Vous êtes sur la page 1sur 29

TRAITEMENT ET

COMPTABILISATION DE LA PAIE

SERIE N°01

LEÇON N°01 : LA COMPTABILISATION DES SALAIRES

OBJECTIF DE LA LEÇON :

Chère stagiaire, à la fin de cette leçon vous serez capable d’établir une fiche
de paie.

PLAN DE LA LEÇON:

GENERALITES

I- LES RETENUES SUR SALAIRES

1- Les retenues à caractère obligatoire


2- Les retenues à caractère facultatif

II- LES CHARGES SUR SALAIRES SUPPORTEES PAR


L’EMPLOYEUR

1- Les cotisations sociales


2- Les œuvres sociales et culturelles

III- LES OBLIGATIONS DE L’EMPLOYEUR

1- Livres et documents obligatoires


2- Paiement des cotisations et de l’IRG
3- La fiche de paie
Page 1
IV- MODALITES DE TRAITEMENT COMPTABLE DES
SALAIRES

1- Le salaire de poste ou salaire brut


2- L’enregistrement des charges patronales
3- L’enregistrement des règlements

V- EXERCICE D’APPLICATION

Page 2
GENERALITES :

Le personnel : c’est l’ensemble des personnes liées à l’entreprise par un


contrat de travail.

Ils fournissent leur travail en contre partie d’une rémunération dite


« salaire ».

Par ailleurs l’article 80 de la loi 90-11 du 21 avril 1990 relative aux


relations de travail stipule « En contrepartie du travail fourni, le travailleur
à droit à une rémunération au titre de laquelle il perçoit un salaire ou un
revenu proportionnel aux résultats du travail »

Le salaire : c’est la rémunération que verse l’entreprise au travailleur en


contre partie du travail qu’il a fourni.

Dans le vocabulaire courant, les expressions « salaires et


appointements » sont confondues alors que la distinction suivante devrait
être faite :

Salaire : rémunération des ouvriers payés le plus souvent chaque

jour, chaque semaine, ou chaque quinzaine.

Appointement : rémunération des employés et cadres payés


mensuellement.

La durée légale du travail : elle est fixée à (40h) quarante heures par
semaine dans les conditions de travail normal, elle est répartie au minimum
sur (05) cinq jours ouvrables.

Cette durée peut être ramenée, par dérogation à trente huit heures
(38h) par semaine pour les personnes effectuent des travaux
particulièrement pénibles ou dangereux.

Page 3
Les heures supplémentaires doivent être effectuées à titre
exceptionnel et répondre à une nécessité absolue et être compatibles avec
les exigences d’une politique de plein emploi.

Les heures supplémentaires sont accordées par l’inspection du


travail en ce qui concerne les quatre premières heures supplémentaires et
dans la limite de six 06 premiers mois, le recours à ces dernières ne peut
avoir lieu qu’après consultation des représentants des travailleurs.

Les heures supplémentaires effectuées donnant lieu au paiement


d’une majoration qui ne peut en aucun cas être inférieur à 50% du salaire
horaire normal.

- De 45 à 48h soit 04 heures sont rémunérés à 150% du taux


normal.
- De 49h à 60h soit 12h sont rémunérées à 175%.

Les éléments du salaire : L’article 146 du statut général du travailleur


retient les éléments de rémunération suivants :

 Le salaire de poste : qui comporte 6 éléments :

1) Le salaire de base.

 Le personnel rémunéré par appointement perçoit un traitement


de base mensuel fixe.
 Les ouvriers perçoivent un salaire de base proportionnel du
nombre d’heures de travail « taux horaire × nombre d’heures ».

2) L’indemnité d’expérience professionnelle IEP.

3) L’indemnité de service permanent aux heures supplémentaire.

4) L’indemnité de travail posté.

5) L’indemnité de nuisance « danger, salissure, pénibilité ».

6) La prime ou pénalité de rendement individuelle PRI.

