Vous êtes sur la page 1sur 21

AUDIT ET CONTRÔLE

INTERNE

© ENCG - Fès
PLAN
:
INTRODUCTION

AUDIT : Définitions, objectifs, typologie


et démarche.

NORMES : Élaborés par le Conseil


National de l’Ordre des Experts
Comptables.
CONTRÔLE INTERNE : Définition,
objectifs généraux, principes et éléments
de base.
CONCLUSION

© ENCG - Fès 0
INTRODUCTION :

© ENCG - Fès 1
AUDIT : Définition et
Typologie
L’audit consiste en un examen occasionnel ou périodique sur
pièces et sur place des activités et de la gestion d’une
organisation, en vue d’aider les responsables à améliorer la
qualité de la dite gestion et des résultats.
C’est un examen qui repose sur une méthodologie, des normes
professionnelles de travail garantissant l’objectivité de
l’opinion de l’auditeur.
C’est une activité indépendante qui n’évalue pas les hommes
mais les systèmes et les activités menées par une
organisation.
L’auditeur conduit à des recommandations par :
 L’identification des risques.
 La correction des dysfonctionnements.

© ENCG - Fès 2
AUDIT
AUDIT : Définition et
Typologie

AUDIT AUDIT
interne externe
AUDIT de AUDIT AUDIT
régularité opérationn Financier
el
AUDIT AUDIT Social
d’efficacité AUDIT Légal AUDIT
AUDIT de AUDIT Fiscal (commissariat aux
contractuel
management compte)
AUDIT Sté de (Obligatoire) / SA
et SCA
Evaluation du Marketing capitaux
contrôle AUDIT … Sté de (Facultatif) / SNC,
interne personnes SARL, SCS

© ENCG - Fès 3
AUDIT : Définition et
Typologie
AUDIT interne AUDIT externe
Structure fonctionnelle Prestataire de service
Statut intégrée dans l’organisation
Statut juridiquement indépendant
Travail pour le bénéfice du Émet des conclusions à
Commandit Commandita
top management de l’intention de tous ceux qui
aires l’organisation ires sont habilités et concernés
Apprécier la bonne maîtrise
Certifier :
des activités de
• La régularité
Objectif l’organisation et Objectif • La sincérité
recommander les pistes
• L’image fidèle
d’amélioration
Champs Champs Se limite à l’appréciation de
Inclut toute les dimensions
d’applicatio de l’organisation
d’applicatio juste ce qui a incidence sur les
n n résultats

Prévention Prévention Uniquement les fraudes ayant


Toute sorte de fraude
de la fraude de la fraude une incidence sur les résultats

Degré Degré
Assortie d’une certaine Agir comme profession
d’indépenda restriction d’indépenda libérale
nce nce
© ENCG - Fès 4
AUDIT : Définition et
Typologie
AUDIT financier (externe)
Examen effectué en vue d’exprimer une opinion motivée sur la
régularité, la sincérité et la fidélité des comptes annuels,
des résultats et des états financiers pour l’exercice considéré.

Conformité à la réglementation
Fournir loyalement l’information et aux textes législatifs : code de
comptable; commerce, droit fiscal, droit de
société …

L’image
fidèle
(Intègre les
deux)

© ENCG - Fès 5
AUDIT : Définition et
Typologie
AUDIT opérationnel
C’est un examen des informations relatives à la gestion d’une
entité par référence aux critères de régularité, de fiabilité et
d’efficacité;
Il est fréquemment mis en œuvre par les auditeurs internes
mais aussi par des cabinets externes;

Il a pour objectifs de s’assurer :


 Que l’organisation est efficace;
 Que les instructions de la direction et les procédures sont
appliquées;
 Que les informations fournies à la direction sont sincères;
 Que les opérations réalisées sont régulières.

