette est une adolescente de 13 ans. Elle a besoin d’un apport énergétique de 8900 kJ
par jour. A l’aide des documents ci-dessous, compose les menus pour une journée entière
de manière à satisfaire ses besoins en énergie. (Ré)
Correction activité 5 : manger en bonne quantité.

1. Les besoins en énergie augmentent avec l’activité physique. Ils sont plus importants
chez l’homme que chez la femme.
2.
 50g de confiture apporte 528.5 kJ,
 100g de riz apporte 351 kJ

3.
PETIT DEJEUNER
Bol de lait chocolaté 580 kJ
2 tranches de pain 330 kJ
confiture 240 kJ
kiwi 165 kJ

DEJEUNER
Assiette de salade 36 kJ
vinaigrette 400 kJ
Frites 1360 kJ
Côtes d'agneau 1490 kJ
Yaourt aux fruits 500 kJ
Soda au cola 280 kJ
2 tranches de pain 330 kJ

GOUTER
barre chocolatée 566 kJ

DINER
Part de quiche 1320 kJ
Assiette de haricots verts 120 kJ
Fromage de chèvre 310 kJ
1 tranche de pain 165 kJ
Part de tarte 620 kJ
3 verres d'eau 0 kJ

TOTAL 8812 kJ