Page 4
 L’indemnité de zone.
 La prime ou pénalité de rendement collective PRC.
 La participation aux résultats.
Remarque : Plus le salaire mensuel, le salarié à droit a :

a)- L’indemnité afférente au congé annuel : est égale au douzième


(1/12 mois) de la rémunération totale perçue par le travailleur au
cours de l’année de référence du congé ou au titre de l’année
précédente le congé.

Entant par rémunération :


- Le salaire de poste tel que définit ci-dessus.
- L’indemnité de congé de l’année précédente.
L’indemnité de congé, ainsi calculé ne doit pas être inférieur
au montant de la rémunération qu’aurait perçue le travailleur s’il
avait continué à travailler.

Ce droit repose sur le travail effectué au cours d’une période


annuelle de référence qui s’étend du 1er juillet de l’année précédent
le congé au 30 juin de l’année du congé.

Par ailleurs, pour les travailleurs recrutés au cours de l’année


de référence définie ci-dessus, le point de départ de la période de
référence est la date de recrutement cette indemnité constitue une
mensualité distincte et complète soumise à l’IRG.

b)- Les rappels : ils constituent des compléments de salaires dus à


une régularisation des rémunérations, suite à un reclassement ou
changement de poste de travail.
Le rappel est divisé par le nombre de mois auquel il se
rapporte, il est soumis aux mêmes retenues de sécurité sociale et de
l’IRG, ce dernier fait l’objet d’une régularisation au prorata de mois
constituant la période de rappel.
Page 5
I- LES RETENUES SUR SALAIRES :

Les retenues sur salaires et appointements peuvent être classées en


deux catégories :

- Retenues à caractère obligatoire.


- Retenues à caractère facultatif.

1- Les retenues à caractères obligatoire :

1.1- Les charges à caractère sociale (9%) :

Elles sont déduites du salaire du poste, elles comportent :

- La cotisation de sécurité sociale dans le but de couvrir les travailleurs


contre les risques de maladies taux 1,5 %.
- La cotisation de retraite 5,5% qui permet au travailleur de bénéficier
d’une pension, lors de sa mise en retraite.
- L’assurance chômage 1,5%.
- La Retraite anticipé 0,5%.

1.2- L’impôt sur le revenu global (IRG catégorie salaire) :

L’IRG, catégorie salaire, frappe tous les revenus du salaire à savoir,


le salaire, appointement, primes et indemnités, la base imposable est
constituée par les sommes perçues à l’exclusion de certains éléments
énumérés par l’article 149 du code des impôts directs.

- Les indemnités des frais de déplacement ou de mission.


- Les indemnités des zones géographiques.
- Les indemnités à caractère familial prévues par les législations sociales
telles que les allocations familiales.
- Les pensions versées à titre obligatoire à la suite d’une décision de
justice.
- Les avantages en nature concernant la nourriture et le logement
consentis aux travailleurs exerçant dans certaines zones du grand sud.
Page 6
L’IRG sur salaire est liquidé selon un barème progressif, son montant
dépend du niveau de revenu.

Dans le cas de rémunération versée selon une périodicité autre que


mensuelle (heure, jour, semaine….) il faut procéder à la mensualité de la
contribution figurant au barème dans les conditions suivantes :

1ere étape : Calcul du salaire mensuel équivalent :

Rémunération de la période × 26 jours ou 190H



Nombre de jours ou d’heures correspondant à la R perçu

2eme étape : Détermination de l’impôt théorique mensuel constaté sur le


barème en vigueur pour une rémunération mensuelle donnée et une
situation de famille déterminée

3eme étape : Calcul de l’impôt réel correspondant à la période effectué de


travail :

Impôt théorique mensuel × nombre de jours ou d’heures


= correspondant à la rémunération perçue

26 jours ou 190 heures.

Remarque : On considère que le mois comporte 26 jours ou 190 heures de


travail.

2- Les retenus à caractères facultatif :

2.1- Les avances au personnel :

Compte tenu de la périodicité mensuelle des salaires, les employeurs


accordent parfois des avances au courant d’un mois qu’ils récupèrent lors
de l’établissement de la paie à la fin du mois.
Page 7
2.2- Les oppositions :

Une partie du salaire peut être entre les mains de l’employeur pour
un créancier, cette saisie étant pratiquée en vertu d’un jugement.

