Vous êtes sur la page 1sur 36

Rapport

de stage
STAGE D’INITIATION
[Ajoutez ici une citation de l’un des dirigeants de votre entreprise ou
utilisez cet emplacement pour insérer un court résumé du contenu du
document.]

LYDEC
Préparé par : AMALI khaoula Encadré par : Er-RAOUD
SAMIR
Table des matières

Table des matières


Remerciement_______________________________________________2
Introduction_________________________________________________3
Chapitre1 : Prèsentation de LYDEC______________________________________________________4
1- Mission__________________________________________________________________________

2- Activités de LYDEC_________________________________________________________________

3- Actionnariat______________________________________________________________________

Chapitre2 : Parcours du réseau électrique__________________________ 1


1- La production de l'énergie électrique__________________________________________________

2- Le transport de l'énergie électrique___________________________________________________

3- La distribution de l'énergie électrique_________________________________________________

4- Les réseaux de distribution à LYDEC__________________________________________________

Chapitre3 : Pertes d’énergie dans les réseaux de distribution


d’électricité________________________________________________________________________________________1
1- Les facteurs responsables sur la baisse du rendement_____________________________________

2- Les pertes non techniques___________________________________________________________

3- Les pertes techniques______________________________________________________________

Chapitre4 : DEE « département d’exploitation d’électricité »___________________1


Conclusion__________________________________________________________________________________________1
Pg. 1

REMERCIEMENT

Avant tout développement sur cette expérience professionnelle, il apparaît


opportun de commencer ce rapport de stage par des remerciements, à ceux qui
m’ont beaucoup appris au cours de ce stage, et même à ceux qui ont eu la
gentillesse de faire de ce stage un moment très profitable.

Je tiens à remercier tout particulièrement et à témoignage toute ma


reconnaissance aux personnes suivantes pour l’expérience enrichissante et pleine
d’intérêt qu’elles m’ont fait vivre durant cette période de stage au sein de
LYDEC 

Je commence avec mon maître de stage Mr Er-RAOUD SAMIR, responsable de


la maintenance.

Mr Aziz ABOULIKDANE, responsable des travaux programmés qui m’a formé


et accompagné tout au long de cette expérience avec beaucoup de patience et de
pédagogie.

Mr Abdelali AMANI, Mr Mokhlis AMARI et Mr AICHOUR khalid pour leur


participation à l’élargissement de mes connaissances.
Pg. 2

Enfin, je remercie l’ensemble des employés de LYDEC pour les conseils qu’ils
ont pu me prodiguer au cours de ce mois.
Pg. 3

L ’électricité est un domaine purement technique qui demande beaucoup de pratique pour le
maitriser, or le stage présente le moyen adéquat pour lier entre les études et le monde du
travail. Grâce au stage l’étudiant arrive à : Se sensibiliser à la vie professionnelle, découvrir
les différents métiers de l’entreprise dont il effectue le stage, s’évoluer dans un équipe et se
rendre compte des conditions de travail.

C’est dans cette optique que j’ai effectué mon stage au sein de la Lydec, une entreprise
qui gère l’eau, l’électricité et l’assainissement de GRAND CASABLANCA qui m’a
presenté un endroit idéal pour élaborer et mettre en pratique les théories que j’ai acquises
durant ma 1ère année de DUT.

Durant ce stage, je me suis familiarisé avec un environnement technique varié, et j’ai


assisté à un ensemble de travaux dont les équipes techniques assuraient l’exécution.

J’ai accompagné les équipes de la section travaux programmés, la section de la maintenance


curative et préventive, la section des interventions urgentes BT et l’équipe de l’éclairage
public aux chantiers, ce qui m’a permis dans un premier temps d’assister aux différents
travaux réalisés par les équipes du DEE( département d’exploitation électrique), et dans un
second temps jai pu enrichir mes connaisances et acquérir plus d’informations grâce aux
opérateurs du DEE.

Ce rapport comprte 4 chapitres :

Le 1er chapitre prèsente l’organisme de la société LYDEC

Le 2ème chapitre explique l’acheminement du réseau électrique

Le 3ème chapitre porte sur les perte d’énergie dans l’énergie

Enfin, le 4ème chapitre est consacré à la prèsentation des différents secteurs du DEE
Pg. 4

Introduction
CHAPITRE 1 : Prèsentation de LYDEC
1. Mission :

LYDEC, filiale du groupe français SUEZ assure depuis 1997 la gestion de services essentiels pour les
habitants du Grand Casablanca.

