Vous êtes sur la page 1sur 4

Dr. A. Khodja et Dr. D.

Abbou

3ème année Licence en Télécommunications : Section B

Module : Antennes et lignes de transmission

TP1 : L'ANTENNE DIPOLE EN RECEPTION

1. Introduction
1.1. L'outil de simulation
Ce TP consiste à montrer comment extraire les caractéristiques d’une antenne en l’occurrence
l’antenne dipôle en se basant à partir de la distribution du courant électrique (souvent considérée
surfacique quand l'antenne est soumise à une excitation électromagnétique externe quelconque) vis-
à-vis de la polarisation de cette excitation.
Pour cela, nous utiliserons une technique numérique sophistiquée appelée la "Méthode des
Moments" implémentée en programme Matlab.
Le travail de l'étudiant consistera à dessiner l'antenne puis exécuter les scripts (ou programmes
établis) prêts à l'emploi permettant l'analyse de l'antenne.
Il est toutefois nécessaire d'avoir une idée générale sur les étapes constituant la procédure de
simulation.

a) Étape de conception
Lors de cette étape, l'étudiant utilisera l'outil pdetool de Matlab afin de dessiner l'antenne. Il s'agira
essentiellement de définir les bordures de cette dernière.

b) Étape de prétraitement
Elle est assurée par les scripts rwg1.m et rwg2.m. C'est essentiellement des programmes qui
réarrangent les données afin de permettre la phase de traitement. Le script rwg1.m permet de
discrétiser (échantillonner) la structure entrée par l'utilisateur. Le script rwg2.m réorganise les points
en paire afin de pouvoir utiliser la méthode des moments.

c) Étape de traitement
C'est la partie maîtresse de l'analyse. Elle consiste à calculer une matrice Z appelée matrice
impédance et un vecteur V. Alors que la matrice Z traduit les interactions entre les différentes
parties de l'antenne, le vecteur V traduit l'interaction entre la source d'excitation et l'antenne. Le
courant électrique est finalement obtenu en résolvant le système Z.I=V.
Le calcul de la matrice impédance Z est réalisé grâce au script rwg3.m. Les caractéristiques
radioélectriques du milieu (ε, µ) ainsi que la fréquence de travail sont définies dans ce fichier. Le
choix de la polarisation de l’excitation, le calcul du vecteur V et la résolution du système d'équation
est réalisé par le script rwg4.m. Tandis que le script rwg5.m affiche la distribution du courant sur la
surface de l'antenne.

1/4
Dr. A. Khodja et Dr. D. Abbou
d) Résumé des principales étapes

1.2. L'antenne en réception


Dans ce TP, nous aborderons l'antenne en réception sous forme de "dipôle" de longueur non
négligeable. L'excitation externe est une onde plane se propageant en direction de l'antenne. Quand
r
l'onde plane entre en contact avec cette dernière, un courant surfacique J S sera induit (créé). Ce
courant aura deux conséquences: la création d'une onde réfléchie d'une part, et la création d'une
différence de potentiel, d'autre part. Cette différence de potentiel est récoltée par le système de
réception présentant une impédance d'entrée pas nécessairement adaptée à l'antenne.
r
Le but de cette manipulation est de visualiser les distributions du courant surfacique J S pour
différentes polarisations du champ incident.

2. Manipulations
2.1. Prise en main de l'outil de simulation
Cette partie permet de visualiser quelques antennes. Pour cela, vous devez exécuter les étapes
suivantes:
1. Lancer Matlab.
2. Localiser (explorateur de fichiers) puis entrer dans le répertoire fourni Manip01.
3. Entrer dans le sous-répertoire mesh (taper cd mesh).
4. Visualiser les formes qui ont été préconstruites pour vous en tapant les commandes
suivantes:
◦ viewer platefine
◦ viewer dipole
◦ viewer bowtie
◦ viewer slot
5. Utiliser l'outil rotation et l'outil zoom afin de voir sous un angle adéquat les antennes en 3D.
6. Dessiner les antennes obtenues en 3D dans un repère orthonormé que vous choisissez vous-
même tout en mettant le nom de l'antenne concernée au dessous de chaque dessin.
2/4
Dr. A. Khodja et Dr. D. Abbou

2.2. Étude de l'antenne dipôle


a) Test des scripts
Retourner tout d'abord dans le répertoire manip01 en utilisant la commande "cd ..".
L'analyse d'une structure donnée, par exemple l'antenne "dipole" nécessite les étapes suivantes:
1. ouvrir à l'édition le fichier rwg1.m en tapant "edit rwg1.m".
2. spécifier la structure que doit charger ce script. Pour cela, il faut modifier le paramètre de la
commande "load". Nous devrons alors obtenir la ligne suivante:
load('mesh/dipole');
3. Sauvegarder le fichier édité et sortir de l'éditeur.
4. Exécuter les commandes rwg1 à rwg5 et remarquer ce qu'affiche en sortie chaque script.
NB : Il est possible de sauvegarder la figure pour comparaison ultérieure (file => save).

