Vous êtes sur la page 1sur 3

Oussama Boudarbala

MSTCF - ENCG de Settat

FICHE 2 : EMPRUNTS OBLIGATAIRES

Objectifs :

¨ Rappel juridique et précisions terminologiques ;


¨ Émission de l’emprunt ;
¨ Service de l’emprunt ;
¨ Prime de remboursement et frais d’émission.

I- Rappel juridique et précisions terminologiques :

- L’emprunt obligataire est réservé aux sociétés par actions et aux entités publiques ;
- L’emprunt obligataire est émis sous forme de titres négociables ;
- L’emprunt est émis sur une période à long terme qui peut s’étaler sur vingt ans et peut
être fractionné en un grand nombre d’obligations négociables ;
- La valeur nominale est la valeur faciale du titre ;
- Le prix d’émission est le prix payé par le souscripteur ;
- Le prix de remboursement est le prix payé par l’émetteur au moment du
remboursement ;
- La prime de remboursement est la différence entre le prix de remboursement et le prix
d’émission ;
- Les obligations amorties sont les obligations remboursées, les obligations vivantes sont
celles non encore remboursées ;
- L’expression au pair signifie « à la valeur nominale ». C’est ainsi qu’on dira d’un
emprunt dont la valeur d’émission est égale à la valeur nominale et dont la valeur de
remboursement lui est supérieure qu’il est « émis au pair et remboursable au-dessus du
pair ».

II- Aspects techniques :

- À la date de l’émission des obligations, le compte « 1410. Emprunts obligataires »


enregistre le prix de remboursement de l’obligation ;
- La prime de remboursement représente la différence entre la valeur de remboursement
et la valeur de l’émission, est enregistrée dans les non-valeurs et étalée sur la durée de
l’emprunt ;
- Le service de l’emprunt comprend le remboursement du principal et le paiement des
intérêts. On utilise les comptes de dettes « 4484. Obligations échues à rembourser » et
« 4485. Obligations, coupons à payer » ;
- À la clôture de l’exercice, les intérêts courus non échus sont constatés dans le compte
« 4493. Intérêts courus et non échus à payer ». Les primes de remboursement sont étalés
en utilisant le compte de dotation financière. Les frais d’émission de l’emprunt sont
constatées dans les charges d’exploitation ou étalés sur une durée maximum de cinq
ans.

Page 1 sur 3
Oussama Boudarbala
MSTCF - ENCG de Settat

Application :

La société anonyme VSHU émet un emprunt obligataire de 40 millions de DH, divisé en


100 000 obligations émises à 396 DH, remboursables au pair sur 15 ans avec un taux d’intérêt
de 3,25%.

Date de jouissance : 1er avril N. Frais et commissions du dépositaire : 60 000 DH.

Solution :

34872 Obligations à souscrire 39 600 000


2130 Prime de remboursement 400 000
1410 Emprunts obligataires 40 000 000

5141 Banques 39 600 000


34872 Obligations à souscrire 39 600 000

61361 Commissions et courtages 60 000


3455 État, TVA récupérable 12 000
44881 Société de gestion de fonds 72 000

REMARQUE : POUR LES MODES DE REMBOURSEMENTS CLASSIQUES


(REMBOURSEMENT EN BLOC, REMBOURSEMENT PAR ANNUITÉQ
CONSTANTES, REMBOURSEMENT PAR AMORTISSEMENT CONSTANT OU PAR
LA MÈTHODE SOFTY), UN COUP-D’ŒIL SUR LE COURS DES
MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES EST SUFFISANT.

Supposons pour le cas que l’emprunt est remboursable par annuités constantes.

Amortissement de la première échéance 1er avril N+1 : 2 111 544, correspondant à 5279
obligations amorties. Intérêts annuels échus le 1er avril N/1 : 1 300 000 . Annuité : 3 411 544.

63111 Intérêts des emprunts 1 300 000


3455 État, Tva récupérable 130 000
4485 Obligations, coupons à payer 1 430 000

1410 Emprunts obligataires 2 111 544


4484 Obligations échus à rembourser 2 111 544

4484 Obligations échus à rembourser 2 111 544


4485 Obligations, coupons à payer 1 430 000
5141 Banques 2 833 235,20
4452 États, impôts, taxes et droits assimilés 708 308,80

Un impôt retenu à la source de 20% doit être tenu en compte (Voir Art 19 du CGI).

Page 2 sur 3
Oussama Boudarbala
MSTCF - ENCG de Settat

En ce qui concerne les primes de remboursement :

Annuité = 400 000/15

6391 Dotations aux amortissements des primes 26 667


de remboursement
2813 Amortissements des primes de
remboursement 26 667

Les réglementations comptable et fiscale admettent que la dotation au titre d’un exercice soit
calculée ainsi :

!"#é%ê#' )* +'*-*%./.*
Prime de remboursement x
#0#1+ )*' /"#é%ê#'

Une régularisation est nécessaire pour l’exercice N pour faire insérer la charge d’intérêts y
correspondant.

L’emprunt est souscrit en avril N. Les intérêts qui concernent N doivent être rattachés à
l’exercice par le biais d’une régularisation (1 300 000 x 9/12).

63111 Intérêts des emprunts 975 000


4493 Intérêts courus et non échus 975 000

N.B. Cette écriture doit être contrepassée en janvier N+1.

Page 3 sur 3