A travers la gestion de la distribution de l’eau, de l’électricité, de l’assainissement et de l’éclairage public,


LYDEC participe au bon développement de la plus grande agglomération du Royaume, en plaçant l’amélioration
de la qualité de vie des habitants au cœur de ses préoccupations.

2 . Activités de LYDEC

a) La distribution de l’eau :

Lydec distribue une eau potable de qualité, conforme aux normes sanitaires marocaines en vigieur. Cette eau est
fournie par deux producteurs nationaux : l’ONEP (office national de l’eau potable) et la SEOER(société des eaux
d’OUM ERBIAA).

b) La distribution de l’électricité :

Lydec renforce et sécurise le réseau d’électricité composé de plus de 2260km pour la MOYENNE TENSION
uniquement, pour répondre aux besoins croissants de l’agglomération en énergie. L’énergie distribuée provient
de l’ONE (office national d’éléctricité).

c) La gestion de l’éclairage public :

La gestion de l’éclairage public (112000 points lumineux) avec l’objectif d’augmenter le taux d’éclairement, tout
Pg. 5

3. Dates clés :

1995 : Création de Lydec, filiale du groupe SUEZ Environnement.

1997 : Signature en avril du contrat de gestion déléguée par l’autorité délégante, l’autorité de tutelle
(Ministère de l’intérieure) et Lydec (Le délégataire). Début des activités en août.

2003 : Le périmètre de la gestion déléguée inclut les communes urbaines de Casablanca,


Mohammedia et Aïn Harrouda, ainsi que 12 communes périphériques.

2005 : Introduction en bourse.

2009 : Signature d’un avenant au contrat de gestion déléguée par l’autorité délégante, l’autorité de
tutelle (Ministère de l’Intérieur) et Lydec (le Délégataire), qui concrétise et finalise la première
révision du contrat (2006-2009). Intégration de la gestion de l’éclairage public, qui devient le 4ème
métier de Lydec.

2010 : Emprunt obligataire d’un montant de 1.2 milliard de dirhams pour le financement du
programme d’investissement.

4. Actionnariat :

Depuis juillet 2005, Lydec est une entreprise cotée en bourse. Son capital se répartit de la manière
suivante :
Pg. 6

SUEZ
SUEZ  (Paris : SEV, Bruxelles : SEVB) alimente 92 millions de personnes en eau potable, 65
millions en services d'assainissement, assure la collecte des déchets de près de 50 millions de
personnes, valorise 14 millions de tonnes de déchets par an et produit 5 138 GWh d'énergie
locale et renouvelable. Avec 80 990 collaborateurs, SUEZ présent sur les cinq continents est un
acteur clé de l'économie circulaire pour  la gestion durable des ressources.
En 2014, SUEZ a réalisé un chiffre d'affaires de 14,3 milliards d'euros

 
Nom Nom
Titre Titre
Tél [Téléphone] Tél [Téléphone]
Télécopie [Télécopie] Télécopie [Télécopie]
[Adresse électronique] [Adresse électronique]

Nom
Titre
Tél [Téléphone]
RMA Watanya Télécopie [Télécopie]
[Adresse électronique]
Filiale du 2ème plus grand groupe privé au Maroc,  Finance com, RMA WATANYA s'est
engagée depuis plus de 60 ans à protéger les biens et les personnes contre les risques de la vie,
et d'accompagner en toute sérénité les particuliers, les professionnels et les entreprises dans la
Informations
réalisation de leurs projets d'avenir. sur l’entreprise

En 2014, RMA WATANYA a réalisé un chiffre d'affaires de  près de 5,2 milliards de DH. 
Pg. 7
[Entreprise]
Encadré par : Er-RAOUD SAMIR
Tél [Téléphone]
Télécopie [Télécopie]
Pg. 8
Chapitre 2 : Parcours du réseau électrique
Dans le monde moderne, l'électricité est un élément essentiel de la vie quotidienne.
En fait, il est probablement impossible de compter toutes les fois que nous utilisons
l'électricité au cours de la journée.

1. La production de l’énergie électrique :

À la différence d’autres produits, l’électricité doit être consommée dès qu’elle est produite. Il n’existe à
l’heure actuelle aucune façon économique de stocker d’importantes quantités d’électricité pour l’utiliser par la
suite. On doit constamment équilibrer l’offre et la demande. À mesure que la demande s’accroît, l’offre doit
augmenter proportionnellement.