© ENCG - Fès 6
AUDIT : Démarche
Travaux de fin
Phase Evaluation de
de mission
préliminaire CI

Prise
• L’acceptation de mission par de
l’auditeur. Contrôle des
• Lettre de mission. connaissance de comptes (Examen
l’entité des comptes)
Elément de Fixation du
1.
La Adaptation
remise par de
la Evaluation
direction
la démarche
d’uneEtablissement
d’audit
ou plusieurs du Planification
prise de seuil de lettres
2. Inspection desdes
d’affirmation.
connaissance
risques
enregistrementsrapport d’audit
signification
de la mission
3. Examen analytique (info financières)
• Seuil
Secteur de signification
4. Réexécution : Il
• R. inhérents
des contrôles Montant
inclut la au-delà
mission d’audit
: lié à l’activité
(rapprochement duquel les anomalies
entre
deviennent
d’activité significative.
amortissements, de l’E/se.
provisions …)
•• Structure
Anomalie … • R. de contrôle : lié
(dysfonctionnement, au CI. : information comptable
lacune)
5. Demande de •confirmation à des tiers : CAC
inexistante, R.
insuffisantede non détection
oud’inspection
omise en raison : lié à de fraude ou d’erreur.
6. Observation physique
l’auditeur. des actifs corporels (stock …)
• Anomalie significative
7. Déclaration : information
de la direction : vers la fin d’une importance telle qu’elle
de mission
peut influencerdes
8. Utilisation le jugement
travaux d’undes actionnaires.
autre auditeur
© ENCG - Fès 7
NORMES d’audit légal et
contractuel
A. Normes de comportements
professionnels
1. Indépendance: :
. Indépendance matérielle : reçoit des honoraires.
. Indépendance morale : neutre, objectif, …
2. Secret professionnel
3. Compétence : l’auditeur doit avoir un diplôme
certifié (diplôme d’expertise).
4. La qualité de travail : l’Etique, l’acquisition et le
maintien de la mission, la conscience
B. Normes de travail :
professionnel.
1. Planification de la mission et la supervision
(stratégie de mission)
2. Justification
C. Normes de rapport:de l’opinion (les preuves)
• Rédaction d’un rapport A. réserve/S. réserve/Refus
de certification.
© ENCG - Fès 8
CONTRÔLE INTERNE :
Définition
Le contrôle interne est l’ensemble des sécurités (assurance,
garantie) contribuant à maitriser l’ensemble des activités de
l’entreprise, il se manifeste par l’organisation, les méthodes et
procédures de chacune des activités de l’entreprise pour
maintenir la pérennité de celle-ci,
Sur le plan comptable, il regroupe l’ensemble des procédures
qui favorisent l’établissement des comptes sincères et
réguliers,
Sur le plan administratif, il comprend l’ensemble des
procédures visant l’efficacité de la gestion de l’entreprise,

© ENCG - Fès 9
CONTRÔLE INTERNE :
Objectifs
Optimisation
Qualité
Respect desdirectives
Sécurité
des informations
des
des ressources
actifs
et des
procédures
•Le Utilisation
CI doitdes
• Protection
Respect permettre
économique
et
lois, à règlements
sauvegarde
des l’information
etdes
efficace
etd’être
actifsdes :
• contrats.
Fiable et vérifiable
ressources
immobilisés, : des
il s’agit : exactitude
stocksde savoir
et des si vérifiée
les moyens
actifs par un
1 système
dont
• Respect dispose
immatériels; de preuves.
des l’entité sont utilisés
instructions et des de façon
procédures
• pour
Exhaustive
optimale.
• Sécurité
éviter D’où
des :des
complète
un
hommes. impératif
failles ettelles
dûment
d’efficacité
: laenregistrée.
et
mauvaise
• communication,
Pertinente : que
d’efficience adaptéele contrôle
au butdeinterne
poursuivi.
doit
4

le défaut supervision, la
2

• confusion
Disponible
prendre en
des:compte.
reçue
tâchesen …temps opportun
3

© ENCG - Fès 1
CONTRÔLE Éléments
INTERNE : de base

1
Existence d’une organisation :
A. Définition des tâches :
L’analyse de poste permet de savoir qui
fait quoi ?
B. Définition des pouvoirs et
responsabilités
Le recueil des :pouvoirs pour connaître
les limites des pouvoirs délégués.