b) Dessin du dipole
Nous voulons faire l'étude d'un dipôle de 2m de longueur et de 5cm de largeur. Nous mènerons cette
étude à F=75MHz.
Pour cela vous devez vous rassurer que vous soyez toujours dans le répertoire manip01 en utilisant
la commande "cd".
1. Dessiner dans pdetool cette antenne (cette partie nécessite plusieurs étapes):
1-1. Exécuter la commande pdetool.
1-2. Dessiner un rectangle quelconque (dans un plan limité par les axes oy, ox) puis faire un
double clique dessus afin d'ajuster les dimensions et obtenir un rectangle de (2 x 0.05) m²
de surface centré en (0,0).
Remarque: prendre Left=−0.025; Bottom=−1; Width=0.05 et Height=2.
1-3. Créer un maillage (échantillonnage) initial en utilisant dans le menu mesh de la fenêtre
pdetool la commande
Initialize Mesh.
1-4. Puis utiliser toujours dans le même menu mesh de pdetool la commande
Export Mesh => OK afin d’exporter le maillage sur l’espace de travail de Matlab.
1-7. Attribuer une troisième coordonnée (z=0) au vecteur "p" issu de l’exportation, pour cela
écrire:
p(3,:)=0;
1-8. Sauvegarder dans le répertoire mesh les variables "p", "e" , "t" issues de l’exportation,
pour cela, taper dans l'ordre:
cd mesh;
save dipole1 p e t;
La structure discrétisée est alors sauvegardée dans le fichier dipole1.mat. Il est possible de voir la
structure créée en exécutant
viewer dipole1;
1-9. Dessiner dans ce cas ce dipôle en 3D dans un repère orthonormé tout en respectant
l'orientation des trois axes.
3/4
Dr. A. Khodja et Dr. D. Abbou
L'étape suivante consiste à étudier l'influence de la polarisation de l'onde incidente vis-à-vis de
l'orientation du dipôle. Autrement dit, on étudie la variation de la densité de courant maximal au
niveau du dipôle pour différentes inclinaisons du champ électrique incident par rapport à l'axe du
dipôle.
Dipôle r
α E

α représente l'angle d'inclinaison du champ électrique par rapport à l'axe du dipôle.

2. Revenir à présent dans le répertoire principal (en tapant cd ..) et simuler la structure
élaborée, cette partie est effectuée selon les étapes suivantes:
- Ouvrir le script rwg1.m et ne pas oublier de spécifier le nouveau nom du fichier
"dipole1" dans ce script.
- Ouvrir le script rwg3.m et changer la fréquence en la mettant à 75MHz.
- Ouvrir le script rwg4.m et modifier les éléments du vecteur "Pol" sachant que ce vecteur
se met sous la forme:

Pol = [sin α cos α 0] où l'on prend tout d'abord α=0°.

3. Apres avoir sauvegardé les scripts rwg1.m, rwg3.m et rwg4.m, exécuter les commandes
rwg1 à rwg5. Noter la valeur de la densité de courant maximale (en mA/m).
4. Quelle est la longueur de l'antenne en termes de longueur d'onde?
5. Où est située la densité de courant maximal. Tracer et noter la position des nœuds et du (des)
ventre(s).
6. Sans faire la simulation (sachant que la longueur du dipôle étant toujours égale à 2m),
refaire les questions 4 et 5 tout en déterminant intuitivement la distribution du courant pour
F=150MHz, 300MHz et 600MHz. L'origine étant prise au milieu du dipôle.
7. Modifier à présent la polarisation de l'onde incidente en prenant cette fois-ci α=15°, 30°,
45°, 60°, 75° puis 90° tout en gardant la fréquence à 75MHz (la précision du calcul du
vecteur "Pol" étant prise à trois chiffres après la virgule). Ne pas oublier (à chaque valeur de
α) de sauvegarder le script rwg4.m et de ré-exécuter de nouveau rwg1 à rwg5. Noter à
chaque fois la densité de courant (en mA/m).
8. Dresser un tableau puis tracer la courbe contenant la densité de courant maximal (en mA/m)
en fonction de α (en degré).
9. Interpréter l'allure de la courbe. En déduire intuitivement l'allure de la puissance reçue en
fonction de α.
10. Quelle est la polarisation la plus adaptée à l'antenne? Expliquer.

3. Conclusion

4/4