Vous êtes sur la page 1sur 8

 

Les types de texte


Les cours de français concours, au collège (  6ème,  5ème,  4èmeet  3ème) et au primaire (cm2, cm1, ce2, ce1, cp)

Les types de texte...

Il existe quatre grands types de texte :

1. le texte narratif,
2. le texte explicatif,
3. le texte descriptif,
4. le texte argumentatif.

Le texte narratif

Le texte narratif expose un événement réel ou fictif. Il propose un ordre logique ou


chronologique en trois parties :

1. l'introduction : la situation initiale

On pose les bases de son texte : présentation de la situation, des personnages, du lieu, de
l'époque : on présente l'état de l'action.

2. Le développement : le récit

On écrit l'enchainement des actions, les péripéties, les éléments qui provoquent la rupture puis
l'événement précis qui rétablit l'équilibre.

 Utilisation de mots de liaison : mais, ou, et, donc, or, ni, car, cependant, bien que,
malgré, néanmoins, hormis, au contraire, d'abord, ensuite, enfin, ...
 L'ordre chronologique n'est pas toujours respecté : on peut faire des retours en arrières
pour expliquer l'attitude, le comportement ou le caractère d'un personnage.

3. La conclusion : la situation finale

Elle propose une fin heureuse ou malheureuse au récit et achève votre texte.

Le texte explicatif

Le texte explicatif cherche à faire comprendre un fait réel, un problème ou un phénomène


en exposant des informations précises.

Exemples :

 ouvrages explicatifs : encyclopédie, revues spécialisées, dictionnaires, guide, manuels


scolaires...
 récits : pour faire comprendre une situation ou un personnage
Il suit un schéma précis :

1. on expose le problème ou le phénomène,


2. on répond aux questions pour tenter de l'expliquer (le comment et le pourquoi),
o on utilise :
 un enchaînement chronologique ou logique
 un vocabulaire adapté et précis au thème traité
 la troisième personne du singulier
 des verbes au présent
3. on résume l'explication dans une conclusion.

Le texte descriptif

Le texte descriptif dépeint une scène, un objet, un personnage, un animal en insistant


sur les caractéritiques de ces différents éléments. Il apporte les informations essentielles à
la compréhension du récit.

La description peut être :

 Objective : les éléments, les faits ou les personnages sont décrits tels qu'ils sont.
 Subjective : les éléments, les faits ou les personnages sont décrits au travers du regard
(personnel) du narrateur.

Lorsque vous décrivez un élement, essayez de faire appel à toutes vos sensations (intérieures
ou extérieures) et à tous vos sens.

 Utilisation de figures de style, des comparaisons...


 Utilisation du vocabulaire qui fait appel à tous vos sens (toucher, odorat, ouie, vue, le
goût) : verbe de mouvement, adjectifs qualificatifs, compléments circonstanciels...

Insister sur...

 pour un lieu, on insiste sur le relief, le cadre, les odeurs, les couleurs, les nuances, le
type de végétation, ...
 pour un personnage, on insiste sur l'allure, le caractère, la posture, les traits du visage,
les vêtements, ...
 pour un animal, on insiste sur l'aspect générale, le caractère, ...
 pour un objet, on insiste sur la matière, l'aspect extérieur (lisse, rugosité...), les
couleurs, ...

Le texte argumentatif
Le texte a pour but de convaincre un auditoire ou un interlocuteur. On cherche à
défendre un certain point de vue, ses idées ou ses opinions. Il est organisé de manière logique
ou chronologique. On met en avant certains événements (politique, historique, statistique,
quotidien...) plutôt que d'autres pour démontrer ou défendre une vision et amener son
auditoire à adhérer à ses opinions.

Exemples : journaux, publicités, magazines d'opinion, discours politiques, blogs d'opinion...

Les textes argumentatifs suivent un schéma précis :

1. on pose la situation ou le problème,


2. on donne des arguments (organisation logique ou chronologique),
3. on tire des conséquences,
4. on fait des conclusions personnelles.

Grammaire : Le nom - cours

Le nom
Le nom, appelé aussi substantif, est un mot qui varie en genre et en nombre :

Ex : un serveur, une serveuse, des serveurs, des serveuses

D'ordinaire, il est accompagné d'un déterminant qui renseigne sur le genre et le nombre.

Ex : La  grenade est le fruit  du  grenadier.

La grenade ==˃ est un nom féminin singulier.

Le grenadier ==˃ est un nom masculin singulier.

Les  oiseaux ont  des  ailes.

 Les oiseaux ==˃ est un nom masculin pluriel.

 Des ailes ==˃ est un nom féminin pluriel.


