Vous êtes sur la page 1sur 4

Guide pratique pour la réalisation du mémoire

de fin de stage professionnel

Concepteur: Feu M. Guedj FALL

Département de Psychopédagogie

Forum des nouvelles

Intérêt du Cours: Ce module sur la réalisation du mémoire de fin de stage donne les rudiments d'une
démarche vers la réalisation d'un document réalisé par l'apprenant. Il permet à l'enseignant d'affirmer
ses pratiques pédagogiques, d'y réfléchir, de produire un thème pratique à partir de ses enseignements.

Présentation : Pour réaliser le mémoire, l'étudiant prend soin de lire les différentes étapes (Cf. les
rubriques ont l'avantage d'être pratiques - ) Il suit la démarche du document.

Profil: ce document s'adresse à tout étudiant de la FASTEF devant produire un mémoire de fin de stage .

Objetcifs:

Montrer aux étudiants qu'un travail de recherche s'organise, se structure, suit une démarche, éclaire
une question initiale par le résultat de sa conclusion. La charpente du mémoire loge le sens du sujet, la
démarche suit, la méthode adoptée pour répondre à la problèmatique du sujet de recherche

Plan du cours:

Introduction

Le mémoire de fin de stage (incitation à la réflexion sur la pratique professionnelle ;

enrichissement de la culture de la discipline enseignée)

I – Le sujet de mémoire, thème de réflexion

I1 – L’intitulé du sujet

I2 – Le sujet ou le titre du mémoire ?

I3 : Le titre comme texte – structuration et syntaxe

II – Le plan – réalisation et structuration

II 1 : L’introduction et le plan du mémoire

II 2 : Rédaction, Présentation, Argumentation

II 3 : Ponctuation et lisibilité du texte


II 4 : L’épaisseur du langage : ses attaches, ses ligaments pour structurer la pensée

II 5 : La ponctuation : quelques cas pratiques

III – Le texte, ses signaux, ses balises

IV – La Bibliographie du mémoire

Introduction

Introduction:

Introduction

Au terme d’une session de formation professionnelle, en l’occurrence celle des

enseignants du cycle moyen ou secondaire, certains d’entre vous vont, pour la

première fois, prendre le chemin de l’aventure éducative, d’autres ont déjà fait ce

parcours. S’ils vont rebrousser chemin pour intégrer la classe d’enseignement, ils n’ont

certes pas été satisfaits après coup des circonstances dans lesquelles ils ont été

recrutés. Les exigences du métier, sur la demande la conscience, les poussent souvent

à revenir une fois de plus sur le métier.

Vous êtes donc, par le système de formation à distance à la Faculté des Sciences

et Technologies de l’Education et de la Formation (FASTEF), loin de l’institution, près

de ce qui s’y fait ; la technologie comble la distance géographique.

Etudiant de la FASTEF, vous vous inscrivez dans un espace de temps de

formation. En amont duquel, l’on vous entoure suffisamment de garanties de

transmission de savoirs ; les enseignements théorique et pratique grâce à leurs

combinaisons installent en vous des compétences que vous chercherez à enrichir, à

perfectionner. Dans cette perspective d’aller de l’avant au mieux d’une bonne pratique

de la classe, d’affiner les outils pédagogiques de l’école, on vous initie à la recherche

pour vous « inquiétez » dirait André Guide qui veut susciter le lecteur à s’interroger

sur les récits de fiction.


La pratique de la classe ne sera une « quête inquiète », ni une source

d’inquiétude en raison des enjeux éducatifs et pédagogiques qui s’y nouent que si le

souci de bien faire reste un invariant dans la pratique professionnelle ; que si

l’enseignant s’interroge davantage sur les stratégies didactiques de la classe, sur des

thèmes, des sujets de réflexion.

1 I. Le sujet de mémoire ou thème de réflexion:

Le sujet de mémoire ou le thème de réflexion:

L’échéance de la formation rappelle que vous devez, à l’issue de votre stage,

produire un mémoire de fin de stage. Pour tester la réaction des étudiants qui n’ont

jamais fait cette activité de recherche et d’élaboration, le formateur s’attend

évidemment à une demande de sujets, à ce qu’il dresse une liste de sujets de

recherche. Les étudiants ont la possibilité de faire des choix individuels ou de se

regrouper en équipe de deux ou trois personnes.

Cette procédure dans le choix du sujet de mémoire est attrayante quand on sait

que les apprenants novices à l’activité préfèrent se conformer à ce qu’on leur propose

sans par trop se soucier du dur labeur qui les attend.

L’on pourrait procéder autrement sans vouloir chercher à gagner du temps, sans

attendre la deuxième année par exemple de fin de stage, sensibiliser les apprenants qui

possèdent déjà quelques connaissances théoriques et pratiques à susciter en eux des

idées pour quelques pistes de recherche.

I. 1. L'intitulé du sujet:

L’étudiant l’accepte sur proposition de son directeur de mémoire. Dans ce cas,

il a tendance, à ne pas prendre des initiatives relatives aux grandes orientations. Il ne

fait que subir ce que lui dictent les « directives » du directeur de mémoire. La réflexion

de l’étudiant est bridée, ses idées ne viennent pas d’elles-mêmes ; il tâtonne, il


n’avance pas.

De votre propre chef, vous proposez à votre encadreur un sujet que vous tirez

non pas d’un savoir théorique, livresque mais plutôt de la pratique de la classe ; la

chose pédagogique vous à mis la puce à l’oreille. Vous êtes donc à l’aise, la volonté de

chercher vous anime. Votre sujet devient votre chose, le formateur un guide, vous ne

souffrez pas de sa directivité.

I. 2. Le sujet ou titre de mémoire?

I. 3. Le titre, comme texte: structuration et syntaxe

Activité 2: Les limites du sujet dans le temps et l'espace

Solution de l'Activité 2

2 II. Le plan: réalisation et structuration

Le plan: réalisation et sructuration

II. 1. L'introduction et le plan de mémoire

II. 2. Rédaction, Présentation, Argumentation

Activité3 : Réalisation d'un plan

Solution de l'Activité 3

3 II. 3. Ponctuation et lisibilité du texte

II. 4. L’épaisseur du langage : ses attaches, ses ligaments pour structurer la pensée

II. 5. La ponctuation – quelques cas pratiques :

Activité 4 Langage et Communication

Activité 4: solution

4 III. Le texte, ses signaux, ses balises

III . Le texte, ses signaux, ses balises

5 IV. La bibliographie

IV. Remarques sur la bibliographie