2.3- Les retenues à caractère spécial « retenue mutuelle » :

La caisse de la mutuelle assure le remboursement complémentaire


des frais des maladies non pris en charge par la caisse de sécurité sociale
moyennant une cotisation mensuelle volontaire.

II- LES CHARGES SUR SALAIRES SUPPORTEES PAR


L’EMPLOYEUR :

1- Les cotisations sociales :


Il s’agit des cotisations sociales à la charge de l’employeur au taux
de 26% du salaire du poste.

2- Les œuvres sociales et culturelles :

Le fonds des œuvres sociales et culturelles de l’organisme


employeur est alimenté par une contribution annuelle de ce dernier calculé
sur la base du taux de 3% appliqué à la masse salariale brute primes et
indemnités de toute nature comprises, telle qu’elle ressort de l’exercice
précédent.

L’article 19 du décret N° 80-48 du 23 Février 1980 portant


institution de la régulation économique des salaires et de la stimulation
matérielle collective et individuelle des travailleurs a ainsi défini la masse
salariale, « la masse salariale englobe l’ensemble des rémunérations servies
aux travailleurs en activité dans l’unité, au titre des salaires de base et des
primes et indemnités à l’exclusion de toute indemnité ayant un caractère de
remboursement de frais, notamment les indemnités de panier, de transport,
de déplacement, des indemnité d’isolement ainsi que les charges sociales y
afférentes ».
Page 8
III- LES OBLIGATIONS DE L’EMPLOYEUR :
1- Livres et documents obligatoires :

La tenue d’un livre de paie ou état de paie est obligatoire.

2- Paiement des cotisations et de l’IRG :

2.1- Paiement des cotisations aux services CNAS :

Avant le 30 de chaque mois pour plus de 9 salariés.

Avant le 30 de chaque trimestre pour moins de 9 salariés

2.2- Paiement de l’IRG aux impôts :

Avant le 20 de chaque mois sur la déclaration fiscale G50.

3- La fiche de paie :

3.1- Définition :

Tout employeur doit lors de chaque paie délivrer au salarié un


bulletin ou fiche de paie justifiant le calcul de la somme versée.

Le bulletin de paie est un document que l’employeur doit délivrer au


salarié lors de chaque paie, il justifie le calcul de la somme versée.

La forme du bulletin de paie, n’est pas codifiée ou normalisée elle


peut être présentée selon plusieurs formes :

Page 9
« MODELE D’UN BULLETIN DE PAIE »

Entreprise : ………………………………………

(Employeur) Mois de

Nom :

Prénom :

Poste :

Classement : Catégorie…….Section…………….

Matricule sécurité sociale :

I- SALAIRE DE POSTE (1) :


- Salaire de base
- Indemnité d’expérience professionnelle
- Indemnité de travail posté
- Indemnité de nuisance
- Heures supplémentaire ou indemnités forfaitaires de
service permanent
- Prime de rendement individuel (PRI)
- TOTAL DU SALAIRE DE POSTE

II- AUTRES ELEMENTS DE SALAIRE IMPOSABLE(2)


- Prime de rendement collective
- TOTAL DU SALAIRE IMPOSABLE (1+2)

III-ELEMENTS DE SALAIRES NON IMPOSABLE (3)


- Indemnité de zone géographique
- Salaire unique
- TOTAL GENERAL 1+2+3
IV- PRELEVEMENT OU RETENUES (4)
- I.R.G
- Sécurité sociale
-
-
- TOTAL DES RETENUES
V- NET A REGLER (1+2+3)-4
Page 10
IV- MODALITES DE TRAITEMENTS COMPTABLE DES
SALAIRES :
L’enregistrement des salaires : L’ensemble des charges sur salaire est
enregistré au compte 63.

