Vous êtes sur la page 1sur 29

Ferme pour engraissement bovins charolais

et limousin
M.Chouaib DALAL

 Photo réelle de la ferme

É TUDE ET CONSEIL CABINET NOURQAT


TABLE DES MATIÈRES
1ère partie : étude économique
A) Etude du marché

I) Etude de l’environnement

I-1) environnement socio-économique

I-2) environnement géographique climatique

I-3) environnement administratif et juridique

a) environnement administratif

b) environnement juridique

II) Etude de l’offre

A) producteurs

B) produits

III) Etude de la demande

1) Liste des futurs clients et leur importance

2) description des conditions de la demande

2-1) critères de la qualité

2-2) mode d’achat

3) rythme de la demande

4) description (localisation) de la clientèle

4-1) marché local

4-2) autre marché

5) politique commerciale

É TUDE ET CONSEIL CABINET NOURQAT


2ème partie : étude technique

A) chaîne et processus de production

I- l’approvisionnement (relation fournisseurs clients)

II- phase de production

1- phase de démarrage

2- phase de croissance

III- besoin en moyen technique et humain

1- besoin en moyen technique

a- moyen matériel durable

b- moyen technique consommable

2- besoin en moyen humain

B) estimation du volume de production annuelle

I- volume de production par bande

II- volume de production par année (3ans)

III- formation de la production au cours de 3 années

3ème partie : étude financière


Tableau des investissements.

Financement des investissements.

Tableau des amortissements.

Charges de personnel.

Compte d’exploitation prévisionnel.

Compte de résultat prévisionnel.

Analyse de chiffre d’affaire prévisionnel.

Conclusion.

É TUDE ET CONSEIL CABINET NOURQAT


INTRODUCTION

La présente étude de faisabilité, s’inscrit dans le cadre des


projets économiques lancés pour les jeunes promoteurs, par sa
majesté le ROI MED 6, étant donné que je suis un jeune
agriculteur issue de la région d’el Jadida qui est une région des
agriculteurs ainsi que des éleveurs.

Certes un tel projet économique a pour objet la création


d’une valeur ajoutée en bénéficiant de notre expérience en la
matière, et d’une collaboration sérieuse entre tous les
partenaires, dans notre cas le projet aura de fortes chances de
bénéficier de soutien familiale parce qu’il vient de moderniser le
mode d’exploitation agricole de notre ferme, vue la profession
de la majorité des membres de ma famille qui sont des
agriculteurs.

Le projet est la création de deux activités harmoniques et


complémentaires, l’élevage et l’engraissement des bovins, il
aura le souci de contribuer à la promotion de l’emploi et la
valorisation de la production animale dans la région
provinciale.

La pratique d’entreprenariat nous a enseigné qu’un


promoteur expérimenté vaut mieux qu’un détenteur de capital.

De ce constat nous considérons que notre expérience dans


le domaine agricole et d’engraissement, que nous jugeons assez
suffisante pour mieux mener à bien un tel projet agricole, c’est
la clé de la réussite du projet.

É TUDE ET CONSEIL CABINET NOURQAT


1ère partie : étude économique.

On doit s’intéresser à l’étude de la 1ère activité d’élevage et


l’engraissement des bovins et ovins en premier lieu.

A)  Etude du marché

L’étude du marché est la partie la plus importante de


l’étude de faisabilité du projet, du fait qu’à ce stade on vérifie la
faisabilité du projet. En évaluant l’offre existante sur le marché
et le volume de la demande solvable, on peut facilement décider
s’il y a lieu de produire ou non, et dans l’hypothèse de
production, quelles sont les conditions de production et de
commercialisation du produit, ainsi que l’appréciation de la part
du marché.

Afin d’atteindre ces résultats nous suggérons d’étudier


d’abord l’offre sur le marché et par la suite la demande solvable,
en concluant ce stade par l’exposition de notre politique
commerciale.

