Vous êtes sur la page 1sur 23

Institut Supérieure des Etudes Technologique de Gabes

RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINSTERE DE L’ENSEGNEMENT


SUPERIEUR DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

ISET Gabes

Rapport de
stage
GROUPE CHIMIQUE TUNISIEN USINE –
M’DHILLA GAFSA

 Elaboré par : Ben Othmen Amel


 Encadré par : Mr. Hmidi Nafaa

Durée de stage : de 15 /01/2019 au 09/02 /2019

Lieu de stage : LABORATOIRE

Année universitaire
2018/2019

REMERCIEMENT
1
Satge d’Initiation
Institut Supérieure des Etudes Technologique de Gabes

Ce rapport vient clôturer mon stage ouvrier effectué au sein de l’usine de


M’dhilla du GCT.

Je tien à remercier vivement Mr Ezzedine omri , Chef Division contrôle qualit


ainsi que Mr hmidi nafaa , Ingénieur service pour m’avoir encadré, guidé et
encouragé durant ce stage.

Je me fais aussi un devoir de remercie tout le personnel du laboratoire pour leur


accueil sympathique et leur coopération professionnelle tout au long de ce stage.

2
Satge d’Initiation
Institut Supérieure des Etudes Technologique de Gabes

Sommaire
Contents
PRESENTATION DU GCT....................................................................................................5
1. Introduction :................................................................................................................5
2. Historique :...................................................................................................................5
Figure 1 : S.A.D.T (structured analysis and design technic) qui exprime le déroulement de la
production du TSP......................................................................................................................6
I. Analyse de phosphate :....................................................................................................7
1. But :..............................................................................................................................7
2. Mode opératoire :.........................................................................................................7
A. Détermination du P2O5 :............................................................................................7
B. Détermination du %H2O :.........................................................................................7
3. Démonstration des formules de calcul :.......................................................................8
II. Analyse de phosphogypse :..............................................................................................9
1. But :..............................................................................................................................9
2. Mode opératoire :.........................................................................................................9
A. P2O5 Lavable :...........................................................................................................9
B. P2O5 syncristallisé :.................................................................................................10
C. P2O5 TOTAL :.......................................................................................................10
III. Analyse du TSP ( triple super phosphate) :...............................................................12
1. Introduction :..............................................................................................................12
2. But :............................................................................................................................12
IV. Analyse de soufre :.........................................................................................................17
1. But :............................................................................................................................17
2. Principe :....................................................................................................................17
3. Mode opératoire :.......................................................................................................17
B. Cendre et Bitumes :................................................................................................17
C. Acidité du soufre :..................................................................................................18
Conclusion................................................................................................................................19

3
Satge d’Initiation
Institut Supérieure des Etudes Technologique de Gabes

Introduction général

Cette expose présente le travail que j’ai effectué lors de mon stage au
sein de groupe chimique tunisien _usine M’dhilla, il se déroule de
15/01/2019 au 09/02/2019

Au cour de ce stage au service laboratoire, j’ai pu m’intéresse à les


analyses de la matière première, semi-finiale et finale.

Ce rapport comporte deux chapitres :

 Chapitre I : présentation de GCT


 Chapitre II : Description des analyses effectue au laboratoire du
GCT.

Enfin, une conclusion qui résume tous.

4
Satge d’Initiation
Institut Supérieure des Etudes Technologique de Gabes

PRESENTATION DU GCT
1. Introduction :
Le GCT (Groupe chimique Tunisie ) est une entreprise publique tunisienne dont
l’objet est produire et de transformé le phosphate extrait en produit chimique tel
que l’acide phosphorique et des Engrais.

Les usines des GCT sont située à Sfax, Skhira , Gabes et M’dhilla.

2. Historique  :
L’usine est structurés de plusieurs services spécialisé qui complément pour
atteindre le produit finale (TSP), chaque service assure la production d’un
produit intermédiaire essentielle et permis les quels on cite :

 Unité sulfurique :

La fabrication d’acide sulfurique 98,5% se fait suivant la fusion du soufre puis


neutralisation et filtration pour produire de l’anhydride du sulfureux.