Il peut être aussi accompagné d'une épithète :

Ex :  un  beau  papillon, le drapeau  rouge,  une  immense  plaine, la forêt  vierge…

Il peut servir de sujet, d'attribut, d'apposition ou de complément :

Ex :  Le chien  effrayait les voisins  (Sujet)

Hanoï  est  la capitale du Vietnam.  (Attribut)

Mon père,  maire de la ville,  préside une réunion.  (Apposé)

Je fais  des courses au marché, cet après-midi.  (Compléments)

Tout élément de la langue peut devenir un nom si on lui adjoint un déterminant :

Ex : le souper, un être, des avoirs, un sourire, le parler, le dîner, le passé, le présent, le h muet…

Avec  des si  on mettrait Paris en bouteille. 

    On distingue plusieurs catégories de noms :

Les noms propres et les noms communs :

Le nom commun s'écrit avec une lettre minuscule. Il désigne des individus de la même espèce, il correspond à un
concept. il s'oppose au nom propre qui lui n'a pas de signification véritable.

Ex : un bureau, une abeille, des fleurs, un gosse, le sommeil, la gentillesse…

Le nom propre s'écrit avec une lettre majuscule. Il s'applique à une personne, à un lieu, à une chose unique ou à
une collection de choses qu'il désigne

Ex : la ville de  Marseille,  Gauguin  (le peintre), le palais de  Versailles,  mon chien  Fox,  mon
ami  Marcel,  le  Titanic,  les  Misérables  (roman de Victor Hugo),  Fenêtre sur cour  (film d'Alfred Hitchcock)…

Les noms concrets et les noms abstraits :

Le nom concret désigne un être, un objet ou un phénomène perçu par les sens :

Ex : un chat, le nez, l'écran, la pluie, les avions…

Le nom abstrait désigne une propriété, une qualité, une relation. Il ne désigne pas les objets du monde :

Ex : l'imagination, l'amitié, la patience, la spiritualité, l'impressionisme…

Les noms animés et les noms inanimés :

Le nom animé désigne un être susceptible de se mouvoir par lui-même :

Ex : l'homme, un écureuil, le poulpe, les coraux, le ver, une plante…

Les noms qui désignent des choses, des qualités, des actions sont  inanimés :

Ex : un rocher, le courage, l'intelligence, des courses, le sommeil, la jalousie…

Les noms collectifs et les noms individuels :

Le nom collectif désigne un ensemble d'êtres ou de choses :

Ex : une foule, un troupeau, une armée, un tas, une clientèle…


Un nom individuel désigne un seul être ou une seule chose :

Ex : un individu, un cheval, un soldat, un caillou, un client

Les noms composés :

Le nom composé est un mot formé d'unités lexicales qui fonctionnent de manière autonome dans la langue.

     -   Nom agglutiné ou unifié :

 Ex : monsieur, vinaigre, gendarme, mademoiselle,    gentilhomme, portemonnaie, portefeuille, radiophare,


bonhomme, paravent…

    -   locution nominale :

  Ex  : Lieu commun, libre penseur, chemin de fer, café crème, poids lourd, point de vue, pois chiches, pomme de
terre, ayant droit, baba cool…

     -   Séparées par un trait d'union ou apostrophe :

Ex : nouveau-né, nord-est, morte-saison, langue-de-chat, laissé-pour-compte, porte-serviette,    repose-pied,    super-


huit, presqu'île …

Le nom simple est constitué d'un seul mot:

Ex: la rose, le ciel, un animal, la bonté

Le sigle :

  Le sigle est un syntagme nominal dont on ne représente que l'initiale de chaque mot, ou de chaque mot principal.
Cette initiale est une lettre majuscule.

Ex :  U.N.E.S.C.O,      U.S.A,      W.C,    R.E.R,    C.O.D,      C.O.I…

Les noms autonymes :

C'est le nom qui se désigne lui-même :

Ex : Héros  commence par un h aspiré.

            Tranquillité  s'écrit    avec    2 l.

          Tranquillité  est un substantif féminin.

*Ne pas confondre autonyme avec antonyme (contraire)


Passé simple de l'indicatif

» A. Emploi du passé simple


Le passé simple exprime une action achevée du passé, le plus souvent une action brève.
Exemple : Soudain, le cycliste chuta par terre.

» B. Les terminaisons du passé simple de l'indicatif


Les terminaisons varient selon le groupe auquel appartient le verbe.

Passé simple de
1er groupe 2e groupe
l'indicatif

je / j' -ai aimai -is finis

tu -as aimas -is finis

il / elle / on -a aima -it finit

nous -âmes aimâmes -îmes finîmes

vous -âtes aimâtes -îtes finîtes

ils / elles -èrent aimèrent -irent finirent

Attention : les verbes du 3e groupe ont 3 modèles de terminaisons.

