Vous êtes sur la page 1sur 46

GÉOMÉTRIE

2ème année

3.1 Trigonométrie dans un triangle quelconque 1


3.1.1 Introduction 1
3.1.2 Rappels 2
3.1.3 Théorèmes relatifs aux triangles quelconques 4
3.1.4 Calcul d’aires 10
3.1.5 Ce qu’il faut absolument savoir 17
3.1.6 Questionnaire à choix multiples 17

3.2 Géométrie analytique 18


3.2.1 Points, distances 18
3.2.2 Cercles 21
3.2.3 Droites 23
3.2.4 Droites remarquables du triangle 27
3.2.5 Intersection d’une droite avec un cercle 32
3.2.6 Équation de la tangente à un cercle passant
par un point du cercle 34
3.2.7 Intersection de deux cercles 35
3.2.8 Ce qu’il faut absolument savoir 38
3.2.9 Questionnaire à choix multiples 38

3.3 Solutions des exercices 39

Picchione Serge 2014-2015


AVANT-PROPOS

• Ce document a été conçu pour l’enseignement des mathématiques dispensé au Collège de


Genève en deuxième année, en géométrie. Cela dit, il peut servir de support de cours pour
d’autres filières d’enseignement.

• Vous trouverez dans ce chapitre de la théorie (définitions, théorèmes, démonstrations, etc.)


et des exercices qui vous permettront progressivement de vous familiariser et de maîtriser les
diverses notations et concepts mathématiques. À la fin du chapitre se trouvent les solutions des
exercices, des activités et des Q.C.M. à l’exception de ceux faisant intervenir des démonstrations.

• Les exercices accompagnés d’un astérisque (*), sont des exercices supplémentaires de
développement destinés, par exemple, aux élèves ayant choisi l’option, niveau avancé (MA2).

• Pour mieux repérer les points importants de la théorie, les définitions sont dans un encadré
blanc et les théorèmes dans un encadré grisé.

• Pour vérifier votre niveau de compréhension à la fin de l’étude d’un sous chapitre, vous pouvez
vous référer aux sections : « Ce qu’il faut absolument savoir » et « Questionnaire à choix
multiples ».

• Vous pouvez télécharger ce document au format PDF à l’adresse suivante :

http://www.sismondi.ch/disciplines/mathematiques/espace-perso-profs/serge-picchione

• Pour finir, un grand merci aux collègues de divers établissements scolaires qui ont partagé
leurs cours : Nicolas Chabal, Yves Drevous, Bernard Gisin, Alain Klopfenstein, Maurizio
Lalicata, Bernard Lenggenhager, Romanita Nagy Gauxachs, Adrien Schleining et Serge Zoutter.

BON TRAVAIL !

Picchione Serge 2014-2015


3.1 Trigonométrie dans un triangle quelconque

3.1.1 Introduction

La trigonométrie (du grec trigônon triangle et metron mesure) était à l'origine l'art de préciser
uniquement par le calcul les informations absentes. Avec suffisamment d'informations, la
trigonométrie nous permet de calculer la longueur des côtés et les angles d'un triangle
préalablement défini. Pourquoi des triangles ? Parce que ce sont les figures de base qui permettent
de construire toutes les autres formes ayant des côtés rectilignes. Un polygone (carré, rectangle
trapèze, pentagone, hexagone, etc.) peut être « divisé » en plusieurs triangles, en menant des lignes
droites d'un sommet à tous les autres.

Pour étudier les relations trigonométriques dans un triangle quelconque


on a besoin de connaître les relations trigonométriques dans un triangle
rectangle. En effet, on constate facilement que tout triangle quelconque
peut être "décomposé" en deux triangles rectangles.

Commençons donc par un rappel sur les relations de bases T1


T2
dans un triangle rectangle !

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 1 Géométrie / Trigonométrie / 2 N-A
3.1.2 Rappels
Définition Un triangle (quelconque) est un polygone à trois côtés.

Triangles particuliers

• Un triangle rectangle est un triangle qui possède un angle droit.

• Un triangle isocèle est un triangle qui possède au moins 2 angles égaux (⇔ 2 côtés égaux).

• Un triangle équilatéral est un triangle qui possède 3 angles égaux (⇔ 3 côtés égaux).

Théorème de la somme des angles d’un triangle

Dans un triangle la somme des angles vaut 180°. α + β + γ = 180D





hypothèse conclusion

Démonstration d
i) On trace deux droites parallèles d et d’. δ ε
ii) On a : δ + γ + ε = 180° Angle plat. γ

iii) On a : α = δ et β = ε Angles alternes-internes.


⇒ α + γ + β=180° (fin de la démonstration) d’ α β

Définition Un quadrilatère est un polygone à 4 côtés


(carré, rectangle, trapèze, etc.).

Corollaire

Dans un quadrilatère la somme des angles vaut 360°.





hypothèse conclusion

Démonstration En exercice.

B
Relations métriques dans un triangle rectangle
c
Considérons un triangle ABC, rectangle en C a
avec des cotés de longueurs a, b et c.
A b C
Théorème de Pythagore

Si un triangle est rectangle alors la somme des carrés des cathètes est égale au carré de
l’hypoténuse. a 2 + b2 = c 2

Démonstration Voir cour de 1ère année du Collège.

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 2 Géométrie / Trigonométrie / 2 N-A
Les rapports trigonométriques dans le triangle rectangle

À partir du triangle ABC rectangle en C,


on définit les relations suivantes :
a ⎛a⎞ B
sin ( α ) = ⇔ α = sin−1 ⎜ ⎟ << sin_opp_hyp >>
c ⎝c⎠
c
β
b ⎛b⎞
cos ( α ) = ⇔ α = cos −1 ⎜ ⎟ << cos_adj_hyp >> a
c ⎝c⎠
α
a ⎛a⎞
tan ( α ) = ⇔ α = tan−1 ⎜ ⎟ << tan_opp_adj >> A b C
b ⎝b⎠

Activité 1

a) Calculer la hauteur h de l'arbre sachant que la personne mesure 1,80 m.

h
20°

50 m

b) On connaît x = 10 m et d = 60 m. Calculer l'angle θ.


(le triangle PQR est isocèle en R)

R

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 3 Géométrie / Trigonométrie / 2 N-A
3.1.3 Théorèmes relatifs aux triangles quelconques
Il est possible d'étendre l'utilisation de la trigonométrie aux triangles quelconques c'est-à-dire aux
triangles ne possédant pas forcément un angle droit grâce aux théorèmes suivants :
a) Le théorème du sinus.
b) Le théorème du cosinus.
C
a) Le théorème du sinus γ
b
Considérons un triangle quelconque ABC avec des cotés a
de longueurs a, b, c dont les 3 angles qui ont pour valeurs
α, β, γ sont aigus. Remarque : α + β + γ = 180° .
α β
Alors on a : A c B

sin( α ) sin( β ) sin( γ )


= =
a b c

Exemple
Résoudre le triangle ABC, connaissant α = 48° , γ = 57° et b = 47.
• Étant donné que la somme des angles d’un triangle vaut 180°, β = 180° − 48° − 57 ° = 75° .

• Utilisons maintenant le théorème du sinus pour calculer a :


sin( α ) sin( β ) b ⋅ sin( α ) 47 ⋅ sin( 48D )
= ⇔ a= = ≅ 36
a b sin( β ) sin(75D )
• Ensuite, avec le théorème du sinus, calculons c :
sin( β ) sin( γ ) b ⋅ sin( γ ) 47 ⋅ sin( 57D )
= ⇔c= = ≅ 41
b c sin( β ) sin(75D )

Remarque : Résoudre un triangle, c'est calculer la mesure de ses côtés et de ses angles.

Démonstration

• Construisons dans le triangle quelconque précédent la hauteur hc C


issue du sommet C, coupant le côté c en un point H.
γ
• On obtient deux triangles rectangles en H.
b
• On a : a
h ⎫ hc
sin( α )= c ⇒ hc = b ⋅ sin( α )⎪
b ⎪

h
sin( β ) = c ⇒ hc = a ⋅ sin( β ) ⎪ α β
a ⎪⎭ A
c H B
sin( α ) sin( β )
⇒ b ⋅ sin( α ) = a ⋅ sin( β ) ⇒ =
a b
• En faisant le même raisonnement pour une autre hauteur (hA ou hB), on obtient les égalités
manquantes.
________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 4 Géométrie / Trigonométrie / 2 N-A
Remarques
=1

 
sin (α ) sin ( 90 )
D
a
a) Si γ = 90D alors = ⇒ sin (α ) =
a c c
On retrouve la définition du sinus dans le triangle rectangle !
b) La démonstration du théorème du sinus, dans ce cours, est présentée avec un triangle ayant
3 angles aigus. Si on considère un angle obtus, on obtient les mêmes relations qu'avec 3 angles
aigus.
c) La connaissance de sin (α ) ne permet pas de déterminer α de manière unique, puisque deux
angles supplémentaires ont même sinus. Autrement dit : sin ( 180° − α ) = sin (α ) . Il faudra donc
être prudent lors de l'utilisation du théorème du sinus, en envisageant toutes les solutions.
sin ( 50 ° ) sin (γ )
Exemple Théorème du sinus : =
7 6
6 ⋅ sin ( 50 °
) ⇔ γ = sin (0.657 ) ≅ 41
⇔ sin (γ ) = −1 °
ou γ = 180D − 41D ≅ 139D
7
On pourra ensuite éliminer la valeur indésirable en vérifiant que la condition α + β + γ = 180°
est satisfaite ou en utilisant le fait que dans un triangle, au plus grand angle est opposé le plus
grand côté.
C

b) Le théorème du cosinus γ
b
Considérons un triangle quelconque ABC avec des cotés a
de longueurs a, b, c dont les 3 angles qui ont pour valeurs
α, β, γ sont aigus. Remarque : α + β + γ = 180° .
α β
A c B
Alors on a :

a 2 = b 2 + c 2 − 2bc ⋅ cos( α )

b 2 = a 2 + c 2 − 2ac ⋅ cos( β )

c 2 = a 2 + b 2 − 2ab ⋅ cos( γ )