1- Le salaire de poste ou salaire brute :

L’ensemble des éléments constituant le salaire de poste forment les


frais du personnel que doit supporter l’employeur.

Le compte prévu par le SCF à cet effet est le compte 63 /charges de


personnel subdivisé en :

C/631 : Rémunération du personnel

- 6310 : Salaires et appointement


- 6311 : Rémunération des associés dirigeants
- 6312 : congé payé
- 6313 : primes et gratifications
- 6314 : Indemnités et avantages divers
- 6315 : Supplément familial
C/634 : Rémunération de l’exploitant

C/635 : Cotisations aux organismes sociaux

C/636 : Charges sociales de l’exploitant individuel

C/637 : Autres charges sociales

- 6371 : Prestations due


- 6374 : Versements aux œuvres sociales
- 6375 : Médecine du travail, pharmacie
C/ 638 : Autres charges de personnel.

Le compte de dette C/42 : personnel et comptes rattachés subdivisé


comme suit :

Page 11
C/421 : personnel, rémunérations dues

C/422 : fonds des œuvres sociales

C/423 : participation des salaires au résultat

C/425 : personnel, avances et acomptes accordés

C/426 : personnel, dépôts reçus

C/427 : personnel, oppositions sur salaires

C/428 : personnel, charges à payer et produits à recevoir

C/43 : organismes sociaux et comptes rattachés

C/4315 : sécurité sociale retenue

C/4318 : CNAS

C/432 : autres organismes sociaux

C/438 : organisme sociaux, charges à payer et produits à recevoir

C/442 : Etat, impôts et taxes recouvrables sur des tiers.

En matière d’enregistrement des salaires bruts, le SCF a donné deux


méthodes :

1ere méthode : le compte 421 : personnel rémunérations dues est crédité des
rémunérations brutes à payer au personnel par le débit des comptes de
charges intéressées.

631 Rémunération du personnel

421 personnel

Page 12
Ensuite, le compte 421 sera débité par le crédit des comptes 425, 427,4315

421 Personnel, rémunération dues

425 Personnel avances et acomptes


accordés

concernant les avances et les acomptes


versés au personnel

421 Personnel, rémunération dues

427 Personnel oppositions sur salaires

pour les sommes faisant l’objet


d’oppositions obtenues par des tiers. Ce
compte sera débité lors de son
versement aux tiers bénéficiaires de
l’opposition par le crédit d’un compte de
trésorerie

421 Personnel, rémunération dues

4315 Sécurité sociale retenue

pour la quote-part des charges sociale


revenant au personnel

421 Personnel, rémunération dues

442 Etat, impôts et taxes recouvrables sur


des tiers

pour l’IRG retenu sur salaires

421 Personnel, rémunération dues

422 Fonds des œuvres sociales

pour les sommes dûes aux ouvres


sociales, par le salarie il sera débité par
un compte de trésorerie lorsque les
Page 13
versements aux œuvres sociales seront
effectués

421 personnel, rémunération dues

512 banque, établissement financiers

pour le montant des règlements


effectués au personnel

Schéma des calculs et paiement des salaires :

Salaires net au salaire

Salaire brut retenus sociales organisme

Retenue fiscales au fix

L’entreprise verse

Charges patronales cotisations aux

organismes sociaux

2- L’enregistrement des charges patronales :

L’article à passer est le suivant :

635 Cotisation aux organismes sociaux XX

4318 CNAS XX

3- L’enregistrement des règlements :

Au moment du virement des salaires nets aux salaries, on passe à


l’article suivant :

Page 14
421 personnel, rémunération dues XX

512 Banque XX

Le règlement de la sécurité sociale, on passe l’article suivant :

4315 Sécurité sociale retenus XX

4318 CNAS XX

512 Banque XX

Le règlement de l’IRG : pour le paiement de l’impôt IRG sur salaire, on


passe l’article suivant :

442 Etat, impôts et taxes recouvrable sur XX


des tiers

banque
512 XX

Le règlement des oppositions, l’article à passer est le suivant :