Lors de la production de l’acide sulfurique , les étapes suivantes ont lieu :

1. Combustion : S(L) + O2 ⟶ SO2 (g)


2. Conversion : SO3 (g) + ½ O2 ⟶ SO3 (g)
3. Absorption : SO3(g) + H2O (L) ⟶ 2H2SO4

 Unite phosphorique :

Assure la fabrication d’acide phosphorique qui produit par attaque du phosphate


brut par l’acide sulfurique selon le procède SIAPE.

La réaction principale d’attaque est la suivante :

Ca10(PO4)6F2 (sd) ----------- 10(Ca SO4.2H2O) (sd) + 6 H3PO4 (L) + 2HF (g)

5
Satge d’Initiation
Institut Supérieure des Etudes Technologique de Gabes

 Unité TSP :

Cette unité effectuée le mélange de l’acide phosphorique et le phosphate


sec et a pour rôle d’assurer la production du TSP qui est principalement
destiné à l’exportation.

Ca3(PO2)2 + 4 H2PO4 ---------------- 3Ca(H2PO4)

 Service laboratoire :

Assure les analyses de matière première, semi-finale et finale.


 Service utilité :

Elle effectuée la production de l’électricité distribution de l’eau et du


vapeur aux différentes unités.
 Service sécurité :

Assure la sécurité des personnes et des matérielles.

Figure 1 : S.A.D.T (structured analysis and design technic) qui exprime le
déroulement de la production du TSP.

6
Satge d’Initiation
Institut Supérieure des Etudes Technologique de Gabes

I. Analyse de phosphate :
1. But :
Cette procédure a pour but de déterminer la qualité de la matière.

• la détermination du taux en P2O5 .

• La détermination du taux d’humidité (%H2O).

2. Mode opératoire :
A. Détermination du P2O5 :
 Peser 0,5mg prés 1g de phosphate broyé et sécher soit m0 la masse de la prise d’essai.
 Introduire la prise d’essai dans un bêcher de 100ml et mouiller avec quelques ml d’eau
distillé.
 Ajouter 15ml d’acide perchlorique concentré.
 Couvrir avec un verre de montre et chauffer sur bain de sable ou plaque chauffante
jusqu’à disparition de toute coloration
 Laisser refroidir puis laver le verre de montre par jets de pissette avec l’eau distillé.
 Transvaser quantitativement la solution dans une fiole jaugée de 500ml en rinçant
soigneusement le bêcher avec l’eau distillé.
 Compléter au volume avec l’eau distillée et homogénéiser.
 Prélever 25ml de filtrat dans un bécher de 250ml et ajouter une faible quantité d’eau.
 Ajouter 10ml de HNO3 et chauffer jusqu’à début d’ébullition et précipiter avec 50ml
de quimociac .
 Filtre sur vide dans un creuset n°4 et sécher dans l’étuve à 250°C pendant 45 min.
 Peser le précipité et soit P le poids du précipité.
 Expression du résultat :
%P2O5 = (64.14*P)/Prise

B. Détermination du %H2O :
 Peser 10g de phosphate broyé dans capsule tarée.
 Placer la capsule dans l’étuve à 105°C pendant 3 heures.
 Refroidir au dessiccateur et peser de nouveau.
 Expression du résultat :
%H2O =((P1-P2)/P1)*100

7
Satge d’Initiation
Institut Supérieure des Etudes Technologique de Gabes

3. Démonstration des formules de calcul :


Au cour de la réaction de précipitation, on a formation d’un complexe selon :

Soit A= (C9H7N)3H3[PO4.12MoO3]

2 moles de A ----------------- 1 mole P2O5

2*M(A) ------------------------ M(P2O5)

1g de A -------- X g de p2o5

Alors X= M( P2O5) / ( 2 * M(A)) = 0.032073

1g de A -------------------- X g de p2o5

P g de A ---------------------- (p* M(p2o5))/(2*M(A))

Alors %P2O5 = ( P * M(P2O5) * 100) / (2*M(A) * m0 *(v/V)

%P2O5 = 0.032073 * P * V *100) / ( m0*v )

Avec

P : masse de précipité

M0 : prise d’essai en g

V1 = 500 ml (volume de fiole jaugée en ml)

V2 =25 ml (volume de l’aliquote en ml)

Alors : %P2O5 = (64,14*P)/m0

8
Satge d’Initiation
Institut Supérieure des Etudes Technologique de Gabes

II. Analyse de phosphogypse :


1. But :
Attaque chloronitrique et précipitation du P2O5 sous forme de phosphomolybdate de
quinoléine (C9H7 N)3 H3 PO4,12MoO3.