Exemple
Résoudre le triangle ABC, connaissant a = 5, c = 8 et β = 77 ° .
• Utilisons le théorème du cosinus pour calculer b :
b 2 = a 2 + c 2 − 2ac ⋅ cos ( β ) = 5 2 + 8 2 − 2 ⋅ 5 ⋅ 8 ⋅ cos (77D ) ≅ 71 ⇔ b ≅ 71 ≅ 8,4

• Ensuite, avec le théorème du sinus, calculons α :


sin( α ) sin( β ) a ⋅ sin( β ) 5 ⋅ sin(77D )
= ⇔ sin( α ) = ≅ ⇔ sin( α ) ≅ 0,5782
a b b 8,4
⇔ α ≅ sin −1 ( 0,5782 ) ≅ 35D ou α ' = 180D − 35D = 145D

• Finalement sachant que α + β + γ = 180° , nous avons : γ = 180° − α − β ≅ 180D − 35D − 77D = 68D
α ' = 145D impossible car γ ≅ 180D − 145D − 77D = − 42D

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 5 Géométrie / Trigonométrie / 2 N-A
Démonstration
C
• Construisons dans le triangle quelconque précédent la hauteur hc
issue du sommet C, coupant le côté c en un point H.
γ
• On obtient deux triangles rectangles en H.
b
H divise le côté AB en deux parties : AH = c1 et HB = c − c1 a
hc
• Appliquons le théorème de Pythagore aux triangles
rectangles ACH et BCH :
α β
hc 2 = b 2 − c12 ⎫⎪ A c1 H c− c1 B
( )
2
⎬ ⇒ b 2
− c 2
= a 2
− c − c
hc 2 = a 2 − ( c − c1 ) ⎪⎭
2 1 1

donc b 2 − c12 = a 2 − c 2 + 2cc1 −c12 ⇔ a 2 = b 2 + c 2 − 2cc1

c1
• Finalement avec cos (α ) = ⇒ c1 = b ⋅ cos (α ) on obtient : a 2 = b 2 + c 2 − 2bc ⋅ cos (α )
b

En faisant le même raisonnement pour une autre hauteur (ha ou hb), on obtient les égalités
manquantes, à savoir : b 2 = a 2 + c 2 − 2ac ⋅ cos( β ) et c 2 = a 2 + b 2 − 2ab ⋅ cos( γ )

Remarques

a) Si γ = 90D alors c 2 = a 2 + b 2 − 2ab ⋅ cos ( 90D ) = a 2 + b 2




=0

On retrouve le théorème de Pythagore dans le triangle rectangle !


b) La démonstration du théorème du cosinus, dans ce cours, est présentée avec un triangle ayant
3 angles aigus. Si on considère un angle obtus, on obtient les mêmes relations qu'avec 3 angles
aigus.
c) Si α est un angle d'un triangle, la connaissance de cos (α ) permet de déterminer sans ambiguïté
l'angle α : il n'y a qu'un angle compris entre 0° et 180° tel que cos (α ) = v si − 1 ≤ v ≤ 1.

Exemple : On cherche α.
C
Théorème du cosinus :
γ
a 2 = b 2 + c 2 − 2bc ⋅ cos (α )
8,4
⇔ 5 2 = 8 2 + 8,4 2 − 2 ⋅ 8 ⋅ 8,4 ⋅ cos (α ) 5

⇔ 5 2 − 8 2 − 8,4 2 = −134,4 ⋅ cos (α )


5 2 − 8 2 − 8,4 2 α β
⇔ = cos (α ) A 8 B
−134,4
⇔ 0.8152 = cos (α )
⇔ α = cos −1 ( 0.8152 ) ≅ 35D

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 6 Géométrie / Trigonométrie / 2 N-A
Exercice 1
Démontrer que dans un quadrilatère (rectangle, losange, parallélogramme, etc.), la somme des
angles vaut 360°.

Exercice 2
Compléter les lignes du tableau suivant en utilisant les rapports trigonométriques : (2 décimales)

a b c α° β°
I 10,88 mm 16,31° B
II 58,25 dm 81° β
c
III 36,61 km 54° a

IV 3m 4m 5m α
A b C
V 2 mm 5 mm

Exercice 3

Trouver la hauteur de l'antenne si α = 45°, β = 50° et b = 25 m.

Exercice 4
Résoudre les triangles suivants : (réponses avec 2 décimales)
1) α = 28° et b = 40 , c = 60.
2) a = 11, b = 8 et c = 10. C
3) γ = 70° et a = 18, c = 36.
γ
4) α = 60°, γ = 45° et c = 20. b
a
5) α = 15° et a = 8, b = 10 .
6) a = 4, b = 7 et c = 2.
α β
7) α = 20°, β = 20° et c = 10. A c B
8) α = 60°, β = 40° et γ = 80°.

Exercice 5
Considérons un triangle quelconque ABC avec des cotés de longueurs a, b, c dont les 3 angles qui
ont pour valeurs α, β, γ sont aigus. Remarque : α + β + γ =180°.
sin( α ) sin( γ )
Démontrer que : a) = (Théorème du sinus) Un dessin est exigé !
a c
b) c 2 = a 2 + b 2 − 2ab ⋅ cos (γ ) (Théorème du cosinus) Un dessin est exigé !

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 7 Géométrie / Trigonométrie / 2 N-A
Trigonométrie : Applications

Exercice 6
Un parallélogramme a des côtés de 30 cm et de 70 cm et un angle de 65°.
Calculer la longueur de chaque diagonale au cm près.

Exercice 7

Calculer la hauteur h du phare à l'aide des données du problème.


Remarque : Le dessin est en perspective et on considère
comme négligeable la hauteur du rocher sur
lequel le phare est construit.

Exercice 8
Les angles d’élévation d’un ballon à partir de deux points
A et B au sol sont respectivement de α = 47° et β = 24°.
Les points A et B sont distants de 8,4 km et le ballon se situe
entre ces points, dans un même plan vertical.

Calculer l’altitude h du ballon en mètre.

Exercice 9
Un enfant est prisonnier au fond du puits d’une mine, dont le couloir mesure 13 m et forme un
angle de 78° avec l’horizontale. Un tunnel de sauvetage est creusé à 15 m de l’ouverture de la mine
(voir figure).
a) A quel angle θ , le tunnel de sauvetage doit-il être creusé ?
b) Si on peut creuser le tunnel de sauvetage à la vitesse de 10 m/h,
combien d’heures seront nécessaires pour atteindre l’enfant ?

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 8 Géométrie / Trigonométrie / 2 N-A
Exercice 10

La figure représente une boîte de dimensions 8 cm × 6 cm × 4 cm.


Calculer l’angle θ formé par la diagonale de la base et la diagonale de la face 6 cm × 4 cm.
E

F H
D

A G
C

Remarque : ce dessin est en perspective.

Exercice 11
On projette la construction d'une jetée [EF]
entre la rive et l'île apparaissant sur le plan
ci-contre en vue de l'implantation d'une marina.

Quelle sera la longueur de cette jetée ?

Exercice 12

Calculer la hauteur BD en mètre du pylône


à l'aide des données du problème. AC = 70 m

50°
16°
10°
16°

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 9 Géométrie / Trigonométrie / 2 N-A
3.1.4 Calcul d’aires
Activité 2 (Calculs d'aires de polygones)
D C
a) Soit un rectangle dont les côtés mesurent respectivement a et b.
b
Nous admettrons que l'aire d'un rectangle est égale à a·b.
A B
a

Aire du rectangle ABCD = a⋅b

D C
b) Déduire l’aire d'un parallélogramme à partir de l’aire d'un rectangle. h
(Justification et dessin explicatif)
A B
b

Aire du parallélogramme ABCD =

c) Déduire l’aire d'un triangle à partir de l’aire d'un parallélogramme. h


(Justification et dessin explicatif)
Ici, la hauteur h est la distance d'un sommet à la droite supportant le côté opposé (appelé base). A B
b

Aire du triangle ABC =

b'
D C
d) Déduire l’aire d'un trapèze à partir de l’aire d'un triangle.
h
(Justification et dessin explicatif)
Les deux côtés parallèles [AB] et [DC] sont appelés les bases et la distance entre les bases A B
est la hauteur h du trapèze. b

Aire du trapèze ABCD =

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 10 Géométrie / Trigonométrie / 2 N-A
Motivation

1) Un champ dont le pourtour est un polygone, peut-être "divisé" en plusieurs triangles


en menant des lignes droites d'un sommet à tous les autres.

2) L'aire du champ ce ramène donc au calcul d'aires de triangles. T3

3) On cherche alors diverses formules qui permettent de calculer T2


l'aire des triangles constituant le champ en fonction des angles T1
et/ou des côtés.

Nous allons voir qu'il est possible de calculer l’aire A d’un triangle quelconque en fonction de :

i) la longueur d’un côté ainsi que d’une hauteur. (voir activité 2 page précédente)
ii) la longueur de deux côtés et d’un angle. (voir théorème ci-dessous)
iii) la longueur de trois côtés. (voir formule de Héron)

ii) Théorème
C
Considérons un triangle quelconque ABC.
Appelons ha , hb et hc respectivement la longueur γ
de la hauteur issue du sommet A, B et C.
b
L'aire A du triangle quelconque vaut : a
ha
hb
b ⋅ c ⋅ sin( α ) a ⋅ c ⋅ sin( β ) a ⋅ b ⋅ sin( γ ) hc
A= = =
2 2 2 α β
A c B
Autrement dit :
L'aire d'un triangle quelconque est donc égale au demi-produit de deux côtés par le sinus de l'angle
compris entre ces deux côtés.