427 Personnel, oppositions sur salaires XX

512 banque XX

Page 15
Exemple 01 :

Soient les éléments de rémunérations suivants :

- Salaire de base : 35 000 DA


- IEP : 2 500 DA
- Indemnité de travail posté : 3 000 DA
- Indemnité de service permanent : 1 500 DA
- Indemnité de nuisance : 1 000 DA
- Prime de rendement individuel PRI : 1 900 DA
- Prime de rendement collective : 3 800 DA
- Indemnité de panier : 1 300 DA
- Indemnité de transport : 800 DA
- Indemnité de zone géographique : 3 000
- Indemnité frais de mission séjour : 12 000
- Retenue sécurité sociale : 4041
- Retenue IRG sur salaire : 4613 « à titre d’exemple »
- Retenue opposition sur salaire : 1 500
- Retenue avance frais de mission : 10 000

SOLUTION :

1- L’enregistrement des salaires bruts :

6310 Salaires et appointements 35000

6313 Primes et gratifications 5700 (1)

6314 Indemnité et avantages divers 25100 (2)

421 Personnels, rémunération dues 65800

Comptabilisation des salaires bruts

(1) : 1900 + 3800

(2) : 2500 + 3000 +1000 +1500 + 1300 + 800+3000+12000

Page 16
2- L’enregistrement des retenues :

421 personnel, rémunérations dues 10 000

425 personnel avances et acomptes accordés 10 000

avances

421 personnel, rémunérations dues 1500

427 personnel oppositions sur salaires 1500

oppositions sur salaires

421 personnel, rémunérations dues 4041

4315 sécurité sociales retenus 4041

Page 17
3- La fiche de paie :
I- Salaire de poste (1)
- Salaire de base 35 000
- IEP 2 500
- Indemnité de travail posté 3 000
- Indemnité de nuisance 1 000
- Heures supplémentaires ou forfaitaires de 1 500
service permanent
- Prime de rendement individuel PRI 1 900
Total du salaire du poste
44 900
II- Autres éléments du salaire imposable (2)
- Prime de rendement collectif (PRC) 3 800
- Indemnité de panier 1 300
- Indemnité de transport 800
Total du salaire imposable (1+2)
50 800
III-Elément de salaire non imposable (3)
- Indemnité de zone géographique 3 000
- Indemnité frais de mission 12 000
Total 1+2+3 65 800

IV- Prélèvement ou retenue (4) 4 613


- IRG 4 041
- Retenue sécurité sociale : 44900 × 9% 1 500
- Retenue oppositions sur salaires 10 000
- Retenus avances frais de mission 20 154

V- Net à payer (1+2+3)-4 45 646

Page 18
4- l’enregistrement des charges patronales cotisation de
sécurité sociale :
L’assiette est égale au salaire de poste 44900 × 26% = 11674

635 cotisations aux organismes sociaux 11674

4348 CNAS 11674

5- L’enregistrement des règlements :


5.1- Règlement de la paie :
421 personnel, rémunérations dues 45646

512 Banque 45646

Virement de la paie

5.2- Règlement de l’IRG sur salaire aux fiscs :


Avant le 20 de chaque mois :

442 Etat, impôt et taxes recouvrable sur des 4613


tiers
512 Banque 4613

Règlement de l’IRG

5.3- Règlement des cotisations de sécurité sociale :


Le paiement intervient selon le nombre de salaire

4315 sécurité sociale retenue 4041


4318 CNAS 11674
512 Banque 15715

« 44900 × 35% »

Page 19
5.4- Reversement de l’opposition sur salaire au tiers
bénéficiaires :
427 Personnel, oppositions sur salaire 1500

512 Banque 1500

Règlement opposition sur salaire

Remarque : Autre méthode d’enregistrement :

L’enregistrement de la fiche de paie :

6310 Salaires et appointement XX


6313 primes et gratifications XX
6314 Indemnités et avantages divers XX
425 Avances XX
427 oppositions sur salaires XX
442 IRG sur salaire XX
4315 sécurité sociale retenue XX
421 personnels rémunérations dûes XX

Remarque : Les autres enregistrements ne changent pas.