2. Mode opératoire :
 Peser à 0.1 mg près 10 à 20 g d’échantillon à analyser.
 Introduire cette prise d’essai dans un bécher de 250ml.
 Ajouter 100 ml de solution saturée de gypse, agiter.
 Décanter sur creuset G4 capacité 50 ml préalablement séché et taré.
 Entrainer la totalité du gypse sur le creuset.
 Rincer avec environ 100 ml de la solution saturée de gypse. Essorer.
 Rincer avec 20 ml d’alcool éthylique. Essorer.
 Rincer avec 20 ml d’acétone. Essorer.
 Porter ce creuset à l’étuve à 90° C pendant 30 min.
 Refroidir au dessiccateur et peser, soit P2 le poids obtenu :
 Expression du résultat :

%Humidité= ((P1-P2)/P1)*100
Avec :

P1 : masse de la prise d’essai en g.

P2 : masse du gypse après séchage en g.

A. P2O5 Lavable :
Le P2O5 lavable est l’acide phosphorique H3PO4 libre dans le gypse.
Le principe est le suivant : attaque nitrique du filtrat préparé et précipitation de p2o5 par
quimociac.

 On prélève 50 ml de filtrat (500 ml récupérer après lavage) dans un bécher de 250 ml,
on ajoute 10 ml de HNO3 et mettre sur plaque chauffante jusqu’à début d’ébullition.
après ajouter 50 ml de quimociac, filtrer sous vide dans creuset n°4 et sécher à l’étuve
250°C pendant 30 min.
 Refroidir dans un dessiccateur puis peser le précipité.

9
Satge d’Initiation
Institut Supérieure des Etudes Technologique de Gabes

 Expression du résultat :

P2O5 lavable = (32.073 ×masse du précipité ×500) ∕ ( prise × 50)

B. P2O5 syncristallisé :
 Dans une fiole de 500 ml contenant 350 ml d’une solution NaCl (10g/l) et 1g de gypse
broyé, on fait l’agitation à l’aide d’un agitateur rotatif pendant 30 min puis on jauge la
fiole par la solution de NaCl (10g/l)
 Filtre le continue sur papier filtre dans une fiole jaugée 250 ml et chauffer le filtrat sur
plaque chauffante jusqu’à début d’ébullition
 Prendre 50 ml du filtrat et ajouter 50 ml de quimociac et porter à l’ébullition
 Filtrer sous vide dans un creuset n°4 préalablement séché et taré.
 Sécher dans une étuve à 245°C pendant 45 min.
 Refroidir dans un dessiccateur puis peser le précipité.
 Expression des résultats :

P2O5 syncristallisé = (32,073× masse du précipité ×500)/ (prise ×250)

C. P2O5 TOTAL :
Il s’agit de toute la quantité de P2O5 se trouvant sous différent forme excepte le lavable.

 Peser 1g de gypse sec broyé (lavé) et introduire dans un bécher de 250 ml.
 Ajouter 15 ml d’acide nitrique HNO3 et 5 ml d’acide chlorhydrique HCl.
 Chauffer sur plaque chauffante jusqu’à disparition des vapeurs nitreuse
 Reprendre avec 100 ml d’eau distillé et chauffer de nouveau jusqu’à l’ébullition,
refroidir.
 Filtrer dans un bécher de 400 ml à l’aide d’un entonnoir muni d’un papier filtre à
bande blanche.
 Précipite avec 50 ml de quimociac et porter à l’ébullition.
 Filtrer sous vide dans un creuset n°4 préalablement séché et taré puis sécher dans une
étuve à 245°c pendant 45 min.
 Refroidir puis peser le précipité.
 Expression du reslutat :

P2O5 Total = 32.073*Pt/ Prise (g\kg de gypse sec)


Pt : poids du précipité

10
Satge d’Initiation
Institut Supérieure des Etudes Technologique de Gabes

On déduit alors Le P2O5 inattaqué :