Démonstration
c ⋅ hc a ⋅ ha b ⋅ hb
A= = = et hc = a ⋅ sin( β ) ; ha = b ⋅ sin( γ ) ; hb = c ⋅ sin( α )
2 2 2
(Rapports trigonométriques dans le triangle rectangle)
a ⋅ c ⋅ sin( β ) a ⋅ b ⋅ sin( γ ) b ⋅ c ⋅ sin( α )
donc A = = =
2 2 2

Exemple D a C
L'aire A du parallélogramme ABCD = Aire ( T1 ) + Aire ( T2 ) α
b T2
T1 b
a ⋅ b ⋅ sin( α ) a ⋅ b ⋅ sin( α ) α
= + = a ⋅ b ⋅ sin( α )
2 2 A a B

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 11 Géométrie / Trigonométrie / 2 N-A
iii) La formule de Héron
C
La formule de Héron exprime l’aire d’un triangle
en fonction des longueurs de ses côtés. γ
b
Considérons un triangle quelconque ABC a
avec des cotés de longueurs a, b, c et les angles ayant
pour valeurs α, β, γ . Remarque : α + β + γ = 180° .
α β
A c B
L’aire A d’un triangle de côtés a, b, c est donné par :

a+b+c
A= p( p − a )( p − b )( p − c ) où p est le demi-périmètre du triangle, c’est-à-dire p =
2

Démonstration * C
1
A= ch h = b ⋅ sin (α ) γ
2
1
⇔ A = bc sin (α ) b
a
2 h
1 2 2 2
⇔ A= b c sin (α ) sin 2 (α ) + cos 2 (α ) = 1
4
1 2 2 α β
⇔ A= b c (1 − cos 2 (α ) ) A
c B
4
1 1
⇔ A= bc (1 + cos (α ) ) ⋅ bc ( 1 − cos (α ) ) identité remarquable : x 2 − y 2 = ( x − y )( x + y )
2 2

Nous allons obtenir la formule de Héron en remplaçant les expressions sous le radical par des
expressions impliquant uniquement a, b et c.
b2 + c 2 − a 2
En substituant par la formule du théorème du cosinus : cos (α ) = nous avons :
2bc

1 ⎛ b 2 + c 2 − a 2 ⎞ 1 ⎛ 2bc + b 2 + c 2 − a 2 ⎞ b 2 + 2bc + c 2 − a 2
bc ⎜ 1 + ⎟ = bc ⎜ ⎟=
2 ⎝ 2bc ⎠ 2 ⎝ 2bc ⎠ 4
(b + c) (b + c) + a ⋅ (b + c) − a
2
− a2
= = identité remarquable : x 2 − y 2 = ( x − y )( x + y )
4 2 2
Nous utilisons les mêmes manipulations pour la deuxième expression sous le radical :
1 a−b+c a+b−c
bc (1 − cos (α ) ) = ⋅
2 2 2
Si maintenant nous substituons les expressions sous le radical, nous obtenons :

b+c+a b+c−a a −b+c a+b−c


A= ⋅ ⋅ ⋅
2 2 2 2
⎛a+b+c⎞ ⎛a+b+c ⎞ ⎛a+b+c ⎞ ⎛a+b+c ⎞
= ⎜ ⎟⋅⎜ − a⎟⋅⎜ − b⎟ ⋅⎜ − c⎟
⎝ 2 ⎠ ⎝ 2 ⎠ ⎝ 2 ⎠ ⎝ 2 ⎠
a+b+c
En posant p = , nous obtenons finalement que : A = p ⋅( p − a )⋅( p − b )⋅( p − c ) .
2
________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 12 Géométrie / Trigonométrie / 2 N-A
Exercice 13
Un champ triangulaire a des côtés de 125 m, 160 m et 225 m.
a) Calculer l’aire du champ en hectares (1 ha = 10’000 m2) sans utiliser la formule de Héron.
b) Calculer l’aire du champ en hectares (1 ha = 10’000 m2) en utilisant la formule de Héron.

Exercice 14
a) Calculer la distance entre le point A et le point B en mètre.
b) Calculer l'aire du champ ABC en km2 sans utiliser la formule de Héron.
C
2
c) Calculer l'aire du champ ABC en km en utilisant la formule de Héron.

Exercice 15
Un promoteur immobilier désire acquérir un terrain
polygonal limité par une rue et une forêt. Le prix du
terrain au m2 est de 50 Fr/m2 .
225 m

Calculer le prix du terrain en Fr. 125 m 110 m


35°
160 m

Exercice 16

Les pavés de Penrose ont la forme d’un losange ABCD dont la longueur des
côtés est 1 et dont un angle intérieur fait 72°. On situe un point P sur la
diagonale [AC] à une distance l du sommet C. De ce point partent les deux
segments de droite [PB] et [PD] rejoignant les deux autres sommets du
losange, comme le montre la figure. Les deux pavés ainsi formés sont
appelés « fer de lance » et « cerf-volant ». On utilise des composés
analogues, mais en trois dimensions, en chimie moléculaire.
Sir Roger Penrose
a) Calculer les mesures en degrés des angles n
BPC, n
APB et n
ABP.
b) Calculer la longueur du segment [BP] .
c) Calculer l’aire du fer de lance et du cerf-volant.

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 13 Géométrie / Trigonométrie / 2 N-A
Exercice 17 *
Il existe quelques relations intéressantes entre l'aire d'un triangle et le cercle qui lui est circonscrit.

C
1) Démontrer en vous aidant du dessin ci-contre que :
a
=
b
=
c
= 2r
γ
sin ( α ) sin ( β ) sin ( γ )
b
r a
Indication : utiliser le théorème de l’angle inscrit
et de l’angle centre.
r • r
2) Démontrer que l'aire A d'un triangle quelconque α β
abc A B
ABC vaut où r est le rayon du cercle c
4r
circonscrit au triangle.

3) Un triangle quelconque est donné par ses trois côtés :


a=5;b=6;c=9
Calculer le rayon r du cercle circonscrit à ce triangle.

Exercice 18 *
À l'aide des mesures effectuées, déterminer le volume de la tour d'habitation à base carrée suivante :

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 14 Géométrie / Trigonométrie / 2 N-A
Exercice 19 *
En 1872, le terrible bandit Ted avait dévalisé une diligence chargée d’or et enfoui son magot dans
une ville abandonnée.
Or, la semaine dernière, le célèbre Théo Raime, en fouinant sur un marché aux puces, a découvert
un vieux croquis manuscrit, dont voici le contenu :

H 70 pas B

60°

Un mot de Ted complète ce document :


« Je suis parti de l’hôtel (H) dans une certaine direction puis j’ai enterré mon trésor (T).
J’ai ensuite tourné de 60° et je suis arrivé au bar (B). J’ai compté en tout 110 pas. »

Théo Raime décide aussitôt de déterminer la position de tous les points susceptibles de cacher le
trésor.
Aidez-le en indiquant la direction précise à prendre depuis l’hôtel et la distance à parcourir.
Attention ! Il y a peut-être plusieurs solutions.

Exercice 20 *
Trois cercles de rayons respectifs 18, 21 et 29 cm
sont tangents deux à deux extérieurement.
Calculer l'aire de la surface hachurée.

Exercice 21 *

Introduction :
Dans certains problèmes de navigation ou de topographie,
la position d’un point Q par rapport à un point P est
spécifiée en indiquant :
1) la mesure de l’angle aigu que le segment PQ
forme avec la ligne nord-sud passant par le point P.
2) si Q est au nord ou au sud et à l’est ou à l’ouest de P.

Exemple :
La position du point Q1 par rapport au point P
est située à 25° au nord-est. Notation : N 25° E.

Remarque :
A noter que lorsqu’on utilise cette notation pour des directions,
les caractères N ou S sont toujours écrits à gauche de l’angle et W ou E à droite.

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 15 Géométrie / Trigonométrie / 2 N-A
Exercice 21 a)
1) Déterminer la position de A, B, C et D
par rapport à P.
2) Déterminer la position de P par
rapport à chacun des points A, B, C et D.

Exercice 21 b)
Trois navires sont situés comme suit :
- A se trouve à 225 km à l'ouest de C. S
- B se trouve droit au sud de C.
- La position de B par rapport à A est : S 25,16° E.

1) Représenter la situation à l’aide d’un dessin.


2) A quelle distance de B se trouve A ?
3) A quelle distance de C se trouve B ?
4) Quelle est la position de A par rapport à B ?

Exercice 21 c)
Un bateau de croisière partant d’une île fait route en direction N47°E pour atteindre un port sur la
côte, situé à 240 km. A cause d’un fort courant, le bateau est dévié de sa route et atteint un point P
relevé N33°E à 128 km de l’île.
1) Calculer la distance séparant le bateau du port.
2) Quelle direction le bateau doit-il suivre pour corriger sa route ?

Exercice 21 d)
Un bateau quitte le port à 13h00 et fait route dans la direction N34°W à une vitesse de 38 km/h.
Un autre bateau quitte le port à 13h30 et fait route dans la direction N56°E à une vitesse de 30 km/h.

1) Représenter la situation à l’aide d’un dessin.


2) Quelle est la distance approximative séparant les deux bateaux à 15h00 ? Réponse en km.

Exercice 21 e)
Un bateau de pêche industriel utilise un sonar
pour détecter un banc de poissons à 4 km à l’est
du bateau, qui se déplace en direction N51°W
à la vitesse de 16 km/h .

1) Si le bateau avance à une vitesse de 40 km/h, calculer à 0,1° près la direction à suivre pour
intercepter le banc de poissons.
2) Calculer le temps, à la minute près, qu’il faudra au bateau pour atteindre le banc de poissons.