I) Etude de l’environnement
I-1) Environnement socio-économique

L’environnement socio-économique du projet est


caractérisé par la dominance des activités informelles, soit dans
le domaine commercial, industriel ou agraire, avec toutes les
implications qui résultent sur la formation des prix et la
distribution des revenus entre les classes sociales. De ce constat
nous considérons que le marché local est très influencé par des
mouvements informels des capitaux et l’écoulement intensif du
capital vers les activités qui n’exigent pas une technicité de
pointe ou un savoir faire très qualifiés.
I-2) environnement géographique climatique

É TUDE ET CONSEIL CABINET NOURQAT


Vue les caractéristiques des terrains qui sont exploités par
les activités agricoles, parce qu’ils sont des terrains fertiles, ainsi
que la région se caractérise par un climat semi aride

-sol : La région en question présente une texture du sol châtain


sableuse-argileuse tirs .Il s’agit d’un sol adéquat pour les
cultures céréalières et fourragères.
I-3) environnement administratif et juridique

a) environnement administratif

Les services administratifs qui tournent dans la sphère du


projet, relèvent du ministre de l’agriculture telle que la direction
provinciale de l’agriculture, service provincial des eaux et forêts,
chambre d’agriculture, services provincial de production
animal, en outre les services privés compétents.

b) environnement juridique

L’activité principale du projet, la production agricole est


réglementée par les textes législatifs qui sont datés de l’époque
du protectorat et d’autres textes généraux qui réglementent
toutes les activités de l’industrie alimentaire,

Aucun de ces textes législatifs ne constituent un aspect


réglementaire qui entrave la conduite du projet, dans la mesure
que ces textes sont adoptés pour protéger le consommateur et
de mettre en valeur les produits de l’industrie alimentaire. Donc
la réglementation en vigueur a pour objet le renforcement de la
compétitivité des entreprises sans grandes incidences
financières.

II) Etude de l’offre.

L’étude de l’offre en tant qu’un élément déterminant dans


l’étude du marché, ainsi que la faisabilité du projet est basée sur
une analyse détaillée de toutes ces composantes :

É TUDE ET CONSEIL CABINET NOURQAT


-producteurs

-produits

A) Producteurs

Si nous analysons de plus près l’aspect de production : les


éleveurs, nous constatons que l’activité dans la province
doukkala est l’œuvre de trois catégories de producteurs :

a) les éleveurs traditionnels

C’est une catégorie à activité informelle, qui travaille dans le


cadre individuel et traditionnel, dont la production est destinée
dans la plus part des cas à l’autoconsommation

b) les éleveurs en phase de transition

Les différentes actions qui s’inscrivent dans le cadre du


développement rural, s’intéressent et s’investissent dans le
domaine avicole, par la création des petites tailles d’élevage.

Cette catégorie d’éleveurs est en phase de transition et ne


constitue pas un vrai concurrent sur la marché et ce pour deux
raisons, elle n’a pas encore accumulée un savoir faire qui lui
permet d’assure une production à la vente et d’autre part la
taille de cette catégorie.

c) les éleveurs modernes

C’est une catégorie intégrée dans un circuit moderne, tant au


niveau de la production qu’au niveau de la consommation, sa
production actuelle est significative sur le plan quantitatif et
qualitatif. Mais elle connaît plusieurs insuffisances au niveau du
circuit de commercialisation, qui ne peut satisfaire, et aussi elle
est limitée à la zone d’ELJADIDA  et avec le développement
actuel de la ville de en générale et des flux touristiques…

É TUDE ET CONSEIL CABINET NOURQAT


Il s’agit de produire sur place presque toute l’alimentation de
base nécessaire, ce qui implique qu’il existe une forte demande
par rapport à la consommation actuelle.

B) produits offerts

L’analyse de l’offre du marché local ou régional en terme du


produit offert nécessite une réflexion sur l’origine des produits
offerts sur le marché c à d que plus de 70 % des produits sont
d’origines local ou régional.

III) l’étude de la demande

A ce stade de l’étude du marché on se limite seulement à l’étude


de la demande solvable présentée sur le marché local, ainsi
qu’une fraction de la demande régionale et aussi nationale vu
l’insuffisance des marché voisins (par exemple Marrakech).

Avant de préciser le volume de cette demande il faut d’abord


définir d’une manière succincte la future clientèle.

1) liste des futurs clients et leur importance

- grossiste ou courtiers régionaux 50 %

- détaillants locaux 25 %

- marché externe  25 %

2) description des conditions de la demande

Les déférents types de clients cités ci-dessus exigent des critères


de qualité. Qui sont à la base de leur acte d’achat, la production
locale, le risque de mortalité bénéficient aussi du coût de
transport.