Page 20
V- EXERCICES D’APPLICATION :

EXERCICE N°01 :

L’entreprise « A » a réalisé les opérations suivantes durant le mois de


décembre :

- Salaire de base 82 500


- Heures supplémentaires 15 300
- Indemnité de salissure 6 200
- Indemnité de transports 2 000
- Avances au personnel 22400
- Allocations familiales 14 500
- Salaire unique 2 000
- Prime de rendement individuel 5 400
- IEP 400
- Indemnité de nuisance 700
- Indemnité forfaitaire de véhicule 200
- IRG à titre d’exemple 3 500
Travail à faire :

1- Etablir la fiche de paie.


2- Enregistrer toutes les opérations nécessaires, ainsi que les
opérations de règlement sachant que le règlement se fait par
compte bancaire.

1/ La fiche de paie :

- Salaire de poste :
 Salaire de base 82 500
 IEP 400
 Indemnité de travail posté × indemnité de
salissure 6 200
 Indemnité de nuisance 700
 Indemnité forfaitaire de service 15 300
 Prime de rendement individuelle 5 400
Total du salaire de poste(1) 110 500
- Autres éléments de salaire imposable (2)

Page 21
 Prime de rendement collective 2 000
 Indemnités de transport 200
 Indemnité forfaitaire de transport 112 700
(1+2)
- Eléments de salaire non imposable : 14 500
 Allocations familiales 2 000
 Salaire unique 129 200
(1+2+3)
3 500
- Prélèvement ou retenus 9 945
 IRG 22 400
 Sécurité sociale
 Avances au personnel 35 845
(4)

Salaire net (1+2+3)-4


93 355

Les charges patronales 110500 × 26% = 28730

2/ 1ère méthode d’enregistrement :

La constatation de la fiche de paie :


Date
6310 Salaires et appointement 82500

6313 primes et gratifications 5400

6314 Indemnités et avantages divers 24800


Supplément familial
6315 16500
421 Personnels rémunérations dûes 129200
Constations des salaires bruts

421 Personnels rémunérations dûes 22400

425 Personnels avances 22400

Page 22
421 Personnels rémunérations dûes -

427 Personnels, opposition sur -


salaires

421 Personnels rémunérations dûes 9945

4315 Sécurité social retenues 9945


(110500 ×9%)

421 Personnels rémunérations dûes 3500

442 Etat, impôts et taxes 3500

recouvrables sur des tiers

La constatation des charges patronales :

635 Cotisation aux organismes sociaux 28730

4318 CNAS 28730

(110500 × 26%)

La constatation du règlement :

421 personnels rémunérations dûes 93355


512 Banque 9335

Règlement du salaire net

4315 Sécurité social retenues 9945


4318 CNAS 28730
512 Banque 38675
Règlement de sécurité sociale
442 Etat, impôts et taxes recouvrables 3500
sur des tiers
512 Banque 3500

Page 23
3/ 2ème méthodes d’enregistrement :

6310 Salaires et appointement 82500

6313 Primes et gratifications 5400

6314 Indemnités et avantages divers 24800

6315 Supplément familial 16500

421 Les salaires bruts 93355

425 Personnels avances 2400

4315 Sécurité social retenues 9945

442 Etat, impôts et taxes recouvrables 3500


sur des tiers

Constations des salaires bruts

Les charges patronales :

635 Cotisation aux organismes sociaux 28730

4318 CNAS 28730

(110500 × 26%)

Le règlement :

442 Etat, impôts et taxes recouvrables 3500


sur des tiers
512 Banque 3500
Règlement de l’IRG

//

Page 24
421 Salaires bruts 93355

512 Banque 93355

Virement de l’IRG

4315 Sécurité social retenues 9945


4318 CNAS 28730
512 Banque 38675
(110500 ×35%)

EXERCICE N°02 :