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 16 Géométrie / Trigonométrie / 2 N-A
3.1.5 Ce qu’il faut absolument savoir

1♥ Connaître et appliquer le théorème de la somme des angles dans un triangle ok


2♥ Démontrer le théorème de la somme des angles dans un triangle ok
3♥ Connaître et appliquer le théorème de la somme des angles dans un quadrilatère ok
4♥ Démontrer le théorème de la somme des angles dans un quadrilatère ok
5♥ Connaître et appliquer le théorème de Pythagore ok
6♥ Connaître et appliquer les rapports trigonométriques (dans le triangle rectangle) ok
7♥ Connaître et appliquer le théorème du sinus ok
8♥ Démontrer le théorème du sinus ok
9♥ Connaître et appliquer le théorème du cosinus ok
10♥ Démontrer le théorème du cosinus ok
11♥ Résoudre des triangles quelconques (calculer des valeurs manquantes) ok
12♥ Connaître et appliquer les formules donnant l’aire de polygones simples
(rectangle, parallélogramme, triangle, etc.) ok
13♥ Connaître et appliquer la formule donnant l’aire d’un triangle quelconque
en fonction de la longueur de deux côtés et d’un angle. ok
14♥ Connaître et appliquer la formule donnant l’aire d’un triangle quelconque
en fonction de la longueur de trois côtés. (formule de Héron) ok

3.1.6 Questionnaire à choix multiples Vrai Faux

1♣ Dans un polygone la somme des angles vaut 180°. V F


2♣ Dans un parallélogramme la somme des angles vaut 360°. V F
3♣ Dans un triangle, la somme des carrés des cathètes est égale au carré
de l’hypoténuse. V F
4♣ Si a 2 + b 2 = c 2 alors a + b = c . V F
5♣ sin ( 180° − α ) = sin (α ) . V F

6♣ Il n'y a qu'un angle α compris entre 0° et 180° tel que :


cos (α ) = v si − 1 ≤ v ≤ 1. V F

7♣ Le théorème du cosinus est le cas général du théorème de Pythagore. V F

8♣ L’aire A d’un triangle de côtés a, b, c est donné par : A = ( a − b )( a − c )( b − c ) V F

9♣ L'aire d'un triangle quelconque est égale au demi-produit de deux côtés


par le sinus de l'angle compris entre ces deux côtés. V F

Les réponses du Q.C.M. se trouvent au chapitre 3.3 avec les solutions des exercices.
________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 17 Géométrie / Trigonométrie / 2 N-A
3.2 Géométrie analytique

3.2.1 Points, distances


Définition

Dans le plan, un repère orthonormé est constitué d'un point O, nommé origine, et de deux
axes orientés Ox et Oy, perpendiculaires, munis d'une même échelle. Un point A du plan
peut alors être représenté par deux coordonnées a1 et a2, ce qu'on notera par A(a1;a2).

Illustration : y

a2 • A(a1;a2)

0 a1 x

Remarque
Le fait d'associer à chaque point du plan un couple de nombres réels permet
d'appliquer l'algèbre aux problèmes de la géométrie. On attribue
généralement à Descartes (1596-1650) la paternité de cette utilisation
de l'algèbre en géométrie. On la nomme géométrie analytique.
L’idée de base de la géométrie analytique est que les études géométriques
peuvent être réalisées au moyen de calculs algébriques. On peut dire pour
simplifier que c’est de la géométrie sans dessin !
y

C C
• c2 •
γ γ
a a

b β •B b2 b β •B

c c
α α
A• •
a2
A
x
0 a1 c1 b1

Avant Descartes, la mesure des angles Après Descartes, les points du plan (ici les
α, β et γ ainsi que la longueur des côtés sommets du triangle) sont associés à des
a, b et c étaient les seuls nombres de cette couples de nombres réels.
figure géométrique.

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 18 Géométrie / Géométrie analytique / 2 N-A
Propositions Soient A(a1;a2) et B(b1;b2) deux points du plan.

a) La distance entre A et B est donnée par :

δ ( A;B ) = AB = ( b1 − a1 ) + ( b2 − a2 )
2 2

b) Le point milieu M entre A et B est définit par la condition suivante :


M appartient au segment [AB] et δ ( A;M ) = δ ( M ; B ) .

⎛a +b a +b ⎞
Ses coordonnées sont : M AB ⎜ 1 1 ; 2 2 ⎟
⎝ 2 2 ⎠

Exemple Soient A(1;3) et B(−2;5) deux points du plan.

⎛ 1− 2 5 + 3⎞
On a : δ ( A;B ) = ( −2 − 1) + ( 5 − 3 ) = 9 + 4 = 13 ⎟ = M AB ( −0,5 ; 4 )
2 2
et M AB ⎜ ;
⎝ 2 2 ⎠

Démonstration Illustration

a) Thm. de Pythagore (Δ rectangle) b2 •B(b1;b2)


b2 - a2 δ
δ ( A;B ) = ( b1 − a1 ) + ( b2 − a2 )
2 2 2

A(a1;a2)
⇔ δ ( A;B ) = ± ( b1 − a1 )
2
+ ( b2 − a2 )
2
a2 •

0 a1 b1
b1 - a1
b) Thm. de Thalès (Δ semblables) Illustration

1 δ ( A;M ) m1 − a1 m2 − a2 B(b1;b2)
= = = b2 •
2 δ ( A;B ) b1 − a1 b2 − a2
M(m1;m2)
m2 •
A(a1;a2)
1 m1 − a1 a +b ⎫ a2 •
= ⇔ m1 = 1 1 ⎪
2 b1 − a1 2 ⎪ ⎛ a1 + b1 a2 + b2 ⎞
⎬⇒M⎜ ; ⎟
1 m2 − a2 a2 + b2 ⎪ ⎝ 2 2 ⎠
= ⇔ m2 =
2 b2 − a2 2 ⎪⎭ a1 m1 b1
0

Exercice 22
Représenter sur un même repère les points A(2;3), B(1;−2), C(−6;−5), D(−4;3) et E(4;π).

Exercice 23

Soient les points A(2;3), B(1;−2), C(−6;−5) et D(−4;3).


Calculer les distances entre : a) A et B b) A et C c) C et A d) B et D
Réponses en valeur exacte.
________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 19 Géométrie / Géométrie analytique / 2 N-A
Exercice 24
Soit O(0;0) l'origine du repère. Par calcul, déterminer les points P(x;y) qui vérifient les conditions
suivantes ? Réponses en valeur exacte.
a) OP = 5 et x = 4 b) OP = 14 et y = 12 c) OP = −4 et x = 0

d) OP = 8 et x = 0 e) OP = 7 et y = 8 f) OP = 7 et y = x
Indication : faites si nécessaire un dessin pour visualiser la situation.

Exercice 25

Soient les points A(−2;3), B(3;y). Par calcul, déterminer y pour que δ ( A;B )= 26 .
Réponses en valeur exacte.

Exercice 26

Soient A(−3;3), B(5;5) et C(2;−5) , trois points du plan.

a) Déterminer l'aire du triangle ABC.


b) Calculer les coordonnées du centre ainsi que le rayon du cercle Γ qui a pour diamètre
le segment joignant les point A et B et passant pas ces points.
c) Le point C est-il dans le cercle Γ , sur le cercle Γ ou en dehors du cercle Γ ?

Exercice 27

Les points A(4;−6), B(6 ;10), C(−6;1) et D(1;−7) pris dans cet ordre sont les sommets
d’un quadrilatère ABCD et M, N, P et Q respectivement les points milieux des côtés
[AB], [BC], [CD] et [DA].
a) Calculer les coordonnées des points M, N, P et Q.
b) Calculer la longueur des côtés du quadrilatère MNPQ.
Que constatez-vous ?
Réponses en valeur exacte.
c) Représenter dans le même repère le quadrilatère ABCD et le quadrilatère MNPQ.
Que constatez-vous ?

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 20 Géométrie / Géométrie analytique / 2 N-A
3.2.2 Cercles •P
Définition r
C•
Un cercle Γ (gamma majuscule) est un ensemble de points P
r
situés à une même distance d'un point donné. Le point donné est
P •
le centre C du cercle et la distance donnée le rayon r du cercle.

Proposition Soit P(x;y) un point appartenant au cercle Γ de rayon r et de centre C(c1;c2).

P ( x; y ) ∈ Γ ⇔ ( x − c1 ) + ( y − c2 ) = r 2
2 2
Équation cartésienne du cercle Γ

Démonstration Illustration :
P(x;y)
Théorème de Pythagore : y

Triangle rectangle d'hypothénuse [CP ] y − c2 r


C(c1;c2)
⇒ ( x − c1 ) + ( y − c2 ) = r 2
2 2
c2

0 c1
x
Exemples x − c1
y

a) ( x − 3 ) + y 2 = 4 est l’équation d’un cercle


2 4

3
de centre C(3;0) et de rayon r = 2 car on peut écrire :
2

( x − 3)
2
+ y =4 ⇔
2
( x − 3)
2
+ ( y − 0) = 2 .
2 2
1 • Γ
B
x
-2 -1 1 2 3 4 5 6 7
A ( 3; −2 ) ∈ Γ car ( 3 − 3 ) + ( −2 ) = 4
2 2
-1

-2 •
B ( 3;1) ∉ Γ car ( 3 − 3 ) + 12 ≠ 4
2
A
-3

-4

b) x 2 + y 2 − 4x − 4 y = 1 est l’équation d’un cercle de centre C(2;2) et de rayon r = 3


car on peut la réécrire (x 2
− 4 x + 4 ) + ( y 2 − 4 y + 4 ) = 1 + 4 + 4 ⇔ ( x − 2 ) + ( y − 2 ) = 32
2 2

c) x 2 + y 2 + 4 = 0 n’est pas l’équation d’un cercle car on peut écrire


x 2 + y 2 + 4 = 0 ⇔ ( x − 0 ) + ( y − 0 ) = −4 et r 2 = −4 ce qui est impossible.
2 2

Remarques

a) Γ est un cercle de rayon r et de centre C(0;0) ⇔ l'équation cartésienne de Γ est x 2 + y 2 = r 2 .

⎧ f ( x) = r2 − x2 f+
⎪ +
b) x 2 + y 2 = r 2 ⇔ y = ± r 2 − x 2 ⇔ ⎨ D f = [ − r;r ]




Équation implicite Équation exp licite ⎪⎩ f − ( x ) = − r 2 − x 2 f−




Deux fonctions

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 21 Géométrie / Géométrie analytique / 2 N-A
Exercice 28

Soit Γ un cercle d'équation ( x − 3 ) + ( y + 2 ) = 36 .