P2O5 inattaqué = P2O5 total – P2O5 SYNC

 Ces différent taux en P2O5 dans le gypse permettant de déterminer les rendements
d’atelier phosphorique :
Rendement d’attaque =100-(P2O5 total * facteur)
Rendement de filtration = 100 – ((P2O5 lavable*facteur)/rendement d’attaque)
Rendement global = (rendement d’attaque*rendement de filtration)/100

11
Satge d’Initiation
Institut Supérieure des Etudes Technologique de Gabes

III. Analyse du TSP ( triple super phosphate) :


1. Introduction :
Le superphosphate triple (TSP) est obtenu par attaque chimique acide d'une roche phosphatée
par de l'acide phosphorique. Il s’agit de la forme de superphosphate la plus efficiente. Sa
teneur en P2O5 est de l’ordre de 46 %. Sa teneur élevée en phosphate et sa très grande
solubilité en font un engrais très populaire. Le phosphate qu’il contient est rapidement mis à
la disposition des plantes.

 Obtention de l’acide phosphorique :

Ca3 (PO4)2 + 3H2SO4 + 6H2O  2H3PO4 + 3(CaSO4,2H2O)


 Obtention du TSP :

Ca (PO4)2 (sd) + H3PO4 (L)  3Ca (HPO4) (sd)

CaHPO4 (sd) + H3PO4 (L)  Ca (H2PO4)2 (sd)

2. But :
L’analyse du TSP a pour but la détermination de :

 %H2O (humidité)
 %P2O5 soluble dans l’eau
 %P2O5 acide libre
 %P2O5 total
 %P2O5 insoluble citrate
 %CaO
3. Principe :
Le présent mode opératoire est basé sur :

La mise en solution de l’anhydride phosphorique total du TSP par attaque aux acides
minéraux HNO3 et HCL.

La précipitation du P2O5 total sous forme de phosphomolybdate de quinoléine.

4. Mode opératoire :
A. %H2O (humidité) :
 Peser 10 g de TSP broyé dans une capsule en inox taré.
 Placer la capsule à l’étuve 105°C pendant 3 heures
 Apres refroidissement dans un dessiccateur, peser de nouveau.

12
Satge d’Initiation
Institut Supérieure des Etudes Technologique de Gabes

 Expression du résultat :

%H2O = ((P1 – P2 )/ P1 ) * 100

Avec :

P1 : masse initiale.

P2 : masse après séchage.

B. P2O5 soluble dans l’eau :


i. Solubilisation :
 Peser 0,5 mg près 1g de TSP broyé ; soit m0 la masse de la prise d’essai
 Introduire la prise d’essai dans un entonnoir muni d’un papier filtre de diamètre 9 cm et
placé sur une fiole jaugée de 250 ml
 Laver avec de petites portions d’eau distillée, en attend à chaque fois que l’eau passe à
travers le filtre avant d’en ajouter une autre et ceci jusqu’à atteindre le trait de jauge puis
homogénéiser. cette opération dure environ 60min.
 Ajouter 1 à 2 ml de HNO3 en cas de solution trouble
 Garder le papier filtre et son contenu pour la détermination du P2O5 insoluble citrate.
ii. Précipitation :
 Prélever une prise d’essai contenant moins de 25 mg de P2O5 , soit une aliquote de 10 ml
et l’introduire dans bécher de 500 ml.
 Diluer à 50 ml avec l’eau distillée, puis ajouter 10 ml HNO3.
 Laisser bouillir doucement durant 10 min.
 Laisser refroidir jusqu’à à la température ambiante.
 Diluer à 100 ml environ avec l’eau distillé et ajouter 50 ml de réactif quimociac.
 Couvrir avec un verre de montre.
 Chauffer sous hotte ventilée sur bain sable chauffante jusqu’à ébullition (1 min).
 Laisser refroidir jusqu’à la température ambiante.
 Agiter 3 à 4 fois pendant le refroidissement.
 Filtrer sous vide le liquide à travers un creuset filtrant préalablement sèche à 250°C et
taré.
 Laver le précipité avec 5*25 ml d’eau distillée sécher le creuset durant 30 min à 250°C.
 Laisser refroidir dans un dessiccateur jusqu’à la température ambiante.
 Peser le solide sous forme (C9H7N)3H3PO4.12MoO3 .

13
Satge d’Initiation
Institut Supérieure des Etudes Technologique de Gabes

 Soustraire l’essai à blanc.