3) rythme de la demande

La fonction de la demande des produits est considérée comme


élément d’alimentation de base, elle atteint son point de

É TUDE ET CONSEIL CABINET NOURQAT


flexibilité maximale pendant le mois de Ramadan et la saison
d’été.

4) description de la clientèle

Afin d’apprécier la localisation de notre future clientèle, nous


envisageons d’étudier les différents types de marché des
produits.

a) marché touristique

C’est un marché de haut gamme dont la demande est faite par


les clients visiteurs qui sont prêt à acheter ou consommer le
produit avec quantité importante vue la diversité des flux
touristiques qui ciblent la province ou la région du doukkala)
ainsi par l’instauration de plusieurs unité touristiques dans la
ville et régions

b- le marché local

Au niveau local la clientèle connaît très bien la viande rouge,


nous prévoyons une évolution remarquable dans son
comportement d’achat des viandes rouges qui est déjà très
élevés dans la région.

c) marché national

A l’égard du niveau de la production qui demeure toutefois


modeste par rapport à la demande nationale et compte tenu que
plus de 70 % de la population nationale consomme la viande
rouge nous constatons que le marché est encore porteur et
apte à absorber des nouvelles offres. Ce qui constitue un grand
créneau que nous allons exploiter.

d) politique commerciale

- stratégie et moyens de la politique commerciale

Afin d’assure une rentabiliser financière, il faut définir une


stratégie commerciale et passer en revue les moyens de la

É TUDE ET CONSEIL CABINET NOURQAT


mettre en pratique en 1er lieu par l’accomplissement des
partenariat au niveau local et national ainsi définir ces clients
qui seront les boucheries de la région.

2ème partie : Etude technique.


La technicité, les moyens techniques et humains à réunir sont
les éléments clés de la conduite du projet tant au niveau de sa
phase de démarrage ou celle de son évolution.

Nous étudions dans ce qui suit la chaîne de production qu’on va


mettre en place et les moyens techniques et humains que nous
devrons réunir pour réaliser des niveaux de production
optimaux qui permettent d’avoir des chiffres d’affaires et pour
assurer la solvabilité et la rentabilité financière du projet.

A) chaîne et processus de production

L’élevage et l’engraissement des bovins ne nécessitent pas une


chaîne de production très compliquée du fait que seul un
technicien et un ouvrier peuvent assurer le suivi et la
production, mais vu le nombre qui est assez important nous
allons affecter 1 technicien et deux ouvriers pour un groupe de
50 bovins

I) L’approvisionnement.

L’approvisionnement des bovins et matières alimentaires


consommables en deux phases, celle de démarrage et celle de
croissance sont faits localement.

2) phase de croissance

É TUDE ET CONSEIL CABINET NOURQAT


C’est une phase de transition qui se caractérise par le
changement des conditions d’alimentations en qualité et en
quantité.

Jusqu’à présent nous avons exposer le cadre général de la


production mais afin d’apprécier les besoins en moyens
techniques et humains nécessaires pour la conduite du projet.

III) besoin en  moyens techniques et humains

A partir de ce qui précède, nous pouvons lister nos besoins en


moyens techniques et humains que nous jugeons nécessaires
pour atteindre des niveaux de production importante capable
d’engendrer des chiffres d’affaires.

1) besoins de moyens techniques

-équipement de l’écurie et magasin de stockage déjà existent

- installation métallique et séparation à faire

2) besoins en moyens humains

Poste Qualité et observation


Approvisionnement et gestion Porteur de projet

Contrôle, suivi et production 2Technicien et 4 ouvriers

Santé (vaccin et médicaments) Convention avec un vétérinaire

B) estimation du volume de production

L’estimation du volume de production annuelle tient compte de


deux constats essentiels

- le nombre de bovins engraissé et leurs rendements

- le rendement du nombre de bœuf en fonction des


moyens techniques.

É TUDE ET CONSEIL CABINET NOURQAT


1) le nombre de bovins engraisser et leur
rendement.