2 2

a) Donner le centre et le rayon de Γ.


b) Est-ce que A(2 ;−4) appartient à Γ ?
c) Trouver les coordonnées des points de Γ ayant pour abscisse x = −2.
d) Trouver les coordonnées des points de Γ ayant pour ordonnée y = 0.
e) Par calcul, déterminer si B(8;4) est dans la cercle ou en dehors du cercle Γ.
Réponses en valeur exacte.

Exercice 29

1) Déterminer l'équation cartésienne du cercle Γ :


a) de centre C(4;−2) et de rayon r = 8.
b) de centre C(−4;−2) et passant par le point P(1;3).
c) de centre C(−5;6) et tangent à l'axe des x.
d) qui a pour diamètre le segment joignant les point A(5;−1) et B(−3;7) et passant pas ces points.
2) Pour chaque cercle, donner un point P appartenant à Γ et un point Q n'appartenant pas à Γ.
Justifier.

Exercice 30
Si cela est possible, déterminer le centre C et le rayon r des cercles suivants :
a) Γ : x 2 + y 2 − 25 = 0 b) Γ : x 2 + y 2 + 36 = 0

c) Γ : x 2 + y 2 − 4 x + 6 y + 4 = 0 d) Γ : x 2 + y 2 + 10 y + 9 = 0

e) Γ : x 2 + y 2 − 8x − 6 y = 0 f) Γ : x 2 + y 2 + 4x − 2 y + 9 = 0

g) Γ : 2x 2 + 2 y 2 − 2x + 10 y + 11 = 0 h) Γ : 4x 2 + 4 y 2 − 4x + 4 y −6 = 0

Indication : Il faut compléter les carrés !

x 2 + y 2 − 6 x − 8 y = 0 ⇔ x 2 − 6 x + y 2 − 8 y = 0 ⇔ ( x 2 − 6 x + 9 ) + ( y 2 − 8 y + 16 ) = 9 + 16

⇔ ( x − 3) + ( y − 4 ) = 5 2
2 2

Exercice 31 Combien de cercles passent par un point, deux points et trois points ?
Illustrer par des croquis tous les cas possibles.

Exercice 32
Déterminer par calcul, le centre, le rayon et l’équation du cercle passant par les points E, F et G.
a) E ( 3;1) , F ( −1;1) , G ( −2; −4 ) b) E ( 8;0 ) , F ( 4;4 ) , G ( 0;0 )

c) E (0;4 ) , F (1;3 ) , G ( 2;0 ) d) E ( 2;3 ) , F ( 4;6 ) , G ( 8;12 )


Indication : Résoudre un système de 3 équations à 3 inconnues.
________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 22 Géométrie / Géométrie analytique / 2 N-A
3.2.3 Droites
Proposition
Soient deux points A(a1;a2) et B(b1;b2) non situés sur la même verticale
et P(x;y) un point appartenant à la droite AB (notée dAB) et distinct de A et de B.
y − a2 b2 − a2
P ( x; y ) ∈ d AB ⇔ = Équation cartésienne de la droite dAB
x − a1 b1 − a1

Démonstration Illustration : dAB


B
P ( x;y ) ∈ d AB b2 •
P
( Δ semblables donc thm. de Thalès) y •
x − a1 y − a2 AP A
⇔ = = a2 •
b1 − a1 b2 − a2 AB
y − a2 b2 − a2
⇔ =
x − a1 b1 − a1


pente m
de la droite

0 a1 x b1
Remarques
a) Quels que soient les points A et B choisis sur une même droite (non verticale) la valeur de
la pente de la droite m est toujours la même (Théorème de Thalès).
y − a2 b2 − a2
b) A, B et P sont alignés si et seulement si = .
x − a1 b1 − a1

Exemple : Soient A(1;3) et B(−2;5) deux points du plan.


y−3 5−3 y−3 2
L'équation cartésienne de la droite dAB est : = ⇒ =−
x − 1 −2 − 1 x −1 3
1− 3 2
Le point P(4;1) appartient à la droite dAB car = − et A, B et P sont alignés.
4 −1 3

Formule point / pente


L'équation cartésienne de la droite peut s'écrire à l'aide d'un point A(a1;a2) et la pente m
y − a2 b2 − a2 y − a2
de la droite : = ⇔ = m ⇔ y − a2 = m ( x − a1 )
x − a1 b1 − a1 x − a1


=m
y−3 2 2
Ex : = ⇔ y − 3 = − ( x − 1) Equation de la droite passant par A(1;3) et de pente m = −
2
x − 1 −3 3 3

Formule pente / ordonnée à l'origine


L'équation cartésienne de la droite peut s'écrire à l'aide de la pente m et de l'ordonnée à l'origine n
de la droite : y − a2 = m ( x − a1 ) ⇔ y = mx −ma1 + a2 ⇔ y = m x + n


=n

2 2 11
Ex : y − 3 = − ( x − 1) ⇔ y = − x + Equation de la droite de pente m = −
2
et d'ordonnée à l'origine n =
11
3 3 3 3 3

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 23 Géométrie / Géométrie analytique / 2 N-A
Remarque La représentation cartésienne d’une droite n’est pas unique.
2 ⋅3 ⋅2
Exemple : y − 3 = − ⋅ ( x − 1) ⇔ 3 y − 9 = −2 ( x − 1) ⇔ 6 y − 18 = −4 ( x − 1) ⇔ ......
3

Définitions

a) Deux droites sont parallèles si elles n’ont aucun point en commun.


b) Deux droites sont confondues si elles ont tous leurs points en commun.
c) Deux droites sont perpendiculaires si elles se coupent à angle droit.

Proposition
Soit d1 et d2 deux droites dont les pentes sont respectivement m1 et m2 et d'ordonnée à
L'origine n1 et n2.

a) d1 et d2 sont parallèles ⇔ m1 = m2 et n1 ≠ n2
b) d1 et d2 sont confondues ⇔ m1 = m2 et n1 = n2
c) d1 et d2 sont perpendiculaires ⇔ m1⋅ m2= −1

Exemples

d 1 : y − 3 = 4 ( x − 1) et d 2 : y − 5 = 4 ( x − 1) sont parallèles.

d 1 : y − 3 = 4 ( x − 1) et d 2 : 2 y − 6 = 8 ( x − 1) sont confondues.
1
d 1 : y − 3 = 4 ( x − 1) et d 2 : y − 3 = − ( x − 1) sont perpendiculaires.
4

Démonstration
d2
a) et b) Évident.

α d1
c)
r
Δy2
r β Δy1
β α

Δx2 Δx1

• α +90° +β = 180° (angle plat et somme des angles dans un triangle)

• Les deux triangles sont égaux donc Δx1 = Δy2 et Δx2 = Δy1
Δy1 ⎫
pente( d 1 ) = = m1 ⎪
Δx1 ⎪ Δy1 Δy2 Δy1 Δx1
• ⎬ ⇒ m1 ⋅ m2 = ⋅− = ⋅− = −1
Δy 2 Δx Δx Δx Δ y
pente( d 2 ) = − = m2 ⎪ 1 2 1 1
Δx2 ⎪⎭

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 24 Géométrie / Géométrie analytique / 2 N-A
Exercice 33
Déterminer la pente, l'ordonnée à l'origine et donner un point appartenant à chaque droite :
1) d : 4 x − 5 y + 20 = 0 2) d : y − 4 = 2 ( x + 2 ) 3) d : 4 y − 8 = 0

4) d : x + y + 4 = 0 5) d : 3x 2 + 2y + 7 = 0 6) d : 3x − π y + 4 = 0
7) d : x + 3 = 0

Exercice 34

Soient A(6;4), B(14;−12) et C(2;12) trois points.


a) Déterminer par calcul si ces points sont alignés.
b) Même question, mais en considérant les trois points suivants : A(0;20), B(20;60) et C(30;−40).

Exercice 35

Déterminer dans chaque cas l'équation cartésienne de la forme : y − a2 = m ( x − a1 ) de la droite d.


Rappel : La représentation cartésienne d’une droite n’est pas unique.

1) d passe par l’origine et par A(5;−1).


2) d passe par l’origine et a pour pente −1/3.
3) d passe par A(2;3) et a pour pente 0,5.
4) d passe par A(1;1) et est parallèle à la droite d'équation d ' : y = 2x .
5) d passe par l’origine et est parallèle à la droite d'équation d ' : 3x − 2 y = 12 .
6) d passe par A(1;1) et par B(2;2).
7) d passe par A(−2;3) et par B(−4;−1).
8) d passe par l’origine et est parallèle à la droite d' passant par A(−1;−2) et B(−3;3).
9) d passe par A(−1;2) et est parallèle à la droite d' passant par B(1;3) et C(−1;1).
10) d passe par A(3;4) et est perpendiculaire à la droite d'équation d ' : y = x .
11) d passe par C(3;4) et est perpendiculaire à la droite d' passant par A(−1;−2) et B(−3;3).
12) d est perpendiculaire à d ' : 3x − 2 y = 12 et passe par A(−2;5).

Exercice 36

Les points A(−12;−18), B(−6 ;− 12) et C(−24;0), sont-t-ils les sommets d’un triangle rectangle ?
Justifier avec des calculs.

Exercice 37

Soient les droites d 1 : x + 2 y − 8 = 0 d 2 : 4x + 3 y − 7 = 0 d 3 : 3x + y − 9 = 0


a) Déterminer par calcul, les points d'intersections entre ces trois droites.
b) Calculer l'aire du triangle délimité par ces trois droites.
________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 25 Géométrie / Géométrie analytique / 2 N-A
Exercice 38
D C
Définition : Un polygone à 4 côtés est un quadrilatère
(carré, rectangle, trapèze, etc.)

A
B

a) Compléter le schéma de classification des quadrilatères en fonction de leurs caractéristiques :

Une paire de côtés parallèles

L'autre paire de côtés parallèles

Les côtés de même longueur Les angles de même grandeur

Les angles de même grandeur Les côtés de même longueur

b) Les points A(1;1), B(4;11), C(1;12) et D(−2;2), pris dans cet ordre, sont-t-ils les sommets
d'un trapèze, d'un parallélogramme, d’un losange, d'un rectangle ou d'un carré ?
(Justifier avec des calculs).

c) Calculer l'aire du quadrilatère ABCD.