3e groupe modèle 1 modèle 2 modèle 3

je / j' -is pris -us crus -ins vins

tu -is pris -us crus -ins vins

il / elle / on -it prit -ut crut -int vint


nous -îmes prîmes -ûmes crûmes -înmes vînmes

vous -îtes prîtes -ûtes crûtes -întes vîntes

ils / elles -irent prirent -urent crurent -inrent vinrent

Remarque : On peut rechercher le participe passé du verbe à conjuguer mais cela ne fonctionne pas
toujours !
Exemple n°1 : verbe devoir - > participe passé : du. 
Passé simple -> je dus, tu dus, il dut, nous dûmes, vous dûtes, ils durent.
Exemple n°2 : vaincre -> participe passé : vaincu.
Passé simple -> je vainquis, tu vainquis, il vainquit, nous vainquîmes, vous vainquîtes, ils vainquirent.

» C.Les auxiliaires ont une conjugaison qu'il faut maitriser car ils permettent de former le passé antérieur de
l'indicatif de tous les autres verbes.

Les auxiliaires avoir être

je / j' eus fus

tu eus fus

il / elle / on eut fut

nous eûmes fûmes

vous eûtes fûtes

ils / elles eurent furent

IA THIES / IEF MBOUR 1 / CEM IV-MBOUR Nom: ………………………………………...………….


…………………
Année scolaire 2016- 2017
Classe de 6ème ………….………………………………………………….………………………
PREMIER DEVOIR DU SECOND SEMESTRE / TEXTE SUIVI DE QUESTIONS (1heure 30)
Texte :
À douze ans, il fallait circoncire les garçons. C’était pour eux, une terrible épreuve. Ils avaient peur
des souffrances et du sang coulant après l’opération. Ils avaient honte des moqueries des jeunes filles, car
les incirconcis passaient pour des esclaves. Ils n’avaient aucune dignité. Les anciens esclaves n’avaient
pas le droit de se faire circoncire. C’est par là qu’on les distinguait des hommes libres. Un incirconcis ne
pouvait se marier qu’avec la fille d’un serviteur.
Mais surtout, durant l’épreuve, il ne fallait pas pleurer. Rester stoïque, se dominer, surmonter sa
souffrance, telle était la règle.
J’avais près de douze ans, l’âge d’être circoncis (…) la circoncision avait lieu en saison sèche. On
réunissait tous les gamins du même âge, ce qui donnait parfois un effectif important. Évidemment ils ne
venaient pas d’un seul lieu. C’était un grand jour. Chaque famille avait son candidat de sorte que le jour
de l’opération, la place était noire de monde.
Jean Ikellé Matiba (Cette Afrique là)
I. Compréhension (8 pts)
1) Donnez un titre au texte (1pt) : ……………………………………………………………
2) Comment distinguait-on autrefois dans certains pays d’Afrique les esclaves des hommes libres ? (1 pt)
……………………………………………………………………………………………………………..
……………………………………………………………………………………………………………..
3) Qu’est-ce qui montre selon vous dans le texte que la circoncision est une épreuve redoutable ? (1 pt)
……………………………………………………………………………………………………………..
……………………………………………………………………………………………………………..
II. Vocabulaire :
1) Donnez la signification des mots ou groupes de mots suivants : (2 pts)
Surmonter sa souffrance : ………………………………………..……………………………………..
L’épreuve : ……………………………………..………………………………………………………..
2) Donnez un homonyme de : « près » : ………………………., « car ». : ……………………….. (1 pt)
3) Donnez l’antonyme de : « gamins » (1 pt) : ………………………………….
4) Faites la décomposition des mots suivants : (1 pts)
Incirconcis : ………………………………………………………………………………………………..
Surmonter : …………………………………………………………………………………………………
III. Grammaire et maniement de la langue (12 points)
1) Donnez la nature et la fonction des mots ou groupes de mots soulignés dans le texte (4 pts)
Des souffrances : …………………………………………………………………………………………..
Un incirconcis :……………………………………………………………………………………………..
Son : ………………………………………………………………………………………….……………..
Noire : ……………………………………………………..………………………………………………..
2) Soit la phrase : «  Ils avaient honte des moqueries des jeunes filles. »
a) À quel type est la phrase suivante ? (1 pt) : ……………………………………………………………..
b) Mettez-la au type interrogatif (1 pt) : ……………………………………………………………………
3) Mettez la phrase suivante à la forme affirmative (1 pt) « Ils n’avaient aucune dignité. »
4) Accordez correctement les participes passés mis entre parenthèses. (1.5 pts)
a) Elles avaient (mettre) …………………………………………… de jolis bijoux pour aller à la fête.
b) Les deux joueurs ont (suivre) …………………………………… le match.
c) Les filles étaient (partir) ………………………………………..au marché.
5) Soit la phrase : « la circoncision avait lieu en saison sèche. »
a) À quel temps est la phrase suivante ? (0.5 pt) : ……………………………………………………….
b) Mettez-la aux autres temps simples de l’indicatif (3 pts)