 Multiplier par 0.03207 pour obtenir le poids de P2O5.
 Expression du résultat :

% P2O5 soluble_eau = ((0.03207*(m1-m2)*v1)/(m0*v2))*100


Avec:

M1 : masse du precipité

M2 : masse essai à blanc en g

m0 : masse de l’échantillon à analyser en g

v1 : volume de la fiole jaugé en ml

v2 : volume de l’aliquote en ml

C. %P2O5 Totle :
i. Mise en solution de l’échantillon :
 Peser à 0,5 mg près 1g de TSP broyé ; soit m0 la masse de la prise d’essai.
 Introduire la prise d’essai dans un bécher de 250 ml et ajouter 30 ml HNO3 et 5ml HCL.
 Couvrir avec un verre de montre et chauffer sur bain de sable ou plaque chauffante
jusqu’à disparition des vapeurs nitreuses (environ 30 min).
 Laisser refroidir puis traverser quantativement la solution dans une fiole jaugée
de 250 ml.
 Compléter au volume avec l’eau distillé et homogénéiser.
 Filtrer sur papier filtre dans un erlenmeyer de 250 ml.
ii. Précipitation :
 Prélever une prise d’essai contenant au moins de 25 mg de P2O5 , soit une aliquote de 10
ml et l’introduire dans bêcher de 500 ml.
 Diluer à environ 100 ml d’eau distillée puis ajouter 50 ml de réactif quimociac.
 Couvrir avec un verre de montre
 Chauffer sous hotte ventilée sur bain de sable ou plaque chauffante jusqu’à ébullition
( 1 min)
 Laisser refroidir jusqu’à la température ambiante.
 Agiter 3 à 4 fois pendant le refroidissement.
 Filtrer sous vide le liquide à travers un creuset préalablement séché à 250 °C et taré.

14
Satge d’Initiation
Institut Supérieure des Etudes Technologique de Gabes

 Laver le précipité avec 5*25ml d’eau distillée et sécher le creuset durant 30 min à
250°C.
 Laisser refroidir puis peser le précipité.
 Expression de résultat :

%P2O5 Total = ((0.03207*(m1 – m2 ) *v1 ) / ( m0 * v2 ))

D. P2O5 insoluble citrate :


i. Mise en solution de l’échantillon :
 Transférer le papier filtre et le résidu, qui a servi pour le dosage du P2O5 soluble-eau dans
une fiole de 250 ml contenant 100 ml d’une solution de citrate d’ammonium neutre
préalablement chauffée à 65°C.
 Boucher fermement la fiole puis agiter jusqu’à ce que le papier filtre soit réduit en pate
puis déboucher momentanément la fiole pour soulager la pression.
 A l’aide d’un bain marie agité, continuer l’agitation de la fiole bouchée à une
température constante de 65°C exactement.
 Apres une heure d’agitation, filtrer a travers un papier filtre en utilisant un entonnoir
ordinaire et en lavant à l’eau chaude à 65°C et ceci dans une éprouvette de 500 ml
jusqu’à l’obtention d’un volume de filtrat de 350 ml.
 Traiter le papier filtre humide comme suit :
 Remettre le papier filtre dans une fiole de 250 ml.
 Ajouter 30 ml d’acide nitrique et 3 à 5 ml HCl.
 Chauffer sur plaque chauffante durant 30 min.
 Laisser refroidir et jauger à 250 ml (soit v1) avec l’eau distillée.
 Filtrer dans une fiole en jetant les premières fractions du filtrat.
ii. Précipitation :
 Prélever une aliquote de 100 ml (soit v2) et l’introduire dans un bécher de 500 ml.
 Ajouter 50 ml de réactif quimociac.
 Couvrir avec un verre de montre puis chauffer sous hotte ventilée sur plaque chauffante
jusqu’à l’ébullition (1 min).
 Agiter 3 à 4 fois pendant le refroidissement.
 Filtrer sur creuset filtrant préalablement sécher à 250°C et taré.
 Laver avec 5*25 ml d’eau distillée puis sécher le creuset durant 30 min à 250°C.

15
Satge d’Initiation
Institut Supérieure des Etudes Technologique de Gabes

 Laisser refroidir jusqu’à la température ambiante.