Exercice 39 *
Le point M(4;2) est fixe.
y
On appelle m la pente de la droite AB qui passe par M (m < 0).
A•
a) Déterminer en fonction de m :
i) les coordonnées des points A et B. •M
ii) l'équation de la droite AB.
b) Exprimer l'aire du triangle OAB comme une fonction de m. • x
O B
c) Calculer l’aire de cette surface pour m = −1 et m = −0,5.

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 26 Géométrie / Géométrie analytique / 2 N-A
3.2.4 Droites remarquables du triangle
Il existe quatre droites particulières dans un triangle appelées les droites remarquables.

Définition
•O
La bissectrice d’un angle n AOB est la droite
qui coupe l’angle en deux parties égales.
C’est également l’ensemble de tous les points
M, équidistants des demi-droites [OA[ et [OB[.
Si M est sur la bissectrice A'M = B'M
•B’
Illustration
A’• B
• •
M
A • bissectrice de
n
l‘angle AOB
Proposition
μβ
Soit ABC un triangle quelconque. Les trois bissectrices A
notées μα , μβ et μγ se coupent en un seul point I qui est •
le centre du cercle inscrit au triangle ABC.

Illustration μγ I C
• • •


Démonstration
• μα
A B

μβ Si I est le point d’intersection des bissectrices


de α et de β, il est équidistant de [AB] et [AC] et
de [AB] et [BC]. C’est donc un point appartenant
μγ à la bissectrice de γ .
I r Donc I est équidistant aux trois côtés du triangle
• ABC et c’est le centre du cercle inscrit au triangle.
r •
C
r

μα

B•

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 27 Géométrie / Géométrie analytique / 2 N-A
Définition
• M
La médiatrice d’un segment [AB] est la droite
perpendiculaire à [AB] passant par le milieu du •
segment. B
C’est également l’ensemble de tous les points
M, équidistants de A et B.
• médiatrice du
Si M est sur la médiatrice AM = BM segment [AB]
A

Illustration

Proposition
Mb C
Soit ABC un triangle quelconque. Les trois médiatrices •
notées Ma , Mb et Mc se coupent en un seul point J qui
est le centre du cercle circonscrit au triangle ABC.
• •
J
Illustration •
A• • •B

Ma

Démonstration Mc

Mb C

• r •
J
r • r
A• • •B

Ma

Mc
Si J est le point d’intersection des médiatrices
de [BC] et [AC], il est équidistant de B et C et de A et C.
C’est donc un point appartenant à la médiatrice de [AB] .
Donc J est équidistant aux trois sommets du triangle ABC
et c’est le centre du cercle circonscrit au triangle.

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 28 Géométrie / Géométrie analytique / 2 N-A
Définition

Une hauteur dans un triangle est une droite passant


par un sommet et perpendiculaire au côté opposé.

Proposition
C
Soit ABC un triangle quelconque. Les trois hauteurs hB •
notées hA , hB et hC se coupent en un seul point H qui est hA
appelé orthocentre du triangle ABC.
H•
Illustration

A
• • B
hC
Démonstration

E• •
C •D
hB
hA

H•

A • • B
hC


F

Dessinons un triangle ABC et traçons par A une parallèle au côté [BC], par B une parallèle à [AC]
et par C une parallèle à [AB]. Ceci définit un nouveau triangle DEF (D opposé à A, E à B et F à C).

Les quadrilatères ABDC, ABCE et AFBC sont des parallélogrammes ce qui implique
que les points A, B et C sont les points milieux respectivement des segments [EF], [FD] et [ED].

Nous pouvons conclure que les hauteurs du triangle ABC sont aussi les médiatrices
du triangle DEF qui se coupent en un point H.

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 29 Géométrie / Géométrie analytique / 2 N-A
Définition

Une médiane dans un triangle est une droite passant


par un sommet et par le milieu du côté opposé.

Proposition C

Soit ABC un triangle quelconque. Les trois médianes mB mA
notées mA , mB et mC se coupent en un seul point G qui • •
est appelé centre de gravité du triangle ABC. •
G
A• • •B
Illustration
mC

Démonstration

C

mA
mB P
D F •
• •

G
A
• • •B
E
mC

Dessinons un triangle ABC et traçons les médianes issues de B et de C : mB et mC.


Elle se coupent en un point G, mB coupe [AC] en D et mC coupe [AB] en E.

F est le point d’intersection de la droite AG avec le côté [BC]. Si on montre que F est le point
milieu de [BC] on montre que la droite mA est une médiane du triangle qui passe aussi par G.

Définissons un point P qui est le point sur la droite AG tel que l’on ait pour les distances
AG = GP . Traçons aussi les droites BP et CP.

AD AG DG AE AG EG
Nous avons par construction que : = = et = =
AC AP CP AB AP BP

En utilisant la réciproque du théorème de Thalès on obtient le résultat suivant : les droites EG et BP,
respectivement DG et CP, sont parallèles.

Le quadrilatère GBPC est un parallélogramme et on sait que ses diagonales se coupent en leurs
milieux. F est donc le point milieu du segment [GP] et [BC].

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 30 Géométrie / Géométrie analytique / 2 N-A
Exercice 40

On considère le triangle ABC de sommets A(4;0), B(8;6) et C(−1;2).


Déterminer par calcul, le centre de gravité G du triangle ABC.
Réponse en valeur exacte.

Exercice 41

On considère le triangle ABC de sommets A(4;0), B(8;6) et C(−1;2).


a) Déterminer par calcul, le point d'intersection J des médiatrices du triangle ABC.
Réponse en valeur exacte.
b) Calculer le rayon du cercle circonscrit ainsi que l'aire du disque.

Exercice 42

On considère le triangle ABC de sommets A(4;0), B(8;6) et C(−1;2).


a) Déterminer par calcul, le point d'intersection H des hauteurs du triangle ABC.
Réponse en valeur exacte.
base ⋅ hauteur
b) Calculer l'aire du triangle ABC en utilisant la formule : Aire = .
2

Exercice 43 *
Théorème

Dans un triangle quelconque l'orthocentre H (point d'intersection des trois hauteurs du triangle),
le centre de gravité G (point d'intersection des trois médianes) et le centre du cercle circonscrit J
(point d'intersection des trois médiatrices) sont alignés.

La démonstration de ce théorème sort du cadre de ce cours et ne sera donc pas exposée ici.

Remarques
La droite passant par les trois points H, G et J s'appelle droite d'Euler (en l'honneur du grand
mathématicien Suisse qui l'a découverte).

Enoncé
Considérons le triangle ABC défini par ses sommets A(4;0), B(8;6) et C(−1;2).
⎛ 11 8 ⎞
Le centre de gravité G du triangle ABC est G ⎜ ; ⎟ .
⎝ 3 3⎠
⎛ 117 188 ⎞
Le centre du cercle circonscrit J du triangle ABC est I ⎜ ; ⎟.
⎝ 38 38 ⎠
⎛ 92 36 ⎞
L'orthocentre H du triangle ABC est H ⎜ ; − ⎟ .
⎝ 19 19 ⎠

a) Déterminer l'équation cartésienne de la droite d'Euler.


b) Vérifier par calcul que ces 3 points sont alignés.

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 31 Géométrie / Géométrie analytique / 2 N-A
3.2.5 Intersection d’une droite avec un cercle

Exercice 44
Combien d'intersections peut-il y avoir entre un cercle et une droite ? Illustrer par des croquis tous
les cas possibles.

Exercice 45

Méthode
Pour déterminer les points d’intersection (s'ils existent) d’un cercle Γ avec une droite d, il faut
trouver l’ensemble des points (couples) qui satisfont simultanément les équations du cercle et de
la droite. Il faut donc résoudre un système non linéaire de deux équations à deux inconnues.
⎧⎪ Équation de la d roite d

⎪⎩ Équation du cercle Γ

Exemple
On cherche les intersections entre un cercle d’équation Γ : x 2 + y 2 − 2x − 4 y − 5 = 0 et la droite
d’équation d : x + y − 5 = 0 .
⎧ x 2 + y 2 − 2x − 4 y − 5 = 0
On doit donc résoudre le système d’équation non linéaire : ⎨
⎩x + y − 5 = 0
De la seconde équation on obtient y = 5 − x , puis on substitue dans la première équation.
On obtient une équation du 2ème degré : x 2 + ( 5 − x ) − 2x − 4 ( 5 − x ) − 5 = 0 ⇔ 2x 2 − 8x = 0
2

−b − Δ −b + Δ
Résolution avec Viète : Δ > 0 ⇒ x1 = = 0 ou x2 = =4
2a 2a
On calcule ensuite les valeurs de y correspondantes et on obtient les deux points d’intersection :
P (0 ;5 ) et Q ( 4 ;1)

Enoncé
Déterminer par calcul, les points d'intersections entre le cercle Γ et la droite d (si ils existent).
1) Γ : x 2 + y 2 − 25 = 0 d : x − 2y + 5 = 0

2) Γ : x 2 + y 2 − 16 = 0 d : x − 2 y + 10 = 0

3) Γ : x 2 + y 2 − 20 = 0 d : x − 2 y − 10 = 0

4) Γ : x 2 + y 2 − 6 x − 16 = 0 d : 3x − 4 y + 16 = 0
1
5) Γ de centre C( 3;4 ) et de rayon r = 2 d de pente et d ' ordonnée à l' origine − 1
1

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 32 Géométrie / Géométrie analytique / 2 N-A
Exercice 46
Pour déterminer les points d’intersection (s'ils existent) d’un cercle avec une droite, il faut trouver
l’ensemble des points (couples) qui satisfont simultanément les équations du cercle et de la droite.
Il faut donc résoudre un système non linéaire de deux équations à deux inconnues.
1) Si l’équation du second degré qui en résulte admet deux solutions ( Δ ...... ) cela signifie que
la droite coupe le cercle en …..…. points.
2) Si l’équation du second degré qui en résulte admet une solution ( Δ ....... ) cela signifie que
la droite admet ……… point de tangence avec le cercle.
3) Si l’équation du second degré qui en résulte admet ………..…….( Δ ...... ) cela signifie que
la droite ...................... le cercle.