Pour répondre à la consommation croissante d’électricité, il a fallu inventer et construire des centrales
capables de produire l’électricité en grande quantité. Dans une centrale, on a recours à un énorme
ALTERNATEUR pour produire de l’électricité. Dans l’alternateur, un aimant géant appelé ROTOR tourne à
l’intérieur d’un bobinage de fils de cuivre nommé STATOR. La force ainsi produite expulse les électrons de
leurs atomes et induit dans les fils de cuivre un flux d’électrons, c’est-à-dire l’électricité. Les électrons
peuvent alors être envoyés, par les lignes de transport, là où on en a besoin.

Au Maroc les trois types de production sont :

La production thermique :
Pg. 9
La production hydro-électrique :
L'énergie hydraulique permet de fabriquer de l'électricité, dans les centrales hydroélectriques, grâce à la force de
l'eau. Cette force dépend soit de la hauteur de la chute d'eau (centrales de haute ou moyenne chute), soit du débit des
fleuves et des rivières (centrales au fil de l'eau).

La production éolienne :
L'énergie éolienne est une énergie du vent dont la force motrice est utilisée dans le déplacement de voiliers et
autres véhicules ou transformée au moyen d'un dispositif aérogénérateur comme une éolienne ou dans un moulin à
vent en une énergie diversement utilisable. C'est une des formes d’énergie renouvelable.
Pg. 10
2. Le transport de l’énergie électrique :
L’énergie électrique produite par les centrales est transportée chez les consommateurs en haute et très haute
tension, ce qui permet d’acheminer de fortes puissances sur de longues distances, en minimisant les pertes. A la
sortie de la centrale un transformateur élévateur augmente la tension du courant jusqu’à 380 KV. La production
et le transport de l’énergie électrique se font généralement en régime alternatif triphasé. L’avantage du courant
alternatif par rapport au courant continu est qu’il permet d’élever et d’abaisser facilement la tension, grâce à des
transformateurs. Cela permet, pour une même puissance transportée, de réduire les pertes par effet Joule.

Le réseau public de transport de l’électricité se compose d’un réseau dit « de grand transport et
d’interconnexion », d’une part, et d’un réseau dit « de répartition », d’autre part. Leur longueur cumulée
représente environ 100.000 kilomètres.

Le réseau de grand transport et d’interconnexion, (dit « réseaux HTB »), permet de transporter d’importantes
quantités d’énergie sur de longues distances. Ses lignes forment ce que l’on pourrait appeler les « autoroutes de
l’électricité ».

Le réseau de répartition assure le transport de l’électricité à l’échelle régionale.). Ses lignes permettent
d’acheminer l’électricité jusqu’aux consommateurs industriels et jusqu’aux réseaux de distribution. Elles
collectent aussi l’énergie produite par les installations de production de taille intermédiaire.

3. Réseau de distribution :
Le réseau de distribution, a pour but d’alimenter l’ensemble des consommateurs. Si le réseau de transport peut
représenter le réseau autoroutier acheminant l’électricité, le réseau de distribution en représenterait les routes.

Le réseau de distribution utilise deux niveaux de tension :

• le réseau HTA qui assure l’acheminement de l’électricité au niveau régional, et alimente directement les
industriels.

• le réseau BT, qui alimente les particuliers, après abaissement de la tension dans un transformateur.
Pg. 11
L’énergie électrique se transforme à des tensions élevées (225KV) par l’opérateur national (ONE) jusqu’aux
centres urbaines. A ce niveau (poste source Oulad Haddou par exemple), elle subit une transformation pour
abaisser la tension à 20KV dans les postes sources de la LYDEC et l’ONE. La transformation en basse
tensions (20KV/380KV) s’effectue au niveau des postes de transformation HTA/BT de LYDEC afin de
mettre la tension aux normes du réseau des différents clients de la LYDEC.

Les domaines de tension :

Les lignes à haute tension :

Le réseau électrique peut être facilement comparé à un réseau routier, il a ses voies nationales et
départementales. Une fois produite, l’électricité doit être transportée et distribuée jusqu’au consommateur.
Pour cela, on distingue le réseau de transport et le réseau de distribution.

Il est constitué de deux types de lignes : les lignes très hautes tension (THT) et les lignes hautes tension (HT).
Les lignes THT permettent de transporter de grandes quantités d’électricité sur de longues distances avec des
pertes minimales. Ces lignes, dont la tension est supérieure à 100KV constituent le réseau de grand transport
ou d’interconnexion.
Pg. 12

Elles permettent de relier les régions et les pays entre eux ainsi que d’alimenter directement les grandes zones
urbaines. La majorité des lignes THT ont une tension de 400KV.