 Peser le solide sous forme de (C9H7N)3H3PO4.12MoO3.
 Expression du résultat :

%P2O5 insoluble/citrate = ((0.03207*(m1-m2)*V3)/(m0*v4))*100

E. %P2O5 acide libre :


 Prendre 25 ml du filtrat qui servi la détermination de la teneur en P2O5 Soluble-eau.
 L’introduire dans bécher de 250 ml et ajouter 25 ml d’eau distillée.
 Ajouter 5 à 7 gouttelettes de vert de bromocrésol et doser avec une solution de soude
(0.05N).
 Expression du résultat :

%P2O5 Acide libre = (3.55*Vsoude)/ prise

16
Satge d’Initiation
Institut Supérieure des Etudes Technologique de Gabes

IV. Analyse de soufre :


1. But :
L’analyse du soufre a pour but la détermination de :

 %Humidité
 %Cendres
 %Bitumes
 %Acidité

2. Principe :
 On évalue :
 L’humidité : perte de poids à 105°C
 Les bitumes : perte de poids entre 400 et 800 °C (Matières organique dans le souffre)
 Les cendre : résidu à 800 °C (matière minérale).
 L’acidité : mouillage du soufre par un alcool, extraction à l’eau de l’acide.
 Le titrage s’effectue par NaOH N/100 ; l’acidité est exprimée en % H2SO4.

3. Mode opératoire :
A. L’humidité :
 Peser 10 g de soufre dans une capsule en porcelaine tarée.
 Sécher à l’étuve à 105 °C pendant 2 heures
 Refroidir dans un dessiccateur pendant 20 min
 Peser, soit P1 la perte de poids.
 Expression du résultat :

%humidité = 10P1

B. Cendre et Bitumes :
 Prendre 10 g de soufre dans creuset en porcelaine taré.
 Chauffer lentement pour distiller le soufre.
 Apres distillation, porter le résidu à 400°C pendant 20 min.
 Refroidir dans un dessiccateur pendant 20 min

17
Satge d’Initiation
Institut Supérieure des Etudes Technologique de Gabes

 Peser, soit P3 Le poids du résidu.


 Porter à 800 °C le résidu pendant 20min
 Peser, soit P2 le poids du résidu.
 Expression du résultat :

%cendres= 10 P2

%BITUMES = 10 (P3 – P2 )

C. Acidité du soufre :
 Peser exactement 50 g de soufre dans un erlenmeyer sec de 250 ml ; ajouter 25 ml
d’alcool éthylique ; agiter ; ajouter 50 ml d’eau distillée ; agiter fortement ; ajouter 5
gouttes de phénolphtaléine.
 Tirer par NaOH N/100 jusqu’à teinte rose, soit a le nombre de ml verses
 Faire un essai à blanc avec 25 ml d’alcool et 50 ml d’eau, soit b le nombre
de ml versés.
 Expression du résultat :
%Acidité = 98* 10-5 ( a-b )
a)

18
Satge d’Initiation
Institut Supérieure des Etudes Technologique de Gabes

Conclusion

Pendant cette période de stage, j’ai vécu une expérience exceptionnelle au sein
du GCT usine de m’dhilla à travers laquelle j’ai pu exploiter et améliorer mes
connaissances théorique et les faires appliquer dans le milieu professionnel.

Ce stage m’a permis d’avoir une deuxième vision du travail en entreprise et de


découvrir les principaux stages de la production du Triple super phosphate TSP,
de connaitre les différentes analyses effectuées au sein du laboratoire et visiter
les diverses unités de production. En outre ce stage m’améliorer mes capacités
de communication avec les cadres, les ouvriers et les personnels des société
général.

Alors je pense que passer un stage dans ces grandes usines est une très bonne
occasion que me présente pour se familiariser avec le monde professionnelle en
tant que exécuteur ouvrier.

Finalement j’espère que mon rapport soit à la hauteur de l’expérience que j’ai
vécue.

19
Satge d’Initiation
Institut Supérieure des Etudes Technologique de Gabes

20
Satge d’Initiation
Institut Supérieure des Etudes Technologique de Gabes

21
Satge d’Initiation
Institut Supérieure des Etudes Technologique de Gabes

22
Satge d’Initiation
Institut Supérieure des Etudes Technologique de Gabes

23
Satge d’Initiation

Vous aimerez peut-être aussi