Conformément au planning annuel de production que nous


avons dressé nous envisagerons d’engraisser 100 bœufs et dont
le rendement est techniquement fixé d’avance, ce nombre doit
augmenter selon les moyens financiers dont on va disposer.

2) le rendement du nombre de bovin  en fonction des moyens


techniques.

Afin d’atteindre un niveau de production optimale nous avons


les moyens techniques et humains que nous jugeons nécessaires
pour notre production tant qu’au niveau quantitatif et /ou
qualitatif y ajouter le niveau de la technicité qui s’intègre dans la
conduite de la production.

Donc à la base de ces éléments et d’autre information technique


nous avons élaboré le tableau qui démontre la formation de la
production annuelle au cours de 3 années d’exploitation ci-
dessous.

Le tableau de la production annuelle.

Formation de la production au cours de la première année

Bande Nbre Kg /départ Kg/vente


Bovins

Race limousins et 100 180 kg 350 a 400


charolais

É TUDE ET CONSEIL CABINET NOURQAT


La production de la deuxième année

Bande Nbre Kg /départ Kg/vente


Bovins 150 180 400 a 450

La production de la troisième année.

Bande Nbre Kg /départ Kg/vente


Bovins 200 180 350

3) formation de la production au cours des 3


années.

Année 1 2 3
Nombre de

- bovins 100 150 200

Production /Kg 18 000 27 000 36 000

A partir du tableau récapitulatif de la formation de la


production annuelle nous constatons que le volume de la
production varie entre 18 tonnes et 36 tonnes au cours des 3
années, cette quantité de production est déterminée par
prudence car elle peut atteindre un niveau plus ou moins de
celui-ci.

La conduite technique de l’élevage :

La première comprendra la méthodologie de la conduite


technique de l’élevage des taurillons d’engraissement où on
déterminera tous les besoins et les exigences pour réussir et
surtout les besoins en alimentations qui bien entendu entre par

É TUDE ET CONSEIL CABINET NOURQAT


un pourcentage de plus de 80% dans les charges de
l’engraissement.
La deuxième partie déterminera les disponibilités en production
d’aliments autoproduits par l’éleveur lui-même.
La troisième partie comprendra une comparaison entre les
disponibilités et les besoins d’où par la suite on va conclure par
donner nos recommandations pour combler le déficit
alimentaire éventuel.
La Conduite alimentaire :
L’engraissement bovin dans notre pays se caractérise par une
grande variété de type de production, de race, de mode
d’alimentation. La production des taurillons se caractérise par
un âge à l’abattage inférieur à 20 mois, une croissance continue,
une alimentation de concentration énergétique élevée à l’auge,
sans utilisation notable de pâturage. Les âges et les poids à
l’abattage varient respectivement de 20 à 27 mois et un poids vif
qui varie entre 300 et 550 kg de poids vif voir un poids en
carcasse qui varie entre 255 et 270 kg en carcasse.
Le niveau de croissance ainsi choisi, volontairement modéré
doit permettre de produire une carcasse lourde sans trop de
gras. A chaque poids correspond un gain de poids optimum. Il
définit le niveau des apports alimentaires recommandés.

1- La courbe de croissance
Cette courbe de croissance laisse distinguer 2 phases

1- Une croissance accélérée pendant le jeune âge de l’animal ;

2- Une croissance retardée aboutissant au poids adulte.

É TUDE ET CONSEIL CABINET NOURQAT


Les taurillons ont besoin d'énergie, de protéines, de minéraux,
de vitamines et d'eau (MADRPM/DA; 2005).

• Les affouragements énergétiques: le maïs, l'orge, la paille, le


pulpe de betterave, le pulpe des agrumes et la mélasse
(MADRPM/DA; 2005);

• Les affouragements protéiques: le tourteaux de soja, le


tourteaux de tournesol, la fève, le petit pois, la luzerne et le son
(MADRPM/DA; 2005).

• Il est recommandé d'ajouter les vitamines aux ratios du


troupeau au début de chaque trois mois (MADRPM/DA; 2005).