Exercice 47 *

Soit le cercle Γ : ( x − 2 ) + ( y − 2 ) = 4
2 2

a) Déterminer par calcul, le point P ∈ Γ le plus proche de l’origine O(0;0).


Quelle est cette distance minimum ?

b) Déterminer par calcul, le point Q ∈ Γ le plus éloigné de l’origine O(0;0).


Quelle est cette distance maximum ?

c) Déterminer par calcul, le point R ∈ Γ le plus proche de la droite d : x − 2 y + 12 = 0 .


Quelle est cette distance minimum ?

d) Déterminer par calcul, le point S ∈ Γ le plus éloigné de la droite d : x − 2 y + 12 = 0 .


Quelle est cette distance maximum ?

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 33 Géométrie / Géométrie analytique / 2 N-A
3.2.6 Équation de la tangente à un cercle passant
par un point du cercle

Définition

Une droite t est tangente à un cercle Γ si elle intersecte Γ en un seul point.

Illustration
t
t est tangente à Γ au point P ( P ∈ Γ )
Γ

C

r
P •

Conséquence

La tangente t à un cercle Γ au point P est perpendiculaire à la droite passant par P et C (le rayon du
cercle).

Méthode
Pour trouver l’équation de la droite tangente t en un point P, il s’agit de déterminer l’équation
d’une droite passant par P et perpendiculaire au rayon du cercle Γ.

Exemple

Soit Γ un cercle de centre C(2;7) et de rayon r = 5. On cherche l’équation de la tangente au point


P(6;4) ∈ Γ.

7 −4 3
La pente de la droite passant par C et P est donnée par : pente ( d CP ) = =−
2−6 4
3 4
Cette droite à donc une pente de − et ainsi l’équation de la tangente aura une pente de .
4 3
L'équation de la tangente au cercle Γ qui passe par le point P(6;4) est donc :
y−4 4 4
= ⇔ y − 4 = (x − 6)
x −6 3 3

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 34 Géométrie / Géométrie analytique / 2 N-A
Exercice 48

Déterminer l’équation de la droite t qui est tangente au cercle Γ et qui passe par le point P ∈ Γ .
1) Γ : x 2 + y 2 − 25 = 0 P ( 3;4 )

2) Γ : x 2 + y 2 − 2x − 4 y − 5 = 0 P ( 4;3 )

3) Γ : x 2 + y 2 − 8 x − 6 y = 0 P ( 0;0 )

Exercice 49
Soient les cercles et les droites :
Γ 1 : x2 + y2 − 4 x + 6 y + 4 = 0 d1 : x − 8 = 0
Γ 2 : x + y − 8x − 1 = 0
2 2
d 2 : x − 4 y + 13 = 0

Indiquer quelles droites sont tangentes à quels cercles (sans déterminer les intersections).

Exercice 50 *

a) Soit le point M(−4;2) extérieur au cercle Γ d'équation x 2 + y 2 = 10 .


Trouver l'équation des tangentes au cercle passant par P.
b) Même question pour le point M(−1;5) et le cercle Γ d'équation x 2 + y 2 − 4x + 2 y = 31 .

Exercice 51 *

a) Déterminer l'équation du cercle Γ :


1) tangent à la droite d'équation d : 4x − y − 9 = 0 et de centre C(−2;0).

2) passant par le point P(3;−6) et tangents aux axes Ox et Oy.

b) Calculer la distance entre C(−2;0) et la droite d d’équation 4x − y − 9 = 0 .

3.2.7 Intersection de deux cercles

Exercice 52
a) Combien d'intersections peut-il y avoir entre deux cercles ?
Illustrer par des croquis tous les cas possibles.

b) Soient Γ1 et Γ2 deux cercles, respectivement de centre C1 et C2 et de rayon r1 et r2.

Γ1 et Γ2 admettent deux points d’intersections si et seulement si δ ( C1 ;C2 ) ....... r1 + r2

Γ1 et Γ2 admettent un point d’intersection (de tangence) si et seulement si δ ( C1 ;C2 ) .......r1 + r2

Γ1 et Γ2 admettent aucune d’intersection si et seulement si δ ( C1 ;C2 ) .......r1 + r2


________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 35 Géométrie / Géométrie analytique / 2 N-A
Exercice 53

Méthode
Pour déterminer les points d’intersection (si ils existent) de deux cercles, il faut trouver l’ensemble
des points (couples) qui satisfont simultanément les équations des deux cercles.
Il faut donc résoudre un système non linéaire de deux équations à deux inconnues.
⎧⎪ Équation du cercle Γ 1

⎪⎩ Équation du cercle Γ 2
Pour ce faire, on soustrait les équations des deux cercles. On obtient l’équation d’une droite que
l’on appelle l’axe radical. On détermine ensuite l’intersection de cette droite avec l’un des deux
cercles comme vu précédemment.

Axe radical

Exemple

Soient les cercles d’équations : Γ 1 : x 2 + y 2 = 1 et Γ 2 : ( x − 1) + ( y − 1) = 1


2 2

Il s’agit donc de résoudre le système d’équation non linéaire :


⎧⎪ x 2 + y 2 = 1 ⎪⎧ x + y = 1
2 2

⎨ ⇔⎨ 2
⎩⎪( x − 1) + ( y − 1) = 1
2 2
⎪⎩ x + y − 2x − 2 y = −1
2

On soustrait les équations des deux cercles et on obtient : x + y = 1 (axe radical)


⎧ x2 + y2 = 1
On détermine l’intersection de cette droite (axe radical) avec l’un des deux cercles : ⎨
⎩x + y = 1
On trouve ainsi deux points d’intersections : P (1;0 ) et Q ( 0 ;1) .

Enoncé
Déterminer par calcul, les points d'intersections entre les cercles Γ 1 et Γ 2 (si ils existent).

a) Γ 1 : x 2 + y 2 − 25 = 0 Γ 2 : x2 + y2 − 8 x + 7 = 0

b) Γ 1 : x 2 + y 2 − 25 = 0 Γ 2 : x 2 + y 2 − 12x − 4 y − 5 = 0

c) Γ 1 : x 2 + y 2 − 14 = 0 Γ 2 : x 2 + y 2 − 10x + 10 y + 46 = 0
d) Γ1 est le cercle de rayon 1 centré à l'origine et Γ2 est un cercle de rayon 1 centré en (1;1).
e) Γ1 passe par les points A(−2;1), B(2;1) et C(0;−1) et Γ2 est centré en (−1;2) et a pour rayon 1.

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 36 Géométrie / Géométrie analytique / 2 N-A
Exercice 54 * Localisation et espionnage

Aider les services secrets de votre pays à localiser le plus précisément possible un homme très
dangereux qui à oublier d’éteindre son téléphone portable !

L'information est classée secret défense ……

Autrement dit :

Considérons un plan muni d'un système d’axe orthonormé et trois antennes de téléphonie mobile
(émetteurs/récepteurs). La position des trois antennes est donnée par les couples suivants :
A1(5;5) , A2(−5 ;−6) , A3(−11;11). (unité : le kilomètre)
À 17h00, des signaux hertziens sont émis à partir de A1, A2 et A3 en direction de P
(l’homme très dangereux) à la vitesse constante de 0,25 km /µs (kilomètre / microseconde).

Le temps d'aller et retour du signal émis à partir de A1 est de 40 µs , A2 est de 80 µs


et A3 est de 120 µs.

Localiser si c'est possible, la position de P à ce moment-là.

A1 A2
• •
P

• A3

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 37 Géométrie / Géométrie analytique / 2 N-A
3.2.8 Ce qu’il faut absolument savoir

15♥ Calculer la distance entre deux points ok


16♥ Calculer les coordonnées du point milieu d’un segment ok
17♥ Donner l’équation cartésienne d’un cercle connaissant son centre et son rayon ok
18♥ Retrouver le centre et le rayon d’un cercle d’après son équation cartésienne ok
19♥ Donner l’équation cartésienne d’un cercle connaissant les coordonnées
de trois points appartenant au cercle ok
20♥ Donner l’équation cartésienne d’une droite connaissant les coordonnées
de deux points appartenant à la droite ok
21♥ Donner l’équation cartésienne d’une droite connaissant la pente
et l’ordonnée à l’origine ok
22♥ Retrouver la pente et l’ordonnée à l’origine d’une droite d’après
son équation cartésienne ok
23♥ Reconnaître deux droites parallèles ok
24♥ Reconnaître deux droites perpendiculaires ok
25♥ Calculer le point d’intersection de deux droites ok
26♥ Déterminer l’équation des médianes d’un triangle ok
27♥ Déterminer l’équation des médiatrices d’un triangle ok
28♥ Trouver les coordonnées du centre de gravité d’un triangle ok
29♥ Trouver les coordonnées du centre du cercle circonscrit au triangle ok
30♥ Déterminer l’équation des hauteurs d’un triangle ok
31♥ Trouver les intersections d’une droite et d’un cercle ok
32♥ Trouver la tangente à un cercle connaissant le point de tangence ok
33♥ Trouver les intersections de deux cercles ok

3.2.9 Questionnaire à choix multiples Vrai Faux

10♣ x 2 + y 2 + 4 = 0 est l’équation d’un cercle. V F

11♣ x 2 + y 2 − 4 = 0 est l’équation d’un cercle de centre (0;0) et de rayon 2. V F

12♣ Il existe un triangle ou les bissectrices, les médianes, les hauteurs,


et les médiatrices de ce triangle sont confondues. V F
13♣ Il existe une droite et un cercle qui possèdent trois points d’intersections. V F
14♣ Il existe deux cercles qui possèdent un point d’intersection. V F

Les réponses du Q.C.M. se trouvent au chapitre 3.3 avec les solutions des exercices.