C. Circulation de l’information :
Circuits des documents

© ENCG - Fès 1
CONTRÔLE Éléments
INTERNE : de base

2
Existence d’une documentation
suffisante :
A. Existence de manuel de
procédures
Les procédures doivent être :
• Écrites pour maîtriser l’activité et permettre un
référentiel pour l’auditeur (manuel des
procédures générales).
• Simple et spécifiques à l’entité.
• Mises à jour régulièrement et portées à la
connaissance du personnel.
B. Conservation et sauvegarde de
l’information

© ENCG - Fès 1
CONTRÔLE Éléments
INTERNE : de base

3 Compétence et intégrité du personnel,


notamment, la direction
• L’intégrité des individus est requise, car ce sont
eux qui sont concernés par le contrôle de leurs
activités : codes de conduite, règles d’éthique.
• Le recrutement des compétences.

© ENCG - Fès 1
CONTRÔLE INTERNE :
Principes
1 Séparation des tâches

 Les2 fonctions
L’adhésiondeaux
décision : direction
procédures et à …
la structure proposée.
 Les fonctions de détention matérielle des valeurs et des biens :
magasinier, caissier …
3 La permanence
 Les fonctions d’enregistrement : saisie et traitement de
 l’information
Application de façon permanente des procédures et
 Les4 fonctions financières : actes de paiement ou de recette
L’indépendance
règlements
 Les fonctions de contrôle (vérification) : autorisation préalable pour
les contrôles doivent être effectués par des personnes indépendants
exercer l’une des fonctions précédentes.
5 L’universalité
des individus exécutant les tâches.

Application
6 du CI par tous les membres de l’organisation
L’information

7Avoir une information pertinente, utile, vérifiable pour faire les


L’harmonisation
contrôles.
 Le CI doit être adapté à l’entreprise : contrôle efficace sans engendrer
un coût très élevé.
© ENCG - Fès 1
CONTRÔLE INTERNE :
e du contrôle interne du module « Achats-Fournisseurs »
Le processus des achats comprend les phases suivantes :
 Expression du besoin;
 Commande;
 Réception;
 Comptabilisation;
 Règlement.

© ENCG - Fès 1
CONTRÔLE INTERNE :
e du contrôle interne du module « Achats-Fournisseurs »

Dde Comman Réceptio Stockag Comptabilisa Règleme


d’achat de n e tion nt

Sçe Sçe Magasi Sçe ∑ DG


Achat Réception n comptabilité
Copie Copie
Exprime le BC BR BE - Facture Payement
besoin BS
Sur +
la
base Sçe courrier
Registr Origina
e le
Pour le Frs :
Fournisseur
BL

© ENCG - Fès 1
CONTRÔLE INTERNE :
Application
Corrigé :
Diapositive de contrôle
Anomalie Risque
interne à adopter
Une personne relevant du Le directeur devrait désigner une
service achat émet des BC personne seul habilité à émettre des
sans être désigner par le Fraude BC
directeur général (non
autorisé)
Le magasinier n’a pas reçu Le magasinier devrait recevoir un
un exemplaire du BR Risque exemplaire du BR et le comptable
L’original du BR n’a pas d’erreur/frau devrait recevoir l’original du BR et
envoyé au service de non exemplaire.
comptable.
Le comptable n’a pas Risque Le comptable devrait comparer
rapproché la facture avec d’erreur/frau systématiquement la facture avec
une copie du BC et du BR. de une copie du BC et BR.
Le comptable à enregistrer Le comptable devrait respecter le
Risque
des achats rattachée à principe des rattachements des
© ENCG - Fès d’erreur 1
l’exercice 2013. achats à leurs exercices respectifs.
CONCLUSION :

© ENCG - Fès 1
BIBLIOGRAPHIE:

 HAMZAOUI MOHAMED, AUDIT : gestion des risques d'entreprise et


contrôle interne,
2ème édition Village Mondial, 2008

 JEAN RAFFEGEAU et autres, L'AUDIT FINANCIER, 1ère édition QUE SAIS-

JE? 1994

 LAHYANI MOHAMED, AUDIT ET CONTRÔLE INTERNE, Edition Cabinet

Audit & Analyse, 2012

 MANUEL DES NORMES : Audit légal et contractuel (Marocain)

© ENCG - Fès 1

Vous aimerez peut-être aussi