Les lignes haute tension constituent le réseau de répartition ou d’alimentation régionale et permettent le transport à
l’échelle régionale ou locale. Elles acheminent l’électricité aux industries lourdes, aux grands consommateurs
électriques comme les transports ferroviaires et font le lien avec le second réseau. Leur tension est comprise entre
10KV et 100KV.

4. Réseau de distribution LYDEC :


1. Poste de transformation HTA/HTB (Poste source) :
Il est économiquement intéressant d’augmenter la tension pour la transmission de l’énergie, car cela limite les
déperditions d’énergie par Effet Joule.

Le poste source est un ouvrage électrique permettant de relier le réseau public de transport d’électricité au réseau
public de distribution d’électricité.

Il sert à :

*transformer une très haute tension en haute tension.

*diriger l’énergie électrique vers plusieurs canalisations haute tension, appelées «départs».

La tension de l’électricité apportée par le réseau est modifiée par un ou plusieurs transformateurs qui sont abrités
dans un poste de transformation.

La tension à la sortie de la source de production est de 400 000 volts.


Pg. 13
2. Poste de transformation HTA/BT :
1. Poste de transformation HTA/HTB
Le poste HT / BT a pour rôle de convertir une haute tension de classe A triphasée (5500V,
20000V, 22000V,) en basse tension de classe A standard, c’est à dire, actuellement, 220V-
380V. A la conception, un choix de régime du neutre sera étudié et adapté aux contraintes de
l’exploitation à alimenter.

a) Les postes en haut de poteau

On reconnaît facilement ces postes car le


transformateur est fixé en haut du dernier poteau de la
ligne HT; on y trouvera à ses côtés un interrupteur
basse tension manœuvré du bas du poteau par une
personne autorisée .Ces postes fournissent une faible
puissance (maxi. 100 KVA), toutefois suffisante pour
les petites installations tel que des centrales à béton.
Ces postes sont soumis obligatoirement à un régime du
neutre du type TT (neutre à la terre, masse à la terre).

b) Les postes en bas de poteau

Il s’agit de postes de puissances moyennes (de 100 à


250 KVA) installés au bas du poteau final de la ligne
HT. L’ensemble de ce type de poste est installé dans
un abri tollé de dimension réduite. On trouvera à
l’intérieur tout l’équipement nécessaire à savoir le
transformateur, le disjoncteur basse tension
cadenassable.
Pg. 14

c) Les postes d’intérieurs


C 1. Fonctionnement du poste intérieur :

Ces postes sont dits d’intérieur car ils sont installés


directement dans les locaux de l’usine ou de l’exploitation et
le plus près possible des récepteurs. L’entreprise est en
général propriétaire et responsable de l’entretien de ces postes.
Les puissances peuvent être très importantes (de 100 à 3 000
KVA). Ils peuvent être de 2 types :

Ouvert les éléments HT sont visibles aux travers de


simples grilles qui servent d’obstacles. Tous les éléments de
distribution HT (fils, sectionneurs, interrupteurs, fusibles) sont
des pièces nues sous tension. Les dangers de mort sont réels,
seul l’utilisation des protections individuelles de sécurité
(gants, tabouret, contrôleur HT) associés à la combinaison de
clefs de verrouillages coordonnant les opérations garantissent
la sécurité du personnel électricien habilité de type H1, H2 ou
HC.

Fermé beaucoup plus sécurisant, ce type est désormais le plus


répandu. Ses avantages sont multiples: il ne comporte aucune
partie accessible, les verrouillages sont sûrs, tous les éléments
de coupures HT sont enfermés dans des armoires en acier
appelées cellules. Ces cellules sont fabriquées en usine selon
des normes très sévères, elles intègrent notamment un
interrupteur HT, des fusibles HT et un sectionneur de mise à
la terre.
Pg. 15
C 2. Composition du poste intérieur :

*Les cellules préfabriquées

-Différents types de cellules

Il existe une multitude de cellules différentes :

- cellule d’arrivée ;

- cellule de protection HT;

- cellule de protection BT (fusible + interrupteur ou disjoncteur)

*Exemples de cellules HTA (Schneider Electric).


Pg. 16
-Association des cellules HTA

Les appareils haute tension sont répartis en


cellules individuelles qui permettent par
association de réaliser de multiples schémas.
Ce système modulaire permet la construction
de postes de répartition HT et de livraison
avec une très grande souplesse

*Exemple
d’association de
cellules.