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 38 Géométrie / Géométrie analytique / 2 N-A
3.3 Solutions des exercices

Activité 1
a) h ≅ 20 m
b) θ ≅ 9,53D

Ex 2

a b c α° β°
I 10,88 mm 37,18 mm 38,74 mm 16,31° 73,69°
II 57,53 dm 9,11 dm 58,25 dm 81° 9°
III 26,60 km 36,61 km 45,25 km 36° 54°
IV 3m 4m 5m 36,87° 53,13°
V 2 mm 4, 58 mm 5 mm 23,58 ° 66,42 °

Ex 3 h  4,79 m

Ex 4

1) β = 37,26° γ ≅ 114,74° a ≅ 31,01


2) α = 74,41° β = 44,47° γ = 61,12°
3) α = 28,02° β = 81,96° b = 37,94°
4) β = 75° a ≅ 24,49 b ≅ 27,32
5) 2 possibilités : β = 18,66° γ ≅ 146 ,34° c ≅ 17,13
β ' = 161,34° γ ' ≅ 3,66° c' ≅ 1,97
6) Impossible, le triangle n’existe pas.
7) γ = 140° a = b ≅ 5,32

8) Il y a une infinité de triangles.

Ex 6 d 1 ≅ 63 cm et d 2 ≅ 88 cm

Ex 7 h  52,7 m

Ex 8 h  2640 m

Ex 9 a) θ ≅ 46° b) x ≅ 1h 45 min

Ex 10 θ ≅ 60°

Ex 11 EF ≅ 261,41 m

Ex 12 h  15,07 m

Ex 13 a) Aire ≅ 0.97 ha b) Aire ≅ 0.97 ha

Ex 14 a) AB ≅ 1314,31 m b) Aire ≅ 0.31 km 2 c) Aire ≅ 0.31 km 2

Ex 15 Prix du terrain = 840'900 Fr.

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 39 Géométrie / Solutions des exercices / 2 N-A
Ex 16 a) n
BPC = 72° n
APB = 108° n
ABP = 36°
b) BP ≅ 0,62
c) Aire d’un fer de lance ≅ 0,37 Aire d’un cerf-volant ≅ 0,58

Ex 18 * Volume de la tour ≅ 1627,6 m 3

Ex 20 * L'aire de la surface hachurée est d'environ : 77,44 cm2.

Ex 21 *
c.1) La distance séparant le bateau du port est d’environ : 119,87km
c.2) La direction que le bateau doit suivre pour corriger sa route est N 62° E
e.1) direction N75,4°E
e.2) t = 0,078h ≅ 5 [min]

Ex 23

a) δ ( A ; B ) = 26 b) δ ( A ; C ) = 8 2 c) δ ( C ; A) = 8 2 d) δ ( B ; D ) = 50

Ex 24

a) Il y a deux possibilités : P ( 4 ; 3 ) ou P′ ( 4 ; − 3 )

(
b) Il y a deux possibilités : P −2 13 ; 12 ) (
ou P ′ 2 13 ; 12 )
c) Aucun
d) Il y a deux possibilités : P ( 0 ; 8 ) ou P ′ (0 ; − 8 )
e) Aucun
⎛ 7 7 ⎞ ⎛ 7 7 ⎞
f) Il y a deux possibilités : P ⎜ ; ⎟ ou P ′ ⎜ − ;− ⎟
⎝ 2 2 ⎠ ⎝ 2 2⎠

Ex 25 Il y a deux possibilités : B ( 3;2 ) ou B ′ ( 3;4 )

Ex 26 a) Aire du triangle ABC ≈ 37


AB
b) Centre du cercle Γ : M AB ( 1;4 ) Rayon du cercle Γ : r = = 17
2
c) Le point C est en dehors du cercle Γ .

Ex 27

a) M AB ( 5;2 ) ; N BC (0;5,5 ) ; PCD ( −2,5; −3 ) ; QDA ( 2,5; −6 ,5 )

b) δ ( M ; N ) = 37,25 ; δ ( N ; P ) = 78,5 ; δ ( P ; Q ) = 37,25 ; δ (Q ; M ) = 78,5


On constate que : δ ( M ; N ) = δ ( P ; Q ) et δ ( N ; P ) = δ (Q ; M )
c) Le quadrilatère MNPQ est un parallélogramme.

Ex 28

a) C ( 3 ; − 2 ) r=6 b) A ∉ Γ

( ) (
c) P −2 ; 11 − 2 ∈ Γ et P ′ −2 ; − 11 − 2 ∈ Γ ) d) Q ( ) ( )
32 + 3 ; 0 ∈ Γ et Q ′ − 32 + 3 ; 0 ∈ Γ
e) B est en dehors du cercle.

Ex 29
a) Γ a : ( x − 4 ) + ( y + 2 ) = 64 b) Γ b : ( x + 4 ) + ( y + 2 ) = 50
2 2 2 2

c) Γ c : ( x + 5 ) + ( y − 6 ) = 36 d) Γ d : ( x − 1) + ( y − 3 ) = 32
2 2 2 2

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 40 Géométrie / Solutions des exercices / 2 N-A
Ex 30

a) C (0 ; 0 ) et r = 5 b) Ce n'est pas l'équation d'un cercle . c) C ( 2 ; − 3 ) et r = 3


d) C (0 ; − 5 ) et r = 4 e) C ( 4 ; 3 ) et r = 5 f) Ce n'est pas l'équation d'un cercle .
⎛1 5⎞ ⎛1 1⎞
g) C ⎜ ; − ⎟ et r = 1 h) C ⎜ ; − ⎟ et r = 2
⎝ 2 2⎠ ⎝ 2 2⎠

Ex 32 a) Γ : ( x − 1 )2 + ( y + 2 )2 = 13 b) Γ : ( x − 4 )2 + y 2 = 16
c) Γ : ( x + 3 )2 + y 2 = 25 d) impossible

Ex 33
4
1) m = n=4 P (0;4 ) ∈ d
5
2) m = 2 n=8 P (0;8 ) ∈ d
3) m = 0 n=2 P (0;2 ) ∈ d
4) m = −1 n = −4 P (0; −4 ) ∈ d
5) d n’est pas l’équation d’une droite mais d’une parabole.
3 4 ⎛ 4⎞
6) m = n= P ⎜ 0; ⎟ ∈ d
π π ⎝ π⎠
7) m = +∞ n= ∃ P ( −3;2 ) ∈ d

Ex 34
a) A, B et C sont alignés. b) A, B et C ne sont pas alignés.

Ex 35
1 1 1
1) y = − x 2) y = − x 3) y − 3 = ( x − 2)
5 3 2
3
4) y −1 = 2 ( x − 1) 5) y = x 6) y = x
2
5
7) y − 3 = 2 ( x + 2 ) 8) y = − x 9) y − 2 = x + 1
2
2 2
10) y − 4 = − ( x − 3 ) 11) y − 4 = ( x − 3) 12) y − 5 = − ( x + 2)
5 3

Ex 36 Le triangle n'est pas rectangle.

Ex 37
a) d 1 ∩ d 2 = {( −2;5 )} d 1 ∩ d 3 = {( 2;3 )} d 2 ∩ d 3 = {( 4; −3 )}
b) Aire du triangle ABC ≅ 10

Ex 38
b) Le quadrilatère ABCD est un parallélogramme mais pas un losange.
c) Aire du parallélogramme ABCD ≅ 32.86

⎛ 11 8 ⎞
Ex 40 G ⎜ ; ⎟ est le centre de gravité du triangle ABC.
⎝ 3 3⎠

⎛ 117 188 ⎞
Ex 41 a) J ⎜ ; ⎟ est le centre du cercle circonscrit du triangle ABC.
⎝ 38 38 ⎠
b) Rayon = δ ( J ; A ) = δ ( J ; B ) = δ ( J ;C ) ≅ 5
Aire du disque ≅ π ⋅ 5 2 ≅ 78.54

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 41 Géométrie / Solutions des exercices / 2 N-A
Ex 42

⎛ 92 36 ⎞ AB ⋅ IC
a) H ⎜ ; − ⎟ est l'orthocentre du triangle ABC. b) Aire = = 19
⎝ 19 19 ⎠ 2

Ex 45

1) S = {( −5;0 ) ; ( 3;4 )} 2) S = ∅ 3) S = {( 2; −4 )}
4) S = {( 0;4 )} 5) S = {( 3;2 ) ; ( 5;4 )}

Ex 48
1) t : 3x + 4 y − 25 = 0 2) t : 3x + y − 15 = 0 3) t : 4x + 3 y − 25 = 0

Ex 49

d1 n’est tangent à aucun des cercles et d 2 est tangent à Γ 2 .

Ex 53

a) S = {( 4;3 ) ; ( 4; −3 )} b) S = {( 0;5 ) ; ( 3; −4 )} c) S = ∅

⎪⎧⎛ 5 7 9 7⎞ ⎛ 5 7 9 7 ⎞ ⎪⎫
d) S = {( 0;1) ; (1;0 )} e) S = ⎨⎜ − − ; − ⎟ ;⎜ − + ; + ⎟⎬
⎪⎩⎝ 4 4 4 4 ⎠ ⎝ 4 4 4 4 ⎠ ⎪⎭

Ex 54 * P ( 1;2 )

Réponses au questionnaire à choix multiples 3.2.9 Vrai Faux

10♣ x 2 + y 2 + 4 = 0 est l’équation d’un cercle. V F♦

11♣ x 2 + y 2 − 4 = 0 est l’équation d’un cercle de centre (0;0) et de rayon 2. V♦ F

12♣ Il existe un triangle ou les bissectrices, les médianes, les hauteurs,


et les médiatrices de ce triangle sont confondues. V♦ F
13♣ Il existe une droite et un cercle qui possèdent trois points d’intersections. V F♦
14♣ Il existe deux cercles qui possèdent un point d’intersection. V♦ F

________________________________________________________________________________
P.S. / 2014-2015 42 Géométrie / Solutions des exercices / 2 N-A
Notes personnelles

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________
Notes personnelles

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

Vous aimerez peut-être aussi