• La diminution de la proportion du grossier dans la ration


améliore les performances de croissance-engraissement des
taurillons

É TUDE ET CONSEIL CABINET NOURQAT


Les besoins des taurillons d'engraissement sont comme suit 

Composition de la ration

La paille ou foin d'avoine : 1 à 2 kg/tête/jour;


o Mélange d'aliments concentrés : 2 à 2.5 kg pour chaque 100 g
du poids vif du taurillon;
o Le sel : à volonté (on ne le mélange pas avec
l'affourragement);
o L'eau : libre.
• La mélasse est aussi un bon aliment pour l'engraissement des
taurillons.

É TUDE ET CONSEIL CABINET NOURQAT


Voici la composition d'une ration à base de mélasse pour des
bovins en croissance (MADRPM/DE):

C’est une ration à base de mélasse proposée dans les régions proches des
usines sucrières est c’est le cas pour nous dans la région de doukkala

Le rationnement des taurillons est raisonné en trois phases caractérisées


par des poids et des capacités d’ingestion différents et par voie de
conséquence, par des rations à densités énergétiques et protéiques
différentes.

Dans notre ferme nous avons envisagé de travailler avec l’orge paille
puisque nous disposons d’une superficie qui avoisine les 8 ha que nous
allons utiliser afin de diminuer le cout de production.

É TUDE ET CONSEIL CABINET NOURQAT


Caractéristiques techniques de la ferme

D’une superficie de 8 ha la ferme dispose de plus de 4 000 mettre


couverte comme vous allez le constater dans le plan en pièces jointes
ainsi que les photos un château d’eau plusieurs écuries et une maison du
gardien en attache des photos qui démontre la capacité de notre ferme .

 Equipement de la ferme
 tracteur
 Pick up
 Camion pour transport des animaux
 Châteaux d’eaux
 Deux puits équipés

Stockage des aliments


- Pour éviter que les grains de céréales moisissent il faut une bonne
aération
- Pour la conservation des fourrages, il est recommandé d’utiliser des
conservateurs acides tels que l’acide formique (LE FOMOL) dilué au
1/10ème.
- Pour la mélasse : un réservoir de 60 m3 de capacité.
- Les aliments concentrés : un bâtiment de stockage d'une superficie de
10 m2
- L'ensilage est stocké dans des silo. . On trouve :
• Silo taupinière: consiste à tasser l'aliment par terre et le couvrir par un
plastique sans aucune bordures, L'avantage de ce silo c'est qu'il est moins
coûteux, il ne nécessite pas d'investir pour la construction des bordures,
mais il présente un inconvénient c'est que la qualité de l'ensilage est
moindre;
• Silo couloir: consiste à stocker l'aliment entre deux murs en béton,
utilisé pour un effectif élevé.

Conduite des cultures fourragères


Les cultures proposées dans le cas de l’exploitation en question On a
choisi luzerne, l’orge et la féverole.
Et en se basant sur la ration qu’on a précédemment choisie on
déterminera les proportions de chaque culture sur le terrain en question

Tableau 1 : Coût de production d’un Hectare d’Orge et calcul du prix de


revient de UF Orge en vert

É TUDE ET CONSEIL CABINET NOURQAT


Tableau 2 : Coût de production d’un Hectare de Maïs et calcul du prix de
revient de UF Maïs en vert

É TUDE ET CONSEIL CABINET NOURQAT


É TUDE ET CONSEIL CABINET NOURQAT
É TUDE ET CONSEIL CABINET NOURQAT
Encadrement sanitaire

Afin d’éviter l’apparition d’éventuels problèmes sanitaires, il est


recommandé :
 De choisir à l’achat, des animaux en bon état de santé avec leur
carnet de santé ;
 De faire un test de tuberculination et vacciner les animaux contre
lesmaladies légalement contagieuses ;
 De procéder au déparasitage interne et externe des animaux.
 Nettoyage et désinfection des locaux d’élevage : A tous les stades
d’une production la phase de nettoyage désinfection est une étape
essentielle dans la maîtrise des risques sanitaires liés aux maladies
infectieuse (diarrhées, pneumonies,).