*Un transformateur :

Le transformateur électrique a plusieurs


fonctions : il permet d’abaisser ou augmenter
la tension du courant électrique qui traverse le
réseau.

Les transformateurs HTA/BT sont


normalement du type immergé dans l’huile
minérale. Sauf cas particulier, il n’y a pas lieu
de prévoir de dispositifs de détection ou
d’extinction du Feu à l’intérieur des postes.
Par contre, une fosse à huile doit être installée
sous chaque transformateur à huile.

Pour choisir une tension primaire adaptée au


réseau et ne pas dépasser la tension nominale
secondaire, LYDEC utilise des
transformateurs qui disposent tous d’un
sélecteur manuel d’ajustement de tension
primaire.
Pg. 17
Ces sélecteurs contiennent
Pg. 18
Pg. 19
Chapitre 3 :
Pg. 20
Pg. 21
Pg. 22
Chapitre 4 : DEE
1- La maintenance
2- Organigramme
3- Interventions urgentes BT
4- Eclairage public
5- Maintenance curatif et préventif
6- Travaux programmés
7-
Pg. 23
Pg. 24
Pg. 25
Pg. 26
Pg. 27
Pg. 28
Pg. 29
Pg. 30
Pg. 31
Pg. 32
Pg. 33
Pg. 34
[Site web]

Chapitre 2 : Parcours du réseau électrique


Chapitre 2 : Parcours du réseau électrique
Dans le monde moderne, l'électricité est un élément essentiel de la vie quotidienne. En
Dans le monde moderne, l'électricité est un élément essentiel de la vie quotidienne. En
fait, il est probablement impossible de compter toutes les fois que nous utilisons
fait, il est probablement impossible de compter toutes les fois que nous utilisons
l'électricité au cours de la journée.
l'électricité au cours de la journée.
1. La production de l’énergie électrique :
1. La production de l’énergie électrique :
À la différence d’autres produits, l’électricité doit être consommée dès qu’elle est produite. Il n’existe
À la différence d’autres produits, l’électricité doit être consommée dès qu’elle est produite. Il n’existe
à l’heure actuelle aucune façon économique de stocker d’importantes quantités d’électricité pour
à l’heure actuelle aucune façon économique de stocker d’importantes quantités d’électricité pour
l’utiliser par la suite. On doit constamment équilibrer l’offre et la demande. À mesure que la demande
l’utiliser par la suite. On dot constamment équilibrer l’offre et la demande. À mesure que la demande
s’accroît, l’offre doit augmenter proportionnellement.
s’accroît, l’offre doit augmenter proportionnellement.
Pour répondre à la consommation croissante d’électricité, il a fallu inventer et construire des centrales
Pour répondre à la consommation croissante d’électricité, il a fallu inventer et construire des centrales
capables de produire l’électricité en grande quantité. Dans une centrale, on a recours à un énorme
capables de produire l’électricité en grande quantité. Dans une centrale, on a recours à un énorme
ALTERNATEUR pour produire de l’électricité. Dans l’alternateur, un aimant géant appelé ROTOR
ALTERNATEUR pour produire de l’électricité. Dans l’alternateur, un aimant géant appelé ROTOR
tourne à l’intérieur d’un bobinage de fils de cuivre nommé STATOR. La force ainsi produite expulse
tourne à l’intérieur d’un bobinage de fils de cuivre nommé STATOR. La force ainsi produite expulse
les électrons de leurs atomes et induit dans les fils de cuivre un flux d’électrons, c’est-à-dire
les électrons de leurs atomes et induit dans les fils de cuivre un flux d’électrons, c’est-à-dire
l’électricité. Les électrons peuvent alors être envoyés, par les lignes de transport, là où on en a besoin.
l’électricité. Les électrons peuvent alors être envoyés, par les lignes de transport, là où on en a besoin.
Au Maroc les trois types de production sont :
Au Maroc les trois types de production sont :
La production thermique :
La production thermique :
Une centrale thermique à flamme produit de l'électricité à partir de la vapeur d'eau produite grâce à la chaleur dégagée par la
Une centrale
combustion thermique
de gaz, à flamme
de charbon produit
ou de fioul, de
quil'électricité à partir deune
met en mouvement la vapeur
turbined'eau
reliéeproduite grâce à la chaleur dégagée par la
à un alternateur.
combustion de gaz, de charbon ou de fioul, qui met en mouvement une turbine reliée à un alternateur.

Vous aimerez peut-être aussi