RIAD AHMED

- Qualifications Comptable marié Peintre


célibataire

- Salaire de base 30 000 DA par mois 150 DA/H

- Indemnité de zone géographique 1500 1500

- Indemnité de service permanent 2000 -

- Indemnité de transport 1500 1500

- Indemnité forfaitaire de transport 900 900

- Indemnité de nuisance - 800

- IEP 6,75% du salaire de 8,55% du s/b


base
- Prime de rendement collective 15% du salaire de 15%du s/b
base
- Prime de rendement individuelle 12% du salaire de 10%du s/b
base
- Indemnité de panier 1000 1000

- Frais de mission 4500 -


Page 25
- Allocation familiale 1200 -
- Salaire unique 800 -
- Temps de travail 1 mois 169 heures

- IRG sur salaire 5800 DA 4200 DA

Sachant qu’Ahmed a reçu une avance de 5000 et Riad fait l’objet


d’une opposition sur salaire de 2000DA remboursement d’un
emprunt bancaire.

Travail à faire : établir les fiches de paie individuelles

Passer toutes les écritures que vous jugez nécessaire ainsi que le règlement
de toutes les dettes.

La fiche de paie :

Page 26
Désignations RIAD AHMED Total

I- Salaire de poste :

- Salaire de base 30 000 25 350 55 350


2 000 - 2 000
- I/ service permanent
- 800 800
- I/ nuisance
2 025 2 167,42 4192,42
- IEP
3 600 2 535 6 135
- Prime de rendement individuel

SALAIRE DE POSTE 37625 30852,42 68477,42

II- Autres éléments imposables 4 500 3802,5 8302,5


- Prime de R collective 1 500 1500 3000
- Indemnité de transport 900 900 1800
- Indemnité forfaitaire de
transport
- Indemnité de panier 1 000 1000 2000
(I + II) 45 525 38 054,92 83579,92

III- Eléments non imposable


- Allocation familiale 1 200 - 1 200
- Salaire unique 800 - 800
- Indemnité de zone 1 500 1 500 3 000
géographique
- 4500
- Frais de mission 4 500
(I+II+III) 53 525 39554,925 93079,92
VI- Prélèvement ou retenus
- IRG sur salaire 5 800 4 200 10 000
- Sécurité sociale 3 386,25 2776,71 6162,96
- Avances aux personnels - 5 000 5 000
- Oppositions sur salaire 2 000 - 2 000

11 186,25 11 976,71 23162,96


SALAIRE NET 42 338,75 27 578,215 69916,96

Sécurité sociale patronale : 9782,5+8021,63 = 17804,13.


Page 27
1er méthode

6310 Salaires et appointement 55350

6313 primes et gratifications 14437.5

6314 Indemnités et avantages divers 2129.425

6315 Supplément familial 2000

421 personnels rémunérations dûes 93079.92

421 personnels rémunérations dûes 5000

25 Personnels avances 5000

421 personnels rémunérations dûes 2000


427 Personnels, opposition sur salaires 2000

421 personnels rémunérations dûes 6162.96

4315 Sécurité social retenues 6162.96

421 personnels rémunérations dûes 10000


442 Etat, impôts et taxes 10000
recouvrables sur des tiers

635 Cotisation aux organismes 17804.13


sociaux
4318 CNAS 17804.13

Page 28
421 Personnels rémunérations dûes 69916.96

512 Banque 69916.96

427 Personnels, opposition sur salaires 2000

512 Banque 2000

4318 CNAS 17804.13

512 Banque 17804.13

442 Etat, impôts et taxes recouvrables 10000


sur des tiers
512 Banque 10000

2eme méthode

6310 Salaires et appointement 55350

6313 Primes et gratifications 14437.5

6314 Indemnités et avantages divers 2129.425

6315 Supplément familial 2000

425 Personnels avances 5000


427 Personnels, opposition sur
salaires

4315 Sécurité social retenues 2000


442 Etat, impôts et taxes
6162.96
recouvrables sur des tiers
421 personnels rémunérations
10000
dûes

Page 29

Vous aimerez peut-être aussi