*Dans l’atelier d’engraissement, un ensemble de mesures rigoureuses


(nettoyage, désinfection, et vide sanitaire) est souvent mis en place, soit
avant l’introduction d’une nouvelle bande soit dans la chambre de
quarantaine.
*La désinfection des sols, des murs ou des matériaux peut être réalisée
avec du phénol de synthèse ou du formol mélangé à des essences
aromatiques.
*Enfin le vide sanitaire d’une durée de plusieurs jours à plusieurs
semaines vise non seulement à assécher et à aérer le local, pour un retour
à des conditions bioclimatiques normales, mais aussi compléter l’action
des deux premières étapes. En effet, l’absence momentanée des animaux
permet le tarissement des sources microbiennes.
*la quarantaine et l’isolement des malades :les animaux introduit doivent
être tenus un certain temps à l’écart du troupeau pour éviter qu’ils les
contaminent ou eux même soient contaminés par des animaux déjà
présents, si les uns ou les autres sont porteurs d’agents infectieux.
La quarantaine dure en fait une semaine et le lieu est distant de plus de
20 m des bâtiments hébergeant les animaux déjà présents.

 *L’isolement : il est favorable pour les troupeaux s’il est pratiqué


dés la constatation des symptômes et s’accompagne d’un examen
des animaux de même âge apparemment sains.

É TUDE ET CONSEIL CABINET NOURQAT


3ème partie : Etude financière.
L’étude économique nous a permet de définir les
potentialités de notre projet, l’étude technique nous
a permet de savoir quels sont nos outils de
production ou de travail et comment nous devrons
procéder. La dernière étape avant de nous
prononcer sur la faisabilité de notre projet et celle
qui concerne l’étude financière. Cette étude nous
permettra de savoir si notre activité nous laissera
des bénéfices suffisants pour couvrir les charges
d’exploitation ainsi que celles d’investissement. Pour
cette raison nous proposons d’étudier
l’évaluation des chiffres d’affaires annuels pour les 3
ans d’exploitation en tenant compte des volumes de
production annuels sous l’hypothèse des prix de
vente réels.

Tableau Des Investissements

Désignations Année 1 Année 2 Année 3


Immobilisations Incorporelles 10 000.00

Frais de constitution 400 000.00


Immobilisations Corporelles 90 000.00
Construction et aménagement
500 000.00
De Magasin d’élevage

Autres immobilisations corporelles

Fond de Roulement
Total Immobilisation à réaléser 500 000.00

É TUDE ET CONSEIL CABINET NOURQAT


Immobilisations / Exercices Président
Total des Immobilisations 500 000.00 500 000.00 500 000.00

Financement des Investissements

Désignations Année 1 Année 2 Année 3


Capitaux Propres 50 000.00

Capital 450 000.00


Comptes Courants

Subventions

Capitaux Empruntés

Organismes Financiers

Autres Financements
Prix de Vente de Cessions :
- Incorporelles

- Corporelles

- Financières

Total des Financements 500 000.00 500 000.00 500 000.00


Excèdent / Insuffisance
de Financement
Financement Crédit Bai
l

É TUDE ET CONSEIL CABINET NOURQAT


Tableau Des Amortissements
Désignations Taux Année 1 Année 2 Année 3
Immobilisations Incorporelles 20.00 2 000.00 2 000.00 2 000.00
Frais de constitution 05.00 20 000.00 20 000.00 20 000.00
Immobilisations Corporelles

Constructions
Total Dotations aux Amortissements 22 000.00 22 000.00 22 000.00
Amortissements Exercice Président 22 000.00 44 000.00
Total des Amortissements 22 000.00 44 000.00 66 000.00

CHARGES DE PERSONNEL
NOMBRE DE SALARIERS

Catégories de Personnel Année 1 Année 2 Année 3


Porteur de projet 02 02 02

ouvriers 02 02 02
Nombre de Salaries 05 05 05

CHARGES DE PERSONNEL ET CHARGES SOCIALES

Catégories de Personnel Année 1 Année 2 Année 3


Porteur de projet - - -

ouvriers 28 800.00 28 800.00 28 800.00


TOTAL SALAIRES BRUTS 28 800.00 28 800.00 28 800.00
CHARGES SOCIALES 5788.80 5788.80 5788.80

PATRONAL
CHARGES SOCIALES 1811.52 1811.52 1811.52

SLARIALES
CHARGES SOCIALES

EXPLOITANT

É TUDE ET CONSEIL CABINET NOURQAT


TOTAL CHARGES SOCIALES 7600.32 7600.32 7600.32
TOTAL DES CHARGES SOCIALE 36 400.32 36 400.32 36 400.32
S

Compte d’Exploitation Prévisionnel
Désignations Année 1 Année 2 Année 3
I - production 153 000.00 229 500.00 306 000.00

- 1ere année : 10 bovins / ans

a raison de 240 kg l’un et 20


ovins a raison de 50 kg l’un soit
un total de 3400 kg

- 2eme année : 15 bovins / ans

a raison de 240 kg et 30 ovins a


raison de 50 kg l’un soit un total
de 5100 kg

- 3ere année : 20 bovins / ans

a raison de 240 kg et 40 ovins a


raison de 50 kg l’un soit un total
de 6800 kg

(*) dans ce calcul on tenu en


compte d’un taux de mortalité de
05%
Total Produit 153 000.00 229 500.00 306 000.00
Suite 52 000.00 78 000.00 94 000.00

21000.00 45 000.00 65 000.00


Charges
0.00 0.00 0.00
Achats
0.00 0.00 0.00
Autre achat matière et fournit
36 400.32 36 400.32 36 400.32
Publicité
0.00 0.00 0.00
Loyer

É TUDE ET CONSEIL CABINET NOURQAT


Frais Personnels 0.00 0.00 0.00

Déplacement 0.00 0.00 0.00

Téléphone 0.00 0.00 0.00

Eau & Electricité 22000.00 22000.00 22000.00

Assurance 0.00 0.00 0.00

Dotation au amorti 0.00 0.00 0.00

Charges financières

Autres Charges externe

Compte de Résultat Prévisionnel
Désignations Année 1 Année 2 Année 3
Vente ou Production 153 000.00 229 500.00 306 000.00
Achat consomme matière et four 73 000.00 123 000.00 159 000.00
Fournitures Consommables 73 000.00 123 000.00 159 000.00

Achat de matière et fourniture 52 000.00 78 000.00 94 000.00

Eau, Gaz, Chauffage 0.00 0.00 0.00

Matières cosommable 21 000.00 45 000.00 65 000.00

Produit d’entretien 0.00 0.00 0.00

Petite outillage 0.00 0.00 0.00

Fournitures de bureau 0.00 0.00 0.00


Services Extérieurs 00.00 00.00 00.00

Intérimaire 0.00 0.00 0.00

Sous -Traitance générale 0.00 0.00 0.00

É TUDE ET CONSEIL CABINET NOURQAT


Location Immobilière 0.00 0.00 0.00

Location mobilière 0.00 0.00 0.00

Entretient et Réparation 0.00 0.00 0.00

Maintenance 0.00 0.00 0.00

Assurances 00.00 00.00 00.00

Documentation 0.00 0.00 0.00

Séminaire, Formation 0.00 0.00 0.00

Honoraires

Commissions

Publicité

Transport

Déplacement

Missions et Réceptions

Affranchissement

Téléphone et Télex

Services Bancaires

Compte de Résultat Prévisionnel (Suite)
Désignations Année 1 Année 2 Année 3
Valeur Ajoutée 80 000.00 106 500.00 147 000.00
Impôts et Taxes 36 400.32 36 400.32 36 400.32

Charges de personnel
Excèdent Brut d’exploitation 43 599.68 70 099.68 110 599.68
Amortissements 22 000.00 22 000.00 22 000.00
Résultat d’exploitation 21 599.68 48099.68 88 599.68
Produit financier 0.00 0.00 0.00

É TUDE ET CONSEIL CABINET NOURQAT


- Placements

Frais financière :

- Intérêts sur emprunts

- Intérêts sur comptes courants

- Découvert
Résultat financier 0.00 0.00 0.00
Résultat Courant 21 599.68 48099.68 88 599.68
Ventes immobilisations

V.N.C Immobilisations cédées
Plus ou moins values
Subventions rattachées au résultat 0.00 0.00 0.00

Participations

Impôt société

Impôt sur les plus values à L.T


Résultat de l’Exercice 21 599.68 48099.68 88 599.68
Capacité d’autofinancement 43 599.68 70 099.68 110 599.68

É TUDE ET CONSEIL CABINET NOURQAT